M’enregistrer  |  Connexion

Recrutement. Aidez-nous !


Nous recherchons actuellement des fans Marvel bénévoles pouvant nous aider à traduire une quantité conséquentes d'informations sur le monde Marvel. Si vous possédez un bon niveau de traduction de l'anglais vers le français et que Marvel World vous a un jour aider, il est temps de nous rendre la pareille !

Contactez-nous par e-mail sur contact@marvel-world.com dès maintenant et faite partie d'une tranche d'histoire de Marvel World !

L'Armurerie d'Iron Man - Version Française - Marvel-World.com

Qu'est ce que "L'armurerie d'Iron Man" ?

"L'armurerie d'Iron Man" est un travail de recherche de M. Tim Rassbach qui a pour but de recenser l'ensemble des armures portées par Iron Man. M. Rassbach nous a très gentillement permis de traduire son travail pour le public francophone.

Nous vous invitons trés fortement à faire une petite visite sur le site officiel, à ladresse suivante : http://www.ironmanarmory.com/

L'ensemble des droits d'auteurs de cette page revient à M. Tim Rassbach, Marvel World assure uniquement une traduction.

L'armure Silver Centurion (Modèle XII, version I)

News » Marvel » Historique » L'Armurerie d'Iron Man : VF » L'armure Silver Centurion (Modèle XII, version I) (11115 lecture(s))

Une nouvelle couleur pour un nouvel homme



Testée pour la première fois contre Obadiah Stane et son armure Iron Monger dans le numéro 200.

Armure caméléon. Armure holographique. Armure rouge et argent. Peu importe son nom, le Modèle XII, version I, armure de combat prévue au départ pour James Rhodes, s’est vue finalement utilisée par Tony Stark lui-même lorsqu’il a réintégré le monde des super-héros afin de venger la mort d’un ami, mais également pour récupérer une vie et une fortune dérobées.

La construction de cette armure fut au départ prévue pour pouvoir être bricolée à volonté, au gré des différentes idées que Stark souhaitait mettre en application. Mais cet épisode a été autant un effort de réadaptation de la part de Tony qu’un combat contre l’alcool pour son génie inventif. Il en a découlé un nouveau plastron, si robuste qu’il permettait à Tony d’injecter une énorme puissance fournie par un réacteur nucléaire intégré. (Un mécanisme de réaction parataxique, utilisant les compétences de Stark sur la mécanique matricielle, les flux de puissance régulés, et permettant à Tony de transférer la puissance d’un réacteur nucléaire vers l’armure de Rhodey sans pour autant que l’un ou l’autre ne fonde). Cela procure une telle abondance de ressources et d’argent que cela évite d’avoir à louer le matériel.

Ce qu’il y a de plus frappant dans ce nouveau design est l’abandon des traditionnelles couleurs rouge et or. En adoptant le rouge et l’argent, le costume fut connu en tant que Silver Centurion et devint un classique du genre. Plus imposante et plus inquiétante que les armures précédentes, elle bénéficie également d’une coupe particulière, incorporant une partie supérieure en triangle inversé et des plaques dorsales qui donnent une impression d’inclinaison vers le bas, accentué par l’arête brusque des épaulières de protection. Un "sac à dos" (renforcé) offrant plus de rangement que n’importe quel autre modèle. De plus, ce nouveau look arbore un large casque intégral ainsi qu’un rayon de forme triangulaire sur la poitrine.

Bien sûr, toutes les améliorations ne sont pas qu’esthétiques. La principale réussite étant le design, qui sort un peu des sentiers battus (à vrai dire, sobre expression servant à dissimuler un certain empâtement). De par leur conception, les circuits électroniques du Modèle XII n’ayant pas été endommagés peuvent prendre le relais sur ceux l’ayant été. Grâce à cette rapidité d’adaptation, Iron Man peut continuer à évoluer même après une explosion qui aurait eu raison des armures précédentes.

Comme évoqué plus tôt, Stark a créé une formidable matrice de puissance avec cette armure Silver Centurion. Des circuits électroniques dotés d’un large spectre d’assimilation d’énergie permettant à Iron Man de devenir incroyablement puissant. (Dans le #204, on vit l’armure absorber un rayon plasma d’un million de volts, qui en décupla sa puissance. Il canalisa l’énergie d’un réacteur atomique de l’AIM, ce qui lui permit de soulever leur énorme sous-marin hors de l’eau et de transporter pendant 2kms vers la terre ferme). Dans son mode opératoire standard (c’est-à-dire non amplifié par l’utilisation de réserves internes ou autres sources d’énergie extérieure), le modèle XII amplifie la force de son porteur par 90.

Ceci dit, la force d’Iron Man dépend d’une quantité de facteurs, dont le plus important : la quantité d’énergie exploitée. (Tony peut soulever dans les 100kgs à main nue, multiplié par 90 signifie qu’avec l’armure il peut soulever approximativement jusqu’à 9t – en mode non amélioré). En injectant l’énergie d’autres systèmes vers son armure ou en la récupérant de sources extérieures, Iron Man peut facilement décupler son facteur force par 10 – autrement dit, il peut déplacer une charge pouvant atteindre 90t. L’armure est donc grandement efficace, utilisant les inventions les plus puissantes que Stark ait pu créer.

En plus d’accroître sa force, énormément de puissance circule dans l’armure. Elle possède une réserve d’énergie bien plus importante que les précédents modèles. Si puissante et si efficace que "Tête de Fer" avait pris l’habitude de faire ses longs voyages en s’envolant hors de l’atmosphère, patientant quelques instants en vol stationnaire en laissant la planète tourner sous lui, puis s’élançant vers sa destination – réalisant ainsi un voyage intercontinental en quelques minutes.

Comme pour les systèmes gérant la puissance, le hardware lui-même a été amélioré en efficacité et en temps de chargement. Et particulièrement sur ce dernier point, avec ce costume, cela ne prend à Iron Man que quelques minutes pour recharger l’armure à 100%, grâce aux rayons solaires, alors même qu’il ne reste plus qu’un quart de la puissance. Une jauge de puissance se situe dans le gant gauche de Tony et lui permet de connaître son état à tout moment. Pour rappel, le pack de puissance principal se situe sur son dos. Les circuits de démarrage sont situés quelque part à cet endroit, alors que les épaulettes s’ouvrent rapidement pour un accès facile aux câbles d’alimentation.

Les matrices de l’ordinateur du costume ont également été grandement améliorées. La création d’un affichage tête haute à l’intérieur même du casque permet à Iron Man de voir les informations à hauteur des yeux et d’avoir accès à des images holographiques ainsi qu’à la possibilité d’un exercice de superposition visuelle. Des scanners optiques s’abaissent à l’intérieur du casque (comme des lunettes de soleil) et permettent de scanner et d’enregistrer l’environnement dans lequel "Tête de Fer" évolue – ainsi que des plans – dans les circuits internes du casque. Contrôlée cybernétiquement, Stark doit rester concentré afin de pouvoir utiliser l’armure.

La partie extérieure de l’armure était autant révolutionnaire que sa partie interne. Enduite d’un revêtement à forte capacité de réfraction, la partie externe de l’armure peut détourner les rayons thermiques, les lasers et toute autre sorte d’armes à énergie. Elle absorbe aussi les signaux radar, les empêchant donc de rebondir dessus pour signaler sa présence. Associé à un déflecteur de radar intégré (qui vient compléter les qualités d’absorption-réflexion du revêtement), l’armure Silver Centurion est quasiment aussi furtive que l’Armure Furtive de Stark (Modèle XI).

Le revêtement extérieur de l’armure peut également absorber toute forme d’énergie, y compris la chaleur. Relié à un nouveau thermocouple, ce système permet à Iron Man d’absorber l’énergie de certaines armes ou de son environnement proche pour la rediriger à l’envie (cela concerne les armes à feu ou les armes à énergie). L’armure peut également être magnétisée comme les modèles précédents, permettant ainsi à Iron Man d’adhérer aux surfaces métalliques ou à certains objets.

L’armure est équipée d’une gamme complète de capteurs : thermique, radioactivité (une alarme signale toute situation dangereuse, comme la présence de plutonium), détecteur à neutron, verrouillage et suivi de cible, capteurs télémétriques. Dotée d’une nouvelle unité de détection capable de remonter jusqu’à la source d’appareils radar l’ayant repéré et verrouillé (par exemple des missiles), ainsi qu’un traceur psionique pouvant détecter et suivre la trace de résidus d’énergie psionique, même infimes. Des ultra-sons sont utilisés comme radar de pénétration au sol (comme pour découvrir une salle souterraine par exemple). Les optiques du casque comprennent une unité de détection pouvant capter les sources de puissance, les câbles d’alimentation et ainsi de suite. L’ordinateur de navigation embarqué permet à Iron Man de préprogrammer les destinations de son plan de vol (assisté par pilote automatique) ou de repérer sa localisation avec facilité. Des récepteurs auditifs perfectionnés lui permettent d’écouter au loin en toute discrétion ou encore de détecter des personnes s’approchant de lui furtivement. Ils permettent également à Iron Man d’isoler les battements de cœur d’un seul individu. Le scanner sonore intégré est capable de trier les fréquences de plusieurs bruits, y compris un simple murmure au milieu d’un brouhaha. Entre temps, le système de refroidissement maintient une température adéquate à l’intérieur de l’armure.

Les boot-jets sont équipés d’un système de propulsion à double alimentation qui marche aussi bien en-dehors qu’à l’intérieur de l’atmosphère (sur Terre ou dans l’espace) ainsi que sous l’eau. Même si le système le laisse monter en flèche au-delà de l’atmosphère, il lui reste encore une grosse quantité de puissance pour le combat. L’armure Modèle XII peut facilement atteindre une vitesse de 800km/h en ligne droite tout en ayant la possibilité de réaliser des manœuvres extrêmement précises pendant le vol (comme des changements brusques de direction par exemple). Au besoin, les amplificateurs d’urgence procurent un impact supplémentaire, et les répulseurs peuvent également être utilisés en combinaison avec les boot-jets pour propulser Iron Man vers l’avant, augmentant encore plus sa portée d’action.

Comme mentionné précédemment, ce modèle possède un mode sous-marin. Bien qu’efficace, il ne l’est pas autant ni aussi fiable que l’armure Hydro prévue spécialement à cet effet. Il peut résister à la pression subaquatique mais utilise les réserves d’oxygène plus rapidement dans les grandes profondeurs. Les fentes oculaires et la fente buccale se verrouillent lors d’activité sous-marine. (Cela marche aussi dans l’espace mais la friction d’entrée en atmosphère est gérée par le revêtement réfractaire de l’armure).

Comme pour les modèles précédents, les bras du costume rouge et argent s’intègrent dans les gantelets tandis que les jambes le font dans les bottes, laissant juste à Tony quelques éléments à ranger dans sa mallette ultra-design et très high-tech (avec verrous de sécurité à empreinte digitale) : le casque, le plastron, les gantelets, les bottes et le "short". (La mallette s’accroche magnétiquement au dos de l’armure, permettant à Iron Man de la transporter plus facilement). Le pack dorsal d’énergie se sépare en deux et se détache. Cela permet au plastron de s’ouvrir sur les côtés et de glisser grâce à un fermoir à charnière situé au niveau des épaules.

Chaque élément de la combinaison possède une réserve d’énergie limitée qui peut être utilisé alors même qu’il n’est pas intégré à l’ensemble. En plus de pouvoir se diviser en plusieurs blocs d’acier à eux-seuls, certains éléments ont d’autres capacités : par exemple, les bottes peuvent voler individuellement et chaque répulseur possède sa propre réserve de rafale d’énergie. Grâce au contrôle cybernétique, le casque peut faire fonctionner l’armure, y compris le champ de force, même lorsque celle-ci est éteinte ou désassemblée. Sur ce modèle, le masque se rétracte à l’intérieur du casque afin de révéler le visage de Tony.

L’unité standard de communications fonctionne essentiellement au travers du récepteur du casque, qui récupère une large gamme de signaux et de transmissions, y compris ceux de la radio et de la télévision. Un micro externe permet à Iron Man de s’adresser aux gens via une voix légèrement alternée.
La panoplie d’appareils de communications du Modèle XII inclut également une version primitive du téléphone cellulaire.

Les défenses de l’armure Silver Centurion sont augmentées par un champ de force de 6 secondes capable de la protéger parfaitement, même d’une frappe directe de missile. Ce champ de force provoque une grosse contrainte sur les cellules d’énergie donc il est utilisé avec parcimonie.

L’armure est néanmoins sensible aux impulsions électromagnétiques. Si celle-ci est atteinte par ce type d’attaque, cela prend 6 minutes aux systèmes pour se réinitialiser.

Equipement annexe de l’armure : l’effet caméléon, un appareil permettant à Iron Man de s’intégrer parfaitement au décor en projetant des hologrammes de ce décor sur toute la surface de l’armure. Des scanners enregistrent l’environnement proche pendant le vol. Ces images circulent par la suite dans un projecteur holographique, qui enveloppe l’armure entièrement, l’intégrant dans l’environnement et la faisant ainsi disparaître. La capacité de réfraction et d’absorption des ondes radar du revêtement de l’armure ainsi que d’autres techniques de furtivité sont les principaux secrets de cet effet caméléon, qui empêche tout type d’observation visuelle ou électronique. (Mais en y regardant de plus près et avec beaucoup d’attention, il est possible toutefois de voir la silhouette d’Iron Man évoluer en arrière-plan).

Le champ d’énergie produit par la technologie “caméléon” a commencé à causer à Tony des nausées et des spasmes musculaires – les premiers symptômes d’une lésion nerveuse dégénérative. Finalement, les effets nocifs sur sa santé ont poussé Stark à se passer de ce système. (Stark a rajouté et amélioré par la suite un projecteur holographique non létal, mais bien moins efficace que la technologie "caméléon" à proprement parler).

Armements : Répulseurs améliorés (ils peuvent également tirer des charges de rayons plasma) ; gantelets dotés de canons à impulsion électrique (deviennent plus puissants en fonction du temps de trajet – comme une dynamo ; peuvent être intensifiés jusqu’à atteindre un pouvoir de désintégration) ; champ de perturbation électrique (utilisé pour interférer avec des systèmes électriques) ; rayon thermique ; Unibeam (ce rayon multifonctions à forme triangulaire permet d’obtenir une intensité plus importante ; peut servir de projecteur, de rayon assommant et est capable de projeter un large spectre de lumière, y compris les UV) ; armes soniques ; rayon variateur ( peut magnétiser les assaillants, entre eux ou aux objets) ; rayons tracteurs simples ou magnétiques ; rayon de chaleur concentrée (dans la paume droite) ; mini-lasers (un dans chaque index) ; l’armure peut également utiliser le magnétisme inversé de manière offensive. Les gants peuvent émettre des ondes radio et électromagnétiques dans un but offensif ou défensif. Ils peuvent également tirer un jet de fréon depuis l’index droit, capable de geler l’air environnant.

Status : Le Modèle XII a été détruit par Firepower dans le numéro 230. Désarmé, Tony a détruit l'armure par la télécommande en la faisant passer dans son état polarisé, tout en la faisant percuter le sol. Il l'a même rempli de paquets de sang pour simuler la mort d'Iron Man.



Traduction par Florian Platel

Copyright

Cette page est copyright 2001, 2002, 2005 Tim Rassbach.

Iron Man et tous les personnages associés sont la propriété de Marvel Comics.



Site Web Adaptif

  • Marvel World est désormais adaptif pour un maximum de confort de lecture sur n'importe quel type de terminal !

Qui est en ligne ?

    Visiteur : 12
    Membre : 0