M’enregistrer  |  Connexion

Recrutement. Aidez-nous !


Nous recherchons actuellement des fans Marvel bénévoles pouvant nous aider à traduire une quantité conséquentes d'informations sur le monde Marvel. Si vous possédez un bon niveau de traduction de l'anglais vers le français et que Marvel World vous a un jour aider, il est temps de nous rendre la pareille !

Contactez-nous par e-mail sur contact@marvel-world.com dès maintenant et faite partie d'une tranche d'histoire de Marvel World !

L'Armurerie d'Iron Man - Version Française - Marvel-World.com

Qu'est ce que "L'armurerie d'Iron Man" ?

"L'armurerie d'Iron Man" est un travail de recherche de M. Tim Rassbach qui a pour but de recenser l'ensemble des armures portées par Iron Man. M. Rassbach nous a très gentillement permis de traduire son travail pour le public francophone.

Nous vous invitons trés fortement à faire une petite visite sur le site officiel, à ladresse suivante : http://www.ironmanarmory.com/

L'ensemble des droits d'auteurs de cette page revient à M. Tim Rassbach, Marvel World assure uniquement une traduction.

L'armure spatiale (Modèles IX versions I, II)

News » Marvel » Historique » L'Armurerie d'Iron Man : VF » L'armure spatiale (Modèles IX versions I, II) (8104 lecture(s))

Revêtue pour la première fois par Iron Man quand il a fait face à Centurion et à la station spatiale Star Well 1.

L’armure spatiale modèle IX version 1 (aussi nommée modèle 14C lors de sa première apparition) est l'une des armures d'Iron Man spécialement conçue/adaptée pour un environnement particulier. Bien que les armures classiques soient capables de supporter le vide spatial, l'armure spatiale a été conçue pour les longs séjours hors de l'atmosphère, jusqu'à 2 jours en orbite (elle est équipée de réserves de nourriture, introduite par perfusion). Le système de survie, ceux d’orientation et les propulseurs des bottes sont alimentés par une réserve d'oxygène liquide embarquée sur l’armure. Les bottes sont équipées de propulseurs nucléaires modèle 3 avec assez de puissance pour atteindre la vitesse de libération.

L’armure spatiale se caractérise par une tentative réussie de combinaison du rayon protonique atmosphérique et de sa version spatiale, sous la forme d'un rayon de poitrine de type pentode. La forme en pentode permet, sur Terre, davantage de précision dans les pulsations des rayons lasers. Les autres équipements incluent : une projecteur à faisceau variable, une caméra automatique montée dans le casque et la palette habituelle de capteurs avancés de Stark. Malheureusement, l'armure a 2 défauts. Bien qu'elle possède une énorme puissance, elle est volumineuse et peu maniable sous une gravité standard comme l'armure sous-marine. De plus, elle a été munie d'une programme de commandes cybernétiques trop délicat.

Elle dispose aussi d'un équipement spécial  : des gants munis d'unités télécommandées reliés par des câbles à longue portée. Les gants peuvent être projetés des mains vers leur cible et rappelés. Même lorsqu'ils sont largués, les articulations des gants sont toujours actives et elles peuvent saisir des objets ou les écraser.
Son armement est constitué de  : des répulseurs, des canons projecteurs de charges de concussion montés sur les épaulettes et un rayon déflecteur.

Une amélioration, le modèle IX version 2, apparaît dans Iron Man (vol.1) # 278 et 279 pendant la saga « Opération : Tempête Galactique ». Cette combinaison se démarque de la précédente par des gants massifs et un casque lourd équipé d’une visière dénuée d’orifice pour la bouche. Mais, comme toutes les autres améliorations, Tony a apporté davantage que des changements esthétiques. Ainsi, l’armure est recouverte d’un matériau dissipant la chaleur vers l’extérieur comme les tuiles qui recouvrent la navette spatiale.
Cette version 2 est aussi pourvue d’un système informatique amélioré et d’un dispositif « Tête Haute » (HUD). Données et images sont ainsi directement projetées sur la rétine des yeux de Stark. L’interface informatique permet des connections avec MS-DOS, UNIX, ITS, NeXT et divers autres systèmes d’exploitation méconnus mais du même type, notamment le KREE OS, via un port externe dans le gant droit. Les améliorations apportées aux systèmes comprennent aussi un programme de diagnostic plus performant et un système de survie plus sophistiqué, comprenant un mode de suivi médical de pointe. Un mode « tactique » étendu, comprenant un sous-programme d’analyse stratégique capable de fournir des simulations avancées, donne à Stark l’issue extrapolée de différents scenarii. Un programme de traduction linguistique complète le système de communications.
Les nouveautés apportées aux capteurs incluent un radar, un mode acoustique, un mode thermographique et un système d’imagerie à résonance magnétique tandis qu’une fonction SCAN COMPLET permet de cartographier une zone entière, d’enregistrer le tout et de créer un environnement virtuel pour des simulations tactiques.
Bien que cette armure ait été construite avant que Stark ne soit infecté par un parasite techno-organique, elle est interfacée avec le maillage électronique que Stark porta à une époque pour remplacer son système nerveux. Malheureusement, les systèmes de l’armure, en plus de l’effort physique que représentait un combat intergalactique, pesèrent de leur poids sur la santé de Stark, l’affaiblissant encore davantage.
L’équipement spécial de cette armure comprend également : un appareillage d’occultation holographique qui utilise une technologie de discrétion électromagnétique ; cependant, ce champ occultant interfère avec la combinaison de tissu neural que Stark portaite pour remplacer son système nerveux et se révéla être un handicap). Une autre faiblesse de ce système vient du fait qu’il ne couvre pas les sons, comme les propos ou les bruits de déplacement de son utilisateur.
L’armement comprend : des répulseurs, des déflecteurs et un TASER (intégré dans le poignet du gant droit). Cette armure dispose aussi d’un système d’autodestruction capable de provoquer une explosion de 10 tonnes produite par la fusion du réacteur qui alimente l’armure et ses propulseurs nucléaires.
Comme cela fut constaté dans la mini-série « Iron Man : Bad Blood », Stark se fit plaisir avec une autre armure conçue pour les activités spatiales : l’Armure extra-atmosphérique. Par la suite, il a créé l’armure hyper-gravité, qui a aussi des applications spatiales.

Par Rescue

Copyright

Cette page est copyright 2001, 2002, 2005 Tim Rassbach.

Iron Man et tous les personnages associés sont la propriété de Marvel Comics.



Site Web Adaptif

  • Marvel World est désormais adaptif pour un maximum de confort de lecture sur n'importe quel type de terminal !

Qui est en ligne ?

    Visiteur : 13
    Membre : 0