M’enregistrer  |  Connexion

Recrutement. Aidez-nous !


Nous recherchons actuellement des fans Marvel bénévoles pouvant nous aider à traduire une quantité conséquentes d'informations sur le monde Marvel. Si vous possédez un bon niveau de traduction de l'anglais vers le français et que Marvel World vous a un jour aider, il est temps de nous rendre la pareille !

Contactez-nous par e-mail sur contact@marvel-world.com dès maintenant et faite partie d'une tranche d'histoire de Marvel World !

L'Armurerie d'Iron Man - Version Française - Marvel-World.com

Qu'est ce que "L'armurerie d'Iron Man" ?

"L'armurerie d'Iron Man" est un travail de recherche de M. Tim Rassbach qui a pour but de recenser l'ensemble des armures portées par Iron Man. M. Rassbach nous a très gentillement permis de traduire son travail pour le public francophone.

Nous vous invitons trés fortement à faire une petite visite sur le site officiel, à ladresse suivante : http://www.ironmanarmory.com/

L'ensemble des droits d'auteurs de cette page revient à M. Tim Rassbach, Marvel World assure uniquement une traduction.

L'armure néoclassique (Modèle VII Version I)

News » Marvel » Historique » L'Armurerie d'Iron Man : VF » L'armure néoclassique (Modèle VII Version I) (18718 lecture(s))

Les armures furent souvent déchirées par les Frères de Sang, le Contrôleur, le Fondeur et le Commandeur Kraken, il devint difficile pour Tony Stark d’empêcher que toute faille dans son enveloppe de métal puisse signifier sa mort. Arriva alors l’armure néoclassique, modèle VII, version I, et ainsi la toute nouvelle armure qui fut un retour de forces pour Iron Man.

Encore une fois, Stark n’a pas changé de beaucoup l’apparence de l’armure. Mais à l’intérieur, l’armure néoclassique (qui débuta dans Iron Man #95) fut faîte plus forte que l’armure dépolarisée. Construite à partir d’une armure dépassée chargée au solaire avec un maillage d’acier, elle fut si forte que dans son premier essai, il fut capable d’amortir le choc d’un appareil de battage atomique directement sur son poitrail. Incapable d’endommager l’armure, l’appareil éclata en morceaux. (La puissance d’Ultimo s’avérait être le vrai challenge de la résistance de l’armure. Dans son empoignement d’acier, elle rompit, mais Tony resta vivant).

Le retour de sa puissance vient du retour du volume – et du retour de l’armure escamotable, rangé dans son fidèle vieil attaché-case. Comme les précédentes incarnations, l’armure est vraiment lourde sans puissance qui passe à travers elle. En fait, à faible puissance, elle était aussi trop lourde pour Tony pour bouger avec.

Avec chaque amélioration, Stark perfectionna le fonctionnement interne de sa fabuleuse armure. Le modèle VII ne fut pas différent. Stark a étendu sa fonctionnalité en utilisant même de petits microcircuits à travers le costume.

Des circuits mémoires améliorés retenaient mieux les charges électriques, cependant, les matrices de chargement à l’énergie solaire ne furent pas entièrement pefectionnés alors qu’Iron Man avait toujours besoin d’une recharge à l’ancienne méthode (à partir d’une ligne de terre) quand son armure était fatiguée.

Le système de refroidissement de l’armure, contrôlé par un panneau dans la boucle de ceinture, fut capable de protéger le porteur avec confort, permettant à Iron Man de survivre facilement d’une éruption volcanique. (Bien que la coque extérieure était plus que brulante). La mousse cryogénique amortissante dans l’armure pouvait être utilisée pour éteindre des incendies ou refroidir l’armure.

La force des répulseurs fut aussi augmentée dans l’armure néoclassique. Les améliorations de Stark lui permirent de disperser assez suffisamment de puissance comme pour permettre à Iron Man de foncer droit dans le sol. Une perceuse additionnelle attachée pouvait percer dans le vibranium.

Des capteurs de bord dans le gant gauche comprennent des ordinateurs de suivi, des capteurs de rayonnement et des capteurs de signes vitaux (qui surveillent constamment plusieurs des amis de Tony Stark pour les trouver facilement). Des lentilles intensificatrices d’images rabaissées permettaient à Iron Man d’avoir une vision nocturne qui rivaliserait avec celle de la Panthère Noire. Les capteurs auditifs étaient si avancés qu’ils pouvaient analyser des faisceaux, des ultrasons et les renvoyer à leurs sources.

En détachant ses compartiments à la ceinture (qui étaient toujours connectés à l’armure par des fils de fer), Tête de Fer pouvait générer un large spectre de champs inductifs.

Un pur bonus de l’armure néoclassique fut la fermeture du laboratoire de Stark, qui était localisé dans une section interdite de l’entreprise. La fermeture informatique pouvait détecter le motif moléculaire de l’armure – s’ouvrant alors qu’Iron Man approchait pour faciliter l’entrée ou la sortie.

Armements : Répulseurs ; faisceaux de vibration ; vario-faisceau au poitrail (dont un nouveau faisceau tenseur qui renvoie les faisceaux d’énergie contre eux-mêmes.)

Accessoires spéciaux de ce costume : Le modèle VII fut le premier costume à comprendre un champ de force. Le « bouclier de force » permettait à Iron Man de contrer les attaques de blasters.

Le corps de Tony commença à rejeter son cœur synthétique, à un tel point qu’il avait besoin de l’armure pour rester constamment chargé dans l’espoir d’empêcher une rejection. Tandis que l’armure néoclassique garda Iron Man vivant dans un combat, elle n’était pas prête à garder Tony Stark vivant très longtemps…

Copyright

Cette page est copyright 2001, 2002, 2005 Tim Rassbach.

Iron Man et tous les personnages associés sont la propriété de Marvel Comics.



Site Web Adaptif

  • Marvel World est désormais adaptif pour un maximum de confort de lecture sur n'importe quel type de terminal !

Qui est en ligne ?

    Visiteur : 10
    Membre : 0