M’enregistrer  |  Connexion

Recrutement. Aidez-nous !


Nous recherchons actuellement des fans Marvel bénévoles pouvant nous aider à traduire une quantité conséquentes d'informations sur le monde Marvel. Si vous possédez un bon niveau de traduction de l'anglais vers le français et que Marvel World vous a un jour aider, il est temps de nous rendre la pareille !

Contactez-nous par e-mail sur contact@marvel-world.com dès maintenant et faite partie d'une tranche d'histoire de Marvel World !

L'Armurerie d'Iron Man - Version Française - Marvel-World.com

Qu'est ce que "L'armurerie d'Iron Man" ?

"L'armurerie d'Iron Man" est un travail de recherche de M. Tim Rassbach qui a pour but de recenser l'ensemble des armures portées par Iron Man. M. Rassbach nous a très gentillement permis de traduire son travail pour le public francophone.

Nous vous invitons trés fortement à faire une petite visite sur le site officiel, à ladresse suivante : http://www.ironmanarmory.com/

L'ensemble des droits d'auteurs de cette page revient à M. Tim Rassbach, Marvel World assure uniquement une traduction.

L'armure dorée (Modèle I, version II et III)

News » Marvel » Historique » L'Armurerie d'Iron Man : VF » L'armure dorée (Modèle I, version II et III) (30137 lecture(s))

Première apparition dans Tales of Suspense #40.

Dans sa seconde incarnation, Iron Man obtint une version dorée de son 1er modèle. Grâce à ses changements cosmétiques, les relations publiques de Tony Stark évoluèrent au fur et à mesure qu’il améliorait son armure d’Iron Man.

Quand il retourna à la civilisation dans Tales of Suspense #40, Tony Stark réalisa que bien que son armure d’origine effrayait comme il le souhaitait ses ennemis, elle effrayait aussi le public en général. Il décida alors d’améliorer ses relations publiques en modifiant le look de l’armure, enduisant chaque partie visible d’un revêtement doré intarissable. Iron Man ressemblait dorénavant à un héros et un brillant chevalier en armure. Tony Stark décida alors d’employer son alter-ego comme garde du corps, ce qui lui permit également d’avoir un symbole d’entreprise impressionnant pour Stark Industries.

Entièrement escamotable, elle fut construite d’un alliage de fer léger plaqué or, pour les expériences de Stark sur les champs de force. Activée et assemblée, l’armure pesait approximativement une demi-tonne. En tournant un petit rhéostat, Stark pouvait augmenter la puissance électrique du corps de métal (en électrifiant la coque extérieure). Ce modèle d’armure est capable d’effectuer des activités sous-marines limitées, mais hélas, rester dans l’eau trop longtemps risquait de la faire rouiller.

L’armure était sensible aux énergies électriques, permettant ainsi à Iron Man de traquer des sources de puissance. De plus, alors que l’armure avait besoin de souvent être rechargé, son efficacité augmentait de façon significative. Pour l’anecdote, Iron Man utilisait parfois deux piles de torches électriques pour réactiver son armure.

Toujours pour garder son image de playboy qui a la classe, Tony ajouta un kilt. L’armure était faite d’autres raffinements qui conférèrent à cette dernière un style plus profilé, mais sa fonction pratique et ses liens avec la première génération étaient encore apparents.

Bien que Stark doive s’inquiéter de garder sa double identité secrète, l’armure fut construite pour être assez flexible afin qu’elle puisse être pliée et cachée dans un compartiment de mallette, y laissant en toute circonstance un accès rapide. En complément, le plastron (qu’il devait toujours porter pour rester vivant) fut réduit afin que Stark puisse le cacher sous ses vêtements. Le casque fut fait de fer solide. Il était aussi dessiné pour être confortable avec un rembourrage refroidi par eau. Egalement, il était difficile d’entendre à l’intérieur de ce dôme. Tony y ajouta des haut-parleurs directionnels à l’intérieur du casque qui lui permettaient d’entendre des sons venant de toutes les directions grâce à leur capture par des capteurs externes.

Les développements clés furent l’installation de simples ordinateurs ainsi que de nouveaux réacteurs dans les bottes afin de pouvoir voler en toute tranquillité, des patins à roulettes à réacteurs, et un halo lumineux sur le plastron. Une antenne télescopique, faisant office d’accessoire de communication fut également ajouté. Des micro-ventilateurs permettaient de nettoyer la boue et la matière collante de l’armure. L’amplification des mouvements était devenu réalisable par des électro-aimants améliorés, Stark employa l’électronique quand les transistors étaient encore la technologie de pointe de l’époque.

Accessoires spéciaux de ce costume : Un des principaux développements fut l’installation d’une ceinture d’utilitaires et d’accessoires qui abritait une myriade d’armes et d’inventions spéciales de Stark comme de petits haut-parleurs qui pouvaient être connectés sur la ceinture de l’armure, permettant à Iron Man d’émettre sur de larges portées. Les compartiments comprenaient aussi diverses pièces de rechanges avec lesquelles Stark pouvait construire de nouveaux trucs comme une petite mais puissante fournaise.

Armements : Les aimants améliorés (souvent lancés dans un set de trois) ; le pistolet à rayon à énergie inversée ; des grains de cristaux chimiques concentrés (qui pouvait transformer le feu en glace) ; des miroirs (pour créer de multiples illusions électroniquement) ; des bombes miniatures de gaz lacrymogène (dans la ceinture de compartiment) ; un générateur de rayons à protons monté sur la poitrine (une petite portée de quelques mètres) ; le halo de recherche du plastron (qui peut être modifié pour produire un rayon de chaleur) ; les anciens répulseurs (basés sur le magnétisme inversée).

Modèle I, Version III :


Dans Tales of Suspense #43, Stark construisit un second costume doré tandis qu’il était fait captif du royaume souterrain de l’Inframonde. En majeure partie, la version III n’est qu’une duplique de la version II, mais elle a été améliorée comme toutes les armures de Stark.

Stark commença à améliorer son bloc d’alimentation. Une batterie solaire, qui bien que plus lente à recharger que les transistors, durait plus longtemps et était plus efficace. Elle permettait finalement à Stark de voler entre deux pays. Stark continua à utiliser des transistors standards à courant alternatif (à brancher sur des prises murales ou autre), mais la batterie solaire était une solution pour pour lui de ménager sa charge principale. Une autre amélioration permit à Iron Man de voler aussi haut et vite qu’un avion de ligne (Le nouveau système lui permit de léviter plus efficacement et plus longtemps). Toutes ses améliorations sur son système de puissance lui permirent de diminuer les efforts exercés sur la puissance des transistors qui activaient son cœur.

La version III était aussi dotée d’améliorations sur le magnétisme. Avec la nouvelle conception de Stark, ses facultés de magnétisme lui permirent de projeter des objets en acier avec une extrême précision. L’amélioration de ses systèmes électriques permirent à Iron Man d’envoyer des charges électriques de faibles voltages à travers ses doigts.

Avec cette version, Stark améliora la résistance de l’armure. Un panneau de contrôle sur la poitrine comprenait un interrupteur qui lui permettait de rendre l’armure rigide, lui permettant d’absorber de puissants coups. L’armure améliorée fournit également à Iron Man sa première protection contre les radiations – bien qu’il n’en rencontrait que rarement. Bien que perfectionnée, une pluie torrentielle ou un déluge pouvait tout de même faire rouiller l’armure, ou au moins abîmer les pièces mobiles. D’autres améliorations notables comprenaient : le RADAR intégré (avec des capacités d’avertissement avancées) ; un récepteur de radio mis à jour ; des ciseaux alimentés au nucléaire ; des mèches de diamants sur chaque mains ; des petits propulseurs pliables (fixés sur chaque bottes, transformant Iron Man en hors-bord) ; des transistors d’ancrage (fixant Iron Man au sol) tandis que ses bottes furent encore capable d’être magnétisée, lui permettant de coller aux sols et murs de métaux. A l’intérieur de ce compartiment d’accessoires cachés, Iron Man cache toutes sortes de gadgets, comme un qui lui permet de construire des objets sur place (comme un puissant marteau). Il a également conservé sa gamme de dispositifs de sondages électroniques comme les minuscules lunettes de radioscopie.

Accessoires spéciaux de ce costume : Les bottes abritent des patins à roulettes à réacteurs rétractables capable d’atteindre 360 km/h. Les patins sont l’amélioration d’un ancien design de ce modèle, une sorte d’arrangement armure/voiture. Bien que cela semble ridicule – quatre roues attachés à l’arrière de l’armure, tandis qu’un moteur à réaction est placé sur le haut de sa tête, permettant à Iron Man d’abattre la route tandis qu’il reste plat sur son dos – la luge-roquette d’Iron Man semble seulement prouver qu’Iron Man a inventé le sport de street luge.

Armements : Répulseurs (dont une fixation spéciale sur la paume, un répulseur magnétique à haute-densité capable de stopper le marteau de Thor) ; un flot de disque de jets (pouvant créer des minis tornades autour des objets visés).

Modèle I, Version IV :


Dans Tales of Suspense #47, Stark fut forcé de reconcevoir l’armure quand le Fondeur développa son rayon qui mettait en fusion le fer. La version IV fut faite entièrement à partir d’aluminium solide extrudé. L’armure possédait un bouton de contrôle d’impact pour contrecarrer les coups. Quand il l’utilisa plus tard pour combattre sa propre armure proto-classique (porté par Weasel Wills), Iron Man résista à une charge de 10 tonnes projetée sur lui.

Copyright

Cette page est copyright 2001, 2002, 2005 Tim Rassbach.

Iron Man et tous les personnages associés sont la propriété de Marvel Comics.



Site Web Adaptif

  • Marvel World est désormais adaptif pour un maximum de confort de lecture sur n'importe quel type de terminal !

Qui est en ligne ?

    Visiteur : 12
    Membre : 0