M’enregistrer  |  Connexion

Recrutement. Aidez-nous !


Nous recherchons actuellement des fans Marvel bénévoles pouvant nous aider à traduire une quantité conséquentes d'informations sur le monde Marvel. Si vous possédez un bon niveau de traduction de l'anglais vers le français et que Marvel World vous a un jour aider, il est temps de nous rendre la pareille !

Contactez-nous par e-mail sur contact@marvel-world.com dès maintenant et faite partie d'une tranche d'histoire de Marvel World !

L'Armurerie d'Iron Man - Version Française - Marvel-World.com

Qu'est ce que "L'armurerie d'Iron Man" ?

"L'armurerie d'Iron Man" est un travail de recherche de M. Tim Rassbach qui a pour but de recenser l'ensemble des armures portées par Iron Man. M. Rassbach nous a très gentillement permis de traduire son travail pour le public francophone.

Nous vous invitons trés fortement à faire une petite visite sur le site officiel, à ladresse suivante : http://www.ironmanarmory.com/

L'ensemble des droits d'auteurs de cette page revient à M. Tim Rassbach, Marvel World assure uniquement une traduction.

Autres armures : Mainframe

News » Marvel » Historique » L'Armurerie d'Iron Man : VF » Autres armures : Mainframe (4122 lecture(s))

L’ARMURE MAINFRAME – Façonnée pour évoluer dans le futur


Un seul guerrier en armure : "Elles sont toutes en moi" En prévision d’une terrible guerre dans le futur, Tony Stark s’arrangea pour que, dès que le besoin se fait sentir, il y ait toujours des Avengers disponibles. L’armure Mainframe était la réponse à cette éventualité.

Croisement entre un androïde et un robot, l’armure Mainframe est un bijou d’inventivité. Elle a été conçue selon un programme basé sur les encéphalogrammes de Tony Stark. Bien évidemment, au tout début, son identité était entourée de mystère. D’ailleurs, cela fut la cause d’un conflit.

Comme mentionné dans A-Next #1, dans un futur proche, un signal d’urgence se déclencha sur un ordinateur situé dans les profondeurs du manoir des Avengers. Cela activa un programme en sommeil prolongé qui se retrouva soudainement en alerte, réveillant Mainframe qui prévint et rassembla la nouvelle génération des Avengers (Jubilé, Speedball, Jolt, Thunderstrike, J2, Stinger, American Dream et Freebooter ; Mainframe en étant le leader).

Sa présence imposante et son modulateur de voix électronique conféraient à Mainframe une certaine prestance. Mais malgré son statut de leader, le groupe se méfiait de cette mystérieuse et secrète figure d’autorité (eux-mêmes reconnaissant une certaine forme de paranoïa). Au début, ils l’écoutaient parce qu’il était autoritaire et particulièrement malin. En plus, il avait de l’influence sur le Pentagone et des accès privilégiés avec les bonnes personnes, ce qui était bien pratique lorsque l’équipe avait besoin d’assistance. Ils trouvaient juste étrange que Mainframe ne retirait jamais son armure en présence de l’équipe. Et lorsqu’il employait occasionnellement des répliques robotisées de lui-même, ils pensaient qu’il se tramait vraiment quelque chose. Ce n’est que plus tard qu’ils réalisèrent qu’il possédait des douzaines de corps et que cet aspect extrêmement secret qui émanait de lui venait du fait qu’il n’était pas une personne réelle – si on se base sur la définition habituelle.

Evoquant l’armure War Machine avec une unité de stockage dorsale comme la Silver Centurion et grâce à ses composants issus du futur, l’armure Mainframe est d’une conception brillante.

Mainframe pouvait transférer sa conscience d’un robot à l’autre. Ceci était rendu possible par le programme Lazare, qui permettait à Mainframe de se télécharger dans d’autres corps lorsque l’actuel était détruit. Un module, stocké dans la poitrine, emmagasinait la programmation de Mainframe : son âme, à proprement parler. Le module le transportait vers un autre corps à partir du moment où il ressentait la défaillance du corps actuel. (En réalité, il envoyait la conscience vers un satellite, où les corps de rechange étaient stockés et assemblés – voir ci-dessous)

Dans A-Next #7, le super-vilain Ion Man l’a forcé à épuiser ses réserves de corps de rechange les uns après les autres au fur et à mesure des affrontements. Mainframe finit par absorber Ion Man à l’intérieur de son armure et à le projeter dans l’espace dans un ultime effort pour se débarrasser de lui. Cependant, il en résulta une surtension qui engendra un arrêt brutal du système – y compris une panne du programme Lazare (qui se mit hors ligne). Mainframe était en danger de mort.

Par chance, Jarvis, à qui Tony Stark avait confié les secrets de Mainframe, possédait les schémas. Ainsi, sous sa direction, l’Homme-Fourmi (Scott Lang) et sa fille (la Guêpe) se sont introduits à l’intérieur afin d’opérer manuellement. Voyez-vous, en tant que sécurité intégrée, le module – un globe brillant qui, de n’importe quel point de vue, est Mainframe – pouvait s’élancer dans l’espace grâce à un moteur d’éjection (situé derrière le rayon ventral). Le globe s’envolait ensuite vers l’espace jusqu’au satellite pour opérer au transfert de conscience programmée. (A l’intérieur du corps, le père et sa fille trouvèrent un système de sécurité Stark particulièrement intelligent : une patrouille de nanites défensives. L’Homme-fourmi et la Guêpe s’en servirent en les chevauchant et allèrent sauver Mainframe.)

La puissance de Mainframe venait tout bonnement de cellules solaires très perfectionnées. En plus du système principal, il y avait une batterie de réserve dans la partie centrale.

Les corps de Mainframe étaient fabriqués et stockés sur un satellite Stark gravitant en orbite autour de la Terre. Entièrement automatisée, la station fabriquait des nouveaux robots en fonction des besoins. Alors que le transfert d’un corps à un autre ne prenait qu’un moment (lorsqu’un corps est opérationnel), cela prenait une heure pour fabriquer un corps en entier. (Pour information, il est rempli de matière visqueuse et de mécanique diverse.)

Equipements supplémentaires : Stark donna à sa création Mainframe un système de propulsion très avancé avec des boot-jets dotées d’une capacité de performance bien au-delà de ce qu’Iron Man n’a jamais pu posséder. Des capteurs auditifs et des oreillettes ultra-sophistiquées faisaient partie de la large panoplie de capteurs. D’autres extras et compléments étaient stockés dans sa ceinture tactique.

Arsenal : Grands gantelets avec blasters montés sur les poignets et quatre petites pierres rouges en forme de bague sur les jointures des doigts de ses gants ; répulseurs ; rayon ventral ; mitrailleuses rétractables (dans les gants).

Clé pour protéger un héritage Iron Man/Avengers, Mainframe était plus qu’une simple avancée technologique, plus qu’une révolution dans l’automatisation et l’intelligence artificielle. C’était un système particulièrement avancé, capable de se répliquer – possédant à la fois la programmation d’un logiciel interne et une usine secrète pour être sûr d’être toujours paré à toute éventualité.

Traduction Florian PLATEL.

Copyright

Cette page est copyright 2001, 2002, 2005 Tim Rassbach.

Iron Man et tous les personnages associés sont la propriété de Marvel Comics.



Site Web Adaptif

  • Marvel World est désormais adaptif pour un maximum de confort de lecture sur n'importe quel type de terminal !

Qui est en ligne ?

    Visiteur : 14
    Membre : 0