Recrutement


Nous recherchons actuellement des fans Marvel bénévoles pouvant nous aider à traduire une quantité conséquentes d'informations sur le monde Marvel. Si vous possédez un bon niveau de traduction de l'anglais vers le français et que Marvel World vous a un jour aider, il est temps de nous rendre la pareille !

Contactez-nous par e-mail sur contact@marvel-world.com dès maintenant et faite partie d'une tranche d'histoire de Marvel World !

Encyclopédie - Deathlok (Collins) - Marvel-World.com

Encylopédie - Deathlok (Collins)

deathlok-collins_0.jpg

  • Véritable nom : Michael « Mike » Collins
  • Profession : Aventurier, ancien consultant en informatique
  • Statut légal : Citoyen des Etats-Unis sans casier judiciaire
  • Identité : Secrète
  • Autres identités : le Docteur Donut, le Robot Justicier
  • Lieu de naissance : Philadelphie (Pennsylvanie, Etats-Unis)
  • Situation de famille : Marié
  • Parents connus : Tracy Collins (épouse), Nicholas Collins (fils), Patricia « Tisha » Collins (fille), Bill Collins (frère), Arlene (belle-sœur)
  • Appartenance à un groupe : Ancien membre des Défenseurs secrets, du Wild Pack, agent indépendant du SHIELD
  • Base d’opérations : Mobile
  • Première apparition : VO : Deathlok (vol.1) # 1 (juillet 1990, par Dwayne McDuffie, Gregory Wright & Jackson Guice) – VF : Spider-Man (Semic) n°6 (mars 1992, avec Spider-Man (vol.1) # 20, Deathlok # 1 est inédit en France)
  • Taille : (Collins) 1m85, (Deathlok) 2m18
  • Poids : (Collins) 90,7 kg, (Deathlok) 375 kg
  • Yeux : (Collins & Deathlok) Marrons
  • Cheveux : (Collins) Bruns foncés, (Deathlok) Bruns clairs

Histoire

Ayant grandi à Philadelphie, le jeune et surdoué Michael Collins se fraya un chemin jusqu’à l’université, obtenant une bourse grâce à ses résultats scolaires. Lui et son épouse, Tracy, eurent un fils, Nicholas. Michael trouva alors un emploi pour les Entreprises Stark, à Philadelphie, mais il quitta bientôt cet emploi pour devenir directeur du département « Computer Software Systems » de la société Cybertek Systems, Inc. à Paterson, dans le New Jersey. Il y développa des prothèses neurologiques extrêmement performantes pendant environ cinq ans avant que le projet Deathlok ne change à jamais son existence.

Ayant appris l’existence du cyborg venu d’une terre alternative appelé Deathlok le Démolisseur (Luther Manning), la Roxxon Oil Company le vola au SHIELD et le livra à sa filiale consacrée aux recherches, la Brand Corporation. Harlan Ryker intégra l’équipe consacrée à l’étude du cyborg et réussit à mettre au point un robot en s’inspirant des parties cybernétiques de Manning, mais qui fut finalement détruit par la Chose (Ben Grimm) lorsqu’il fut envoyé infiltrer le Projet : PEGASUS. Après la fermeture de la Brand lorsque le premier Deathlok s’évada avec l’aide d’un clone humain – basé sur sa partie biologique – venu du futur, Ryker fut réaffecté vers une autre filiale de la Roxxon, Cybertek Systems, Inc. où il continua ses recherches sur la cybernétique et les systèmes de Deathlok. Après avoir créé le cyborg Warwolf, union du cerveau d’un loup et d’un ordinateur, Ryker supervisa la création du propre Deathlok de Cybertek, contrôlé par le cerveau humain du colonel John Kelly, un ancien agent des forces spéciales de l’armée américaine recruté par Roxxon. Ce Deathlok fonctionna merveilleusement bien jusqu’à ce que Kelly tente d’aller à l’encontre des décisions de l’ordinateur. Pour sa propre protection, l’ordinateur électrocuta le cerveau de Kelly, provoquant apparemment sa mort.

deathlok-collins_1.jpgSuite à cet échec, Cybertek retira le faculté de provoquer l’électrocution de l’ordinateur et commença à réinitialiser l’ordinateur. Lorsque Michael Collins enquêta sur ces changements et découvrit la nature militaires du projet, il se rendit chez Ryker et demanda à ce que le projet soit arrêté. Ryker réagit en abattant Michael et transféra alors le cerveau de ce dernier dans le cyborg Deathlok. La Roxxon l’envoya en Amérique du Sud, dans la République Fédérale d’Estrella, où il reçut l’ordre d’éliminer la guérilla qui s’opposait aux projets de construction de barrage de la Roxxon. Les meurtres réveillèrent néanmoins la nature profondément pacifiste de Michael, et il put brièvement prendre le contrôle de l’ordinateur, en utilisant ses propres compétences en informatiques. Rentrant à Cybertek, Michael réussit à prendre le contrôle complet du cyborg et s’échappa. Son épouse Tracy refusa d’abord de croire que le cyborg était son mari (Ryker avait raconté à celle-ci que Michael était simplement plongé dans le coma) et Deathlok s’installa alors avec Jesus Badalamente, un ouvrir du parc de loisirs de Coney Island, dont il avait autrefois sauvé la vie. Alors que Deathlok continuait à enquêter sur la Roxxon, Ryker et le vice-président de la société chargé du développement international, Clayton Burr, envoyèrent Ian Wajler (Mainframe) pour prendre le contrôle d’un submersible et de sa cargaison de libellules cybernétiques blindées afin de tuer Deathlok. Mainframe fut finalement arrêté, et Nick Fury, du SHIELD, fut alors impliqué. Deathlok se rendit de nouveau en Estrella pour détruire le barrage de la Roxxon puis revint vers Cybertek où Fury lui demanda de capturer Ryker. Lorsque ce dernier fit chanter Michael en lui faisant miroiter la possibilité de réinstaller son cerveau dans son propre corps humain, Deathlok lui vint brièvement en aide ; mais quand Ryker tira un missile sur Washington D.C., Michael détruisit l’arme et fournit à Fury des preuves suffisantes pour poursuivre Ryker en justice.

A la demande de Michael, le SHIELD expliqua à Tracy Collins que son mari était en vie mais travaillant sur une mission secrète, et il commença alors à partir à la recherche de son corps originel. De prison, Ryker envoya Warwolf après ceux qui pouvaient témoigner contre lui, mais Deathlok détruisit le cyborg. Puis il aida plusieurs héros quand le cadavre de l’entité cosmique Eon faillit engloutir New York puis agit comme agent de facto du SHIELD aux côtés de Fury contre le terroriste Léviathan. Quand un robot rebelle du Dr Victor von Fatalis, appelé Méchadoom, commença à kidnapper les êtres cybernétiques, Deathlok aida Misty Knight et Forge contre lui, recrutant finalement les Quatre Fantastiques pour qu’ils les aident. Finalement, Mechadoom fut tué et Michael fit face à ce qu’il était devenu, se sentant même une partie de la communauté des « cybernetticiens ». La bataille contre Mechadoom prit place partiellement dans le cyber-espace et, en coopérant avec son partenaire informatique, l’esprit de Michael développa un nouveau talent lui permettant de se déplacer électroniquement dans l’internet. Bien qu’incapable d’être avec sa famille, Michael les observait de loin et quand son fils, Nick, commença à être impliqué avec des gangs, Michael affronta le cybernétique Silvermane (Silvio Manfredi) avec le Punisher (Frank Castle) pour protéger son fils. Bien que Nick fut convaincu alors que Deathlok était son père, Michael s’éloigna, niant tout lien de parenté avec lui. Michael chercha à retrouver sa forme humaine mais fut régulièrement éloigné de ce projet, combattant aux côtés de Digitek (Jonathan Bryant) pour arrêter un virus informatique, et aidant Spider-Man (Peter Parker) contre une nouvelle incarnation des Sinister Six puis Sleepwalker contre Mr FX et Daredevil (Matt Murdock) contre un nouveau virus. Cauchemar envahit alors l’esprit de Michael, animant le cyborg Deathlok pendant le sommeil de celui-ci, mais le Ghost Rider (Daniel Ketch) le libéra de l’influence du démon, puis, le SHIELD, avec l’aide de l’ancien partenaire de Michael à Cybertek, Jim Dworman, répara Deathlok. Cherchant à rompre tous liens avec les échecs de Cybertek, la Roxxon ferma la société, vendant les équipements et la technologie à différents groupes, tels que l’AIM, Magnum Munitions et Stark Prosthetics. Deathlok se mit à la recherche de cette technologie, mais s’attira alors l’inimitié de Moses Magnum. Lorsque l’épouse de Michael réalisa qu’elle était enceinte, elle informa le SHIELD qu’elle avait découvert la vérité sur la transformation de Michael en Deathlok et la famille put enfin se retrouver. Cependant, l’être toxique Biohazard (Fletcher Traynor), qui se révéla être le cerveau traité par nanotechnologie de John Kelly, attaqua Deathlok chez lui et Michael réalisa rapidement qu’il ne pouvait pas rester avec sa famille et retourna alors à Coney Island.

deathlok-collins_2.jpgLes médecins survivants du projet Deathlok de Cybertek se réinstallèrent à Paris et créèrent une armée de Cyber-Guerriers. Quand Ryker et Mainframe furent libérés sur caution, ils rejoignirent l’équipe sur place. Clayton Burr, de la Roxxon, révéla l’emplacement de leur base à Deathlok, lui offrant de révéler la cachette de son corps biologique en échange du corps cybernétique de Deathlok après la restauration de Michael. Bien que suspicieux, Michael accepta et se rendit à Paris, où Silver-Sable (Silver Sablinova) – que Deathlok avait précédemment aidé contre Cathode – l’aida à son tour à retrouver l’équipe de Ryker. Quand Michael fut mis en difficulté face aux Cyber-Guerriers technologiquement plus performants de Ryker, Deathlok téléchargea l’esprit de John Kelly, qui avait été enregistré et stocké dans l’unité centrale de l’ordinateur de Deathlok, dans le corps d’un Cyber-Guerrier. Adoptant l’identité de Siège, Kelly aida Deathlok et Silver-Sable à vaincre l’équipe de Ryker, mais une explosion détruisit le laboratoire et le corps d’origine de Michael fut considéré comme perdu, bien qu’il ne fut en fait qu’enseveli. Pendant ce temps, Burr engagea trompeusement le cyborg Coldblood (Eric Savin) afin de tuer Ryker et Deathlok. Deathlok combattit Coldblood à Paris et le convainquit de lui venir en aide, et, avec Siège, ils retrouvèrent Ryker au Moyen-Orient, tentant de vendre les derniers Cyber-Guerriers. Ryker fut une nouvelle fois arrêté et livré au SHIELD ; Burr fut également arrêté sur le témoignage de Ryker et Michael accepta l’idée de rester de manière permanente Deathlok. Il accepta un poste de chef de la sécurité informatique auprès du gouvernement du Wakanda, mais il finit par combattre Moses Magnum, Killjoy et Phreak aux côtés de la Panthère noire (T’Challa). Magnum prit le contrôle par la force du voisin du Wakanda, Canaan, et envahit la nation africaine ; Deathlok fut réparé avec la technologie wakandaise après avoir perdu un bras en combattant Killjoy et mit un terme à la guerre entre les deux nations en démantelant les capacités militaires de Canaan. Un Burr assoiffé de vengeance engagea le Super-Bouffon (Jason Macendale) pour tuer Deathlok, mais le mercenaire ne réussit qu’à détruire la maison des Collins. Quand Tracy commença à accoucher, Michael abandonna ce combat et Tracy mit au monde leur fille, Patricia, à l’hôpital sous la protection assidue de Misty Knight et Ben Grimm. Refusant d’élever ses enfants près des dangers qu’attirait involontairement Deathlok, Tracy Collins les emmena vers l’ouest, sans révéler à Michael la ville où elle les emmenait. Nick entra bientôt en contact avec son père, mais, par respect pour Tracy, Michael accepta de rester éloigné des siens.

Par la suite, Michael s’introduisit à Stark International pour y détruire les données issues de Cybertek qui avaient été rachetées puis aida Morbius le Vampire contre le Spectre (Brian DeWolff). Timestream, un voyageur interdimensionnel, réunit le Démolisseur (le premier Deathlok, Luther Manning) et transforma le Luther Manning de la Terre-616 en un nouveau Deathlok, voyageant à travers le temps afin de modifier la réalité. Godwulf, un allié de Deathlok le Démolisseur, remonta à son tour le temps et recruta Michael et Siège afin de s’opposer à Timestream. La Time Variance Authority (TVA) envoya le Juge de Paix pour éliminer les perturbations temporelles et normaliser la réalité et quand le Manning de la Terre-616 découvrit la vérité sur les plans de Timestream, il se suicida plutôt que de rester sous son contrôle, ses parties cybernétiques se dissipant avec sa mort. Le cours du temps fut rectifié et Timestream finalement vaincu par l’équipe de Godwulf.

deathlok-collins_3.jpgSans sa famille, Michael devint de plus en plus actif, envahissant la nation africaine d’Imaya pour y sauver le militant pacifiste Vincent Cetewayo, mais l’abandonna quand ce dernier prit la défense pour une rébellion armée. Après avoir brièvement rejoint les Défenseurs secrets du Dr Druide (Anthony Ludgate) pour combattre le démon Slorioth l’Omnivore, Deathlok fut pris en chasse par le Scarabée (Abe Jenkins), Speed-Demon (James Sanders), Hydro-Man (Morrie Bench), Scorpia (Elaine Coll) et Mainframe, qui avaient tous été engagés par Silvermane qui comptait télécharger sa propre mémoire dans les systèmes de Deathlok. Aidé par Spider-Man et Daredevil (Matt Murdock), Michael garda le contrôle du cyborg (expulsant alors la conscience de Silvermane) bien qu’une presque fusion nucléaire faillit détruire New York au cours des combats. Suite à ce qui faillit être un désastre, Deathlok disparut de la circulation pendant plusieurs mois.

De nombreux mois après, il apparut qu’il avait été enlevé par l’entité cosmique appelée l’Etranger pour participer à une nouvelle version des Guerres secrètes ; survivant à plusieurs combats, il put venir en aide au dernier groupe rassemblé par l’Etranger – Firebird (Bonita Juarez), Gravity (Greg Willis), la Guêpe (Janet van Dyne), Hood (Parker Robbins), Alyosha Kravinoff, Médusa, Hank Pym et Venom (McDonald Gargan) – et démasquer celui-ci. Ensembles, ils purent alors regagner la Terre, mais au prix de la vie de Gravity. Par gratitude, Michael organisa les funérailles du jeune héros. Peu après, quand le corps de Gravity fut enlevé par l’entité cosmique appelée Epoch, Deathlok fit appel aux Quatre Fantastiques pour retrouver le cadavre ; entre temps, Epoch avait ramené Gravity à la vie et le jeune homme aida l’entité à échapper à la faim de Galactus et les héros retournèrent sur Terre avec Gravity. Les activités actuelles de Michael sont inconnues.

Pouvoirs

Deathlok est un cyborg, mêlant éléments humains et robotiques, contrôlés par un cerveau humain lié à un ordinateur par une technologie de lecture/écriture encéphalonique. Deathlok possède une tête, un cerveau et des poumons humains, ainsi qu’un estomac humain modifié, mais l’essentiel du reste de son corps est formé d’éléments synthétiques. Il est maintenu en vue par un système d’assemblage nanotechnologique, qui peuvent lentement réparer les dégâts organiques. Il ne peut se nourrir qu’en absorbant une pâte nutritive. Son squelette est fait d’adamantium et ses muscles et cartilages sont un alliage d’acier et d’adamantium. Il est ainsi capable de soulever – ou d’exercer une pression équivalente – environ 85 tonnes en temps normal, avec une limite maximale théorique de 150 tonnes, bien que les sécurités de ses systèmes informatiques l’empêchent d’atteindre cette limite. Son ordinateur central réside dans son torse, à côté d’un générateur à fusion contrôlée qui l’alimente en énergie, ainsi que ses trois armes énergétiques.

Deathlok peut fonctionner sans pensée consciente grâce à son ordinateur, mais le pacifique Michael a imposé de stricts paramètres non létaux sur les actions de Deathlok. L’ordinateur est capable d’action indépendante quand il y est autorisé et est programmé avec diverses techniques de combat et d’infiltration, qu’il peut exécuter sous le contrôle souple de Michael. En coopérant avec l’ordinateur, Michael peut entrer en contact avec d’autres ordinateurs à travers ce qu’il perçoit comme un cyberespace tridimensionnel.

Aptitudes

Ses talents en informatique et sa connexion directe avec son ordinateur font de lui l’un des plus grands experts du monde de l’internet et des systèmes de sécurité informatiques.

Armes

Deathlok est équipé de trois armes projetant de l’énergie : un fusil d’assaut à plasma, un pistolet à plasma et un lance-grenades à plasma. Chacune de ces armes est spécifiquement calibrée pour n’être utilisable que par Deathlok.

Equipement

Deathlok possède un avion de type Libellule, capable de voler à grande vitesse et à basse altitude.


ThierryM 15054

Lire plus de fiches



Wiki de Marvel World


  • Le MCU, les films Spider-Man, les univers cinématographique X-Men vous intéresse ? Retrouvez toutes les informations sur les films, séries TV et jeux vidéo sur notre Wiki !

    Testez le Wiki de Marvel World !

Recrutement


  • Nous recherchons des traducteurs Anglais->Français bénévoles (comme nous) pouvant nous aider à traduire une quantité conséquente d'informations sur le monde Marvel.

    Contactez-nous !

    Si Marvel World vous a aidé à développer vos connaissances sur l'univers Marvel, rendez-nous la pareille et faite parti d'une tranche d'histoire de Marvel World !

Qui est en ligne ?

    Visiteur : 30
    Membre : 0