Recrutement


Nous recherchons actuellement des fans Marvel bénévoles pouvant nous aider à traduire une quantité conséquentes d'informations sur le monde Marvel. Si vous possédez un bon niveau de traduction de l'anglais vers le français et que Marvel World vous a un jour aider, il est temps de nous rendre la pareille !

Contactez-nous par e-mail sur contact@marvel-world.com dès maintenant et faite partie d'une tranche d'histoire de Marvel World !

Encyclopédie - Warren Ellis - Marvel-World.com

Encylopédie - Warren Ellis

Nom : Ellis
Prénom : Warren
Citoyenneté : Britannique
Date de naissance : 16 Février 1968
Lieu de résidence : Southend-on-sea (Angleterre)



Warren Ellis est né en février 1968, en Essex, en Angleterre. Dix-sept mois avant que Neil Armstrong ne mette le pied sur la lune, son premier souvenir concret, aime-t-il à rappeler. Il fût étudiant au South East Essex Sixth Form College, où il créa son premier comics, Spike, avec Richard Easter, qui deviendra par la suite lui aussi un écrivain. A défaut de vivre financièrement de sa passion, il s’assura de vivre et d’écrire en cumulant les différents petits boulots.

La carrière d’écrivain de Warren Ellis commence en 1990, dans le magasine anglais Deadline, avec une courte histoire de six pages. Ces travaux de l’époque comprennent aussi une nouvelle sur Judge Dredd, et une d’une page sur Doctor Who. Son premier travail continu paru dans Blast !, magasine anglais qui ne dura pas, et s’appelait Lazarus Churchyard.

En 1994, Ellis commence à travailler pour Marvel Comics, pourqui il reprend la série Hellstorm au numéro 12, jusqu’au numéro 21 et l’annulation de la série. Par la suite, il participa au label 2099, sur lequel il travailla en particulier à developper une story-line faisant de Fatalis le dirigeant des Etats-Unis. Mais c’est sur Excalibur, qu’il se fait vraiment remarquer chez Marvel à ce moment là, puis sur Thor, où il entreprend une modification radicale de bons nombres d’éléments.


Par la suite, il travaille pour DC Comics, Caliber Comics, et le studio Wildstorm (Image), pour lequel il crée une série dérivée de Gen 13, alias DV8, mais surtout pour lequel il reconstruit la série d’action Stormwatch, lui offrant de belles figures récurrentes. Il termine la première série Stormwatch avec Tom Raney, puis prend la suite avec Bryan Hitch, pour le volume deux. Les deux mêmes seront aux manettes de la série dérivée reconnue et appréciée de tous, Authority. L’occasion pour Ellis d’écrire du Super-héros version grand écran, mais aussi de prendre plaisir à développer des lignes de conduites peu orthodoxes dans le monde des comics grand public. Un épisode fera par exemple grand bruit, lorsqu’en fond de case, les lecteurs trouveront deux personnages, Midnighter et Appolo, s’embrassant sur la bouche. Au plus grand bonheur des associations gay.

En 1997, Ellis entreprend une autre de ses séries emblématiques, Transmetropolitan. Une série qui est sa pure création, pour le label Helix de DC Comics. Après la fin de ce label, la série intègrera le label Vertigo. Spider Jerusalem est un journaliste tout ce qu’il y a de politiquement pas correct, dans l’Amérique futuriste. Avec Darick Robertson au dessin, Transmetropolitan durera un peu plus de soixante numéros, terminant en 2002, lorsqu’Ellis estima ne plus rien avoir à dire dedans.

En 1999, Ellis, aux côtés de John Cassaday, crée la série Planetary, petit « hommage » aux Quatre Fantastiques, mais à la sauce Warren Ellis, bien évidemment. L’occasion pour lui de faire rencontrer à ses personnages des caricatures des plus grands héros des deux majors du comics. Il fera aussi un petit passage sur la série Hellbazer. Mais il quittera celle-ci lorsque l’éditeur refusera de publier un épisode intitulé « Shoot », qui devait sortir au moment de l’affaire du Lycée de Columbine, et dont le thème était similaire à la triste affaire. Planetary, elle, souffrira de quelques petits soucis de calendrier, mais l’on attend pour cette année la conclusion de la série.

Suite à cet esclandre, Ellis en profite pour rejoindre Marvel, et chapeauter le groupe de séries Counter X, à la suite de l’évènement Revolution, et censé apporter du sang frais aux X-men et leurs séries sœurs. Tout cela fût un échec, et la révolution Counter X fût balayée. On retiendra tout de même l’utilisation shamanique faite de X-man, donnant une série à coup sûr déroutante. Mais cela détourna pour un temps Ellis des productions super-héroïque.

En 2003, Warren Ellis revient à Wildstorm, avec Global Frequency, une série limitée en douze épisodes, tout en continuant à travailler pour d’autres, DC, Avatar Comics, AiT/Planet Lar, Cliffhanger et Homage Comics.

Il ne tardera pas à revenir au super-héros, et en 2004, il prend pied dans l’univers Ultimate, via Ultimate Fantastic Four, mais aussi via son trytique Ultimate Nightmare, Ultimate Secret, et Ultimate Extinction (Fin en juillet 2006). Il assurera aussi des scénarii pour Iron Man, via l’arc Extremis.
Vers la fin de cette année, il lancera pour Avatar le « Apparat Singles Group », qu’il décrit comme une ligne de comics imaginaire. Quatre premiers numéros, de quatre nouvelles séries imaginaires.

Courrant 2006, Ellis et le dessinateur Salvador Larroca participèrent au vingtième anniversaire de New Universe de Marvel, en réécrivant les bases de ce monde, dans la série New Universal.
Depuis Mars dernier, Ellis est le scénariste d’une série particulièrement appréciée des séries Initiative, Thunderbolts, avec Mike Deodato. Leur collaboration sur la série a toutefois pris fin.
Il continue par ailleurs différents projets avec d’autres éditeurs, comme Fell, pour Image, Desolation Jones, pour DC/Wildstorm, ou encore Blackgas pour Avatar. Il a aussi écrit un épisode pour le dessin Animé Justice League Unlimited.



Fin Juillet 2007, Warren Ellis a annoncé deux nouveaux titres chez Avatar, FreakAngels, un comics publié sur le web gratuitement, et Ignition City, une série mensuelle.
Désormais, Ellis écrit la série Astonishing X-men, avec Simone Bianchi au dessin.
Au-delà des comics, Ellis reste et demeure un homme de plume, et un homme publique. Il a par exemple plusieurs forum, ou sites internet, qui lui permettent d’être en contact avec ses lecteurs, et de tester de nouvelles idées. On le retrouve donc sur son forum, sur DiePunyHumans.com, the Bad Signal mailing list, WarrenEllis.com, Warren-Ellis.livejournal.com et The-Engine.net.

Son premier roman, Crooked Little Veins, a été publié en juillet 2007 par William Morrow, avec un deuxième, Listener, à suivre. Il est aussi en train de développer une série pour la télévision, pour AMC, appelée Dead Channel. Il est à noter qu’il sera l’unique scénariste de cette série, ce qui est relativement rare.
Pour finir, il sera l’auteur d’un film d’animation à sortir en DVD, reprenant l’histoire du jeu Castlevania III.

Yaneck Chareyre 5237

Lire plus de fiches



Wiki de Marvel World


  • Le MCU, les films Spider-Man, les univers cinématographique X-Men vous intéresse ? Retrouvez toutes les informations sur les films, séries TV et jeux vidéo sur notre Wiki !

    Testez le Wiki de Marvel World !

Recrutement


  • Nous recherchons des traducteurs Anglais->Français bénévoles (comme nous) pouvant nous aider à traduire une quantité conséquentes d'informations sur le monde Marvel.

    Contactez-nous !

    Si Marvel World vous a aider à développer vos connaissances sur l'univers Marvel, rendez-nous la pareille et faite partie d'une tranche d'histoire de Marvel World !

Qui est en ligne ?

    Visiteur : 13
    Membre : 0