Recrutement


Nous recherchons actuellement des fans Marvel bénévoles pouvant nous aider à traduire une quantité conséquentes d'informations sur le monde Marvel. Si vous possédez un bon niveau de traduction de l'anglais vers le français et que Marvel World vous a un jour aider, il est temps de nous rendre la pareille !

Contactez-nous par e-mail sur contact@marvel-world.com dès maintenant et faite partie d'une tranche d'histoire de Marvel World !

Encyclopédie - Zone négative (la) - Marvel-World.com

Encylopédie - Zone négative (la)

zone-negative-la_0.jpg

  • Localisation : le sub-espace
  • Créateur/concepteur : le Big Bang
  • Principaux habitants : Annihilus, Blastaar, les Centurions, Dusk, Eradica, Extirpia, Hellscout, Lockdown, Phreak, Praxagora, Salo, Rosetta Stone, Stygorr, Syphonn, Vorace
  • Caractéristiques principales : Toute la matière de la Zone Négative est chargée d’une manière opposée à celle de l’univers de la Terre-616. Son espace interstellaire contient une atmosphère respirable. Il est possible d’accéder à la Zone Négative par le sub-espace, la zone de distorsion ou encore le Carrefour de l’infini.
  • Autres noms : The Negative Zone (VO)
  • Première apparition : VO : Fantastic Four (vol.1) # 51 (juin 1966, par Stan Lee & Jack Kirby) – VF : Album Les Fantastiques (Lug) n°2 (4ème trimestre 1973)

Découverte et nature

La Zone Négative est un univers étrange avec des lois physiques très différentes de celles de l’univers de la Terre, dont le fait que l’essentiel de sa masse est composé d’anti-matière. La Zone Négative a été visitée à de nombreuses reprises par de nombreuses races – ainsi, les mystérieux Beyonders donnèrent aux Nuwali et à d’autres un portail dimensionnel vers la Zone que les Terriens allaient plus tard baptiser un Cube Radical, la technologie kree liée aux néga-bracelets de Captain Mar-Vell permet également de transporter des individus dans cet univers. Cependant, le premier contact de la Terre avec cette dimension eut lieu quand le chef des Quatre Fantastiques, Red Richards, conçut indépendamment son propre Cube Radical tout en cherchant des moyens de se déplacer plus vite que la lumière en passant par le sub-espace et aussi de trouver un moyen de mettre en échec les menaces cosmiques après sa première rencontre avec Galactus. Mr Fantastic se rendit dans cette dimension, d’abord dans un but d’exploration, accompagné de la Chose (Ben Grimm), mais, incapable de contrôler ses mouvements, Mr Fantastic fut bientôt projeté au cœur de la Zone Négative, s’approchant d’une zone de distorsion et faillit en être victime ; il ne dut sa survie qu’à la Chose, qui se révéla être en fait un imposteur – un scientifique jaloux de Richards – qui sacrifia finalement son existence pour sauver la vie du héros. Revenu sur Terre, Red Richards baptisa cet univers la Zone Négative et construisit un portail permanent dans son laboratoire du Baxter Building, conduisant directement à la zone de distorsion.

Bien qu’il crut initialement que la Zone Négative elle-même était ce sub-espace, il découvrit rapidement qu’il s’agissait d’un univers différent, auquel il avait accéder en traversant le sub-espace. Le sub-espace lui-même est un continuum à quatre dimensions qui recouvre ou pénètre de nombreuses dimensions – comme la plupart des mortels sont habitués à seulement trois dimensions, le sub-espace peut être extrêmement désorientant (Red Richards le surnomma la « zone de distorsion ») et le voyage dans cette dimension peut provoquer des désagréments physiques ou psychologiques. Le sub-espace peut être utilisé pour accéder à de nombreuses dimensions au-delà de celle des Quatre Fantastiques (la Terre-616) et de la Zone Négative – des êtres de la Terre-93060 (l’Ultravers) et de la Terre-295 (avec la mutante Blink) ont aussi accès à cette même Zone Négative grâce à des portails du sub-espace ; cela soulève la question de savoir s’il existe une seule Zone Négative pour les différentes Terres alternatives ou si, pour certaines d’entre elles existent des Zone Négatives alternatives. Voyager à travers le sub-espace aligne la masse d’un individu avec la charge prépondérante de l’univers dans lequel ce même individu se rend, transformant les habitants des univers positifs en antimatière quand ils entrent dans la Zone Négative et transformant les êtres de la Zone Négative en matière positive quand ils entrent dans un univers positif.


Caractéristiques

zone-negative-la_1.jpg Contrairement à l’espace interplanétaire des univers de matière positive connus, l’espace dans la Zone Négative possède une atmosphère dotée de la pression appropriée et des substances chimiques nécessaires pour permettre aux humains d’y survivre sans combinaison spatiale. L’espace de la Zone Négative semble avoir une température moyenne ambiante juste inférieure à 5 °C. De même que le pouvoir cosmique est une force vitale qui imprègne l’essentiel de l’univers positif, l’Essence – ou la Force Opposée – est une énergie similaire qui imprègne la Zone Négative. Celle-ci contient un grand nombre de systèmes, de planètes et de races extra-terrestres. Alors que tous les corps d’une taille suffisamment importante (planètes, lunes, astéroïdes, etc.) ont objectivement leur propre champ gravitique, celui-ci est habituellement suffisamment faible pour être surmonté avec un minimum d’effort. La plupart des êtres capables de voler peuvent ainsi échapper à la gravité d’une planète avec aisance, de même que n’importe quelle machine capable de voler. A cause de cette faible gravité, il est théoriquement possible que la végétation ait du mal à se développer de manière normale, offrant à la vie une base des plus fragiles sur n’importe quelle planète (ce qui expliquerait le caractère pauvre en vie de la plupart des planètes observées de la Zone négative). L’humidité semble également un autre problème et qui a naturellement des conséquences sur la vie. Bien que chaque planète de la Zone négative n’ait pas donné lieu à une exploration approfondie, la plupart de celles qui ont été étudiées – y compris celles qui sont habitées – ont montré peu, voire pas, de sources d’eau naturelles. La plupart des planètes sont ainsi extrêmement arides, les cultures locales s’adaptant au manque d’humidité comme les humains vivant dans le désert l’ont fait.

Etant une dimension différente avec des lois de la physique différentes, le temps s’écoule différemment dans la Zone négative par rapport à la Terre. Bien qu’une analyse exhaustive et détaillée n’ait jamais été réalisée, les découvertes actuelles suggèrent que deux semaines s’écoulant dans la Zone négative pour une seule heure écoulée sur Terre, ce qui fait un ratio de 336 pour 1. Sur une échelle plus réduite, chaque minute sur Terre correspond à peu près à cinq heures et demi dans la Zone négative. Cependant, il semble que ce taux évolue quand quelqu’un se rapproche du centre de la Zone négative. Comme il existe plusieurs situations connues de conversations interdimensionnelles entre la Zone négative et la Terre, il apparaît alors que le ratio est alors plus près de 1 pour 1 quand un individu est au nexus de la Zone négative. Actuellement, le taux auquel la différence temporelle s’accroît alors qu’un individu s’éloigne du vortex est peu clair comme l’est le fait de savoir s’il existe une limite maximale à la différence entre l’écoulement du temps entre les deux univers.

zone-negative-la_2.jpg Dispersée irrégulièrement à travers la Zone Négative se trouvent des anomalies gravitationnelles de matière positive, d’une nature inexpliquée. Ces anomalies attirent vers elles toute masse (bien que l’énergie photonique ne semble pas affectée par cette attraction) ; toute masse qui tombe sur une de ces anomalies est convertie en énergie et expulsée dans une dimension quelconque de matière positive. Cernant immédiatement l’horizon des événements de chacune de ces anomalies est un champ de débris (également surnommé zone d’annihilation) composée à la fois de matière et d’antimatière ; ces masses se percutent de manière permanente et explosent lors de ces contacts et l’énergie libérée tombe sur l’anomalie. De nombreuses de ces anomalies sont entourées de zone de distorsion permanentes où le sub-espace s’infiltre dans la Zone Négative. Il est supposé que la plupart, voire tous, de ces portails expulsent leur énergie dans la dimension de la Terre, dans un trou blanc connu sous le nom du Crunch – le Crunch émet une cascade d’énergie qui alimente l’expansion de cet univers. Les anomalies nourrissant le Crunch créent un déséquilibre apparent par lequel la Zone Négative est peu à peu consumée afin d’alimenter l’expansion de l’autre univers. Il est probable que de nombreuses Zones Négatives de réalités alternatives partagent une relation similaire avec les autres univers positifs.

Le portail vers le sub-espace que les Quatre Fantastiques emploient régulièrement accède à la Zone Négative vers la frange extérieure d’une de ces anomalies gravitationnelles. Cette anomalie apparaît, pour des raisons inconnues, comme une image de la Terre. Elle a été surnommée « l’Anti-Terre » bien que sa vraie nature demeure un mystère scientifique. Cette anomalie particulière sert de portail par le sub-espace vers la planète natale extradimensionnelle des Tyanniens, même si ceux-ci ont récemment pris des mesures pour s’assurer que plus personne ne pourra accéder à leur dimension par l’intermédiaire de ce portail. Ailleurs dans la Zone Négative, une autre anomalie sert de Carrefour de l’Infini, un portail du sub-espace qui ne dispose pas de champs de débris ou zone d’annihilation autour de lui et permet donc une navigation beaucoup moins dangereuse. Par le Carrefour, n’importe quelle dimension extérieure peut être atteinte en toute sécurité ; le Cube Radical des Nuwali utilise ce portail. Grâce à un transmetteur de pliage spatial (développé à partir de son analyseur/navigateur spatio-temporel), Red Richards peut désormais utiliser le sub-espace pour se rendre directement vers et à travers le Carrefour sans passer à travers l’espace intermédiaire de la Zone Négative.

L’un des effets les moins documenté sur les effets en contrecoup que la Zone négative a sur les gens semble impliquer l’émergence d’émotions habituellement considérées comme négatives. Pour le moment, il est difficile de déterminer la cause de ce phénomène étrange, mais plusieurs expériences avec la Zone négative ont donné l’impression que quelque chose d’inhérent à la Zone peut conduire vers une certaine détresse émotionnelle. La sévérité de cette détresse peut varier énormément. En de rares occasions, elle se manifeste comme une panique à l’échelle d’une ville ; en d’autres occasions, cela ne provoque un désespoir temporaire que chez une seule personne. En d’autres occasions encore, cela engendre chez plusieurs personnes une série de flashbacks émotionnels, jaillis de leurs subconscients. Et, bien que cela puisse être attribué à sa psyché particulière, la principale motivation d’Annihilus est une peur obsessionnelle de la mort. Tous les habitants de la Zone négative ne font pas l’expérience d’anxiétés autres que normales mais le nombre de situations connues de détresse psychologique inhabituelle semble relativement élevé. Les visiteurs dans la Zone peuvent, ou non, faire l’expérience de choses émotionnellement perturbantes. Bien qu’il n’y ait aucune preuve concrète établissant un lien entre la Zone négative et ces détresses émotionnelles, cela reste un caractère significative de cette dimension.

Habitants et lieux

zone-negative-la_3.jpg La Zone Négative abrite un nombre inconnu de races, y compris plusieurs empires interstellaires. De larges régions de l’espace sont protégées par les Centurions, une alliance interstellaire de 100 héros aux capacités surhumaines appartenant à 100 races différentes de la Zone Négative. Cependant, la région du point d’entrée habituel des Quatre Fantastiques a été dominée par quelques rares individus très puissants. Le premier d’entre eux est Annihilus, une puissante entité semblable à un insecte qui acquit de vastes pouvoirs en explorant un vaisseau abandonné par les Tyanniens. Conduit par une peur irrépressible de la mort, Annihilus conquit presque tout sur son passage, tuant ou asservissant ceux qu’il rencontrait, absorbant leurs connaissances technologiques pour atteindre ses propres objectifs. Il porte une Capsule de Contrôle cosmique de sa propre conception, un puissant objet qui canalise l’énergie en lui et assure, du moins le pense-t-il, sa propre immortalité. Le plus grand adversaire d’Annihilus dans la Zone Négative est Blastaar, l’empereur surhumain de la planète Baluur. Même si Blastaar fut autrefois exilé par son propre peuple, il revint pour régner, avec une main de fer, étendant l’empire baluurien jusqu’à ce qu’il intègre plus de 35 autres races, dont l’Union bolovite, Toraxis et Esanaia. Bien que Blastaar et Annihilus demeurent des ennemis implacables, ils partagent une haine commune des fréquents envahisseurs de la Zone Négative et se sont occasionnellement alliés contre ces envahisseurs. Une troisième entité, Stygorr, prétend être un natif de la zone de distorsion – le subespace ; se proclamant l’égal d’Annihilus, il possède le pouvoir mortel de convertir la matière en antimatière à volonté ; cependant, il n’a plus été aperçu depuis son premier combat contre les Quatre Fantastiques.

Parmi les autres représentants de cet univers, il est possible de le mystérieux Dusk, originaire de la planète Tarsuu, dont le nom fut repris successivement par Peter Parker (Spider-Man) puis Cassie St-Commons. Ailleurs, la cité de Shadow-City abritent Lockdown, Rosetta Stone ainsi que les Sœurs Barjo. En une occasion, la Zone Négative fut également colonisée par des Puritains de la dimension de la Terre, transportés accidentellement dans ce monde ; les colons, ancêtres de Hellscout, survécurent pendant des années sur une planète inhabitée, et ne furent découverts que récemment. Lors d’un long séjour d’exploration de la Zone Négative, les Quatre Fantastiques découvrirent d’autres races ou planète comme Ootah City, une ville devenue consciente et ayant chassé ses habitants, les Enfants d’Ootah, puis les nomades stellaires Kestorans, avant de croiser le chemin de Taranith Gelstal et de revenir sur la Terre.

zone-negative-la_4.jpg Parmi les localités connues de la Zone Négative, il est possible d’évoquer les suivants :

  • Argor : planète de bipèdes à la peau pourpre, appartenant à l’empire d’Annihilus.
  • Arthos : planète natale d’Annihilus (dans le Secteur 17-A), habitée de races non conscientes, qu’Annihilus transforma en serviteurs ou Scavengers ou évolua en des myriades d’espèces d’insectivorides
  • Ataraxia : planète située au sein de l’Amas d’Hélicon, qui abritait les Ataraxiens, une race d’androïdes lumineux et pacifiques qui furent exterminés par la Vague d’Annihilation, à l’exception de Praxagora.
  • Baluur : planète natale de Blastaar et des Baluuriens, centre de leur empire.
  • la Ceinture de Chroanus : emplacement d’une station de la Vague d’Annihilation.
  • Chemelek-Prime : planète envahie par des monstres géants.
  • Esanaia : planète centrale d’un empire rival des Baluuriens.
  • Kestor : planète dotée de plusieurs lunes et dont sont originaires les Kestorans ; détruite par la transformation de son étoile en super-nova
  • Krysok : planète habitée par une race humanoïde, les Hrollen, qui s’est volontairement transformée en cyborgs
  • Mantracora : monde féodal, habité par des humanoïdes appelés les Elus, brièvement dirigée par un extra-terrestre déguisé, Taranith Gelstal
  • la Nébuleuse de Barador : région de la Zone Négative habitée par les Façonneurs Pralagoniens, conquis par la Vague d’Annihilation
  • Nicanthus Prime : planète natale des Nicanthans.
  • Ootah : planète habitée par des humanoïdes à peau jaune, autrefois avancés ayant régressé au stade tribal ; la moitié de la planète est couverte par une ville, autrefois pensante et consciente : Ootah City.
  • Shadow City : planète dont la population entière vit sous la surface, dans un simulateur de monde virtuel.
  • Sorénion : planète de l’empire baluurien, dont sont originaires les Soréniens, des êtres insectoïdes.
  • Tarsuu-I et Tarsuu-II : planètes jumelles, demeure d’humanoïdes à la peau jaune, à laquelle appartient le premier Dusk. Blastaar a conquis Tarsuu-I et détruit Tarsuu-II.
  • Temporalon : planète à laquelle le portail de la Tour de Garde de Sentry conduit.
  • Tyanna : planète natale des Tyanniens, aujourd’hui localisée au cœur du Carrefour de l’Infini et désormais inaccessible.
  • l'Union bolovite : confédération de sept systèmes stellaires, désormais intégré à l’empire de Baluur.
  • UX-79 : planétoïde dont sont originaires les Panspermiens, détruit par la Vague d’Annihilation.
  • Vashom : planète inhabitée.
  • Xorfo : planétoïde UX-73 servant de prison, localisé au sein du Nexus d’Igoa ; lieu de création de la Moissonneuse des Lamentations.

Histoire

Comme toute technologie, la découverte par Red Richards de la Zone Négative ouvrit une Boîte de Pandore d’imitations – malgré tous les efforts de Richards pour protéger sa technologie, des portails vers la Zone Négative ont été créé petit à petit sur Terre, successivement par CLOC de Sentry, l’ordinateur FAUST, les Eternels, le Dr Wilson Ramos (aujourd’hui décédé), le Sorcier, Génétech Inc., la Corporation Janus et un projet atlante. Actuellement, les seuls portails permanents vers la Zone Négative connus sont celui du Baxter Building des Quatre Fantastiques et celui, à plusieurs entrées, vers la prison récemment construite appelée la Zone 42. En coopération avec Richards, l’architecte Andrew Lewis construisit une prison, initialement connue comme la Voûte, à l’intérieur de la Zone Négative sur un planétoïde apparemment inhabité. La Voûte fut bâtie avec des murs en adamantium, un système d’alimentation énergétique en vibranium, divers systèmes de dissimulation et une unité de la technologie de répulsion de Richards – des machines qui neutralisent les charges de la matière. Construites à l’intérieur de la structure de la Voûte, ces unités protègent la prison des aléas de matière ou antimatière du voyage dimensionnel. Bien que la première Voûte fut finalement un échec, elle fut bientôt étendue et rouverte comme la Zone 42, une prison pour incarcérer les surhumains ayant refusé de s’enregistrer au cours de la récente « guerre civile » de la communauté super-héroïque américaine.

Le passé de la Zone Négative demeure assez mystérieux et l’origine exacte de ses différentes cultures n’ont pas été découverts à ce jour, même si des estimations approximatives placent l’apogée de ses sciences et arts il y a plus d’un million et demi d’années, coïncidant presque avec l’ascension des Skrulls et des Krees dans l’univers positif ; il est en général admis que c’est vers cette époque que la Zone Négative commença à s’effondrer, sous la poussé de l’univers positif, déclenchant ainsi le « big crunch ». La Zone commença à ralentir son expansion avant d’enclencher un processus de rétractation vers un noyau central. Certaines des races les plus puissantes et les plus influentes firent face à cette destruction programmée et cherchèrent à préserver leur vie. L’une des races les plus agressives à cette époque était les Tyanniens ; ces bipèdes léonins explorèrent une grande part de la Zone Négative, et commencèrent finalement à semer de nombreuses planètes – dont Baluur – de « spores de vie » qui commencèrent à se développer. Cependant, leur dernière mission tourna mal ; un champ de débris avait commencé à se former autour de Tyanna, qui se trouvait à proximité du vortex central ; le big crunch avait commencé à attirer vers lui l’univers de la Zone et les planètes s’effritaient sous d’incroyables pressions. L’un des derniers vaisseaux des Tyanniens percuta un gros astéroïde et s’écrasa sur la planète désolée d’Arthos. Les moteurs du vaisseau étaient morts, et leurs machines de production de nourriture détruites ; le capitaine de Tyanniens ordonna la libération des spores de vie et la vie commença à croître et à se développer sur la planète, comme elle l’avait fait sur la Terre.

zone-negative-la_5.jpg Loin du centre de la Zone Négative, d’autres cultures se développaient. L’une d’entre elles se répandit au point de couvrir la moitié de sa planète avec une cité géante puis construisit un cerveau artificiel chargé de gérer cette ville. Cette dernière, Ootah, finit par développer une conscience propre et chassa alors ses habitants au-delà de ses murs, construisant des défenses de plus en plus grandes pour les empêcher de revenir. Encore plus loin, le monde de Kestor était également florissant. Cependant, il fut le premier monde connu, après Tyanna, à faire face à l’anéantissement à cause du « big crunch », il y a environ 10 000 ans. Contrairement à Tyanna, dont la gravité devint trop importante pour supporter la vie, le soleil de Kestor fut attiré vers le nexus ; du coup, les nombreuses lunes de Kestor sortirent de leurs orbites respectives et provoquèrent d’immenses dégâts à la surface de la planète. Alors que seulement 20 000 Kestorans quittaient leur planète à bord d’une immense arche spatiale, le soleil de Kestor explosait avec la puissance d’une supernova, endommageant sérieuse le vaisseau. Seulement 500 membres de l’équipage survécurent et les systèmes de navigation furent irrémédiablement détruit, éliminant toute chance de trouver une nouvelle planète pour s’y réinstaller.

zone-negative-la_6.jpg L’une des planètes ensemencées par les Tyanniens, Baluur, donna naissance à une forme de vie plus violente et plus barbare. Les habitants y devinrent massifs et puissants, le plus faible d’entre eux étaient bien plus fort qu’un humain ordinaire. Alors qu’ils progressaient technologiquement, leurs avancées étaient partiellement motivées par la guerre. Mais, ils commencèrent également à subir les effets du « big crunch » et, il y a plusieurs milliers d’années, commencèrent à enterrer leurs cités sous la surface de la planète. Désormais, une seule entrée vers l’intérieur existe à la surface de Baluur et elle n’est connue que des seuls Baluuriens, empêchant ainsi toute conquête par une force extérieure. Sous la surface, ils établirent une monarchie unifiée, devenant de plus en plus reclus, et ne s’aventurant plus dans l’espace qu’en de rares occasions.

Sur Arthos également, la vie intelligente commença à se développer mais d’une manière qui allait s’avérer capitale pour la Zone Négative. Une créature solitaire, à l’apparence insectoïde, émergea d’un marais primordial il y a environ un millénaire et commença à réfléchir et raisonner. Frêle créature, elle utilisa son intelligence supérieure pour éviter les grands prédateurs et tomba bientôt sur le vaisseau à l’abandon des Tyanniens. A l’intérieur de celui-ci, il enfila un casque dans une vaine tentative de se réchauffer. Le heaume était en fait un instrument d’enregistrement de la technologie et culture tyannienne et la créature fut bientôt capable d’assimiler toutes les connaissances contenues dans l’appareil. Il s’empara de la puissance des capsules de survie abandonnées et fabriqua la Capsule de contrôle cosmique, capable d’apporter à son possesseur une puissance immense. Adoptant le nom d’Annihilus, il se lança dans une vaste campagne, non seulement pour se venger de ce qui lui avait fait du tort, mais aussi pour s’assurer qu’aucune autre forme de vie ne menacerait plus la sienne, devenant peu à peu l’un des plus puissants êtres de la Zone Négative.

zone-negative-la_7.jpg Alors qu’Annihilus prenait le contrôle par la force du secteur de l’espace qui l’environnait, un nouveau roi vint sur le trône de Baluur : Blastaar était un dirigeant puissant mais impitoyable et tyrannique qui décida rapidement d’étendre le domaine des Baluuriens, envisageant une vaste conquête spatiale. Terrorisés à l’idée de quitter leur planète et la sûreté de leurs abris souterrains, les Baluuriens renversèrent Blastaar en le droguant puis l’abandonnèrent dans l’espace interstellaire, espérant qu’il dériverait vers le centre de la Zone Négative où il serait détruit. Malheureusement pour eux, il réussit à se libérer avant cela et revint des années plus tard pour reprendre le contrôle de Baluur et entreprendre d’étendre son domaine. Entre ces deux événements, il rencontra à plusieurs reprises les Quatre Fantastiques et d’autres héros de la Terre et devint l’un des principaux rivaux d’Annihilus.

zone-negative-la_8.jpg Suite aux incursions des Fantastiques dans la Zone Négative, il fallut un certain temps pour que les habitants de celle-ci développent la technologie nécessaire pour s’introduire dans l’univers positif de manière autonome. Des tentatives répétées de la part de plusieurs êtres pour forcer un passage par l’intermédiaire du portail des FF se révélèrent des échecs sur le long terme et les efforts faits pour envahir d’autres dimensions se révélèrent tout aussi futiles – Annihilus envahit en une occasion le microvers avec une armée d’insectivorides, mais fut repoussé. Ces dernières années, l’habitant de la Zone Négative Syphonn puisa dans les énergies des néga-bracelets des Krees pour ouvrir un portail permanent, alimenté par la massive Roue du Conquérant. Même si Adam Warlock détruisit la Roue et le portail, Annihilus et Blastaar s’étaient alliés à Syphonn et apprirent beaucoup de son travail. L’œuvre de Syphonn permit au Magister Samra Qury (travaillant dans la Station Scientifique Oméga-17, localisée sur Heathael, une lune glacée d’une géante gazeuse rayonnante) de la race des H’Zarri de construire un « Posi-portail » (un portail vers la zone positive) pour Annihilus et son allié de l’époque Blastaar. Bien que les Quatre Fantastiques démantelèrent à terme son portail, le processus devait permettre plus tard à Annihilus de créer des portails suffisamment larges pour transporter une armada d’invasion en entier dans l’univers positif.

Une fois qu’Annihilus eut amélioré la technologie pour accéder à l’univers positif, l’équilibre des pouvoirs changea au cœur de la Zone Négative. Annihilus révéla l’existence d’immenses armées d’insectivorides et les envoya ravager et détruire l’ensemble de la Zone – les mondes qui refusaient de rejoindre sa cause étaient convertis en énergie pour nourrir ses troupes par l’intermédiaire de la Moissonneuse des Lamentations, une arme vivante conçue par manipulation génétique pour tuer des planètes entières. Annihilus révéla la lente disparition de la Zone Négative à cause de la disparition progressive de ses énergies vers l’univers positif, par l’intermédiaire des anomalies gravitationnelles ; il put convaincre les Centurions et d’autres de s’allier avec lui, officiellement pour rectifier ce déséquilibre. L’une des races qui rejoignit Annihilus furent les Traqueurs, dirigés par Vorace, parmi les rares individus capables de canaliser l’Essence dans leurs corps. Finalement, Annihilus conduisit ses armées dans l’univers positif, jaillissant à travers le Crunch et annihilant l’essentiel de l’empire des Skrulls avant d’être finalement défait. Ses forces occupent cependant toujours une bonne partie des ruines de l’empire kree, sous la direction de Vorace, l’un des principaux lieutenants d’Annihilus, même si de nombreux Centurions, les soldats d’élite d’Annihilus, se sont retournés contre les forces de leur ancien seigneur. De son côté, Blastaar profita de la disparition d’Annihilus pour déclencher une révolte contre son empire, bien déterminé à prendre le pouvoir à sa place.

Pendant ces événements, Mr Fantastic participa à la création d’une prison dans la Zone Négative pour les criminels surhumains de la Terre, installant une réplique de la Voûte sur une planétoïde désolé de la Zone Négative. Peu après, suite à l’adoption du Superhuman Registration Act (SRA), un groupe de héros conduits par Mr Fantastic, Iron-Man et Pourpoint jaune (Hank Pym) décida d’intégrer cette prison, baptisée officiellement la Prison Alpha de la Zone Négative mais officieusement la Zone 42 (car ce fut la quarante-deuxième idée d’une centaine, imaginée par le trio après le désastre de Stamford) ou l’Ile Fantastique par ses détenus, à leur projet de l’Initiative. La prison fut alors utilisée pour incarcérer les héros non enregistrés, en attente de leur procès au terme de la Guerre Civile. Un portail vers la prison fut installé dans chacun des cinquante Etats du pays, afin que chaque équipe de l’Initiative puisse y accéder, dont un dans la prison new-yorkaise de Ryker’s Island. Extrêmement surveillée, la prison bénéficie d’un système de sécurité de haute technologie, dont des mots de passe changeant toutes les dix minutes. Parmi les héros qui y furent incarcérés, il est possible de citer la Cape et l’Epée, Iron-Fist (qui se faisait alors passer pour Daredevil), Prodigy (Richard Gilmore), Speedball ou encore le Rôdeur. Cependant, tous ces héros furent libérés lorsque les Vengeurs Secrets de Captain América – les opposants au SRA – s’introduisirent dans la prison, en y infiltrant Hulkling sous l’identité de Pym ; la bataille entre les deux groupes se déplaça rapidement au cœur de New-York quand la Cape téléporta tous les protagonistes hors de la Zone 42. La Guerre Civile achevée, la Prison Alpha continua à être utilisée pour d’autres criminels – comme Lady Deathstrike et Taskmaster (la première fut apparemment libérée dans des circonstances inconnues et rejoignit les Purificateurs de William Stryker et le second fut plus tard libéré contre sa participation comme instructeur au Camp Hammond de l’Initiative). Au cours de la Guerre Civile, il apparut également que le directeur de la prison n’était autre que Captain Marvel (Mar-Vell) des Krees ; étant mystérieusement réapparu après un accident temporel dans la Zone Négative, le héros, officiellement décédé, fut ainsi chargé de la surveillance de la Zone 42, au moins jusqu’à la fin de la Guerre Civile. Compte tenu de ses apparitions sur la Terre depuis lors, il est probable qu’un nouveau directeur ait été nommé mais celui-ci demeura inconnu. Au lendemain de la Guerre de Hulk, de nombreux soldats de Sakaar y furent à leur tour incarcérés ; ils faillirent s’échapper quand le jeune Amadeus Cho provoqua un crash des systèmes informatiques du SHIELD mais l’organisation put rétablir ses systèmes de sécurité et les prisonniers ne purent quitter la prison.

En revanche, quand les Skrulls attaquèrent la Terre pour la conquérir, le court-circuit provoqué dans toute la technologie Stark coupa totalement la prison de la Terre. Avec les systèmes de sécurité totalement hors service, les prisonniers se retrouvèrent libérés de leurs cellules mais, avec le portail fermé, ils ne purent s’enfuir et se contentèrent de prendre le contrôle de la Zone 42. De son côté, Blastaar avait lui aussi réussi sa révolte et était devenu le nouveau souverain de la Zone Négative, mettant immédiatement le siège autour de la Zone 42 dans l’espoir d’accéder à la Terre et de l’ajouter à son nouvel empire. Pendant le siège, la Torche humaine et la Chose, ainsi que les enfants Richards (qui avaient tous été projetés dans la Zone négative par Lyja au début de l’attaque des Skrulls), réussirent à s’infiltrer dans la prison, échappant à Blastaar et aux autres créatures de cette dimension, avant de regagner la Terre avec l’aide du Bricoleur. Peu après, Star-Lord (Peter Quill) se retrouva à son tour dans la Zone Négative mais ne put échapper à Blastaar qui l’obligea à pénétrer dans la prison afin de la lui livrer. Mais, une fois à l’intérieur, Quill trahit Blastaar, organisant la résistance des détenus avec l’aide du héros Jack Flagg, également prisonnier de la Zone 42 ; ils réussirent à résister le temps de trouver un moyen de rentrer dans l’univers positif, mais Blastaar s’empara de la prison quelques instants après leur fuite. La Zone 42 demeura ainsi plusieurs semaines sous l’autorité de Blastaar mais Norman Osborn, nouveau responsable de l’Initiative depuis la guerre contre les Skrulls, organisa une opération pour reprendre la prison. Profitant de l’absence de Blastaar de la Zone négative et après avoir envoyé une première vague, constituée des éléments les plus faibles destinée simplement à ouvrir le chemin, il envoya le gros des troupes et reprit la prison, chassant Blastaar et ses troupes de celle-ci.


ThierryM 14150

Lire plus de fiches



Wiki de Marvel World


  • Le MCU, les films Spider-Man, les univers cinématographique X-Men vous intéresse ? Retrouvez toutes les informations sur les films, séries TV et jeux vidéo sur notre Wiki !

    Testez le Wiki de Marvel World !

Recrutement


  • Nous recherchons des traducteurs Anglais->Français bénévoles (comme nous) pouvant nous aider à traduire une quantité conséquente d'informations sur le monde Marvel.

    Contactez-nous !

    Si Marvel World vous a aidé à développer vos connaissances sur l'univers Marvel, rendez-nous la pareille et faite parti d'une tranche d'histoire de Marvel World !

Qui est en ligne ?

    Visiteur : 20
    Membre : 0