Recrutement


Nous recherchons actuellement des fans Marvel bénévoles pouvant nous aider à traduire une quantité conséquentes d'informations sur le monde Marvel. Si vous possédez un bon niveau de traduction de l'anglais vers le français et que Marvel World vous a un jour aider, il est temps de nous rendre la pareille !

Contactez-nous par e-mail sur contact@marvel-world.com dès maintenant et faite partie d'une tranche d'histoire de Marvel World !

Encyclopédie - Arès - Marvel-World.com

Encylopédie - Arès

ares_0.jpg

  • Véritable nom : Arès
  • Profession : Dieu de la guerre, de la brutalité, ancien héros recensé, ancien ouvrier de chantier et charpentier
  • Statut légal : Citoyen de l’Olympe
  • Identité : Connue du SHIELD ; son existence réelle n’est pas connue du grand public de la Terre, qui le considère comme un personnage légendaire
  • Autre identité : Mars (nom romain), Mr Tallon, John Aaron, le Faucon
  • Lieu de naissance : L’Olympe
  • Situation de famille : Marié
  • Parents connus : Alexandre Aaron (Phobos, fils, décédé) ; Deimos & Phobos (fils, décédés), Monstro (prétendu fils), Kyknos (fils, décédé), Harmonie (fille), Hippolyte (fille, décédée), Antiope (fille), Hippolyte (fille, décédée), Penthésilée (fille, décédée), Orithye (fille, décédée), Enyo (épouse), Zeus (père), Héra (mère), Héphaïstos (frère), Hébé & Illythie (sœurs) ; Apollon, Dionysos, Hercule, Hermès (demi-frères) ; Aphrodite (Vénus), Artémis, Athéna, Perséphone (demi-sœurs) ; Neptune (Poséidon) & Pluton (Hadès) (oncles) ; Déméter, Vesta (tantes) ; Chronos (grand-père), Rhéa (grand-mère), Ouranos (arrière-grand-père), Gaea (arrière-grand-mère), de nombreux autres parents
  • Appartenance à un groupe : Membre des Dieux de l’Olympe, du Dodékathéon (l’Olympus Group), ancien membre des Vengeurs, des Faucons
  • Base d'opérations : Actuellement les Champs Elysées, auparavant Dover (New Jersey, Etats-Unis) et la Tour des Vengeurs (New York, Etats-Unis), autrefois l’Olympe
  • Première apparition : VO : (historique) Human Torch Comics # 5A (1941), (moderne) Thor (vol.1) # 129 (juin 1966, par Stan Lee & Jack Kirby)– VF : Titans n°4 (septembre 1976, avec Champions # 1 ; Thor # 129 a été publié dans Thor (Pocket) n°4 de janvier 1978)
  • Taille : 1m85
  • Poids : 227 kg
  • Yeux : Marrons
  • Cheveux : Bruns

Histoire

Considéré par les autres dieux de l'Olympe et même son propre père Zeus comme l'un des Olympiens les plus malfaisants ou, au mieux, le moins fréquentable, Arès chercha constamment à servir aux côtés des « Dieux de la Lumière » qui régnaient depuis le Mont Olympe. Attiré par sa demi-sœur Aphrodite (ou Vénus pour les Romains), Arès eut une fille d’elle, Harmonie, mais bientôt, sur ordre de Zeus, Aphrodite épousa Héphaïstos et, même s’ils continuèrent quelques temps à se fréquenter, peu à peu Arès et Aphrodite s’éloignèrent l’un de l’autre. Finalement, Arès épousa Enyo. Arès défendit également l’Olympe contre les Aloades, des jumeaux géants, mais fut défait et emprisonné dans une urne de bronze. Son demi-frère Hermès fut alors le seul Olympien à lui venir en aide.

ares_1.jpg Au cours de la Guerre de Troie, durant laquelle les Grecs de Mycènes attaquèrent la cité de Troie en Asie Mineure – vers le treizième siècle avant Jésus-Christ – Arès combattit initialement aux côtés des Troyens ; affrontant le guerrier grec Diomède, il fut repoussé par Athéna qui avait guidé l’épée du héros. Arès rejoignit plus tard la bataille et se tint aux côtés du guerrier grec Achille, assumant depuis lors les fonctions de dieu de la guerre. Peu aimé de son père, Arès en vint à jalouser les autres fils de Zeus, principalement sa progéniture illégitime conçue avec des mortelles ; en 1271 avant notre ère, lorsque l’un d’eux, Héraklès (plus tard mieux connu sous son romain d’Hercule) chassa, au cours des douze travaux qui lui avaient été assignés, les oiseaux du Lac Stymphale qui avaient été consacrés au dieu de la guerre, le demi-dieu devint l’objet de l’éternel ressentiment d’Arès, stigmatisant sur lui seul toute la rancœur du dieu de la guerre envers l’attitude de leur père. Avec l’avènement du christianisme dans l’empire romain au cours du quatrième siècle de notre ère, Zeus laissa mourir la vénération des Olympiens, interdisant à Arès d’agir comme dieu des guerriers, ce qui provoqua un ressentiment d’Arès envers le règne séculaire de son père. A une époque inconnue, mais reculée, Arès fut également dupé par l’ancienne déesse Nox qui, se faisant passer pour Aphrodite, séduisit le dieu de la guerre et lui donna deux enfants, Deimos et Phobos.

A l’époque moderne, quand Pluton trompa Hercule afin que celui-ci prenne sa place comme Seigneur de l’Hadès, Hercule vint demander l’aide de son demi-frère. Détestant les manières fanfaronnes d’Hercule et sa proximité d’avec leur père, Arès refusa mais le Dieu du Tonnerre asgardien Thor vint aider à libérer Hercule du contrat de Pluton. Plus tard, Arès et la sorcière asgardienne Amora l’Enchanteresse trompèrent Hercule afin qu’il boive de la Fontaine d’Eros, ce qui le rendit follement amoureux de l’Asgardienne. Celle-ci envoya Hercule combattre les Vengeurs, qui réussirent bientôt à le libérer du sortilège ; cependant, Arès avait déjà réussi à convaincre leur père Zeus qu’Hercule avait renoncé à son héritage olympien pour l’amour d’une Asgardienne et Zeus bannit alors Hercule une année de l’Olympe. Hercule intégra alors les rangs des Vengeurs durant son exil terrestre et finit par aider à libérer les Olympiens que Typhon le Titan avait banni dans le Domaines des Ombres en éteignant la Flamme Prométhéenne qui entretenait leur puissance ; Zeus pardonna alors à Hercule et mit un terme à son exil, pour la plus grande colère d’Arès. Une nouvelle fois allié à l’Enchanteresse, Arès utilisa le maudit Glaive d’Ebène de Merlin pour éteindre la Flamme Prométhéenne et transformer les dieux de l’Olympe en cristal ; cependant, les demi-dieux tels qu’Hercule ne furent pas affectés et Arès le projeta alors hors du Mont Olympe. Arès se rendit alors sur Terre sous l’identité de « Mr Tallon » et fonda l’organisation miliciennes les Faucons, utilisant la musique hypnotique des satyres de l’Olympe pour inciter ses fidèles à la violence, dans l’espoir de déclencher une guerre nucléaire qui ouvrirait un portail vers le domaine d’Asgard. Quand les Vengeurs firent échec à son plan, Arès fuya vers l’Olympe, emmenant avec lui un Hercule amnésique. Alors qu’un petit groupe de Vengeurs envahissaient l’Olympe pour arrêter Arès, ses hordes de monstres et demi-dieux olympiens envahirent la Terre, où le reste des Vengeurs leur résista jusqu’à ce qu’Arès fut vaincu et obligé de restituer le Glaive d’Ebène au Chevalier noir (alias Dane Whitman).

ares_2.jpg Vénus provoqua la colère d’Arès quand elle se rendit sur Terre, cherchant à empêcher une guerre qu’il avait secrètement déclenchée. Elle s’allia à Namor, le Prince des Mers, pour vaincre Arès, l’affaiblissant avec des rayons émis par sa ceinture enchantée, la Ceinture de Beauté ; l’obligeant à mettre un terme au conflit, Venus le renvoya alors sur l’Olympe. Arès complota alors avec Pluton pour déclencher une guerre entre l’Olympe et Asgard, enlevant la jeune Valkyrie asgardienne Krista en se faisant passer pour Hercule avant de la conduire en Hadès. Après que la sorcière Chaga eut informé Thor et Hercule que le véritable coupable était Arès, les deux dieux le confrontèrent et le battirent aux Portes de l’Hadès, sauvant Krista des griffes de Pluton. Plus tard, quand une alliance nouvellement formée avec d’autres seigneurs des morts ou des Enfers fournit à Pluton le pouvoir de défier l’Olympe, il demanda à ce que Zeus organise les mariages d’Arès et Vénus ainsi que d’Hercule et Hippolyte, la reine des Amazones ; ainsi, les lois olympiennes interdisant aux conjoints de se battre entre eux, Pluton s’assurait la neutralité de Vénus et Hercule et permettrait à Pluton de prendre le pouvoir. L’Olympien appelé le Chasseur et le Titan Ménoetius furent envoyés sur Terre pour en ramener Vénus et Hercule où Zeus décréta, avec réticences, qu’ils allaient se marier respectivement à Arès et Hippolyte. Après que les héroïques Champions de Los Angeles avaient interrompu la cérémonie en envahissant l’Olympe, informant Zeus des véritables plans de son frère, Zeus annula la cérémonie et bannit une nouvelle fois Pluton. Quelques temps après, quand les Olympiens, conduits par Zeus et Odin envahirent la cité des Eternels d’Olympia, Arès affronta brièvement l’Eternel Ikaris, avant que les dieux ne quittent la Terre pour regagner leur domaine, une fois que Zeus et Zuras eurent convenu de renouveler la paix entre leurs deux peuples.

Par la suite, Arès devait combattre de nouveau les Vengeurs lorsque ceux-ci furent enlevés par les Olympiens sur ordre de Zeus afin de les punir des blessures reçues par Hercule lors d’une attaque des Maîtres du Mal du Baron Helmut Zemo. Finalement, les Vengeurs réussirent à obtenir le pardon de Zeus et Hercule récupéra peu de temps après. Arès, quelques années plus tard, fit un pari avec sa mère Héra – qui, elle aussi, détestait Hercule, symbole permanent de l’infidélité de son époux – pour savoir lequel d’entre eux deux pourrait provoquer le plus de chagrin dans la vie d’Hercule. Jaloux de l’amitié de celui-ci avec les Vengeurs, Arès prit possession du corps du nouveau Thor (alias Eric Masterson) et attaqua son demi-frère afin d’obliger celui-ci à tuer son ami ; mais un éclair de foudre conjuré par le marteau de Thor dévoila l’implication d’Arès et ruina son plan. Arès conspira de nouveau avec Pluton peu après afin de tuer un Thor – le véritable fils d’Odin – temporairement fou ; cependant, la folie de l’Asgardien faisait de lui un adversaire encore plus fort qu’habituellement et il triompha avec brutalité d’Arès. Pluton se rendit sur l’Olympe avec un Arès blessé et informa Zeus que Thor les avait attaqués sans provocation ; cependant, la guerrière asgardienne Sif réfuta ces assertions et défia Pluton en duel pour défendre sa position avant de faire appel au sens de l’honneur de guerrier d’Arès, réussissant à le convaincre de révéler la vérité.

Plus tard, Héra s’appliqua à respecter sa part du pari effectué avec son fils en adoptant l’apparence de l’ancienne amie d’Hercule, Taylor Madison. Espérant obtenir les bonnes grâces de son père, Arès informa Zeus de cela ; Arès et Zeus se rendirent alors sur Terre, exposant les manipulations d’Héra avant qu’elle ne puisse tuer les Vengeurs et Zeus révéla alors que la véritable Taylor Madison n’était qu’une fabrication magique de sa part, destinée à forcer la main d’Héra. Arès revint peu après sur Terre pour réorganiser les Faucons, faisant d’eux une organisation terroriste, massacrant des diplomates lors de sommets internationaux sur la paix ou économiques afin d’exploiter leurs morts et d’enclencher une guerre globale. Il attaqua Hercule au Musée des Antiquités grecques de New York afin d’attirer son demi-frère dans le conflit et vola le Cœur d’Athéna, une ancienne relique enchantée par Zeus lui-même et qui amplifiait de manière géométrique toute puissance qui y était projetée. Hercule accepta immédiatement la proposition du SHIELD de les rejoindre afin d’arrêter Arès mais alors que l’ancien Vengeurs et le SHIELD attaquait la base d’Arès dans les jungles d’Amérique du Sud, le dieu de la guerre utilisait le Cœur d’Athéna pour fabriquer un canon sonique, baptisé le Cor de Gabriel, sur l’héliporteur même du SHIELD, avec le but de provoquer l’effondrement de la structure moléculaire de tous les métaux de la Terre, ramenant ainsi la société humaine à l’ère des clans féodaux ou antiques. Cependant, Hercule et ses alliés du SHIELD réussirent à battre Arès avant qu’il ne puisse activer le Cor de Gabriel. Rentré sur l’Olympe, Arès assista à l’attaque des Dieux Obscurs, se faisant passer pour les Asgardiens, sur l’Olympe ; l’attaque fut trop rapide pour que les Olympiens et Arès aient le temps d’organiser une vraie défense et ne purent que subir l’invasion avant de voir leurs adversaires repartir, laissant ravages et destructions dans leur sillage.

ares_3.jpg Lorsque Pluton chercha une nouvelle fois à conquérir l’Olympe, la bataille entre le souverain de l’Hadès et les dieux de l’Olympe avait atteint un équilibre jusqu’à ce que Zeus conjure son fils Arès pour faire pencher la balance des forces en présence en faveur des dieux de l’Olympe. Arès écrasa les armées infernales de Pluton, démembrant les corps des soldats ennemis tombés afin qu’ils ne puissent pas être entiers, même dans la mort ; mais quand Arès revint auprès des autres Olympiens, s’attendant à être accepté, enfin, par les siens, il réalisa que ceux-ci continuaient à le regarder de haut, méprisant sa violence et regrettant d’avoir du faire appel à lui pour remporter la guerre.

Rejeté, Arès réalisa finalement qu’il ne se serait jamais considéré comme l’un des dieux de la lumière de l’Olympe et abandonna ses fonctions de dieu de la guerre. Il commença à vivre sur Terre comme un simple mortel, adoptant l’identité du charpentier et ouvrier de chantier « John Aaron », vendant quelques rares reliques grecques pour s’assurer une fortune confortable. Il engendra un fils, qu’il baptisa Alexandre, avec une mortelle mais décida de ne jamais révéler à son fils son héritage divin pas plus qu’il ne permit à celui-ci de rencontrer sa mère, de peur que l’influence d’une femme ne rende son fils faible. Contrairement à ses anciens fils Deimos et Phobos, qu’il considérait plus comme une simple progéniture que des enfants, Arès s’attache bientôt émotionnellement à son fils, innocent et passionné. S’installant dans le New Jersey, Arès entretint les tendances agressives de son fils qui se suivait l’école primaire ; pendant ce temps, Zeus suivait les actions d’Arès depuis l’Olympe, notant que le déguisement mortel de son fils lui avait appris l’humilité. Quand les dieux d’Asgard tombèrent durant Ragnarok, puis lorsque le dieu japonais du mal, Amatsu Mikaboshi, attaqua les Olympiens, profitant de ce qu’il considérait être un instant de faiblesse, un Zeus désespéré envoya Hermès enlever Alexandre afin de s’assurer qu’Arès viendrait aider les Olympiens durant leur heure la plus sombre.

ares_4.jpg Hermès transporta Alexandre à la forteresse des guerriers d’Achille, les Myrmidons, pour qu’il y soit en sécurité, mais Mikaboshi enleva Alexandre après la défaite des Myrmidons et la destruction du Palais d’Achille. Persuadé qu’Alexandre était destiné à tuer son père et devenir le nouveau dieu de la guerre de l’Olympe, Mikaboshi révéla à l’enfant son véritable héritage après avoir décidé qu’il lui serait bien plus utile comme pion dans sa guerre contre les Olympiens. Pendant ce temps, Arès unit avec réticences ses forces à celles des Olympiens alors même que les armées de Mikaboshi forçaient les murs de l’Olympe. Alors que la guerre fit rage pendant cinq années olympiennes supplémentaires, les pertes furent nombreuses, y compris Deimos et Phobos, ainsi que Zeus lui-même – bien qu’Arès n’eut pleuré aucun d’eux. Arès et ses guerriers olympiens finirent par atteindre les portes massives qui gardaient le monde souterrain japonais où ils furent alors attaqués par Alexandre, que Mikaboshi avait retourné contre son père. Après avoir presque tué Arès en combat singulier, Alexandre fut cependant libéré de l’influence et la corruption de Mikaboshi par le dernier souffle de Zeus, avant de frapper à mort le dieu japonais avec la légendaire Epée Trancherbe, aidant ainsi les Olympiens à remporter la victoire.

Insistant malgré tout pour qu’Alexandre ait une éducation de mortel, Arès retourna avec lui à sa vie d’ouvrier sur Terre, à Dover, dans le New-Jersey. C’est là qu’il œuvrait encore lors de l’adoption du Superhuman Registration Act (SRA). Immédiatement après la « Guerre Civile » des super-héros au sujet de cette législation, Iron-Man (alias Tony Stark) et Ms Marvel (alias Carol Danvers) se rendirent sur le site de construction où travaillait Arès afin de le recruter au sein de leur nouvelle équipe de Vengeurs. Furieux que les héros aient ruiné sa couverture de simple mortel, Arès finit par accepter de rejoindre l’équipe après qu’Iron-Man eut menacé de le renvoyer sur l’Olympe s’il se s’enregistrait pas auprès des autorités américaines et intégrait les Vengeurs. Comme membre de l’équipe, Arès sembla souvent en désaccord, officiellement ou mentalement, avec les méthodes de celui-ci, tout particulièrement lorsqu’il s’agit de cesser provisoirement un combat qu’il estime devoir poursuivre. Avec les Vengeurs, il combattit Ultron, et fut même capital pour la défaite de celui-ci en s’introduisant dans ses systèmes internes après avoir été réduit à la taille d’un insecte. Au cours de cet épisode, il détruisit l’un des robots de Tony Stark, qui venait proposer une nouvelle stratégie, pour ne pas avoir à l’écouter. Quelques temps après, lorsque le groupe se rendit en Latvérie pour voir le Dr Fatalis, Arès fit preuve d’une stratégie plutôt directe en envoyant le quinjet du groupe percuter directement les murailles du château du tyran latvérien.

ares_5.jpg Quelques temps après, Hulk revint sur Terre, après avoir été exilé dans l’espace par les Illuminati ; furieux de cette décision, il venait précisément pour se venger d’eux. Arès accompagna alors les Vengeurs contre le titan vert et ses alliés, les Liés en Guerre ; mais le dieu de la guerre fut aisément vaincu par le colosse en fureur. Au lendemain de la guerre de Hulk, Arès fut chargé, avec la Veuve noire (Natacha Romanov) et Wonder-Man de capturer Hercule et son compagnon, Amadeus Cho. Utilisant des balles imprégnées du sang de l’Hydre de Lerne pour rendre son demi-frère fou furieux, Arès se débarrassa de Wonder-Man pour tenter de tuer Hercule mais il fut vaincu par Hercule, qui put se réfugier chez leur sœur Athéna. Arès reprit, de son côté, sa place au sein des Vengeurs d’Iron-Man. Alors qu’Arès servait au sein des Vengeurs, son fils, Alexander, réincarnation de Phobos, fut secrètement recruté par Daisy Johnson, pour le compte de Nick Fury, afin de former un groupe d’agents fiables en prévision de l’invasion des Skrulls que Fury avait découverte. Quand Héra tenta de recruter son fils contre Hercule et Athéna, Arès déclina sa proposition, préférant désormais demeurer à l’écart de ses parents et se consacrer à sa vie parmi les mortels. Finalement, quand les Skrulls lancèrent leur opération, Arès accompagna les Vengeurs au Pays sauvage, afin d’y intercepter le premier vaisseau de la flotte, rempli de Skrulls imitant d’autres héros, afin de renforcer la suspicion entre les défenseurs de la Terre. Arès suivit le groupe pour l’ultime bataille contre les Skrulls, à Central Park, et, quand Norman Osborn prit le contrôle de l’Initiative et forma ses propres Vengeurs, Arès fut l’un des rares Vengeurs à accepter de rester au sein du groupe. Il ne tarda pas à être envoyé par Osborn pour intercepter War Machine (Jim Rhodes) mais l’Olympien fut séduit par la tactique du héros et le laissa finalement en paix, considérant que celui-ci était digne d’être son champion. Lors de la première mission des Vengeurs d’Osborn, Arès affronta Morgane mais fut transformé en pierre par la sorcière, ne retrouvant sa forme de chair que la bataille achevée. Revenu aux Etats-Unis, il découvrit que son fils Aaron lui cachait certaines de ses activités ; le dieu de la guerre entreprit donc d’enquêter et apprit alors que, sous le pseudonyme de Phobos, son fils travaillait au sein des Secret Warriors de Nick Fury. Arès, après avoir renversé tous les Warriors, s’entretint avec Fury, acceptant que son fils continue à travailler avec Fury afin de pouvoir faire ses propres choix et d’avoir un meilleur père que lui-même avait eu, mais qu’il le surveillerait à l’avenir. Quand les Vengeurs d’Osborn et le HAMMER se rendirent à San Francisco pour réagir aux émeutes anti-mutants, Arès fit face à Gambit, Malicia et Danger, qui éloigna leur ennemi, avant d’emmener les deux X-Men, vaincus par l’Olympien, en sécurité. Il participa ensuite à l’assaut conter Utopia, l’ancien Astéroïde M, affrontant plusieurs X-Men avant de faire face à Danielle Moonstar, de nouveau dotée des pouvoirs des Valkyries. Ayant emprunté une partie de la puissance de Héla, Moonstar réussit à prendre le dessus sur Arès ; c’est alors qu’Osborn ordonna à ses troupes de se retirer, mettant un terme au duel.

Transformé en pierre en affrontant l’Homme-Molécule, Arès fut restauré après la victoire de Sentry. Il sauva peu après la vie d’Osborn quand Ronin (Clint Barton) s’introduisit dans la Tour afin d’assassiner le chef de l’Initiative ; le Vengeur réussit à maîtriser la plupart des Vengeurs mais tomba finalement devant le dieu de la guerre et fut alors capturé, avant d’être libéré par ses coéquipiers. En parallèle à ses activités de Vengeurs, Arès fut également chargé de former plusieurs agents du HAMMER, sélectionnant quatre d’entre eux qu’il baptisa alors ses « Ombres », leur faisant subir un entraînement rigoureux, tout en développant une proximité et des liens de camaraderie avec eux. C’est alors que sa mère, qui n’avait pas accepté le refus d’Arès de lui obéir quelques mois plus tôt, l’informa que son fils avait été blessé. Convaincu qu’elle lui parlait d’Alexander, Arès emmena ses Ombres pour attaquer Fury et ses Warriors, découvrant rapidement que Phobos était en parfaite santé et que Héra avait fait allusion à Kyknos, un autre de ses enfants. Arès et ses Ombres tombèrent alors dans un piège et tandis que les agents du HAMMER s’échappaient, Arès était fait prisonnier. Refusant d’abandonner leur chef, les Ombres relancèrent un assaut, attaquant avec toute leur puissance de feu et, au prix de leurs propres vies, purent libérer Arès, qui affronta alors son fils, le tuant de ses propres mains.

ares_6.jpg Quand Obsorn décida de conquérir Asgard, il commença par convaincre le dieu de la guerre de le suivre, prétextant que Loki avait pris le contrôle de la cité, et de concocter une stratégie pour assurer leur victoire. Malgré les promesses de bonnes intentions d’Osborn, Arès l’avertit qu’il n’hésiterait pas à lui trancher s’il découvrait qu’Osborn lui avait menti. Arès mena ainsi les Vengeurs noirs et les forces du HAMMER à l’assaut, se retrouvant bientôt en train de combattre Balder ; c’est durant le duel que Heimdall dénonça la duplicité d’Osborn. Regardant les dévastations en cours, Arès réalisa avoir été manipulé et se retourna immédiatement contre Osborn, déterminé à tenir à sa promesse. Il commença par terrasser Daken, envoyé chercher Maria Hill par Osborn, mais Arès fut alors brutalement attaqué par Sentry. Les deux hommes se livrèrent une terrible et brutale bataille, mais rapidement Arès fut blessé tandis que Sentry demeurait presque insensible aux coups de son ennemi. Finalement, Sentry déchira littéralement le corps d’Arès en deux à mains nues sous les yeux horrifiés des combattants des deux camps, ainsi que des héros qui se préparaient à intervenir, parmi lesquels le jeune Aaron, qui se rappela alors les paroles de son père, lui promettant que si les dieux pouvaient être tués, ils n’étaient jamais complètement morts et que lui-même avait déjà traversé l’Hadès et l’au-delà pour arriver aux Champs Elysées, et qu’il pourrait toujours le retrouver, même s’il venait à mourir. Tristement, Aaron Alexander n’eut pas longtemps à attendre pour vérifier la promesse de son père puisqu’il fut lui-même tué quelques semaines plus tard lors d’une mission des Secret Warriors contre HYDRA ; envoyé à son tour aux Champs Elysées, il put y retrouver alors Arès, qui exprima sa fierté envers le comportement de son fils.

Lorsque le Roi Chaos (le dieu japonais Amatsu-Mikaboshi) tenta de détruire l’univers quelques temps plus tard, Arès fit partie des morts qui furent libérés par Pluton afin de défendre le monde souterrain contre les forces du destructeur. Mais Arès fut finalement une nouvelle fois battu et asservi par le Roi Chaos, de même que ses parents, Zeus et Héra. Malgré les attaques combinées du nouvel Escadron divin, Arès réchappa de l’assaut et affronta alors Hercule en duel, tandis que ses parents combattaient Galactus et les autres membres de l’Escadron. Finalement, après la défaite de Mikaboshi, Arès fut renvoyé dans l’au-delà, avec les autres morts ramenés à la vie.

Pouvoirs

Arès possède une force supérieure à celle des autres Olympiens, pouvant soulever environ 70 tonnes (ou exercer une pression équivalente). Comme Olympien, Arès possède, en plus de sa force, une endurance et une résistance immense, bien supérieure à celles de ses frères de l’Olympe. Il est virtuellement inépuisable, et ne se fatigue vraiment qu’après des efforts particulièrement importants ou longs. Comme tous les Olympiens, Arès est virtuellement immortel, possédant une essence vitale qui ne peut être détruite par des moyens conventionnels. Il put être blessé au combat mais sa puissance divine lui confère des capacités de récupération hors du commun. Ainsi, il peut guérir d’une blessure par pénétration (balles, épée, poignard, par exemple) en l’espace de quelques minutes ou quelques heures selon la gravité de la blessure. Il est même connu pour s’être lui-même plongé dans les flammes au cours d’une bataille pour être projeté sur ses ennemis comme une véritable boule de feu. Seule une blessure qui le réduirait totalement en cendres ou disperserait une majeure partie des molécules de son corps serait susceptible de le tuer. Mais, même alors, son essence vitale resterait intacte, permettant à Zeus de le ressusciter.

Bien que peu versé dans les arts magiques, comme certains des Olympiens, Arès peut sentir la présence des autres dieux, démons ainsi que l’utilisation de la magie ; il peut aussi faire appel à d’autres dieux, conjurer des armes depuis l’Olympe et se transporter par téléportation de l’Olympe vers la Terre et inversement, à volonté.

Aptitudes

Arès possède d’extraordinaires talents de guerriers, autant comme combattants à mains nues qu’avec la plupart des armes.

Armes & Equipement

Outre les armes utilisées par les anciens Grecs et les Romains qui ont longtemps été les seules armes maîtrisées par Arès (comme les javelots, les haches, les épées ou les fléaux), il a continué à étudier les armes créées par les hommes et il maîtrise à la perfection les armes les plus modernes existant sur Terre aussi bien que les plus anciennes. Son arsenal personnel consiste en épées et haches de la Grèce antique, lances celtiques, heaumes romains, cimeterres moyen-orientaux, épées arthuriennes, hache amérindienne et diverses armes à feu.

Arès porte parfois une armure de bataille olympienne et porte une masse et une hache de bataille, tout cela forgé en adamantine par Héphaïstos. Il se déplace parfois avec un chariot de chevaux enchantées de l’Olympe. Il possédait également les Gants d’Arès, qui multipliaient la force de celui qui les passait par 100. Depuis, il les a confié à Hippolyte.


ThierryM 26986

Lire plus de fiches



Wiki de Marvel World


  • Le MCU, les films Spider-Man, les univers cinématographique X-Men vous intéresse ? Retrouvez toutes les informations sur les films, séries TV et jeux vidéo sur notre Wiki !

    Testez le Wiki de Marvel World !

Recrutement


  • Nous recherchons des traducteurs Anglais->Français bénévoles (comme nous) pouvant nous aider à traduire une quantité conséquente d'informations sur le monde Marvel.

    Contactez-nous !

    Si Marvel World vous a aidé à développer vos connaissances sur l'univers Marvel, rendez-nous la pareille et faite parti d'une tranche d'histoire de Marvel World !

Qui est en ligne ?

    Visiteur : 14
    Membre : 0