Recrutement


Nous recherchons actuellement des fans Marvel bénévoles pouvant nous aider à traduire une quantité conséquentes d'informations sur le monde Marvel. Si vous possédez un bon niveau de traduction de l'anglais vers le français et que Marvel World vous a un jour aider, il est temps de nous rendre la pareille !

Contactez-nous par e-mail sur contact@marvel-world.com dès maintenant et faite partie d'une tranche d'histoire de Marvel World !

Encyclopédie - Ba'al - Marvel-World.com

Encylopédie - Ba'al

Véritable nom : Ba’al-Hadad (Hadad est son nom sumérien ; « Ba’al » signifie « seigneur »)
Profession : Démon, ancien souverain des Annunaki, dieu des vents, de la pluie, des orages et de la fertilité
Statut légal : Citoyen du Dilmoun, souverain de sa propre dimension infernale
Identité : L’existence de Ba’al est considéré comme mythologique par le grand public de la Terre
Autre identité : Adad (Assyrien/Babylonien), Hadad (Sumer), Haddu (Ougarit), Iskur (Hittite/Sumérien), Taru (Hattique), Teshoub/Teshub (Canaanite), Tesup (Hourrien) ; Ba’al-Hadad, l’Immuable, l’Impitoyable, l’Insondable, le Seigneur, le Vorace
Lieu de naissance : Nippur (la Sumérie, aujourd’hui en Irak)
Situation de famille : Marié
Parents connus : Anu (père), Ashérah (mère), Anath (épouse, séparé) ; Inar, Zintuji (fils) ; Dagon, Ea, Martu (peut-être le Démon des Dunes), Ninurta, Tammuz (frères) ; Inanna (sœur) ; Ereskigal, Inanna (sœurs) ; Gibil, Kinyras, Ningal, Nusku (demi-frères) ; Gatumdug, Gula, Ninlil, Zarpandit (demi-sœurs) ; Damkina, Mami (tantes) ; Mardouk, Nanna, Nergal, Shamash, Ullikummis (neveux) ; Sà-Bal-Bal (descendant), d’autres encote à des degrés divers
Appartenance à un groupe : Membre des Annunaki
Base d'opérations : Actuellement un domaine infernal non identifié, autrefois la Géhenne, le Dilmoun, Arinna (en Sumérie), le Mont Saphon (en Sumérie)
Première apparition : VO : (cité) Wolverine (vol.2) # 11 (septembre 1989, par Peter David & John Buscema), (visuel) Wolverine (vol.2) # 13 (octobre 1989, par les mêmes) – VF : (cité) Serval (Semic) n°6 (septembre 1990), (visuel) Serval (Semic) n°7 (novembre 1990)
Taille : 2m80
Poids : 517 kg
Yeux : Rouges
Cheveux : Aucun

Histoire : Le dieu Ba’al, membre du panthéon des Annunaki, fut vénéré dès avant l’Antiquité historique, à l’époque valusienne, puis au sein de l’empire d’Achéron, au cours de l’ère hyborienne. Environ trois mille ans après le début de cette ère, il fut ainsi invoqué par le sorcier achéronien appelé Xaltotun, qui avait été ramené à la vie au cours d’un complot contre le Cimmérien Conan, récemment devenu roi d’Aquilonie. Au cours de cette lutte, Xaltotun s’opposa au prêtre et sorcier Hadrathus, et à cette occasion, l’Achéronien invoqua le nom de Ba’al. Par la suite, après le cataclysme qui mit un terme à l’ère hyborienne et devait donner naissance à l’époque historique actuelle, Ba’al retrouva de nombreux adorateurs auprès de divers peuples de la Mésopotammie et au-delà, parmi lesquels les Assyriens, les Babyloniens, les Canaanites/les Phéniciens, les Hattites, les Hittites, les Hourrites, les Philistins, les Sumériens et le peuple de la Géhenne. Initialement, il fut vénéré sous le nom de Hadad et contribua au meurtre d’Apsou, dieu des eaux originelles. Quand la draconique Tiamat, veuve d’Apsou, et son fils Kingu, attaquèrent les autres Annunaki, Hadad – aidé de son frère Ea, le dieu des mers – profita de l’occasion pour usurper le trône céleste de Dagon (qui avait lui-même succédé à son propre père, Anu, comme souverain des Annunaki), qu’ils jugeait tous deux inefficaces face à la menace. C’est sur le trône que Hadad devint connu sous le nom de Ba’al-Hadad (soit « Seigneur Hadad », puis Ba’al tout seul. Comme souverain, Ba’al-Hadad épousa Anath, déesse du soleil, qui s’imposa à lui comme reine, avec la complicité d’Ea et de Kinyras, dieu des artisans. De son côté, Dagon fit appel au géant Ullikummis pour chasser Ba’al-Hadad du trône et le reprendre ; averti par Shamash, dieu du soleil, Ba’al-Hadad prit la fuite à temps et alla retrouver Ea ; ensembles, les deux frères réussirent à vaincre Ullikummis, après lui avoir tranché les pieds avec une scie magique. Par la suite, pour mettre un terme aux incessants conflits pour le trône, Mardouk, fils d’Ea et vainqueur de Tiamat, fut couronné souverain des Annunaki, imposant par sa puissance la paix entre les autres dieux.

De son côté, cherchant les secrets de la vie et de la mort, Ba’al s’aventura dans le monde souterrain d’Irkalla, ou Allatum, où le dieu de la mort, Mot (peut-être un pseudonyme du dieu Nergal) le trompa afin qu’il mange à la table des morts et se retrouve ainsi piégé dans l’au-delà. Quand elle apprit la mort de son époux, Anath, devenue également la déesse de la guerre, affronta et triompha de Mot, l’obligeant à ramener Ba’al à la vie. Cependant, ces événements, conjugués au recul progressif du panthéon des Annunaki, provoquèrent la dégénérescence progressive de Ba’al en démon, comme plusieurs membres de son panthéon.

C’est ainsi, qu’un Ba’al plus démoniaque que divin, se retrouva à la tête du seul peuple de la Géhenne, installé aux portes de la ville de Jérusalem ; rapidement, le lieu fut considéré comme un endroit impie, à cause des débauches et horreurs s’y déroulant en permanence. Sous l’influence de Ba’al, la Géhenne devint un charnier en permanence la proie des flammes, où les âmes les plus viles se livraient aux débauches les plus blasphématoires ; ainsi, Ba'al faisait participer ses sujets à des rituels pervers, parmi lesquels des sacrifices humains et la consommation de sang humain. Yahweh en fut tellement offensé qu’il envoya un valeureux guerrier, connu uniquement sous le nom de la Main de Dieu, armé d’une épée indestructible et de la puissance divine. La Main de Dieu tua Ba’al, qui transféra son essence vitale dans la Pierre de Géhenne, une gemme façonnée par ses adorateurs. La Main de Dieu brisa alors la gemme précieuse, éparpillant ses éclats, avant de massacrer les derniers habitants corrompus de la Géhenne.

La destruction du corps physique de Ba’al n’entraîna pas sa disparition complète, son esprit survivant dans les mondes souterrains et continua à être invoqué ponctuellement au fil des siècles. Ainsi, à l’ère chrétienne, un gitan conjura Ba’al afin de venger sa fille assassiné par « Black John » Wollaston ; la famille de celui-ci fut ainsi maudite pendant plusieurs siècles. En même temps, les derniers fidèles de Ba’al, qui entretenaient secrètement son culte, entreprirent de réunir les différents fragments de la Pierre de Géhenne, retrouvés peu à peu au fil des fouilles archéologiques menés dans les régions du Proche-Orient et exposés dans divers musées ou au sein de collections privées, donnant naissance à une légende promettant le retour de Ba’al, légende ignorée par les archéologues et spécialistes. A l’époque moderne, la Confrérie de Ba’al tenta de sacrifier Lissa Russel afin d’exploiter la puissance mystique ainsi libérée pour transférer l’âme du Monstre de Frankenstein en un corps humain normal. Mais leur projet fut contrecarré par le Monstre lui-même et le Loup-garou (Jack Russel, frère de Lissa). Aucun membre de la Confrérie ne survécut, soit tués par les deux créatures, soit morts dans les flammes après l’incendie et l’effondrement du bâtiment où ils se réunissaient.

Plus tard, Sà-Bal-Bal, un descendant de Ba’al, réussit à réunir la presque totalité des fragments de la Pierre de Géhenne après deux années de quête. En même temps, Burt Corrigan, convaincu de la véracité de la légende prophétisant le retour de Ba’al, mena sa propre enquête et découvrit l’un des fragments dans un musée d’antiquités de San Francisco ; immédiatement, il décida de protéger cet éclat afin d’empêcher la résurrection du dieu maléfique. Grâce à sa fortune personnelle, Corrigan obtint une place au comité de direction de musée, où il put échanger le vrai fragment par une réplique, mettant l’original en sécurité chez lui. Cependant, quand deux disciples de Ba’al cambriolèrent le musée pour voler à leur tour le fragment, ils réalisèrent, dès qu’ils l’eurent touché, qu’il s’agissait d’un faux. Tandis que les disciples de Ba’al recherchaient le responsable de la substitution, le directeur du musée, qui avait aussi découvert le remplacement à cause du cambriolage, engagea la détective Jessica Drew pour retrouver le vrai fragment et découvrir l’identité des cambrioleurs qui s’étaient introduits dans le musée. Burt Corrigan, se sentant menacé, fit appel à son frère, Archie Corrigan, qui arriva en compagnie d’un de ses amies, le mutant Wolverine (Logan/James Howlett), sous le pseudonyme du Borgne ; le trio ne tarda pas à s’associer à Drew pour affronter les disciples de Ba’al qui venaient de retrouver le fragment détenu par Burt Corrigan. Le quatuor prit la fuite, surveillés à distance par Sà-Bal-Bal grâce à la portion de la Pierre de Géhenne déjà en sa possession ; celui-ci accompagna ses fidèles tandis que les héros cherchaient à fuir à bord d’un avion. Malgré les efforts de Wolverine (Logan/James Howlett) et de Jessica Drew, Sà-Bal-Bal put s’emparer du fragment, abandonnant aussitôt le combat afin de poursuivre sa quête. Sà-Bal-Bal et ses hommes se rendirent ainsi à Madripoor où se trouvait le dernier fragment, Wolverine et ses alliés sur les talons. Ceux-ci réussirent à aborder en plein ciel l’avion de Sà-Bal-Bal, tuant plusieurs disciples mais sans pouvoir reprendre la Pierre. Le descendant de Ba’al survécut au crash de son appareil, et, retrouvant d’autres fidèles à Madripoor, tenta de nouer une alliance avec le Prince Baran de l’île, avant de s’emparer de force du dernier fragment devant le refus de Baran. Intégrant celui-ci à la Pierre, Sà-Bal-Bal fut possédé par l’esprit de Ba’al, qui put ainsi se réincarner physiquement dans le corps de son descendant. Wolverine affronta Ba’al en vain jusqu’à ce qu’il soit brièvement possédé par la Main de Dieu, ce qui lui permit de briser une nouvelle fois la Pierre et, après que l’essence de Ba’al soit expulsé de son corps, tuer Sà-Bal-Bal.

L’esprit de Ba’al fut renvoyé dans l’au-delà, d’où il réussit à organiser l’enlèvement de Craig et Emma Blaze, espérant que leur père, John Blaze (le premier Ghost Rider), viendrait à leur secours et contribuerait à sa libération ; Ba’al avait pris connaissance de l’existence de Blaze, et de ses liens avec le surnaturel, grâce à un autre esprit désincarné, « Icebox » Bob, lui-même vaincu par Blaze peu de temps auparavant. Les barrières dimensionnelles affaiblies par de fréquents franchissements, initiés par Ba’al dans le but de faciliter son retour, l’ancien dieu mésopotamien put s’échapper et regagner la Terre, où il attaqua John Blaze. Mais, avec l’aide de l’esprit du Wendigo et d’un jeune garçon appelé Jesse Pinto, Blaze réussit à repousser Ba’al et l’obliger à retourner dans son domaine de l’au-delà.

Pouvoirs : Ba’al est une entité divine, doté des capacités physiques surhumaines propres aux Annunaki ; il est doté d’une force (classe 25 à 100) et d’une résistance surhumaines. Il est insensible au vieillissement et aux blessures conventionnelles – même s’il demeure vulnérable à certaines attaques magiques. Son esprit est capable de survivre à la destruction de son corps physique, survivant dans les mondes de l’au-delà et pouvant se réincarner physiquement par l’intermédiaire de la Pierre de Géhenne. Il est aussi capable de produire des flammes, à partir de ses mains ou de ses yeux.

MrWolf 12847

Lire plus de fiches



Wiki de Marvel World


  • Le MCU, les films Spider-Man, les univers cinématographique X-Men vous intéresse ? Retrouvez toutes les informations sur les films, séries TV et jeux vidéo sur notre Wiki !

    Testez le Wiki de Marvel World !

Recrutement


  • Nous recherchons des traducteurs Anglais->Français bénévoles (comme nous) pouvant nous aider à traduire une quantité conséquente d'informations sur le monde Marvel.

    Contactez-nous !

    Si Marvel World vous a aidé à développer vos connaissances sur l'univers Marvel, rendez-nous la pareille et faite parti d'une tranche d'histoire de Marvel World !

Qui est en ligne ?

    Visiteur : 13
    Membre : 1

    - aldavir