Recrutement


Nous recherchons actuellement des fans Marvel bénévoles pouvant nous aider à traduire une quantité conséquentes d'informations sur le monde Marvel. Si vous possédez un bon niveau de traduction de l'anglais vers le français et que Marvel World vous a un jour aider, il est temps de nous rendre la pareille !

Contactez-nous par e-mail sur contact@marvel-world.com dès maintenant et faite partie d'une tranche d'histoire de Marvel World !

Encyclopédie - Bridge, G.W. - Marvel-World.com

Encylopédie - Bridge, G.W.

Véritable nom : George Washington Bridge
Profession : Ancien officier du SHIELD, ancien directeur du SHIELD, ancien mercenaire
Statut légal : Citoyen des Etats-Unis sans casier judiciaire, légalement décédé
Identité : Publiquement connue
Autre identité : G.W. Bridge
Lieu de naissance : Inconnue
Situation de famille : Veuf
Parents connus : Une femme non identifiée (décédée), un fils adoptif
Appartenance à un groupe : Ancien membre du Six-Pack, du SHIELD, du Wild Pack (Six-Pack) et de l’Arme-UNE
Base d'opérations : Actuellement aucune, auparavant New York (New York, Etats-Unis), autrefois mobile à travers le monde
Première apparition : VO : X-Force (vol.1) # 1 (août 1991, par Fabian Nicieza & Rob Liefeld) – VF : X-Force n°1 (septembre 1992)
Taille : Inconnue
Poids : Inconnu
Yeux : Marrons
Cheveux : Blancs

Histoire : Peu de choses sont connues de la jeunesse de George Washington Bridge. Il préfère être appelé simplement « G.W. », afin d’éviter toute plaisanterie avec le pont de New York. D’origine afro-américaine et de confession musulmane, G.W. se fit d’abord connaître, il y a des années, comme un mercenaire extrêmement doué, appartenant au Wild Pack, un groupe de mercenaires rassemblés par le mutant Cable. Au sein du Pack, G.W. côtoya Theodore Winchester (alias Grizzly), la mutante Domino, Garrison Kane et Eugene Eisenhower « Ike » Canty (surnommé Hammer). Il y a environ une dizaine d’années, G.W. Bridge accepta une mission pour le Wild Pack, qui devait les conduire à infiltrer une base d’HYDRA au Nouveau-Mexique pour y récupérer une machine. L’équipe s’introduisit aisément dans la base mais déclenchèrent un système d’autodestruction. Cable utilisa alors sa technologie futuriste de téléportation pour transporter le Pack en sécurité. La mission achevée, ils restituèrent la machine à l’AIM, leur employeur. D’autres missions se succédèrent. G.W. et Cable allèrent sauver un agent américain, Kevin Tremain, prisonnier du Mandarin. Puis, engagé par Mr Tolliver, un trafiquant d’armes, le Wild Pack se rendit en Iran pour y libérer des otages ; ce fut la première mission qu’ils accomplirent pour Tolliver.

Après plusieurs missions réussies, le Wild Pack fut engagé de nouveau par Mr Tolliver à la condition de changer leur nom ; en effet, des agents de la Symkarienne Silver-Sable leur avait signalé que le nom « Wild Pack » était déjà pris par la mercenaire. L’équipe se rebaptisa alors le Six-Pack et s’apprêta à accomplir la mission de Tolliver. La mission tourna bientôt au désastre. Se rendant en Afghanistan pour éliminer des Soviétiques qui perturbaient un trafic d’opium, ils se heurtèrent au terroriste Stryfe, installé dans une base secrète près de Kaboul. Retrouvant son ennemi, Cable décida de détruire la base, puis de téléporter son équipe en lieu sûr, provoquant la colère de ses coéquipiers pour avoir rompu unilatéralement, et seul, leur contrat avec Tolliver. Le Six-Pack fut en cavale pendant huit mois, traqués par les hommes de Tolliver pour avoir gâché le trafic d’opium. Alors que les membres du Six-Pack voulaient remonter jusqu’à Tolliver, Cable refusa, sous prétexte que Tolliver était négligeable et que seule comptait la menace représentée par Stryfe. Ils retrouvèrent la trace de celui-ci en Uruguay, pénétrèrent dans sa base, tentant de s’emparer des fichiers appartenant à leur ennemi. Quand Stryfe apparut, prenant Kane en otage, Cable tira sur Hammer afin de l’empêcher de céder au chantage, puis Cable abandonna alors ses coéquipiers, utilisant une technologie du futur ne lui permettant de transporter avec lui les autres membres de son équipe. Cela convainquit le reste du Six-Pack qu’il les avait volontairement abandonnés. Au cours de l’explosion de la base de Stryfe qui s’en suivit, Kane perdit ses deux bras. G.W., Grizzly et Domino purent néanmoins fuir, emmenant avec eux leurs partenaires blessés ; brièvement blessé par Cable, Hammer se retrouva condamné à vivre dans un fauteuil roulant pour le restant de ses jours, alors que Kane recevait des implants cybernétiques remplaçants les bras qu’il avait perdus.

Quelques temps après, G.W. intégra le SHIELD et en gravit les échelons jusqu’à devenir commandant. Lorsque Cable prit en main les Nouveaux Mutants et, en quelques mois, en fit X-Force, le SHIELD ordonna à G.W. d’enquêter sur l’équipe. En dépit du ressentiment que G.W. éprouvait envers Cable, il estime qu’il devait néanmoins prévenir son ancien allié, mais son avertissement fut ignoré. Travaillant conjointement avec le Département K canadien, G.W. forma l’Arme-UNE, un groupe de surhumains qui avaient tous une revanche à prendre sur Cable. Le groupe réunit Garrison Kane, désormais connu sous le nom d’Arme-X, Grizzly, Rictor, Yéti (originellement baptisé Wendigo) et Tygerstryke. Le groupe attaqua X-Force mais se rendit immédiatement compte que Cable venait de quitter l’équipe. Refusant d’affronter seulement ses anciens amis, Rictor rejoignit alors X-Force. De son côté, Tygerstryke fut blessé au cours du combat et l’équipe se sépara peu après.

Tout en récupérant du combat de l’Arme-UNE, G.W. se rendit au Canada, pour y visiter le Département K. Il y rencontra le dirigeant, le Général Jeremy Clarke, qui, ironiquement, allait se révéler être un fou dangereux et malfaisant par la suite. A l’époque, Clarke supervisait Garrison Kane, qui s’entraînait avec ses nouveaux bras. G.W. donna à Kane des informations vitales pour conduire une mission afin de capturer Cable. L’Arme-X était alors persuadée que Cable et Stryfe ne formaient qu’une seule personne, ayant pu voir le terroriste mutant sans son masque. Ce n’est que plus tard que Kane découvrit que la ressemblance entre les deux hommes était du au fait que Stryfe était le clone de Cable. Kane retrouva la piste de Cable, et, découvrant la vérité sur Stryfe, combattit aux côtés de son ancien coéquipier le terroriste mutant et Cable et Kane se séparèrent en bons termes.

De son côté, G.W. Bridge reprit sa place au sein du SHIELD. Il affronta Domino, Grizzly et Hammer qui tentaient de s’emparer d’informations confidentielles de l’organisation, mais, ils furent bientôt interrompus par X-Force, tous cherchant à s’emparer de la station spatiale Graymalkin de Cable. Finalement, la station fut détruire ; X-Force put en sauver quelques morceaux mais l’essentiel tomba dans l’océan. G.W. retrouva peu après l’une des caches de Cable, dans les Alpes suisses ; dès que Cable apparut, après s’être téléporté, dans le chalet, lui et G.W. s’affrontèrent mais Kane, présent également, réussit à les calmer et les deux hommes même la paix. Retrouvant X-Force, G.W. demanda à Cable de promettre de renoncer à ses opérations secrètes, mais, devant l’hésitation de Cable, G.W. repartit, déçu du comportement de son ancien ami. Bridge reprit alors sa carrière au SHIELD et, malgré ses divergences avec Cable, allait fournir des informations à Cable et ses alliés d’X-Force, ainsi qu’aux X-Men, au sujet des divers problèmes liés aux mutants et rencontrés par le SHIELD.

Lorsque Nick Fury disparut quelques temps, se faisant passer pour mort, G.W. Bridge fut nommé directeur du SHIELD à sa place et conduisit alors les opérations de l’organisation pendant un certain temps. Il dut faire face à la disparition, provisoire, des principaux héros américains après le combat contre Onslaught. Ainsi, avec Black Widow (alias Natacha Romanov), il procéda à la fermeture du Manoir des Avengers en attendant la réorganisation du groupe quelques mois après, une fois les héros réapparus. Malgré des anicroches avec X-Force, Cable ou les deux, G.W. avertit néanmoins Cable sur les projets de l’Opération : Tolérance Zéro, conduite par Bastion ; le mutant put ainsi se rendre au Manoir des X-Men afin de protéger les données confidentielles amassées par Charles Xavier. Parallèlement, Bridge engagea Domino pour qu’elle surveille Danielle Moonstar, une mutante et agent du SHIELD infiltré dans un groupe terroriste et qui était menacée par l’Opération de Bastion. Finalement, il vint en aide directement aux X-Men, conduisant les hommes du SHIELD contre Bastion et ses troupes une fois le gouvernement américain alerté sur les intentions et les méthodes de Bastion. Peu après, il fit appel à Kitty Pryde, alias Shadowcat, pour qu’elle aide le SHIELD à combattre Ogun. Puis, il dut faire face au retour de Bastion, retrouvant Cable pour vaincre la menace. Peu après le retour des héros, G.W. lança le SHIELD contre les Thunderbolts, d’anciens criminels qui avaient tenté de se faire passer pour des héros ; attaquant d’abord leur quartier général, le Four Freedoms Plaza, puis les traquant à travers les Etats-Unis, il s’allia alors aux Avengers des Grands Lacs – devenus brièvement les Para-Foudres, en hommage, immérité, aux Thunderbolts. Quelques semaines après, Fury réapparaissait et reprit la tête du SHIELD alors que Bridge reprenait son rôle d’officier supérieur.

Cable croisa de nouveau la route de G.W. lorsque le SHIELD envoya contre lui l’un de ses agents, l’Agent 18. Mais, découvrant certains agissements illégaux au sein du SHIELD, il s’arrangea pour qu’ils soient dénoncés par la presse en entrant en contact avec la journaliste Irene Merryweather, confidente de Cable. De nouveau alliés ensembles quelques mois après, ils affrontèrent d’abord les Immortels, des guerriers extra-terrestres, puis les Sœurs Obscures. Entre temps, après l’affaire Scourge et Gyrich au sein de la Commission aux Activités Surhumaines (CAS), G.W. supervisa la création du groupe des Rédempteurs, des agents surhumains directement au service de la CAS.

Des mois après, quand les pouvoirs de Cable s’accrurent considérablement et qu’il commença à recueillir des réfugiés de toute la planète dans sa ville insulaire de Providence, G.W. recommença à se méfier de lui. Il reforma le Six-Pack, avec le financement du SHIELD, afin d’enquêter de nouveau sur les agissements de Cable ; le groupe rassemblait, outre Bridge lui-même, ses anciens coéquipiers Domino et Hammer, et les nouvelles recrues Anaconda, Deadpool et Solo. Celui-ci triompha cependant de ce nouveau Six-Pack et convainquit même certains de ses membres de rejoindre sa cause, par idéalisme ou en leur offrant une meilleure rémunération que le SHIELD. Néanmoins, G.W., et Hammer, refusèrent de se rallier à la cause de Cable et furent quelques temps gardés prisonniers par lui. Peu après, Cable fut vaincu par le Surfeur d’argent et, apparemment, les deux captifs de Cable purent en profiter pour s’échapper. Par la suite, G.W., à nouveau en compagnie de Domino, fut engagé comme mercenaire. Il semble alors avoir quitté le SHIELD et reprit ses activités indépendantes.

Tout récemment, G.W. reprit du service au sein du SHIELD à la demande de Jasper Sitwell, qui recherchait quelqu’un pour capturer Frank Castle, alias le Punisher. Cependant, G.W. ne put appréhender le vigilant, malgré l’avoir acculer dans les égouts. A la lumière de ces événements, G.W. donna sa démission à Sitwell, lui expliquant qu’il ne pensait pas pouvoir réussir sa mission en devant respecter toutes les limitations légales imposées au SHIELD et que, pour capturer le Punisher, il fallait utiliser des méthodes en dehors de la légalité. Il fut immédiatement réengagé par Sitwell comme agent indépendant, persuadé que la liberté d’action dont il disposait désormais lui permettrait d’arrêter Castle. Bridge poursuivit Castle jusqu’au Texas, où le vigilant mit un terme à un mouvement raciste d’extrême-droite, sous l’œil bienveillant de G.W. qui préféra le laisser achever son opération plutôt que de profiter de la situation pour le capturer. Après s’être entretenu avec Iron-Man (Tony Stark), G.W. recruta Domino, la Comtesse Valentina de Fontaine et Silver-Sable afin d’organiser une escouade pour capturer Castle. Le groupe intervint au moment où le criminel Jigsaw montait ses propres plans contre le Punisher, passant un contrat avec la Main et modelant un jeune policier pour en faire un second Punisher. Profitant de la fatigue de ce dernier après une bataille contre la Main, G.W. et ses trois alliées réussirent à le capturer ; alors qu’ils le transféraient vers une prison plus sécurisée, G.W. et le Punisher discutèrent longuement mais ils furent brutalement interrompus par l’assaut mené par Jigsaw et les Démolisseurs. G.W. tenta de protéger son prisonnier mais le Démolisseur lui brisa alors la jambe ; cependant, le Rhino, qui venait payer une dette à Castle, put aider celui-ci et le SHIELD à vaincre les Démolisseurs et Jigsaw et le Punisher accepta de se livrer de nouveau une fois les combats achevés.

Quelques semaines plus tard, la Terre était envahie par les Skrulls et le Punisher profita de l’attaque et des systèmes hors de combat du SHIELD pour s’échapper de sa prison sans tirer un seul coup de feu. Sitwell renvoya immédiatement G.W. sur ses traces mais les deux hommes se retrouvèrent bientôt côte à côte d’abord pour combattre les Skrulls, ensuite pour faire face à Ravage, qui cherchait à se venger, pour des raisons personnelles, du vigilant. Ensembles, ils réussirent à éliminer les Skrulls qui les attaquaient et G.W. put livrer Ravage, une fois qu’il eut été vaincu par Castle. Ce dernier profita néanmoins de la guerre pour s’échapper définitivement. Peu après, le SHIELD était dissous par Norman Osborn, au profit du HAMMER et G.W. prit sa retraite, aux côtés de son épouse et du fils de celle-ci, même si leur situation financière demeurait difficile, G.W. ayant peu d’argent pour assurer le bien-être des siens. C’est alors que sa famille fut prise en otage par le Basilic et Death-Adder, deux criminels ramenés à la vie par Hood (Parker Robbins) afin d’éliminer le Punisher ; après avoir tué sa femme et menacé de faire subir le même sort à son fils adoptif, ils obligèrent G.W. à donner toutes les informations dont il disposait sur le vigilant. Pour sauver son fils, Bridge donna de fausses informations, les conduisant dans un piège. Le temps que les deux ravisseurs réalisent la tromperie, le Punisher était arrivé et put libérer les deux captifs ; bien que sévèrement battu, Bridge décida de suivre le vigilant pour combattre les criminels, afin de protéger son fils adoptif, hystérique après avoir assisté au meurtre de sa mère. Mais, les deux hommes furent dépassés par le nombre d’adversaires et, captures, ils furent conduits au repaire de Hood. Là, le gangster proposa à Castle de tuer Bridge et, en échange, de voir sa famille être ramenée à la vie. Quand le Punisher refusa de tuer son allié et un ancien soldat, ce fut son ancien associé, Microchip, qui espérait aussi la résurrection de son fils, qui tira une balle dans la tête de Bridge, fournissant le sacrifice nécessaire pour la résurrection de leurs proches. Cependant, refusant de voir sa famille pervertie par la magie de Hood, le Punisher s’empara d’un lance-flammes et brûla tous les corps réanimés, y compris le fils de Microchip. Celui-ci réussit à prendre la fuite, emmenant le cadavre de Bridge et plongeant dans folie, faisant du corps son interlocuteur lors de ses monologues de dément. Peu après, le Punisher retrouva Microchip et l’égorgea pour le punir de sa trahison et de l’assassinat de Bridge.

Pouvoirs : Aucun.

Aptitudes : G.W. Bridge est un combattant à mains nues entraîné ; il maîtrise également l’utilisation des armes à feu, d’à peu près n’importe quel calibre, ainsi que les armes blanches ou de projection. Avec son expérience, il est devenu un excellent stratège. Après son passage au SHIELD, et comme officier et un temps directeur de l’organisation, G.W. a noué de nombreux contacts à travers le monde ; il a aussi accès à de nombreuses informations confidentielles.

Armes : En tant qu’officier du SHIELD, G.W. Bridge a accès à l’ensemble de sa technologie avancée et donc de l’armement générique des agents du SHIELD.

Equipement : Comme pour l’armement, son statut d’agent du SHIELD a permis à Bridge d’accéder à tout un ensemble de technologies extrêmement évoluées.

ThierryM 8034

Lire plus de fiches



Wiki de Marvel World


  • Le MCU, les films Spider-Man, les univers cinématographique X-Men vous intéresse ? Retrouvez toutes les informations sur les films, séries TV et jeux vidéo sur notre Wiki !

    Testez le Wiki de Marvel World !

Recrutement


  • Nous recherchons des traducteurs Anglais->Français bénévoles (comme nous) pouvant nous aider à traduire une quantité conséquente d'informations sur le monde Marvel.

    Contactez-nous !

    Si Marvel World vous a aidé à développer vos connaissances sur l'univers Marvel, rendez-nous la pareille et faite parti d'une tranche d'histoire de Marvel World !

Qui est en ligne ?

    Visiteur : 10
    Membre : 0