Les Funko Pop des Gardiens de la Galaxie sont chez Deriv'Store !



Deriv'Store, les spécialistes en figurines et produits dérivés geek vous propose une collection de 5 figurines Gardiens de la Galaxie Vol.2 Funko Pop.

De Star-Lord à Gamora en passant par Mantis et Ego sans oublier Rocket sur son jet-pack. Tentez dès maintenant de remportez l'une d'elles en participant à notre concours sur Marvel World !

Cliquez ici pour participer au concours !

Encyclopédie - Iron-Patriot - Marvel-World.com

Encylopédie - Iron-Patriot

Véritable nom : James « Jim » Rupert Rhodes
Profession : Aventurier, agent du SHIELD, officier de l’armée américaine, instructeur, ancien sauveteur en mer, activiste politique, PDG des Entreprises Stark, pilote, ingénieur dans l’aviation, militaire
Statut légal : Citoyen des Etats-Unis sans casier judiciaire
Identité : Secrète
Autre identité : « Rhodey », Iron-Man, War-Machine
Lieu de naissance : Philadelphie (Pennsylvanie, Etats-Unis)
Situation de famille : Célibataire
Parents connus : David Rhodes (père), Roberta Rhodes (mère), Jeanette Rhodes (sœur, décédée), Josh (nom de famille non révélé, oncle), un prétendu fils non identifié
Appartenance à un groupe : Membre du SHIELD, ancien membre des Secret Avengers, de l’Initiative, des Avengers (Côte Ouest), de l’O*N*E, du Crew, des Défenseurs secrets, de Worldwatch, des Entreprises Stark, des Marines
Base d'opérations : le Camp Hammond (Stamford, Connecticut, Etats-Unis), autrefois Los Angeles (Californie, Etats-Unis), Long Island (New York, Etats-Unis)
Première apparition :
- Rhodes : VO : Iron-Man (vol.1) # 118 (janvier 1979, par David Michelinie & Bob Layton) – VF : Strange n°120 (‘décembre 1979)
- Iron-Man : VO : Iron-Man (vol.1) # 170 (mai 1983, par Dennis O’Neill & Luke McDonnell) – VF : Strange n°176 (août 1984)
- War-Machine : VO : Iron-Man (vol.1) # 284 (septembre 1992, par Len Kaminski & Kevin Hopgood) – VF : Strange n°286 (octobre 1993)
- Iron-Patriot : VO : Gambit (vol.5) # 13 (mai 2013, par James Asmus & Amilcar Pinna) – VF : X-Men Universe (vol.4) n°9 (mars 2014)
Taille : 1m85
Poids : 95 kg
Yeux : Marrons
Cheveux : Bruns (grisonnants)
Caractéristiques particulières : Pendant un temps, durant son séjour au Camp Hammond et dans les semaines qui suivirent, Jim devint un cyborg, certaines parties de son corps ayant été remplacées par des implants cybernétiques comme, par exemple, une partie de son visage. Il a depuis retrouvé une apparence parfaitement humaine, dans un clone de son corps d’origine.

Histoire : James »Jim » Rupert Rhodes est un Afro-américain qui naquit dans les quartiers sud de Philadelphie, en Pennsylvanie. Brutalisé par d’autres enfants durant son enfance, Jim se résolut à ne plus jamais se laisser faire et à devenir quelqu’un. S’engageant dans le corps des Marines des Etats-Unis, Jim y atteint le grade de lieutenant et effectua plusieurs services dans l’Asie du sud-est, comme pilote d’hélicoptère et ingénieur en aéronautique, suivant des cours pendant son temps libre. Lors de l’une de ses missions, l’appareil de Jim fut abattu par une roquette tirée par les Viets-congs et il se retrouva, seul, piégé derrière les lignes ennemies. Alors qu’il tentait de réparer son appareil pour décoller, Jim rencontra pour la première fois Iron-Man (en réalité l’industriel Tony Stark), revêtu de sa première armure, quelques instants après que l’industriel ne se soit enfui du camp de Wong-Chou (pour cacher son identité, Iron-Man expliqua avoir aidé Stark à s’enfuir et être resté sur place pour s’assurer de la sécurité de son employeur). Le prenant initialement pour un ennemi, Jim ouvrit le feu sur lui avant de réaliser son erreur et Jim et Stark œuvrèrent de concert, d’abord pour combattre les Viets-congs qui leur tendaient une embuscade, ensuite pour recharger l’armure du héros dont les batteries étaient épuisées en utilisant celles de l’hélicoptère. Puis, ensembles et à pieds, ils prirent le chemin des lignes de défense des forces américaines, croisant sur leur chemin une base de roquettes ennemies, la même qui avait ouvert le feu sur l’appareil de Jim. S’emparant d’un hélicoptère ennemi, les deux hommes s’envolèrent, détruisant la base avant de regagner les lignes américaines. A l’hôpital militaire de Saigon, Stark rendit visite en personne à Jim, le remerciant d’avoir aidé Iron-Man et lui proposa alors un emploi comme pilote personnel. Jim décida cependant de terminer son engagement militaire ; au cours de son séjour en Asie, Jim croisa la route de plusieurs autres soldats, parmi lesquels Brendan Doyle, Pernell Jacobs, Michael Janes, Carson Rowntree, Willie Lincoln ou encore William Talltrees. Démobilisé, Jim reprit contact avec Stark, acceptant son ancienne proposition. Jim devint le pilote de l’homme d’affaires ainsi que son principal ingénieur en aéronautique, avant de devenir l’un de ses plus proches amis et confidents, même si Stark continua à lui dissimuler sa double identité.

Jim commença son emploi à une période où Stark commençait à boire plus que de raisons, poussé vers l’alcoolisme par les manœuvres de l’industriel corrompu Justin Hammer, qui avait trouvé un moyen pour prendre le contrôle de son armure. Quand Stark tomba par erreur dans les mains de la Roxxon Oil Company et un de ses dirigeants, Jonah Hale, Jim, avec Bethany Cabe, l’amie de Stark, partirent à la recherche de l’industriel. Cependant, ils furent à leur tour capturés par Hale et ses hommes et ce fut Iron-Man (Stark) qui les libéra et mit un terme aux agissements de la Roxxon dans la région. Peu après, lors d’une cérémonie officielle, un répulseur d’Iron-Man fut déclenché par Hammer et tua l’ambassadeur de la Carnélie, une petite nation européenne. Refusant de porter son armure tant qu’elle ne serait pas totalement fiable, Stark, en compagnie de Jim, remonta la trace de Hammer jusqu’à sa villa de la Mer Méditerranée. A Monaco, Jim aida Stark à combattre plusieurs mercenaires du financier mais ils furent submergés par le nombre et Jim fut assommée et abandonné sur la plage alors que Stark était enlevé. Peu après, celui-ci détruisait la machine de Hammer et, comme Iron-Man, triompha des différents agents de son ennemi. Quelques temps plus tard, Jim et Cabe assistèrent de nouveau Stark (et Iron-Man), cette fois contre la Maggia et Madame Masque puis, lors de vacances dans la mer des Caraïbes, Jim fut légèrement blessé par des soldats au service de Hammer mais, une nouvelle fois, il eut la vie sauve grâce à Iron-Man. Peu après, il retrouva son ancien coéquipier des Marines, Brendan Doyle, qui devint le troisième Mauler en volant l’armure conservée à Stark International.

Stark fut alors pris pour cible par l’industriel Obadiah Stane, qui manipula le héros afin de le pousser à replonger dans l’alcoolisme. Afin de le priver de ses alliés, Stane fit enlever Jim avant de l’empoissonner et l’ancien Marine, bien que sauvé par Iron-Man, dut être hospitalisé. Privé de soutien, et face aux nouvelles manœuvres de Stane, Tony Stark replongea dans l’alcoolisme. C’est ainsi que lorsque le criminel Magma (Jonathan Darque) attaqua Stark International, Iron-Man fut incapable de le vaincre ; se réfugiant dans les laboratoires de Stark International après une humiliante défaite, Iron-Man, à moitié inconscient, révéla sa double identité à Jim, remis de ses blessures, avant de perdre connaissance. Jim décida alors de revêtir l’armure et réussit à vaincre Magma. La bataille achevée, Stark convainquit Jim de conserver l’armure et d’assumer le rôle d’Iron-Man à sa place, tant qu’il demeurerait incapable de le faire. Peu après, Obadiah Stane mettait la main sur Stark International et Stark se retrouvait à la rue. Privé de son soutien, et après s’être assuré que les armures ne tomberaient ni entre les mains de Stane ni en aucune autre – ce qui l’amena à s’opposer au SHIELD et à combattre l’Atlante Krang – Jim se tourna vers les scientifiques Morley et Clytemnestra Erwin pour l’entretien de l’armure ; à l’exception de ces derniers, Jim conserva le secret du changement d’identité d’Iron-Man. Bien que novice comme héros, Jim mit à profit son ancienne formation de Marines pour assumer son nouveau rôle, se tournant vers quelques emplois de mercenaire après sa démission de Stark, devenu Stane, International. Il affronta ainsi des menaces aussi diverses que le Boulet, le Brandon, l’Homme-Radioactif, le Tigre volant et même le Mandarin, l’ennemi traditionnel de Stark et rencontra également les Eternels d’Olympia. Quand il fut enlevé sur la planète artificielle Battleworld par le Beyonder, Jim se retrouva aux côtés de nombreux héros, parmi lesquels les Avengers, les anciens coéquipiers de Stark. Durant leur séjour, Jim continua à dissimuler sa véritable identité à la plupart des héros, ne se confiant qu’à ceux qui connaissaient la double identité de Stark ; son armure fut endommagée au cours des combats contre les criminels réunis par le Beyonder et réparée en utilisant une technologie extra-terrestre, la rendant plus puissante que jamais.

A son retour sur Terre, les Guerres secrètes du Beyonder terminées, Jim abandonna rapidement les nouveaux équipements de son armure, trop dangereux sur Terre – et qui allaient évoluer pour devenir la créature appelée l’Omnivore. Puis, Jim retrouva un Stark redevenu sobre mais qui refusa pour autant de redevenir Iron-Man, pensant que sa double identité était l’une des causes l’ayant poussé vers l’alcool. Peu après, Jim commença à ressentir des maux de têtes réguliers et plus en plus violents ; son comportement commença alors à évoluer, devenant plus colérique, agressif et instable. Jim et les Erwin décidèrent alors de partir pour la Côte Ouest ; Stark, qui cherchait un nouveau but dans l’existence maintenant qu’il avait perdu sa société, se proposa de les accompagner, renforçant involontairement les craintes de Jim. Au cours du voyage, Jim affronta divers membres du Zodiaque avant d’affronter Vibro une fois arrivé dans la Silicon Valley, en Californie. Sur place, les quatre amis fondèrent une nouvelle entreprise, Circuits Maximus, une petite firme d’électronique. Stark découvrit alors que les crises de Jim étaient le résultat direct de l’interface cérébrale de l’armure, calibrée pour l’esprit de Stark et qui n’avait pas été recalibrée pour les ondes cérébrales de Jim. Stark répara l’armure, devenant le conseiller technique de son ancien pilote et entretenant l’armure d’Iron-Man. Mais, en dépit du réglage de l’interface et de l’assurance de Stark que celui-ci ne souhaitait pas redevenir Iron-Man, Jim continua à développer une paranoïa croissante envers son ami, convaincu que celui-ci ne rêvait que de lui reprendre l’armure. Vers la même époque furent créés les Avengers de la Côte Ouest et Jim fut contacté par Hawkeye (Clint Barton) pour rejoindre son équipe, l’archer étant convaincu qu’il s’agissait de l’Avenger originel. Lors de leur combat contre Graviton, Jim révéla la vérité à ses coéquipiers ; bien que surpris et furieux au départ, Barton accepta de garder Jim et celui-ci aida les Avengers à triompher du criminel avant de participer à leur combat contre le Dr Démonicus et aidant les deux équipes d’Avengers contre Maelström.

Comme thérapie, Stark commença alors à construire une nouvelle armure, s’inspirant des concepts mis au point avec la première version de celle-ci. Cette décision ne fit que renforcer l’insécurité de Jim vis à vis de son rôle comme Iron-Man, l’amenant à prendre des risques inconsidérés et à rudoyer ses amis. Quand Jim mit en danger des innocents par son attitude, Stark se résolut à revêtir l’armure primitive pour s’opposer à son ami. Les deux hommes s’affrontèrent et, au cours du combat, Jim réalisa ses erreurs et, honteux de son comportement, décida de renoncer à l’armure le temps de soigner ses problèmes mentaux, se réconciliant pleinement avec Stark. Il se rendit ainsi au Canada où, avec l’aide du mystique amérindien Shaman (Michael Twoyoungmen), il put finalement guérir. Il rentra alors à Circuits Maximus où il unit ses forces à celles de Stark, afin de combattre les nouvelles manœuvres de Stane, dont l’envoi du mutant appelé le Termite pour briser à nouveau l’esprit de Tony Stark. Finalement, Stane fit piéger les laboratoires de Circuit Maximus et Jim fut sérieusement blessé par l’explosion, alors que Morley Erwin trouvait la mort. Cet attentat décida Stark à redevenir officiellement Iron-Man alors que Jim renonçait volontairement au rôle. Comme Iron-Man, Stark fit face à son rival et leur lutte s’acheva par la mort de Stane qui se fit exploser la tête à l’aide d’un répulseur installé sur sa propre version de l’armure d’Iron-Man.

Au lendemain du suicide de Stane, Stark rebâtit sa société et Jim demeura à ses côtés, revêtant à l’occasion une armure d’Iron-Man pour venir en aide à son ami, par exemple contre Vif argent et ses alliés du Zodiaque, jouant le rôle d’un second Iron-Man au sein des Avengers. Mais, manquant de peu de mourir lors d’une bataille contre le Laser vivant lors de sa rentrée dans l’atmosphère après un combat en orbite terrestre, Jim renonça presque totalement à porter l’armure. C’est donc sans armure qu’il seconda Stark durant la Guerre des Armures, reprenant son rôle de pilote mais devenant de plus en plus le bras droit de l’industriel dans toutes ses tâches. En parallèle, Jim commença à sortir avec Marcy Pearson, responsable des relations publiques des Entreprises Stark. Quand Stark fut paralysé après avoir été blessé par une de ses anciennes maîtresses, Kathleen Dare, Jim recruta Clay Wilson, autrefois Force, pour devenir un nouvel Iron-Man afin de défendre les Entreprises Stark contre le Fixer (Norbert Ebersol), le temps que Stark puisse redevenir l’Avenger en armure. Cependant, Pearson avait pensé que la paralysie de Stark l’amènerait à renoncer à ses fonctions de président de la société et lui céderait sa place ; quand elle comprit que cela n’allait pas être le cas et que Jim avait poussé son ami à reprendre le dessus, elle rompit alors avec Rhodes. Peu après, face à Kearson DeWitt, responsable d’une dégénérescence nerveuse chez Stark, Jim reprit l’armure. Il réitéra quand Stark dut faire face à l’alliance du Mandarin, de Fin Fang Foom et des Makluens mais fut défait par ses ennemis et ne dut sa survie qu’à l’arrivée de Stark avec l’armure d’Iron-Man en dépit des blessures de son système nerveux. Profitant de la faiblesse de Stark, l’industriel corrompu Justin Hammer dupa les Maîtres du silence, trois guerriers japonais, pour qu’ils attaquent Iron-Man, triomphant de celui-ci grâce à leur technologie qui les protégeait des répulseurs et autres rayons du héros. En désespoir de cause, Stark mit au point une nouvelle armure, le modèle XVI ou « Armure de Réactions Variables au Danger » et vite surnommée « War Machine » à cause de son armement diversifié et lourd. Stark put maîtriser les Maîtres du silence et dévoila la supercherie de Hammer. Mais, les récents événements avaient été trop rudes pour son corps affaibli et il simula son décès, confiant les Entreprises Stark à Jim, faisant de lui le nouveau président de la firme, ainsi que l’armure War Machine pour qu’il reprenne à nouveau le flambeau d’Iron-Man.

Comme tel, Jim, dans l’ignorance complète de la survie de Stark, mena de front sa carrière professionnelle et son rôle de héros, réintégrant brièvement les Avengers de la Côte Ouest. Il dut alors combattre le Laser vivant, le second Spymaster, l’Homme au fouet, le Scarabée et le Pirate. Durant cette époque, Jim commença à fréquenter Rae Lacoste, une ancienne amie de Stark. C’est alors que Stark se révéla être bien vivant ; furieux et déçu tout à la fois que son ami lui ait caché la vérité, Jim démissionna des Entreprises Stark et la relation entre les deux hommes devint brutalement extrêmement tendue. La situation s’envenima encore quand, lors d’une réunion des deux équipes d’Avengers, au cours de laquelle il fut décidé la dissolution des Avengers de la Côte Ouest ; alors que les membres du groupe, Jim compris, protestaient contre ce choix, Stark (sous l’armure d’Iron-Man) appuya cette décision (dans le but de former sa propre équipe, Force Works, totalement indépendante des Avengers). Ils durent néanmoins combattre ensembles des droïdes de combat, qui avait été programmés pour tuer Jim ; la bataille terminée, Stark expliqua qu’il souhaitait qu’en dépit de leurs différents Jim continua à porter l’armure de War Machine, lui expliquant que cette armure avait été conçue pour lui. Bien que méfiant envers les agissements de Stark, Jim conserva celle-ci et changea de nom pour devenir simplement War-Machine. Quand le robot Ultimo menaça de ravager Los Angeles, Jim tenta de s’opposer seul à lui ; aisément repousser par l’androïde, il contacta d’anciens utilisateurs des armures d’Iron-Man (« Happy » Hogan, Eddie March, Mike O’Brien et Clay Wilson) ainsi que l’ancienne amie de Stark, Bethany Cabe ; confiant à chacun d’eux une armure d’Iron-Man, ils partirent ensembles, formant la Légion de Fer, pour stopper Ultimo. Mais la puissance de leur ennemi était telle que leur assaut conjugué ne fut pas plus couronné de succès que la tentative de Jim et ce fut finalement Stark qui réussit à mettre hors de combat Ultimo, renforçant un peu plus le ressentiment de Jim envers son vieil ami.

S’étant installé en ville, Jim fut contacté par Vincent Cetewayo, un activiste célèbre pour la paix, originaire de la petite nation africaine d’Imaya et fondateur de l’organisation en faveur des droits de l’homme appelée Worldwatch Incorporated. Cetewayo proposa à Jim de devenir le nouveau directeur des opérations de Worldwatch mais l’ancien militaire déclina la proposition. Peu après, Cetewayo fut kidnappé par des soldats d’Imaya, envoyés par le Président dictateur et tyran Eda Arul, qui considérait que Cetewayo était un traître ç son pays et méritait de mourir. Apprenant ce qui était arrivé à Cetewayo, Jim contacta le SHIELD et les Avengers pour qu’ils viennent en aide au pacifiste mais ceux-ci refusèrent d’agir pour des considérations de politique internationale. Du coup, Jim se rendit lui-même en Imaya, revêtu de l’armure de War-Machine afin de libérer Cetewayo. Sur place, il s’allia à Deathlok (Michael Collins), lui-même venu en Imaya pour sauver Cetewayo ; les deux héros réussirent à se frayer un chemin jusqu’à la capitale du pays, évitant d’être capturé par une unité du SHIELD conduite par le Major Bathsheva « Sheva » Joseph. Arrivés sur place, ils découvrirent que Cetewayo avait déjà été sauvé par le mutant Cable et téléporté dans le camp des rebelles imayiens. Jim rejoignit alors la bataille pour libérer le pays du joug d’Arul et conduisit les rebelles à la victoire sur les armées du dictateur, qui fut renversé. Mais Jim fut incapable d’empêcher l’assassinat de Cetewayo par le Conseiller, le responsable apparent de l’arrivée d’Arul au pouvoir. Ebranlé par la mort de cet homme et toujours à la recherche d’un nouveau but dans son existence et un objectif pour lequel se battre, Jim décida d’accepter finalement le poste que lui avait proposé Cetewayo et devint le directeur de Worldwatch, recrutant rapidement Sheva Joseph, qui venait de démissionner du SHIELD après sa mission en Imaya.

A la tête de Worldwatch, Jim réussit à acquérir le soutien de l’ensemble du personnel, initialement réticent et méfiant envers lui et son passé. Continuant en parallèle sa carrière de War-Machine, il se fit de nouveaux ennemis, comme le tueur appelé Death-Toll ou le Guerrier du Froid, un ancien agent soviétique de la Guerre froide. Pour faire face aux dégâts subies par son armure lors de ces batailles, Jim fut contraint d’entrer de nouveau en contact avec Stark pour que celui-ci effectue les réparations. Leur rencontre fut tendue, commençant par un nouvel affrontement entre les deux hommes mais Stark fut alors enlevé par le Mandarin et War-Machine s’associa alors à Force Works pour libérer Iron-Man et mettre un terme aux agissements du Chinois et de ses nouveaux agents, les Avatars. Le fait de se retrouver de nouveau unis contre une menace majeure permit à Jim et Stark de surmonter leurs différences même s’ils ne redevinrent pas les amis qu’ils avaient été autrefois. La vie privée de Jim se compliqua à son tour quand ses propres parents réagirent négativement à sa liaison avec Rae Lacoste ; afin de provoquer leur séparation, ils révélèrent au couple que Jim avait eu un fils peu avant son départ pour l’armée mais l’histoire ne fut jamais éclaircie. En effet, peu après, War-Machine affront un club de millionnaires qui utilisaient leurs propres concepts d’armure de combat pour se divertir au détriment d’autres individus puis, à la demande du SHIELD, il se rendit dans le passé, durant la Seconde Guerre Mondiale, afin d’empêcher un groupe de savants nazis de mettre au point une machine temporelle qui leur aurait permis de renverser le cours du conflit. Accompagné de Joseph, War-Machine affronta le commandant Grinz, responsable du projet, et son principal agent, un Allemand revêtu aussi d’une armure de combat et surnommé V-3. Ils découvrirent alors que Grinz avait reçu la technologie temporelle du futur, envoyée par son propre fils, Raeder ; pour empêcher les nazis de triompher, Jim et Joseph résolurent de tuer Grinz, empêchant ainsi la naissance de Raeder et donc le transfert de technologie du futur vers le passé. Le paradoxe temporel ainsi créé propulsa War-Machine et Joseph dans le flot temporel, avant de les déposer à leur époque mais l’armure de War-Machine fut perdue lors de ce déplacement temporel. Privé de son équipement et ébranlé par la mort de Grinz, Jim décida alors de prendre quelques congés pour surmonter les récents événements.

Durant ses vacances, Jim croisa la route d’une mystérieuse femme, simplement nommée Skye ; en prévision d’une prochaine attaque d’Immortus contre les Avengers (sous l’apparence de Kang le Conquérant), la jeune femme conduisit Jim vers une nouvelle armure de combat, une armure Eidolon. Revêtant celle-ci, Jim découvrit que son nouvel uniforme était le résultat d’une biotechnologie extrêmement avancée, conçue par une race extra-terrestre disparue depuis longtemps. Fusionné avec son armure, Jim, conformément aux projets de Skye, se retrouva impliqué dans les événement du Passage au cours desquels Stark, manipulé mentalement par Kang le Conquérant (en réalité Immortus, le seigneur des Limbes) ; Iron-Man avait réussi à faire suspecter Hawkeye d’un meurtre qu’il avait lui-même commis mais Jim, en compagnie de l’USAgent et de Black Widow (Natacha Romanoff), vinrent en aide à l’archer, refusant de croire en sa culpabilité. Quand la trahison de Stark fut révélée au grand jour, les Avengers partirent à sa poursuite tandis que Jim recevait la mission de détruire Starcore, un satellite en orbite qui devait permettre à « Kang » de s’emparer de la Terre grâce à une technologie de manipulation temporelle. Jim réussit dans sa mission, combattant pour ce faire un dénommé Dirge, également détenteur d’une autre armure de type Eidolon. A son retour sur Terre, Jim apprit que Stark était mort lors de la bataille finale contre « Kang », retrouvant son intégrité et sacrifiant sa vie pour protéger les Avengers et faire échec au Conquérant. A peine remis du combat, Jim découvrit que Joseph se mourrait, vieillissant à un rythme accéléré, une conséquence de la distorsion temporelle qu’elle et lui avaient provoquée quelques semaines plus tôt. Jim réalisa que la biotechnologie de l’Eidolon l’avait protégé de cet effet et il ne put qu’assister, impuissant, à la mort de Joseph, échappant au SHIELD qui souhaitait étudier l’armure Eidolon.

Peu après, Jim quitta Worldwatch afin que l’image de la société ne soit plus mêlée à ses actions comme War-Machine. Sans emploi, Jim accepta alors la proposition de la Stark-Fujikawa, résultat de la fusion des Entreprises Stark avec la société japonaise Fujikawa Industries, d’occuper un poste de direction pour assurer la transition au sein de l’entreprise de son défunt ami. Mais, Jim réalisa vite que les nouveaux propriétaires de la société ne l’avaient recruté que pour pouvoir mettre la main sur les secrets technologiques des armures d’Iron-Man. Afin de protéger l’héritage de Stark, Jim utilisa les capacités de sa nouvelle armure pour s’infiltrer dans les systèmes de la Stark-Fujikawa, y effaçant toute trace des concepts mis au point par Stark ; malheureusement, l’armure Eidolon fut détruite au cours de l’opération et Jim dut renoncer à sa carrière héroïque et tenter de retrouver une vie normale. Puis, il démissionna de la Stark-Fujikawa.

Jim créa alors sa propre société, spécialisée dans la récupération en mer. Quelques mois plus tard, Tony Stark réapparaissait, bien vivant, recréé par Franklin Richards comme plusieurs autres héros, tombés eux en combattant la menace psionique d’Onslaught. Stark renonça initialement à reprendre le contrôle de son ancienne société, créant une nouvelle entreprise, Stark Solutions, et reprenant son identité héroïque d’Iron-Man. Peu après, les deux hommes se réconcilièrent complètement et Jim aida Stark à arrêter Pernell Jacobs, une de ses connaissances de ses années de guerre, qui était devenu un agent de Sunset Bain et avait mis la main sur la première armure de War Machine. Quelques mois plus tard, Jim perdit sa société suite aux détournements d’un de ses comptables ; à la même époque, sa sœur Jeannette fut assassinée par des membres du gang appelé Pont 66, qui régnait sur un quartier de Brooklyn surnommé « le Petit Mogadiscio ». Refusant de voir les meurtriers de sa sœur échapper à la justice, Jim s’associa à trois autres personnes : Kevin « Kasper » Cole, le nouveau Tigre blanc, officier de police et protégé de la Panthère noire (T’Challa) ; Danny Vincent, alias Junta, ancien agent des services secrets qui cherchait à réparer ses anciennes erreurs ; et Josiah X, un prédicateur musulman qui était, sans le savoir, le fils illégitime d’Isaiah Bradley, le « Captain América noir » de la Seconde Guerre Mondiale. Ensembles, ils formèrent le Crew et réussirent à démanteler le gang du Pont 66 ; au cours de leurs opérations, Jim dut revêtir une nouvelle version de l’armure de War Machine pour combattre le chef du gang, Triage (en réalité le demi-frère de Kevin Cole).

Sa soif de justice apaisée, Jim se retrouva cependant sans emploi et accepta bientôt la proposition de Valerie Cooper, sur recommandation de Tony Stark, de devenir l’officier en chef et instructeur militaire de l’Escouade des Sentinelles de l’O*N*E. En effet, après les échecs des différents modèles de robots de type Sentinelle, principalement la débâcle d’Onslaught, le gouvernement avait décidé de changer de tactique et de placer des pilotes humains au sein de chaque robot. Jim devint rapidement un responsable importante de l’O*N*E et reçut son propre uniforme de Sentinelle, le seul à taille humaine, par opposition aux robots géants pilotés par le reste de l’Escouade. Jim seconda l’Escouade quand celle-ci affronta les Mutés du Pays sauvage puis accompagna son équipe lorsqu’elle fut affectée à la protection et la surveillance du Manoir des X-Men, au lendemain du Jour-M, participant au combat des X-Men contre Apocalypse. Durant la Guerre Civile de la communauté héroïque, Jim pilota son armure dans le but d’arrêter la Panthère noire et Tornade pour ne pas s’être fait enregistrer, conformément au récent Superhuman Registration Act. Mais son armure fut sévèrement endommagée et quand la Panthère noire lui sauva la vie en le protégeant de manifestants en colère, Jim incita son ami Stark à laisser le couple partir en paix.

Lors d’un déplacement à l’étranger, Jim fut pris dans l’explosion d’une mine et très sévèrement blessé ; pour sauver la vie de son ami, Tony Stark se résolut à réparer son corps avec des implants cybernétiques, directement attachés à l’armure de War-Machine. Désormais, Jim ne pouvait plus retirer celle-ci, sauf à risquer de périr. En revanche, l’armure était à présent en lien direct avec son cerveau, la rendant encore plus réactive à ses décision. War-Machine intégra le programme de l’Initiative et fut chargé de la supervision du Camp Hammond où les nouvelles recrues de l’Initiative étaient entraînées et formées. Ses fonctions administratives ne l’empêchèrent pas de mener certaines opérations sur le terrain, accompagnant ainsi Komodo et le trio des Scarlet Spiders afin de capturer ou incapaciter le justicier Spider-Man (Peter Parker). Durant la Guerre de Hulk, peu avant la confrontation entre le titan vert et Iron-Man, Jim fut choqué du discours de son ami qui espérait que ce conflit annoncé permettrait de réunir la communauté héroïque, divisée depuis la Guerre Civile. Parallèlement, il réalisa que Peter Gyrich et le Frelon (en réalité un Skrull infiltré) menaient leurs propres opérations secrètes. Malgré ses recherches, Jim fut incapable de découvrir la nature de leurs travaux jusqu’à ce qu’il soit trop tard, quand l’un des clones qu’ils avaient mis au point perdit la raison et, revendiquant le nom de KIA, s’attaqua aux cadets et instructeurs de l’Initiative.

Lorsque les Skrulls envahirent la Terre, après avoir infiltré celle-ci, ils libérèrent un virus informatique qui mirent hors service l’ensemble de la technologie Stark. Les systèmes de survie de Jim furent ainsi désactivés et Jim dut se résoudre à demander l’aide du Baron von Blitzschlag pour que celui-ci utilise ses pouvoirs électriques afin de le maintenir en vie. Avec l’énergie de Blitzschlag alimentant son armure, Jim réussit à activer une série de générateurs d’urgence de son armure et qui étaient conçus sur des conceptions antérieures à celles de l’armure de type Extrémis désormais portée par Stark. En dépit des ordres du Frelon (qu’il prenait toujours pour le véritable Hank Pym), Jim abandonna le Camp Hammond afin de participer au combat contre les Skrulls, repoussant leurs forces en Russie. Alerté par un message de Stark implanté dans ses systèmes en pareilles circonstances, War-Machine suivit les instructions de son ami et se rendit sur un satellite orbital, combattant des vaisseaux skrulls sur le trajet ainsi qu’un Super-Skrull doté des pouvoirs de Dragon-Lune, Drax, l’Homme-Comète et Nova. Arrivé enfin au satellite, il y retrouva Suzi Endo, une amie de Stark qu’il avait rencontrée durant l’époque de Force Works et également l’héroïne Cyber-Mancer. Après un malentendu initial lié à l’arrestation d’Endo lors de son refus de s’enregistrer selon le SRA, ils firent face à une nouvelle attaque des Skrulls que Rhodey repoussa en transformant le satellite en véritable armure géante de combat. Poursuivant les Skrulls, il arriva en Russie où la Garde d’hiver lui demanda instamment de quitter le pays, se chargeant de défendre le pays contre les extra-terrestres. Mais quand un Super-Skrull arriva, Rhodey voulut malgré tout leur venir en aide ; capturé par les Skrulls, après avoir vaincu deux Super-Skrulls, il réussit à leur échapper, profitant de leur surprise en découvrant son corps de cyborg. Aidé d’Endo, il prit le contrôle de l’appareil où il avait été conduit et attaque le reste de la flotte avec. Voyant son courage, les membres de la Garde d’hiver décidèrent de l’assister, désobéissant aux ordres de leurs supérieurs qui s’obstinaient à refuser l’aide d’un Américain. Ensembles, ils renversèrent le cours de la bataille, éliminant de nouveaux Super-Skrulls. Puis, Rhodey laissa la Garde d’hiver pour regagner le satellite, escorté par la Dynamo pourpre pour empêcher des avions russes d’ouvrir le feu sur leur nouvel allié.

Peu après, War-Machine décida de faire face à Anton Aubuisson, un ancien soldat des forces spéciales françaises corrompu et qui travaillai désormais pour la Roxxon. Aubuisson cherchait à éliminer des Anunquit, une tribu d’Inuit dans le Canada occidental pour pouvoir s’emparer à bas prix des réserves pétrolifères locales. Pour cela, Aubuisson employait des ours polaires contrôlés cybernétiquement grâce à une technologie héritée du robot Ultimo, exploitée par Eaglestar International, une société paramilitaire de défense corrompue. Rhodes détruisit le système de contrôle, amenant les ours à tuer eux-mêmes Aubuisson ; cependant, sa décision provoqua la colère d’Endo qui quitta alors le satellite, refusant de participer à des meurtres. War-Machine continua donc seul sa traque de cette technologie dangereuse, retrouvant sa trace au Santo Marco où des mercenaires d’Eaglestar tentaient d’exterminer des rebelles au dictateur local, le président Augustine. Sur place, Jim retrouva Parnell Jacobs, qu’il « obligea » à l’accompagner sur le satellite pour réparer ses systèmes cybernétiques endommagés lors d’une bataille contre une Sentinelle utilisée par les hommes d’Eaglestar. Recevant également l’aide de Bethany Cabe – qui supervisait dans un laboratoire secret du Colorado la fabrication d’un clone du corps de Jim – War-Machine se rendit en Aqirie pour poursuivre son combat contre Eaglestar. Il y libéra son ancienne amie, le Dr Glenda Sandoval mais la découvrit infectée au moment où Arès, envoyé par Norman Osborn sur place, arrivait à son tour en Aqirie pour éliminer Davis Harmon, PDG d’Eaglestar. Mais, en voyant en War-Machine un adversaire digne de lui, Arès désobéit et attaqua Jim. War-Machine réussit à résister mais quand Harmon le provoqua à son tour, affirmant qu’il ne serait jamais poursuivi dans aucun pays, Sandoval le tua elle-même. Jim découvrit alors que Eaglestar avait infecté plusieurs humains, dont Sandoval, de la technologie Ultimo ; brutalement, les victimes attaquèrent War-Machine et Arès. Malgré sa réaction après l’affaire canadienne, Endo accepta alors de venir en aide à War-Machine après avoir découvert les agissements d’Eaglestar ; elle poussa Jim à les arrêter avant qu’ils atteignent Makazan, la capitale du pays mais successivement Arès, puis Jim furent à leur tour infectés. Mais il utilisa son armure et la navette envoyée pour l’aider afin d’absorber le virus et en débarrasser toutes les personnes infectées. Puis, Endo utilisa le satellite pour neutraliser le virus d’une décharge électromagnétique. Norman Osborn proposa l’amnistie à Endo, Jacobs et Jim auquel il proposa également le corps cloné dont il venait de s’emparer. Mais War-Machine refusa sa proposition, d’autant qu’il suspectait l’armée américaine d’être impliquée dans le trafic de la technologie Ultimo, celui-ci ayant été démantelé aux Etats-Unis.

Jim se réinstalla aux Etats-Unis, gardant auprès de lui Endo, Sandoval, Cabe et Jacobs comme membres de son équipe de soutien. Après avoir rencontré l’Aigle américain, Jim se rendit à la base militaire de Mackelroy, espérant trouver des preuves de l’implication d’Osborn dans le trafic d’Ultimo ; au contraire, il trouva la tête du robot en train de prendre le contrôle de l’installation. Avec l’Aigle américain, Jim put l’arrêter, découvrant que son cerveau avait été découpé en trois morceaux, répartis entre trois sociétés. Tandis que ses associés s’occupaient de deux des trois parties, Jim partit sur les traces du réseau neuronal d’Ultimo, qui avait été récupéré par Morgan Stark. Celui-ci l’utilisa pour se créer un nouveau corps à l’image d’Ultimo. Jim tenta de purger Morgan Stark comme les anciennes victimes de la technologie Ultimo mais le robot perça les défenses de War-Machine. Avec Ultimo en liberté, Osborn arriva sous son identité d’Iron-Patriot, attaquant Jim. Celui-ci réussit à incorporer l’armure d’Osborn à la sienne et, cette fois, Jim réussit à pénétrer les systèmes d’Ultimo et il réussit à le séparer de Morgan Stark, mettant un terme au danger. Jim et Sandoval rusèrent alors avec Osborn, lui faisant croire que la santé de Jim se détériorait à cause de la bataille avec Ultimo et Jim réussit ainsi à fusionner avec un véhicule de transport du HAMMER, mettant la main sur l’orbe central d’Ultimo qu’il confia alors à Endo pour qu’elle le cache à Osborn, tout en lui enseignant la différence entre le bien et le mal. Tandis qu’Endo s’éloignait, Jim demanda à Tigra, Ronin (Barton), Mockingbird et Wonder-Man d’évacuer les civils, avant de faire face de nouveau à Osborn ; celui-ci réussit à pirater la technologie de l’armure de Jim mais, pendant ce temps, les membres de la War Machine Team dévoilait au grand jour les activités de plusieurs criminels, fournissant les preuves de leurs malversations après avoir piraté un satellite du HAMMER, dénonçant politiques et industriels corrompus, les Dix de Bainesville. Pour détourner l’attention, Osborn décida de traduire Jim devant le tribunal pénal international de La Haye pour crimes de guerre, tentant en parallèle de repousser les procédures contre les Dix. Mais Jim fit échec aux plans d’Osborn en se faisant rapidement condamner, tandis que son équipe mettait la main sur un clone de son corps dans lequel son esprit fut transféré. Contrecarrant les plans de Jim, Osborn expliqua que le corps cyborg de Jim avait été piraté par Stark et que c’est le HAMMER qui avait retrouvé le « vrai » Jim Rhodes, innocent de tous les crimes commis par le cyborg. Mais Jim fut plus rapide et s’échappa avec son nouveau corps, annonçant à Osborn que Suzi Endo avait infecté les Dix de Bainesville du virus Ultimo, les amenant à voir en permanence tous les morts et victimes dont ils étaient responsables puis il partit, bien décidé à tirer parti de sa nouvelle existence.

Jim se rendit presque de suite à Broxton, dans l’Oklahoma, où Tony Stark avait été laissé dans un état végétatif après avoir été longuement traqué par Osborn et ses alliés ; afin de restaurer son ami, Jim récupéra les schémas cérébraux de Stark dans l’armure de Pepper Potts, Rescousse, reliant l’implant de la poitrine de Stark au bouclier de Captain América, afin que Thor puisse utiliser sa foudre pour réactiver les systèmes de Stark. S’il ne participa aux combats du Siège d’Asgard, qui vit la chute de Norman Osborn, Jim fut rapidement recruté par Steve Rogers au sein de ses nouveaux Secret Avengers, se retrouvant rapidement confronté au Conseil de l’ombre et Max Fury, un LMD de l’ancien directeur du SHIELD devenu autonome. En parallèle, suite à un accord entre Stark Resilient et le Pentagone, War-Machine obtint un poste au sein de l’armée, en échange de quoi celle-ci renonçait à s’approprier la technologie des armures, Jim se voyant attribuer le grade de lieutenant-colonel, sous les ordres du général Babbage, qui gardait cependant rancune à Jim de son combat contre Osborn et Ultimo. Sa première mission fut de retrouver la trace de Palmer Addley, ancien concepteur d’armes pour l’armée mais officiellement mort depuis des mois. Quand War-Machine fit enfin face à Addley, celui-ci déclencha une bombe nucléaire ; Jim survécut à peine, poussant Stark à concevoir une nouvelle armure pour lui, la version « Iron-Man 2.0 ». Durant la Guerre du Serpent, Jim se battit à Washington D.C. aux côtés du Fauve et d’Ant-Man (Eric O’Grady), ses coéquipiers des Secret Avengers ; apprenant du Prince des Orphelins que la « Huitième Cité » avait été ouverte, War-Machine se rendit à Pékin pour aider les Armes immortelles à refermer le portail, non sans combattre Iron-Fist (Daniel Rand) qui faisait obstacle à leur plan car il bloquait involontairement le lien des Armes avec la Cité après avoir été possédé par la puissance d’Agamotto. Mais, avec l’aide du Dr Strange, Iron-Fist put être purifié et le portail fut refermé, préservant la Terre.

Lorsque les Avengers apprirent que le Phénix se dirigeait vers la Terre, menaçant son existence même, Jim rejoignit un groupe d’Avengers pour se rendre dans l’espace et tenter d’arrêter l’entité cosmique. Leur opposition ne fut guère efficace et les héros durent regagner la Terre, arrivant en même temps que le Phénix. Quand le Mandarin et Ezekiel Stane tentèrent d’éliminer Stark à la fois financièrement et physiquement, Jim, avec la complicité de Stark, simula sa propre mort lors d’un affrontement contre plusieurs ennemis de l’Avenger en armure - le nouveau Fondeur, le Laser vivant et Whirlwind – alors employés par le duo criminel. Peu après, dans le cadre de sa stratégie contre le Mandarin, Stark annonça qu’il abandonnait le rôle d’Iron-Man ; ainsi, lorsque quelques jours plus tard, Jim put réapparaître comme Iron-Man, sans que son identité soit connue. Ce nouvel Iron-Man eut une brève altercation avec Rescousse, intriguée par son apparition, avant de réaliser qui était le nouveau héros. Jim demeura Iron-Man jusqu’à la défaite du Mandarin et de Stane, après quoi Stark récupéra la nouvelle armure. Quand Stark partit pour l’espace en compagnie des Gardiens de la galaxie, Jim fut contacté par Phil Coulson du SHIELD après qu’un groupe de drones revêtus de l’armure d’Iron-Patriot furent piratés par l’AIM ; Jim aida ainsi Coulson à arrêter les drones, réussissant à entrer en contact avec eux pour en reprendre le contrôle. Jim fut alors doté de sa propre armure d’Iron-Patriot par les drones eux-mêmes, reprenant ainsi l’identité d’Osborn. Bientôt, il tenta d’arrêter l’X-Man Gambit quand celui-ci essaya de dérober l’une des armures de Stark mais le laissa partir libre après avoir appris que le mutant avait besoin de cette technologie pour sauver la vie d’un de ses amis. Puis, Iron-Patriot aida le SHIELD lors de leur attaque contre l’île de l’AIM puis se battit aux côtés de Nick Fury Jr durant l’attaque de la Terre par les forces de Thanos, assistant à la naissance de nouveaux Inhumains.

Pouvoirs : Aucun.

Aptitudes : Jim Rhodes est un pilote exceptionnel ; il a été formé dans l’ingénierie informatique par les Marines ainsi que dans les différentes techniques de combat armées ou à mains nues.

Armes & Equipement : Jim Rhodes a porté différentes armures au cours de sa carrière héroïque, dont celle d’Iron-Man (décrite dans la fiche consacrée à Iron-Man/Stark). Par la suite, il porta l’armure d’Iron-Man baptisée « Armure de réactions variables au danger » (officiellement codifiée Modèle XVI) et surnommée « War-Machine ». Faite d’un matériau composite à base de carbone, l’armure augmente la force physique et la résistance de celui qui l’utilise. Elle est dotée d’un système informatique tactique extrêmement avancé et de systèmes de visée automatique pour les armes dont l’armure est équipée. Parmi celles-ci figurent des répulseurs, un uni-rayon multifonctionnel, un générateur de pulsations énergétiques, une mitrailleuse, des canons à doubles barillets, un lance-flammes, une lame de plasma, des lance-roquettes miniatures et des rayons à particules. L’uniforme intègre également un bouclier de force, basée sur une technologie de champs de force, des réacteurs dans les bottes permettant le vol et un système de respiration complet.

La seconde armure, de type Eidolon, portée par Jim Rhodes est d’origine extra-terrestre ; elle conférait aussi une force et une résistance surhumaines à son utilisateur. Elle pouvait être dissimulée à l’intérieur d’un « mandala », une sorte de tatouage apparaissant sur la poitrine de Rhodes ; l’armure était capable d’apparaître, à partir de ce tatouage, et revêtir entièrement Rhodes en l’espace de quelques secondes. Le bras gauche de l’armure lui permettait de projeter des décharges destructrices d’énergie alors que le bras droit pouvait se modeler afin de former une lame tranchante. L’armure possédait des drones contrôlés à distance qui s’éjectaient de la « peau » de l’armure. Ces drones étaient capables de libérer différents types d’énergie, d’infiltrer les systèmes électroniques ou informatiques, de créer des champs de force et d’accomplir des tâches de base. Rhodes pouvait aussi utiliser cette armure pour voler, comme la précédente. Cette armure pouvait se modifier afin de passer en « mode de combat », installant alors des améliorations non déterminées à la fois à l’armure et à celui qui la porte.

Après avoir porté brièvement une armure inspirée des robots Sentinelles et de sa première armure de War-Machine, Jim retrouva une version plus moderne de celle-ci lorsqu’il devint l’instructeur et le superviseur du Camp Hammond. Cette seconde version dispose de toutes les capacités de l’armure originelle, avec un système de soutien vital supplémentaire, Jim ayant subi des blessures nécessitant de faire de lui un cyborg pour assurer sa survie.

Informations sur la fiche


Rédacteur(s) : Iron Sim
Nombre de lecture : 25983

Wiki de Marvel World

  • C'est avec plaisir que nous vous informons de l'ouverture de notre nouveau site internet pour l'ensemble des films, séries et jeux vidéo de Marvel : wiki.Marvel-World.com.

Recrutement

  • Nous recherchons des traducteurs Anglais->Français bénévoles (comme nous) pouvant nous aider à traduire une quantité conséquentes d'informations sur le monde Marvel.

    Contactez-nous par e-mail sur contact@marvel-world.com dès maintenant et faite partie d'une tranche d'histoire de Marvel World !

Qui est en ligne ?

    Visiteur : 17
    Membre : 0