Noël Marvelien avec Deriv'Store !



Deriv'Store, les spécialistes en figurines et produits dérivés geek vous propose une collection de 6 figurines Funko Pop pour fêter Noël comme il se doit.

De Captain Bonhomme de Neige à Groot de Noël en passant par Marvel Girl et Iceman en version anniversaire. Tentez dès maintenant de remportez l'une d'elles en participant à notre concours sur Marvel World !

Cliquez ici pour participer au concours !

Encyclopédie - Flag-Smasher (le) - Marvel-World.com

Encylopédie - Flag-Smasher (le)

flag-smasher-le_0.jpg

  • Véritable nom : (I) Karl Morgenthau, (II) Guy Thierrault
  • Profession : (Morgenthau) Commandant suprême d’ULTIMATUM, président du Rumékistan, terroriste anarchiste, ancien étudiant, (Thierrault) dirigeant et ancien agent d’ULTIMATUM
  • Statut légal : (Morgenthau) Citoyen suisse avec un casier judiciaire aux Etats-Unis, légalement décédé, (Thierrault) Citoyen canadien, avec un casier judiciaire international
  • Identité : (les deux) Connue des autorités internationales
  • Autre identité : (les deux) The Flag-Smasher (VO)
  • Lieu de naissance : ( Morgenthau) Berne (Suisse), (Thierrault) un lieu non identifié du Canada
  • Situation de famille : (Morgenthau) Célibataire, (Thierrault) inconnue
  • Parents connus : ( Morgenthau) Un père non identifié (décédé), (Thierrault) aucun
  • Appartenance à un groupe : (Morgenthau) Ancien chef et fondateur d’ULTIMATUM, (Thierrault) chef et agent d’ULTIMATUM
  • Base d'opérations : (les deux) Mobile à travers le monde
  • Première apparition : VO : (Morgenthau) Captain America (vol.1) # 312 (décembre 1985, par Mark Gruenwald & Paul Neary), (Thierrault) Civil War : Young Avengers & Runaways # 1 (septembre 2006, par Zeb Wells & Stefano Caselli) – VF : (I) Moon Knight (Semic) n°4 (décembre 1990, avec la publication de Marc Spector, Moon Knight # 8 ; Captain America # 312 reste inédit en France), (Thierrault) Marvel Icons hors-série n°10 (juin 2007)
  • Taille : (Morgenthau) 1m87, (Thierrault) inconnue
  • Poids : (Morgenthau) 107 kg, (Thierrault) inconnu
  • Yeux : (les deux) Marrons
  • Cheveux : (les deux) Bruns
  • Caractéristiques particulières : (Morgenthau) Lorsqu’il était sous l’influence des drogues de la Roxxon Oil Company, la peau du Flag-Smasher avait adopté une couleur grisâtre et ses yeux étaient devenus rouges ; il a, depuis, retrouvé une apparence normale.

Histoire

L’homme qui allait devenir le Flag-Smasher était le fils d’un banquier suisse devenu diplomate. Dans sa jeunesse, il accompagna son père lors de ses missions diplomatiques dans divers pays de la planète, ne vivant jamais plus d’une année au même endroit. Même s’il apprit ainsi à parler couramment plusieurs langues étrangères, les réajustements permanents à ses nouveaux environnements l’empêchèrent de nouer des relations sociales. Du coup, il se sentit un paria et devient extrêmement introverti, incapable de nouer de véritables amitiés. Alors qu’il vivait à Tokyo, le jeune garçon commença à étudier les arts martiaux et, à l’âge de quinze ans, il obtenait sa ceinture noire en karaté. A l’âge de dix-neuf ans, suivant à nouveau son père, qui était devenu délégué aux Nations-Unies à New York et s’inscrit à l’Université de Columbia. Il suivit les cours de sciences politiques et suivit les traces de son père en devenant lui-même diplomate. Cependant, quand son père fut battu à mort lors d’une émeute devant les murs de l’ambassade latvérienne, les buts du jeune homme changèrent du tout au tout. Il eut le sentiment que son père avait défendu son rêve de paix mondiale d’une manière bien trop passive. Il décida de répandre le même message en utilisant le seul langage compréhensible par le monde selon lui, le langage de la violence.

Employant son immense héritage pour financer sa mission, il contacta divers partenaires non identifiés pour obtenir un arsenal d’armes expérimentales. Il se confectionna alors l’identité costumée du Flag-Smasher et fonda le groupe extrémiste ULTIMATUM (Unité Légère Totalement Intégrée Militairement, Autonome et Terroriste pour Unir le Monde) dont il prit la tête. Bien que tout ULTIMATUM ne partagea pas son idéologie, il fut capable de rassembler ses effectifs avec des mercenaires ou d’agents d’Hydra. Le Flag-Smasher rentra à New York pour commencer une campagne d’assauts terroristes sur les symboles de la division de la planète comme les drapeaux nationaux ou les ambassades. A travers ces attaques aléatoires, il espérait faire passer le message que le nationalisme était un concept démodé qui poussait à la désunion parmi la grande famille de l’homme. Apprenant que Captain América allait faire un discours public, le Flag-Smasher saisit cette opportunité pour affronter le symbole patriotique de l’Amérique et défier ses idéaux. Le Flag-Smasher prit en otage les centaines de personne réunies pour la conférence de presse, les obligeant à écouter sa rhétorique anti-nationaliste. Quand la confrontation devint physique, Captain América (alias Steve Rogers) triompha du Flag-Smasher. Celui-ci fut alors expulsé des Etats-Unis mais fut bientôt libéré par ses hommes d’ULTIMATUM.

Le Flag-Smasher conduisit ensuite ULTIMATUM lors d’un détournement d’avion parti de Londres et prit les passagers comme otage, les enfermant dans une base abandonnée d’Hydra en Suisse. Le Flag-Smasher envoya sa demande au monde entier : que Captain América se livre lui-même à ULTIMATUM pour être exécuté publiquement afin que le Flag-Smasher puisse proclamer sa supériorité morale sur Captain. Le héros répondit à sa demande, mais s’infiltra dans la base sous le déguisement d’un agent d’ULTIMATUM. Captain América trouva les otages, mais alors qu’il vint à leur secours, un agent d’ULTIMATUM, Vladimir Korda, tira dans la foule, tuant au moins un otage. Captain América dut se résoudre à tuer Korda afin de sauver les autres prisonniers, devenant plus que jamais déterminé à arrêter le Flag-Smasher et le livrer à la justice. Le SHIELD conduisit un raid contre la base d’ULTIMATUM et Captain América prit en chasse personnellement le Flag-Smasher. Combattant dans les Alpes suisses, le Flag-Smasher tomba d’une falaise et se cassa une jambe. Captain América lui sauva la vie afin de livrer aux autorités pour qu’il puisse faire face à ses accusateurs. Quand Captain dut affronter d’autres agents d’ULTIMATUM, le Flag-Smasher eut l’opportunité d’abattre Captain, mais décida de l’épargner. Alors que le SHIELD l’emmenait sous bonne garde, il jura de tuer Captain à leur prochaine rencontre.

flag-smasher-le_1.jpg Lors de son opération suivante, , le Flag-Smasher installa une base au Pôle nord et construisit un générateur de pulsation électromagnétique, qui était suffisamment puissant de perturber toutes les technologies de la planète. Le Flag-Smasher espérait ramener le globe vers une société préindustrielle afin que, faisant face à la même situation dramatique, les peuples apprendraient à s’unir. Cependant, il fut choqué de découvrir que ULTIMATUM était désormais financé, et contrôlé, par Johann Schmidt, alias Crâne rouge. Perturbé par le fait qu’un nazi avait perverti son but, il se tourna vers le seul homme en lequel il savait pouvoir avoir confiance : Captain América. Le Flag-Smasher demanda à nouveau que Captain le rencontre pour sauver des otages, mais cette fois le Captain América qui vint le trouve était John Walker, qui avait été choisi par la Commission pour remplacer Rogers. Insulté par la substitution, le Flag-Smasher battit Walker, puis demande au partenaire de ce dernier, Battlestar, de lui amener le « vrai » Captain América – qui portait alors le nom de Captain – et son coéquipier D-Man. Après s’être assuré de la véritable identité du Captain, il lui indiqua la direction du générateur de pulsation afin qu’il puisse le détruire. Alors que les agents d’ULTIMATUM fidèle au Crâne attaquaient le Flag-Smasher, le Captain ordonna à D-Man de crasher le quinjet des Avengers sur le générateur. Celui-ci fut détruit, mais D-Man fut apparemment tué lors du crash.

Après avoir repris le contrôle d’ULTIMATUM, le Flag-Smasher participa à une opération de trafic d’armes dans une tentative de provoquer un coup d’Etat aux Etats-Unis, prenant avantage de la crise des « Actes de Vengeance » qui occupait l’attention de la plupart des héros de New-York. Cependant, il fut stoppé par le Punisher et Moon Knight, et son entrepôt d’armes fut détruit. Il essaya ensuite détruire les ordinateurs de la Reserve Federal Bank afin de créer une crise financière internationale qui précipiterait la chute des gouvernements, mais fut arrêté une fois de plus par le Punisher, cette fois allié au Ghost Rider (Dan Ketch). Se retirant dans sa base du Pôle nord, le Flag-Smasher tentait de réparer son générateur de pulsations électromagnétiques quand ses hommes découvrirent Demolition-Man, toujours en vie mais amnésique. Il tenta de conclure un nouvel accord avec Captain América – de nouveau Steve Rogers – pour la vie de D-Man, mais cette fois ce fut l’USAgent (la nouvelle identité de John Walker, ce qu’ignorait le Flag-Smasher) qui répondit à l’appel, Captain América était incapable de répondre à l’époque. Alors qu’il affrontait l’Agent, le Flag-Smasher tomba dans les eaux arctiques, souffrant de dégâts au cerveau durables suite à son immersion dans les eaux glacées.

Le Flag-Smasher tenta une nouvelle attaque contre les Etats-Unis, prenant un membre du réseau de correspondants informatiques de Captain América en otage, mais cette fois, le héros portait une armure de survie, qui lui était devenue nécessaire pour rester en vie avec sa santé défaillante ; avec les capacités de l’armure, Captain triompha aisément du Flag-Smasher. Il dut alors faire face à de nouvelles dissensions au sein d’ULTIMATUM lorsqu’une faction de l’organisation tenta d’attaquer l’Union Européenne, malgré les ordres contraires du Flag-Smasher. Croyant que l’Union Européenne partageait ses rêves d’unification mondiale, le Flag-Smasher se retrouva aux côtés de Spider-Man et de l’Homme-Sable pour sauver le Tunnel sous la Manche d’une bombe d’ULTIMATUM et pour empêcher certains de ses hommes dissidents de tuer des représentants européens au Palais de Buckingham. Cependant, une fois les dissidents vaincus, le Flag-Smasher tenta de détruire le Palais de Buckingham à cause de son symbole national, mais Spider-Man et l’Homme-Sable désamorcèrent la bombe.

flag-smasher-le_2.jpg Le Flag-Smasher s’allia alors avec l’Homme-Pourpre dans l’espoir d’accroître les capacités psychiques du mutant Nate Grey (alias X-Man) et fournit un groupe d’agents d’ULTIMATUM appelés les « Déstabiliseurs » à Grey afin d’augmenter la confiance du public dans le mutant. Cependant, quand le Flag-Smasher déclencha les bombes qu’il avait installées dans ses propres hommes prisonniers, détruisant un commissariat de police, l’Homme-Pourpre fut ennuyé par la trahison de son associé et lui ordonna de sauter d’une falaise. Le Flag-Smasher survécut une fois de plus, et reprit la tête d’ULTIMATUM pour mettre au point un nouveau plan pour déstabiliser l’économie, en faisant sauter la bourse de Wall Street, utilisant le bâtiment des Nations-Unies comme leurre. Cependant, Marrow et Shadowcat, des X-Men, devinèrent son plan et Marrow força la Flag-Smasher à désamorcer sa bombe en l’épinglant au sol juste à côté de celle-ci, l’obligeant à renoncer à son projet afin de sauver sa propre vie.

Le Flag-Smasher tomba dans les griffes de Calvin Halderman, président de la Roxxon Oil Corporation. Tirant parti des problèmes mentaux dont souffrait le Flag-Smasher depuis son accident dans l’Arctique, Halderman drogua le criminel afin que ce dernier serve les intérêts de la Roxxon dans sa tentative de prendre le contrôle des opérations pétrolières du Trébékistan. Les drogues accrurent la force et la férocité du Flag-Smasher, mais le rendirent totalement étranger à son propre environnement, incapable de reconnaître la réalité. Quand les journalistes du Daily Bugle Sid Franken et Dan Davis commencèrent à enquêter, et dévoiler, les opérations de la Roxxon, Halderman envoya le Flag-Smasher les assassiner, mais Captain América put sauver les deux enquêteurs.

Retrouvant sa santé mentale, le Flag-Smasher reprit la tête d’ULTIMATUM, désormais financé par l’entreprise Oracle Incorporated, à travers Mardouk, un ancien dieu mésopotamien devenu mortel. Afin de retrouver son immortalité, Mardouk fournit au Flag-Smasher tout l’armement dont il avait besoin pour conquérir la planète, utilisant la force vitale de chaque victime faite par ULTIMATUM pour renforcer ses propres énergies divines. Le Flag-Smasher conduisit finalement ULTIMATUM au Rumékistan pendant que d’autres groupes attaquaient le Groenland, Cuba et Novosibirsk (en Russie) et s’opposant aux Avengers, à Alpha Flight, à la Garde d’hiver et au V-Battalion. Le Flag-Smasher finit par conclure un accord avec Citizen-V (alias John Watkins) qui s’arrangea pour utiliser le pouvoir de l’Homme-Collectif – un mutant chinois – pour rendre la population entière du Rumékistan inconsciente afin que le Flag-Smasher et ULTIMATUM puisse prendre le contrôle du pays sans verser plus de sang. Ayant obtenu son propre pays à gouverner, le Flag-Smasher fut satisfait et rappela le reste de ses forces. Citizen-V lui jura de venir le chasser s’il abusait de son nouveau pouvoir de dirigeant, puis le laissa s’occuper des affaires du Rumékistan. Le Flag-Smasher continua de diriger le petit pays, semblant abandonner, au moins provisoirement, ses visées sur le reste du monde. C’est alors que Cable intervint à son tour au Rumékistan, prenant le contrôle du pays ; au cours des opérations, le Flag-Smasher fut tué par la mercenaire Domino, associée de Cable qui put ainsi instaurer un régime démocratique au Rumékistan.

flag-smasher-le_3.jpg Quelques mois plus tard, un agent canadien d’ULTIMATUM appelé Guy Thierrault adopta l’identité du Flag-Smasher, déterminé à poursuivre la mission de son ancien chef. Au début de la Guerre civile de la communauté héroïque américaine, Guy attaqua le Marché de la Ferme de Santa Monica, proclamant son opposition au Superhuman Registration Act, mais il fut rapidement vaincu par les Fugitifs. Echappant aux autorités, il se rendit à New York, où il affronta Araña (Anya Corazon) ; celle-ci fut sauvée par Spider-Man (Peter Parker) mais Thierrault put s’échapper et se rendit à Philadelphie dans le but d’y détruire la Cloche de la Liberté ; sur place, après une bataille contre les Liberteens, il fut vaincu, capturé et emprisonné. Après s’être évadé, il regagna New York, lançant une attaque contre une réception, à laquelle participait Rikki Barnes (alias Nomade) et son ami John. L’explosion provoquée par ULTIMATUM blessa John et Barnes revêtit rapidement son costume de Nomade pour combattre le Flag-Smasher, qui portait désormais un uniforme semblable à celui de son prédécesseur. Le Faucon et son « partenaire » Ailes Rouges vinrent en aide à Nomade et, ensembles, purent vaincre le Flag-Smasher, qui fut de nouveau arrêté et emprisonné. Libre une nouvelle fois, Thierrault kidnappa un banquier du Moyen Orient mais fut bientôt attaqué par le nouveau Venom (Flash Thompson), lors de sa première mission comme tel. Mais Thompson maîtrisait encore mal son symbiote et, succombant aux tendances homicides de l’extra-terrestre, Venom tua les agents du Flag-Smasher, avant de lui arracher le bras droit. Depuis lors, Thierrault n’est plus réapparu.

Pouvoirs

flag-smasher-le_4.jpg Aucun. Lorsqu’il était manipulé par la Roxxon Oil Company, le premier Flag-Smasher recevait à intervalles réguliers des produits chimiques augmentant sa force, mais modifiant son intelligence (le réduisant à un état proche de celui d’un zombie) et ses humeurs.

Aptitudes

Les deux Flag-Smasher sont des combattants à mains nues doués, le premier étant extrêmement compétent dans l’art martial du shotokan karate-do. Par ailleurs, le premier Flag-Smasher parlait couramment le français, le russe, l’italien, l’allemand, l’anglais, le japonais et l’esperanto ; les compétences linguistiques du second ne sont pas connues de manière détaillée, mais, citoyen canadien et compte tenu de son nom, il est probable qu’il soit bilingue anglais et français.

Armes

Les deux Flag-Smasher portent une grande variété d’armes, y compris un pistolet lance-flammes (d’une portée de 25 mètres), un pistolet à gaz lacrymogène – que son successeur a récupéré – et une masse à pointes, qui demeure leur arme favorite.

Equipement

Le premier Flag-Smasher a utilisé un hovercraft à propulsion par réacteurs, mais il a été confisqué par les autorités américaines. Il a également employé des skis propulsés par de petits réacteurs. A une époque, il portait un exosquelette lui permettant d’absorber la force de ses adversaires ; celui-ci a également été repris par le second Flag-Smasher, qui dispose également de propulseurs dans ses bottes, lui permettant de voler.


ThierryM 9796

Wiki de Marvel World


  • Le MCU, les films Spider-Man, les univers cinématographique X-Men vous intéresse ? Retrouvez toutes les informations sur les films, séries TV et jeux vidéo sur notre Wiki !

    Testez le Wiki de Marvel World !

Recrutement


  • Nous recherchons des traducteurs Anglais->Français bénévoles (comme nous) pouvant nous aider à traduire une quantité conséquente d'informations sur le monde Marvel.

    Contactez-nous !

    Si Marvel World vous a aidé à développer vos connaissances sur l'univers Marvel, rendez-nous la pareille et faite parti d'une tranche d'histoire de Marvel World !