Les futurs fans Marvel sont chez Popnbaby.com !



Popnbaby.com, la référence des vêtements rock pour bébé et Marvel World vous proposent une collection de 10 grenouillères Marvel.

Transformez votre bambin adoré en Deadpool, Wolverine ou Thor avec ces grenouillères. Tentez dès maintenant de remportez l'une d'elles en participant à notre concours sur Marvel World !

Cliquez ici pour participer au concours !

Encyclopédie - Patriot (Mace) - Marvel-World.com

Encylopédie - Patriot (Mace)

patriot-mace_0.jpg

  • Véritable nom : Jeffrey « Jeff » Solomon Mace
  • Profession : Journaliste et correspondant de guerre, rédacteur, professeur, aventurier
  • Statut légal : Citoyen des Etats-Unis sans casier judiciaire, légalement décédé
  • Identité : Secrète
  • Autres identités : Captain América
  • Lieu de naissance : Brooklyn, New York (New York, Etats-Unis)
  • Situation de famille : Divorcé ou veuf
  • Parents connus : Elizabeth Ross (la Fille dorée, épouse, peut-être décédée), Thaddeus Ross (neveu par alliance), Elizabeth Ross Banner (la Miss Hulk rouge, petite nièce par alliance)
  • Appartenance à un groupe : (Patriot) Membre de la Légion de la Liberté, (Captain América) Membre de l’Equipe des Gagnants, partenaire de Bucky (Fred Davis), de Miss Patriot et de la Fille dorée (Betty Ross), ancien employé du Daily Bugle
  • Base d’opérations : New York (New York, Etats-Unis), auparavant Boston (Massachusetts, Etats-Unis)
  • Première apparition : VO : (historique) Marvel Mystery Comics # 21 (juillet 1941, créateurs inconnus), (moderne) Giant-Size Avengers # 1 (août 1974, par Roy Thomas & Rich Buckler) – VF : (historique) aucun apparition en France, (moderne) Titans n°28 (septembre 1980, avec Marvel Premiere # 29 ; Giant-Size Avengers # 1 a été publié dans Thor (Collection Flash) n°7-8)
  • Taille : 1m87
  • Poids : 93 kg
  • Yeux : Bleus
  • Cheveux : Noirs, gris à la fin de sa vie

Histoire

Ayant grandi à Yancy Street, Jeffrey « Jeff » Solomon Mace devint journaliste au Daily Bugle, s’y liant d’amitié avec sa collègue Mary Morgan et le photographe Jack Casey. A ses débuts, il assura aussi des reportages comme indépendant pour d’autres journaux de New York. Alors que la Seconde Guerre mondiale débutait, et que l’implication des Etats-Unis semblait de plus en plus probable, Jeff, souhaitant se battre, fut toutefois rejeté comme 4-F à cause de ses pieds plats. Souhaitant malgré tout s’impliquer, il se spécialisa dans les histoires sur les militaires, s’impliquant même parfois, déclenchant la colère de son éditeur, Mr Goodman. En juillet 1941, Jeff vit Captain América (Steve Rogers) combattre des espions nazis, qui se faisaient passer pour des dockers et détournaient des cargaisons. Incapable de rester simple spectateur malgré les avertissements de Goodman, Jeff alla prêter main forte à Captain América, qui le remercia de son aida, le qualifiant de « véritable patriote. » Cette aventure inspira Jeff, en dépit des nouveaux reproches de Goodman ; après avoir discuté avec Casey et Morgan, Jeff se forgea secrètement un uniforme afin de pouvoir combattre le crime sous l’identité de Patriot, ce qui lui permettait aussi de demeurer un journaliste « impartial » tout en se battant pour son pays. La première aventure de Patriot l’opposa à des briseurs de grève à la Morgan Shoe Factory – propriété du père d’Otis Morgan, le père de Mary – les combattant avant de réussir à convaincre Otis Morgan de l’importance des revendications des grévistes. Même si personne ne fit le lien entre Jeff Mace et Patriot, Mary Morgan commença à le soupçonner dès ses débuts.

patriot-mace_1.jpgJeff couvrait l’histoire d’autres grévistes d’une usine d’armement de Washington D.C. quand il se retrouva de nouveau impliqué comme Patriot en apprenant que la grève avait été fomentée par une cinquième colonne nazie ; il les démasqua et révéla leurs motivations au grand jour, empêchant la poursuite de la grève. Rentrant à New York, il découvrit que la ville, comme d’autres, était sous l’emprise d’une milice qui revendiquait le nom des Chemises jaunes et proclamait leur volonté de contrôler le pays. Bien que la presse avait été réprimée et la loi martiale imposée par les Chemises jaunes, Patriot se lança dans le combat, libérant la ville et orchestrant la chute de l’organisation à travers le pays. Quand un agent nazi surnommé le Violoniste fou utilisa son violon conçu pour tuer commença à éliminer des responsables militaires américains, Patriot partit sur ses traces ; mais, alors qu’il était sur le point d’être capturé, le Violoniste préféra se suicider en sautant par une fenêtre. Plus tard, Jeff, Morgan et Casey couvrirent l’expulsion d’un autre agent nazi, le lieutenant Heinrich von Betz, espérant réaliser un entretien avec lui ; cependant, von Betz organisa une audacieuse évasion, prenant le contrôle du train qui le conduisait au Canada. Jeff put s’éclipser, revêtant son uniforme de Patriot et mit un terme à la fuite de l’Allemand, l’obligeant même à donner une interview à ses amis.

En août de la même année, Jeff fut informé des morts étranges à la Croxton Tank Factory et décida de s’y infiltrer pour enquêter et découvrir la vérité. Là, il trouve un plan nazi visant à saboter l’usine et y mit rapidement un terme en tant que Patriot. Peu après, le héros invita la Torche humaine (Jim Hammond) pour assister à la soirée d’adieux de son ami Casey (apparemment sans lien avec Jack Casey), affecté comme correspondant de guerre. Lors de la soirée, Patriot rencontra d’autres héros, comme le jeune Toro, Angel (Thomas Halloway). Plus tard dans la soirée, quand Namor lança une invasion du monde de la surface, Patriot rencontra le président Franklin Roosevelt, insistant auprès de lui pour que les Etats-Unis entrent à leur tour en guerre. Regagnant New York, Patriot, aux côtés d’autres héros comme Electro, Fiery Mask, Mr E, Ouragan et le Reporter fantôme, assista à l’inondation de la ville provoquée par Namor, jusqu’à ce que ce dernier soit arrêté par Captain América et la Torche.

patriot-mace_2.jpgLe mois suivant, Jeff et Mary Morgan effectuèrent un reportage sur une pièce de théâtre anti-nazie « Des Svastikas sur l’Europe » et furent tous deux horrifiés quand l’acteur principal fut assassiné sur scène. S’éclipsant pour redevenir Patriot, Jeff attrapa les tueurs, des nazis engagés pour combattre toute propagande hostile à l’Allemagne nazie. Occupé comme Patriot, Jeff vit lui échapper l’information qu’utilisa Morgan pour son propre article. Alors que Patriot pilotait un avion, il aperçut un avion nazi au-dessus du sol américain et l’affronta. Réussissant à l’abattre, il découvrit que le pilote était un haut responsable allemand, Herr Huss, qui proclama demander asile politique aux Etats-Unis, promettant de révéler d’importants secrets allemands. Convaincu, Patriot escorta Huss mais ce dernier n’avait rien d’un traître et avait comme mission de tromper le gouvernement américain ; alors que Patriot cherchait à informer son ami Casey, Huss lui tira dessus. Mais, la balle ne fit que l’effleurer et Patriot se lança sur les traces de Huss, réussissant à sauver son ami qui venait de les rejoindre. Quelques temps après, le trio d’ami fut chargé de couvrir l’arrivée du lieutenant Curtis, qui revenait des Philippines avec des informations sur le Japon et ses projets de conquête de l’Océan pacifique. Curtis fut attaqué par Ginaldo, un assassin philippin, amenant Jeff à redevenir Patriot. Il affronta Ginaldo mais le laissa s’échapper pour et remonter sa piste jusqu’à l’espion japonais qui l’employait. Patriot attaqua les deux hommes mais, durant la bataille, Ginaldo tua accidentellement son employeur, avant d’être livré aux autorités.

En novembre 1941, Jeff, toujours en compagnie de Morgan et Casey, suivirent le procès de l’espion surnommé l’Homme au Visage vert. Quand celui-ci s’échappa au cours du procès, Patriot le poursuivit, le retrouvant sur le toit du palais de justice. Leur duel s’acheva quand l’espion fit une chute mortelle, glissant en tentant de s’enfuir. A la fin du mois de décembre, les Etats-Unis entrèrent en guerre après l’attaque japonaise sur Pearl Harbor. Jeff et ses amis écoutèrent ensembles l’allocution de Roosevelt, avant d’apprendre la conquête de Hong Kong, Guam, des Philippines et de l’île de Wake par la marine impériale japonaise.

patriot-mace_3.jpgEn janvier 1942, Jeff assista à la soirée de départ de Jack Casey, qui venait d’être mobilisé dans la marine américaine. Tandis que tous faisaient la fête, Jeff broyait du noir, frustré de ne pouvoir servir son pays comme son ami. Mais comme Patriot, il continua à combattre les espions nazis, prêts à déstabiliser le pays. Il empêcha une nouvelle grève orchestrée par des nazis dans les chantiers navals, puis découvrit les affreuses expériences du Dr Strasser, un scientifique nazi, réalisées sur des responsables militaires. Il empêche d’autres nazis d’utiliser des insectes tueurs puis détruisit un agent japonais, le Monstre aux Griffes de fer, qui projetait de couler des navires américains.

En juin 1942, alors que les Envahisseurs venaient de subir un lavage de cerveau par Crâne rouge (Johann Schmidt), Bucky (James Barnes), le jeune coéquipier de Captain América, entreprit de réunir d’autres héros costumés afin de venir en aide à ses amis. Bucky commença par aller trouver Patriot, qui commençait à s’exprimer dans des émissions de radio pour soutenir l’effort de guerre et pousser à l’achat des bons de guerre. Après les explications de Bucky, Patriot accepta de l’aider dans son effort. Ensembles, ils purent réunir le Diamant bleu, Filiforme, Jack Frost, Miss América, Red Raven et Whizzer. Ensembles, ils formèrent la Légion de la Liberté, Patriot tenant le rôle de leader de l’équipe tandis qu’ils apprenaient à agir de concert contre les agents nazis. Leurs activités finirent par susciter la colère de Crâne rouge qui dépêcha les Envahisseurs sous son contrôle pour détruire plusieurs monuments américains afin de démoraliser le pays. Patriot et Miss América se rendirent à Philadelphie pour protéger Independance Hall de Captain América. Le duo arrêta aisément ce dernier mais celui-ci put leur échapper. Crâne rouge défia alors la Légion de la Liberté pour qu’ils affrontent les Envahisseurs au Yankee Stadium de New York. Patriot mena la Légion à la victoire, triomphant de Crâne rouge et libérant les Envahisseurs de son contrôle. Tandis que les Envahisseurs regagnaient l’Angleterre pour participer au combat sur le front occidental, la Légion demeura aux Etats-Unis pour défendre le pays contre les espions allemands ou japonais. Vers cette époque, Jeff commença à s’interroger sur sa propre valeur au sein du groupe, étant le seul héros dépourvu de pouvoirs, des doutes qui furent renforcés quand il fut ridiculisé lors d’une conférence de presse après une tentative ratée d’assassinat sur Filiforme. Cependant, ses coéquipiers le convainquirent de demeurer parmi eux et rester leur chef, approuvant le public qui le considérait déjà comme tel.

patriot-mace_4.jpgPatriot mena la Légion de la Liberté pour défendre New York contre un raid aérien mené par le Requin du ciel, un incident durant lequel ils croisèrent la route de la Chose (Ben Grimm) qui venait de remonter le temps. Après avoir arrêté le Requin, les membres de la Légion refusèrent de croire la Chose quand il leur exposa sa mission de récupérer un cylindre de vibranium perdu dans le temps. Le groupe dut rapidement intervenir sur plusieurs sites secrets du gouvernement, spécialisés dans la conception de nouveaux armements. Patriot et Filiforme se rendirent auprès d’un scientifique qui venait de mettre au point un nouveau type de gyroscope mais ils arrivèrent trop tard pour empêcher le Requin d’abattre le chercheur, avant de prendre une nouvelle fois la fuite. Même privé du gyroscope, protégé par les deux héros, Brain Drain réussit à développer un cuirassé volant en forme de svastika qu’il lança contre les Etats-Unis. Patriot mena la Légion sur le site de la première attaque où ils retrouvèrent la Chose en train de combattre Master-Man, U-Man, le Requin du ciel et Brain Drain. Réussissant à immobiliser l’appareil, les légionnaires capturèrent les nazis, hormis Brain Drain qui put leur échapper. Ayant récupéré le vibranium, la Chose regagna sa propre époque.

Puis, la Légion de la Liberté vint en aide à l’un des leurs, Miss América, qui cherchait à empêcher un réfugié polonais, le professeur Schneider, d’être capturé par la Croix de Fer, un agent allemand. Mais le groupe entier, hormis Whizzer, fut capturé et alla recruter les Envahisseurs pour organiser leur sauvetage. Patriot et ses coéquipiers étaient emmenés à bord d’un sous-marin allemand qui fut bientôt attaqué par les Envahisseurs. Quand Namor endommagea le navire, la Croix de Fer emmena Schneider avec lui, abandonnant les légionnaires. Les Envahisseurs purent les sauver de la noyade et les deux groupes s’associèrent pour sauver Schneider et vaincre la Croix de Fer. Peu après, Patriot assista à une réunion de la Légion durant laquelle Miss América et Whizzer annoncèrent qu’ils quittaient quelques temps l’équipe pour rejoindre les Envahisseurs.

patriot-mace_5.jpgEn même temps, Patriot poursuivait ses aventures en solitaire, intervenant dans le conflit quand il apprit qu’un échange de prisonniers entre le Japon et les Etats-Unis était en réalité un piège japonais pour couler plusieurs navires américains. S’introduisant secrètement à bord d’un navire nippon, se faisant passer pour un soldat japonais, il réussit à atteindre le Japon où il vola un avion de chasse et, ayant appris la position du sous-marin japonais, réussit à le couler avant l’embuscade japonaise. Retrouvant Morgan et Casey, en permission, Jeff se rendit en Australie pour observer les attaques japonaises dans la région. Ce faisant, ils furent pris par un étrange rayon et capturés par un savant japonais qui venait de développer un rayon évolutif. Jeff se libéra de ses liens, redevint Patriot et tua le Japonais avant qu’il ne transforma Casey en lézard. Puis, Patriot utilisa le rayon pour redonner à l’armée du scientifique d’Hommes Velus leur apparence initiale de lézards à partir desquels ils avaient été artificiellement évolués.

Rentré aux Etats-Unis, les trois amis réalisèrent l’interview du Grand Astro, qui était capable de prévoir les attaques nazies sur les navires américains. Ayant découvert toutefois que le Grand Astro était en fait un espion nazi, ils furent faits prisonniers mais Jeff s’échappa une fois de plus et, comme Patriot, arrêta Astro et ses associés, avant de libérer ses amis. Chargé de couvrir les événements en Nouvelle Guinée, Jeff et ses amis furent capturés par le colonel Zinzer, un agent nazi, qui avait rallié des autochtones à la cause du Troisième Reich. Patriot, brisant ses liens, retourna les Guinéens contre Zinzer et un groupe de soldats japonais. Rentrés chez eux, Jeff et Morgan furent envoyés écrire sur un spectacle caritatif de soutien aux militaires ; quand la recette fut dérobée par des voleurs, Patriot se lança sur leurs traces, récupéra l’argent. Cependant, les actions de Patriot et l’attitude de Jeff ne faisaient qu’accroître les soupçons de Morgan à son égard. De retour en Australie pour retrouver Casey, Jeff et Morgan escortèrent un délégué qui devait regagner l’Inde. Sur le trajet, ils réalisèrent que le « délégué » était un espion japonais infiltré, que Patriot put démasquer et arrêter, le livrant aux forces alliées stationnées en Australie.

patriot-mace_6.jpgRentré à New York, Jeff entendit parler, au début de 1943, de prisonniers de guerres allemands qui s’échappaient de camps de prisonniers installés au Canada, tentant de pénétrer les Etats-Unis pour espionner et saboter le pays. Patriot se rendit au Canada et, avec l’aide des soldats canadiens, se fit passer pour un prisonnier allemand, découvrant ainsi que les évasions étaient orchestrées par le lieutenant Karl Mueller. Gagnant la confiance de ce dernier, Jeff organisa sa propre évasion, découvrant que les fuyards arrivaient à New York ; avec ces éléments, Patriot put rapidement démanteler le réseau. Puis, Jeff et Morgan s’intéressèrent au batteur professionnel Toggins « le Tambour », comprenant vite que ses morceaux étaient faits de messages codés en morse ; Patriot captura Toggins et ses associés. Lors d’une nouvelle permission de Casey, les trois journalistes aidèrent l’ancien criminel amendé Scarbo le Lippu, victime de chantage de la part de nazis qui l’obligeaient à utiliser ses talents criminels à leurs propres fins. Comme Patriot, Jeff démantela l’organisation et libéra Scarbo de ce piège. Puis, ils se lancèrent sur une chasse aux espions allemands, qu’ils retrouvèrent dans une boucherie.

Quand Celia Tang, une riche héritière, se suicida apparemment, Patriot alla enquêter, découvrant que la jeune femme était gardée prisonnière par son père, qui avait gardé son épouse prisonnière jusqu’à sa mort pour profiter de la fortune des deux femmes. Peu après, face à une hausse brutale de la délinquance juvénile, Jeff dévoila un nouveau complot nazi, mené par un espion appelé von Gukk, qui fut capturé. Après plusieurs semaines de repos, Jeff redevint Patriot pour résoudre le meurtre du millionnaire Martin Hugues, retrouvant le tueur, le Mamba noir, et découvrant qu’il était le majordome de Hugues.

patriot-mace_7.jpgEn décembre 1943, Morgan fut apparemment capturé par un savant nazi appelé le Dr Hanz Groitzig qui testa sur elle une nouvelle formule pour développer les capacités physiques. Assistant au kidnapping, Jeff partit à son aide en tant que Patriot mais arriva trop tard pour empêcher l’expérience, même s’il put capturer Groitzig et ses hommes. La formule dota Morgan d’une vision télescopique et d’une audition améliorée, eut la confirmation de ses soupçons. Se forgeant l’identité costumée de Miss Patriot, elle tenta de convaincre Jeff de faire d’elle sa coéquipière. Luttant toujours pour concilier sa carrière professionnelle, son identité de justifier et la direction de la Légion de la Liberté, tout en entretenant ses doutes sur sa propre valeur, Patriot déclina sa proposition. Cependant, il put convaincre Morgan de combattre le crime, acceptant l’idée qu’ils associent occasionnellement leurs efforts. Après le départ de Morgan, Jeff ne put s’empêcher de se demander si son amie avait été véritablement kidnappée contre sa volonté.

Tandis que 1943 touchait à son terme, un soldat américain Paul Anselm, perdu dans le temps, arriva depuis l’avenir, détenant entre ses mains un Cube cosmique, avec lequel il ramena à la vie ses amis morts au combat. Mais le Cube finit par se retrouver entre les mains de Crâne rouge qui l’employa pour remodeler la réalité afin de faire de la Terre un monde dirigé par les nazis, tuant alors la majorité des héros de l’époque, parmi lesquels Patriot. Cependant, les derniers Envahisseurs, avec deux groupes d’Avengers venus du futur à la recherche d’Anselm, affrontèrent le Crâne ; durant le combat, Anselm réussit à récupérer le Cube et l’utilisa pour ressusciter Patriot et les autres héros défunts ; ensembles, les héros purent alors vaincre Crâne rouge et ses troupes et la réalité put être restaurée à son état normal, tandis que les événements alternatifs s’effaçaient progressivement de la mémoire des participants, Jeff y compris.

Jeff fut moins actif comme Patriot en 1944, probablement à cause d’un manque de confiance croissant en ses capacités, alimenté par son absence de pouvoirs. Patriot intervint toutefois à Washington D.C. où il arrêta des espions nazis, les empêchant de voler les plans d’un sous-marin expérimental, puis protégea le président de Roosevelt d’une tentative d’assassinat orchestré par un autre groupe de nazis.

patriot-mace_8.jpgJeff se rendit ensuite à San Francisco avec Morgan pour réaliser un reportage sur l’arrivée de Soong May-Ling, la Première Dame chinoise, et assista à son enlèvement par des espions japonais. Comme Patriot, Jeff traqua les espions jusqu’à leur repaire et libéra May-Ling avant que les relations entre la Chine et les Etats-Unis ne se dégradent sérieusement. Puis, Patriot vint à la rescousse de l’agent du contre-espionnage John Faracry contre des espions nazis, avant d’aider Morgan, prise en otage sur la Statue de la Liberté par un prisonnier de guerre allemand en fuite ; puis, il réussit à faire innocenter une femme d’un meurtre commis par son oncle. Quelques temps plus tard, ayant appris qu’une prison de la région était secrètement dirigée par des agents nazis, Jeff s’y fit enfermer en se faisant passer pour un détenu et, aidé de prisonniers patriotes, aida à déjouer les plans allemands.

En 1945, Patriot découvrit un nouveau complot nazi visant à remplacer les bons de guerre par des contrefaçons et en informa le FBI. Puis, il fit échec à un perceur de coffres qui revendiquait le nom du Maître du perçage et mit un terme au pyromane criminel appelé le Dr Hadès et son culte du feu. Vers la mi-avril de la même année, Patriot retrouva la Légion de la Liberté qu’il mena pour la défense de San Francisco contre une armée d’Hommes de lave qui étaient manipulés par des agents japonais. Après la bataille, Miss América souligna qu’avec la prochaine défaite des forces de l’Axe, celles-ci n’avaient plus les moyens de mener de véritables actions subversives aux Etats-Unis, demandant alors à ses coéquipiers quels étaient leurs projets pour l’après-guerre. Quand l’héroïne évoqua l’idée de rejoindre les Envahisseurs, Jeff se montra intéressé à cette idée mais Miss América le découragea presque aussitôt en lui disant qu’avec Captain América dans le groupe, la présence de Patriot semblerait étrange, puis elle émit l’idée que les légionnaires se répartissent le pays pour continuer leur combat contre le crime et Patriot se vit échoir le nord-est, tandis que ses partenaires l’incitaient à s’associer durablement avec Miss Patriot. C’est alors que Whizzer informa Miss América que lui-même et elle étaient attendus à Washington afin de rejoindre les Envahisseurs à la demande de la Maison Blanche. Plus déprimé que jamais sur ses capacités, Jeff les félicita toutefois. Quelques jours plus tard, la Légion de la Liberté se séparait officiellement.

patriot-mace_9.jpgPeu après, Jeff fut envoyé en Europe pour son journal et faire un reportage sur un nouveau test de fusée alliée. Comme Patriot, il combattit des nazis qui tentaient de s’emparer des plans de cette arme ; puis, quelques jours après, il retrouva Captain América, ainsi que l’Esprit de ’76, pour une mission secrète à Berlin pour empêcher Crâne rouge de s’enfuir avec une boîte contenant les plans ultimes d’Adolf Hitler. En plein bombardement soviétique, ils retrouvèrent le Garde rouge, équivalent russe de Captain América, envoyé pour la même mission par son propre gouvernement. Réussissant à dépasser leurs différences idéologiques, les quatre héros œuvrèrent de concert, combattant les soldats nazis pour atteindre Crâne rouge. Tandis que Patriot, l’Esprit et le Garde retenaient les soldats, Captain affronta le Crâne dans son bunker, jusqu’au moment où un bombardement provoqua l’effondrement du bâtiment, enterrant vivant le criminel nazi. A peu près au même moment, Patriot travailla brièvement avec l’armée pour accomplir une mission visant à récupérer la Lance du Destin que détenaient les nazis.

Rentré aux Etats-Unis, Patriot eut une ultime confrontation avec des fanatiques nazis qui cherchaient à s’emparer de dossier du département de la Défense américain, puis revint à sa lutte contre un crime plus traditionnel en résolvant le meurtre du financier véreux Thomas Jenkins et réussit à capturer un gang de brigands qui tuaient leurs victimes avec des puzzles empoisonnés.

1946 devait voir la fin de Patriot. Avec l’aide du photographe Birdie Hart, Patriot aida à résoudre une série d’incendies criminels déclenchés par le gangster Reagan le Poussiéreux puis contribua à empêcher le vieil escroc Andy le Larcin de revenir à ses activités criminelles en l’aidant à trouver un emploi. En essayant de réunir des financements lors de campagnes caritatives au bénéfice d’enfants dans le besoin, Patriot convainquit le pragmatique millionnaire Bandy Cole de faire un don après avoir empêché ses invités de se faire voler. Il mit également un terme à un groupe d’espions internationaux qui souhaitait altérer la ligne diplomatique de Washington.

patriot-mace_10.jpgEn juillet, Jeff se rendit à Boston pour couvrir la course au Congrès pour le Onzième District. Là, il croisa la route de l’Equipe des Gagnants, le nouveau nom des Envahisseurs depuis la fin de la guerre. Le groupe cherchait à empêcher le synthozoïde Adam-II d’assassiner le candidat John F. Kennedy pour le remplacer par un automate dévoué à sa cause. Patriot sauva la Torche humaine et son coéquipier Toro, ainsi que le créateur du premier, le professeur Phineas Horton, qui avait été piégés par Adam-II. Durant les affrontements, le nouveau Captain América (William Nasland, autrefois l’Esprit de ’76) fut mortellement blessé en combattant Adam-II. Patriot ramena le Captain au vaisseau de Namor en espérant pouvoir l’y soigner mais Nasland mourut avant que Jeff puisse intervenir, ayant juste le temps de révéler à celui-ci le fait qu’il n’était que le second Captain América. Prenant un autre uniforme de Captain et le bouclier de Nasland, Jeff partit rejoindre l’Equipe des Gagnants en tant que Captain América et, ensembles, ils purent détruire Adam-II et sauver ainsi la vie de Kennedy. Jeff révéla la mort de leur partenaire aux membres de l’Equipe, qui acceptèrent unanimement d’intégrer Jeff, comme nouveau Captain América, au sein du groupe, dissimulant une nouvelle fois la succession des hommes portant l’uniforme de Captain América au public, afin d’entretenir sa légende. Dès qu’il fut informé de la situation, le gouvernement emmena Jeff à Washington D.C. pour l’interroger et grâce à Betty Ross, Jeff fut officiellement accepté comme nouveau Captain América.

Sous sa nouvelle identité costumée, Jeff travailla avec le second Bucky, Fred Davis. Abandonnant le journalisme, il trouva un emploi d’enseignant à Lee School, tandis que Davis s’y inscrivait comme étudiant. Leurs premières aventures les amenèrent à combattre un gang d’escrocs qui vendait des parfums qui s’enflammaient à la moindre étincelle, une sorte de Robin des Bois moderne et un prestidigitateur mentalement dérange appelé Amazo.

patriot-mace_11.jpgJeff fut aussi désigné comme chef de l’Equipe des Gagnants, un rôle où il se sentit mal à l’aise, d’autant que Namor était réticent envers cette situation. Ensemble, le groupe commença par faire face à la menace de Future-Man, un voyageur temporel venu d’un million d’années dans le futur, et sa compagne, Madame Death, qui avaient créé une série de menaces d’ampleur mondiale pour obliger les héros à se disperser, espérant ainsi les battre facilement. Captain América et Bucky se rendirent en Europe où ils purent empêcher les deux criminels de lâcher la Peste verte sur la région, obligeant leurs deux ennemis à battre en retraite. L’Equipe des Gagnants put alors se réunir et attaqua le vaisseau temporel de Future-Man et Jeff en détruisit les contrôles en projetant maladroitement son bouclier. Les circuits entrèrent en surchauffe et les Equipiers purent quitter le vaisseau juste avant qu’il n’explose, projetant Future-Man et Madame Death dans un lointain passé. Face aux questions de la presse, Miss América vint au secours de Jeff, détournant l’attention des journalistes en laissant entendre un début de romance entre eux deux. Mais, ce ratage conduisit Jeff à s’entraîner de manière intensive dans le maniement du bouclier.

Plus tard, le quartier général de l’Equipe des Gagnants fut détruit lors de l’attaque de zombies de soldats américains décédés durant la Seconde Guerre. Durant le combat, Captain et Bucky firent face à ce qui semblait être les zombies des originaux et « Steve Rogers » demanda à Jeff de sacrifier sa propre vie pour lui permettre de pleinement ressusciter. Jeff était sur le point de céder quand le groupe réalisa qu’il s’agissait d’un piège orchestrée par Madame Death, revenue du passé après la mort de Future-Man. Reprenant confiance en lui, Jeff, avec ses alliés, affrontèrent la criminelle, qui trouva à son tour la mort au combat. Avec leur base néanmoins ravagée, Captain América proposa que le groupe s’installe dans un nouvel immeuble de New York, le Baxter Building.

patriot-mace_12.jpgEn septembre 1946, Captain América mena l’Equipe des Gagnants contre des super agents soviétiques infiltrés en Angleterre, combattant alors le Garde rouge pendant que le reste du groupe assurait la sécurité de Klaus Fusch, un physicien nucléaire. La bataille se termina par la fuite des Soviétiques mais non sans que le Garde rouge ne comprenne qu’il n’avait pas affronté le même Captain América que lors de leur rencontre berlinoise. Rentré aux Etats-Unis, Jeff rencontra Betty Ross, lui demandant de lui parler du premier Captain América et de ce qui lui était arrivé à la fin de la guerre. Après avoir appris la vérité sur Steve Rogers, Jeff reçut la visite de Miss Patriot, venue lui annoncer la mort de leur ami Jack Casey. Après avoir bu un peu trop de verres, Morgan agaça Jeff en lui demandant de la prendre comme nouveau Bucky. Jeff lui demanda avec brusquerie de le laisser tranquille. Quand Jeff annonça à Ross son souhait d’assister aux funérailles de Casey en tant que Captain América, elle refusa à cause de la publicité négative induite par l’homosexualité de Casey au détriment de l’image de Captain América. Du coup, Jeff s’y rendit avec son ancien uniforme de Patriot, délivrant une poignante élégie que Morgan retranscrit intégralement dans l’un de ses articles. Le discours de Patriot suscita une violente controverse et de nombreuses critiques parmi le public, amenant Jeff à demander à la Torche humaine de brûler son costume de Patriot, pour faire disparaître définitivement son ancienne identité costumée. Même si ses coéquipiers approuvèrent le discours de Jeff, Namor lui reprocha d’avoir ainsi ruiné la réputation de Patriot. Furieux, Jeff frappa Namor, se brisant ainsi la main à cause de la résistance physique de l’Atlante.

Au début de 1947, Jeff et Davis poursuivirent leurs activités de héros, tout en maintenant leur couverture à la Lew School. Ils vinrent en aida à Doris Ford, à la recherche de la fortune perdue de ses oncles, cachée dans une ancienne crypte inspirée de l’Egypte antique, combattant alors la Momie hurlante, qui se révéla être le cousin de Doris Ford. Puis, ils arrêtèrent le voleur de bijoux appelé la Mouche humaine, démasquèrent la fraude à l’assurance de Rocky Rhodes et sa petite amie Lil « Broadway » Carter, avant d’empêcher le gangster nommé la Hachette de faire chanter le jeune boxeur Tommy Kelly pour qu’il perde volontairement son combat contre Fred Davis. Puis, ils retrouvèrent l’Equipe des Gagnants chargée par le président Truman de protéger une nouvelle bombe appelée « Rosebud » qui était mise au point à Las Vegas. Le groupe ne put empêcher un gangster appelé Dutch de s’en emparer, Dutch ayant reçu l’aide de Miss Hulk (Jennifer Walters) et Wanda Mason, toutes deux venues de l’avenir. Puis, l’Equipe retrouva Union Jack et le Destructeur (Roger Aubrey) pour une mission secrète, qui conduisit les deux Britanniques à fonder peu après le V-Battalion. En février, Captain et Bucky mirent un terme au prétendu héros s’appelant le Protecteur et qui n’était autre que le chef d’un gang de racketteurs.

patriot-mace_13.jpgPeu après cela, Captain América et Bucky affrontèrent un criminel inconnu qui se faisait passer pour Crâne rouge et qui venait de faire évader plusieurs prisonniers du couloir de la mort qui commencèrent à voler des médicaments. Durant le combat, Captain et le nouveau Crâne rouge s’affrontèrent sur un barrage, d’où le criminel fit une chute apparemment mortelle, semblant mettre un terme à sa courte carrière. Plus tard, Captain América défendit une actrice française prénommée Yvonne qui était menacé par un criminel nommé le Crapaud-Buffle. En arrêtant le Crapaud-Buffle, Cap sauva Bucky de la noyade par le criminel, avant d’arrêter ce dernier. Puis, un criminel se faisant appeler le Rigolard déroba un carnet d’autographe appartement à Davis, qu’il employa pour faire des contrefaçons mais, avec l’aide de Betty Ross, Jeff mit un terme à la carrière du Rigolard, l’empêchant d’assassiner l’actrice Susan Dane. Continuant à travailler avec Betty Ross, Captain América et Bucky firent fermer le Club du Crime dirigé par le Baron noir puis arrêtèrent le Signor Zagana et sa troupe de bohémiens de cambrioler Thorndyke Ball, puis empêchèrent le Musicien fou de se venger de son ancien professeur de musique, le professeur Carlotti. Brièvement frappé d’amnésie, Captain América se retrouva accusé du meurtre de James Winthorp ; libéré sous caution par Bucky, il fut obligé de demeurer Jeff Mace pendant que son coéquipier tentait de prouver l’innocence de son ami. Les deux héros révélèrent au public que Winthorp avait été en fait assassiné par le Cristal vert et Jeff retrouva peu à peu ses souvenirs après avoir reçu un coup sur la tête en combattant le Cristal et ses hommes de main.

Par la suite, Captain América et Bucky vinrent en aide à la Lee School, commençant par empêcher Rip van Wingle de voler divers objets destinés à une vente caritative au profit de l’établissement, puis quand ils retrouvèrent une cargaison dérobée de bois de charpente, destiné à construire un nouveau bâtiment pour l’école, qu’avait volé Mr Polly. Quand l’un des amis de Jeff fut assassiné par le racketteur de cercle de jeux Deuce Wilde, Patriot vengea son ami en tant que Captain América en démantelant les opérations de Wilde. Durant leur combat, le criminel tomba d’un toit et fit une chute mortelle. En août 1947, Captain et l’Equipe des Gagnants défendirent les Etats-Unis contre des agents communistes se faisant passer pour des Martiens. Suite à cela, Cap et Bucky capturèrent un célèbre voleur de bijoux surnommé Sparkles Labelle et le patron de boîte de nuit corrompu King Leer. Captain América fut ensuite l’invité d’honneur d’une fête locale où lui et Bucky contribuèrent à protéger des mannequins de la « Cité du Futur » et qui étaient menacées par un gangster surnommé l’Acrobate. Puis, comme enseignant, Jeff accompagna une sortie de classe à un planétarium. Quand l’argent destiné à financer un télescope fut volé par un escroc nommé l’Oracle, Captain América et Bucky réussirent à le capturer, lui et son gang. Plus tard, les deux héros furent invités à la Nouvelle Orléans comme invités d’honneur de la parade du mardi gras. Celle-ci tourna à la tragédie quand la reine de la fête fut empoisonnée mais le couple de héros démasqua son amant, Cesear, comme coupable en découvrant qu’il lui avait volé un collier de pierres précieuses. En décembre, Captain América et Bucky sauvèrent plusieurs enfants kidnappés par le diabolique Dr Satan.

1948 commença comme l’année précédente, Captain América et Bucky luttant avant tout contre le crime intérieur même si Jeff sembla s’éloigner de son partenaire en fréquentant une femme prénommée Grace, qui était la dirigeante d’une organisation criminelle. Toutefois, il apparut rapidement que Jeff voulait protéger Bucky pendant qu’il démantelait lui-même le syndicat criminel. Ils travaillèrent de nouveau ensembles en venant à l’aide d’une étudiante de la Lew School, harcelée par le Matador qui voulait lui voler un ancien bijou, la Couronne de Cortez puis mirent un terme à la vague criminelle conduite par le Pitre. Ils enquêtèrent ensuite sur le prétendu Culte de la Foudre dont les dirigeants se prétendaient être les réincarnations de Jupiter et Zeus ; ils dévoilèrent au grand jour qu’il s’agissait en réalité de pyromanes qui utilisaient le culte pour commettre leurs crimes. Plus classiquement, ils arrêtèrent le gangster Cheeks Chadwick, qui faisait chanter Otto Drumm, un autre enseignant de la Lew School, pour assumer les crimes que Chadwick commettait, puis capturèrent le Cavalier masqué, qui tentait de cambrioler l’établissement scolaire.

patriot-mace_14.jpgC’est alors que la tragédie frappa le couple de héros, marquant la fin de leur partenariat. En avril 1948, l’Equipe des Gagnants fêtait l’anniversaire de Jeff dans leur nouveau quartier général du Baxter Building et, plus tard, dans la soirée, Captain América et Bucky partirent en patrouille. Mais, quand ils tentèrent de mettre un terme au cambriolage d’une bijouterie, Bucky fut mitraillé et laissé pour mort par les criminels. Jeff détecta une odeur de lavande sur les lieux du crime et suspecta immédiatement son amie Mary Morgan d’être coupable et de vouloir se venger de ne jamais avoir pu être sa partenaire officielle. Mais, après avoir eu un face à face houleux avec Morgan, Jeff comprit que les tireurs appartenaient au gang d’une criminelle appelée la Lavande, une antisémite qui ciblait particulièrement les commerces juifs, souhaitant se venger de la ruine de sa propre famille après que leurs liens avec des agents nazis avaient été révélés au grand jour au lendemain de la Seconde Guerre. Seul, Captain América traqua la Lavande et ses hommes et manqua de peu de la battre à mort, ne l’épargnant que grâce à l’intervention de Betty Ross, venue au secours de son ami sous l’identité costumée de la Fille dorée. Elle put le convaincre de ne pas tuer la Lavande et la livrer aux autorités. Jeff fut informé que Davis avait survécu à ses blessures et finirait par se remettre mais le jeune homme avait besoin d’une longue convalescence et Captain América fit de la Fille dorée sa nouvelle partenaire officielle, tout en annonçant sa démission de l’Equipe des Gagnants. Jeff tenta de séduire Ross mais elle repoussa ses avances, ce qui ne les empêcha pas de continuer à travailler de concert comme Captain América et la Fille dorée ; en réalité, Ross avait été envoyée par ses supérieurs pour surveiller Jeff à cause de ses liens avec Mary Morgan, qui venait de quitter le pays après avoir été aperçue avec des agents communistes reconnus.

Lors de leur première aventure commune, Captain América et la Fille dorée vinrent en aide à Mr Zrr pour libérer son monde natal, la Dimension Zee, des criminels Denton Smith et Cecil Babylon, qui y étaient arrivés par accident. Plus tard, ils secoururent le jeune Joey Milton dont la famille était terrorisée par un gang de voleurs de bijoux et, peu après, Jeff monta sur le ring pour remplacer le musicien Scotti Warren et l’empêcher d’être acheté par le boxeur malhonnête Killer Casey. C’est en solo que Captain América se rendit dans le nord, avant que son avion ne s’écrase sur le chemin du retour ; sauvé et ranimé par un étrange peuple, les Teeny-Weeny, il fut conduit dans leur royaume caché où il eut l’occasion de mettre un terme aux machinations du malfaisant Premier Ministre Grinko, qui ambitionnait de détrôner le souverain, le Roi Tiny, avant de rentrer aux Etats-Unis promettant de ne jamais parler de ce peuple et de leur royaume. De nouveau ensembles, Captain América et la Fille dorée arrêtèrent Horatio et ses Poupées (en réalité des nains), mettant un terme à ses cambriolages. Jeff partit se reposer aux Bahamas, où il fut contraint par une brusque tempête de se réfugier sur une île où se cachait le meurtrier John Barton, accusé de l’assassinat de sa fiancée. Mais, le criminel, tourmenté par le remords, fit un arrêt cardiaque avant même que la tempête ne se calme.

patriot-mace_15.jpgRevenu aux Etats-Unis, Captain América et la Fille dorée vinrent au secours du vétéran Jerry Malcolm qui se croyait responsable de la mort de son camarade de guerre Chester Berry durant le conflit et, pour des raisons psychosomatiques, avait brusquement cessé de parler. Les deux héros retrouvèrent Berry, bien vivant, et purent alors convaincre Malcolm qu’il était innocent, ce qui conduisit à sa guérison. Quand la Terre fut menacée par les Joviens, des extra-terrestres venus de la planète Jupiter et armés d’un rayon plongeant les individus dans la folie, Captain s’associa avec la Torche humaine et sa nouvelle coéquipière Sun-Girl pour monter une opération au cours de laquelle la Torche réussit à voler jusqu’à Jupiter pour détruire l’arme. Quand la Torche regagna la Terre, ses flammes s’éteignirent à cause de l’effort mais Captain América sauva le héros d’une chute mortelle. Après cela, Jeff encouragea son ami musicien Vincent Varl de poursuivre sa carrière de jazzman, malgré les tentatives d’opposition d’un diablotin qui s’était installé dans son violon Amati.

Avec la Guerre froide battant son plein, Jeff et Ross se retrouvèrent dans le public d’une conférence tenue par le professeur Kluto, qui défendait l’idée d’atteindre une paix générale en unissant tous les pays pour faire face à une nouvelle invasion extra-terrestre. Pour arriver à ses fins, Kluto mit au point une machine qui provoqua le rapprochement de la Terre et de Mars, dont les habitants, de prétendus Martiens, menés par le seigneur de la guerre Oog, tentèrent d’envahir la Terre. Captain América et la Fille dorée participèrent à la lutte contre les envahisseurs mais Jeff fut capturé par Oog, avant de mener ce dernier par ruse au laboratoire du professeur Kluto, où il réussit à annuler les effets de sa machine, renvoyant Mars sur son orbite d’origine et causant la mort d’Oog au cours du processus. Incapables de se nourrir sur Terre, les Martiens battirent en retraite. Après cela, les deux héros retournèrent vers des affaires plus classiques, combattant criminels locaux, ou même menant des actions de communication, comme lorsque Captain América dut faire des discours devant des écoliers, une activité qui commença à faire douter Jeff de son rôle comme Captain América.

patriot-mace_16.jpgParticipant à un jeu radiophonique, Captain América rencontra Ollie Olophant qui, grâce à une encyclopédie miniature, remportait les parties ; Jeff suivit la progression d’Olophant vers la célébrité et fut heureux de le voir renoncer à la gloire pour vivre simplement avec sa petite amie. Comme enseignant à la Lew School, Jeff commença à s’inquiéter des mauvais résultats de deux de ses élèves, Bob Wills et Jessica Herman ; enquêtant, il apprit que Wills était amoureux de Jessica qui, elle, passait son temps libre avec une brute locale, Lefty Spence. Spence réussit à mêler Herman à un cambriolage, poussant Jeff à intervenir comme Captain América mais Spence, avant d’être arrêté, s’étrangla avec un masque qu’il venait de voler au père de la jeune fille. Entre temps, Fred Davis s’était totalement remis de ses blessures et Jeff alla le chercher à sa sortie de l’hôpital. A peine repartis, ils tombèrent dans une embuscade tendue par le Filou, un criminel qui avait compris la double identité de Davis et cherchait ainsi à atteindre Captain América en s’attaquant au jeune héros. Mais, ignorant que Jeff était Captain América, le Filou le laissa partir, laissant un message dans un journal où il lança un défi au héros. Revêtant son uniforme, Captain América s’introduisit dans le repaire du Filou, libéra son ami, qui revêtit son uniforme de Bucky et aida Cap à vaincre le criminel et ses hommes, avant de les livrer aux autorités. Bien que guéri, Davis n’avait plus la santé pour rester le partenaire de Captain América et renonça à ce rôle, commençant à travailler pour le gouvernement. A la Lew School, se retrouva mêlé à la vie amoureuse du professeur et scientifique Jonathan Presto, qui travaillait avec le professeur Teague, inventeur d’un nouveau télescope mais totalement opposé à la relation entre sa pupille Helen Bryant et Presto. Teague rendit aveugle Presto, espérant ainsi mettre un terme à la liaison et quand Presto apprit la vérité, il chercha à se venger de Teague, ce que ne put empêcher Captain América, arrivé trop tard. Peu après, celui-ci affronta Tahn le Conquérant.

Retrouvant la Fille dorée, Captain América s’associa à la police et la garde nationale de New York pour défendre la ville d’un tyrannosaure revenu à la vie, lâché sur la ville par un couple de criminels. La bête fut rapidement mortellement blessé et les deux héros l’emmenèrent dans un puits de goudron de l’Utah pour qu’il meure en paix. De nouveau en solo, Captain América captura Lem Snipe, un ancien espion nazi récemment libéré de prison, qui avait été capturé par son prédécesseur Steve Rogers. Captain América et la Fille dorée aidèrent le professeur Sigmund Adler dans les soins du criminel John Dolan, avant que Captain ne se retrouva seul pour combattre une nouvelle fois le Filou. Le couple de héros se retrouva pour enquêter sur la disparition d’un mineur de diamants, Peter Blake, recevant l’assistance du détective amateur Andy Opp, découvrant l’assassin de Blake, John Harrington.

patriot-mace_17.jpgEnsuite, Captain América travailla avec l’inventeur Alan Tremont, qui mettait au point une machine permettant d’observer l’avenir. Quand la sœur de Tremont, Nanette, fut enlevé par Wolf Turb, un ancien collègue du chercheur, les deux hommes partirent sur ses traces. Ils rencontrèrent alors San, un voyageur du futur venu de l’année 2548 de la Terre-TRN215, qui les emmena dans sa propre machine temporelle, suivant Turb à la trace en 1780 et 1649, tentant de conquérir le monde à ces époques. Se rendant en l’an 3350 de la Terre-TRN215, San fut tué et Captain América capturé parTurb qui emmena Captain et Nanette Tremont encore plus loin dans le futur, en l’an 200000. Là, Captain put briser ses liens et attaqua Turb, découvrant qu’il n’était qu’un robot. Jeff et Nanette regagnèrent leur époque, où Captain détruisit la machine temporelle, la jugeant trop dangereuse. Avec la Fille dorée, Captain América mena l’enquête le Maître des Rêves, un individu qui promettait un sommeil réparateur à ceux qui en avaient besoin. Mais le couple découvrit que le Maître torturait ses clients avec des cauchemars provoqués, les enfermant dans un véritable donjon. Captain et la Fille dorée triomphèrent du Maître des Rêves, le livrant aux autorités.

Puis, Jeff se retrouva impliqué dans une affaire surnaturelle, quand un faux Crâne rouge, vraisemblablement son ennemi de 1947, manipula un démon afin d’emmener Captain América en Enfer en écrivant le nom de Jeff sur le livre des damnés. Comprenant la duplicité du Crâne, le démon, qui se faisait passer pour Satan, offrit aux deux hommes une chance de revenir dans le monde des vivants en se combattant « à mort ». Les deux hommes s’affrontèrent et Captain vainquit Crâne rouge, qui fut exilé en Enfer pour le reste de l’éternité alors que Jeff revenait sur Terre, où il s’éveilla d’un profond sommeil, convaincu qu’il ne s’agissait là que d’un très mauvais rêve, jusqu’au moment où il trouva un morceau de la chemise du Crâne dans sa main, arrachée durant leur combat.

patriot-mace_18.jpgEn février 1950, Captain América et la Fille dorée se contentaient de lutter contre de petits criminels, sous la direction du gouvernement américain. Jeff souhaitait aller se battre à l’étranger et rejoindre les soldats servant à la Guerre de Corée, comme ses prédécesseurs durant la Seconde Guerre mondiale mais il en fut interdit par les autorités. Après une autre mission avec l’Equipe des Gagnants, leur dernière aventure ensembles, et d’autres héros, dont la Fille dorée, Captain América découvrit que la Fille dorée venait d’être réaffectée ailleurs. Jeff fut ravi de retrouver Davis, chargé par le gouvernement d’être le nouvel agent de liaison avec le gouvernement. Mais les missions se faisaient de plus en plus rares, pour la plus grande frustration de Jeff, qui alla trouver l’agent Skinner, responsable de Davis pour lui demander plus de missions. Mais, la chasse aux communistes menés par le Sénat sous la direction du sénateur McCarthy battait son plein et le gouvernement rechignait à utiliser des agents costumés, jugés difficiles à contrôler et Skinner avait développé une profonde méfiance envers Jeff après avoir découvert ses origines juives russes et ses anciens liens avec Casey et Morgan des années plus tôt.

En juin 1950, Jeff fut envoyé dans une école de New York pour y faire un simple discours et il apprit sur place la disparition d’un enfant ; décidé à intervenir, bien qu’ayant reçu des ordres contraires, Captain América mena alors son enquête. Dans un cimetière abandonné, il découvrit une opération gouvernementale secrète, appelée Vanguard, sauvant l’enfant qui était entre leurs mains. Informé de l’action de Jeff, Skinner le convoqua pour le réprimander mais soupçonnant que Skinner était motivé par des intérêts personnels, Jeff réussit à enregistrer leur conversation. Le héros utilisa alors l’enregistrement pour obliger Skinner à accepter sa démission comme Captain América et le laisser retrouver Betty Ross, qui avait été également renvoyée du FBI. Désormais libres de l’influence du gouvernement, Jeff et Ross donnèrent libre court à leurs sentiments réciproques et s’installèrent dans le quartier de Glendale, dans le Queens, à New York. Là, Jeff revint au journalisme en lançant la Gazette de Glendale ; mariés, ils accueillirent régulièrement le neveu de Betty, le jeune Thaddeus Ross. Jeff et Betty continuèrent ainsi à mener une vie discrète, loin de toute activité héroïque.

patriot-mace_19.jpgDes années plus tard, à l’époque contemporaine, Jeff, retraité, découvrit qu’il était atteint d’un cancer et était condamné à brève échéance. Le Doyen de l’Univers appelé le Contemplateur, également surnommé Mister Bouddha, lui accorda, pour des raisons inconnues, son souhait le plus cher : redevenir, l’espace d’une dernière aventure, Captain América. Le Contemplateur réunit pour l’occasion les deux prédécesseurs de Jeff sous le costume du Captain ainsi que son successeur sulfureux des années cinquante. Tous les quatre se rendirent sur la Terre-8206 où Adam-II avait réussit son projet d’assassinat en 1946 et était devenu le maître de la planète, asservissant l’humanité. Jeff détruisit cet Adam-II, faisant la paix avec lui-même grâce à cette victoire. Quelques mois après sa dernière aventure, Jeff Mace rendait l’âme, des suites de son cancer, le véritable Captain América, son héros et modèle, à ses côtés. Lors de ces événements, Jeff vivait manifestement seul, veuf, divorcé ou simplement séparé ; dans tous les cas, il n’évoqua jamais son épouse avec Captain América.

Pouvoirs

Aucun.

Aptitudes

Patriot était un excellent combattant à mains nues, ainsi qu’un athlète exceptionnel.

Equipement

Sous son identité de Captain América, Jeff portait un bouclier ressemblant à celui du Captain América des origines. Cependant, son bouclier était fait d’un acier ordinaire et n’était donc pas aussi indestructible que le bouclier de son prédécesseur.

Commentaires

Le fait que Patriot devint le troisième Captain América est une retcon des épisodes de Captain América publiés par Timely dans les années quarante et début des années cinquante. A l’origine, le personnage était le Captain América original. Mais, lorsqu’il fut réintroduit dans l’univers Marvel actuel, après avoir officiellement disparu vers la fin de la guerre, il devint évident que le Captain América de cette époque ne pouvait pas être Steve Rogers. Roy Thomas reconstruisit alors l’histoire de Captain América, qui devinrent trois Captain América successifs ; ainsi, certains épisodes écrits initialement avec Steve Rogers comme héros sont désormais devenus des épisodes figurant Jeff Mace – et l’Esprit de ’76 avant lui.


Informations sur la fiche


Rédacteur(s) : ThierryM
Nombre de lecture : 8414

Wiki de Marvel World

  • C'est avec plaisir que nous vous informons de l'ouverture de notre nouveau site internet pour l'ensemble des films, séries et jeux vidéo de Marvel : wiki.Marvel-World.com.

Recrutement

  • Nous recherchons des traducteurs Anglais->Français bénévoles (comme nous) pouvant nous aider à traduire une quantité conséquentes d'informations sur le monde Marvel.

    Contactez-nous par e-mail sur contact@marvel-world.com dès maintenant et faite partie d'une tranche d'histoire de Marvel World !

Qui est en ligne ?

    Visiteur : 36
    Membre : 0