Recrutement


Nous recherchons actuellement des fans Marvel bénévoles pouvant nous aider à traduire une quantité conséquentes d'informations sur le monde Marvel. Si vous possédez un bon niveau de traduction de l'anglais vers le français et que Marvel World vous a un jour aider, il est temps de nous rendre la pareille !

Contactez-nous par e-mail sur contact@marvel-world.com dès maintenant et faite partie d'une tranche d'histoire de Marvel World !

Encyclopédie - Crâne rouge (Schmidt) - Marvel-World.com

Encylopédie - Crâne rouge (Schmidt)

crane-rouge-schmidt_0.jpg

  • Véritable nom : Johann Schmidt
  • Profession : Ancien leader terroriste, P.D.G. de Kronas Corporation, conquérant autoproclamé, dirigeant du Troisième Reich, président et propriétaire de Galactic Pictures, groom, ouvrier, voleur, mendiant
  • Statut légal : Citoyen d’Allemagne, avec un casier judiciaire international, recherché pour crimes de guerre et crimes contre l’humanité, légalement décédé
  • Identité : Publiquement connue ; le grand public ignore que le corps d’Aleksander Lukin fut occupé par l’esprit de Crâne rouge
  • Autres identités : The Red Skull (VO), Der Rote Schädel ; (le Crâne rouge d’origine) autrefois Aleksander Lukin, Dell Rusk, Bettman P. Lyles, l’Agent aux Mille Visages, l’Homme, le Professeur, Tod March, John Smith ; il s’est fait passer pour Captain América (Steve Rogers), Cyrus Fenton, Nick Fury, Samuel Sawyer, d’autres encore ; (le clone) Crâne blanc, Mattéo, l’Onslaught rouge, le Père Patrick, le Xavier démon
  • Lieu de naissance : Un village non identifié d’Allemagne
  • Situation de famille : Veuf
  • Parents connus : (le Crâne rouge d’origine) Hermann Schmidt (père, décédé), Martha Schmidt (mère, décédée), Synthea Schmidt (Sin, fille) ; (le clone) Arnim Zola (créateur), Crâne rouge (Johann Schmidt, modèle génétique)
  • Appartenance à un groupe : (le Crâne rouge d’origine) Allié régulier d’Arnim Zola, ancien directeur de Kronas Corporation, ancien agent spécial du Troisième Reich, ancien chef de la plupart des groupes néo-nazis contemporains subversifs à travers le monde, ancien allié de l’Axis Mundi, d’ULTIMATUM, de l’Ordre Nihiliste, THEM, de l’AIM, de l’AID et du Power-Broker, du Baron (Helmut) Zemo, ancien chef d’une branche d’Hydra, ancien chef de la Milice Populaire, ancien membre des cerveaux des « Actes de Vengeance », ancien partenaire du premier Maître de la Haine et de la Vipère, employeur de Crossbones, du Skeleton Crew, créateur des Fléaux de la pègre, des Chiens de Garde, des Résistants et des Exilés ; (le clone) ancien membre d’Hydra, ancien chef des S-Men
  • Base d’opérations : Mobile
  • Première apparition : (historique) Captain America Comics # 7 (octobre 1941, par Joe Simon & Jack Kirby), (moderne) Tales of Suspense (vol.1) # 65 (juin 1965, par Stan Lee & Don Heck), (clone) Uncanny Avengers (vol.1) # 1 (décembre 2012, par Rick Remender & John Cassaday) – VF : (historique) aucune apparition, (moderne) Eclipso n°34 (octobre 1973), (le clone) Uncanny Avengers (vol.1) n°1 (juin 2013)
  • Taille : (corps originel) 1m85, (corps clonés) 1m87
  • Poids : (corps originel) 88,5 kg, (corps clonés) 100 kg
  • Yeux : (les deux corps) bleus
  • Cheveux : (corps originel) blonds-roux, avant d’être chauve, (corps cloné) blonds, puis aucun

Histoire

I. L’enfance du mal

Selon ses propres récits basés sur ses souvenirs, la mère de Johann Schmidt mourut en donnant naissance à son fils unique en 1899, dévastant son père, un villageois allemand, brutal et alcoolique, Hermann Schmidt, qui tenta, pour se venger, de noyer le bébé. Le docteur âgé qui s’était occupé de la défunte Martha Schmidt sauva la vie du bébé et Hermann Schmidt se suicida le lendemain. Johann fut élevé à l’orphelinat, harcelé par les autres enfants ; Johann, solitaire, finit par fuguer. Il vécut pendant des années dans les rues, mendiant et volant pour se nourrir et survivre. Il finit par trouver quelques petits boulots manuels mais séjourna à plusieurs reprises en prison pour vagabondage et vol. Même les autres vagabonds traitaient Johann avec mépris, lui dérobant la nourriture qu’il avait lui-même volée. Jeune homme, il fut finalement engagé par un épicier juif dont la fille, Esther, fut la première personne à traiter Johann avec gentillesse. Johann tenta de séduire Esther et lui révéler son amour, mais la jeune fille le repoussa alors et Johann, fou de rage, devint violant, la battant à mort avec une pelle. Ayant commis son premier meurtre, Johann se sentit plein d’une vigueur nouvelle, trouvant finalement un exécutoire à sa haine.

crane-rouge-schmidt_1.jpgEn 1934, Johann avait réussi à trouver un emploi de groom, dans un grand hôtel. L’établissement reçut bientôt la visite du nouveau dirigeant, et dictateur, de l’Allemagne de l’époque : le Führer Adolf Hitler. Johann s’occupait des valises du Führer alors que celui-ci reprochait à un de ses subordonnés de la Gestapo la fuite d’un espion. Remarquant le jeune homme, Hitler fit la remarque qu’il pourrait faire de ce groom un meilleur agent que lui. Regardant Johann dans les yeux, Hitler y vit la haine qui brûlait au cœur du jeune homme et comment Johann l’enviait ; reconnaissant une mentalité proche de la sienne, Hitler se décida à prouver ses dires, confiant Johann à ses autres subordonnés pour qu’ils en fassent son bras droit ; cependant, les hommes d’Hitler se contentèrent de donner un uniforme de S.S. à Johann et le traitèrent comme n’importe quelle autre recrue. Contrarié, Hitler prit personnellement le contrôle de la formation de Johann. Avec Hitler, Johann trouva un maître capable de le façonner pour faire de lui un homme influent et puissant, tel qu’il avait toujours rêvé de l’être. Dès ses premières années au sein du parti nazi, Johann se trouva des alliés parmi les principaux agents du Führer, comme le Baron Heinrich Zemo. Johann rencontra également le scientifique Abraham Erskine, qui devait bientôt fuir l’Allemagne nazie pour les Etats-Unis. Les recherches d’Erskine en Allemagne allaient permettre de créer des super-agents nazis, les Vernichtungs Kommandos, alors qu’aux Etats-Unis, elles allaient mener à la naissance de Captain América, la future némésis de Johann.

II. La quintessence du nazisme

crane-rouge-schmidt_2.jpgEnfin, Hitler donna à Johann une nouvelle identité, avec l’uniforme et le masque de Crâne rouge – der Rote Schädel – le seul nom que Johann allait désormais utiliser, aussi bien parmi ses alliés nazis que face à ses ennemis. Hitler confia à Crâne rouge de vastes pouvoirs discrétionnaires, le plaçant directement sous son autorité et nulle autre. Le premier ordre d’Hitler à Crâne rouge fut de tuer l’officier S.S. qui n’avait pas réussi à former le Crâne selon les souhaits du Führer. Crâne rouge devint rapidement l’incarnation de l’intimidation nazie, tandis que Hitler se délectait à rester le chef populaire du pays. Bientôt placé à la tête des activités terroristes de l’Etat, principalement tournées vers l’espionnage et le sabotage, Crâne rouge commença à se faire connaître au-delà des frontières de l’Allemagne nazie et, aux premiers jours de la Seconde Guerre Mondiale, il était l’un des plus redoutés nazis, prenant la tête des troupes des Sturmabteilung lors d’attaques sur des villages européens ou conduisant des attaques navales contre des bateaux étrangers. Il était aussi le directeur des académies de recrutement des S.S. Crâne rouge se confectionna son arme personnelle, sa « poussière de la mort », une poudre capable de flétrir et rougir le visage de ses victimes, afin qu’ils ressemblent à son propre masque. Crâne rouge se mit à adopter la marche funèbre de Chopin comme marque de fabrique, dès qu’il utilisait sa poudre. Les effets de la propagande allemande furent tels qu’ils poussèrent les Etats-Unis à entamer un programme de création de super-soldat, le Projet Renaissance.

En 1940, le sérum du super-soldat mis au point par Abraham Erskine transforma avec succès le jeune et malingre Steve Rogers en un spécimen physique parfait, bien qu’un agent nazi infiltré dans l’assistance put assassiner Erskine, empêchant la répétition du processus. Crâne rouge envoya ses hommes, les Vernichtungs Kommandos, interroger l’équipe d’Erskine, avant de les tuer les uns après les autres, dans l’espoir d’obtenir la formule complète et d’empêcher la reproduction de l’expérience par l’armée américaine. Pour combattre des individus tels que Crâne rouge, l’armée américaine imagina l’identité de Captain América pour Steve Rogers, qui se rendit à Paris, alors occupé par les Allemands, et triompha de Crâne rouge en combat singulier lors de l’une de ses premières missions. Confronté à sa première véritable défaite depuis sa transformation en Crâne rouge, Johann envisagea de se suicider mais laissa finalement sa haine envers le héros américaine prendre le dessus et choisit la route de la vengeance. En 1941, Crâne rouge utilisa l’un de ses agents, l’ouvrier en aéronautique George Maxon, pour qu’il se fasse passer pour lui lors d’une mission aux Etats-Unis et infiltre l’armée. Maxon utilisa également des agents pour les faire passer pour Captain América et Bucky et discréditer les vrais héros ; mais Maxon mourut quand une bombe qu’il avait projetée sur le vrai Captain América lui fut renvoyé et explosa devant lui.

crane-rouge-schmidt_3.jpgAprès cela, le véritable Crâne rouge décida de prendre un rôle plus actif dans la lutte contre Captain América, Bucky et les coéquipiers de Bucky, les Jeunes Alliés. Lors de l’une de ses opérations, Crâne rouge captura Captain América, le ramenant en Allemagne pour lui faire subir un lavage de cerveau et le transformer en un assassin au service de l’Allemagne, mais Captain échappa à son conditionnement. Au début de 1942, désormais en pleine guerre, Crâne rouge utilisa une machine conçue par le scientifique nazi appelé Brain Drain, le « nullatron », pour faire subir un nouveau lavage de cerveau à Captain América et à ses alliés de l’époque, les Envahisseurs, ne laissant de côté que Bucky, jugé insignifiant par rapport à ses quatre coéquipiers. Cependant, Bucky organisa un nouveau groupe de héros, la Légion de la Liberté, qui affronta les Envahisseurs et réussit à les libérer du joug de Crâne rouge. En août 1942, à Monte Morte, le Crâne supervisa l’utilisation de la super-arme appelée Ragnarok, que Captain América put arrêter à temps ; en novembre de la même année, le surhumain Master-Man (Wilhelm Lohmer) aida Crâne rouge contre les Envahisseurs dans l’attaque du village soviétique de Kronas. Après avoir capturé le capitaine Samuel Sawyer, le commandant des légendaires Howling Commandos des Etats-Unis, Crâne rouge se fit brièvement passer pour Sawyer et le sergent Nick Fury, tentant de faire passer ce dernier pour un traître, mais le militaire découvrit la supercherie et sauva le véritable Sawyer, même si le Crâne put prendre la fuite. En 1944, Crâne rouge combattit le Destructeur (Roger Aubrey), Père Temps (Larry Scott) et Jack Frost, une bataille qui fut observée par le sergent Stan Lee.

crane-rouge-schmidt_14.jpgParallèlement, les ambitions internes de Crâne rouge ne cessaient de croître. Afin de mieux asseoir sa position de bras droit du Führer, il enleva certains de ses rivaux, renforçant son autorité. Hitler finit par craindre que sa créature ne lui échappe et les relations entre les deux hommes se tendirent. Plus tard, toujours en 1944, la tentative du Crâne d’établir une base d’entraînement pour les soldats nazis directement sur le sol américain fut mise en échec par Captain América et Bucky. En avril, Crâne rouge déterra le massif « Monstre divin de Fer et de Feu », un gigantesque robot, dans le village d’Eisendorf ; bien que l’androïde fut rapidement enseveli par Captain América, Bucky et les Commandos, le Crâne utilisa ses conceptions pour mettre au point la série de puissants robots du Troisième Reich appelés les « Dormeurs », qui allaient rester en sommeil pendant des décennies avant d’être activés à une date future baptisée « Der Tag ». Peu après, la surhumaine Guerrière aida Crâne rouge à capturer de nouveau Captain América, mais ce dernier put lui échapper avec l’aide des Envahisseurs. En octobre 1944, les agents de Crâne rouge enlevèrent le mystique appelé l’Ancien, le Sorcier suprême de la Terre. Cherchant à acquérir ses secrets magiques, le Crâne utilisa involontairement l’Œil d’Agamotto pour pénétrer dans la Dimension noire, sur laquelle régnait le terrible Dormammu. Poursuivi encore une fois par Captain América, Bucky et les Commandos, Crâne rouge chercha à s’allier au tyran, mais quand il ne put offrir à ce dernier le talisman mystique de l’Ancien, il fut renvoyé sur Terre.

crane-rouge-schmidt_4.jpgCrâne rouge réalise peu à peu que la défaite de l’Allemagne nazie était une éventualité à laquelle il devait se préparer. Il forma alors une alliance resserrée avec Wolfgang von Strucker, profitant de la disgrâce de ce dernier aux yeux d’Hitler, le généticien Arnim Zola et Heinrich Zemo. Strucker aida à la création de l’organisation Hydra pour le compte de Crâne rouge, afin de conserver une armée disponible, prête à lui obéir une fois l’Allemagne vaincue. Strucker, avec Hydra, donna alors à Crâne rouge un gaz expérimental d’animation suspendue, qui fut testé d’abord sur Master-Man et la Guerrière afin de garantir également leur survie après la chute du nazisme. Alors que les Etats-Unis et l’Union soviétique resserraient peu à peu leur étau sur l’Allemagne, en avril 1945, Adolf Hitler donna à Crâne rouge une boîte conservant des biens personnels, que le Führer considérait comme un outil indispensable pour sa vengeance contre le monde entier. Alors que Crâne rouge s’apprêtait à ranger cette boîte, attendant une occasion de l’utiliser, Captain América – à la recherche d’informations sur l’opération « Der Tag » – pénétra dans son bunker personnel, aux côtés d’autres héros, l’Esprit de ’76 (William Nasland), Patriot (Jeff Mace) et le tout premier Garde rouge (Aleksev Lebedev) – réponse soviétique à Captain América. L’explosion d’une grenade plongea le Crâne dans l’inconscience et Captain América l’abandonna dans le bunker alors qu’un bombardement aérien soviétique sembla détruire le bâtiment. Cependant, le gaz de Strucker fut libéré par l’effondrement et il plaça Crâne rouge et ses assistants, Horst et Wolfgang, en animation suspendue. Pendant ce temps, agissant sur les ordres de Crâne rouge, le Baron Zemo vola un avion expérimental britannique. Captain América et Bucky tentèrent de s’opposer à lui et semblèrent périr lors de l’explosion de l’avion ; cependant, Captain fut congelé vivant, se retrouvant placé en état d’animation suspendue, alors que Bucky était retrouvé par un sous-marin soviétique et transformé progressivement en un tueur cybernétique au service du KGB, sous le nom du Soldat de l’Hiver. Pendant le sommeil prolongé de Crâne rouge, l’Union soviétique employa son identité pour l’un de leurs meilleurs espions, Albert Malik, qui devint le second Crâne rouge, s’appuyant sur la notoriété de son prédécesseur et affrontant le Captain América (William Burnside) et le Bucky (Jack Monroe) des années 1950.

III . Le conquérant

crane-rouge-schmidt_16.jpgPlusieurs décennies après la fin de la guerre, des agents de l’AIM (Advanced Idea Mechanics), une ancienne branche de scientifiques d’Hydra devenue autonome, procédèrent à l’excavation du bunker de Crâne rouge, le ranimèrent, lui, Horst et Wolfgang ; Crâne rouge forma alors une alliance avec l’organisation. Apprenant que Captain América était encore vivant, et en bonne santé après avoir été retrouvé quelques mois plus tôt par les Avengers, Crâne rouge chercha immédiatement un moyen de se venger de son vieil ennemi, tout en s’intéressant de très près aux recherches de l’AIM sur leur récente création : le Cube cosmique, capable de façonner la réalité. Trahissant ses alliés, Crâne rouge s’empara du Cube pour son unique avantage et obtenir des pouvoirs presque divins mais, trop confiant, il perdit le Cube lors de son combat avec Captain América. Peu après, Crâne rouge engagea les mercenaires Power-Man (Erik Josten) et le Spadassin (Jacques Duquesne) avec un androïde à l’image de Bucky afin de piéger Captain América mais le héros triompha une nouvelle fois. Au cours de cette période, le Crâne retrouva les Exilés, qui avaient été ses assassins personnels durant la guerre, et qui s’étaient réfugiés sur une île déserte après le conflit mondial. Utilisant l’Ile des Exilés comme base, Crâne rouge fut attiré par une blanchisseuse employée par ses alliés ; cherchant à engendrer un héritier qu’il pourrait former comme Hitler l’avait formé, il la mit enceinte mais, comme la propre mère du Crâne, elle mourut en accouchant. Crâne rouge, misogyne à l’extrême, refusa de prendre en compter la petite fille que la femme avait mise au monde et se préparait à la noyer quand Susan Scarbo, une servante du Crâne, le convainquit que le bébé pourrait devenir malgré tout un agent puissant, capable de répandre la haine de Crâne rouge. Le Crâne accepta, et Scarbo baptisa le bébé Synthea, l’élevant dans la demeure de Crâne rouge, le Manoir du Crâne.

crane-rouge-schmidt_5.jpgRetrouvant le Cube cosmique, Crâne l’utilisa pour changer de corps avec Captain América, envoyant le héros, dans le corps du Crâne, sur l’Ile des Exilés. Crâne rouge utilisa également le Cube pour altérer l’esprit du criminel Samuel « Snap » Wilson, lui octroyant des capacités surhumaines afin qu’il puisse devenir un nouveau partenaire idéal pour Captain América, avec l’intention de l’utiliser pour trahir le héros au moment de son choix. Sous le nom du Faucon, Wilson devint effectivement le partenaire de Captain América et l’aida contre Crâne rouge à récupérer son propre corps ; finalement, le nazi perdit une nouvelle fois le Cube cosmique lors de leur combat. Prenant la tête des Exilés, Crâne rouge les conduisit à la conquête de la Latvérie, pour en faire sa nouvelle base du nazisme mais, dès son retour, le Dr Victor von Fatalis les chassa. Plus tard, le Crâne s’installa à Harlem, sous l’identité de « l’Homme », tentant de soulever la population noire du quartier comme chef du mouvement la Milice du Peuple. Mais, Captain América et le Faucon le démasquèrent et la Milice abandonna immédiatement le Crâne. Ravivant ses liens avec Hydra, Crâne rouge manipula le Caïd (Wilson Fisk) et surtout son fils, Richard Fisk, en leur laissant croire qu’ils étaient les maîtres d’une faction d’Hydra à Las Vegas, organisant en sous-main le réveil d’un Dormeur afin de détruire la ville. Mais, Captain América, le Faucon et le SHIELD purent intervenir et, s’associant aux forces du Caïd, mirent Crâne rouge en échec.

crane-rouge-schmidt_17.jpgLorsque Steve Rogers abandonna provisoirement son identité de Captain América, un jeune homme prénommé Roscoe Simons adopta son uniforme, guidé par le Faucon. Rempli de dégoût envers le remplaçant de son pire ennemi, le Crâne massacre Roscoe puis passa à tabac le Faucon, lui demandant que le vrai Captain lui soit livré. Reprenant son uniforme traditionnel, Rogers s’opposa aux nouveaux projets de Crâne rouge, une vaste campagne d’assassinats de responsables politiques américains. C’est alors que Crâne rouge révéla sa manipulation de Wilson, le retournant contre Captain América ; cependant, le héros survécut à la tentative de meurtre du Crâne et le Faucon finit par récupérer et demeura un héros et le partenaire de Captain. Enlevant plus tard, le Premier Ministre britannique, le nazi combattit Captain América, Captain Britain (Brian Braddock) et les agences du SHIELD et du STRIKE. Tentant une nouvelle fois de conquérir la Latvérie, il s’opposa au Dr Fatalis, Namor, Captain América et le Suaire (Maximilian Coleridge). Il essaya d’utiliser le rayon hypnotique construit dans les laboratoires de Fatalis pour asservir la Terre ; mais le Latvérien battit Crâne rouge et l’abandonna sur la Lune, condamné à suffoquer par manque d’air ; cependant, Crâne rouge fut sauvé par le criminel appelé le Maître de la Haine, en fait Hitler lui-même transféré dans un clone de son corps original par Arnim Zola. Crâne rouge aida à financer les projets de Zola, tuant puis se faisant passer pour le millionnaire Cyrus Fenton afin de s’emparer de sa fortune. Crâne rouge utilisa aussi le rayon de la haine de son nouvel associé pour concevoir son satellite Tête-de-Mort, une arme qu’il utilisa pour transformer les agents de l’héliporteur du SHIELD en des répliques mentales et physiques de lui-même, mais Captain América lui fit une nouvelle fois échec. Le Maître de la Haine et le Crâne créèrent alors leur propre Cube cosmique sur l’Ile des Exilés, utilisant des ouvriers kidnappés et gardés dans des camps de concentration. Le Cube se révéla imparfait mais Crâne rouge eut la prescience de le piéger et, quand le Maître de la Haine tenta de fusionner avec le Cube, sa conscience s’y retrouva piégée, au sien d’un Cube inutile. Crâne rouge plaça celui-ci dans ses possessions, dans son Manoir du Crâne.

crane-rouge-schmidt_6.jpgSous l’identité du « Professeur », Crâne rouge prit la tête de l’Ordre Nihiliste et, comme Tod March, il dirigea la compagnie cinématographique Galactic Pictures afin de fabriquer un film sur Captain América, qui conditionnerait de manière subliminale ceux qui le regarderaient. Afin d’augmenter la popularité de Captain América, le Crâne s’arrangea pour que le faux héros appelé Nomad (Edward Ferbel , qui avait repris une éphémère identité costumée de Rogers, soit impliqué dans un complot visant à disgracier Captain América, puis révéla l’existence de la conspiration afin de rendre Captain América encore plus aimé des foules ; cependant, Captain détruisit le film avant qu’il ne puisse être passé dans les salles. Au fil du temps, le gaz qui avait préservé Crâne rouge inversa ses effets et il commença à vieillir très rapidement. Souhaitant finir sa vie dans une apothéose, le Crâne employa le fils du défunt Baron Zemo, Helmut Zemo, pour en faire son héritier présomptif et fit vieillir artificiellement Synthea afin qu’elle devienne l’adulte Mère Supérieure, puis utilisa le couple pour harceler Captain América. Il fit subir un lavage de cerveau au nouveau Nomad (Jack Monroe), alors partenaire de Captain, afin qu’il donne un poison à Rogers qui provoquerait également le vieillissement du héros. Capturant plusieurs amis du héros pour attirer ce dernier, Crâne rouge mit au point un dernier combat dans le Manoir du Crâne où ils trouveraient la mort ensembles en s’affrontant. Cependant, en dépit de tous les efforts de Crâne rouge pour éveiller les instincts de tueur de Captain, Rogers refusa de prendre la vie de Crâne rouge. Celui-ci mourut dans les bras de son ennemi de toujours, le maudissant pour lui avoir refusé la mort au combat. Synthea incinéra peur après le cadavre de son père.

IV . Le manipulateur

crane-rouge-schmidt_15.jpgCependant, Arnim Zola avait obtenu des échantillons cellulaires de Captain América pendant que celui-ci était prisonnier de Crâne rouge et le généticien fou réussit à transférer l’esprit agonisant du Crâne dans l’un des clones du corps de Steve Rogers, exactement comme il avait transféré celui d’Hitler dans les corps du Maître de la Haine. Ravi que son nouveau corps fasse de lui le véritable égal physique de sa némésis, Crâne rouge commença à s’entraîner de nouveau. Restant quelques temps au château de Zola, Crâne rouge fut pris pour cible par des mercenaires employés par un Albert Malik vieillissant, qui chercher à récupérer le nom de Crâne rouge, l’original étant officiellement décédé. L’un des mercenaires, Brock Rumlow, changea de camp au dernier moment et devint le nouveau bras droit du vrai Crâne rouge sous le nom de Crossbones. Sous l’identité de « John Smith » et s’installant dans le Smith Building à Washington D.C., le Crâne fonda l’organisation milicienne d’extrême droite les Chiens de Garde, la société Power Broker Inc. capable d’augmenter la force physique de ses clients, les activistes mutants les Résistants, les Sœurs du Péché dirigée par Synthea sous la nouvelle identité de Sin, et Susan Scarbo comme Mère Nuit et les terroristes anti-nationalistes d’ULTIMATUM. Il s’allia aussi au roboticien appelé le Technoforgeron, à un membre renégat des Fléaux de la Pègre, au Maître de corvées et même à Douglas Rockwell, un membre de la Commission sur les Activités Surhumaines (CAS) des Etats-Unis. Quand la CAS décida de contraindre Rogers à obéir au gouvernement américain sous son identité de Captain América, l’influence de Crâne rouge à travers Rockwell fut un facteur clé de la crise. Après l’abandon par Rogers de son identité de Captain América, la CAS nomma John Walker comme leur nouveau Captain América. De nombreux adversaires de Walker de cette époque se révélèrent par la suite des agents du Crâne, aidant à ternir la réputation du héros en poussant un Walker instable vers une violence extrême. « Smith » utilisa également son Fléau de la Pègre pour assassiner Albert Malik, s’assurant de demeurer le seul et unique Crâne rouge. Quand Rogers, répondent désormais au seul nom de « Captain », découvrit finalement la trahison de Rockwell, « Smith » tua Rockwell de ses mains. Utilisant son apparence identique à celle de Rogers pour tromper Walker, « Smith » amena les deux Captains à se combattre. Après que Rogers eut triomphé de Walker, « Smith » lui fit enfin face, escomptant tuant son ennemi avec sa poussière de la mort mais Walker frappa « Smith » par derrière, répandant la poussière sur le visage du nazi. Crâne rouge s’avéra résister à la poudre, probablement par mithridatisation, mais son visage n’en fut pas moins transformé en un « crâne rouge » permanent. Peu après, Rogers récupérait son uniforme de Captain América et Walker devenait l’USAgent.

Retrouvant sa place de premier terroriste au monde, Crâne rouge utilisa Dents-de-Sabre (Victor Creed) et les membres des organisations qu’il finançait pour fabriquer des preuves d’une guerre entre les Etats-Unis et la petite nation européenne de la Symkarie ; cependant, Spider-Man (Peter Parker) put arrêter les tensions croissantes en prouvant l’implication du Crâne. Celui-ci fut l’un des nombreux génies criminels rassemblés par le dieu asgardien Loki Laufeyson pour organiser les « Actes de Vengeance », une vaste conspiration contre l’ensemble de la communauté héroïque. Malheureusement pour Crâne rouge, ce groupe contenait également Magnéto (Max Einsenhardt), un survivant de la Shoah. Magnéto punit secrètement le nazi, pour ses actes commis durant la guerre et avant, en l’enterrant vivant. Les principaux agents de Crâne rouge – le Skeleton Crew dirigé par Crossbones – finirent par le retrouver et le sauver. Peu après, il s’engagea dans une guerre pour le trafic de drogues avec le Caïd, et Crossbones combattit le principal tueur du gangster, Bullseye. Mais le Caïd triompha finalement de Crâne rouge en duel singulier, l’obligeant à renoncer à ses projets criminels. Cherchant à redonner à Hydra son ancienne grandeur, le Crâne organisa une équipe d’agents qui sacrifièrent leurs propres vies pour ramener à la vie le Baron Wolfgang von Strucker, qui renouvela alors l’ancienne alliance entre lui et Crâne rouge.

crane-rouge-schmidt_8.jpgDésormais, les activités d’un Crâne rouge ressuscité commençaient à circuler et l’Allemagne chercha à le capturer afin de le juger pour crimes de guerre. Leurs agents surhumains, le Schutz-Heiligruppe, captura Crâne rouge et son Skeleton Crew, mais Arnim Zola s’arrangea pour que de faux Avengers organisent leur libération. Afin d’échapper à de nouvelles attaques du même style, Crâne rouge abandonna le Smith Building et fit créer par Zola de faux cadavres pour lui-même, Crossbones et Mère Nuit, tous apparemment tués par le Fléau de la Pègre. Puis, il déplaça la base de ses opérations au Colorado avant de recruter la terroriste la Vipère (Ophelia Sarkissian), lui offrant de financer ses projets nihilistes ; cependant, Mère Nuit fut brièvement capturée par Captain América, apportant ainsi la preuve que Crâne rouge n’avait fait que simuler sa mort. Crâne rouge fut impliqué alors dans une puissante cabale de candidats à la conquête du monde, le Nouvel Ordre Mondial, et s’arrangea pour des colosses tels que le Fléau (Cain Marko), Piecemeal et un Hulk (Bruce Banner) sous contrôle mental, se mettent à leur service. Mais, les opérations du Nouvel Ordre furent mises en échec par Hulk lui-même quand il retrouva ses esprits. Peu après, Diamondback (Rachel Leighton), la coéquipière de Captain América, fut kidnappée par Crossbones qui la livra à Crâne rouge, espérant l’utiliser contre le héros ; cependant, Captain, avec le Faucon, partit à la recherche de son amie et découvrit le repaire des Rocheuses du Crâne. Les héros attaquèrent et, si Crâne rouge réussit à s’échapper et éviter à l’arrestation, la plupart des ses agents – Crossbones, Mère Nuit – furent capturés. Par ailleurs, sentant que le plan de la Vipère de rendre aveugle toute la population de la Terre provoquerait trop de dégâts sur le long terme, Crâne rouge, désormais privé d’hommes de main, engagea Silver-Sable (Silver Sablinovia) et son Wild Pack pour l’arrêter.

crane-rouge-schmidt_18.jpgSe rappelant la boîte que lui avait confiée Adolf Hitler dans les derniers jours de la Seconde Guerre mondiale, Crâne rouge découvrit qu’elle était tombée entre les mains d’Albert Malik quand celui-ci avait usurpé son identité. Il réussit à obtenir la localisation de la mallette grâce au journal de Malik ; cependant, la mallette s’avéra ne contenir que les médailles obtenues par Hitler lors de la Première Guerre mondiale, des peintures et divers manuscrits, et aucunement les armes que le Crâne avait espéré trouver. Quand le corps de Captain América commença à dégénérer suite à l’épuisement du sérum du super-soldat, Crâne rouge commença à s’inquiéter pour sa propre survie. L’ennemie de Captain appelée Supéria (Deidre Wenworth) mit au point un remède mais Crâne rouge l’assassina et s’empara de son nouveau sérum pour lui-même. Peu après, le Cube cosmique défectueux et dormant contenant la conscience d’Hitler fut volé parmi les possessions de Crâne rouge par le Kübekult, une faction néo-nazie qui espérait éveiller le potentiel du Cube. Crâne rouge s’allia alors avec Captain América et l’ancienne maîtresse de celui-ci, Sharon Carter, effectuant à l’occasion une complète transfusion de sang au héros pour lui redonner sa vigueur et restaurer les effets du sérum du super-soldat. Obtenant le Cube, le Crâne envoya la conscience de Rogers à l’intérieur afin qu’il en chasse celle d’Hitler mais réalisant que cela permettrait à Crâne rouge de contrôler le nouveau Cube cosmique, Captain réussit à s’extraire du Cube par la seule force de sa volonté. Il détruisit le Cube, semblant détruire alors Crâne rouge lors de l’explosion qui en résulta.

V. Résurrections

crane-rouge-schmidt_9.jpgCependant, Crâne rouge survécut une fois de plus, sous la simple forme d’une « ombre » et le voyageur temporel appelé Michael Korvac guida cette ombre vers les restes du Cube, les restaurant ainsi tous les deux. Crâne rouge tenta alors une nouvelle fois de conquérir la Terre avec le Cube cosmique et Captain América dut finalement se résoudre à le tuer pour l’arrêter mais le héros altéra plus tard le temps – cette fois pour arrêter Korvac – et put trouver un moyen de battre le Crâne sans le tuer. Au cours de leur affrontement, les actions de Crâne rouge avec le Cube conduisirent à la recréation d’Adolf Hitler sous l’apparence du Maître de la Haine puis de se téléporter vers une nouvelle arme.

crane-rouge-schmidt_7.jpgLe Cube envoya Crâne rouge sur l’héliporteur du SHIELD, où l’organisation faisait des expériences sur l’être techno-organique appelé Douglock. Le Crâne prit le contrôle de l’héliporteur, utilisant le virus techno-organique de Douglock pour infecter l’équipage. Les X-Men, Machine-Man (Aaron Stack), le nouveau Deathlok (Jack Trumann) et Nick Fury s’opposèrent à Crâne rouge mais furent incapables de récupérer l’héliporteur. Crâne rouge rebaptisa avec moquerie l’appareil « CRANE » (Cabale Raciste pour l’Anéantissement des Nations et de l’Existence) et s’allia avec le Penseur fou, (Georges) Batroc et le Maître de la Haine ; cependant, le SHIELD put fabriquer le vaisseau Minute-Max pour lancer un assaut afin de récupérer l’héliporteur. Bien que le Crâne tenta d’utiliser le Maître de la Haine pour rallier les masses à sa cause, Captain América résista aux pouvoirs du Maître et triompha des deux mégalomanes, récupérant l’héliporteur. Après que le Dr Fatalis et Magnéto eurent tous les deux employés un Cube cosmique défectueux pour restructurer la réalité afin d’en être chacun le souverain (fusionnant, respectivement, la Terre-616 avec la Terre-892 et la Terre-7124), Crâne rouge, protégé contre les effets du Cube grâce à de la catholite, réussit à s’emparer de l’objet et restructura à son tour la réalité afin qu’il dirige la Terre, mélangeant la Terre-616 et la Terre-2192. Alors que les réalités commençaient à se déstabiliser, Crâne rouge lâcha le Cube lors d’un combat contre les X-Men et fut perdu dans un tourbillon interdimensionnel alors que Leonard Jackson, un néo-nazi repentant, sacrifiait sa vie en utilisant le Cube pour séparer les quatre réalités et restaurer l’ordre multiversel. Récupérant et revenu sur la Terre-616, Crâne rouge adopta l’identité de « Dell Rusk », le secrétaire de la défense du gouvernement américain. Notant une confiance croissante du public dans les Avengers, « Rusk » recruta l’agent fédéral Henry Peter Gyrich pour les espionner ; cependant, Gyrich resta loyal envers les héros et joua le jeu de « Rusk » pour le compte des Avengers. Quand « Rusk » s’arrangea pour concevoir un laboratoire d’armes biologiques pour les Etats-Unis près du Mont Rushmore, avant de libérer certains agents contagieux, créant ainsi une « zone rouge » létale d’une taille croissante, les Avengers intervinrent et découvrirent l’implication de « Rusk ». Celui-ci révéla finalement sa véritable identité mais fut finalement battu par Captain América et les Avengers purent nettoyer la « zone rouge ». Peu après, Crâne rouge tenta d’utiliser l’ex-petite amie de Captain, Diamondback (en fait un Life Model Decoy ou LMD ; Simulacre de Vie Modélisée), contre Rogers mais le robot resta loyal à sa programmation et Crâne rouge fut une nouvelle fois vaincu. Au cours de son mandat de Secrétaire, Crâne rouge manœuvra également l’ancien héros de la guerre Thin-Man (Bruce Dickson) pour qu’il reforme les Envahisseurs et s’engage dans la construction d’un navire furtif, l’Infiltrator ; Johann escomptait que l’Axis Mundi, une organisation terroriste internationale néo-nazie s’empare du vaisseau. Il infiltra au sein des Envahisseurs un synthozoïde à l’image de la première Torche humaine, Tara, et, lors d’un combat entre les héros et l’Axis Mundi, faillit provoquer sa destruction pour éliminer les Envahisseurs. Mais, Jim Hammond – la première Torche – se sacrifia pour sauver la vie de Tara et de ses coéquipiers et le projet de Johann fut mis en échec.

crane-rouge-schmidt_10.jpgCrâne rouge réussit à construire un nouveau Cube cosmique, utilisant les fragments de précédents modèles et il commença à en éveiller la puissance alors qu’il surveillait Captain América afin de trouver une possibilité de se venger ; cependant, l’homme d’affaires russe Aleksander Lukin, de la Kronas Corporation, convoitait lui aussi ce Cube et utilisa le Soldat de l’Hiver pour assassiner Crâne rouge. Mourant, ce dernier put transférer au dernier moment sa conscience dans le Cube et, quand Lukin s’en empara à son tour, l’esprit de Crâne rouge pénétra le corps du Russe. Crâne rouge avait escompté s’emparer totalement du corps de son ennemi mais le Cube n’était pas assez puissant, et les deux esprits se retrouvèrent à l’intérieur du même corps. Malgré leur haine mutuelle, les deux hommes partageaient une haine commune de Captain América et commencèrent à utiliser le Cube pour le harceler. Les alliés de Crâne rouge de l’AID (une faction dissidente de l’AIM) furent inspirés par la mort officielle du Crâne pour organiser plusieurs attaques terroristes tandis que de son côté Crossbones partit à la recherche de Sin pour faire d’elle l’héritière de Crâne rouge. Crâne rouge/Lukin abandonna finalement le Cube et Captain América l’utilisa alors pour restaurer la mémoire et la personnalité de Bucky dans l’esprit depuis longtemps conditionné du Soldat de l’Hiver. Employant un nouveau Dormeur et un nouveau Master-Man (Max Lohmer) secondé de ses hommes de main, la Race Supérieure, le Crâne/Lukin s’arrangea pour lancer une attaque majeure contre Londres ; il passa alors un masque de Crâne rouge pour annoncer son retour. Retrouvant Crossbones et Sin, le Crâne forma plusieurs alliances avec d’autres criminels : le Dr Fatalis, le Dr Faustus (Johann Fennhoff), Arnim Zola et un nouvelle incarnation de l’Escouade des Serpents.

crane-rouge-schmidt_11.jpgAlors que Captain América menait la résistance au récemment adopté Superhuman Registration Act (SRA), le Dr Faustus se faisait passer pour l’un des psychologues du SHIELD et réussissait à endoctriner plusieurs d’entre eux, parmi lesquels Sharon Carter elle-même. Lorsque, peu après, Captain América fut arrêté et conduit au tribunal, Crâne rouge organisa l’assassinat du héros, en tirant parti du contrôle de Faustus sur Carter, totalement conditionnée et qui tira à bout portant sur le héros menotté. Débarrassé de sa némésis, Crâne tourna son attention vers les activités de Kronas Corporation, cherchant à déstabiliser les Etats-Unis. Il monta ainsi une armée de soldats loyaux à Kronas, capturant le Soldat de l’hiver dans le but de le placer sous son contrôle, comme Carter. Mais le Soldat put s’échapper, ayant appris que Crâne rouge et Lukin ne formaient plus qu’un. Crâne simula du coup sa propre mort, lançant la seconde phase de son plan en utilisant la Kronas Corporation pour ravager l’économie américaine, avant d’ordonner à des agents du SHIELD, contrôlés par Faustus, d’ouvrir le feu sur une foule venue manifester devant la Maison Blanche. De cette manière, le Crâne espérait accroître la popularité du sénateur Gordon Wright, un de ses pions ; dans le cadre de ce plan, il lança aussi la nouvelle Escouade des Serpents contre lui, pour simuler un attentat à l’encontre du candidat à la présidentiel. En parallèle, avec l’aide de Zola, Crâne rouge comptait transférer sa conscience, toujours prisonnière du corps de Lukin, dans le bébé à naître de Carter, escomptant que celui-ci avait hérité des capacités surhumaines de Steve Rogers, son père. Cependant, le plan finement ourdi de Crâne rouge se heurta à l’impatience et l’incompétence de sa propre fille, Sin, et la détermination du nouveau Captain América (James Barnes, l’ancien Soldat de l’hiver). Sin faillit tuer Carter dans un instant de colère, mais provoqua une fausse couche de l’agent du SHIELD ; de plus, elle décida d’elle-même de faire de la fausse tentative d’assassinat contre Wright un vrai assassinat. De son côté, le Dr Faustus, réalisant la folie du Crâne, abandonna son chef et déprogramma lui-même Sharon Carter, qui décida alors de s’évader, tuant le corps de Lukin durant sa fuite. Cependant, Crâne rouge survécut, Zola ayant réussi à utiliser les quelques secondes avant la mort de Lukin pour transférer l’esprit du criminel dans l’un de ses propres corps robotiques ; malgré cela, sa forme artificielle endommagée par le Captain América des années 1950, le Crâne se révéla incapable de quitter cette forme, piégé dans ce corps robotique.

crane-rouge-schmidt_12.jpgPuis, il fut découvert que Crâne rouge, grâce à la technologie de Fatalis, avait en réalité piégé le corps de Steve Rogers en un point stable de l’espace-temps, avec l’intention de transférer son propre esprit dans le corps de Rogers, y supplantant la conscience du héros. Toutefois, Sharon Carter, ayant été elle-même dotée de traceurs chronaux pour attirer Rogers vers elle, réussit à briser le lien, le libérant de son piège temporel et l’amenant à revivre tous les événements de sa vie passée. A cette époque, Norman Osborn était directeur du HAMMER et dirigeait la communauté « héroïque » des Etats-Unis par le biais du SRA ; informé des intentions de Schmidt par Zola, il réalisa qu’avoir Captain América à la tête de ses propres Avengers, même s’il s’agissait secrètement du Crâne, augmenterait encore sa popularité. Du coup, il libéra Crossbones et Sin afin qu’ils servent de contact entre eux, et ils accompagnèrent Crâne rouge quand il se rendit en Latvérie, y retrouvant Zola et Fatalis, et utilisa l’équipement de ce dernier pour prendre le contrôle du corps de son vieil adversaire. Crâne regagna les Etats-Unis, comptant annoncer au Président que « Captain América » était revenu et suivre les projets d’Osborn dans un premier temps. Mais, avant tout, il comptait vaincre et éliminer les Avengers hors-la-loi qui le traquaient ; une bataille éclata ainsi devant le Washington Monument, où Crâne rouge dut combattre mentalement Steve Rogers, qui cherchait à retrouver son corps, et physiquement les Avengers et leurs amis. Pendant que les hommes de mains du Crâne affrontaient les Avengers, le Crâne lui-même, dans le corps de Rogers, initia un duel avec Barnes, sous l’uniforme du Captain. Crâne rouge était sur le point de remporter leur duel quand la conscience de Rogers réussit à reprendre le contrôle de son propre corps ; l’esprit de Schmidt fut obligé de regagner un corps mécanique gigantesque avec lequel il reprit le combat contre les héros. Mais, les deux Captain América, avec l’aide de Sharon Carter, réussirent à détruire le corps du Crâne qui fut définitivement battu, se retrouvant de nouveau prisonnier dans un corps semblable à celui d’Arnim Zola.

VI. Le clone

crane-rouge-schmidt_13.jpgQuelques temps après, un nouveau Crâne rouge, clone de Schmidt créé par Zola vers la fin de la Seconde Guerre mondiale, fit sa première apparition, s’emparant du cadavre du Professeur X (Charles Xavier). Après avoir fait extraire son cerveau, il se les fit greffer pour acquérir les pouvoirs mentaux du défunt mutant. A la tête d’un nouveau groupe, les S-Men, sa propre version de la Confrérie des mauvais mutants, il tenta d’accroître la haine des humains standards envers les mutants, provoquant plusieurs émeutes après avoir maîtrisé la Sorcière rouge (Wanda Maximoff) et Malicia (Anne Marie) ; il dut affronter la Division Unité des Avengers, menée par Havok (Alex Summers) et finit par battre en retraite. Il fonda IBSS grâce à une marionnette, Marcus Glove, espérant ainsi répande son idéologie. Il dissimula ses intentions derrière un discours de pop-culture et de science moderne ; si son intention initiale fut contrée par Légion (David Haller), le fils de Xavier, cette stratégie lui permit de disposer de vastes ressources financières. Crâne rouge s’empara de Génosha, transformant l’île en un gigantesque camp de concentration, où il enferma de nombreux mutants, Inhumains et Novhumains.

crane-rouge-schmidt_20.jpgSes activités furent repérées par Magnéto, tandis qu’au même moment Havok, Malicia et la Sorcière rouge de l’Unité Division des Avengers, les « Uncanny Avengers », étaient capturés par les S-Men et conduits sur l’île. Après s’être échappé, les Avengers vinrent en aide à Magnéto, également fait prisonnier. Crâne rouge et les S-Men firent face aux fuyards mais, après avoir utilisé la MGH (Hormone de Croissance Mutante) pour accroître ses capacités, Magnéto réussit à se débarrasser des S-Men, avant de tuer Crâne rouge sans même utiliser ses pouvoirs de mutants, lui offrant une mort « pure ». Cependant, Magnéto n’avait fait que libérer une facette encore plus puissant du Crâne, l’Onslaught rouge. Celui-ci répandit télépathiquement la haine à travers le monde, tandis que Magnéto et les Avengers tentaient de l’arrêter. Le reste des Avengers vinrent leur prêter main forte après avoir repéré que l’Onslaught rouge était à l’origine de la vague de haine frappant le monde, bientôt suivis des X-Men et d’autres héros. Toutefois, l’Onslaught rouge déploya des Sentinelles Stark, en adamantium, qui avaient été conçues par Tony Stark (Iron-Man), sous l’influence de la télépathie du Crâne, qui avait ensuite effacé tout souvenir de leur création de l’esprit de l’industriel. Les robots renversèrent le coup du combat en faveur de l’Onslaught rouge, capturant les héros les uns après les autres ; Magnéto arriva avec un groupe de criminels réunis temporairement pour l’occasion pour contrer les Sentinelles, qui avaient été programmées seulement contre les héros. Pendant que le combat se poursuivait, la Sorcière rouge et le Dr Fatalis réussirent à lancer un sortilège inverser l’axe moral du cerveau du Crâne, permettant à un fragment de la psyché de Xavier encore présente de prendre le contrôle du corps du Crâne et faire disparaître l’Onslaught rouge. Le sort fut une réussite, Crâne rouge se retrouvant inconscient mais il apparut rapidement que le sort avait aussi agi sur les autres combattants quand les Avengers déclarèrent leur intention de tuer Crâne rouge, avant d’arrêter tous les héros qu’ils suspectaient quand le corps inconscient du Crâne disparut mystérieusement. En réalité, c’est Jarvis qui l’avait fait disparaître, pour empêcher les Avengers de devenir des assassins. De leur côté, la Sorcière rouge, aidée de l’esprit de Daniel Drumm, et Fatalis purent annuler les effets de leur sortilège ; tandis que la plupart des héros redevenaient de vrais héros, l’essentiel des criminels, et Crâne rouge, retrouvaient leurs personnalités malfaisantes. Le Dr Fatalis emmena Crâne rouge en Latvérie, afin de l’étudier et tester ses pouvoirs mentaux.

crane-rouge-schmidt_22.jpgAprès la recréation du multivers, suite aux événements des Guerres secrètes, Crâne rouge reçut la visite de Kobik, un jeune Cube cosmique omnipotent, accidentellement créé par le SHIELD à partir de fragments de différents Cubes expérimentaux accumulés au cours des années ; l’un de ces fragments était tiré d’un Cube que le Crâne avait possédé et les souvenirs des obsessions du Crâne furent mal interprétés par le caractère enfantin de Kobik qui partit à la recherche du Crâne pour y trouver une figure paternelle. Crâne rouge décida de tirer avantage de cette situation et conçut alors un plan pour provoquer la chute de Rogers une fois pour toute. Il profita de la naïveté de Kobik pour la convertir aux idéaux d’Hydra ; pendant plusieurs mois, le jeune Cube mena ainsi une double existence, utilisant ses pouvoirs pour le SHIELD d’un côté et, secrètement, pour Crâne rouge. Quand le conditionnement progressif de Kobik l’amena à réécrire le passé de son éducateur du SHIELD, Erik Selvig, instillant en lui une indéfectible loyauté envers Hydra, le Crâne imagina un plan pour détruire Captain América. Sous les ordres de Crâne rouge, Selvig proposa au SHIELD la création de Pleasant Hill, un fausse bourgade parfaite où serait emprisonné divers criminels, conditionnés mentalement par Kobik pour mener une vie paisible après avoir vu leurs souvenirs effacés par le Cube. Conséquences des manipulations du Crâne, l’un des prisonniers, le Fixer (Norbert Ebersol), mit au point une machine qui lui restitua sa vraie personnalité et il commença à l’utiliser sur les autres détenus qui, sous la direction du Baron Helmut Zemo, organisèrent une attaque coordonnée sur les gardiens du SHIELD, ravageant la ville pour se venger des manipulations dont ils avaient été victimes.

Crâne rouge infiltra la ville en se déguisant télépathiquement sous l’identité du Père Patrick et se fraya un chemin jusqu’à la mairie, qui avait été transformée en prison pour garder les agents du SHIELD, dont la directrice de l’agence Maria Hill, ainsi que Steve Rogers, alors âgé et privé de ses pouvoirs. Utilisant sa télépathie, le Crâne instilla en Zemo l’idée de laisser le Père Patrick escorter Rogers et Hill à l’infirmerie pour soigner cette dernière, blessée durant les combats. Quand Rogers sollicita l’aide de Selvig, celui-ci l’orienta vers un bowling pour y trouver Kobik et restaurer le calme. Selon le plan du Crâne, sur place, Rogers fut attaqué par Crossbones ; quand Rogers était sur le point de succomber, Kobik intervint, restaurant sa jeunesse et, en même temps, créa une nouvelle réalité au sein de laquelle Rogers avait été endoctriné par Hydra depuis sa plus tendre enfance, remplaçant la mentalité du héros par celle d’un agent dévoué de l’organisation criminelle. Son objectif atteint, et la révolte de Zemo finalement stoppée par les Avengers, le Crâne prit la fuite.

crane-rouge-schmidt_21.jpgAprès ces événements, Crâne rouge, rejoint par Crossbones et Sin, forma une nouvelle incarnation d’Hydra à partir de différents groupes de néo-nazis. Il comptait faire de l’organisation une incarnation moderne de l’apogée du nazisme et contrôler le monde, non en le conquérant de manière violente, mais en le convertissant à ses propres idéaux jusqu’au point où il serait accepté et reconnu comme un chef naturel. Crâne rouge décida de se débarrasser de l’Unité Division des Avengers, activant un déclencheur psychique implanté dans le cerveau de Vif argent (Pietro Maximoff) pour prendre le contrôle du héros et l’obliger à capturer ses coéquipiers. Puis, Crâne rouge prit le contrôle mental des Avengers prisonniers, hormis Cable qui avait effacé sa propre conscience pour lui échapper, et les envoya capturer Deadpool (Wade Wilson), qui avait réussi à échapper à Vif argent. Mais, aidé de Spider-Man et de Wong, Deadpool s’introduisit dans le quartier général des Avengers, libérant Malicia de l’influence du Crâne et lui faisant porter l’un des vieux casques de Magnéto. Immédiatement, la mutante entreprit de capturer le criminel nazi. Crâne rouge subit une nouvelle intervention chirurgicale qui lui retira la portion du cerveau de Xavier qu’il s’était implanté, le privant de ses pouvoirs avant de le confier à la garde du SHIELD.

crane-rouge-schmidt_19.jpgRéussissant à échapper au SHIELD, un Crâne rouge affaibli se rendit dans sa propriété pour récupérer mais il se retrouva face à Steve Rogers, redevenu Captain América, qui avait décidé de renverser le Crâne depuis les manipulations de Kobik, jugeant Crâne rouge indigne de l’héritage d’Hydra. Crâne rouge fut sévèrement battu, avant d’être projeté à travers une fenêtre, faisant une chute mortelle. Peu après, en préparation de son plan de conquête des Etats-Unis, Roger présenta la tête du Crâne à Magnéto en gage de paix pour s’assurer de la neutralité du maître du magnétisme et son acceptation de la création de New Tian, en Californie, qui accueillerait les mutants américains.

Pouvoirs

Aucun. Lorsqu’il était en possession d’un corps cloné de Captain América, Crâne rouge possédait toutes les capacités physiques du héros, même si, en raison d’un entraînement moindre, il n’était pas capable des mêmes exploits. Le clone de Crâne rouge posséda pendant un temps les pouvoirs mentaux du Professeur X.

Aptitudes

Crâne rouge est un génie militaire, politique et en stratégie. Ses dons sont comparables aux plus grands conquérants de l’histoire. Excellent combattant à mains nues, même s’il n’atteint pas le niveau de Captain América, il est également un très bon tireur avec les revolvers.

Armes

L’arme la plus célèbre, tristement, de Crâne rouge est sa « poudre de la mort ». La composition chimique de cette poudre est inconnue mais elle une victime en quelques secondes dès qu’elle entre en contact avec la peau de celui-ci, provoquant la flétrissure de la peau de la tête ainsi que sa coloration en rouge, provoquant la chute des cheveux. Ainsi, le corps de la victime apparaît avoir un « crâne rouge » comme tête. En commettant ses meurtres avec sa poudre, Crâne rouge aime siffloter, fredonner ou jouer la marche funèbre de Chopin, qui est sa signature depuis les années quarante. Crâne rouge peut tirer sa « poudre de la mort » avec un revolver spécial. En dehors de cela, Crâne rouge a apprit à manipuler la plupart des armes à feu et des armes blanches.

Equipement

Crâne rouge a utilisé de nombreux équipements et armes tout au long de sa carrière. Nombre de ceux-ci ne sont que des outils conventionnels mais d’autres sont à la pointe de la technologie. Il a également utilisé de nombreux êtres artificiels fabriqués par Arnim Zola.


ThierryM 49189

Lire plus de fiches



Wiki de Marvel World


  • Le MCU, les films Spider-Man, les univers cinématographique X-Men vous intéresse ? Retrouvez toutes les informations sur les films, séries TV et jeux vidéo sur notre Wiki !

    Testez le Wiki de Marvel World !

Recrutement


  • Nous recherchons des traducteurs Anglais->Français bénévoles (comme nous) pouvant nous aider à traduire une quantité conséquente d'informations sur le monde Marvel.

    Contactez-nous !

    Si Marvel World vous a aidé à développer vos connaissances sur l'univers Marvel, rendez-nous la pareille et faite parti d'une tranche d'histoire de Marvel World !

Qui est en ligne ?

    Visiteur : 17
    Membre : 0