Recrutement


Nous recherchons actuellement des fans Marvel bénévoles pouvant nous aider à traduire une quantité conséquentes d'informations sur le monde Marvel. Si vous possédez un bon niveau de traduction de l'anglais vers le français et que Marvel World vous a un jour aider, il est temps de nous rendre la pareille !

Contactez-nous par e-mail sur contact@marvel-world.com dès maintenant et faite partie d'une tranche d'histoire de Marvel World !

Encyclopédie - Arcade - Marvel-World.com

Encylopédie - Arcade

Véritable nom : Inconnu
Profession : Tueur à gages, assassin, playboy
Statut légal : Citoyen des Etats-Unis, avec un casier judiciaire britannique
Identité : Secrète
Autre identité : A.R. Cadenski, le Sorcier du Flipper, « Mad Monk », Mister A
Lieu de naissance : Beverly Hills (Los Angeles, Californie, Etats-Unis)
Situation de famille : Célibataire
Parents connus : un père non identifié (décédé)
Appartenance à un groupe : Ancien employeur de Ms Coriander, Miss Locke et Mr Chambers, ancien associé de Black-Tom Cassidy, du Crapaud, du Fléau, du Lapin blanc, de Mastermind (Martinique Wyngarde), de Mojo, de Mr Sinistre, de Mystique, de Norman Osborn, de Shinobi Shaw
Base d'opérations : Mobile à travers la planète
Première apparition : VO : Spider-Man & Captain Britain # 248 (novembre 1977, édité par Marvel UK ; l’histoire fut colorisée et reprise aux Etats-Unis dans Marvel Team-up (vol.1) # 65 de janvier 1978) – VF : Spécial Strange n°23 (mars 1981)
Taille : 1m65
Poids : 63 kg
Yeux : Bleus
Cheveux : Roux

Histoire : Les origines d’Arcade demeurent floues. Les seuls renseignements à son sujet proviennent de lui-même et, vu sa propension à délirer, inventer ou plaisanter, ils peuvent difficilement être considérés comme fiables. Selon ses termes, le jeune homme qui allait devenir Arcade était le fils de l’un des hommes les plus riches de la Terre, et fut élevé par son père seul, sans connaître mère et, apparemment, sans frère ni sœur ; il eut une enfance solitaire, devenant extrêmement égocentrique avec le temps. Le père du futur Arcade finit par désapprouver le fait que son fils passe son temps avec des jouets et finit par devenir injurieux à son égard. Lorsque son fils fêta son vingt-et-unième anniversaire (ou dix-huitième selon le récit que livre Arcade), son père lui coupa les vivres, insistant pour qu’il trouve un emploi ; le jeune homme réagit en plaçant une bombe dans la voiture de son père, provoquant sa mort et réussissant à échapper à la justice. L’héritage en mains, le jeune homme découvrit qu’il avait un don pour le meurtre et devint un tueur à gages ; cependant, habitué au jeu et l’oisiveté, il trouva rapidement ce travail lassant et monotone.

Cherchant à se distraire tout en tuant, il commença à utiliser des jouets et divers gadgets technologiques pour accomplir ses missions, finissant par créer un véritable parc à jeux du meurtre, sous une plage de New York ; il baptisa celui-ci Cauchemar-Land et adopta dès lors le nom d’Arcade, renonçant à son ancienne identité. Arcade dissimula son œuvre avec divers artifices holographiques ; ainsi, même le voisinage ou encore les ouvriers engagés ignoraient tout de la localisation exacte de Cauchemar-Land. Quand il ouvrit celui-ci, Arcade recruta deux associés de confiance : une Asiatique experte en arts martiaux, Miss Locke, et un ingénieur écossais, Mr Chambers. Plus tard, Arcade proposa un jeu à Miss Locke pour son anniversaire : une fois par an, elle tenterait de le tuer, héritant de toutes les ressources de son employeur si elle réussissait, Arcade cherchant ainsi à pimenter encore sa propre vie une fois l’an. Par ailleurs, peut-être inspiré par cette accord, Arcade commença aussi à capturer certaines personnes de manière annuelle – comme la mercenaire et mutante appelée Domino – afin de les éprouver au sein de Cauchemar-Land et ainsi se distraire avec des proies de choix. Par ailleurs, appréciant toujours autant le jeu, Arcade s’arrangea pour que toutes ses victimes aient toujours une chance de s’en sortir.

Rapidement, Arcade s’ennuya de nouveau, son Cauchemer-Land s’avérant bien trop mortel pour ses cibles ; la situation changea brusquement quand la Maggia européenne l’engagea pour tuer Brian Braddock, l’un des hommes qui était suspecté (et, en l’occurrence, à juste titre) d’être le héros masqué Captain Britain. Localisant Brian Braddock à New York dans le cadre d’un échange universitaire, Arcade utilisa une benne à ordures spécialement aménagée pour capturer ses cibles ; il put prendre au piège Braddock mais captura en même temps, et involontairement, le héros Spider-Man (Peter Parker). Pris au piège dans Cauchemar Land, les deux héros s’échappèrent quand Spider-Man réussit à se frayer un chemin jusqu’à la salle des contrôles, s’infiltrant dans les tubes alimentant Cauchemar-Land, démolissant plusieurs des systèmes du parc. Bien qu’il eut perdu ses deux proies, Arcade fut ravi de la situation, ayant enfin trouvé des adversaires à la hauteur de son parc du meurtre. Aussi, procéda-t-il aux réparations nécessaires, afin de restaurer les systèmes de Cauchemar-Land, et surprit le milieu criminel en proposant ses services pour éliminer les surhumains. C’est ainsi que Black-Tom Cassidy et le Fléau le recrutèrent pour éliminer les X-Men. Ceux-ci réussirent à franchir tous les obstacles et déjouer tous les pièges mais, cette fois, Arcade était préparé et il éjecta les héros de son parc grâce à un système de sécurité avant qu’ils ne puissent l’endommager comme Spider-Man quelques mois plus tôt, se promettant de prendre plus tard sa revanche sur les mutants. Arcade commit alors l’erreur de vendre une imitation de son équipement au Crapaud, qui conçut sa propre version de « Cauchemar-Land » dans un vieux château, situé dans les montagnes des Adirondacks, dans l’Etat de New York. Là, il tendit un piège au mutant Angel (Warren Worthington III), capturant au passage la Chose (Ben Grimm) des Quatre Fantastiques. S’échappant des pièges, les héros confrontèrent le Crapaud mais Worthington prit en pitié son ancien ennemi, réglant même sa dette envers son fournisseur – ignorant qu’il s’agissait d’Arcade – à la condition que le Crapaud convertisse le château en parc d’attractions, qui fut rebaptisé « Marécage Land. » Cependant, le château était en fait la propriété du Dr Fatalis, qui, bien que l’ayant abandonné depuis plusieurs années, se sentit outragé de voir l’usage fait de son bien. Il chassa le Crapaud du château et décida également de se venger du fournisseur, Arcade. Il réussit à l’enlever, l’emmenant en Latvérie où Arcade convainquit le Latvérien de l’épargner pendant que Miss Locke kidnappait plusieurs amis des X-Men afin de les obliger à venir en aide à Arcade. Un groupe d’X-Men se rendit en Latvérie pour sauver Arcade, alors qu’un autre retournait à Cauchemar-Land pour libérer les otages ; si les premiers réussirent sans trop de difficultés, les seconds furent capturés par le Dr Fatalis, réussissant malgré tout à s’enfuir ; puis, ils obligèrent Arcade à s’excuser devant Fatalis – en réalité l’un des Doombots du vrai Fatalis – et l’affaire en resta là.

Retournant à Cauchemar-Land, Arcade eut alors l’idée d’utiliser aussi son établissement comme centre d’entraînement pour tueurs et criminels cherchant à tester leurs capacités ou à les améliorer. Arcade leur fournissait des robots à l’image de leurs cibles ou d’autres héros. Bien que motivé par des aspects financiers, l’aspect ludique et passionnant de la situation animait également Arcade qui proposait des honoraires raisonnables si le joueur acceptait que l’un de ses adversaires robotiques soit programmé pour le tuer, mettant ainsi un peu de piment dans le jeu. Parmi ses clients de cette époque, figurèrent l’assassin Slaymaster, puis la mutante Mystique de la Confrérie des Mauvais Mutants. Par ailleurs, probablement peu de temps après sa première altercation avec les X-Men, Arcade pénétra dans les systèmes informatiques des X-Men et leur déroba la technologie holographique des Shi’ar qui fournissait à la « Salle des Dangers » des X-Men des environnements extrêmement réalistes. Il l’incorpora à ses propres systèmes, améliorant encore la dangerosité de ses pièges. Auprès de fournisseurs non identifiés, volontaires ou non, il acquit une autre technologie extra-terrestre, lui permettant de mettre au point un équipement capable de transformer des êtres vivants en énergie électronique (ou l’inverse), les plaçant dans des jeux pour ordinateurs. Il utilisa brièvement cette technologie contre les Micronautes ; à une époque indéterminée, il commença également à bâtir d’autres Cauchemar-Lands à travers le monde. Par la suite, de manière plus ou moins régulière, Arcade s’attaqua aux X-Men, ou aux équipes cousines telles Excalibur ou Facteur-X, soit pour les éliminer, soit, au contraire, pour recruter leur aide, comme lorsqu’il enleva Colossus et Shadowcat pour assurer sa protection face à Miss Locke, au cours de l’une des journées où ils s’affrontaient. Mais, les jeux d’Arcade tournèrent quand, après avoir kidnappé le groupe Excalibur, il fut à son tour capturé par Shadowcat, qui avait reprogrammé les systèmes de son Cauchemar-Land britannique et put prendre au piège le tueur à gages au sein de ses propres jeux mortels. Arcade fut livré aux autorités et incarcéré à la prison anglaise de Darkmoor.

Miss Locke et Mr Chambers utilisèrent alors des répliques robotiques afin de maintenir Cauchemar-Land actif, pendant qu’ils aidaient Arcade à acquérir des accessoires de réalité virtuelle d’origine shi’ar qui furent testés sur Spider-Man et Captain Britain, qui triompha malgré tout de ce nouvel équipement. Locke et Chambers utilisèrent alors la technologie holographique de Cauchemar-Land afin de manipuler les preuves retenues contre lui ; ainsi, quand arriva son procès, il fut impossible de prouver sa culpabilité. De nouveau libre, Arcade abandonna les principales équipes de mutants pour s’attacher à des cibles individuelles comme Johnny Blaze, Puck, Shatterstar ou Véga. Pendant cette période, Arcade développa de nouvelles machines et technologies, concevant un « Cauchemarama » voyageur sous la forme d’un semi-remorque transformé en version mobile de Cauchemar-Land.

Peu après, lors d’une partie de rivalité traditionnelle, avec la mort d’Arcade pour enjeu, Miss Locke faillit atteindre son but, lacérant vicieusement l’un des côtés du visage d’Arcade. Souffrant atrocement, il réagit instinctivement et tua son employée, sa seule vraie confidente et amie. Quand il réalisa ce qu’il avait fait, il fit une dépression nerveuse, tentant de faire accuser le mutant Wolverine du meurtre et assassinant, à Londres, une demi-douzaine d’autres femmes, selon la même technique, dissimulant le cadavre de Miss Locke parmi elles. Arcade contacta alors la mutante Mastermind (Martinique Wyngarde) qui accepta de l’aider à affronter Wolverine, dissimulant à la jeune femme la vérité derrière ces assassinats ; cependant l’une des victimes d’Arcade se trouvait être une ancienne amie du mutant Gambit qui vint également enquêter sur ces meurtres. Conjugués avec les pouvoirs d’illusion de Mastermind, les accessoires de réalité virtuelle d’Arcade purent presque convaincre Wolverine de sa propre culpabilité, mais lui et Gambit finirent par découvrir la vérité et Mastermind s’associa à eux pour faire interner Arcade dans un asile.

Après quelques mois de traitement, Arcade retrouva la santé, conservant néanmoins sa cicatrice faciale pendant plusieurs mois supplémentaires avant de recourir à la chirurgie plastique pour soigner son visage. Il conçut alors des répliques robotiques de Miss Locke, programmées avec la personnalité de celle-ci, afin de travailler à ses côtés, comme si rien ne s’était passé. Arcade reprit sa campagne contre les surhumains, commençant par chasser le groupe X-Force de son premier Cauchemar-Land où le groupe s’était installé. Arcade attaqua de nouveau Wolverine – ainsi que Night-Man, un héros originaire de l’Ultravers – l’enfermant dans un Cauchemar-Land bâtit sous San Francisco, dans les sous-sols d’Arcadia Amusements, un véritable parc de loisirs. Puis, il fut engagé pour éliminer le nouveau Bouffon vert (Phil Urich), qui lui échappa. Arcade s’associa à l’agence secrète britannique de Black Air mais le groupe refusèrent de lui confier leurs agents pour tester son équipement. Arcade conspira du coup avec Colossus, alors membre d’Excalibur, pour simuler sa mort et échapper à Black-Air ; cependant, fidèle à son goût dur risque, il prit le risque de faire savoir à l’organisation qu’il leur avait échappé et était bel et bien vivant.

Quelques temps après, le criminel endurci Etienne Rousseau engagea Arcade afin de tester ses nouveaux gardes du corps, parmi lesquels figurait Domino. Sachant que, secrètement, Domino avait pour but d’arrêter Rousseau, Arcade combina le test avec d’autres missions, la forçant à combattre son ancien coéquipier Shatterstar (que Mojo avait envoyé chez Arcade afin d’y être évalué) ; mais quand Domino triompha de son ennemi, Arcade accepta de la laisser arrêter Rousseau. Etrangement, Arcade assista ensuite au mariage de Captain Britain et Meggan, avant d’assassiner des trafiquants de drogues pour le compte de leurs rivaux new-yorkais ; ceci l’amena à combattre Spider-Man et la Chatte Noire. Pour le compte de l’Agent-X, Arcade reconstruisit, sans aucun élément mortel, le parc de jeux Alpine, puis loua son Cauchemar-Land de Londres à la Vipère qui l’utilisa contre les X-Men. Avec les paiements reçus, Arcade racheta l’île ayant autrefois appartenu à Mordillo, dans la mer du sud de la Chine et convertit celle-ci en un immense Cauchemar-Land à l’échelle de l’îlot. S’associant avec la criminelle appelée le Lapin blanc, Arcade testa sa nouvelle invention avec Wolverine et la Chatte, agrémentant la partie d’un groupe de chasseurs chargés d’éliminer les deux héros. Mais, la Chatte et Wolverine s’échappèrent de ce gigantesque Cauchemar-Land et Arcade simula l’explosion de l’île mais les héros ne furent pas dupes et ils purent le piéger finalement au Pays sauvage. Réussissant à regagner la civilisation, Arcade, avec les services volontaires de Brynocki, l’un des robots habitant l’île de Mordillo, captura plusieurs personnes de la haute société de New York, les abandonnant sur son île. Cependant, parmi ces prisonniers se trouvaient l’industriel Tony Stark (alias Iron-Man), Kyle Richmond (Nighthawk), Frank Payne (le Constricteur) ainsi que la Chose (Ben Grimm) des Quatre Fantastiques. Ensembles, ils réussirent à triompher des épreuves imposées par Arcade, Stark réussissant à reprogrammer plusieurs robots de leur ennemi ; finalement, Brynocki lui-même fut retourné contre Arcade et à qui fut confié l’île, une fois Arcade arrêté.

De nouveau libre, Arcade fut engagé par un dénommé Taylor, un ancien membre des Purificateurs de William Stryker ; Taylor avait été chassé des Purificateurs pour avoir été responsable du recrutement de Rictor au sein du groupe, ignorant que ce dernier était une taupe envoyé par Cyclope et souhaitait se venger de ce dernier. Arcade piégea le District X, un quartier de New York qui était devenu le centre de la communauté mutante de la ville. Bien que Facteur-X, auquel appartenait Rictor, réussit à faire échapper aux tentatives de meurtre d’Arcade, ce dernier réussit à incendier le quartier entier avec une série d’explosions, poussant les autorités à décider de sa reconstruction sous la forme d’une nouvelle banlieue. Peu de temps après, il piégea le mercenaire Deadpool et l’Olympien Hercule dans une version réduire de son Cauchemar-Land puis piégea successivement Dazzler, la Torche humaine (Johnny Storm) et l’Homme-impossible, puis les Young Allies et l’Académie des Avengers.

Las de ses échecs – y compris contre sa nouvelle assistante, Ms Coriander – et de sa réputation en lambeaux aux yeux de la communauté criminelle, Arcade se réfugia à Bagalia, où il fut attaqué par le Constricteur dont il réussit malgré tout à triompher. Il eut alors l’idée de s’inspirer de romans pour enfants afin de concevoir son nouveau piège géant ; aidé de Miss Coriander, il fit équiper une île aux abords de l’Antarctique de divers équipements – cybernétiques, magiques, de Stark Industries, radiations gammas – lui donnant un contrôle complet sur l’environnement de l’îlot et le rendant invulnérable à la surface de celui-ci. Puis, il enleva seize adolescents costumés (Anachronisme, Apex, Bloodstone, Cammi, Cuirasse, Darkhawk, Hazmat, Kid-Britain, Nico Minoru, Nara, la seconde Red Raven, Reptil, Ryker, Justin Seyfert – et sa Sentinelle – Chase Stein, X-23), les piégeant à bord d’une île isolée vers l’Antarctique afin de les obliger à s’affronter dans un combat à mort, destiné à ne laisser qu’un survivant, pendant qu’il les remplaçait par des LMD (Life Model Decoy / Simulacre de Vie Modélisé) pour éviter d’éveiller les soupçons sur leurs disparitions. Lorsque les jeunes héros tentèrent de s’opposer à lui, Arcade démontra sa nouvelle puissance en projetant au loin Hazmat, avant de tuer Cuirasse, en le faisant littéralement exploser, puis déclara que la partie était commencée. Pour alimenter la partie, alors que plusieurs adolescents trouvaient la mort, Arcade réduisit d’abord l’accès à la nourriture, puis rendit les conditions climatiques aléatoires, tout en invitant ses prisonniers à se reposer dans des zones de sécurité en bordure de l’île. mais, Apex et Ryker, surnommée Deathlocket, s’introduisirent involontairement dans le repaire d’Arcade, placé sous l’île, où, avec l’aide de Chris Powell (privé de la pierre faisant de lui Darkhawk) purent maîtriser le tueur dément. Celui-ci profita d’un instant d’inattention pour s’échapper en se téléportant vers un lieu inconnu. Quand Apex commença à pirater les ordinateurs, Arcade l’incita à laisser finir la partie, afin d’être la seule survivante mais, finalement, Deathlocket tua Apex, sauvant la vie des derniers participants, qui furent récupérés par les SHIELD. Une semaine plus tard, Arcade mettait en ligne les vidéos des combats sur son île, depuis l’un de ses repaires secrets.

Pouvoirs : Aucun.

Aptitudes : Arcade est un véritable génie technologique, du moins dans tous les équipements susceptibles de blesser ou de tuer des êtres humains. Il est également un excellent informaticien et a pu, grâce à ses dons, pénétrer les systèmes sécurisés de diverses entreprises ou organisations, publiques ou privées. Fin psychologue, il sait également concevoir les scenarii les plus aptes à déstabiliser ses victimes en exploitant l’ensemble des informations qu’il a recueilli à leur sujet.

Armes & Equipement : Arcade dispose de plusieurs Cauchemar-Lands à travers le monde ; chaque Cauchemar-Land est un parc d’attraction géant où les attractions ludiques ont été remplacées par des pièges mortels, des hologrammes, des robots complexes, le tout géré par de vastes systèmes de contrôles et de communication. Arcade est en permanence à la recherche, de manière légale ou non, des dernières technologies afin d’améliorer ses parcs. Arcade miniaturisa son concept à l’intérieur d’un semi-remorque et en imagina une version à l’échelle d’une petite île. A ce jour, il existe, de manière certaine, des Cauchemar-Lands à New York (le premier), Londres, San Francisco et Paris mais la liste n’est probablement pas limitative. Chacun d’eux est soigneusement dissimulé, grâce à divers aménagements et équipements holographiques. Même des forces de police ayant pourtant reçu l’adresse exacte d’un Cauchemar-Land fut incapable de le repérer. Se targuant d’être l’assassin le plus inventif, Arcade accepte aussi de prêter ses équipements à des fins d’entraînement, du moment que la personne est prête à risquer sa vie. Malgré sa complexité, un Cauchemar-Land peut être supervisé par seulement trois personnes.

Parmi les technologies à sa disposition, il est possible d’évoquer des systèmes de réalité virtuelle (agissant sur les ondes cérébrales), des systèmes holographiques d’origine shi’ar (tels que présents dans la « Salle des Dangers » des X-Men), des systèmes de transmutation capable de transformer les êtres vivants en programmes d’ordinateurs et vice versa, des robots sophistiqués capables d’imiter l’apparence, le son et l’odeur de ceux qui sont leurs modèles. Il possède de milliers d’armes, capables de tuer ou de paralyser leurs cibles, même s’il les utilise rarement, sauf au sein de pièges mortels montés dans ses Cauchemar-Lands.

Arcade dispose aussi de son projet Boeing 747 qu’il a lui-même modifié et qu’il utilise pour se déplacer à travers le monde. Il a également modifié un camion benne afin de capturer ses proies ; celles-ci sont emprisonnées dans la grue relevant normalement les poubelles, alors qu’un gaz soporifique est émis immédiatement afin de plonger les victimes dans l’inconscience. La boutonnière de sa veste, son arme de dernier recours, peut émettre un gaz qui plonge instantanément celui qui le respire dans l’inconscience.

Iron Sim 13459

Lire plus de fiches



Wiki de Marvel World


  • Le MCU, les films Spider-Man, les univers cinématographique X-Men vous intéresse ? Retrouvez toutes les informations sur les films, séries TV et jeux vidéo sur notre Wiki !

    Testez le Wiki de Marvel World !

Recrutement


  • Nous recherchons des traducteurs Anglais->Français bénévoles (comme nous) pouvant nous aider à traduire une quantité conséquente d'informations sur le monde Marvel.

    Contactez-nous !

    Si Marvel World vous a aidé à développer vos connaissances sur l'univers Marvel, rendez-nous la pareille et faite parti d'une tranche d'histoire de Marvel World !

Qui est en ligne ?

    Visiteur : 16
    Membre : 0