M'enregistrer  |  Connexion
Encyclopédie - Commission (la) - Marvel-World.com

Encylopédie - Commission (la)

News » Marvel » Encyclopédie (5761 lectures)

Véritable nom : la Commission sur les Activités Surhumaines
Membres actifs : Valerie Cooper, Martin Farrow, Barney Fiddler, Henry Peter Gyrich, Lewis Haywerth, George Mathers, Brian Rinehart, Dallas Riordan, Adrian Sammish, Orville Sanderson, Raymond Sikorski, Wesley Werner
Anciens membres : Douglas Rockwell
Agents : Battlestar (Lemar Hoskins), Captain América (John Walker), Mike Clemson, Deadpool (Wade Wilson), le Fléau (Caïn Marko), la Freedom Force (Avalanche, le Colosse, le Commando écarlate, Destinée, Estoc, le Mur, Mystique, Pyro, Spirale), Miss Marvel (Carol Danvers), Nuke, les Rédempteurs (Captain América [Steve Rogers], Charcoal, Citizen-V, le Fixer, Jolt, Météorite, le Scarabée, Scream, le Smuggler), Andrea Sterman, Spider-Woman (Julia Carpenter, inactive), X-Factor (Dents-de-Sabre, Félina, Forge, Havok, l’Homme-Mutliple, Malabar, Mystique, Polaris, Random, Shard, Vif argent, Wild Child)
Base d’opérations : le Pentagone, Arlington (Virginie, Etats-Unis) ou Washington D.C. (Etats-Unis)
Autres noms : The Commission on Superhuman Activities (VO)
Première apparition : VO : (anonymement) Uncanny X-Men # 199 (novembre 1985, par Chris Claremont & John Romita Jr), (nommée) Captain America (vol.1) # 331 (juillet 1987, par Mark Gruenwald & Paul Neary) – VF : (anonymement) Spécial Strange n°52 (septembre 1986), (nommée) Nova n°159 (avril 1991, avec la publication de Fantastic Four (vol.1) # 335 ; Captain America # 331 reste inédit en France)

Histoire : La Commission sur les Activités Surhumaines (ou CAS) est un conseil spécialement nommé et sous le commandement direct du président des Etats-Unis et qui est chargé de superviser les « ressources surhumaines » du pays ou, en d’autres termes, surveiller les citoyens et résidents des Etats-Unis qui possèdent des facultés surhumaines, ou, selon une dénomination familière, des super-pouvoirs.

L’étendue exacte des pouvoirs de la Commission n’est pas entièrement connue. Ainsi, il n’est pas établi avec certitude les mesures que la Commission est capable, et susceptible, de prendre afin de localiser des Américains dotés de super-pouvoirs et, ensuite, pour les superviser. Les fonctions de la Commission ont été facilitées depuis l’adoption, il y a quelques années, du Mutant Powers Registration Act (MPRA), qui contraint tous les mutants possédant des capacités surhumaines à se faire enregistrer en tant que tels auprès des autorités fédérales. Cependant, au fil des ans, la CAS a pris de plus en plus d’importance ; ainsi, elle supervise les programmes de défense STAR et O*N*E et assure la coordination des opérations avec le SHIELD.

La question de savoir si la Commission prendra des mesures contre tout surhumain qui est considéré par les membres de la CAS comme une menace pour la sécurité nationale. Une fois que le gouvernement eut coupé tout lien direct avec les Vengeurs, la Commission chercha à créer une équipe de surhumains au service du gouvernement donc capables de s’opposer aux menaces surhumaines tout en étant strictement à leurs ordres. Le Dr Valerie Cooper, de la Commission, fonda l’équipe désirée par la CAS en profitant de l’opportunité que lui offrit la mutante Mystique en offrant les services de sa Confrérie des Mauvais Mutants au gouvernement. Le Dr Cooper rebaptisa le groupe la Freedom-Force et en fit la première équipe surhumaine officielle des Etats-Unis, y adjoignant d’autres surhumains par la suite, comme Spider-Woman (alias Julia Carpenter) ou les Vétérans (le Commando écarlate, Estoc et le Mur).

Par la suite, la Commission convoqua Steve Rogers, alias Captain América, et lui rappela que son uniforme, son bouclier et même son nom et le concept de Captain América avaient été créé par le gouvernement fédéral ; ainsi, selon la Commission, il s’agissait de biens fédéraux. De plus, la Commission souligna que Steve Rogers n’avait jamais été officiellement libéré de son service militaire. Du coup, la Commission demanda à Rogers de cesser d’agir comme un agent indépendant sous le rôle de Captain América et d’agir désormais en tant qu’agent de la Commission et du gouvernement fédéral. Refusant d’accepter les ordres de la Commission, Rogers abandonna son identité de Captain América. Sur recommandation de la Commission, Val Cooper proposa l’uniforme à John Walker, alors connu sous le nom de Super-Patriote, et qui accepta, devenant le cinquième Captain América officiel. Cependant, quelques mois plus tard, il apparut que le président de la Commission, Douglas Rockwell, était secrètement au service de Crâne rouge, qui avait organisé en sous mains le remplacement de Rogers. Rockwell fit entraîner Walker par le Taskmaster, en échange d’une réduction de peine, et, de son côté, Crâne rouge s’arrangea pour faciliter l’évasion du Taskmaster du centre de détention de la Commission afin qu’il vienne travailler pour lui. Lorsque le Crâne tua Rockwell et que les manœuvres du Crâne furent éventées, Valerie Cooper prit sa place comme présidente de la Commission et redonna à Steve Rogers son uniforme de Captain América, faisant de John Walker l’USAgent, après avoir simulé son assassinat pour préserver son identité secrète.

Quand Loki rassembla plusieurs génies criminels – le Caïd, Crâne rouge, le Dr Fatalis, Magnéto, le Mandarin et le Sorcier – pour fomenter ses « Actes de Vengeance », le Congrès envisagea l’adoption d’une loi sur les surhumains en général, le Superhuman Registration Act. Henry Gyrich représenta la Commission devant l’audition organisée par le Congrès, et soutint l’idée d’un enregistrement de tous les surhumains, mutants ou non, compte tenu de leur potentiel destructeur. Il proposa également que les surhumains enregistrés aident le gouvernement à arrêter les surhumains non enregistrés. L’audience fut interrompue par le Dr Fatalis qui envoya plusieurs criminels contre les Quatre Fantastiques qui participaient également aux entretiens, comme consultants. Malgré cette interruption, Mr Fantastic fut capable de convaincre le Congrès que toutes les ramifications de cette future loi n’avaient pas été envisagées et comprises et qu’il convenait donc de reporter l’adoption de cette loi à une date ultérieure.

Plus tard, quand la Freedom-Force fut décimée et que les survivants du groupe reprirent leurs activités criminelles, Valerie Cooper organisa une nouvelle équipe gouvernementale, baptisée X-Factor, constituée encore une fois de mutants : Félina, Havok, l’Homme-Mutliple, Malabar et Polaris, qui furent, au fil des mois, complétés ou remplacés par Forge, Dents-de-Sabre, Mystique, Shard, Vif argent et Wild Child. Après la rupture entre la Commission et X-Factor, aucun groupe ne vint immédiatement remplacer les mutants. Pendant un temps, les Rédempteurs furent au service de la Commission, mais depuis leurs morts face à Graviton, la Commission n’a pas formé une nouvelle équipe. Au vu des événements du Jour M, ses efforts se sont tournés vers la création d’une nouvelle force de Sentinelles, sous la houlette d’une nouvelle administration : l’O*N*E. En dehors des groupes, la Commission a également employé des agents solitaires comme Miss Marvel (alias Carol Danvers), Spider-Woman (Carpenter) après sa rupture avec la Freedom-Force, Battlestar (alias Lemar Hoskins) quand John Walker devint l’USAgent, et même le Fléau (alias Caïn Marko) comme chasseur de primes. Actuellement, la CAS emploie Deadpool, qui remplit lui aussi le rôle de chasseur de primes.


Après la récente, et secrète, reformation des Vengeurs, la CAS s’inquiéta des activités du groupe et envoya les nouveaux Thunderbolts contre l’équipe afin de prévenir les héros que la Commission gardait un œil sur eux. Après la mort des New Warriors et de plusieurs centaines de civils à Stamford lors d’un affrontement entre les héros et les criminels lors d’un show de télé-réalité, le Congrès américain adopta le Superhuman Registration Act (SRA). Quand l’adoption provoqua un schisme dans la communauté des héros, la Commission contacta à nouveau les Thunderbolts, afin qu’ils s’occupent des criminels en fuite pendant que les héros s’affrontaient entre eux. De plus, par le biais de nanotechnologie, les criminels capturés étaient contraints de rejoindre les rangs des Thunderbolts. Lorsque les rangs des héros opposés à la loi commencèrent à augmenter, après la mort de Goliath (alias Bill Foster), Iron-Man et la Commission décidèrent d’utiliser les Thunderbolts (la CAS ignorait que ceux-ci avaient déjà commencé à capturer de nombreux criminels en prévision d’un combat contre le Grand Maître) pour traquer les héros refusant l’enregistrement. Spider-Man fut l’une de leurs premières cibles mais, même s’il faillit être tué par le Pitre et Jack O’Lantern (Steve Levins), il fut sauvé par le Punisher et rejoignit à son tour les forces de Captain América. De son côté, Riordan rencontra Songbird pour discuter de l’avenir des Thunderbolts et de leur intégration au sein de l’Initiative des cinquante Etats.

Au terme de la Guerre Civile, cependant, la Commission nomma Norman Osborn comme directeur des Thunderbolts, qui furent affectés dans l’Etat du Colorado, pour le plus grand dam de Songbird. De plus, le projet sembla échapper à l’autorité de Riordan pour passer sous celle de Gyrich. Osborn fut même intégré comme membre observateur à la Commission, assistant par exemple à la réunion où fut mis en cause le comportement de Tony Stark, soupçonné de perdre la raison. Cependant, Stark ayant démontré son innocence, la confiance de la CAS en lui fut renforcée ; cependant, quand il apparut que Stark avait été impuissant à préparer le pays et la planète contre l’invasion des Skrulls, il fut renvoyé et Norman Osborn fut nommé par le Président à sa place, responsable de l’ensemble du programme Initiative. Entendu par la CAS lors de son enquête sur Stark, il n’hésita pas, sûr de sa position et des faveurs présidentielles, à mettre en cause non seulement l’industriel mais aussi la CAS elle-même. Celle-ci demeure toutefois comme organisme de surveillance des activités surhumaines même si son rôle a certainement été amoindri à cause de l’influence, et des manipulations, d’Osborn.


De gauche à droite :
Orville Sanderson, George Mathers, le Général Lewis Haywerth, Henry Peter Gyrich, Dr Valerie Cooper, Adrian Sammish, Raymond Sikorski.

Comité de direction :

Lewis Haywerth : Avec le Général Craig Halstead et Peter Standish, le Général Haywerth représente les intérêts de l’armée américaine dans les surhumains. Haywerth est un ancien partenaire des Entreprises Stark et fréquenta, au début de sa carrière, Howard Stark, père de Tony Stark (alias Iron-Man) ; ses relations avec les Stark se sont cependant refroidis quand Tony Stark cessa de produire des armes pour les militaires ce qui n’empêcha pas Haywerth de continuer à s’intéresser aux autres productions Stark. Il a également du travailler avec Tony Stark lorsque ce dernier fut brièvement Secrétaire à la Défense des Etats-Unis. Haywerth a été responsable de la plupart des tentatives de conceptions de nouveaux super-soldats, sur le modèle de Captain América, dont G.I.Max ou Nuke, ainsi que la fabrication d’armes de haute technologie, comme le projet SICCAEL. Actuellement, il est l’officier responsable de l’USAgent.

George Mathers : Il est le représentant de la CIA (Central Intelligence Agency) auprès de la Commission. Il fut l’un des éléments responsables de la crise « Captain América » en étant manipulé par Douglas Rockwell. Mathers se préoccupe du rôle croissant du SHIELD – en tant qu’organisation internationale – au sein de la politique de sécurité des Etats-Unis et s’est donc impliqué dans les projets STAR et O*N*E afin que les Etats-Unis puissent disposer d’alternatives viables face au SHIELD. Du coup, ses relations avec Maria Hill, et auparavant Nick Fury, sont loin d’être excellentes.


Adrian Sammish : Il est en charge des opérations sur le terrain pour les agents spéciaux de la CAS, gérant le personnel, l’équipement, le transport et la stratégie. Sammish et son assistant, Wesley Werner, possèdent les fichiers personnels de tous les agents de STAR, de l’O*N*E (et autrefois des Gardes) du pays. Il est aussi en contact avec l’USAgent lorsque celui-ci est en détachement pour d’autres missions. Sammish est, en général, extrêmement exigeant sur la qualité du personnel recruté.

Orville Sanderson : Il est le représentant du FBI (Federal Bureau of Investigation) à la Commission. Il est beaucoup plus renfermé et discret que les autres membres de la CAS. Il est responsable des contrats passés par la Commission avec les fournisseurs privés ; le Sénateur Harrington Byrd l’a convaincu de privilégier les Entreprises Stark aux dépens de sociétés moins recommandables comme la Roxxon-Oil-Company, Cordco, ou les Entreprises Hammer. Plutôt que d’intervenir lui-même, il préfère envoyer son assistant, Martin Farrow, négocier les accords.

Raymond Sikorski : Ancien officier de liaison gouvernemental avec les Vengeurs, Sikorski fut nommé à ce poste suite aux manipulations de la Vision pour remplacer Peter Gyrich, alors que le Vengeur cherchait à s’assurer la domination mondiale. Mais, quand les projets de la Vision furent déjouées, Sikorski resta à son poste. Sikorski participa quelques mois plus tard au projet Vigilance, consistant au démontage de la Vision et à l’effacement de ses mémoires. Malgré cette intervention, Sikorski s’est révélé un agent de liaison agréable pour les Vengeurs, bien plus compréhensif que Gyrich, même s’il fut finalement celui qui révoqua le statut spécial des Vengeurs. Peu après cette décision, les Vengeurs se tournèrent vers les Nations-Unies alors que Sikorski intégrait la Commission. Lorsque les Vengeurs retrouvèrent un statut particulier auprès des autorités fédérales, il leur fut affecté Duane Freeman, un nouvel agent, afin d’éviter d’éventuelles rancœurs. Sikorski continue à œuvrer de son côté au sein de la CAS.

Par ThierryM

Wiki de Marvel World

  • C'est avec plaisir que nous vous informons de l'ouverture de notre nouveau site internet pour l'ensemble des films, séries et jeux vidéo de Marvel : wiki.Marvel-World.com.

Recrutement

  • Nous recherchons des traducteurs Anglais->Français bénévoles (comme nous) pouvant nous aider à traduire une quantité conséquentes d'informations sur le monde Marvel.

    Contactez-nous par e-mail sur contact@marvel-world.com dès maintenant et faite partie d'une tranche d'histoire de Marvel World !

Qui est en ligne ?

    Visiteur : 25
    Membre : 0