Redevenons tous enfants avec Kid Avenue !



Kid-avenue.com, chasseur d'idées et Marvel World vous proposent 6 lots exceptionnels !



Tentez dès maintenant de remportez une lampe 3D Spider-Man, la trottinette Avengers, la clé USB Hulk, le drap de plage Spider-Man ou la montre digitale Spider-Man en participant à notre concours sur Marvel World !

Cliquez ici pour participer au concours !

Encyclopédie - Damage Control - Marvel-World.com

Encylopédie - Damage Control

Membres actifs : Henry Ackerdson, Anne, Lenny Ballinger, Robin Chapel, Albert Cleary, Kirk Eden, Goliath (Tom Foster), Anne-Marie Hoag, Jay, Marie Leahy, Monstro, Kathleen O’Meara, Jim Palmetto, John Porter, John « Bart » Rozum, Eugene Strasser, Visionnaire
Anciens membres : Robby Baldwin, Walter Declun, Hercule, Ray Lippert, la Mante Religieuse, Vincent Patilio, Rex Randolph
Base d’opérations : le Flatiron Building, Manhattan (New York, Etats-Unis)
Première apparition : VO : Marvel Comics Presents (mai 1989, par Dwayne McDuffie & Ernie Colon) – VF : Marvel Elite n°13 (janvier 2002, avec la publication de Fantastic Four vol.3 # 37 ; Marvel Comics Presents # 19 reste inédit en France)

Histoire : Damage Control Incorporated est une compagnie d’ingénierie et de construction basée à Manhattan et qui s’est spécialisée dans le nettoyage, la réparation et la restauration des biens détruits ou abîmés au cours des activités destructrices des êtres surhumains. Damage Control a réussi à établir un quasi monopole en ce domaine, qui s’est révélé extrêmement lucratif pour l’organisation. Le quartier général de Damage Control se situe dans le Flatiron Building, à l’intersection de la Cinquième Avenue et de Broadway, à Manhattan (New York). La compagnie entretient aussi un ensemble d’entrepôts et d’ateliers, de la taille d’un stade d’athlétisme, et qui se situent dans le New Jersey.

Damage Control fut fondée par Anne-Marie Hoag, ancienne espionne du gouvernement américain, avec des fonds venant de Tony Stark et Wilson Fisk, chacun détenant la moitié des actions de la société, même si Stark éprouva rapidement des difficultés à devoir travailler avec un criminel notoire. Damage Control resta dirigée pendant des années par Anne-Marie Hoag, dont le titre était Directrice des Opérations. Tous les cadres de la comptabilité ainsi que les autres cadres de Damage Control lui étaient subordonnés. Parmi les autres cadres de Damage Control figurent le Vice-Président en charge du marketing Henry Ackerdson, la Directrice des affaires commerciales Robin Chapel, le comptable Albert Cleary et le Responsable de Développement et des Recherches Eugene Strasser. John Porter est l’un des nombreux cadres commerciaux de la société qui s’occupe des cas individuels des compagnies ou particuliers sollicitant les services de Damage Control, comme Marie Leahy. Parmi le reste du personnel, il est possible de citer le chef de chantier Lenny Ballinger, Bart Rozum, qui fut stagiaire durant ses études et est depuis devenu le secrétaire de Robin Chapel, la réceptionniste connue seulement sous le prénom d’Anne et le chef de la sécurité prénommé Jay. Les effectifs de Damage Control Incorporated comprennent environ trois-cents employés permanents ; cependant, la société sous-traite régulièrement des constructions, des réparations et d’autres tâches auprès d’autres compagnies. Les employés de Damage Control se sont retrouvés mêlés à une évasion à la Voûte, ont rencontré le Dr Fatalis, ont été menacés de mort par le Punisher et ont même croisé des êtres cosmiques tels que le Surfeur d’argent et Galactus. Ils ont aussi « combattu » aux côtés des X-Men, sympathisé avec les New Warriors et faillirent être détruits par l’incroyable Hulk.

Après la destruction du Baxter-Building, le quartier originel des Quatre Fantastiques, Damage Control avec le corps d’ingénieur du SHIELD réparèrent les dégâts du voisinage avant de construire le nouveau quartier général des FF, le Four Freedoms Plaza, sur le même site du précédent building selon des plans conçus par Reed Richards lui-même. Damage Control a également travaillé avec l’équipe de héros surhumains appelée les Avengers, et ceci depuis les tous premiers temps de l’existence de ces derniers. Après la destruction du Manoir des Avengers après son invasion par les Maîtres du Mal du Baron (Helmut) Zemo, Damage Control accomplit avec succès la mission confiée par le groupe consistant à convertir l’ancien site du manoir en un parc commémorant les Avengers tombés au combat.

Outre les tâches accomplies pour les organisations super-héroïques, Damage Control œuvre également régulièrement pour des organisations publiques ; ainsi, la société a travaillé à plusieurs reprises pour la mairie de New York, le gouvernement fédéral des Etats-Unis. Sur le plan de la clientèle privée, Damage Control a eu plusieurs contrats avec de nombreuses sociétés privées, comme les Entreprises Stark, et même des particuliers. Par exemple, Damage Control a souvent effectué des travaux de réparations pour le Josie’s Bar, un bar de Hell’s Kitchen, à Manhattan, régulièrement le théâtre d’affrontement entre le justicier costumé appelé Daredevil et diverses figures de la pègre new-yorkaise. Les clients privés payent souvent les services de Damage Control par le biais d’une police d’assurance « AAE » (Assurance pour les Activités Extraordinaires), connue auprès du public sous le surnom d’ « assurance contre les super-héros ». Les clients qui ne sont pas couverts par cette assurance peuvent solliciter des aides publiques auprès du Fonds Fédéral pour Régions dévastées (FFRoD) afin de couvrir les coûts, parfois exorbitants, des services de Damage Control. A cause des affrontements permanents de surhumains dans la ville de New York, le gouvernement américain a fait de New York une ville éligible à une aide financière pour zone de guerre de manière permanente.

Damage Control utilise plusieurs techniques de constructions et d’ingénieries extrêmement sophistiqués par rapport au reste des techniques utilisés par d’autres sociétés, ce qui permet à la compagnie d’accomplir ses réparations et ses travaux en des durées extrêmement courtes par rapport à d’autres concurrents. Damage Control dispose d’une ligne téléphonique gratuite, le 1-800-555-MEND, pour permettre à ses clients de l’appeler.

A l’époque des Actes de Vengeance, lorsque Anne-Marie Hoag reçut un poste officiel parmi les administrations de Washington, elle nomma Robin Chapel à sa place. Stark et Fisk profitèrent de l’occasion pour vendre leurs participations dans Damage Control : Stark car il refusait d’être plus longtemps associé à Fisk et ce dernier parce qu’il ne faisait pas confiance à Chapel pour maintenir la société à flots. Une compagnie rivale, Carlton Company, prit le contrôle de Damage Control, tentant de rentabiliser encore plus al société ; cependant, au cours de leur prise de contrôle, les procédés utilisés par Carlton provoquèrent la colère de plusieurs employés de Damage Control et faillirent ruiner complètement la société. A Washington, Anne-Marie Hoag convainquit le SHIELD d’investir dans Damage Control et Nick Fury, qu’elle avait connu durant ses années d’espionnage, prêta à Hoag les fonds nécessaires pour racheter la compagnie à Carlton Co. Le SHIELD découvrit à l’occasion que la vente de Damage Control par Fisk avait été en fait un projet de celui-ci pour racheter la compagnie à bas prix et en être le seul propriétaire, bénéficiant des profits qu’il escomptait suite aux événements des Actes de Vengeance qu’il avait aidés à mettre en place avec d’autres cerveaux criminels.

La confrontation avec le Caïd eut cependant un effet inattendu quand l’équipe de Damage Control découvrit qu’un film avait été lancé à leur sujet, une version fictive de leur confrontation avec le seigneur de la pègre. Simon Williams (Wonder-Man) fut engagé pour jouer le rôle de John Porter et, durant le tournage, Williams se montra nu de dos, humiliant Porter. Marlon Brando fut engagé pour jouer le Caïd et James Coburn pour Lenny Ballinger. Shelley Long, avec un grand nombre de scènes de nu, provoqua la colère de Robin Chapel, qu’elle incarnait à l’écran. Jimmy J.J. Walker joua le rôle d’Albert Cleary mais le scénario modifia totalement la réalité, faisant de lui un Afro-américain issu d’un ghetto, avant d’être étranglé par le Caïd. John Candy joua Eugene Strausser, qui fut transformé en un personnage comique pour le film. Lors de la soirée organisée pour la première du film, l’équipe de Damage Control fut appelée à l’aide par le Surfeur d’argent afin de lui venir en aide pour faire face à Rex « Edifice Rex » Randolph, un employé du groupe. Celui-ci avait obtenu le pouvoir cosmique et cherchait à nettoyer l’univers en provoquant un « big crunch » en recomposant l’Œuf cosmique. Plusieurs des employés de la compagnie se réunirent pour évoquer le problème, rencontrant d’autres entités cosmiques comme Galactus et Seigneur Chaos. Mais ce fut Robin Chapel qui trouva la solution, renvoyant Randolph de Damage Control.

Au cours des années qui suivirent, Damage Control participa à plusieurs projets de reconstruction ; la société reçut même la participation exceptionnelle d’Hercule, dans le cadre d’une peine de substitution, après avoir causé de sérieux dégâts à la ville de New York en état d’ébriété ; quelques temps plus tard, il réintégra Damage Control, sur une base plus durable, afin de pouvoir gagner sa vie après le procès avec le Constricteur pour les blessures infligées par le dieu de l’Olympe lors de l’arrestation du criminel. Après avoir récupéré les indemnités versés au Constricteur, Hercule quitta de nouveau la société. Le jeune Robbie Baldwin (alias le justicier Speedball) a également été stagiaire à Damage Control. Comme directrice générale, Chapel a pris Bart Rozum comme secrétaire ; depuis peu, elle est secondée dans ses fonctions par Kathleen O’Meara qui a été nommée vice-présidente.

Peu de temps avant la Guerre civile, la société se retrouva sous la direction de Walter Declun, qui avait acheté un nombre d’actions significatives de la société après sa mise sur le marché. Afin d’accroître les profits de Damage Control, il commença à fournir de la MGH (Mutant Growth Hormone) à divers criminels surhumains, afin d’augmenter les dégâts qu’ils provoquaient et donc multiplier les chantiers pour la société. Sa stratégie devait conduire au désastre de Stamford quand Nitro, qui avait reçu de la MGH de Declun, provoqua la mort de plus de 600 personnes après avoir été attaqué par les New Warriors. Alors que la communauté héroïque commençait à se déchirer, Wolverine remonta la piste de Nitro et finit par arriver à Declun dont la stratégie portait ses fruits, Damage Control ayant obtenu le contrat de reconstruction de Stamford. Après avoir affronté la sécurité de la société – des gardes revêtues d’armures de Mandroïdes – Wolverine, avec deux soldats de la garde d’Atlantis (envoyés par Namor venger la mort de Namorita), fit face à Declun ; de son côté, Anne-Marie Hoag, alertée par l’enquête de Wolverine, avait racheté les parts de Declun et le renvoya quelques instants avant que Wolverine ne se jette sur lui, le blessant gravement, sans pour autant se résoudre à le tuer. Damage Control devait continuer à offrir ses services suite aux dégâts provoqués par les surhumains. Ainsi, John Porter se rendit peu après au Baxter Building pour estimer les réparations nécessaires du bâtiment, consécutives à la dispute de Reed et Sue Richards au cours de la Guerre Civile.

C’est peu après le terme de la Guerre Civile qu’une nouvelle branche de Damage Control, baptisée « Recherche et Sauvetage » fit son apparition, composée exclusivement de surhumains, parmi lesquels le colosse appelé Monstro ou encore Visionnaire et placée sous la direction de Ballinger ; le but de cette branche était d’intervenir immédiatement après un combat de surhumains afin de rechercher et évacuer les éventuels civils pris au piège de ce genre d’affrontement. Peu avant la Guerre du Hulk, la division fut rejointe par le nouvel Ant-Man (Eric O’Grady), sous l’identité de la Mante religieuse mais, celui-ci abandonna l’équipe durant la Guerre de Hulk, afin d’échapper au SHIELD. C’est d’ailleurs au lendemain de ce conflit, que Damage Control fut extrêmement sollicité, participant au nettoyage et à la reconstruction des bâtiments, voire des quartiers, dévastés par le conflit. Tom Foster, le neveu de Bill Foster, tué durant la Guerre Civile, rejoignit alors Damage Control, utilisant le sérum de son oncle pour devenir un nouveau Goliath, participant au nettoyage des décombres, aux côtés de Monstro et Visionnaire. Au cours des travaux, l’une des machines détruites de Hulk provoqua l’animation du Chrysler Building ; celui-ci chercha à quitter New York pour voyager à travers le monde mais John Porter fut capable de négocier avec lui, acceptant de le laisser partir un mois par an. Quelques temps après, la compagnie fut de nouveau chargée par les Avengers de reconstruire leur Manoir historique, donné à Luke Cage pour sa propre équipe d’Avengers, tandis que le groupe de Captain América demeurait à la Tour Stark.

Employés de Damage Control


Henry Ackerdson : Responsable du marketing, Ackerdson fut relativement peu populaire au début de sa carrière à Damage Control, à cause de son idée que chaque employé devrait porter l’uniforme d’un super-héros, mais il finit par se faire accepter par le reste du personnel.
Anne : Réceptionniste (son nom de famille est inconnu).
Lenny Ballinger : Responsable des constructions et désormais chef de la division « Recherche et Sauvetage », un homme d’âge moyen, l’attitude plus que détendue de Lenny l’a rendu extrêmement populaire auprès de ses hommes et il fut l’un des responsables de Damage Control à s’opposer aux méthodes de Carlton Co. en s’associant à la grève de ses hommes ; bien qu’il reçut une forte somme pour se désolidariser d’eux. Bien que parfois confondu avec l’acteur Lee Marvin, Ballinger reste convaincu qu’il ressemble plus à Paul Newman.
Robby Baldwin : Stagiaire pendant quelques semaines.
Robin Chapel : Responsable des affaires commerciales et l’employée en laquelle Hoag a le plus confiance. Elle a développé une gentille rivalité avec John Porter, car elle cherchait à obtenir sa place lorsqu’il fut engagé. Depuis, ils sont devenus de bons amis et sortent désormais ensembles. Très compétente et ambitieuse, Chapel est néanmoins une personne sympathique derrière son apparence sérieuse et affairée. Temporairement mise sur la touche à cause des manipulations de Walter Declun, elle a depuis repris sa place de directrice managériale de Damage Control.
Albert Cleary : Contrôleur financier, Albert est un génie de la finance et conserve en toutes circonstances un esprit froid et analytique, même lorsqu’il doit présenter des factures à des individus tels que le Dr Fatalis. Celui-ci lui proposa même un emploi, que Cleary déclina calmement mais fermement ; le calme de Cleary impressionna suffisamment Fatalis pour que le tyran latvérien ne lui tienne pas rigueur de son refus. Il possède l’étonnante capacité de ne jamais froisser son costume.
Walter Declun : Financier et boursicoteur impitoyable, il racheta une part suffisante de Damage Control quand la société fut mise sur le marché ; il en profita pour s’imposer comme directeur des affaires et conclut plusieurs accords avec des criminels surhumains dans le but d’améliorer les profits de la société. Indirectement responsable du désastre de Stamford, ses parts furent finalement rachetées par Hoag (avec l’aide de Stark) ; celle-ci le renvoya immédiatement, avant qu’il ne soit apparemment tué par Wolverine. Cependant, il survécut à cette confrontation et a repris ses activités en dehors de Damage Control.
Kirk Eden : Partenaire de Jim Palmetto, Eden s’occupa des dégâts provoqués par le Ghost Rider (alias Dan Ketch) dans le quartier du Bronx.
Goliath (Tom Foster): Neveu de Bill Foster, il rejoignit Damage Control, suite aux événements de la Guerre de Hulk.
Hercule : Il a effectué une peine de substitution au sein de Damage Control, travaillant principalement dans les services de constructions et démolitions.
Anne-Marie Hoag : Fondatrice et première directrice de Damage Control. D’un certain âge, elle est amie avec l’ancien directeur du SHIELD, Nick Fury, et l’a convaincu de faire prêter par le SHIELD l’argent suffisant pour racheter l’ensemble des actions de sa société. Anne-Marie Hoag est également une proche de Luke Cage, bien que l’un et l’autre aient décidé de ne pas parler de leur passé commun. Elle est actuellement la propriétaire de la société.
Jay : Responsable de la sécurité (son nom de famille est inconnu).
Marie Leahy : Cadre commerciale.
Ray Lippert : Ancien représentant de Carlton Co au sein de Damage Control lorsque la seconde fut rachetée par la première, il quitta les bureaux de Damage Control quand Anne-Marie Hoag reprit le contrôle de sa société.
La Mante Religieuse (Eric O’Grady) : Membre de la branche « Recherche et Sauvetage » de Damage Control, Eric O’Grady utilisa le pseudonyme de la Mante religieuse pour préserver son anonymat. Damage Control ignora durant tout son contrat qu’il était en réalité le nouvel Ant-Man. O’Grady quitta finalement la société pour intégrer l’Initiative sous son identité d’Ant-Man.
Monstro (Frank Johnson) : Ancien pompier menant une vie d’errances à travers les Etats-Unis avant de rejoindre Damage Control.
Kathleen O’Meara : Vice-présidente de Damage Control, elle sortit brièvement avec Ben Grimm.
Jim Palmetto : Partenaire de Kirk Eden, et responsable avec lui de la réparation des dégâts causés par le Ghost Rider (alias Dan Ketch) dans le Bronx.
Vincent « Vinnie » Patilio : Ancien criminel surhumain appelé l’Homme-Grenouille (le premier du nom), il fut brièvement engagé par Damage Control. Eugene Strasser améliora son uniforme d’Homme-Grenouille.
John Porter : Cadre commercial, il travaillait indépendamment comme assureur dans le domaine des « assurances contre les super-héros » quand il fut engagé par Anne-Marie Hoag. Initialement en rivalité avec Robin Chapel, ils sont devenus de bons amis depuis lors et ils sortent désormais ensembles. John a la faculté de trouver des solutions calmes et pratiques aux problèmes les plus compliqués. Il est également, bizarrement, ami avec le criminel notoire appelé le Boulet, l’un des Démolisseurs.
Rex « Edifice Rex » Randolph : Ancien employé, il trouva un artefact qui lui donna de vastes pouvoirs cosmiques. Sous l’identité d’Edifice Rex, il tenta de nettoyer l’univers en annulant la création, mais fut arrêtée par Robin Chapel quand elle le renvoya.
Bart Rozum : Ancien stagiaire, Robin Chapel lui proposa un emploi définitif comme assistant personnel (secrétaire) de Robin Chapel. Il est complètement sous le charme d’Anne, la réceptionniste. Il est ami avec Robbie Baldwin, une amitié qu’il put utiliser pour négocier l’emploi de surhumains dans la reconstruction de New York après la Guerre de Hulk.
Eugene « Gene » Strasser : Technicien, il devint (très brièvement) un criminel en armure quand Damage Control fut racheté par Carlton Co et que les nouveaux dirigeants le renvoyèrent. Strasser attaqua même Miss Hulk mais fut engagé de nouveau quand Mrs Hoag reprit le contrôle de sa société. Il a effectué sa peine de prison pour ses actes sur la base d’un travail d’intérêt public, grâce à son « ancien patron » Nick Fury, qu’il effectua au sein de Damage Control à son propre poste.
Visionnaire (Abigail Dunton) : Dotée de capacités psychiques de faible niveau, elle appartient à la branche « Recherche et Sauvetage » de la société, servant à repérer les civils prisonniers des décombres.

Informations sur la fiche


Rédacteur(s) : ThierryM
Nombre de lecture : 8739

Wiki de Marvel World

  • C'est avec plaisir que nous vous informons de l'ouverture de notre nouveau site internet pour l'ensemble des films, séries et jeux vidéo de Marvel : wiki.Marvel-World.com.

Recrutement

  • Nous recherchons des traducteurs Anglais->Français bénévoles (comme nous) pouvant nous aider à traduire une quantité conséquentes d'informations sur le monde Marvel.

    Contactez-nous par e-mail sur contact@marvel-world.com dès maintenant et faite partie d'une tranche d'histoire de Marvel World !

Qui est en ligne ?

    Visiteur : 3
    Membre : 0