Recrutement


Nous recherchons actuellement des fans Marvel bénévoles pouvant nous aider à traduire une quantité conséquentes d'informations sur le monde Marvel. Si vous possédez un bon niveau de traduction de l'anglais vers le français et que Marvel World vous a un jour aider, il est temps de nous rendre la pareille !

Contactez-nous par e-mail sur contact@marvel-world.com dès maintenant et faite partie d'une tranche d'histoire de Marvel World !

Encyclopédie - Docteur Octopus (le) - Marvel-World.com

Encylopédie - Docteur Octopus (le)


Véritable nom : Otto Gunther Octavius
Profession : Cerveau criminel, ancien chercheur en physique atomique
Statut légal : Citoyen des Etats-Unis avec un casier judiciaire
Identité : Publiquement connue
Autre identité : The Doctor Octopus (VO), The Master Planner (VO), The Master Programmer (VO) ; le Stratège, le Maître-Programmeur, Doc Ock
Lieu de naissance : Schenectady, New-York (Etats-Unis)
Situation de famille : Célibataire
Parents connus : Torbert Theodore Octavius (père, décédé), Mary Lavinia Octavius (mère, décédée), Hargrove (cousin)
Appartenance à un groupe : Fondateur des Sinister Six, fréquemment chef de son propre gang, fondateur d’une des incarnations des Maîtres du Mal
Base d'opérations : Mobile
Première apparition : VO : Amazing Spider-Man (vol.1) # 3 (juillet 1963, par Stan Lee & Steve Ditko) – VF : Fantask n°7 (août 1969)
Taille : 1m75
Poids : 111 kg
Yeux : Marrons
Cheveux : Bruns

Histoire : Fils d’une mère étouffante et d’un père brutal, Otto Octavius grandit dans la ville de Schenectady, dans l’état de New-York. Son père, un ouvrier d’usine, battait régulièrement le jeune Otto ainsi que son épouse Mary Lavinia ; terrifié par son père, Otto fut ainsi un enfant, puis un adolescent renfermé, timide et craintif. Ce caractère fut encore plus renforcé par l’attitude surprotectrice de sa mère, qui, en même temps, le poussait à ne pas devenir comme son père et à travailler avec ardeur à l’école pour pouvoir aller à l’université. Otto fut ainsi un élève modèle et travailleur, aux notes irréprochables. La mort accidentelle de son père, lors d’un incident à l’usine, ne fit que renforcer sa détermination à se plonger dans les études d’une manière obsessionnelle et plus particulièrement vers les sciences.

Continuant à vivre avec sa mère, qui continuait à ne voir en Otto que son petit garçon, celui-ci termina ses études et devint bientôt un physicien, un inventeur et un conférencier respecté dans la communauté scientifique. Ayant déjà un renom, Otto participa à un symposium sur le développement d’armes pour le ministère de la défense ; à cette occasion, il croisa la route d’un jeune Tony Stark, qui venait d’héritier de la société familiale et se désintéressait encore de la production militaire, ironisant sur les projets d’Otto. Pour aider à la manipulation des substances radioactives tout en restant à une distance de sécurité, Otto se fabriqua un harnais à fixer sur son corps et contrôlant quatre bras tentaculaires métalliques – ce qui lui valut dès lors le surnom de Docteur Octopus. Vers cette époque, et même si Otto répugnait à nouer tout lien d’amitié avec ses collègues, il finit par sympathiser avec une jeune chercheuse, Mary-Alice Anders. Surmontant ses appréhensions et ses préjugés, Otto finit par sortir avec Mary-Alice et il envisagea de demander à la jeune femme de l’épouser. Lorsque sa mère éclata de rage en écoutant Otto lui annoncer son prochain mariage, celui-ci, pour plaire à sa mère, rompit brutalement avec Mary-Alice. Peu après, il découvrit que sa mère fréquentait à son tour un bibliothécaire et envisageait-elle aussi de se remarier, et de laisser Otto seul. Furieux, il se disputa avec elle, lui reprochant son comportement abusif de toutes ces années, et, involontairement, provoqua un infarctus qui s’avéra fatal pour Mary Lavinia Octavius. Totalement seul désormais, Otto se replongea encore plus dans ses recherches.

Lors d’un accident de laboratoire, des liquides volatiles explosèrent – bombardant le scientifique de radiations. Les substances le rendirent capable de contrôle mentalement les bras mécaniques mais, en même temps, l’accident avait provoqué des dégâts irréversibles à son cerveau – faisant du respecté chercheur un criminel mégalomane. Sortant de l’hôpital où il avait été soigné, Otto comprit que sa nouvelle force – combinée avec sa remarquable intelligence – pourrait le rendre immensément puissant. Prenant le personnel de l’hôpital en otage, il triompha aisément de Spider-Man lors de leur premier combat. Doc Ock, ainsi que la presse allait bientôt le surnommer, prit alors le contrôle d’un laboratoire de recherches nucléaires et se retrouva une nouvelle fois opposé au monte-en-l’air ; mais, cette fois, ce dernier put le vaincre, en évitant ses bras artificiels et l’assommant d’un seul uppercut.

Après avoir effectué sa peine de prison, légère car son attitude fut imputée au choc de l’accident initial, Otto tenta de rassembler des fonds en aidant le gangster Blackie Gaxton à s’évader ; pour l’occasion, Doc Ock reçut l’aide de l’avocat de Gaxton, Bennett Brant. Spider-Man fit échouer le projet, mais ne put empêcher la mort de Brant, tué par Gaxton lui-même et sous les yeux de sa propre sœur, Betty Brant – alors l’amie de Peter Parker, la véritable identité de Spider-Man. Octopus, lui, réussit à prendre la fuite. Après un nouvel affrontement avec Spider-Man, où il démasqua le jeune homme mais refusa de croire que son ennemi n’était qu’un adolescent, le Dr Octopus rassembla d’autres ennemis du héros pour former les Sinister Six (avec Electro, l’Homme-Sable, Kraven le Chasseur, Mystério et le Vautour) dans l’espoir de vaincre le héros. Il décida d’enlever Betty Brant, sachant que Spider-Man était venu auparavant à sa rescousse et agirait probablement de même une seconde fois. May Parker, en visite alors chez Brant, fut également capturée. Otto traita la vieille femme avec considération, et celle-ci n’eut pas le temps de réaliser qu’elle avait été enlevée par un criminel.

Après la défaite des Sinister Six, Doc Ock décida de monter son propre gang et se construisit une base sous-marine dans la rade de New-York, adoptant l’identité du Stratège. Il lança une série de cambriolages pour s’approprier un ensemble de substances expérimentales, cherchant à accroître sa maîtrise des sciences nucléaires. Son but était de développer un rayon à radiations avec lequel il pourrait obliger le monde à lui obéir. Mais ses projets furent perturbés par l’intervention de Spider-Man : quand May Parker tomba malade, Peter Parker (Spider-Man) lui donna de son sang pour l’aider à se rétablir, sans réaliser que les substances radioactives de celui-ci allaient provoquer de nouveaux maux. La seule substance pouvant soigner May Parker était un isotope expérimental, l’ISO-35. Parker réussit à trouver suffisamment d’argent pour financer l’opération mais le produit avait été entre temps dérobé par les hommes du Stratège. Spider-Man remonta leur piste jusqu’à leur base où il découvrit que le cerveau criminel derrière la bande n’était autre que le Dr Octopus. Au cours du combat, la base dut détruite mais Doc Ock put s’échapper pendant que Spider-Man récupérait le produit qu’il était venu chercher et put ainsi sauver sa tante avec l’aide du Dr Curt Connors (alias le Lézard).

Otto eut alors l’idée de s’emparer d’une machine militaire capable de provoquer le dysfonctionnement de n’importe quel mécanisme. Après deux vaines tentatives, il réussit finalement à s’en emparer lors de son troisième essai, malgré l’intervention de Spider-Man. Tournant la machine vers le héros, il provoqua alors l’amnésie du héros et le persuada qu’ils étaient alliés. Puis, il envoya Spider-Man rechercher les composants manquants de la machine. Même si le monte-en-l’air n’avait pas retrouvé tous ses souvenirs, son sens d’araignée instinctif le convainquit de ne pas faire confiance à Otto et il se retourna contre lui, le battant une nouvelle fois. Désormais en prison, ses bras artificiels confisqués, Otto fit la preuve de ses talents et de l’étendue de son contrôle sur ses tentacules en en prenant le contrôle à distance, au-delà de la distance dont on le pensait capable d’y arriver. Les tentacules le libérèrent de sa prison et il affronta de nouveau Spider-Man, après une tentative avortée d’enlever un diplomate étranger. Au cours de leur bataille, le capitaine George Stacy, le père de Gwendolyne Stacy, l’amie de l’époque de Peter Parker, fut mortellement blessé par la chute de gravats en protégeant un enfant innocent. Spider-Man tenta de retrouver Doc Ock dans les jours qui suivirent mais celui-ci réussit à lui échapper.

A nouveau libre, Otto profita de l’absence momentanée du Caïd (plongé dans un état catatonique après avoir été trahi par son propre fils) pour tenter de devenir le chef de la pègre new-yorkaise. Cette tentative le mit en conflit d’un autre candidat au remplacement du Caïd : Hammerhead. Les deux gangs se livrèrent une bataille meurtrière dans laquelle Spider-Man fut, une fois de plus, impliqué. Il réussit à vaincre Otto qui fut de nouveau placé en prison ; là, il découvrit que May Parker avait hérité d’un lointain parent une petite île canadienne sur laquelle avait été construit un réacteur nucléaire commercial. Dès sa libération, Otto décida de s’emparer de cette île et tenta d’épouser May Parker. Pour le plus grand soulagement de Spider-Man, Hammerhead interrompit la cérémonie, et le combat qui mit aux prises Hammerhead, Spider-Man et Otto conduisit à la destruction de l’île et la mort apparente des deux criminels.

Doc Ock s’avéra bien vivant mais se cacha comme clochard dans les rues new-yorkaises pour essayer d’échapper à un Hammerhead devenu spectral. Retrouvant May Parker, Doc Ock put utiliser ses talents de chercheurs pour rendre sa forme tangible à son ennemi, avant de le combattre de nouveau, s’alliant même avec Spider-Man. Le combat achevé, pour respecter leur trêve, les deux hommes se séparèrent sans s’affronter. Quelques mois plus tard cependant, Doc Ock devait à nouveau combattre Spider-Man lors d’une nouvelle tentative pour contrôler la pègre qui l’opposa au gangster Jimbo Ryan et au procureur Kent Blake. S’étant emparé d’un sous-marin, Otto y combattit Spider-Man ; le sous-marin ne résista pas au combat et finit par couler, entraînant apparemment Doc Ock avec lui. Mais, grâce à la puissance de ses bras, il put échapper à la mort et, peu après, tenta de s’emparer de divers matériels appartenant à Glenn Industries, ce qui l’amena à affronter le justicier Daredevil. Affrontant par la suite Captain América, Spider-Man, le Punisher et la mutante Dazzler, le Dr Octopus renoua avec son ambition de devenir le chef de la pègre de New-York. Cette fois-ci, c’est le Hibou qui tenta de s’opposer à ses projets ; Spider-Man et la Chatte noire se retrouvèrent mêlés au conflit, de même que le Caïd qui rebâtissait son empire du crime. Quand la Chatte faillit mourir au cours d’un combat entre les gangs d’Otto et du Hibou, Spider-Man s’apprêta à livrer son dernier combat contre un Dr Octopus prêt à tout pour l’éliminer. Mais, animé par son désir de revanche, Spider-Man triompha d’Otto, l’humiliant et le rabaissant, et obtenant une victoire totale sur son ennemi.

Enlevé peu après, avec d’autres criminels et héros, par le Beyonder pour participer aux guerres secrètes de ce dernier, Otto, revenu sur Terre, commença à développer une crainte extrême du tisseur, qui tourna bientôt à la phobie irraisonnée. Doc Ock fut alors transféré d’une prison vers un établissement psychiatrique pour y être soigné par le Dr Jefferson. Brièvement sorti pour accompagner Mr Fantastic afin de trouver un remède pour sauver son épouse qui risquait de mourir suite à sa seconde grossesse, il tenta de faire face à sa peur de Spider-Man mais les deux rencontres qui s’en suivirent ne firent qu’accroître les frayeurs du Dr Octopus. En désespoir de cause et toujours déterminé à se débarrasser de son ennemi, le Dr Octopus décida de ne pas l’affronter face à face, se sachant incapable d’en triompher et se résolut à utiliser une arme biologique pour détruire New-York et son entière population, éliminant ainsi Spider-Man. Afin d’éviter un tel massacre, Spider-Man confronta Doc Ock et se laissa battre de manière humiliante afin de rendre sa confiance en soi à son ennemi, et ainsi d’épargner New-York. Victorieux, Otto renonça à son plan et abandonna son ennemi « vaincu » face à sa propre humiliation.

Peu après, quittant la côte est, Doc Ock s’allia à Mme Menace pour se procurer armes et hommes, mais dut combattre le Vengeur Œil-de-Faucon et l’Homme-Sable, alors employé par la mercenaire Silver-Sable. Après un accrochage avec le jeune Speedball, il reforma les Sinister Six, obligeant l’Homme-Sable à lui obéir en menaçant la famille chez qui il vivait à l’époque incognito. Mais, l’équipe ne connut pas plus de succès lors de cette incarnation que lors de sa première formation. Il fit une nouvelle tentative en solo contre Spider-Man puis se résolut à reformer encore une fois les Sinister Six ; cette fois, il augmenta ses effectifs en recrutant Gog, un extra-terrestre de la race des Tsiln, et il fallut l’union de Spider-Man, Deathlok (alias Michael Collins), le Ghost Rider (alias Dan Ketch), Hulk et Sleepwalker pour mettre un terme aux agissements des Six. Doc Ock put cependant s’échapper et se rendit peu après au Canada pour une vente d’armes au cours de laquelle il dut combattre les héros locaux d’Alpha Flight.

Malgré cela, Otto avait manifestement changé. Il apprit vers cette époque que son ancienne fiancée, Mary Alice Anders – devenue Mary Alice Burke après son mariage – se mourait du SIDA ; Otto entreprit des recherches désespérées pour lui trouver un remède – volant divers produits de laboratoire pour mener ses expériences. Mais ses tentatives échouèrent et Mary-Alice décéda ; le choc fut tel que Otto se rendit à Spider-Man pour être emprisonné. Extrêmement amer, Otto s’évada par la suite ; à l’époque, Spider-Man avait été empoisonné par le Vautour ; espérant toujours tuer lui-même le héros, le Dr Octopus, désormais allié à la mystérieuse Stunner (alias Angelina Brancale), il captura et démasqua son adversaire avant d’analyser le virus mortel et de fabriquer un antidote pour le héros. Bien que méfiant, Spider-Man prit le remède et put ainsi survivre. Mais, Otto ne devait guère profiter de ce triomphe ; souhaitant protéger Parker de tous ses ennemis, son clone appelé Kaine assassina le Dr Octopus en lui brisant la nuque. Peu après, Carolyn Trainer, qui avait assisté Otto sur plusieurs de ses projets sur la réalité virtuelle dont Stunner tirait ses pouvoirs, téléchargea la sauvegarde de l’esprit d’Otto qu’elle avait effectué peu avant sa mort sur un ordinateur où l’esprit d’Otto, adoptant l’identité du Maître Programmeur, vint l’aider à se confectionner ses propres bras tentaculaires et devenir la nouvelle Dr Octopus.

Quelques mois après, la Rose (alias Jacob Conover), un chef de gangs de New-York, forma une alliance avec les Vrais Croyants, un culte oriental lié à la Main, et, ensembles, ils utilisèrent les techniques mystiques de la secte pour ressusciter Otto Octavius et en faire leur serviteur. Au cours de la cérémonie, ils comptaient utiliser l’énergie vitale de Spider-Man pour ramener Doc Ock, mais, celui-ci leur ayant échappé, Stunner décida de se sacrifier pour ramener son amant. A peine Otto était-il revenu à la vie, que Carolyn Trainer utilisa les schémas mentaux du Maître Programmeur pour lui rendre sa personnalité et ses souvenirs ; après lui avoir restitué ses tentacules, ils prirent alors la fuite, prêts à mener leurs propres projets ; cependant, l’expérience fut suffisamment traumatisante pour que le Dr Octopus perde le souvenir de l’identité de Spider-Man. Après avoir rendu visite à Angelina Brancale, désormais plongée dans un coma irréversible en lui ayant offert son énergie vitale, Otto disparut quelques temps de la circulation, probablement pour récupérer et mettre au point de nouveaux plans.

Se séparant de Carolyn Trainer, il recruta Charlotte Witter, petite-fille de la voyante Madame Web, et en fit une nouvelle Spider-Woman, l’aidant à acquérir les capacités des deux femmes qui avaient porté ce nom : Jessica Drew et Julia Carpenter. Mais, lorsqu’ils s’attaquèrent à la dernière Spider-Woman en date, la jeune Mattie Franklin, ils durent combattre Spider-Man ; au cours de l’affrontement, Witter fut vaincue et Franklin récupéra les pouvoirs volés, augmentant les siens propres. Otto et Witter attaquèrent une nouvelle fois de s’emparer des pouvoirs de Mattie Franklin, mais furent une nouvelle fois défaits. Abandonnant sa nouvelle partenaire, il s’attaqua de nouveau à Spider-Man, avant de reconstituer les Sinister Six ; mais cette fois, c’est l’un des Six, Venom, qui provoqua la dissolution du groupe quand il se retourna contre ses partenaires, blessant sérieusement l’Homme-Sable. Cherchant un nouvel allié, Otto s’associa avec Fusion et, ensembles, ils attaquèrent de nouveau Spider-Man mais Doc Ock se retourna contre son partenaire, le battant à mort avant d’être vaincu lui-même par le monte-en-l’air. Quelques semaines plus tard, il combattait de nouveau Spider-Man, alors en visite sur la côte ouest pour se réconcilier avec son épouse, Mary-Jane. Adoptant un nouvel uniforme et après avoir modifié ses tentacules, le Dr Octopus, revenu à New-York, tenta d’obliger Spider-Man à révéler son identité en public en prenant des otages, menaçant de les tuer si le tisseur ne lui obéissait pas ; le héros rusa, cachant son visage derrière un second, ce qui permit à la police new-yorkaise de libérer les otages en profitant de la stupeur d’Otto. Au cours du combat qui opposa alors les deux vieux adversaires, Spider-Man battit Octavius et l’abandonna aux forces de police. Otto fut une nouvelle fois vaincu peur après par Spider-Man et Invincible.

Au début de la Guerre Civile, Doc Ock organisa une nouvelle incarnation des Sinister Six mais elle fut rapidement vaincue par Captain América et ses Vengeurs Secrets ; cependant, le Dr Octopus réussit à leur échappe. Ainsi, peu après avoir révélé son identité en direct à la télévision, Spider-Man fut une nouvelle fois attaqué par le Dr Octopus, furieux d’avoir été vaincu aussi souvent par celui qui n’était à ses débuts qu’un adolescent. Doc Ock s’attaqua au lycée où enseignait Parker, menaçant de blesser les enfants s’il ne se montrait pas. Le héros intervint naturellement et profita de la diversion offerte par un de ses élèves pour assommer Octopus. Celui-ci fut arrêté et intégré alors dans l’armée des Thunderbolts constituée par le Baron Helmut Zemo pour combattre le Grand Maître. Quelques semaines plus tard, Spider-Man le contacta dans l’espoir de trouver un remède pour May Parker, hospitalisée après avoir été blessée par balle ; vraisemblablement, Otto ne put fournir aucune aide au héros, ou alors refusa de lui venir en aide. Octopus se fit discret au cours des mois suivants, découvrant que ses nombreuses batailles avaient causé des blessures aux conséquences durables, ne lui laissant plus que quelques mois à vivre. Refusant la mort, il se confectionna un nouvel uniforme, améliorant sa protection et développa des robots miniatures directement reliés à son esprit ainsi que des tentacules supplémentaires sur son harnais. Ainsi équipé, il était désormais déterminé à marquer l’histoire avant de disparaître. Il tenta d’abord d’utiliser ses nouvelles capacités pour prendre le contrôle de New York mais son subconscient lança aussi une attaque contre Spider-Man et May Parker – ayant appris le prochain remariage de son ancienne fiancée. Le tisseur, avec la Torche humaine (Storm), remonta sa trace et libéra les prisonniers d’Octopus, détruisant les machines qui lui permettaient de contrôler New York mais Doc Ock réussit à s’échapper, promettant à nouveau de se venger.

Recrutant plusieurs autres criminels, Octopus leur ordonna de lui amener le fils de Norman Osborn et Lilly Hollister, espérant exploiter l’ADN unique de l’enfant pour confectionner un remède capable d’enrayer sa dégénérescence physique fatale. Hollister se réfugia auprès de Harry Osborn, alors auprès de Peter Parker, qui s’empressa de revêtir son costume pour défendre ses amis et le bébé à naître. Les criminels poursuivirent le tisseur à travers la ville, mais ce fut le Caméléon, se faisait passer pour Osborn, qui réussit à récupérer l’enfant des mains de Spider-Man ; mais le Lézard (Connos) arracha le bébé des mains du Caméléon avant qu’il ne puisse le livrer à Octopus. Ce dernier et Spider-Man se retrouvèrent alors pour traquer le Lézard mais celui-ci leur révéla que le père n’était pas Norman Osborn, faisant perdre tout intérêt au bébé aux yeux d’Octopus. Spider-Man put alors le reprendre et le ramener à Harry Osborn, son véritable père. Le Dr Octopus reforma alors ses Sinister Six, intégrant le Rhino pour compléter ses effectifs, et s’attaquer de nouveau à New York, cette fois avec une armée de macro-octobots, tout en préparant la destruction d’une base militaire. Le projet fut contrecarré par Spider-Man, avec l’aide des Vengeurs et des Quatre Fantastiques. Otto tourna alors son attention vers Stark, se rappelant leurs anciens différents des années auparavant ; il fit kidnapper Stark, tandis qu’il prenait en otage ses nouveaux associés par l’intermédiaire de ses Sinister Six. Se souvenant des moqueries de Stark des années plus tôt, Otto le mit au défi de lui trouver un remède, sous la menace d’un bombe nucléaire. Stark réussit à lui échapper néanmoins, tandis que Pepper Potts libérait les otages grâce à son armure de Rescousse ; le Dr Octopus prétendit de son côté n’avoir enlevé Stark que pour prouver son incapacité à désamorcer la bombe et donc son infériorité intellectuelle devant lui.

Pouvoirs : Les pouvoirs du Dr Octopus dérive de sa capacité à contrôler mentalement les quatre tentacules de son harnais. Ceux-ci fonctionnent électroniquement, sont extensibles et fabriqués à partir d’un alliage d’acier et de titane ; ils sont fixés à un harnais en acier inoxydable qui lui cerne le corps de la poitrine jusqu’aux hanches. Chaque tentacule, d’un diamètre d’environ 12 centimètres, se termine par trois pinces. Ces pinces peuvent tourner sur 360 degrés selon l’orientation du tentacule.

Cliquez ici pour voir les schémas des tentacules du Dr Octopus en grand
Chaque tentacule mesure environ 1m80 sous leur forme la plus réduite mais peuvent s’étendre jusqu’à un peu plus de 7 mètres. Chaque segment de tentacule comprend quatre moteurs électriques extrêmement puissants et est doté de systèmes hélicoïdaux, indépendants les uns des autres, et montés sur quatre fines couches d’un alliage d’acier, de titane et de nobium, qui se chevauchent mutuellement, permettant ainsi d’étirer les tentacules à la longueur désirée. Cet alliage est particulièrement léger, bien que très résistant ; son point de fusion est extrêmement élevé. Les moteurs sont alimentés par de petits générateurs thermo-éléctriques nucléaires qui peuvent fournir plusieurs centaines de watts par heure pendant cinq ans avant de nécessiter le remplacement de leur noyau d’uranium-239. Chaque bras est capable de se mouvoir à la vitesse de 27 mètres par seconde et peuvent frapper avec la force d’un marteau-piqueur ou créer un vent d’une puissance de 80 kilomètres par heure, à la manière d’un éventail géant.

Le Dr Octopus est équipé de quatre tentacules artificiels qu’il contrôle mentalement. Chacun des tentacules est capable de soulever environ 8 tonnes (du moment que Octopus supporte son harnais avec l’aide d’au moins un autre tentacule pour empêcher de faire reposer le poids en question uniquement sur le harnais et donc le corps du Docteur lui-même). Avec un tentacule il peut ainsi soulever sans difficulté une voiture ; avec deux, il peut projeter ce même véhicule sur une distance de 3 mètres ou soulever un petit bus. Les pinces des tentacules peuvent agripper un objet avec une force d’environ 10 kg par centimètre-carré, une puissance suffisante pour déforme un objet fait avec une substance moins résistante que l’acier et de l’épaisseur d’un mur. Les pinces peuvent, par exemple, écraser la poignée d’un revolver. En combinant la force de ses tentacules et de ses pinces, le Dr Octopus peut accomplir des exploits tels qu’arracher les portes blindées des salles de coffres-forts des banques.

Ces tentacules lui permettent de monter sur la façade des immeubles en « s’agrippant » à leur surface grâce aux trois pinces de chaque tentacule. Ils peuvent également lui permettre de franchir des distances horizontales. A leur extension maximale, le Dr Octopus peut se déplacer d’une manière similaire aux échasses à la vitesse maximale de 80 kilomètres par heure avec les quatre tentacules.

Même si les tentacules ne disposent pas de système nerveux, Otto peut éprouver des « sensations basiques » à travers eux. Suite aux changements mutagènes induits par son exposition aux radiations au cours de son accident fatal, des connexions électriques se sont installées entre les systèmes mécaniques des tentacules et sa colonne vertébrale. Ainsi, le Dr Octopus possède des sensations « tactiles » de base en sentant la quantité de résistance électrique que rencontrent les pinces terminant chaque tentacule.

Le Dr Octopus peut également contrôler ses bras mécaniques à distance, jusqu’à une distance de 1500 kilomètres. Depuis leur création, les tentacules ont été plusieurs modifiés par Octavius et comprennent désormais des batteries autonomes permettant à chaque bras de continuer à fonctionner pendant un certain temps même en étant arraché du harnais, ainsi que des programmes informatiques de secours miniaturisés qui permettent aux tentacules d’accomplir certaines tâches pré-programmées quand Octopus, par exemple après une perte de conscience, ne peut pas contrôler ses bras.

Aptitudes : Otto Octavius est l’un des plus brillants scientifiques spécialisés dans les radiations nucléaires et ses effets sur la physiologie humaine ; il est également un brillant ingénieur et un inventeur. Le Dr Octopus possède des connaissances scientifiques très étendues ainsi qu’une intelligence extrêmement développée. Les années de manipulation et de contrôle de ses tentacules lui ont permis d’apprendre à accomplir deux actions complexes et deux actions simples de manière simultanée, une avec chaque tentacule.

Armes : Voir pouvoirs.

Equipement : Voir pouvoirs.

ThierryM 23497

Lire plus de fiches



Wiki de Marvel World


  • Le MCU, les films Spider-Man, les univers cinématographique X-Men vous intéresse ? Retrouvez toutes les informations sur les films, séries TV et jeux vidéo sur notre Wiki !

    Testez le Wiki de Marvel World !

Recrutement


  • Nous recherchons des traducteurs Anglais->Français bénévoles (comme nous) pouvant nous aider à traduire une quantité conséquente d'informations sur le monde Marvel.

    Contactez-nous !

    Si Marvel World vous a aidé à développer vos connaissances sur l'univers Marvel, rendez-nous la pareille et faite parti d'une tranche d'histoire de Marvel World !

Qui est en ligne ?

    Visiteur : 28
    Membre : 0