Les Funko Pop des Gardiens de la Galaxie sont chez Deriv'Store !



Deriv'Store, les spécialistes en figurines et produits dérivés geek vous propose une collection de 5 figurines Gardiens de la Galaxie Vol.2 Funko Pop.

De Star-Lord à Gamora en passant par Mantis et Ego sans oublier Rocket sur son jet-pack. Tentez dès maintenant de remportez l'une d'elles en participant à notre concours sur Marvel World !

Cliquez ici pour participer au concours !

Encyclopédie - Captain America (Steve Rogers) - Marvel-World.com

Encylopédie - Captain America (Steve Rogers)

Véritable nom : Steven Rogers
Profession : Aventurier, administrateur, officier fédéral, ancien artiste de travaux publics, ancien dessinateur indépendant, ancien agent spécial du SHIELD, ancien officier de police, ancien enseignant, ancien militaire, ancien entraîneur, ancien artiste de la WPA (Work Projects Administration)
Statut légal : Citoyen des Etats-Unis, sans casier judiciaire
Identité : Publiquement connue
Autre identité : Captain America (VO), the Captain (VO), the Nomad (VO), the Super-Soldier (VO), Yeoman America (VO) ; le Captain, l’Homme sans Patrie, le Nomade, Spider-King, le Super-Soldat, Yeoman América, Roger Grant, Brett Hendrick, Buck Jones, Steven Grant Rogers, Nathan Hale, le Commandant Rogers, Anthony Schwartz, Roger Stevens ; « le seigneur des glaces arctiques », l’Aigle, « Blondie », la Légende vivante, « Granny », le Project Brooklyn, « Rembrandt », la Sentinelle de la liberté, le Sujet-223
Lieu de naissance : Manhattan (New York City, New1 York, Etats-Unis)
Situation de famille : Célibataire
Parents connus : Joseph Rogers (père, décédé), Sarah Rogers (mère, décédée), un grand-père non , un identifié (probablement décédé), Steven Rogers (Captain América, ancêtre, probablement décédé), un fils non né (décédé)
Appartenance à un groupe : Membre des Vengeurs, des Vengeurs Secrets, des Illuminati, ancien membre des Envahisseurs (de la Seconde Guerre Mondiale), des Rédempteurs, de la Vengeance Royale, des Defenders secrets, de l’équipe informelle du Captain, ancien partenaire de Bucky (James Barnes, puis Rick Jones), du Faucon, du Nomade (Jack Monroe), de Démolition-Man, allié régulier du SHIELD
Première apparition :
- Captain América : VO : (historique) Captain America Comics #1 (mars 1941, par Joe Simon & Jack Kirby), (moderne) Avengers (vol.1) # 4 (mars 1964, par Stan Lee & Jack Kirby) – VF : Marvel (Lug) n°11 (février 1971, avec Fantastic Four (vol.1) # 25 ; Captain America Comics # 1 a été publié dans Marvel : Les Origines n°2 de décembre 2003 et Avengers # 4 a été publié dans Eclipso n°19 de juin 1972)
- le Nomade : VO : Captain America vol.1 # 180 (décembre 1974, par Steve Englehart & Sal Buscema) – VF : Hulk Pocket n°23 (septembre 1982)
- le Captain : VO : Captain America vol.1 # 337 (janvier 1988, par Mark Gruenwald & Tom Morgan) – VF : Strange n°227 (mai 1989, avec Iron Man vol.1 # 227 ; Captain America # 337 est inédit en France)
- le Super-Soldat : VO : Avengers vol.4 # 1 (juillet 2010, par Brian M. Bendis & John Romita Jr) – VF : Marvel Heroes vol.3 n°1 (février 2011)
Taille : 1,87 m
Poids : 99 kg
Yeux : Bleus
Cheveux : Blonds

Histoire :

I. La force des convictions

Né en 1922 dans le Lower East Side de Manhattan, dans une famille d’origine irlandaise, Steve Rogers grandit durant la crise de 1929. Adolescent frêle, avec une passion pour les univers fantastiques, Steve était souvent protégé contre les brutes de son quartier par son ami Arnold « Arnie » Roth, et il fut aussi, en une occasion, sauvé de ses agresseurs par le gros bras du quartier Duvid Fortunov. Steve hérita d’un solide sens de la justice et de la compassion de son idéaliste de grand-père, un grand-père qui lui racontait des histoires du Chemin de fer clandestin, ou d’autres combats contre l’oppression. Le père de Steve, souvent au chômage, alcoolique chronique, mourut alors que son fils était encore un enfant, laissant sa mère Sarah seule pour élever leur fils et subvenir à leurs besoins à tous deux. Diplômé jeune du lycée, Steve se retrouva brusquement orphelin quand sa mère mourut de pneumonie. Il poursuivit néanmoins ses rêves de carrière artistique, remportant même, en 1939, un prix, avec la médaille d’or des Arts Créatifs lors du tournoi annuel des « Arts de l’avenir ».

Au début de 1940, consterné par les atrocités commises par l’Allemagne nazie, Steve essaya de s’engager dans l’armée. Alors d’une constitution très frêle, Steve échoua aux tests physiques, et fut reclassé en F-4 ; son insistance à vouloir malgré tout être recruté attira sur lui l’attention du général Chester Phillips, qui l’invita à se porter volontaire pour l’Opération : Renaissance, un projet qui avait pour objectif d’améliorer les militaires américains jusqu’au summum de la perfection physique, grâce aux inventions et découvertes du professeur Abraham Erskine, dont la vraie identité avait été cachée derrière celle du professeur Joseph Reinstein. Steve accepta avec empressement et rejoignit trois autres volontaires pour le projet : Harmon Furmintz, Gilmore Hodge et Jack Windmere. Lors des tests initiaux, Furmintz fut écarté à cause de son hémophilie et Windmere se blessa à la jambe droite après avoir été agressé par le rustre Hodge, que le responsable de la sécurité, James Fletcher, écarta à son tour par la suite, faisant de Steve le seul candidat encore en lice. Enlevé par des agents nazis peu après, Steve fut sauvé par Fortunov, devenu l’aventurier Dominic Fortune et brièvement envisagé comme cobaye mais rejeté à cause de son style de vie trop douteux, et sa partenaire, Sabbath Raven. Après une utilisation non autorisée du traitement d’Erskine, qui laissa son cobaye, Clinton McIntyre, dans le coma, Steve reçut le sérum du super-soldat d’Erskine sous la forme d’une injection et d’une ingestion, puis fut soumis à un traitement aux vita-rayons afin de stabiliser le processus de transformation physique. Bien que la transformation de Steve fut un parfait succès, le professeur Erskine fut immédiatement assassiné par un agent nazi, Heinz Kruger, faisant de Steve le seul bénéficiaire du génie d’Erskine, qui avait gardé les derniers secrets de sa formule dans sa tête ; du coup, le gouvernement mit un terme au projet : TESS, un plan lié à celui du super-soldat et visant à concevoir des robots susceptibles de protéger les Etats-Unis face à des super-soldats renégats. Différentes variantes du sérum du super-soldat allaient être testées au cours des années suivantes, dans des conditions inhumaines, sur des soldats afro-américains. La plus réussie de ces tentatives fut faite sur Isaiah Bradley, tandis que les ressources du Projet : Renaissance furent finalement intégrées dans un projet international de recherches sur les super-soldats, et bientôt baptisé Arme Plus.

S’entraînant pendant plusieurs mois, sous la direction du colonel Rex Applegate et de William Essart Fairbairn, mais désormais incapable d’intégrer une armée de super-soldats selon les prévisions initiales, Steve Rogers reçut la mission de servir de héros américain symbolique, afin de contrer les succès de la propagande du Crâne rouge allemand. Trois mois après sa mutation, revêtant un uniforme basé sur ses propres esquisses de costume dérivant de celui porté par son ancêtre et homonyme, Steve devint Captain América, la Sentinelle de la Liberté, dont les premiers adversaires inclurent Crâne Rouge lui-même, ainsi que George Maxon, un agent du Crâne qui se faisait passer pour lui, et le Vernichtungskommando, résultat des tentatives nazies de récréation du sérum d’Erskine. Cynthia Glass, un agent nazi qui avait infiltré le Projet : Renaissance et était tombée amoureuse de Steve, sacrifia sa vie pour le sauver. Au cours de ses premières aventures, « Cap » portait un bouclier triangulaire en acier ; c’est avec lui qu’il se rendit en mission au Wakanda, où il se lia d’amitié avec le dirigeant du pays, T’Chaka, obtenant un échantillon du métal rare appelé vibranium. Les expériences ultérieures du docteur Myron McLain avec ce métal produisirent un disque unique et indestructible, en alliage d’acier et de vibranium, que le savant que le savant n’arriva pas à reproduire. Le disque métallique fut donné à Cap comme nouveau bouclier, et les efforts au fil des décennies suivantes de McLain pour retrouver la formule de cet alliage l’amenèrent finalement à mettre au point l’adamantium. Le simple heaume masquant le visage de Steve, qu’il portait au début, fut aussi remplacé par une cagoule fixée au col de son costume, après qu’il avait risqué d’être démasqué devant des journalistes. Il empêcha également des saboteurs nazis de détruire les quais d’où partaient les navires vers l’Angleterre ou le barrage Hoover, des missions au cours desquelles il travailla conjointement avec le justicier Angel (Thomas Halloway).

II. Les années de guerre

Captain commença bientôt à travailler avec un jeune agent spécial, James « Bucky » Barnes, qui avait commencé sa carrière comme mascotte de la compagnie ; en plus d’être le parfait contre-exemple aux Jeunesses hitlériennes, Bucky fut entraîné pour effectuer des missions que les autorités gouvernementales ne souhaitaient pas voir associées à Captain América. Ignorant initialement la nature exacte de son affectation, Bucky découvrit par accident l’identité secrète de Cap, et, peu de temps après, reçut son propre uniforme ; leur première mission commune fut d’enquêter sur les diseurs de bonne aventure Sando et Omar, qui se révélèrent être des espions nazis, une mission au cours de laquelle ils rencontrèrent Betty Ross, l’une de leurs premières alliées régulières. Basés au Camp Lehigh, en Virginie, afin de suivre plus aisément les mouvements de troupes, Cap et Bucky devaient souvent quitter le camp sans autorisation officielle, au risque de passer pour des déserteurs ; cependant, les officiers supérieurs les protégeaient de la plupart des sanctions militaires – pour la plus grande consternation de leur supérieur direct, le sergent Michael Duffy. Vers la fin janvier 1941, Cap sauva le président Franklin Roosevelt d’une tentative de kidnapping par l’aventurier rebelle Namor, alias le Prince des mers, dont les activités, opposées au monde de la surface, ne prenaient pas encore pour cible spécifiquement les forces de l’Axe. Durant l’année 1941, Cap et Bucky vécurent de nombreuses aventures à travers le pays et la planète, pénétrant même dans la réalité sub-atomique de Mita pour y combattre le dictateur Togaro ; ils affrontèrent aussi plusieurs tueurs nazis, dont Rathcone, le Violoniste ou l’Homme de cire, tandis que Steve prenait sous son aile Bobby « Shrimie » Shaw, dont la frêle corpulence rappelait au héros sa propre existence avant le Projet : Renaissance. Cap travaillait également en solo à l’occasion, que ce soit pour combattre des ennemis comme le Dr Emil Stein et l’Agent Axis ou pour sauver la jeune Natasha Romanoff (qui allait devenir la plus célèbre Veuve Noire) de la Main, avec l’aide de l’aventurier mutant Logan (destiné à devenir Wolverine). Il affronta aussi la Légion des Mendiants maudits, le Faucheur, le Crapaud noir, la Griffe noire, le Papillon, le Requin ou encore le Dr Destinée et le groupe criminel du premier Maître de manège, en Virginie. Steve fut aussi à l’origine de la naissance d’autres héros costumés, comme Patriot, l’identité masquée du journaliste Jeff Mace, impressionné par Captain après l’avoir aidé à arrêter un réseau nazi qui cherchait à empêcher l’envoi de fournitures en Grande-Bretagne. Bucky aussi eut son influence, contribuant à la formation des Jeunes Alliés, un groupe d’aventuriers adolescents, ce qui amena le duo à en croiser un autre, en la personne du jeune Toro et de son mentor, la première Torche humaine. En novembre 1941, Cap et Bucky rejoignirent Fury et ses Howling Commandos en Afrique du nord, ainsi que Logan, afin d’enquêter sur les activités du Baron Strucker. Cependant, Logan, travaillant pour le compte de Romulus, aida finalement Strucker à s’échapper, avant d’être apparemment tué, même si ses pouvoirs le remirent vite sur pieds, sans que Cap ou ses amis ne s’en doutent.

Quand les Etats-Unis entrèrent dans la Seconde Guerre Mondiale, après l’attaque de Pearl Harbor, Cap et Bucky firent équipe avec la Torche et Toro, ainsi que Namor, sous le nom des Envahisseurs, un groupe de surhumains au service des Alliés. Peu de temps avant de quitter le sol américain avec les Envahisseurs, de faux souvenirs furent implantés dans la mémoire de Cap, sur ordre du gouvernement, afin de dissimuler les informations secrètes et confidentielles connues du héros dans l’hypothèse où il serait capturé. Après avoir affronté Master-Man, puis un trio d’extra-terrestre contrôlés par l’Hypnotiseur et des Atlantes ralliés aux nazis et dirigés par U-Man, Cap et la plupart de ses équipiers furent mentalement contrôlés par Crâne Rouge, et Bucky organisa une équipe de plusieurs super-héros américains, sous la forme de la Légion de la liberté, afin de l’aider à les libérer. Menés par Cap et bientôt rejoints par les héros britanniques Union Jack (Brian Falsworth, qui hérita de l’identité de son père) et sa sœur Spitfire, les Envahisseurs affrontèrent de nombreux super-agents de l’Axe, comme le vampire appelé le Baron Blood ou Master Man, doté de pouvoirs grâce à un autre dérivé des travaux d’Erskine sur le sérum du super-soldats. En solo, Cap s’attira l’éternelle inimitié du brillant scientifique nazi appelé le Baron (Heinrich) Zémo, qui fut défiguré au cours d’une de leurs premières batailles. Œuvrant sur le territoire américain, Cap et Bucky vinrent en aide aux royaumes souterrains des Lai-Sons et des Sub-Terrestres, les aidant à échapper au contrôle de l’Axe, puis empêchent le dément professeur Mort de détruire littéralement le monde avec l’énergie cosmique. Parmi d’autres ennemis du héros, figurent le Dr Crime, capable de réduire sa taille, le Dr Togu, un vampire, les forces mexicaines du Faux Mikado ou encore les disciples du Prophète de la haine. Captain et Bucky accompagnèrent aussi le sergent Nick Fury et ses Howling Commandos, au cours de missions classées secrètes en Europe, sapant les activités de Crâne rouge et d’autres nazis. Quand les nazis tentèrent d’envahir Atlantis, Cap aida Namor à les repousser, devenant alors l’un des rares humains de la surface bienvenue dans la cité sous-marine. Peu de temps après, les Envahisseurs s’associèrent à d’autres aventuriers surhumains lors d’un parachutage de masse derrière les lignes ennemies. Au sein de son équipe, il fit face également à la version nazie des Envahisseurs, les Super-Axis, parmi lesquels Master-Man et le Baron Blood. Revenus aux Etats-Unis, le groupe fit face à l’Axe de Bataille, un groupe réunissant plusieurs anciens justiciers américains, ralliés aux nazis par refus de l’alliance soviétique ; le groupe projetait de raser la Californie mais en fut empêché par les Envahisseurs, et d’autres héros, comme Whizzer, Miss América et le premier Blazing Skull.

En plus des innombrables agents de l’Axe, Cap et Bucky affrontèrent des ennemis surnaturels comme l’Engence égyptienne de la Sorcière blanche, Balthar le Sorcier ou le vampire appelé le Comte Varnis. En Nouvelle-Guinée, le duo empêcha l’assassinat du Général Douglas MacArthur. En 1943, ils voyagèrent en Allemagne et empêchèrent Zémo d’utiliser son « canon Méduse » pour abattre les avions des Alliés ; le jeune fils de Zémo, Helmut, aida son père contre les héros, mais l’épouse du Baron, Hilda, vint en aide à Cap et Bucky par haine envers les nazis et périt au cours de l’opération. Peu après, les deux amis aidèrent à faire échec à une invasion nazie de la Russie et furent honorés au Kremlin même ; dans les îles Salomon, ils brisèrent une alliance entre le Japon et l’île de Pa-pi-ru-gua, dont les guerriers chevauchaient des oiseaux géants pour combattre. De retour aux Etats-Unis, lors d’une rencontre avec l’un des nombreux criminels appelés le Vautour, Cap et Bucky utilisèrent les propres produits chimiques de leur ennemi pour voler et le combattre dans les airs. Quelques semaines plus tard, ils retournèrent en Europe et aidèrent le combattant de la liberté appelé Citizen-V (John Watkins) et sa compagne, la Louve (Paulette Brazee), à contrecarrer un autre plan de Zémo. Alors que leurs missions s’enchaînaient, Cap et Bucky combattirent les Quarante Voleurs en Irak, des géants en Chine, des soulèvements de Thugs en Inde, un robot vieux de plusieurs siècles au Mexique et d’autres menaces à travers les cinq continents.

En 1944, après que Cap et Bucky avaient déjoué la tentative de sabotage de l’agent nazi Lyle Dekker d’un film dédié à leurs exploits, le couple découvrit une jungle tropicale cachée en Antarctique et y affrontèrent des amibes mutées et agrandies à une taille géante par un scientifique japonais. En avril de la même année, ils accompagnèrent les Howling Commandos à Eisendorf, en Allemagne, pour saboter l’opération d’excavation menée par Crâne rouge, afin de déterrer une technologie en avance de plusieurs siècles. La plupart des découvertes du Crâne fut alors de nouveau ensevelie sous les décombres. Capturé par le Crâne à la fin de l’été suivant, Cap fut torturé mais, refusant de fournir des informations sur Atlantis, fut finalement sauvé par les Envahisseurs. Cap rejoignit ensuite l’agent britannique Jack Smithers pour soutenir les activités anti-nazis en France ; bien que, à l’occasion, attiré sentimentalement par l’agent gouvernemental Betty Ross, Cap tomba finalement amoureux d’une combatte de la Résistance française venue des Etats-Unis, Peggy Carter, qu’il ne connaissait que sous le nom de code de « Mademoiselle ». Ils furent cependant séparés après la libération de Paris, vers la fin août 1944. Plus tard, Steve chercha à se consoler dans les bras d’un autre agent, Althea, connue des décennies plus tard comme « Blind Al », une associée de Deadpool (Wade Wilson). Pendant les derniers mois de 1944, Cap et les Envahisseurs furent parmi les premiers agents des Alliés à libérer des camps de concentration nazis, y compris un centre dirigé par Crâne rouge lui-même et où ils sauvèrent Michael Kramer et d’autres pilotes afro-américains. En décembre, après avoir empêcher une invasion souterraine par les Hommes-Taupes japonais, Cap et Bucky, ainsi que les Howling Commandos, se retrouvèrent parmi les agents américains impliqués dans la célèbre Bataille des Ardennes.

Début 1945, après la libération du camp de concentration de Diebenwald par Cap, les Envahisseurs s’opposèrent aux premières campagnes de l’organisation subversive Hydra du Baron Strucker ; tout seul, Cap combattit le Baron Leonhardt von Königsblut, un loup-garou allemand. Cap eut une brève liaison avec la militaire Ana Soria mais elle perdit la raison après avoir été mutée par l’un des nombreux programmes gouvernementaux de création de super-agents, qui furent tous incapables d’égaler la réussite du Projet : Renaissance. Fin avril, Captain fut parachuté à Berlin aux côtés des héros américains appelés l’Esprit de ‘76 (William Nasland) et Patriot (Jeff Mace). Aidés du héros soviétique nommé le Garde rouge, Cap brisa les lignes nazies afin d’avoir son ultime confrontation de la guerre avec Crâne Rouge, qui fut apparemment tué par des débris consécutifs aux bombardements mais survécut, plongé en animation suspendu ; dans ce qui semblait être son dernier souffle, le Crâne proclama que sa défaite était sans importance car ses Dormeurs triompheraient à une date future, baptisé « Der Tag ». Quelques jours plus tard, Cap et Bucky arrivèrent en Angleterre trop tard pour empêcher Zémo de mettre la main sur un avion expérimental. Quand ils réussirent à rattraper l’appareil, que Zémo avait programmé pour assassiner le Premier Ministre britannique Winston Churchill, celui-ci explosa, projetant Cap et Bucky dans la Manche. Bucky fut retrouvé par des agents soviétiques et Cap par Lyle Dekker, qui espérait échanger leurs corps respectifs. Abattu après s’être échappé de la base de Dekker, Captain replongea dans la mer, cette fois à proximité des eaux glacées de l’Arctique et, conséquence du sérum du super-soldat dans son organisme, entra en animation suspendue, finissant par être congelé dans un bloc de glace.

Transitions

Avec Captain América et Bucky considérés morts, le président Truman fit de William Nasland le nouveau Captain América, auquel succéda Mace après le décès de Nasland environ un an plus tard. Trois ans après la retraite de Mace en 1950, William Burnside reprit l’identité de Captain América, s’associant avec le jeune Jack Monroe, qui devint le nouveau Bucky, mais ils devinrent fou à cause d’un traitement défaillant du super-soldat et placés en animation suspendue par les autorités. Pendant ce temps, le véritable Bucky Barnes fut ramené à la vie sous l’identité du Soldat de l’hiver en 1954 puis utilisé comme assassin par ses maîtres soviétiques ; parmi ses cibles figurait Logan, avant qu’il ne devienne un cobaye de l’Arme Plus et n’aide à créer un autre super-soldat, « Nuke » Wilson, au cours d’une des nombreuses tentatives ratées au cours des décennies de reproduire la réussite de l’expérience d’Erskine avec la naissance de Captain América.

III. Le retour d’une légende

A l’époque moderne, alors qu’il menait à nouveau la guerre à l’humanité, un Namor partiellement amnésique croisa par hasard la route de la tribu des Inuit Bantu, qui vénéraient un Captain comateux pris dans les glaces. Ne reconnaissant pas son ami de la guerre, Namor projeta impulsivement le héros congelé dans la mer. Les Vengeurs, qui venaient de se former et qui poursuivaient Namor en sous-marin, retrouvèrent et ranimèrent le corps, dont l’identité les stupéfia. Bien qu’effondré en apprenant le supposé décès de Bucky et la perte de tout ce qui avait fait son univers, Captain América reprit rapidement du service quand l’allié de Namor, le D’Bari Vuk, pétrifia les Vengeurs ; accompagné du jeune associé des Vengeurs, Rick Jones, Cap traqua et fit face à l’extra-terrestre, faisant de lui un allié et aidant les Vengeurs redevenus normaux à combattre Namor. Intégrant les Vengeurs et devenant ainsi leur première recrue, Cap forma de solides spéciales avec ses coéquipiers Thor, Iron Man (Tony Stark), Giant-Man (Hank Pym) et la Guêpe (Janet van Dyne), ainsi que leur majordome, Edwin Jarvis. Peu après, les Vengeurs travaillèrent aux côtés d’une autre importante équipe de super-héros de New York, les Quatre Fantastiques, poursuivant l’ancien compagnon de Jones, l’incroyable Hulk, lui-même un membre fondateur des Vengeurs qui s’était brouillé avec eux. Jones insistait pour devenir un membre comme les autres des Vengeurs, mais Cap, devenu son nouveau mentor, s’y opposait formellement, refusant de risquer la vie d’un autre jeune partenaire.

La résurrection et la réapparition de Cap, qui circula à travers le monde, conduisit le Baron Zémo, alors reclus depuis longtemps, à sortir de sa retraite. Furieux de savoir que son ennemi était encore vivant, Zémo réunit plusieurs criminels surhumains au sein des Maîtres du mal et les envoya combattre les Vengeurs, la première de leurs nombreuses batailles avec différentes incarnations des Maîtres. Peu de temps après, Cap et les Vengeurs repoussèrent une invasion conduite par le voyageur temporel appelé Kang le Conquérant, combattirent avec une version alternative et future de ce même Kang, Immortus, et rencontrèrent les X-Men, des héros mutants lors d’une enquête sur l’extra-terrestre Lucifer. Initialement, Cap et les Vengeurs avaient moins de contacts avec la plupart des principaux héros costumés solitaires New York, tels Spider-Man (Peter Parker) ou Daredevil (Matt Murdock), mais Cap vint, avec le temps, à respecter les deux hommes.

Après que Cap avait battu l’Armée d’assassins de Zémo, celui-ci envoya ses Maîtres lancer un ultime assaut contre les Vengeurs et enlever Rick Jones. Tandis que les autres Vengeurs battaient les Maîtres à New York, Cap prit d’assaut la forteresse sud-américaine de Zémo, où ce dernier se tua accidentellement, déclenchant une avalanche en combattant Cap, qui pensa alors avoir vengé le meurtre supposé de Bucky. De retour à New York, Captain apprit que les autres Vengeurs quittaient l’équipe pour des raisons personnelles et qu’ils avaient déjà recruté leurs remplaçants : les anciens hors-la-loi ou criminels Hawkeye (Clint Barton) et les jumeaux mutants la Sorcière rouge (Wanda Maximoff) et Vif argent (Pietro Maximoff). Imperméable aux anciennes activités criminelles du nouveau trio, Cap devint le chef à temps plein des Vengeurs, demeurant le seul ancien membre du groupe. Son leadership contribua à apaiser le scepticisme du public au sujet des nouveaux effectifs du groupe, bientôt surnommé « le Cocasse quatuor de Cap ». Bien que physiquement âgé de quelques années de plus que ses nouveaux équipiers, Cap devint un véritable modèle pour le trio, aidant Vif argent et la Sorcière Rouge à s’intégrer aux Etats-Unis et en supportant l’essentiel du caractère rebelle et impulsif de Hawkeye. Avec eux, il fit face au retour de Kang et affronta également le Dr Fatalis, ainsi qu’un héritage laissé par Zémo en la personne du premier Power-Man (Erik Josten), qui allait finalement s’amender, des années plus tard, sous l’identité d’Atlas.

Se rappelant des fanfaronnades de Crâne Rouge sur « Der Tag », Cap se rendit en Allemagne et sauva presque à lui tout seul le monde de trois monstrueux robots, appelés les Dormeurs, et qui avaient été créés par le Crâne à partir d’informations obtenues lors de l’excavation d’Eisendorf en 1944. Peu après, Steve aida l’agent Sharon Carter du SHIELD – qui se révéla être la nièce de Peggy Carter et fascinée par les récits de sa tante du héros de la guerre – à retrouver l’explosif baptisé Inferno 42 mis au point par l’organisation subversive de l’AIM (Advanced Idea in Mechancis) en combattant Batroc le Sauteur, un flamboyant mercenaire qui en vint à considérer Cap comme son adversaire favori. L’ami de Steve pendant la guerre, Nick Fury, maintenant directeur du SHIELD, le recruta pour plusieurs autres opérations contre l’AIM et lui proposa d’intégrer le SHIELD, mais Cap déclina l’offre, préférant poursuivre sa carrière au sein des Vengeurs et agir comme agent indépendant. Pendant les conflits répétés du SHIELD avec l’AIM, Captain apprit que l’organisation ennemie avait découvert et ranimé Crâne Rouge, qui paya sa dette en leur volant le Cube Cosmique, un objet quasi omnipotent. Affrontant son ancien ennemi pour la première fois depuis la guerre, Cap manipula l’ego du Crâne pour le forcer à se battre physiquement, puis lutta avec lui pour la possession du Cube. Libérant sa puissance, Crâne rouge déclencha un séisme et disparut de nouveau sous des décombres. Après sa convalescence, Crâne rouge attira son vieil ennemi dans un piège grâce à une réplique robotique de Bucky, mais échoua dans sa tentative de faire chanter Cap pour l’obliger à trahir en menaçant New York. Steve fit aussi face à d’autres menaces issues de l’AIM, comme le robot appelé le Super-Adaptoïde ou MODOK, un agent de l’AIM muté en un monstrueux cerveau maléfique et devenu le chef de l’organisation.

Après plusieurs aventures ensembles, Cap et Carter tombèrent amoureux l’un de l’autre, mais quand elle rejeta sa demande en mariage, Steve décida d’abandonner sa carrière de héros costumé, révélant sa véritable identité au public. Il revint rapidement sur sa décision et se relança dans l’action mais, avant qu’il ne puisse partager cette nouvelle avec Carter, elle s’éclipsa pour mener une mission d’infiltration des opérations de Franz Gruber, qui se faisait passer pour le Baron Zémo. Quand Gruber testa sa nouvelle arme, un Projecteur de Chaleur solaire, il empiéta sur les frontières du Wakanda, poussant la Panthère noire (T’Challa, fils du défunt T’Chaka) et Captain à s’associer pour démanteler l’arme et Carter les aida à vaincre Gruber. Lorsque Cap, peu de temps après, prit son premier congé du service actif des Vengeurs, il nomma la Panthère comme remplaçant, bien qu’il eut la mauvaise surprise, quelques années après, d’apprendre que les vrais motifs de T’Challa étaient de surveiller les Vengeurs et de s’assurer qu’ils ne menaçaient pas le Wakanda ; les relations entre les deux hommes en furent tendues pendant plusieurs semaines, avant qu’ils ne finissent par se réconcilier et surmonter leur différent.

IV. Retour dans le monde
Captain combattit une nouvelle fois Crâne rouge, qui avait réveillé le Quatrième Dormeur afin de provoquer d’innombrables destructions. Avec l’aide de Carter, Cap désactiva le robot, mais le Crâne et ses vieux alliés, les Exilés, kidnappèrent Carter pour se venger. Captain put leur échapper avec elle et conduisit le SHIELD sur l’île des Exilés, forçant le Crâne à fuir. Quelques semaines plus tard, Steve assistait au mariage de la Guêpe et de Hank Pym (désormais Pourpoint Jaune), avant de manquer de peu de succomber aux manipulations mentales du Dr Faustus, un psychiatre criminel. Pendant ce temps, Rick Jones renouvelait ses efforts pour devenir le nouveau partenaire de Cap ; ce dernier laissa le jeune homme l’accompagner au combat contre les terroristes d’Hydra, alors dirigés par Madame Hydra (la future Vipère). Quand, plus tard, Hydra captura Jones, Captain sauva son nouveau partenaire ; pendant cette mission, Cap laissa croire qu’il avait été abattu, laissant derrière lui un masque très réaliste de Steve Rogers, afin de convaincre le monde que son identité de Rogers avait été un mensonge pour protéger sa vraie identité. Quand lui et Jones continuèrent leur guerre contre Hydra, ils se heurtèrent à un vieil ennemi des Vengeurs, le Fantôme de l’espace, qui, dans le cadre de son propre plan, effaça le souvenir de l’identité secrète de Cap de la mémoire du grand public ; cependant, Crâne Rouge, ayant reprit le Cube Cosmique rendit également cette information inutile quand il échangea de corps avec Captain, grâce au Cube. Jubilant sur sa manière de tromper le monde entier, s’aliénant même Jones qui en renonça à son rôle de coéquipier du héros, le Crâne envoya Cap (donc, dans le corps de Crâne rouge) sur l’île des Exilés, où ceux-ci, prenant Cap pour leur ancien chef, cherchèrent à se venger pour la trahison et l’abandon de Crâne rouge à leur égard. S’échappant, Captain se lia d’amitié avec l’aventurier Sam Wilson ; mais, sans qu’aucun des deux hommes ne s’en doutent, Wilson, autrefois un criminel du nom de « Snap » Wilson, avait vu sa personnalité profondément modifiée par Crâne rouge afin de devenir le nouveau partenaire de Captain, plantant ainsi les graines pour une potentielle future trahison. Devenu le héros costumé appelé le Faucon, et accompagné de son oiseau dressé Ailes-Rouges, Wilson aida Cap à faire face au Crâne, qui restaura chacun d’eux dans son propre corps, afin de mieux savourer son triomphe. Cependant, avant que le Crâne ne puisse détruire le couple de héros, l’AIM se vengea de l’ancienne trahison du Crâne en privant le Cube de tout pouvoir, même si Crâne rouge réussit une nouvelle fois à s’échapper. Après être revenu à New York avec le Faucon, Steve se retrouva parmi les Vengeurs manipulés par le joueur extra-terrestre nommé le Grand Maître, qui envoya certains des héros en 1942, afin d’y combattre les Envahisseurs, parmi lesquels le Captain América de l’époque lui-même.

Prenant un bref congé sabbatique, Captain voyagea à travers les Etats-Unis en moto pour contempler et mieux apprécier son pays. Durant cette période, il empêcha le rapide retour de Crâne rouge en faisant échec à sa tentative de kidnapping d’un dirigeant étranger, puis rencontra un Bucky apparemment ressuscité, mais qui s’avéra être un androïde utilisé dans le cadre des manipulations du chef de l’AIM, MODOK, d’un autre androïde qu’il croyait être l’ancien chef d’Hydra, le Baron Strucker. MODOK espérait que son assassin programmé tuerait ou, au moins, démoraliserait Captain, mais l’androïde imita trop bien Bucky et se sacrifia afin de sauver la vie du héros. Revenu à New York, et comme le Crâne l’avait escompté, Captain et le Faucon devinrent partenaires dans le combat conte le crime, affrontant des individus comme le chef de gang Face-de-Pierre ou le Dr. Gorbo, un « homme-singe » muté. Quand plusieurs officiers de police commencèrent à disparaître, Steve fut recruté pour travailler sous couverture en tant qu’officier afin d’enquêter. Bien que lui et le Faucon remontèrent la piste des crimes jusqu’à la Gargouille Grise, qui souhaitait constituer une armée de statues vivantes, Captain poursuivit sa carrière d’officier de police pour combattre le crime sous ses deux identités. Quand l’amie activiste du Faucon, Leila Taylor, rejoignit les extrémistes de la Milice du peuple, Captain leur montra que leur chef n’était autre que Crâne rouge, qui était retourné aux bases du nazisme en tant que fomentateur de troubles. Puis, Captain América retrouva les Vengeurs, ainsi que le Kree Captain Mar-Vell, et d’autres, pour intervenir dans la pluri-millénaire guerre Kree-Skrull, qui menaçait désormais la Terre.

Enquêtant sur les activités d’Hydra à Las Vegas, au Nevada, aux côtés de la nouvelle unité du SHIELD de Carter, la Force féminine, Captain remonta la piste de la nouvelle chaîne de commandement des terroristes jusqu’au Caïd, avant de découvrir que cette faction d’Hydra, comme la Milice du peuple, était en faite réellement dirigée par Crâne rouge, qui éveilla alors le cinquième Dormeur, qu’il lâcha sur Vegas. Rejoint par le Faucon, Captain et ses alliés détruisirent le robot géant. Après avoir participé à une réunion des Howling Commandos, Steve accompagna Carter dans des vacances bien méritées dans les Caraïbes ; mais sa place à New York fut usurpée par ses remplaçants, le Captain América et le Bucky des années 1950, libérés de leurs stases de plusieurs décennies. Ils traquèrent le véritable Captain sur sa retraite insulaire, poursuivis par le Faucon, qui rejoignit Captain et Carter pour défaire les déments. Captain et le Faucon affrontèrent par la suite la première Vipère (Jordan Dixon), dont le poison réagit avec le sérum du super-soldat dans les veines de Steve pour donner à celui-ci une force surhumaine. La Vipère s’associa aussi avec l’Anguille (Edward Lavell) et le Cobra (Klaus Voorhees) pour combattre les deux héros au sein de l’Escouade des Serpents ; par la suite, différentes incarnations de ce groupe inspiré des serpents allaient harceler Captain régulièrement.

V. Rêves brisés

Captain retrouva une amie de la guerre quand il sauva à la fois Sharon Carter et Peggy Carter des griffes du Dr Faustus et Cap renoua ses liens avec Namor quand Vengeurs et Defenders s’associèrent pour combattre Loki et Dormammu. Malheureusement, un héritage plus sombre des débuts de la carrière de Steve fit surface sous la forme du criminel costumé appelé Phénix, qui se révéla être Helmut, le fils du Baron Zémo, et héritier de sa baronnie, de son génie et, par-dessus tout, de sa haine envers Captain América. Quand Faucon intervint dans le duel entre les deux hommes, le jeune Zémo périt apparemment dans une cuve de l’adhésif X de son père.

Accusé de meurtre par l’Empire secret grâce aux manipulations de l’organisation, Cap prit la tête de divers héros pour contrecarrer leur assaut sur la Maison Blanche et fut horrifié de découvrir que le chef de l’Empire était un haut responsable du gouvernement américain, dont l’implication fut vite couverte par les autorités. Durant cet instant dévastateur, Captain se retrouva parmi les Vengeurs du passé et de l’avenir, prélevés dans le temps par un Rick Jones de quelques années dans le futur, afin de sauver l’humanité des Gardiens du Temps. Après la défaite de ceux-ci, Steve fut renvoyé à son époque, sans aucun souvenir de son expérience trans-temporelle, mais, au contraire, toujours ébranlé par l’affaire de l’Empire secret. Les circonstances lui laissèrent initialement peu de temps pour l’instrospection, car lui et les Vengeurs retrouvèrent Captain Mar-Vell afin de combattre la menace cosmique de Thanos. Captain renoua aussi son amitié avec l’un des vétérans de la Légion de la liberté, Whizzer, quand les Vengeurs affrontèrent le fils mutant du vieil héros, Nuklo. Peu après cela, Captain et Sharon Carter accompagnèrent la Chose au 31ème siècle de la Terre 691, réalité des Gardiens de la Galaxie, où ils les aidèrent à combattre les Badoon, conquérants de la Terre. Mais ni ses souvenirs de ses victoires en temps de guerre, ni sa réalisation de l’héritage de son héroïsme un millier d’années après sa mort, ne purent apaiser les doutes de son cœur blessé, et un Captain América désenchanté prit une nouvelle fois sa retraite, préférant l’inaction à l’incarnation symbolique d’une nation corrompue par l’Empire.

En dépit de ses désillusions, Steve réalisa rapidement qu’il ne pouvait pas mettre de côté ses idéaux aussi facilement que son masque, venant en aide à son ancien coéquipier, le Faucon, contre Lucifer sans même revêtir son uniforme. Cependant, il rechignait encore à porter le costume de Captain América et, avec les encouragements de Hawkeye, il adopta alors une nouvelle identité costumée, sous le nom du Nomade. Ironiquement, sa première mission sous son nouvel uniforme l’amena, lui et Namor, à s’opposer à l’ex-Madame Hydra, qui avait assassiné et remplacé Jordan Dixon en tant que Vipère, avant de s’embarquer dans une campagne de terreur comme chef de la nouvelle Escouade des Serpents. Les deux héros empêchèrent la Vipère et son allié atlante Krang d’utiliser l’antique et puissante Couronne du Serpent pour contrôler Hugh Jones, président de la Roxxon Oil Company, tandis qu’un jeune homme, Roscoe Simmons, persuadait le Faucon de l’aider à devenir le remplaçant de Captain América, un poste qu’essaya également d’occuper un motard nommé « Scar » Turpin. Laissant échapper la Vipère et le Cobra, le Nomade partit sur leurs traces, croisant la route des Vengeurs et leur promettant de revenir parmi eux une fois la menace de l’Escouade des serpents écartée. Si Steve put capturer le Cobra, la Vipère sembla trouver la mort dans l’effondrement de l’immeuble où elle résistait aux forces de police, emmenant avec elle la Couronne. Rentré à New York, Steve reprit ses patrouilles des rues de la ville, combattant le gangster de Harlem appelé le Coq de combat. Malheureusement, pendant ce temps, l’épreuve du feu de Roscoe le conduisit à une confrontation avec Crâne Rouge, qui le tortura et l’assassina de colère en constatant l’imposture, poussant alors Steve à reprendre sa vieille identité masquée. Dans la bataille qui s’en suivit, le Crâne révéla son rôle dans les origines du Faucon, déclenchant chez le partenaire de Cap sa propre crise d’identité. Steve accompagna le Faucon devant le tribunal, où son partenaire devait faire face aux accusations pour les crimes de son ancienne existence. Après une interruption provoquée par l’Homme aux échasses, le Faucon fut condamné mais libéré sur parole et confié à la garde de Captain, permettant aux deux hommes de continuer à combattre le crime ensembles. Après être revenu chez les Vengeurs, Steve rencontra le Contemplateur, un Doyen de l’univers qui l’envoya dans un voyage à travers l’histoire des Etats-Unis pour l’éclairer sur le véritable sens de son rôle de symbole national. Suite à cette expérience, la force surhumaine de Cap disparut progressivement mais ne le laissa pas moins formidable qu’il ne l’avait été.

Captain se rendit en Grande-Bretagne et y travailla avec Captain Britain (Brian Braddock), le SHIELD et son équivalent britannique, le STRIKE, afin d’arrêter la vague terroriste de Crâne Rouge contre Londres. A son retour, lui et le Faucon empêchèrent les Forces royalistes de l’Amérique de plonger les Etats-Unis dans la folie avec leur Madbomb, puis ils affrontèrent le déjà dément Peuple de la nuit, qui les emmena brièvement dans une autre dimension. Après que Steve et les Vengeurs avaient été contrôlés mentalement pour participer à une guerre entre Attuma et le Docteur Fatalis, Captain travailla avec Fatalis contre encore un autre plan de Crâne rouge ; quelques semaines plus tard, le Crâne fut aussi découvert derrière le financement du chaos mondial provoqué par les créatures mutées de l’ancien scientifique nazi, Arnim Zola. Après les faces à faces entre les Vengeurs et Thanos puis Korvac, ainsi qu’une rencontre avec Lyle Dekker sous sa nouvelle forme de l’androïde baptisé l’Améridroïde, Captain perdit tout souvenir de son passé comme Steve Rogers, peut-être un effet à retardement de ses anciens traumatismes mentaux et physiques. Après de multiples rencontres avec l’organisation criminelle appelée la Corporation, qui avait infiltré la nouvelle équipe des Super-Agents du SHIELD, Steve subit un processus visant à restaurer sa mémoire, mais activa en réalité les faux souvenirs qui lui avaient été implantés en 1941. Le Faucon mit un terme à leur partenariat, recruté par le SHIELD pour entraîner leurs Super-Agents. Retrouvant brièvement son apparence antérieure au Projet : Renaissance, Captain put se remettre à temps pour empêcher Nick Fury et des dizaines d’autres agents du SHIELD d’être asservis par Crâne Rouge. Le SHIELD demanda alors à Captain de vérifier la sécurité du Projet : PEGASUS, où lui et la Chose des FF empêchèrent Victorius, bénéficiaire de l’une des imitations du sérum de super-soldat, d’utiliser le Cube Cosmique pour ses propres ambitions malfaisantes. Les recherches continues de Cap sur la Corporation conduisirent à la défaite de ses ennemis, démasquant la Super-Agent appelée la Gitane comme agent double au service du sénateur Eugene Stivak, un dirigeant de la Corporation et autre responsable fédéral corrompu, qui fut finalement trahi par son propre associé, Curtiss Jackson. Une nouvelle menace émergea avec la Force Nationale du Dr Faustus, dont le chef officiel, une simple marionnette entre les mains du psychiatre baptisée le Grand Directeur, se révéla être le Captain America des années 1950, totalement soumis à Faustus après avoir subi un lavage de cerveau. De son côté, sur ordre du SHIELD, Sharon Carter infiltra la Force nationale mais subit à son tour un apparent lavage de cerveau, avant d’être brûlée vive comme d’autres agents de la Force, même s’il devait s’avérer que le SHIELD avait simulé son décès, afin de l’envoyer en mission sous couverture, dans le plus grand secret.

VI. Nouveaux départs

Après que l’agent fédéral de liaison Henry Peter Gyrich avait contraint les Vengeurs à modifier leurs effectifs pour satisfaire aux exigences du gouvernement, le Faucon rejoignit brièvement l’équipe, travaillant de nouveau aux côtés de Captain, dont les vrais souvenirs de l’avant-guerre refirent surface une fois qu’il eut retrouvé son journal et d’autres documents personnels, peu avant de combattre Machinesmith, un homme converti en programme informatique. Steve envisagea un possible changement de carrière quand le Nouveau Parti du Peuple tenta de le recruter pour leur campagne présidentielle, générant un immense soutien populaire, mais Captain décida finalement de ne pas se présenter aux élections. Cap retrouva ses alliés de la guerre au sein de la famille Falsworth quand ils l’appelèrent à leur aide en Angleterre, pour faire face à un Baron Blood revenu à la vie ; durant cette altercation, le manteau d’Union Jack, abandonné depuis le décès de Brian Falsworth en 1953, fut repris par un ami de la famille Falsworth, Joey Chapman. Après avoir quitté l’Angleterre et avoir détruit le satellite tueur que Crâne Rouge avait employé lors d’une tentative de faire chanter les Etats-Unis, Captain fut attiré dans un autre des pièges de son adversaire par Edward Ferbel, un pion utilisant l’ancienne identité du Nomade de Steve, mais le Crâne connut également une nouvelle défaite quand un autre de ses pions, l’Améridroïde, se retourna contre lui. Pendant ce temps, Steve se rapprocha de ses vieux amis des Vengeurs Iron Man et Thor quand il apprit leurs identités secrètes pendant qu’ils étaient tous brièvement emprisonnés par l’Homme-Molécule (Owen Reece).

Dans sa vie civile, Steve s’installa dans un appartement de Brooklyn, trouvant un emploi de dessinateur indépendant ; il s’y lia rapidement d’amitié avec Anna Kapplebaum, survivante des camps sauvée par Captain América durant la guerre, l’enseignant Josh Cooper et le pompier Mike Farrell. Mais surtout, il entama une liaison avec sa nouvelle voisine, Bernadette « Bernie » Rosenthal, avant de retrouver son vieil ami d’enfance, Arnie Roth. Puis, il secourut le compagnon d’Arnie, Michael Bench, contre de mystérieux ravisseurs, même si Bench resta dans le coma suite à cette épreuve. Tandis qu’il attendait des nouvelles de sa convalescence, Steve participa à une réunion des Howling Commandos durant laquelle l’officier supérieur des Howlers, le général Sam Sawyer, mourut en les sauvant tous d’un LMD (Life Model Decoy / Simulacre de vie modélisé) du Baron Strucker. Captain fut contraint de faire face avec son passé d’une manière plus violente quand le Contemplateur exauça l’ultime vœu d’un Jeff Mace agonisant, envoyant Cap, Mace et d’autres anciens Captain América ensemble sur la Terre-8206, pour y mettre un terme à la dictature d’Adam-II, un synthozoïde responsable sur la Terre-616 de la mort du second Captain América.

Helmut Zémo, bien vivant mais désormais terriblement défiguré après sa précédente défaite, reprit le titre de son père, devenant le nouveau Baron Zémo, révélant avoir été derrière les récentes souffrances de Roth et Bench, kidnappant les deux hommes. Michael mourut tandis que son esprit était pris au piège dans l’une des créatures mutées de Zémo, mais un Arnie Roth, dévasté par le chagrin, demeura loyal envers Captain et frappa Zémo quand ils lui firent enfin face. Captain interrompit alors les efforts de l’allié métamorphe de Zémo, Primus, pour usurper la vie de Steve Rogers, apprenant à cette occasion que Rosenthal avait découvert l’identité secrète du héros. Tandis qu’il échoua en tentant d’inverser la plongée dans l’alcoolisme d’Iron-Man, Steve connut plus de succès avec Jack Monroe, autrefois le Bucky des années 1950, qui trouva un nouvel objectif dans son existence, comme nouveau coéquipier de Captain, reprenant l’ancien uniforme du Nomade de Steve. Peu après cela, Jeff Mace succomba à un cancer, Captain demeurant à ses côtés jusqu’à la fin, mais Steve assista ensuite à une extraordinaire naissance quand le Cube Cosmique, après des années de maltraitances par Crâne rouge et d’autres, se transforma en une forme de vie consciente, qui allait être baptisée Kubik. Cap dut faire face à la réalité d’un futur apocalyptique quand le cyborg Deathlok (Luther Manning) le recruta pour vaincre le dictateur Hellinger, de la dystopie de la Terre-7484, mais, à son retour, un nouveau futur s’ouvrait au héros quand Rosenthal lui proposa de se marier.

Captain, plusieurs Vengeurs ainsi que de nombreux autres héros furent téléportés dans sur le monde artificiel de Battleworld, où ils furent opposés à l’armée de criminels surhumains du Dr Fatalis par le quasi omnipotent Beyonder ; tandis que les lignes de front évoluaient tout au long du conflit, Cap, choisi à l’unanimité pour diriger les Vengeurs et les Fantastiques ainsi que les héros affiliés par le Beyonder, affronta son ancien camarade de la guerre Logan, désormais plus connu comme Wolverine des X-Men. S’emparant brièvement du pouvoir du Beyonder, Fatalis répandit le chaos, brisant même le bouclier indestructible de Captain, avant d’être finalement vaincu ; Cap employa alors les propriétés uniques de Battleworld pour reformer son arme favorite par la seule force de sa volonté, bien qu’il allait devoir en assumer certaines conséquences bien plus tard. Pendant ce temps, Crâne Rouge commençait à vieillir rapidement, les effets de son animation suspendue s’estompant peu à peu ; déterminé à mourir en combattant son plus vieil adversaire, le Crâne fit subir un lavage de cerveau au Nomade afin qu’il empoisonne Steve avec des produits chimiques qui provoquèrent à leur tour le vieillissement du héros. Kidnappant Roth, comme Zémo l’avait fait, Crâne rouge attira Cap et le Nomade dans son sanctuaire, la Maison du crâne. Après que ses agents avaient également enlevé le Faucon et Rosenthal, Crâne rouge empoisonna Steve et tua apparemment les amis de Cap, le poussant dans une rage presque meurtrière, mais, même un chagrin accablant et l’idée d’une mort prochaine, ne put obliger Captain à tuer Crâne rouge, qui mourut ainsi de vieillesse, plutôt qu’en se battant comme il l’avait espéré. Steve fut bientôt restauré à la normale par les Vengeurs mais aucun d’eux ne se doutait que Zola avait cloné Captain, un clone qui hébergeait désormais la conscience de Crâne Rouge, parfaitement satisfait d’œuvrer à présent dans l’ombre au cours des mois qui suivirent.

Revivifié par cette épreuve, Captain connut une transformation bien différente quand le sorcier hyborien Kulan Gath remodela New York et sa population pour redonner vie à sa propre ère hyborienne (aux alentours de 10 000 avant Jésus Christ) disparue depuis longtemps. Mais, même sans aucun souvenir de sa vraie nature, Steve rallia des rebelles contre Gath, finalement vaincu par les X-Men. Avec New York restaurée, Steve put observer avec fierté Hawkeye devenir le chef d’une branche autonome des Vengeurs sur la côte Ouest, peu avant que les deux équipes rejoignent les autres héros de la Terre pour repousser l’invasion depuis longtemps planifiée par les extra-terrestres appelés les Spectres noirs. Les Vengeurs firent face à une menace bien plus proche d’eux quand leur membre androïde appelé la Vision prit le contrôle des systèmes informatiques de la planète, jusqu’à ce que Cap, la Sorcière rouge et d’autres de ses amis ne le convainquent de son erreur. Peu après cela, le Nomade, se sentant de plus en plus mal à l’aise en tentant de suivre l’exemple de Steve, quitta New York pour mener sa propre carrière en solo. Pendant ce temps, le mercenaire criminel téléporteur Sidewinder forma la Société des serpents, dont les larges effectifs se heurtèrent à plusieurs reprises à Captain.

VII. Plus qu’un uniforme

Captain étendit le champ de ses propres opérations en fondant le numéro vert à l’échelle national, « Stars and Stripes », grâce à l’argent reçu des arriérés de ses soldes militaires, permettant à n’importe quel citoyen des Etats-Unis de signaler toute menace potentielle, dépassant les capacités des autorités conventionnelles. Quand il en annonça le développement, il fut prit pour cible par une nouvelle menace, le militant anti-nationaliste extrémiste appelé Flag-Smasher ; en dépit de modestes débuts, le numéro vert se développa, finissant par rassembler un réseau national d’informaticiens volontaires et enthousiastes. Quand les Vengeurs déplacèrent partiellement leurs opérations sur l’île de l’Hydrobase, Captain recruta Namor dans l’équipe, juste à temps pour faire face au Beyonder, qui avait suivi ses cobayes sur Terre afin d’en apprendre plus sur eux. Puis, Cap fit face à un Nuke dément, manipulé par le Caïd pour attaquer Daredevil et répandre le chaos à New York. Cap dut cependant faire face à une remise en cause plus personnelle quand Rosenthal quitta New York afin de s’inscrire en faculté de droit, mettant un terme à leur relation.

Ensuite, Captain mena l’enquêta sur le tueur de criminels appelé le Fléau de la pègre, dont les victimes comprenaient les traîtres du SHIELD Blue Streak et la Gitane ; cependant, le Fléau que Cap captura fut lui-même assassiné par un autre Fléau, car plusieurs d’entre eux étaient en fait actifs simultanément au sein d’un programme de vigilants conçu par Angel (Thomas Halloway) mais utilisé également par un Crâne rouge qui passait encore pour mort à l’époque. Un autre projet du Crâne, le groupe extrémiste ULTIMATUM, fit surface avec Flag-Smasher comme chef apparent. Tandis qu’il combattait les terroristes, Captain fut obligé de tuer un agent de ULTIMATUM pour sauver des otages ; en dépit de sa victoire, Steve fut malade d’avoir été forcé de tuer un de ses ennemis pour la première fois depuis la Seconde Guerre Mondiale. Captain fut aussi déstabilisé quand il perdit son escarmouche ultérieure avec l’aventurier avide de gloire et doté d’une force surhumaine appelé le Super-Patriote (John Walker), ce qui amena Steve à brièvement s’interroger s’il avait besoin de plus de pouvoirs physiques pour rester efficace.

Pendant ce temps, Helmut Zémo réunit plus d’une douzaine de super-criminels au sein des nouveaux Maîtres du mal, prenant d’assaut le Manoir des Vengeurs et manquant de peu de tuer Jarvis et d’autres héros ; tout en gardant Captain prisonnier, Zémo le nargua en détruisant la poignée de souvenirs personnels intimes que le héros avait réussi à retrouver quelques mois auparavant, comme la dernière photo de Bucky prise avant sa disparition, la seule photo de sa mère que possédait Steve, ou d’autres souvenirs de son enfance et de son adolescence. Une fois les criminels vaincus, ces pertes ébranlèrent Steve plus qu’il ne s’y attendait, se sentant une nouvelle fois coupé de son passé. Steve refit équipe avec le Nomade contre un seigneur de la drogue de Floride, nommé Slug, même si Cap fut perturbé par le comportement de plus en plus violent de Monroe. Tandis qu’il enquêtait sur le Super-Patriote, Steve croisa la route d’un nouvel allié, le catcheur professionnel devenu aventurier Démolition-Man (ou D-Man), qui l’aida à révéler au grand jour les activités d’augmentation artificielle de la force physique, organisées par le Power Broker, en réalité Curtiss Jackson de la défunte Corporation. Pendant la bataille, Captain combattit G.I. Max, un autre homme artificiellement amélioré et candidat officieux à son statut de super-soldat.

La Commission aux Activités Surhumaines (CAS), manipulée par un Crâne Rouge toujours caché derrière des lampistes, décida que les rappels de salaire qui avaient été versées à Steve avaient été réglées par erreur et demanda à Captain de se remettre officiellement au service du gouvernement en échange. Steve, en écho à son précédent abandon de l’uniforme suite à la débâcle de l’Empire secret, renonça volontairement à son identité costumée de Captain América et à son bouclier, plutôt que de prendre le risque de compromettre son intégrité à cause de nouveaux potentiel méfaits des autorités. La CAS nomma John Walker comme Captain América de remplacement, avec son associé Lemar Hoskins devenant son coéquipier Battlestar. Suite à une autre période de voyages à moto et d’introspection, Steve décida de former une équipe mobile de combattants contre le crime, réunissant à ses côtés le Faucon, le Nomade et D-Man, tandis que lui-même adoptait la simple identité du Captain ; le quatuor fut vite rejoint par le Vagabond (Priscilla Lyons), qui était amoureuse de Monroe. Steve adopta un nouveau bouclier en adamantium fourni par Iron Man, mais la croisade violente de ce dernier afin de priver d’autres utilisateurs d’armure de l’emploi de sa technologie conduisit le héros en armure à combattre les Mandroïdes et les Gardes du gouvernement fédéral, des soldats défendant la nation que Captain chérissait toujours. Captain restitua le bouclier lors d’une tentative d’arrêter Iron-Man, la première sérieuse altercation entre les hommes après des années de solide amitié.

Avec un bouclier en vibranium offert par la Panthère Noire, le Captain poursuivit ses aventures avec ses coéquipiers, ainsi qu’aux côtés des Vengeurs ; tout en affrontant les forces du dieu égyptien de la mort Seth, Steve leva brièvement le marteau de Thor, prouvant ainsi que sa valeur et sa dignité ne dépendaient guère du symbole de l’uniforme porté. Quand les Vengeurs de l’est se séparèrent peu de temps après cela, Captain prit la tête d’une équipe de membres occasionnels afin de mettre un terme aux expériences planétaires du Maître de l’évolution, puis il rejoint D-Man et Battlestar pour conduire un assaut contre ULTIMATUM, qui s’était retourné contre Flag-Smasher quand celui-ci avait découvert l’implication de Crâne rouge dans son organisation. D-Man périt apparemment dans la base arctique de l’organisation, mais Cap eut peu de temps pour le pleurer car des démons submergeaient New York durant les événements appelés Inferno. Allié avec divers héros durant la crise, Steve reforma une nouvelle équipe de Vengeurs, avec Thor, l’Eternel Gilgamesh (l’Oublié), Mr Fantastic et la Femme-invisible. Quand la crise prit fin, lui et un John Walker fou furieux furent manipulés pour s’affronter mutuellement par Crâne rouge, qui révéla enfin qu’il avait survécu. Avec l’implication du Crâne dévoilée, la CAS proposa à Steve de reprendre son ancienne identité costumée ; déclinant initialement leur offre, Steve fut pressé par Walker d’accepter, un Walker qui devait par la suite porter sa propre version de l’uniforme du Captain, sous l’identité de l’USAgent, avant de rejoindre les Vengeurs de la Côte Ouest, équipe du bouclier de vibranium de Steve.

VIII. Disparitions

Quand la nouvelle équipe des Vengeurs de la Côte Est se révéla insuffisante et instable, entre autres à cause des tensions entre Steve et Mr Fantastic, peu habitué à suivre les ordres d’un autre, Captain présida à une réorganisation des Vengeurs au sein de laquelle la plupart des membres passés et présents du groupe acceptèrent de servir sur une base provisoire, en cas de nécessité ; Steve dota aussi l’équipe d’un large personnel de soutien, parmi lesquels Peggy Carter, devenue simplement son amie et qui fut chargée des communications, Fabian Stankowicz, un ancien et peu dangereux ennemi des Vengeurs auquel Steve souhaitait donner une nouvelle chance, ou encore le colonel et astronaute John Jameson, qui devint son pilote personnel. Pendant cette période, Steve recruta et forma la nouvelle recrue des Vengeurs Quasar (Wendell Vaughn), autrefois le Super-Agent du SHIELD Marvel Man, puis il aida les Vengeurs à déjouer une série d’attaques atlantes orchestrées par la Vipère et d’autres criminels pour le compte de l’Ancien Dieu Set. Après des aventures communes en traquant Helmut Zémo et contrant ses efforts pour ressusciter son père, Steve entama une liaison amoureuse avec l’ancienne membre de la Société des Serpents Diamondback (Rachel Leighton), même si leur relation fut en permanence tendue à cause de la loyauté de cette dernière envers certains de ses anciens coéquipiers. Plus tard, alors qu’il prenait d’assaut un dépôt de drogue, Captain fut lui-même exposé à la drogue appelée « Ice », qui interagit avec le sérum du super-soldat, rendant Steve imprudent et paranoïaque. Nécessitant une transfusion sanguine complète qui supprima le sérum qui avait amélioré ses capacités depuis bien longtemps, Steve demeura néanmoins actif comme combattant contre le crime et, après avoir rencontré différentes figures mythiques américaines dans le mystérieux Pays des Légendes, il découvrit que son corps avait régénéré les effets originaux du sérum.

Quand les hostilités s’enflammèrent entre les empires interstellaires des Krees et des Shi’ar, leur conflit déstabilisa le soleil de la Terre, et Captain prit la tête des Vengeurs pour protéger les intérêts de la Terre. Après une série d’aventures dans l’espace, qui les opposa à la fois à la Garde impériale shi’ar et la Star-Force kree, les Vengeurs découvrirent que les deux camps avaient été manipulés par l’Intelligence suprême des Krees dans l’espoir de relancer l’évolution génétique des Krees au moyen de la quasi-annihilation de leur empire. Iron Man et d’autres Vengeurs tentèrent de tuer l’Intelligence malgré les protestations de Steve, qui pensait qu’une équipe venue de la Terre n’avait aucun droit de condamner et exécuter un dirigeant extra-terrestre ; même si l’Intelligence suprême survécut secrètement, Captain fut ébranlé par l’empressement de certains de ses coéquipiers à tuer et il prit un nouveau congé des Vengeurs, juste au moment où D-Man se révélait bien vivant, après avoir été sauvé d’ULTIMATUM par l’USAgent et le Faucon. Quand le pilote des Vengeurs John Jameson et plusieurs autres surhumains furent attirés vers le repaire de Dredmund Druid à Starkesboro, Captain suivit leurs traces et fut transformé en une forme de loup-garou par Nightshade. Captain conserva néanmoins l’essentiel de sa personnalité et rallia les autres mutés, les poussant à se rebeller, mais, avant de retrouver son apparence normale, il fut attaqué par une réplique maléfique de lui-même, un annonciateur de la « Guerre de l’Infini » menée contre les surhumains de la Terre par le Magus, un aspect d’Adam Warlock devenu autonome. Pendant que les querelles persistaient dans les rangs des Vengeurs, Captain aida Spider-Man et d’autres héros à maîtriser le gang nihiliste de Carnage, mais l’esprit combatif de Steve fut manipulé par un autre aspect d’Adam Warlock, la Déesse, qui recruta plusieurs héros de la Terre pour mener sa « Croisade cosmique ». Quand la crise fut résolue, Captain aida le Nomade à échapper au lavage de cerveau du Dr Faustus et, malgré l’interdiction des autorités, il conduisit un groupe de Vengeurs à Génosha afin d’y sauver Luna Maximoff, la fille de Vif argent et de Crystal, également devenue Vengeur, des griffes des Acolytes de Magnéto.

Au lendemain de ces crises, Captain reçut le plus dur des coups quand il apprit que, à cause des nombreuses années passées d’actions sous adrénaline, son corps avait finalement épuisé les capacités du sérum du super-soldat à entretenir ses fonctions physiques, le menaçant d’une paralysie complète. Tout en sachant que des efforts supplémentaires allaient empirer sa condition physique mais refusant de prendre sa retraite, Steve ralentit sa détérioration physique en utilisant divers accessoires pour compenser ses prouesses physiques, prenant finalement les héros novices Free Spirit et Jack Flag comme apprentis. Quand son corps le lâcha totalement, Captain utilisa une armure fournie par Iron-Man pour surmonter sa paralysie, mais son état continuait à se dégrader. Vers la même époque, Arnie Roth mourut d’un cancer des os et Captain, se résignant finalement à son sort, se prépara enfin à faire face à la mort. Toutefois, il disparut sur son lit, et ses amis ne retrouvèrent plus que son armure, totalement vide.

Bien que le monde le crut mort, Captain avait été enlevé et soigné par Sharon Carter, découvrant finalement qu’elle était en vie. Elle s’était alliée à contrecœur avec Crâne rouge, qui pensait que Cap était la seule personne capable de vaincre leur ennemi mutuel, le Maître de la Haine, un clone d’Adolf Hitler qui avait assimilé la puissance du Cube cosmique et remodelé le monde en une version que le Crâne ne pourrait jamais diriger. Captain empêcha à la fois le Maître de la Haine et le Crâne d’utiliser les pouvoirs du Cube cosmique, et bien que Carter soit devenue colérique et amer après avoir été apparemment abandonné par le SHIELD, ses sentiments envers Steve revinrent peu à peu à la surface. Après la défaite du Crâne, le robot Machinesmith utilisa des informations confidentielles obtenues durant le traitement de Steve afin de le faire accuser de trahison ; Cap fut privé de sa citoyenneté et de l’identité de Captain América, agissant comme un « ex-patriote » jusqu’à ce que lui et Carter puissent prouver son innocence. Quand l’entité psionique Onslaught menaça le monde, Captain et plusieurs autres héros payèrent leur victoire apparemment au prix de leurs vies. Mais Steve revint une nouvelle fois à la vie, malgré tout, de même que ses amis tombés au combat, sur une nouvelle Terre, installée dans une poche dimensionnelle créée de manière inconsciente par Franklin Richards, le fils de Mr Fantastic et de la Femme-invisible. Par l’influence de son propre subconscient ou non, Steve reçut une nouvelle existence avec une femme et un fils, avant de découvrir qu’il s’agissait d’une simple fiction, une tromperie née de l’histoire imaginaire que Franklin Richards avait créée pour lui. Cette nouvelle Terre lui fournit aussi une némésis toute prête l’emploi, une réplique de Crâne rouge, qu’il affronta avec l’aide de l’adolescente Rikki Barnes, surnommée Bucky. Finalement, Captain et les autres survivants de la bataille d’Onslaught retrouvèrent leurs vrais souvenirs et regagnèrent la Terre, laissant leurs légendes inspirer les héros demeurant sur le monde de Franklin, qui fut préservée et rebaptisée la Contre-Terre.

IX. Le retour du héros

Suite au retour en masse des héros, Captain conduisit presque la totalité des effectifs des Vengeurs contre la Fée Morgane, qui venait de modifier la réalité pour en faire un monde médiéval où les Vengeurs formaient sa garde personnelle, la Vengeance royale. Mais, Steve, devenu Yeoman America dans cet univers, réussit à briser son sortilège et aida ses coéquipiers à faire de même. La réalité restaurée, ils furent ensuite rapidement contrôlés à nouveau par Helmut Zémo qui, en l’absence des héros, avait réorganisé les Maîtres du mal en une nouvelle équipe de supposés héros, les Thunderbolts ; heureusement, la plupart des Thunderbolts se rebellèrent contre les plans de Zémo, libérant les Vengeurs, et trouvant finalement la rédemption sous la direction de Hawkeye. Lors d’une bataille contre Hydra, le bouclier indestructible de Cap fut perdu dans l’Océan atlantique et Steve commença par employer une réplique de son bouclier triangulaire de la guerre pour le remplacer ; après avoir vaincu le Skrull revendiquant le nom de Sensationnel Hydra, qui s’était fait passer pour lui afin de déclencher crises de panique et de paranoïa dans la population, Captain obtint un nouveau bouclier énergétique. Captain et Iron-Man se retrouvèrent de nouveau en désaccord quand le Vengeur en armure utilisa une technologie exploitant la télépathie pour effacer tout souvenir de sa double identité à travers le monde, d’une manière semblable à ce qu’avait réalisé le Fantôme de l’espace pour Captain des années plus tôt, une méthode que Steve trouva déraisonnablement intrusive.

Suite à une autre altercation avec Crâne rouge et le Cube cosmique qu’il avait récupéré, Captain retrouva son bouclier mais découvrit une imperfection introduite par mégarde pendant la recréation de celui-ci sur Battleworld des mois auparavant ; cette imperfection menaçait de se répandre et de détruire tous les métaux à travers le monde, jusqu’à ce que Klaw, un ennemi de la Panthère noire, ne réussisse accidentellement à la neutraliser. Steve reprit son bouclier pour partir à la bataille contre un prédécesseur dont il ignorait l’existence quand l’AIM ranima Clinton McIntyre, maintenant surnommé Protocide, et qui se retourna finalement contre ses bienfaiteurs après que Steve l’avait aidé à surmonter les effets de leur lavage de cerveau. La dernière liaison amoureuse de Steve, avec l’avocate Connie Ferrari, prit fin peu après, quand les recherches de Captain pour retrouver le frère de Ferrari révélèrent qu’il était devenu le terroriste appelé la Réponse. Après avoir brisé l’alliance entre Crâne rouge et le Maître de la Haine, qui s’étaient emparés d’un héliporteur du SHIELD, Cap accepta de former les Rédempteurs, des criminels surhumains employés par le gouvernement, sans se douter qu’il allait les mener contre des terroristes anti-Latvérie conduits par Bucky de la Contre-Terre, qui avait été entièrement conquise par le Dr Fatalis.

Les Vengeurs et toute la Terre fit ensuite face à une série de crises quand Kang lança un assaut global d’une puissance sans commune mesure avec ses précédentes tentatives, déclenchant un chaos mondial rendu encore pire par des menaces concurrentes comme celles Graviton, qui tua la plupart des Rédempteurs, et Orrgo. Des millions de personnes trouvèrent la mort, mais les Vengeurs et leurs alliés réussirent finalement à faire battre retraite aux forces de Kang et Captain lui-même terrassa en personne le Conquérant lors d’un duel singulier. Des discordes internes frappèrent la communauté héroïque quand les membres fondateurs des Defenders, y compris Namor, l’ami de Steve, devinrent l’Ordre, des apprentis dictateurs sous l’influence du super-scientifique Yandroth ; même après avoir échappé à l’influence de Yandroth et abandonnés leurs plans de conquêtes, les Defenders restèrent distants de Cap et des autres héros.

Tandis qu’il combattait des terroristes aux Etats-Unis, Cap fut à nouveau contraint de prendre une vie pour en sauver d’autres, tuant le leader terroriste al-Tariq. Espérant décourager d’éventuelles contre-attaques sur les Etats-Unis, Steve se démasqua aux yeux du monde, afin de donner un visage identifiable à la mort d’al-Tariq. Plus de tensions internationales apparurent quand Thor et Iron-Man s’affrontèrent à cause des problèmes que le soutien de l’Asgardien à ses adorateurs terrestres avait provoqués, et Captain dut s’interposer entre ses deux amis, son exemple réussissant à apaiser le dieu du tonnerre mieux que n’importe quoi d’autre. Peu après cela, Steve jouit d’une tourbillonnante liaison avec Rebecca Quan, tout en enquêtant sur la vie du super-soldat presque oublié Isaiah Bradley, avec lequel il se lia d’amitié.

X. Epreuves

Quand les Vengeurs aidèrent à contenir le désastre toxique de la Zone Rouge qui cause la mort de centaines d’Américains, Captain remonta la poste de la création de la Zone jusqu’au Secrétaire de la Défense américain, Dell Rusk, qui s’avéra être en fait un Crâne Rouge déguisé, qui avait une fois plus infiltré le gouvernement. Bien que l’imposture fut dévoilée, un autre projet du Crâne survécut au travers d’une nouvelle équipe gouvernementale des Envahisseurs, dirigés sur le terrain par l’USAgent ; dégoûté par l’inutile violence des actions internationales de ce groupe, Steve fut encore plus découragé quand Namor s’associa aux efforts de l’USAgent. Les relations déplaisantes avec d’autres agents gouvernementaux, les insouciants et égoïstes mutants d’X-Statix, éprouvèrent encore un peu l’optimisme de Cap. Impliqué dans de nouvelles conspirations gouvernementales en venant en aide au Faucon, Steve croisa la route de la dernière imitation de super-soldat en date, l’Anti-Cap, que Captain essaya, en vain, de sauver d’autres manipulations gouvernementales. Il s’aliéna également Sharon Carter, à cause de l’implication de celle-ci dans le Projet : Contingence, tourné contre les mutants. Quand la dimension d’origine de Thor fut menacée par Ragnarok, Captain et Iron-Man, leurs solides liens d’amitié prenant immédiatement le pas sur tous leurs différents, accompagnèrent le dieu du tonnerre pour combattre à ses côtés les ennemis d’Asgard ; mais, réalisant que la fin était venue, les ramena sur Terre plutôt que de les voir périr, et lui-même trouva apparemment la mort peu après. De retour sur Terre, quand un Helmut Zémo, prétendument réformé et soigné de ses cicatrices faciales, reprit la direction des Thunderbolts, la méfiance de Steve envers son vieil adversaire contribua à déclencher une brutale bataille entre Vengeurs et Thunderbolts, un conflit durant lequel Zémo fut de nouveau défiguré en tentant de protéger Captain América contre sa coéquipière Moonstone (Karla Sofen).

Finalement, vint le jour le plus sombre de l’histoire des Vengeurs quand la Sorcière rouge, rendue folle après des années passées à lutter avec ses immenses pouvoirs, perturba plusieurs de ses coéquipiers au travers d’altérations mentales, attirant même Steve dans un apparent interlude amoureux avec elle, puis remodela la réalité elle-même pour envoyer des répliques des innombrables ennemis des Vengeurs conter eux, une situation qui sembla coûter la vie à Hawkeye, la Vision et d’autres encore. Quelques jours plus tard, plus seul qu’il ne l’avait été depuis des années, Captain retrouva apparemment Diamondback, utilisée comme appât par Crâne rouge ; cependant, pour la plus grande surprise de Cap et du Crâne, cette Diamondback se révéla être un LMD du SHIELD. Steve fit également face à son ancienne flamme Ana Soria, quand celle-ci, répondant maintenant au nom de la Reine, refit surface et menaça New York jusqu’à ce que Spider-Man ne la vainque. Le sentiment de découragement de Steve atteignit son summum quand les pistes des assassinats apparents de Crâne rouge et du Nomade remontèrent jusqu’au Soldat de l’hiver, qui se révéla être Bucky. Bien que Captain put briser le lavage de cerveau de Barnes grâce au Cube cosmique, son ancien partenaire prit la fuite.

Captain retrouva un peu d’optimisme après que lui et plusieurs autres héros contribuèrent à contenir une évasion massive à la prison pour surhumains du Raft ; lui et Iron-Man formalisèrent l’existence de cette équipe au travers d’un nouveau groupe de Vengeurs, mais le gouvernement et le SHIELD (à présent dirigé par la stricte Maria Hill) se méfièrent de cette équipe, obligeant Steve à mettre en avant son autorisation fédérale de constituer une équipe pour permettre la constitution des nouveaux Vengeurs. Bien que les Envahisseurs de l’USAgent se séparèrent après un désastre orchestré par Crâne rouge, les Thunderbolts triomphèrent des nouveaux Vengeurs, dans le cadre d’une conspiration gouvernemental supervisée par Zémo et d’autres afin de pousser le nouveau groupe de Cap à la modestie. Steve se sentit également concerné par les activités de jeunes héros adolescents indépendants, comme les Fugitifs ou les Jeunes Vengeurs, dont les effectifs comprenaient un nouveau Patriot (l’héroïque petit-fils de Isaiah Bradley, Eli Bradley). Quand la Sorcière rouge, toujours aussi mentalement instable, créa une nouvelle réalité où l’humanité était dirigée par les mutants de la Maison M (la famille de Magnéto), Steve, devenu vieux au cours d’une nouvelle histoire où il n’était jamais entré en animation suspendue, ne joua aucun rôle dans les événements qui permirent la restauration ultérieure de la réalité. La Sorcière rouge disparut après avoir retiré leurs pouvoirs de la très grande majorité des mutants de la Terre.

Nick Fury recruta ensuite Captain afin d’infiltrer l’île communautaire de Providence, dirigé par le mutant autoproclamé sauveur du monde, Cable. Après plusieurs semaines passées comme artiste à Providence, Steve alla trouver Cable, qui tenta de rallier Captain à sa vision du remodelage du monde, lui révélant que sa légende et son bouclier survivraient des milliers d’années jusqu’à l’époque natale de Cable de la Terre-4935. Convaincu ni par Fury, ni par Cable, Captain essaya de mieux préparer le futur de la communauté héroïque en fournissant un entraînement de Vengeurs aux Jeunes Vengeurs et encourageant même leur archer, Kate Bishop, à reprendre le nom de code de Hawkeye. Captain intervint ensuite quand Wolverine, ses innombrables souvenirs refoulés brusquement remontés à la surface au lendemain de la chute de la Maison M, commença à traquer ses ennemis passés, parmi lesquels Nuke et le Soldat de l’hiver, avec lequel Steve fut brièvement associé à Londres, lors d’une attaque fomentée par Crâne Rouge.

Quand le gouvernement américain adopta le Superhuman Registration Act (SRA / Loi d’enregistrement des surhumains), obligeant tous les super-héros à se déclarer aux services gouvernementaux, Iron-Man défendit de manière agressive la nouvelle réglementation. Les demandes de Captain pour une révision de la loi furent ignorées et il devint un hors-la-loi, plutôt que de traquer les autres héros rebelles. Une véritable guerre civile déchira la communauté héroïque en deux camps, les héros s’associant soit aux forces pro-gouvernementales d’Iron-Man, soit à la résistance souterraine de Captain, « les Vengeurs secrets ». Les Thunderbolts de Zémo travaillèrent pour Iron-Man mais le Baron vint également secrètement en aide à Steve, réussissant enfin à le convaincre qu’il était peut-être possible qu’il puisse vraiment s’amender. Zémo restaura même les souvenirs personnels de Steve, détruits durant l’attaque du Manoir des Vengeurs, des mois auparavant. Steve, avec d’autres héros, se réfugia dans l’une des bases secrètes du SHIELD que lui avait prêtée Fury, et se mit à utiliser de faux papier, sous l’identité de « Brett Hendrick ». Le conflit obligea chaque camp à des compromissions ou des alliances normalement impensables et Steve s’associa ainsi au Punisher et passa même un accord avec le Caïd. Lors de l’ultime bataille de la guerre civile, les forces de Captain étaient sur le point de remporter le conflit quand Steve remarqua que des personnes chargées des situations d’urgence, comme les pompiers, les infirmiers ou les médecins, venaient en aide à l’équipe d’Iron-Man. Horrifié en réalisant que le grand public s’opposait à son mouvement, Captain décida de mettre un terme au conflit destructeur en se rendant aux autorités. L’essentiel du mouvement contre le SRA disparut de lui-même, sans l’inspiration de Steve. Suite à son arrestation, un complot mis au point par Crâne rouge, avec la collaboration d’Arnim Zola, du Dr Faustus et d’autres encore, atteint son point culminant avec l’assassinat à bout portant de Captain América sur les marches du tribunal où il était conduit, par Sharon Carter elle-même, sous le contrôle mental de Faustus. Cependant, l’arme développée sur ordre de Crâne rouge avait désynchronisé Steve du reste du flot temporel, l’amenant à revivre certains instants de son passé.

Intermède II
L’ensemble de la communauté héroïque fut ébranlé par cette mort, indépendamment de leurs opinions au cours de la guerre civile. Après avoir reçu une lettre posthume de Steve le lui demandant, Stark accepta de laisser Barnes reprendre le bouclier puis l’identité de Captain América. Steve reçut des funérailles officielles au cimetière d’Arlington, où un monument était érigé en son honneur. Toutefois, le corps à Arlington était un simulacre, le véritable corps du héros bénéficiant de funérailles privées, avec Stark, Hank Pym, Janet van Dyne et Namor, qui leur assura que personne ne viendrait perturber le site sous-marin où le corps de leur ami allait reposer. Thor rendit son propre hommage à Steve, lui accordant une minute de silence complet, en coupant tous les médias des Etats-Unis. Pendant ce temps, Carter affrontait les forces du Crâne, faisant une fausse couche de l’enfant qu’elle et Steve avaient conçu peu avant la « mort » de celui-ci, mais découvrit que son amant était bien en vie.

XI. Le champion

Crâne rouge lança finalement la dernière phase de son plan pour briser son ennemi, ramenant le corps de Steve dans le présent mais contrôlé par l’esprit du Crâne ; toutefois, Steve réussit à vaincre Crâne rouge dans son esprit et l’expulsa alors de son corps. Crâne rouge fut apparemment tué au cours de l’escarmouche entre lui et ses hommes d’un côté et Steve et ses amis – Bucky, Sharon Carter, plusieurs Vengeurs – de l’autre. Trouvant que Bucky avait correctement repris le flambeau, Steve l’encouragea à conserver l’identité de Captain América, tandis qu’il demeurait, lui, simplement le Super-Soldat ; ses affaires en ordre, Steve pouvait désormais tourner son attention vers Norman Osborn, successeur d’Iron-Man à la tête de la communauté « héroïque » et du HAMMER – remplaçant du SHIELD – après la disgrâce d’Iron-Man survenue après une tentative d’invasion de la Terre par les Skrulls. Steve dut d’abord s’occuper de Stark lui-même, désormais dans un état végétatif après avoir volontairement sacrifié son cerveau pour effacer les données recueillies au nom du SRA, pour empêcher Osborn d’y accéder. Avec Thor et d’autres amis de Stark, Steve relancèrent littéralement le cerveau de Stark, canalisant la foudre de l’Asgardien au travers du bouclier de Captain, vers l’implant de Stark sur la poitrine ; le processus fut un succès même s’il fallut quelques temps à Stark pour être pleinement remis. Rentré à New York, Steve apprit qu’Osborn lançait un assaut contre Asgard après avoir réuni toutes ses troupes : le HAMMER, une Initiation corrompue par ses soins et les Vengeurs noirs, parodies du groupe de Steve. Réunissant les nouveaux Vengeurs, les Jeunes Vengeurs, ainsi que les Secret Warriors de Nick Fury, Steve alla porter secours aux Asgardiens. Barnes lui prêta le bouclier, affirmant que, pour cette bataille, ils avaient besoin de Captain América pour mener l’attaque. Jarvis lui-même confia une mallette – contenant une ancienne armure d’Iron-Man – pour l’apporter à Stark qui fut suffisamment remis pour rejoindre le combat. Celui-ci s’élargit avec le syndicat criminel de Hood, venu prêter main forte à Osborn, ainsi que les Thunderbolts réunis par celui-ci, qui durent cependant faire face aux Vengeurs de Hank Pym. Finalement, la démence d’Osborn fut révélée au grand jour, devant les caméras et le criminel fut arrêté et incarcéré ; après la victoire des Vengeurs, le président des Etats-Unis demanda à Steve de le remplacer comme responsable de la communauté héroïque des Etats-Unis. En échange de l’abrogation du SRA, Steve accéda à la demande présidentielle. Il commença par contribuer à la reconstruction des Vengeurs, constituant même, avec l’aide de Carter, une équipe pour les opérations délicates, avec les Vengeurs secrets, dont il prit personnellement la direction.

Ses nouvelles fonctions n’empêchèrent pas Steve de mener ses propres opérations en solo, notamment en faisant face à l’héritage de son créateur. Directeur de Nixtin Pharmaceutics et petit-fils d’Abraham Erskine, Jacob Erskine eut l’idée d’utiliser le sérum du super-soldat pour soigner le cancer, mais il fut assassiné avant de pouvoir achever ses travaux. Steve décida de trouver l’assassin, mais il tomba dans un piège tendu par Machinesmith qui réussit à désactiver le sérum dans son corps. Avec l’aide de l’un des robots de Machinesmith, que Steve avait pris pour être une véritable femme bénéficiant du sérum, il fut capable de réactiver le sérum dans son sang et, ensembles, poursuivirent Machinesmith. Ils réussirent à le capturer et récupérèrent le sérum qu’il était sur le point de mettre aux enchères, mais au prix de la vie du robot allié de Steve. Poursuivant son enquête, Steve réalisa que le sérum retrouvé était totalement inutile, ignorant que toute l’affaire avait été organisée par Aloysius Thorndrake, du Conseil de l’ombre, qui recherchait un échantillon du sang de Steve afin de créer sa propre armée de super-soldats.

Quand Barnes fut apparemment tué par la fille de Crâne rouge, Sin (Sinthea Schmidt), devenue l’un des hérauts de la maléfique divinité asgardienne appelé le Serpent (Cul, frère d’Odin), Steve décida de reprendre l’identité de Captain América et prit la tête des Vengeurs pour s’opposer aux forces du Serpent. Demeurant à la tête des Vengeurs après la défaite de l’Asgardien, Steve confia la direction des Vengeurs secrets à Hawkeye. Mais il fut rapidement capturé par le Chacal (Miles Warren) qui le transforma en une horrible créature mi-homme, mi-araignée, baptisée « Spider-King » ; sous cette forme, il fut imprégné de milliers d’œufs d’araignée afin de répandre le virus qui donnait aux habitants de New York des pouvoirs semblables à ceux de Spider-Man, avant de les muter en araignées géantes. Spider-King fut heureusement arrêté et capturé par le nouveau Venom (Flash Thompson) mais s’échappa en libérant vomissant les œufs à présent éclos. Mais, repris, il fut placé en animation suspendue, pendant que Venom, sous le déguisement de Spider-King, infiltrait le camp du Chacal. Celui-ci fut finalement vaincu et un remède put être administré à toutes les victimes du virus, permettant à Spider-King de redevenir Captain América, qui rejoignit l’ensemble des héros pour combattre l’alliée du Chacal et véritable responsable du virus, la Reine, mutée en une araignée de plusieurs dizaines de mètres de haut. Celle-ci fut finalement tuée par Kaine, le clone de Spider-Man.

Quelques temps plus tard, l’ancien agent des forces alliées de la Guerre, Nom de Code : Bravo, perdu depuis des décennies dans le monde onirique extradimensionnel de Jimmy Jupiter (James Jankovicz), le Pays de Nulle Part, revint dans la réalité, aux côtés d’une nouvelle faction d’Hydra. Reprochant à Cap ce qu’il considérait être la corruption du gouvernement américain et sa responsabilité dans son exil, il forma aussi une alliance avec le Baron Zémo et attaqua le héros juste après les funérailles de Peggy Carter. Bravo comptait utiliser les pouvoirs de Jimmy Jupiter pour remodeler le monde et en faire une utopie. Bravo infecta Steve d’un virus de nanotechnologie quasiment indécelable, et développé par Machinesmith, et qui ramena le corps du héros à son état avant le Projet : Renaissance. Cependant, Steve réussit à vaincre Bravo malgré cela. Au cours de la crise créée par la libération de nouvelles Madbombs par cette faction d’Hydra, un Steve affaibli commença à perdre confiance dans sa mission, se mettant à douter de lui-même et de son rôle comme symbole américain, après avoir été battu par une nouvelle incarnation de l’Escouade des Serpents, engagée par Hydra. Pendant ce temps, lors d’un face à face avec Machinesmith, Carter fut capable de lui extorquer le moyen de purger le corps de Steve du nanovirus ; Iron-Man put alors soigner son ami à temps pour arrêter le Faucon, sous l’influence d’une Madbomb. Cependant, Stark avait aussi développer un système contrant les effets de la bombe et le projet d’Hydra fut une nouvelle fois déjoué.

Après cela, un héritier du Fléau de la pègre apparut, éliminant d’anciens criminels costumés qui bénéficiaient du programme fédéral de protection des témoins. Captain affronta le tueur, Scourge, découvrant au cours de l’affrontement qu’il s’agissait de Dennis Dunphy, l’ex-Démolition-Man, qui avait subi un lavage de cerveau par Hydra. Steve tenta de ramener Dunphy à la raison mais celui-ci fut incapable de reprendre le dessus sur son conditionnement, obligeant Carter à le tuer pour sauver la vie de Steve.

Steve et les Vengeurs, alors qu’ils traquaient une nouvelle incarnation de la Légion fatale dont les membres venaient de s’évader, furent attaqués par le mutant Cable. Celui-ci, manifestement de plus en plus dévoré par le virus techno-organique qui l’affectait, maîtrisa néanmoins le Faucon, Steve et d’autres, les immobilisant, dans le but de les empêcher de tuer la jeune Hope Summers. Les Vengeurs réussirent cependant à se libérer de leurs liens et Cable fut vaincu, avant d’être totalement consumé par le virus ; Steve accéda alors à la demande de Cyclope de ramener Cable à Utopia, en échange de la conservation par les Vengeurs des armes utilisées contre eux. Très peu de temps après, un membre du Nova Corps s’écrasa sur Terre, annonçant la venue prochaine du Phénix sur Terre. Après avoir rencontré le président pour l’informer de cette menace et envoyé un groupe de Vengeurs dans l’espace dans l’espoir d’arrêter le Phénix, Steve apprit d’Iron-Man qu’une mystérieuse source de la Force Phénix venait d’être repérée sur Utopia. Steve fut alors informé par Wolverine que les X-Men d’Utopia croyaient que Hope Summers était destinée à devenir le nouvel hôte du Phénix, avant de restaurer les pouvoirs des mutants perdus lors du Jour-M. Prenant la tête des Vengeurs et du SHIELD, Steve se rendit à Utopia, demandant à Cyclope de lui confier Hope Summers pour la surveiller et la protéger. Le refus de Cyclope déclencha une guerre ouverte entre Vengeurs et X-Men ; tandis que Hope Summers prenait la fuite, Cyclope fit semblant de se rendre aux Vengeurs, ce qui s’avéra rapidement une ruse, permettant aux X-Men de se regrouper dans diverses bases et poursuivre la lutte contre les Vengeurs. Les deux groupes entreprirent de retrouver Hope Summers, tandis que les Vengeurs semblaient peu à peu prendre le dessus sur les X-Men ; mais, lors d’une confrontation entre deux équipes sur la lune, où s’était rendue Hope Summers, le combat fut interrompu par l’arrivée du Phénix. Stark utilisa une arme de sa conception pour tenter de dissiper l’entité mais ne put que provoquer l’éclatement du Phénix, qui s’instilla dans chacun des cinq X-Men présents. Dotés désormais d’une puissance quasi infinie, les X-Men reprirent le dessus sur les Vengeurs, commençant à instaurer une véritable utopie mondiale. Mais Steve s’inquiétait de la corruption possible, et avérée par le passé, liée à cette puissance et entretenait la lutte, poussant Cyclope à déclarer les Vengeurs hors-la-loi. Iron-Fist put obtenir l’asile à K’Un-L’Un pour les Vengeurs, commençant à y former Hope Summers, qui avait, par inquiétude envers le sort des X-Men, rejoint leurs efforts, pour devenir le réceptacle du Phénix et pleinement le contrôler. Au fil des escarmouches, les énergies du Phénix commencèrent à se concentrer jusqu’à ce que des cinq initiaux détenteurs du pouvoir, seuls demeurent Cyclope et Emma Frost. Cyclope put être repoussé grâce à Hope Summers, combinant puissance du Poing de fer, la magie chaotique de la Sorcière rouge et les flammes du dragon Shou-Lao.

Pouvoirs : Captain América est le spécimen humain le plus parfait ayant jamais existé ; sa force, sa vitesse, son agilité, son endurance, ses réflexes, son efficience physique et ses sens ont été portés aux plus hauts niveaux qu’un être humain non muté peut atteindre. Sa biochimie élimine automatiquement les productions excessives de toxines liées à la fatigue, contribuant à son extraordinaire endurance et faire de lui un être apparemment infatigable. Avec des efforts exceptionnels, il peut courir à la vitesse de 45 kilomètres par heure sur de longues durées ou soulever 400 kg. Le sérum du super-soldat qui court dans ses veines le maintien au summum de la forme physique, même si Steve maintient un strict régime d’exercices et d’entraînements au combat afin de s’assurer d’être toujours prêt.

Pendant un temps, il fut brièvement doté d’une force véritablement surhumaine, qui lui permettait alors de soulever environ 3 tonnes. Ses autres facultés physiques – résistance, endurance – avaient été accrus dans les mêmes proportions. Cette augmentation s’atténua au cours des mois suivants, jusqu’à disparaître totalement.
Aptitudes : Steve Rogers a été entraîné à la boxe, le judo et d’autres formes de combats à mains nues, et il les a, avec le temps et l’expérience, adaptés à ses capacités gymnastiques uniques. Il est aussi un pilote, un stratège et un meneur d’hommes exceptionnel ; il parle couramment le russe et l’allemand (en plus de l’anglais, sa langue natale) et peut-être d’autres langues.

Malgré ses extraordinaires talents de combattants, les plus grandes forces de Captain América sont probablement son courage indomptable, son inébranlable ténacité et son simple charisme personnel. Bien que, physiquement, encore dans sa trentaine, il respire une autorité naturelle qui force le respect d’à peu près toutes les personnes qu’il croise. Il a inspiré des régiments entiers avec rien de plus que quelques mots : conquérants, extra-terrestres et même les dieux ont été impressionnés par cette noblesse innée.

Cliquez ici pour voir les schémas du bouclier en grand
Armes et équipements : Traditionnellement, Captain América porte un bouclier concave, en forme de disque, de 75 cm de diamètre environ et pesant à peu près 6 kg. Le bouclier est composé d’un alliage unique de vibranium et de fer qui absorbe la plupart des formes d’impacts, le rendant résistant à la pénétration, aux températures extrêmes, aux radiations et n’importe quelle autre forme d’énergie terrestre ; sauf par une altération de sa structure molécule, seul un pouvoir divin ou cosmique s’est révélé capable d’affecter ce bouclier. Le bouclier sert à la fois de protection et d’arme de jet, son unique composition lui permettant de se déplacer dans l’air avec une force de friction minimale et de rebondir depuis les objets solides avec très peu de perte de son moment angulaire ; en dépit de sa solidité, il conserve une capacité de ressort substantielle. Grâce à des années de pratique, Captain América peut projeter son bouclier avec une fantastique précision, estimant son impact et son retour par rebond quasiment au millimètre. Récemment brisé par le Serpent, le bouclier fut reforgé par les Nains de Svartalfheim qui lui infusèrent de l’uru, le métal asgardien, le rendant encore plus solide qu’auparavant, même si une fêlure est désormais visible à la surface du bouclier.
Cliquez ici pour voir le détail de la mallette de Captain en grand

Peu de temps après la réanimation de Captain América par les Vengeurs, Iron-Man améliora le bouclier de Cap avec des transistors miniatures et un système magnétique, lui permettant d’utiliser efficacement son bouclier quand ses mains étaient attachées, de forcer les serrures magnétiques et d’accomplir d’autres fonctions ; cependant, Captain renonça rapidement à ces perfectionnements, affirmant qu’elles modifiaient trop l’équilibre du bouclier. Au début de sa carrière, avant d’obtenir son indestructible bouclier, Captain América employa un bouclier triangulaire composé d’un acier de haute qualité mais conventionnel ; ce bouclier a depuis été détruit. Ces dernières années, Captain América a utilisé plusieurs différents succédanés quand son bouclier habituel était indisponible. Lorsqu’il mena la carrière du Captain, il employa brièvement un bouclier d’adamantium pur et, plus tard, de vibranium pur. Quand son bouclier fut temporairement perdu en mer, Captain América porta d’abord une réplique de son bouclier triangulaire d’origine et, ensuite, après la destruction de celui-ci, un bouclier énergétique conçu de manière à absorber et renvoyer l’énergie cinétique, à émettre des décharges énergétiques et à se transformer en une épée énergétique. Ce bouclier énergétique était produit par un système implanté dans son gant. Il retrouva cette arme après sa résurrection, quand il agit uniquement sous l’identité du Super-Soldat.

Le costume de Captain América comporte une cotte de mailles tissée d’une résistance de niveau industriel. Durant la guerre, Captain utilisa des armes à feu conventionnelles sur le champ de bataille mais rarement en d’autres circonstances. Pendant la période où sa santé se détériorait progressivement, il utilisa une série de gadgets comme des bombes à concussion, des sphères qui éclataient pour libérer du fil de fer barbelé immobilisant ses ennemis, et un pistolet libérant un câble fixé à un grappin. Plus tard, à la même époque, il passa à une armure tenant lieu d’exo-squelette, dotée de gants avec de petites fusées, des canons à air comprimé, qui lui permettait également de voler et disposait d’autres facultés. Captain América a employé diverses formes de technologie fournies par les Vengeurs, le SHIELD et d’autres sources en cas de besoin particulier, mais, habituellement, il se repose surtout sur son bouclier et ses propres capacités.

Cliquez ici pour voir les schémas de la moto de Captain en grand
Quand il opère seul, Captain América a l’habitude de voyager sur une moto Harley-Davidson customisée, avec modifications apportées par les techniciens du SHIELD et une capacité de 550 kilomètres sans un plein. Il a aussi utilisé occasionnellement une camionnette Chevrolet, également modifié, pour des voyages nécessitant plus de discrétion ; la camionnette, dotée de technologie wakandaise, contient une interface informatique et est équipée de revêtements en plusieurs couches de cristaux alignés, qui lui permettent de changer la couleur de son véhicule pour les opérations sous couverture. Captain utilise aussi un aérocycle lorsque le besoin s’en fait sentir, ainsi qu’un quinjet des Vengeurs fait sur mesure et surnommé « Freedom’s Flight » ; il a également accès à d’autres systèmes de transports et de communications avancés, fournis par les Vengeurs ou le SHIELD, selon les besoins.
Première apparition :
- (armure de Captain América) : VO : Captain America vol.1 # 438 (avril 1995, par Mark Gruenwald & Dave Hoover) – VF : Strange n°316 (avril 1996, avec Avengers vol.1 # 386 ; Captain America # 438 est inédit en France) ;
- (bouclier énergétique) : VO : Captain America vol.3 # 9 (septembre 1998, par Mark Waid & Andy Kubert) – VF : Fantastic Four vol.2 n°8 (octobre 1999) ;
- (bouclier rond) : VO : Captain America Comics # 2 (avril 1941, par Joe Simon & Jack Kirby)– VF : Marvel (Lug) n°11 (février 1971, avec Fantastic Four vol.1 # 25, Captain America Comics # 2 est inédit en France) ;
- (bouclier triangulaire) : VO : Captain America Comics #1 (mars 1941, par Joe Simon & Jack Kirby) – VF : Captain América (vol.2, Arédit) n°1 (octobre 1984, avec Captain America vol.1 « 247 ; Captain America Comics # 1 a été publié dans Marvel : Les origines n°2 de décembre 2003) ;
- (camionnette) : VO : Captain America vol.1 # 318 (juin 1986, par Mark Gruenwald & Paul Neary) – VF : Aucune apparition en France ;
- (moto) : VO : Captain America vol.1 # 259 (juillet 1981, par Jim Shooter, David Michelinie & Mike Zeck) – VF : Strange n°214 (octobre 1987, avec Captain America vol.1 # 268 ; Captain America # 259 est inédit en France) ;
- (numéro vert) : VO : Captain America vol.1 # 312 (décembre 1985, par Mark Gruenwald & Paul Neary) – VF : Aucune apparition en France

Informations sur la fiche


Rédacteur(s) : Iron Sim
Nombre de lecture : 172217

Wiki de Marvel World

  • C'est avec plaisir que nous vous informons de l'ouverture de notre nouveau site internet pour l'ensemble des films, séries et jeux vidéo de Marvel : wiki.Marvel-World.com.

Recrutement

  • Nous recherchons des traducteurs Anglais->Français bénévoles (comme nous) pouvant nous aider à traduire une quantité conséquentes d'informations sur le monde Marvel.

    Contactez-nous par e-mail sur contact@marvel-world.com dès maintenant et faite partie d'une tranche d'histoire de Marvel World !

Qui est en ligne ?

    Visiteur : 15
    Membre : 0