Recrutement


Nous recherchons actuellement des fans Marvel bénévoles pouvant nous aider à traduire une quantité conséquentes d'informations sur le monde Marvel. Si vous possédez un bon niveau de traduction de l'anglais vers le français et que Marvel World vous a un jour aider, il est temps de nous rendre la pareille !

Contactez-nous par e-mail sur contact@marvel-world.com dès maintenant et faite partie d'une tranche d'histoire de Marvel World !

Encyclopédie - Kurt Busiek - Marvel-World.com

Encylopédie - Kurt Busiek

Date de naissance: 16 Septembre 1960.
Lieu de naissance: Boston, USA
Situation de famille : Marié, père de deux enfants.
Profession: Scénariste

Kurt Busiek fût dès son plus jeune âge, un lecteur de comics, et plein d’imagination. Il écrivit très tôt, bien avant que cela soit intégré au comics X-men, une théorie selon laquelle Jean Grey n’était pas morte, mais qu’elle serait devenue le Phénix. Lecteur de comics très tôt, et pendant longtemps, voilà qui fit la particularité de Busiek auteur : sa connaissance profonde de l’univers Marvel.

Kurt commença sa carrière professionnelle en 1982, avec Green Lantern #162.
Dès le début de l’année 1983, il intégra l’éditeur qui ferait sa renommée, Marvel Comics, qui lui confia pendant un peu plus d’un an les rênes de la série Power Man and Iron Fist. (L’occasion pour lui de travailler avec un jeune encreur du nom de Mike Mignola….) Par la suite, Busiek navigua de série en série, surtout chez DC comics. Intervenant de ci de là, sur les plus grands personnages de l’éditeur, mais visiblement sans parvenir à aller plus loin. En 1985, DC lui confia une série consacrée à Red Tornado, qui s’arrêta au bout de 4 numéros. Mais Busiek avait tout de même marqué un point, car le projet était dessiné par Carmine Infantino, pointure du monde des comics.

Il n’en reste pas moins que pendant 5 ans, les commandes se firent rare. Et c’est encore chez Marvel qu’il fit son retour en 1991, sur la série Web of Spiderman. Mais la situation n’était vraiment pas stabilisée pour lui. Il lui manquait une grosse réussite pour faire définitivement sa place.

En 1994, Marvel Comics accepta un projet un peu particulier. La maison d’édition laissa Kurt Busiek « jouer », d’une certaine façon, avec son univers. Car Busiek avait envie de donner une autre vision, de cet univers. C’est ainsi que naquit Marvels. L’Histoire de l’univers Marvel, vue à travers les yeux d’un photographe, Phil Sheldon. Outre le scénario novateur, les fans apprécièrent aussi les dessins grandioses d’Alex Ross. Le succès, tant critique que commercial, fût le sésame qui permit à Kurt Busiek de s’installer définitivement dans le monde des comics.
En 1995, Busiek, accompagné d'Alex Ross et Brent Anderson, profita de la bouffée d’air apportée par la récente création d’Image Comics dans le petit monde des éditeurs, pour lancer sa propre série, Astro City. Un univers de super-héros à part entière, et le regard que peuvent porter les gens normaux sur ces surhommes, comme Marvels avait pu le faire un peu avant. La série souffrit malheureusement de nombreux retards, dus à des soucis de santé de Busiek, en l’occurrence un empoisonnement au mercure.

Kurt Busiek fût aussi sous les projecteurs durant l’année 1996. En effet, suite à l’évènement Onslaught, Marvel Comics annonça la création d’une nouvelle équipe qui ferait du bruit, série écrite par Busiek, et dessinée par Mark Bagley.
Les Thunderbolts naquirent. Equipe de héros, qui cachait en fait des super-vilains en quête de domination mondiale. Au-delà du coup de théâtre du numéro 1, la série se constitua un public moyennement important, mais fidèle. Busiek, lui, amena la série jusqu’au numéro 33, publié en décembre 1999.
En 1998, à la demande du dessinateur George Pérez, Busiek fût chargé de scénariser l’équipe des Vengeurs, à leur retour de la « parenthèse » Heroes Reborn. Pérez, lui, quitta la série en 2000, mais Busiek continua à écrire le titre, collaborant avec Alan Davis ou Kieron Dwyer, et ce jusqu’au numéro 56 (Septembre 2002). Dans le même temps, Busiek scénarisait aussi Iron Man « Heroes Return », sur des dessins de Sean Chen. Busiek approfondit son travail, et montra tout son talent de fan de la continuité Marvel avec la maxi-série Avengers Forever. Un moyen pour lui de combler certains « trous » dans l’histoire des Vengeurs, avec une équipe réunissant des Vengeurs passé, présents et à venir. Cette série se fit largement sur le fait que Carlos Pacheco voulait à tout prix travailler sur les Vengeurs avec Busiek, et sur le fait que Busiek voulait à tout prix bosser avec Pacheco.

Malgré le fait que Busiek soit avant tout connu pour son travail pour la major Marvel Comics, il se laissa tenter par l’expérience Image. Avec Mark Waid, George Pérez et d’autres, ils créèrent Gorrilla, label qui accueillera des productions personnelles de ces auteurs. Busiek y collaborera largement avec Stuart Immonen, sur Shockrockets d’abord, puis sur Superstar. Malheureusement, le label connu des déboires financiers qui entrainèrent sa chute rapide.
Busiek se consacra donc principalement à Marvel Comics. En Mars 2001, il commence une maxi-série en 12 numéros pour l’équipe délaissée des Defenseurs, sur des dessins d’Erik Larsen. Une suite fût donnée, avec une nouvelle série baptisée The Order, mais qui n’aura pas eu le succès escompté.

En 2003, Busiek fit à nouveau équipe avec George Pérez et les Vengeurs, afin d’écrire le crossover « maudit », car jamais fait, JLA/ Avengers. Cette même année, c’est l’occasion pour Kurt de commencer une nouvelle série Conan pour Dark Horse comics. 28 numéros.
Mais c’est aussi le lancement d’une série personnelle, avec Carlos Pacheco, Arrowsmith, pour Wildstorm. La Grande Guerre, dans un monde alternatif où la magie et les démons côtoyaient les inventions du début du XXe siècle. Ce premier arc de 6 épisodes, pourrait avoir une suite, du moins, c’est une chose que Busiek et Pacheco n’excluent pas. A la même époque, Busiek continu de prendre pied chez l’éditeur DC Comics, puisqu’il réalise la mini-série Superman : Identité secrète. Une vision plus humaine du poids lourd de DC.

En 2005, Busiek signa un contrat d’exclusivité de deux ans avec DC comics. A la suite de l’évènement Infinite Crisis, Kurt fit équipe avec Geoff Johns sur une mini-série One Year Later en 8 épisodes regroupant tous les titres Superman. De même, il écrivit le OYL consacré à la série Aquaman : Sword of Atlantis, dont il est toujours le scénariste, de même que Superman. Pourtant, il parvient quand même à continuer une année la série Conan, qu'il lança chez Darkhorse.
DC comics offre à l'auteur un titre qui ne se refuse pas, la nouvelle série hebdomadaire, Trinity, qu'il réalise en partenariat avec le dessinateur nouvellement estampillé DC, Mark Bagley. Les trois plus grands héros DC juste pour lui...

Désormais, Kurt Busiek semble s'attacher à l'éditeur Dynamite Entertainment, qui l'associe à nouveau à Alex Ross pour travailler sur une série en huit épisodes qui verront rassemblés un certain nombre des créations personnelles de Jack Kirby.
Yaneck Chareyre 5951

Lire plus de fiches



Wiki de Marvel World


  • Le MCU, les films Spider-Man, les univers cinématographique X-Men vous intéresse ? Retrouvez toutes les informations sur les films, séries TV et jeux vidéo sur notre Wiki !

    Testez le Wiki de Marvel World !

Recrutement


  • Nous recherchons des traducteurs Anglais->Français bénévoles (comme nous) pouvant nous aider à traduire une quantité conséquentes d'informations sur le monde Marvel.

    Contactez-nous !

    Si Marvel World vous a aider à développer vos connaissances sur l'univers Marvel, rendez-nous la pareille et faite partie d'une tranche d'histoire de Marvel World !

Qui est en ligne ?

    Visiteur : 13
    Membre : 0