Recrutement


Nous recherchons actuellement des fans Marvel bénévoles pouvant nous aider à traduire une quantité conséquentes d'informations sur le monde Marvel. Si vous possédez un bon niveau de traduction de l'anglais vers le français et que Marvel World vous a un jour aider, il est temps de nous rendre la pareille !

Contactez-nous par e-mail sur contact@marvel-world.com dès maintenant et faite partie d'une tranche d'histoire de Marvel World !

Encyclopédie - Hill, Maria - Marvel-World.com

Encylopédie - Hill, Maria

hill-maria_0.jpg

  • Véritable nom : Maria Hill
  • Profession : Directrice adjointe du SHIELD, ancienne directrice exécutive du SHIELD
  • Statut légal : Citoyenne des Etats-Unis sans casier judiciaire
  • Identité : Publiquement connue
  • Autre identité : Aucune
  • Lieu de naissance : Chicago (Illinois, Etats-Unis)
  • Situation de famille : Célibataire
  • Parents connus : un père non identifié, une mère non identifiée (décédée)
  • Appartenance à un groupe : Membre du SHIELD
  • Base d'opérations : les différents héliporteurs mobiles du SHIELD
  • Première apparition : VO : New Avengers (vol.1) # 4 (avril 2005, par Brian Michael Bendis & David Finch) – VF : Marvel Icons (vol.1) n°8 (décembre 2005)
  • Taille : 1m77
  • Poids : 61,2 kg
  • Yeux : Marrons
  • Cheveux : Noirs

Histoire

Originellement de Chicago, l’agent du SHIELD Maria Hill fut affectée à une mission difficile à Madripoor, une nation insulaire infestée par le crime, où elle se fit remarquer par des agents gradés du SHIELD qui la sélectionnèrent pour devenir un chef potentiel futur de l’organisation. Quand l’ancien directeur du SHIELD Nick Fury agit contre les ordres qu’il avait reçus au cours de sa « Guerre secrète » contre la Latvérie, il abandonna son poste et alla se cacher, devenant un fugitif. En partie pour son absence de loyauté envers Fury – qu’elle n’avait pas connu – Maria se retrouva un agent du SHIELD de niveau 9 et nommé directrice exécutive du SHIELD, de division classe 8. L’attitude plutôt sèche envers la communauté super-héroïque provoqua plusieurs conflits avec divers héros. Elle s’opposa ainsi à Captain América et Iron-Man (alias Tony Stark) lorsqu’ils décidèrent de former un nouveau groupe d’Avengers, découvrant alors que Captain pouvait constituer l’équipe de son choix grâce à son statut permanent de champion, dépassant ainsi l’autorité de la jeune femme. Le remplacement de Nick Fury par Maria Hill ne fut pas annoncé immédiatement au grand public et plusieurs Life Model Decoy (ou LMD, des androïdes simulant les êtres vivants) à l’image de Nick Fury ont été utilisé pour de nombreuses apparitions publiques ou privées du SHIELD, maintenant ainsi l’illusion d’une situation pérenne au sein de l’organisation internationale.

Après le scandale de la Guerre secrète et ses résultats désastreux sur la ville de New York, le directeur du SHIELD en activité, le colonel Nick Fury quitta son posta pour se cacher et échapper aux sanctions. Considérée comme compétente, efficace et, plus fondamental aux yeux des responsables politiques, comme n’ayant pas de loyauté particulière envers Fury ou ses cadres dirigeants, Maria Hill fut nommée Directrice Exécutive de l’agence internationale d’espionnage et de sécurité du SHIELD. Hill fut également probablement choisie à cause de sa loyauté supposée solide envers les intérêts des Etats-Unis et son obéissance envers les autorités américaines au détriment de ceux des Nations-Unies, que le SHIELD doit théoriquement protéger avant toute autre chose.

hill-maria_1.jpg Pistant une faction renégate du SHIELD jusqu’au Pays sauvage, découvrant qu’elle y exploitait en toute illégalité et en asservissant la population locale un gisement d’anti-métal (un isotope du vibranium), Maria autorisa l’emploi d’une force létale afin de détruire la faction, manquant de peu de tuer les Avengers au cours de l’attaque, bien qu’elle leur expliqua par la suite avoir ignoré leur présence sur le sol antarctique. Maria coordonna également la réaction du SHIELD face à l’alter ego maléfique de Sentry, Void, tout en continuant la traque de Nick Fury. Selon ses besoins, elle continuait d’utiliser des LMDs à l’image de ce dernier. Lorsque des millions de mutants perdirent du jour au lendemain leurs pouvoirs, Maria jura de découvrir la cause de cet événement, baptisé le Jour-M. Plus tard, l’énergie disparue de ces mutants fut concentrée dans l’entité appelée le Collectif, qui détruisit apparemment une ville entière, un escadron entier du SHIELD et l’équipe canadienne de surhumains, Alpha Flight. Maria contacta avec beaucoup de réticences les Avengers pour obtenir leur aide, et ceux-ci affrontèrent le Collectif sur l’île presque déserte de Génosha. Au cours de la bataille, Maria fit arrêter le membre des Avengers Spider-Man pour le soumettre aux télépathes du SHIELD afin d’obtenir des informations sur le Jour-M, une action qui provoqua la colère des autres Avengers. Cependant, quelques instants après, Maria s’opposa pour la première fois aux ordres qu’elle avait reçus en refusant de lancer des bombes nucléaires sur Génosha afin d’anéantir le Collectif, ce qui aurait également tué les Avengers sur place ; ceux-ci eurent ainsi suffisamment de temps pour venir à bout du Collectif et neutraliser la menace, une décision qui commença à améliorer ses relations avec Iron-Man.

Quelques semaines après, le gouvernement américain utilisa les ressources du SHIELD pour faire appliquer la nouvelle loi, le Superhuman Registration Act (SRA), qui obligeait désormais tous les héros à se recenser auprès des autorités et à subir un entraînement avec les agents du SHIELD sous peine d’être déclarés hors-la-loi, être poursuivis et emprisonnés. Maria fit initialement appel à Captain América, le convoquant sur l’héliporteur du SHIELD, pour qu’il s’enregistre et coordonne les actions du SHIELD. Cependant, le héros de la Seconde Guerre Mondiale refusa, neutralisa une équipe du SHIELD et prit la fuite, organisant bientôt la résistance au SRA. Maria passa les semaines suivantes à coordonner les forces favorables à la loi, faisant de son mieux pour appréhender les surhumains non enregistrés tout en limitant les dommages collatéraux. A cette occasion, elle travailla main dans la main avec Tony Stark (alias Iron-Man), devenu la figure de proue du recensement.

Malheureusement, au cours des affrontements entre les deux factions, le membre de la résistance Goliath (alias Bill Foster) fut tué lors d’une opération placée sous la supervision du SHIELD. Maria supervisa également l’utilisation de criminels surhumains contrôlés par nanotechnologie afin de traquer divers justiciers, la poursuite d’agents atlantes « dormants » implantés aux Etats-Unis, les efforts déments du Geôlier pour appréhender les jeunes héros adolescents des Fugitifs et des Jeunes Avengers, la tentative de retrouver l’uniforme volé du second Ant-Man, le développement de la Prison 42 dans la Zone Négative, la collecte d’informations sur les agissements du Caïd depuis sa cellule, des douzaines d’arrestations, l’entraînement des héros nouvellement enregistrés et d’autres tâches encore.

Lorsque Kenny, le concepteur du SHIELD de la technologie des armures « anti-encapés » perdit toutes ses illusions, il tenta de tuer Iron-Man (Tony Stark) et ce fut Maria qui sauva la vie du héros, menant une opération solo pour intervenir. Elle se confia alors pour la première fois à Stark, reconnaissant que son manque d’expérience comme directrice et responsable, ainsi que de son absence de liens avec la communauté surhumaine avaient été certainement des facteurs ayant pesé lors de sa nomination comme directrice du SHIELD, laissant même entendre que ses supérieurs escomptaient peut-être qu’elle échoue dans sa tâche. Elle admit également qu’elle n’était pas qualifiée pour ce rôle, et qu’elle ne le désirait pas vraiment, suggérant que Stark serait bien plus compétent à ce poste. Peu après la fin de la Guerre Civile des super-héros, Stark accepta le poste du directeur du SHIELD, faisant de Maria son directeur adjoint. Elle continue ainsi de superviser les opérations du SHIELD depuis l’héliporteur, même si elle fut brièvement blessée par Ultron lorsque celui-ci réapparut. Maria demeura un membre clé du cabinet de direction de Stark, l’assistant dans la gestion des différentes crises auxquelles il dut faire face, comme l’apparition de divers groupes terroristes dotés d’armement de haute technologie. Néanmoins, elle resta sceptique quant à l’existence d’un cerveau unique derrière ces opérations, avant de réaliser son erreur en constatant que le Mandarin manipulait tous ces groupes. Du coup, elle en vint à accorder plus de crédits aux opinions de Stark, se sentant moins liée par les règles conventionnelles, du moment que le but désigné était atteint. C’est ainsi qu’elle mit en danger sa carrière en plaçant le bâtiment des Nations Unies sous la loi martiale du SHIELD afin de permettre à Stark d’échapper à un procès et de poursuivre le Mandarin, que l’Avenger en armure réussit finalement à vaincre.

hill-maria_2.jpg Maria était à bord de l’héliporteur lorsque les Skrulls lancèrent leur offensive contre la Terre, assistant à la mise hors de combat de l’appareil par le virus infiltré par les envahisseurs dans les systèmes informatiques de Stark. L’héliporteur se crasha dans le Triangle des Bermudes, se stabilisant comme simple navire. Sans nouvelle de Stark, Maria prit la situation en main, refusant de se rendre à un Skrull imitant Edwin Jarvis qui lui expliqua que c’était les manipulations des siens qui avaient amené à sa nomination à la tête du SHIELD, pour qu’elle puisse se rendre le jour venu. Cependant, Maria refusa de céder, découvrant alors que de nombreux agents de l’organisation étaient aussi des Skrulls ; quand elle persista dans sa détermination, les Skrulls ouvrirent le feu, découvrant alors qu’il s’agissait d’un LMD (Life Model Decoy / Simulacre de vie modélisé) à son image – une stratégie inspirée par Fury, qui avait, à distance, surveillé l’attitude de Maria. La véritable Maria déclencha alors le système d’autodestruction de l’héliporteur, tuant apparemment tous les Skrulls à bord, tandis qu’elle prenait la fuite avec un harnais de propulsion dorsale. Au lendemain de la guerre, le SHIELD fut dissout, tandis que Stark était destitué de son rôle à la fois à la tête de l’organisation et de l’Initiative. Maria lui demeura cependant loyale, surtout quand il fut remplacé par Norman Osborn, qui transforma le SHIELD disparu en une nouvelle organisation, le HAMMER.

Maria eut, peu après, une entrevue avec Norman Osborn, dans son ancien quartier général du Mont des Thunderbolts. Osborn lui signifia son renvoi du SHIELD et du HAMMER, lui demandant de quitter ses appartements. Secrètement, Maria était restée en contact avec Stark, lui-même devenu un fugitif aux yeux des autorités et traqué par Osborn et ses sbires après avoir caché les fichiers contenant les identités secrètes des héros de l’Initiative. Tandis que Stark quittait les Etats-Unis, Maria fut chargée de récupérer d’autres informations, ce qui l’amena à s’introduire dans Futurepharm, un laboratoire pharmaceutique dirigé par le Contrôleur ; repérée, elle reçut un disque d’obéissance du criminel mais son entraînement du SHIELD lui permit de résister suffisamment longtemps pour arracher l’appareil, avant de prendre une nouvelle la fuite, non sans avoir récupéré les données recherchées par Stark. Maria recruta alors Black Widow (Natacha Romanoff) afin de livrer les données à Captain América (Steve Rogers), tout en échappant aux sbires du HAMMER. Mais, Maria finit part être arrêtée par le HAMMER après que celui-ci avait réussi à intercepter un mail émis par Stark. Mais Pepper Potts, déguisée sous l’apparence de Madame Masque après avoir échangé de place avec celle-ci, put faire évader Maria et les deux femmes s’échappèrent ensembles de la base du HAMMER, en partie avec le soutien d’anciens agents du SHIELD qui demeuraient loyaux à leur ancienne directrice, avant de rallier Broxton, où se trouvaient à présent Stark, dans un état comateux, ainsi que Captain América et Thor Odinson, qui aidèrent à soigner Stark. Peu après, Norman Osborn décida d’une offensive contre Asgard et Maria fut l’une des premières à prêter main forte au dieu du tonnerre, l’aidant à échapper à un assaut massif des surhumains criminels d’Osborn contre lui, en le mettant en sécurité, le temps que le reste des Avengers et d’autres de leurs alliés ne viennent renforcer les rangs des Asgardiens, conduisant à la destitution d’Osborn, notamment grâce aux images de la bataille transmises par Maria à la Maison Blanche.

Captain América fut nommé à sa place et restaura immédiatement le SHIELD, dont il devint le directeur, alors que le SRA était abrogé. Devenue directrice adjointe, Maria fut chargé des relations entre le SHIELD et l’équipe des Avengers de Captain América, ayant impressionné celui-ci durant le siège d’Asgard. En compagnie des deux autres agents de liaison des Avengers, Sharon Carter et Victoria Hand, Maria dut faire face à l’Homme-Absorbant, mettant au point le stratagème qui permit aux trois femmes de vaincre le criminel qui fut ramené en détention. Pendant ce temps, Maria continuait à travailler régulièrement avec Stark, l’aidant à faire face aux menaces pesant sur lui ou ses entreprises. Après la guerre du Serpent, Rogers reprit l’uniforme de Captain América, abandonnant ses fonctions de directeur de l’agence au profit de Daisy Johnson ; mais celle-ci a récemment été déstabilisée par les actions d’une équipe secrète d’Avengers sur l’île de l’AIM dans le but d’assassiner le Dr Andrew Forson, directeur de l’AIM, poussant les Nations Unies à contacter Maria afin d’évoquer sa possible nomination au poste de directrice.

Pouvoirs

Aucun.

Aptitudes

Maria Hill a subi l’entraînement de tous les agents du SHIELD, ce qui fait d’elle une excellente combattante à mains nues, une experte dans le maniement des armes blanches ou à feu. Elle maîtrise également les techniques informatiques, lui permettant de pirater les informations nécessaires. Par ailleurs, elle a une connaissance approfondie du fonctionnement du SHIELD, des relations internationales et des divers acteurs politiques nationaux et internationaux, sachant jouer les uns contre les autres pour faire aboutir ses projets.

Armes

Comme directrice du SHIELD, Maria Hill a un libre accès à toutes les armes possédées et inventées par l’agence internationale.

Equipement

De la même manière, Maria Hill peut utiliser n’importe quel gadget technologique, scientifique, informatique ou autre que produit le SHIELD.


ThierryM 12551

Lire plus de fiches



Wiki de Marvel World


  • Le MCU, les films Spider-Man, les univers cinématographique X-Men vous intéresse ? Retrouvez toutes les informations sur les films, séries TV et jeux vidéo sur notre Wiki !

    Testez le Wiki de Marvel World !

Recrutement


  • Nous recherchons des traducteurs Anglais->Français bénévoles (comme nous) pouvant nous aider à traduire une quantité conséquente d'informations sur le monde Marvel.

    Contactez-nous !

    Si Marvel World vous a aidé à développer vos connaissances sur l'univers Marvel, rendez-nous la pareille et faite parti d'une tranche d'histoire de Marvel World !

Qui est en ligne ?

    Visiteur : 17
    Membre : 0