Redevenons tous enfants avec Kid Avenue !



Kid-avenue.com, chasseur d'idées et Marvel World vous proposent 6 lots exceptionnels !



Tentez dès maintenant de remportez une lampe 3D Spider-Man, la trottinette Avengers, la clé USB Hulk, le drap de plage Spider-Man ou la montre digitale Spider-Man en participant à notre concours sur Marvel World !

Cliquez ici pour participer au concours !

Encyclopédie - Grant Morrison - Marvel-World.com

Encylopédie - Grant Morrison

Né à Glasgow

LES DEBUTS DU MYTHE MORRISON

Son premier scénario publié était un strip de Gideon Stargrave, pour Near Myths en 1978, un des premiers comic-book britannique alternatif. Bien qu'il n'ait été publié que durant trois numéros de Near Myths, il fût encouragé à trouver plus de travail dans l'industrie du comics. Il en vint donc à réaliser Captain Clyde, un super-héros copié sur le modèle de Captain America, et basé à Glasgow, pour un journal local.

Morrison passe tous le début des années 1980 à lutter pour trouver du travail dans une grande maison d'édition de comics. Après avoir écrit The Liberators, pour Dez Skinn's Warrior, en 1985, il commença à travailler pour Marvel UK l'année suivante. Il écrivit deux histoires en trois parties, et une en une seule, pour un comic-strip de 8 pages dans le Doctor Who Magazine. C'est là qu'il eut l'occasion de travailler avec le jeune Bryan Hitch. 1986 vit aussi Grant Morrison écrire un certain nombre de Future Shocks (comic strip de deux ou trois pages.) pour 2000AD.

Morrison, cependant, voulait écrire des strips continus, et plus des histoires courtes. Son souhait fût exaucé en 1987, quand lui et Steve Yeowell créèrent Zenith, déjà l'occasion de s'en prendre au genre superhéroïque.


LA PERCEE CHEZ DC COMICS

Morrison avait envoyé des propositions à DC Comics, pour remettre en avant certain de leurs personnages mineurs. Ses propositions furent rejettés, mais son travail sur Zenith le fit remarquer tout de même par DC. DC accepta sa proposition concernant Animal Man, un personnage peu connu de la maison d'édition, et dont l'apparition la plus récente à l'époque était un passage dans la série limitée Crisis On Infinite Earths.
Animal Man plaça Morrison à la tête de ce qu'on pourrait appeller "la vague britannique", cette "invasion" des comics américain par les auteurs britanniques, à savoir des auteurs comme Neil Gaiman, Peter Milligan, Jamie Delano et Alan Moore. Animal Man fût un succès, et Morrison mit fin à la série après 26 numéros.

Puis Morrison s'attaqua directement au genre superhéroïque, en écrivant sur la série Doom Patrol, à partir du numéro 19, en 1989. Avant lui, la Doom Patrol était un titre tout ce qu'il y avait de plus classique. Morrison y introduisit de nombreux éléments surréalistes, insérant même du dadaïsme dans divers numéros, donnant un style trés différent à ce titre.

1989, c'est aussi l'année où Morrison écrivit Arkham Asylum: A Serious House on Serious Earth. Peint par Dave McKean, Arkham Asylum était un Roman Graphique consacré à Batman au style très déroutant, mais qui cimenta sa réputation d'auteur majeur, dans l'industrie du Comic Book. Morrison travailla aussi sur divers autres titres DC, comme Legends of the Dark Knight, un autre titre Batman.


NE PAS ABANDONNER SES ORIGINES

Il continua cependant à travailler pour de petits éditeurs, par exemple St. Swithin's Day, pour l'éditeur britannique Trident Comics. Titre controversé car franchement anti-Tatcher, provoquant même la colère d'un tabloïd anglais, et des plaintes en provenance du parti Conservateur.
Il travaillait toujours aussi pour 2000AD, en écrivant un spin-off de Crisis. Nouvelle source de controverse, sa série The New Adventure of Hitler, qui prenait pour personnage principal le dictateur allemand.

Le début des années 90 vit Morrison s'occuper d'un autre vieux personnage DC, Kid Eternity, avec le dessinateur Duncan Fegredo, puis une mise à jour de Dan Dare afin de l'intégrer dans le monde de Tatcherism in Revolver.
En 1993, Morrison et le scénariste de comics de Glasgow Mark Millar s'occupèrent de l'univers 2000AD pour une histoire sur huit semaines appelée "The Summer Offensive". Morrison écrivit pour le personnage de Judge Dredd, et co-écrivit avec Millar la série Big Dave, un strip hautement controversé qui permit aux deux auteurs de connaître une petite gloire en dehors du monde des comics.


DC, L'EDITEUR QUI OSE FAIRE TRAVAILLER MORRISON

1993 fût aussi le début de la collection Vertigo, chez DC, qui publia plusieurs titres de Morrison, à l'instar de la série Steam-punk Sebastian O et du roman graphique The Mystery Play. Plus tard, Morrison écrira Flex Mentallo, une série dérivée de la Doom Patrol avec le dessinateur Frank Quitely, et Kill youy Boyfriend, avec Philip Bond, pour Vertigo. Il fit un passage rapide aussi sur l'univers super-héroïque de DC avec la série appréciée de la critique, mais à la courte vie, Aztek, co-écrite par Mark Millar.

En 1996, Morrison obtint de travailler sur une nouvelle version de la Justice Ligue of America, comic book qui réunit les plus puissants super-héros de l'univers DC. Le pari fût réussit puisque la série retrouva rapidement le haut des ventes, renouant ainsi avec son statut passé. JLA fût aussi le précurseur de futurs comics où l'action prendra une énorme ampleur, comme par exemple Authority de Warren Ellis et Bryan Hitch. Il dirigea aussi en 1998 le crossover évènement de l'année chez DC, DC one million, une mini série en quatre numéros, avec de multiples crossovers.


THE INVISIBLES

C'est avec The Invisibles, un ouvrage en trois volumes, que Morrison atteint son oeuvre la plus importante à ce jour. The Invisibles combinait des références politiques, pop, et de culture underground. Jouant des tensions dûes à l'approche du nouveau millénaire, ce travail fût influencé par les écrits de Timothy Leary et ses expériences de mage du Chaos. Lors de la DisinfoCon, en 1999, Morrison expliqua que le contenu de The Invisibles étaient informations données à lui par des extra-terrestres qui l'auraient enlevé à Katmandou, et qui lui auraient demandé de diffuser ces informations au monde à travers un comic-book. Il clarifia plus tard la situation qu'il avait nommé lui-même "Experience d'enlèvement extra-terrestre à Katmandou", en disant que cela n'avait rien à voir avec les extra-terrestres ou un enlèvement, mais que c'était bien une expérience vécue à Katmandou qu'il essayait d'exprimer à travers The Invisibles.
Le titre n'était pas un titre "bankable", un titre sur lequel Vertigo misait particulièrement. Le premier numéro fût loué par la critique, mais de nombreux lecteurs le trouvèrent trop confus, ou manquant d'action. Le titre fût annulé et relancé dans un "volume 2", volontairement plus américain, et contenant plus d'action, tout en gardant les idées et thèmes chers à Morrison.
Le troisième volume fût lancé avec un compte à rebour, signalant l'intention de Morrison de conclure sa série avec la nouveau millénaire en 2000. Toutefois, pour des raisons techniquo-commerciales, le dernier numéro ne paru qu'en avril 2000. Vertigo a compilé l'ensemble de la série en Trade Paper Back.
Il est à noter que The Invisibles fût une source d'inspiration majeure des frères Wachowsky pour leur trilogie Matrix.


LA TENTION DE MARVEL

En 2000 sortit le roman graphique JLA: Earth 2, sur des dessins de Frank Quitely. Ce fût son dernier travail mainstream pour DC pendant un moment, puisqu'il il partit ensuite pour Marvel Comics afin d'écrire pour les X-men (renommés pour l'occasion en New X-men), accompagné une fois encore d'un Frank Quitely au sommet de son art. Une fois encore, proposer une version différente d'une équipe majeur de super-héros s'avéra être un succès critique ET commercial. Toutefois, son avant-dernier arc, "Planet X", fût sujet à de nombreuses controverses du fait de l'image donnée d'un magnéto pathétique car complètement fou à lier (résultat d'une addiction à la drogue). Ceci a été annulé ratroactivement depuis et le Magneto de Morrison se révéla être Xorn pour les auteurs suivants.
Pendant ce temps, Morrison conserva tout de même un projet chez Vertigo: The Filth, dessiné par Chris Weston et Gary Erskine. The Filth est à l'origine une proposition de Morrison à Marvel pour le personnage de Nick Fury, qui a repoussé l'idée. Morrison adapta donc son idée dans une mini-série en 13 parties.
Morrison écrivit aussi la série en six numéro Marvel Boy, de même que Fantastic Four 1234, autre occasion pour lui de toucher à une équipe majeure du monde des comic books. Tout ceci permit à Marvel de perdre un peu sa réputation de frilosité aux nouvelles idées, mais n'empêcha pas Morrison de retourner finalement chez DC à la fin de son contrat sur New X-men.


LA LIBERTE CHEZ DC: BIG GUNS ET CREATOR OWNED

A partir de 2004, Vertigo publia trois projets de Morrison. Seaguy, WE3 (publié il y a peu en VF par Panini Comics France) et Vimarama, soit un picaresque héros dans un monde post-utopique qui n'a pas besoin de lui; des animaux cyborgs fuyant leurs concepteurs; et un ancien hindou/pakistanais mythe traduit dans un style proche de celui de Jack Kirby. WE3 fût particulièrement remarqué pour ses techniques naratives et pour ses dessins de Frank Quitely. Morrison revint ausi à la JLA dans une série anthologique, JLA: Classified tales.
En 2005, DC commença à publier une série évènement. Seven Soldiers of Victory (premier tome paru en Big Book chez Panini Comics France), des versions remises à jour de vieux et souvent obscurs personnages de l'éditeur: The Guardian, Mister Miracle, Klarion the Witch Boy, Bulleteer, Frankenstein, Zatanna et Shinning Knight. Cette "mégasérie" consiste en sept mini séries de quatre épisodes intercroisées, plus deux épisodes épisodes de conclusion. Trente numéros en tout.
Dan Didio, Vice Président Editorial de DC Comics fût impressionné par cette idée de Morrison de remettre au goût du jour ces personnages. Il lui attribua le titre non-officiel de "rewrite guy" (Monsieur réécriture), et lui demanda d'aider à sortir l'univers DC des évènements d'Infinite Crisis. Morrison est l'un des scénaristes de la série hebdomadaire 52, publiée pendant un an à partir de mai 2006.

En novembre 2005, DC publia aussi une nouvelle série Superman, débutant par une histoire en 12 numéros, par Morrison et Quitely. Appelée All Star Superman, la série présente une version icônique de Superman, hors continuité, destinée à faciliter l'accès à de nouveaux lecteurs. En 2006, enfin, Morrison s'attela à Batman, en compagnie d'Andy Kubert et Jesse Delperdang. De plus, il veille au retour de The Authority et de Wildcats (sur des dessins de Gene ha et Jim Lee), pour la filiale de DC Wildstorm.


MORRISON HORS DES COMICS.

Morrison, avec Frank Quitely, a travaillé pour le chanteur Robbie Williams, lui réalisant la pochette du CD Intensive Care.

A quelques occasions, Morrison écrivit des scénarii de films, ou participa à leur élaboration. Bien qu'aucun projet n'ai été accepté, on peut noter toutefois un travail pour la réalisateur Ridley Scott, Sleepless Knights.

Enfin, Morrison fait partie du monde des Simpsons. Il en est devenu un personnage, en même temps que Mark Millar.

Informations sur la fiche


Rédacteur(s) : Yaneck Chareyre
Nombre de lecture : 4367

Wiki de Marvel World

  • C'est avec plaisir que nous vous informons de l'ouverture de notre nouveau site internet pour l'ensemble des films, séries et jeux vidéo de Marvel : wiki.Marvel-World.com.

Recrutement

  • Nous recherchons des traducteurs Anglais->Français bénévoles (comme nous) pouvant nous aider à traduire une quantité conséquentes d'informations sur le monde Marvel.

    Contactez-nous par e-mail sur contact@marvel-world.com dès maintenant et faite partie d'une tranche d'histoire de Marvel World !

Qui est en ligne ?

    Visiteur : 17
    Membre : 0