Les futurs fans Marvel sont chez Popnbaby.com !



Popnbaby.com, la référence des vêtements rock pour bébé et Marvel World vous proposent une collection de 10 grenouillères Marvel.

Transformez votre bambin adoré en Deadpool, Wolverine ou Thor avec ces grenouillères. Tentez dès maintenant de remportez l'une d'elles en participant à notre concours sur Marvel World !

Cliquez ici pour participer au concours !

Encyclopédie - Aphrodite - Marvel-World.com

Encylopédie - Aphrodite

Véritable nom : Aphrodite Ourania
Profession : Ancienne déesse de l’amour et de la beauté, hédoniste, aventurière, éditrice, professeur d’université
Statut légal : Déesse de l’Olympe (elle disposa aussi de son propre royaume sur la planète Vénus pendant un temps)
Identité : Le grand public considère Aphrodite comme un personnage mythologique et sa double identité comme Victoria Starr est secrète
Autre identité : Victoria Nutley « Vicki » Starr, Aphrodite Pandémos, Aphrodite Nymphidia, Aphrodite Hétaïra, Aphrodite Pontia, Aphrodite Nikêphoros, Aphrodite Anadyomène, Aphrodite Erycine, Aphrodite Mélaenis, Ishtar, Astarté, Astoreth, Dioné, Cythère, Murcia, Philommède, Turan, d’autres encore
Lieu de naissance : le point de rencontre de la Mer d’Egée et la Mer ionienne, au large de la côte de l’île de Cythère
Situation de famille : Séparée
Parents connus : Héphaïstos (Vulcain, premier mari, séparé), Cupidon (Eros, fils), Enée (fils, peut-être décédé ou ayant été élevé au rang de dieu) ; Hermaphrodite, Priape (fils), Harmonie (fille), Psyché (bru) ; selon certains récits elle serait la fille de Zeus, son père, et Dionê, sa mère, auquel cas elle serait apparentée à l’ensemble du panthéon de l’Olympe à des degrés divers.
Appartenance à un groupe : membre des Olympiens, ancien membre de l’Olympus Group (Dodékathéon)
Base d'opérations : Actuellement inconnue, autrefois New York (New York, Etats-Unis), l’Olympe, la planète Vénus
Première apparition : VO : (historique) Venus # 1 (août 1948, scénariste inconnu, dessins par Ken Bald), (moderne) Sub-Mariner vol.1 # 57 (janvier 1973, par Bill Everett) – VF : Titans n°4 (septembre 1976, avec Champions # 1 – Sub-Mariner # 57 a été publié dans Namor (Arédit) n°2 du 2ème trimestre 1979 ; Venus # 1 est inédit en France)
Taille : 1m67
Poids : 127 kg
Yeux : Bleus
Cheveux : Blonds

Histoire : L’une des déesses de l’amour la plus puissante, la plus influente et la plus durablement vénérée de la Terre, Aphrodite fut connue sous le nom de Vénus par les Romains. Quand les générations des dieux pré-Olympiens appelés les Titans prirent le pouvoir, leur chef Cronos triompha et castra le précédent souverain de leur peuple, le dieu céleste Ouranos, et jeta les testicules sectionnés de l’ancien dieu dans la mer où l’écume qui jaillit autour d’elles prit progressivement la forme d’une superbe déesse née adulte, Aphrodite, qui flotta jusqu’à la côte, nichée dans un gigantesque coquillage. Un autre récit, en contradiction avec le premier et apparu ultérieurement, rattache sa naissance à la génération suivante de divinités, qui renversa les Titans, les dieux classiques de l’Olympe dirigés par Zeus. Certains font ainsi d’elle la fille de Zeus et de la déesse Dionê ; quoi qu’il en soit, les récits s’accordent pour convenir qu’elle naquit entièrement adulte sans avoir vécu d’enfance conventionnelle, devenant rapidement l’une des déesses les plus éminentes et influentes au sein du panthéon divin dirigé par Zeus, vénérée et adorée par les mortels et les immortels en tant que déesse de l’amour et de la beauté. Capricieuse et lunatique, parfois compréhensive et parfois cruelle, Aphrodite utilisa régulièrement ses pouvoirs de contrôle de l’amour pour manipuler les relations des humains et des dieux. Sachant à quel point, Aphrodite était désirée, Zeus tenta d’éviter des disputes amoureuses au sujet de la déesse en organisant le mariage de celle-ci avec le forgeron stable et travailleur de l’Olympe, Héphaïstos (une idée suggérée à Zeus par son épouse Héra, désireuse de compenser son mauvais traitement initial et son abandon de son fils à sa naissance) ; mais le forgeron boiteux et la libre déesse furent rarement heureux ensembles. Aphrodite enchaîna une série de liaisons avec un grand nombre d’amants, donnant naissance à plusieurs enfants, de pères différents, au cours de ces aventures. En particulier, elle eut une étrange relation d’amour et de haine avec celui qui était son opposé au sein du panthéon olympien, le brutal dieu de la guerre Arès. Ayant eu connaissance dès le début de l’attirance de son épouse pour Arès, Héphaïstos attrapa finalement les deux amants dans leur lit au moyen d’un filet magique en adamantine, les exposant alors, nus et humiliés, aux yeux de tous les autres Olympiens pour l’amusement de ces derniers. Les mythes attribuent souvent à cette liaison entre Aphrodite et Arès la naissance des dieux Deimos et Phobos, mais, en réalité, si leur père est effectivement le dieu de la guerre, leur mère fut en revanche la déesse Nox, incarnation de la peur, qui eut une brève liaison avec Arès en se faisant passer pour Aphrodite dans le seul but d’engendrer ces deux dieux.

Tandis qu’Aphrodite est assurément la mère du dieu de l’amour Eros (alias Cupidon pour les Romains), la paternité de celui-ci demeure suspecte ; certains attribuent cette paternité à Arès alors que d’autres font d’Hermès, voire Héphaïstos, le père. Compte tenu du nombre élevé de ses amants, il est même possible que la déesse elle-même ne sache pas avec certitude l’identité du père d’Eros. Quoiqu’il en soit, il est devenu le symbole de l’amour persistant et seconde souvent sa mère dans son œuvre amoureuse. Ils eurent cependant une période difficile quand Eros tomba amoureux de la mortelle Psyché, dont la beauté minait le culte d’Aphrodite, dont certains temples étaient alors négligés et laissés à l’abandon. Une Aphrodite furieuse ordonna à son fils de rendre Psyché amoureuse d’un misérable indigne d’elle mais ce fut finalement Cupidon qui tomba amoureux de Psyché et l’épousa, pour la plus grande fureur de sa mère. Mais, après que Psyché avait prouvé sa valeur en se montrant plus maligne que Vénus, Zeus reconnut le mariage et Cupidon put vivre heureux avec Psyché pour le reste de la vie mortelle de la jeune femme.

Hormis Cupidon, l’enfant le plus célèbre d’Aphrodite est probablement Enée, un guerrier légendaire fils d’Anchise, le roi de Dardanos. Enée allait combattre au cours de la célèbre Guerre de Troie, environ 1200 avant l’ère chrétienne, un conflit qui fut en partie provoqué par les actions d’Aphrodite. Quand Eris (également appelée Bellone), déesse de la discorde, créa une pomme d’or pour célébrer la plus belle des déesses, Athéna (déesse de la sagesse et de la guerre), Héra et Aphrodite s’opposèrent pour savoir laquelle d’elles trois méritaient cette pomme. Pâris, un berger mortel qui était en fait l’un des princes de Troie, fils du roi Priam et de la reine Hécube, fut sollicité pour trancher le litige. Les trois déesses tentèrent de l’acheter mais seule Aphrodite réussit en lui promettant la plus belle femme du monde : Hélène, épouse du roi Ménélas de Sparte. Aphrodite reçut ainsi la pomme et Pâris, l’éternelle gratitude de la déesse. Influencée par Vénus, Hélène abandonna bientôt son mari pour accompagner Pâris à Troie, où l’identité du jeune homme avait été reconnue ; mais une alliance des cités grecques, conduite par le frère de Ménélas, Agamemnon de Mycènes, conduisit à la formation d’une immense armée qui attaqua Troie, cherchant officiellement à ramener Hélène à Sparte et, officieusement, à piller l’une des plus riches cités de l’époque. Le siège, qui dura environ une décennie, devint célèbre sous le nom de la Guerre de Troie, durant laquelle de nombreux Olympiens s’impliquèrent directement dans le conflit, dans un cas ou dans l’autre. Athéna et Héra souhaitaient la destruction de Troie, en partie à cause de leur ressentiment envers Pâris, alors qu’Aphrodite soutenait naturellement la cité de Troade, autant pour son affection envers Pâris que pour ses liens avec Anchise et Enée, deux solides alliés de Troie. Elle sauva ainsi Pâris de la mort des mains de Ménélas et vint à plusieurs reprises en aide à Enée au cours des batailles. Vers la fin de la guerre, le dieu du tonnerre Thor, déplacé dans le passé et amnésique, s’impliqua dans le conflit, se liant d’amitié avec Enée. Quand le héros grec Diomède manqua de peu de tuer Enée, Aphrodite fut blessée à son tour en défendant son fils et fuit le champ de bataille, alors que Thor sauvait Enée et repoussait Diomède, un fait qui allait être plus tard attribué à l’Olympien Apollon. Puis Thor mena Enée en sécurité, puis, se faisant passer lui-même pour Enée reprit le combat contre les Achéens. Cependant, à ce moment-là, Zeus avait interdit aux Olympiens de se mêler plus avant de la Guerre de Troie et refusait également qu’un dieu étranger comme Thor puisse interférer. Autant par la force que par la discussion, Zeus put convaincre Thor de partir ; mais, dans le plus grand secret, le demi-frère retors de Thor, Loki, également arrivé à cette époque, avait suggéré à un autre héros grec, Ulysse, d’inventer la stratégie du cheval de Troie, qui conduisit à la chute de la cité. Enée fut parmi les rares Troyens à survivre au désastre et joua, après quelques années d’errance, un rôle clé dans la fondation de la ville de Rome, qui allait établir un vaste empire au cours des siècles ultérieurs. Le fils d’Enée, Iule, devait être le fondateur de la dynastie patricienne des Julius (Jules), au sein de laquelle naquit Jules César puis le premier empereur romain, Octave Auguste Les Romains adoptèrent de larges pans de la culture grecque, y compris le culte des Olympiens, avec quelques adaptations. Ainsi, les Romans vénérèrent Aphrodite sous le nom de Vénus, qui devint le plus fameux de ses innombrables noms.

L’un des rares hommes à résister au charme d’Aphrodite fut le Grec Narcisse, un homme à la beauté parfaite mais tout autant fier de lui et qui était convaincu qu’aucune femme n’était digne de ses charmes, y compris la déesse de l’amour. Furieuse d’être rejetée, Aphrodite le maudit pour qu’il souffre d’un amour impossible à assouvir, ce qui amena Narcisse à tomber amoureux de son propre reflet dans un étang. Jour après jour, il s’admira avec langueur dans l’étang, se détériorant et flétrissant jusqu’à être transformé magiquement en la fleur qui porte aujourd’hui son nom.

Quand le christianisme remplaça le culte des Olympiens comme principale religion de Rome, Zeus invita les autres dieux de son panthéon à ne plus intervenir dans les affaires humaines. Au cours des siècles qui suivirent, les contacts de l’Olympe avec la Terre devinrent rares, au point que les dieux furent considérés avec le temps comme des figures purement mythiques à l’époque moderne. L’une des anciennes divinités qui demeura active, bien que largement cachée, fut le gigantesque monstre marin Phorcys. Interdit d’attaquer directement les mortels par la déesse Gaea, Phorcys avait contourné la difficulté à l’époque antique en créant mystiquement ses sirènes, des femmes magiques dont la beauté et les voix hypnotiques poussaient les marins à faire naufrage, fournissant ainsi nourriture à Phorcys. Pour maximiser leurs charmes, Phorcys les avait modelées à l’image d’Aphrodite, recopiant la beauté naturelle de la déesse. Pas totalement immortelles comme les vrais Olympiens, ces sirènes furent tuées les unes après les autres par divers ennemis, jusqu’à ce que, à la fin du dix-neuvième siècle, une seule d’entre elles survive. Quand cette sirène prit pour cible deux navires lors de leur expédition pour sauver le dragon appelé Mr Lao, le sorcier du groupe, l’Ancien (Yao), neutralisa la sirène en la dotant magiquement d’une âme. Pleinement consciente dès lors de ses crimes, la sirène horrifiée prit la fuite et commença une nouvelle existence sur la terre ferme.

En 1948, Aphrodite avait créé son propre royaume personnel sur la planète Vénus depuis des siècles et semblait avoir adopté un rôle dirigeant parmi les Olympiens lors des absences occasionnelles de Zeus, partageant ainsi son temps entre Vénus et l’Olympe. Cependant, de plus en plus lasse de sa vie de déesse, elle commença également à passer du temps sur Terre, où elle découvrit que ses pouvoirs s’étaient fortement amenuisés, peut-être à cause de l’interdiction de Zeus de se mêler à l’humanité. Peu après son retour sur Terre, elle rencontra l’éditeur Whitney P. Hammond de Beauty Magazine. Hammond refusa de croire aux prétentions d’Aphrodite, qui utilisait désormais uniquement le nom de Vénus, à la divinité mais fut frappé par sa beauté et y vit une source potentielle de profit. Lançant une campagne de publicité où il la présenta comme une descendante supposée de la déesse, Hammond recruta Vénus en tant que nouveau mannequin star du magazine et lui proposa également un poste d’éditrice de Beauty Magazine, quand le précédent éditeur, Clarence Snippe, qui désapprouvait la campagne Vénus, donna sa démission. Pendant ce temps, partageant dès le début une forte attirance mutuelle, Vénus et Hammond commencèrent à sortir ensembles. Vénus adopta l’identité humaine de Victoria Nutley Starr pour des raisons légales (les initiales de cette identité évoquant son nom divin) mais, pour l’essentiel, tout le monde continua à l’appeler Vénus.

La secrétaire de Hammond, Della Mason, terriblement jalouse de la rapide promotion de Vénus et de la liaison de celle-ci avec Hammond, complota de manière permanente pour saboter la carrière de sa rivale ; mais, sous la direction de Vénus, Beauty Magazine connut un véritable succès, dépassant son rival, le Lovely Lady Magazine, et la déesse et Hammond restèrent profondément amoureux l’un de l’autre. Vénus fit face à une menace plus redoutable en la personne d’une autre déesse, la fille envieuse de Zeus, Joya, qui poussa les autres Olympiens à faire juger Vénus pour « trahison » à cause de ses liens avec les mortels mais Zeus et la plupart des autres dieux finirent par approuver les activités terrestres de Vénus. Considérant qu’il était de son devoir de répandre l’amour sur Terre, avec l’approbation de Zeus, Vénus joua souvent le rôle d’entremetteuse, aidant les humains à trouver l’amour – par exemple, aidant la star du cinéma Rodney Radiant, réincarnation de Narcisse et obnubilé par lui-même, à découvrir l’amour en la personne de Connie Lane. Prenant goût à l’aventure, Vénus eut aussi des activités héroïques, affrontant des menaces telles que le Sultan Khorok de Cassarobie (qui souhaitait l’intégrer à son harem), le militaire dément Major John Dark et son robot dévastateur, la monstrueuse Mort rampante, le caméraman magicien Jerome Lenz, les gargouilles de Sylvia Corpo, le tueur en série peut-être sataniste Mr Natas, l’arnaqueur aux fantômes Stan Williams, les créations dessinées monstrueuses de l’artiste Jimmy Rogers, la déesse olympienne renégate Neptunia, la Boîte de la Fatalité qui créait des créatures vampiriques, et le dieu du mal d’Asgard Loki, qui avait prit le contrôle du monde souterrain olympien durant cette période. L’un des enfants de Loki, le prétendu Fils de Satan (sans lien avec Daimon Hellstrom), tenta d’obliger Vénus à l’aimer mais le dieu solaire de l’Olympe, Apollon, aida à le chasser. Plus tard, accompagnant le Baron Franz Heinrich, un aventurier allemand, Vénus rencontra Azraël l’Ange de la Mort alors qu’ils recherchaient tous les deux la Fontaine de Jouvence. Avec ses pouvoirs partiellement ou totalement disparus durant l’essentiel de ses activités terrestres des années 1940 et 1950, Vénus rechercha souvent et obtint l’aide d’autres divinités, comme sa servante Junon (une homonyme de l’épouse de Zeus), Zeus lui-même, mais également Neptune, Hermès, Arès et même Thor. Apollon fut à la fois son ami et son adversaire à cette époque, l’assistant quand elle en avait besoin mais s’opposant parfois à elle à cause de l’attirance du dieu envers la déesse de la beauté, à l’époque. Vers 1952, Vénus rencontra également le héros polymorphe appelé Effigie (Jacob Scott), qui était secrètement un extra-terrestre de la race des Skrulls appelé Velmax.

Vers la fin des années 1950, Vénus avait réalisé à quel point il serait douloureux de rester auprès d’Hammond, celui-ci vieillissant tandis qu’elle conservait son éternelle jeunesse. Ainsi, elle rompit avec lui et regagna l’Olympe. Pendant ce temps, l’autre Vénus était arrivée aux Etats-Unis où les gens la confondirent avec la véritable Vénus. Adoptant cette nouvelle identité, et repoussant dans son subconscient tout souvenir de son passé de sirène, la nouvelle Vénus reprit la vie de la déesse où elle l’avait laissée, devenant à son tour une combattante contre le crime et rejoignant même une éphémère équipe fédérale d’agents surhumains, les G-Men, dirigé par l’agent du FBI James Woo, en 1958. Le professeur de littérature Derek Schiller aperçut la sirène durant cette période et devint obsédé par elle, passant des décennies à étudier les récits et les reportages sur les apparitions de Vénus depuis 1948, ignorant qu’il étudiait deux personnes différentes. A l’époque des années 1960, les deux Vénus avaient largement disparu de la circulation mais la véritable Vénus refit brièvement surface en 1966 comme pion sous influence mentale du criminel nazi appelé la Rumeur. Celui-ci comptait combiner ses propres pouvoirs et ceux de la déesse pour contrôler des hordes d’enfants innocents jusqu’à ce que la First Line, Captain Hip, Sunshine et Thor n’unissent leurs forces pour vaincre la Rumeur et libérer Vénus. Durant les années 1970, la sirène Vénus travailla comme professeur de littérature et militante pour la paix, à la Pepperdine University, utilisant l’ancienne identité de la déesse Vénus, Victoria Starr, avant de disparaître à nouveau.

Ces dernières années, la déesse Vénus reprit son identité de Vicki Starr et devint à son tour professeur d’université. Elle agit ainsi en partie pour enquêter sur les activités universitaires de son homonyme et imposteur mais Vénus prit un temps plaisir à cette identité humaine, devenant un professeur compétent et, elle aussi, une activiste pour la paix qui organisa des manifestations contre la guerre et prit sous son aile des étudiants tels que Namorita Prentiss. Son cousin, Namor, le Prince des mers, vint en aide à Vénus lors d’une bataille avec Arès, contraignant le dieu de la guerre à mettre un terme au conflit militaire qu’il avait été aidé à déclencher sur Terre. Plus tard, l’une de ses interventions comme professeur à l’université de Los Angeles (UCLA) fut interrompue quand le Chasseur et d’autres guerriers de l’Olympe la capturèrent sur ordre du souverain du monde des morts, Pluton, qui avait dupé Zeus afin de pousser celui-ci à ordonner le mariage de Vénus et Hercule aux alliés de Pluton, Arès et Hippolyte, un acte qui, en vertu des coutumes olympiennes, aurait empêché Vénus et Hercule de s’opposer à Pluton et son projet de renverser Zeus. Cependant, le double mariage fut arrêté grâce à l’aide des héros humains Angel (Warren Worthington), le premier Ghost Rider (John Blaze), Iceberg (Robert Drake) et la Veuve noire (Natacha Romanoff). Ces quatre héros et Hercule formèrent bientôt les Champions, une nouvelle équipe, mais Vénus demeura sur l’Olympe, abandonnant son identité de Victoria Starr. Bien que basée sur l’Olympe, Vénus avait encore des contacts occasionnels avec les mortels. Elle se retrouva parmi les Olympiens qui vinrent en aide aux coéquipiers d’Hercule, les Vengeurs, quand un Zeus aveuglé par la colère les persécuta ; Zeus reprochait aux Vengeurs les blessures presque fatales reçues par Hercule lors d’une de leur bataille mais les héros furent finalement innocentés aux yeux du souverain de l’Olympe. Plus tard, Arès,qui s’était emparé de l’Amulette de l’Amour, prit le contrôle mental de Vénus afin qu’elle fasse de Zeus son amoureux totalement dévoué dans le but de conquérir l’Olympe mais Vénus retrouva ses esprits avec l’aide de Cupidon, Hercule et les Vengeurs de la Côte Ouest, faisant échec aux projets du dieu de la guerre. Une Vénus malicieuse se tourna alors vers d’autres activités plus futiles, se mêlant de la vie amoureuse des célébrités mortelles Donald Trump et Marla Maples, puis mettant au défi Cupidon de trouver une compagne adaptée à la brutale menace de Mahkizmo (de la Terre-74101), déclenchant l’éphémère et vaine flamme de celui-ci pour Miss Hulk (Jennifer Walters). Se tournant à nouveau vers des sujets plus sérieux, Vénus aida à sauver la Terre d’un prétendu conquérant extra-terrestre appelé Goom en lui trouvant une compagne parfaite pour lui, la tout aussi monstrueuse Shivoor du Monde colonial X-IV dont les attentions agressives firent échouer les projets de Goom. Lors de cette aventure, Venus intervint dans la société appelée Hanover Computer Dating Service, dirigée par Hedy DeVine et Chili Storm, qui aurait probablement été kidnappée par Goom sans l’intervention de la déesse. Vénus eut aussi la surprise de constater que le directeur de l’agence n’était autre que Whitney Hammond, devenu un vieillard. Réalisant à quel point elle avait été folle de gaspiller les dernières décennies qu’ils auraient pu passer ensembles, Vénus ramena Hammond sur l’Olympe où il y passa ses derniers jours en sa compagnie.

Plus tard, Zeus conduisit Venus et le reste du Dodékathéon (les douze principales divinités de l’Olympe) à développer de nouveau des relations avec le monde des mortels, mais de manière plus ordonnée au travers de la corporation baptisée l’Olympus Group, façade pour étudier l’humanité. Quand le dieu maléfique Mikaboshi des Amatsu-kami (les dieux japonais) et son armée d’esprits démoniaques shintos ravagèrent le domaine de l’Olympe et tuèrent Zeus (qui fut, plus tard, ressuscité sous la forme d’un enfant), les Olympiens décidèrent de se réinstaller complètement sur Terre, où Héra, la veuve dérangée de Zeus, prit le contrôle de l’Olympus Group et força l’essentiel du reste du Dodékathéon à se lancer dans un plan démentiel visant à détruire l’univers afin qu’elle puisse en créer un nouveau, plus conforme à ses envies. Athéna tenta d’organiser l’opposition aux plans d’Héra mais la plupart des dieux qui n’étaient pas ralliés à Héra refusèrent de s’impliquer pour diverses raisons. Ainsi, Vénus, s’inquiétait moins des dernières luttes familiales des Olympiens que de l’imitatrice qui portait son nom et qui venait de refaire surface au sein des nouveaux Agents d’Atlas de Jimmy Woo. Perturbée par le peu de vénération que les dieux recevaient désormais et s’inquiétant que le vol de son identité par la sirène la priverait d’encore plus de l’attention de l’humanité, Aphrodite fit enlever et terroriser son homonyme. Les autres Agents d’Atlas vinrent la libérer mais la vendetta d’Aphrodite continua, poussant Phorcys à faire une tentative ratée de récupérer sa sirène et en reprendre le contrôle. Après avoir aidé les forces d’Athéna lors de la guerre civile olympienne en séduisant Arès lors d’une bataille clé, Aphrodite eut un dernier face à face avec la sirène et les agents de Woo. Contre toute attente, Aphrodite fut émue par la beauté du chant de la sirène lors de cette bataille et réalisa alors à quel point elle était devenue cruelle, mesquine et fière ; la déesse se déclara alors indigne et renonça à son titre de déesse de l’amour de l’Olympe, transférant son titre, le Ceste et le nom de Vénus à la sirène, avant de partir pour trouver une nouvelle voie à son existence.

Pouvoirs & aptitudes : Olympienne typique, Aphrodite peut soulever environ 25 tonnes, courir à la vitesse de 90 kilomètres à l’heure, effectuer des efforts massifs pendant plusieurs jours d’affilée et supporter les températures et pressions les plus élevées et, virtuellement, toutes les toxines, acides, coupures et coups sans être blessée. La densité de son corps est environ trois fois plus importante que celle d’un être humain standard. Aphrodite est immunisée contre les maladies terrestres et ne vieillit pas. Si elle est blessée, elle guérit habituellement en l’espace de quelques minutes, voire heures. Seule une totale incinération ou la dispersion d’une part prépondérante des molécules de son corps peut la tuer physiquement et, même ainsi, son essence vitale désincarnée peut survivre sans être affectée, pouvant être alors ramenée à la vie physique par des moyens mystiques ou les dieux les plus puissants, tels que Zeus. Elle dispose aussi d’une agilité surhumaine et de réflexes quasi instantanés mais possède peu de talents de guerrière, préférant éviter tout conflit physique. La forme physique d’Aphrodite est extraordinairement belle, parfaitement proportionnée et sans aucun défaut visible. Sa beauté physique distrait ou désoriente souvent les personnes, les plongeant à l’occasion dans un état d’hébétement béat. En associant sa beauté physique avec ses pouvoirs mystiques de déesse, elle peut déclencher d’autres effets comme aveugler temporairement ceux qui l’observent ou provoquer une amnésie. Elle peut mystiquement pousser les gens à tomber amoureux les uns des autres ou, au contraire, à ne plus rien ressentir envers une autre personne, ceci temporairement ou définitivement, et elle peut lancer des malédictions conduisant une personne à éprouver un amour non réciproque, fatal ou malsain d’une manière ou d’une autre. Elle est capable de séduire ou contrôler la plupart des personnes, particulièrement les hommes, grâce à sa beauté, ses pouvoirs mystiques et le son de sa voix. Elle peut hypnotiser ceux et celles qui la voient ou l’entendent, placer des illusions dans leurs esprits, donner des ordres, modifier leurs souvenirs ou induire le sommeil. Elle peut commander à des armées entières de fidèles fanatiques, mortels ou divins, et son récent entourage incluait des serviteurs loyaux non humains comme des centaures et des satyres. Une fois qu’une personne est marquée de son sceau, Aphrodite peut la retrouver et la surveiller n’importe où dans le monde.

Capable de léviter et voler, Aphrodite est aussi capable de se déplacer quasi instantanément à travers les dimensions ou sur des distances stellaires (probablement en volant à travers l’hyperespace), par exemple, en se rendant de la Terre à la planète Vénus, ou de la dimension de l’Olympe ou de l’Hadès vers la dimension terrestre, et inversement. Elle peut aussi transporter d’autres personnes depuis ces régions avec la même rapidité, soit avec elle, soit seules. Elle peut souvent conjurer d’autres dieux depuis leurs domaines respectifs, bien que leur venue dépende avant tout de leur volonté, ou non, de venir aider Aphrodite. Les Olympiens élèvent parfois des mortels exceptionnels à un état quasi divin, devenant des membres immortels de la communauté olympienne, tout en demeurant au service des dieux. C’est peut-être la nature des servantes et domestiques d’Aphrodite, des êtres qui ont vécu sur l’Olympe ou sur la planète Vénus depuis des âges immémoriaux et que la déesse peut conjurer à ses côtés à n’importe quel moment. Ces serviteurs, choisis pour leur beauté ou leurs connaissances des choses de l’amour, comprennent des femmes appelées Circé, Cléopâtre, du Barry, Hélène de Troie, Iseult, Juliette et Salomé ; certaines d’entre elles peuvent être les femmes originelles historiques ou légendaires élevées à la divinité, ou des personnes que Vénus a créées ou transformées à l’image des personnes d’origine. Quoi qu’il en soit, ces femmes la servent comme conseillères ou assistantes, et font parfois preuve de pouvoirs mystiques propres, comme l’altération de l’apparence ou du caractère d’une personne afin de rendre celle-ci plus séduisante. Pouvant devenir intangible et traverser les murs, Aphrodite peut aussi se rendre, elle ou d’autres personnes, invisibles, ou alors émettre une aura de lumière aveuglante. Elle peut modifier sa propre apparence, bien qu’il soit parfois difficile de faire la différence avec une simple illusion, une métamorphose véritable ou un mélange des deux. Pouvant altérer des détails précis de sa forme (comme la couleur de ses cheveux ou de ses yeux), elle peut aussi se transformer totalement pour ressembler à une autre personne, voire adopter une forme animale comme celle d’un dauphin. Nageuse surhumaine sous sa forme normale, elle peut respirer et parler sous l’eau. Elle a aussi fait la preuve d’une capacité de contrôle limité sur les éléments, pouvant par exemple déclencher une forte pluie. Elle peut aussi projeter des décharges d’énergie de ses mains, mais préfère éviter de canaliser ses énergies divines d’une manière aussi agressive si elle peut l’éviter. Aphrodite peut animer des statues à son image en y transférant sa conscience mais il n’est pas établi qu’elle puisse animer de cette manière d’autres objets inanimés. Elle peut mentalement observer les événements se déroulant ailleurs (y compris dans d’autres dimensions) et, au moins partiellement dotée de pouvoirs psychiques, peut ressentir la présence d’un danger imminent ou du mal. Peut-être parce qu’elle n’a jamais eu d’enfance, Aphrodite présente une personnalité souvent infantile en dépit de son immense espérance de vie ; ainsi, elle peut parfois être étonnamment immature et capricieuse selon les circonstances.

Equipement : Aphrodite entretient toute une série de temples cachés pour son culte, comme le Temple d’Aphrodite, dans les montagnes de l’Adirondacks de l’état de New York et peut projeter sa conscience dans des statues à son image, les animant à distance. En plus de ses propres pouvoirs visionnaires, elle utilise souvent un étang ou un bassin pour observer de loin les événements se déroulant dans d’autres pays, d’autres mondes ou d’autres dimensions.

Aphrodite a souvent porté la ceinture magique appelée le Ceste, cadeau de mariage offert par Zeus et forgé par Héphaïstos, qui accroît encore sa capacité à induire l’amour et la passion sexuelle en d’autres personnes. Avec le Ceste, elle peut transformer les armes en objets inoffensifs pouvant être employés de manière pacifique. Le Ceste empêche aussi les mortels de lui mentir. Lors des périodes où ses pouvoirs étaient amenuisés voire disparus durant ses séjours sur Terre, Vénus utilisa régulièrement le Ceste pour compenser ses faiblesses. Elle manie aussi parfois les Brumes de Morphée (un gaz mystique provocant le sommeil) ainsi que des vignes de laurier enchantées afin d’attacher ses adversaires.

Informations sur la fiche


Rédacteur(s) : ThierryM
Nombre de lecture : 19066

Wiki de Marvel World

  • C'est avec plaisir que nous vous informons de l'ouverture de notre nouveau site internet pour l'ensemble des films, séries et jeux vidéo de Marvel : wiki.Marvel-World.com.

Recrutement

  • Nous recherchons des traducteurs Anglais->Français bénévoles (comme nous) pouvant nous aider à traduire une quantité conséquentes d'informations sur le monde Marvel.

    Contactez-nous par e-mail sur contact@marvel-world.com dès maintenant et faite partie d'une tranche d'histoire de Marvel World !

Qui est en ligne ?

    Visiteur : 28
    Membre : 0