Recrutement


Nous recherchons actuellement des fans Marvel bénévoles pouvant nous aider à traduire une quantité conséquentes d'informations sur le monde Marvel. Si vous possédez un bon niveau de traduction de l'anglais vers le français et que Marvel World vous a un jour aider, il est temps de nous rendre la pareille !

Contactez-nous par e-mail sur contact@marvel-world.com dès maintenant et faite partie d'une tranche d'histoire de Marvel World !

Encyclopédie - Elektra - Marvel-World.com

Encylopédie - Elektra

Véritable nom : Elektra Natchios
Profession : Mercenaire, tueuse à gages, ancienne étudiante et danseuse
Statut légal : Citoyenne grecque expatriée, avec un casier judiciaire international
Identité : Publiquement connue mais sa résurrection demeure largement inconnue du grand public
Autre identité : Epsilon, la Mort Parfaite ; elle s’est faite passer pour Chastity McBride et Sandy Newton et a probablement utilisé bien d’autres identités au cours de sa carrière
Lieu de naissance : une île grecque non identifiée de la Mer Egée
Situation de famille : Célibataire
Parents connus : Hugo Kostas Natchios (père, décédé), Christina Natchios (mère, décédée), Orestez Natchios (frère, décédé), Demetrios Natchios (oncle), Alexia Natchios (tante par alliance)
Appartenance à un groupe : Membre des Thunderbolts, ancien membre des Héros à Louer, de Code Rouge, de la Main, des Chastes
Base d'opérations : Mobile à travers le monde
Première apparition : VO : Daredevil (vol.1) # 168 (janvier 1981, par Frank Miller) – VF : Strange n°165 (septembre 1983)
Taille : 1m75
Poids : 59 kg
Yeux : Bleus
Cheveux : Noirs

Histoire : La naissance et l’enfance d’Elektra demeurent nimbés de mystères et d’incertitudes. Selon ce qui sait Elektra elle-même, Hugo Natchios, son père, était un jeune ambassadeur grec, dont les ambitions et le carriérisme mirent à mal son mariage avec son épouse Christina. Après avoir eu un fils, Orestez, Hugo Natchios fut nommé à l’étranger ; restée seule en Grèce, Christina Natchios eut plusieurs liaisons extraconjugales, se souciant peu de les garder secrètes, provoquant l’embarras de son époux. Les ragots circulèrent rapidement dans les cercles diplomatiques, soulignant qu’un homme incapable de surveiller son épouse était mal venu pour décider du sort du monde. Quand Christina se retrouva de nouveau enceinte, Hugo, ainsi qu’Orestez, alors adolescent, eurent des doutes sur la paternité de l’enfant. Hugo, désespéré, se confia alors à son fils, affirmant devant lui que Christina Natchios était une traînée et humiliait leur famille ; Orestez Natchios promit alors à son père que sa mère ne leur ferait plus jamais honte. Une affirmation qui ne fut pas immédiatement comprise par Hugo Natchios. Alors que le couple Natchios se reposait sur leur lieu de villégiature, une île de la Mer Egée proche d’Athènes, les tueurs intervinrent en fin de matinée, un 13 août. A bord d’un hélicoptère, ils ouvrirent le feu sur Christina mais, à cause des soubresauts de l’appareil, Hugo lui-même fut touché. Alors que Christina réussissait à survivre suffisamment à ses blessures pour mettre au monde une fille prématurée, son époux était hospitalisé et soigné. Après avoir effectué plusieurs tests sur le bébé, Hugo Natchios, remis de ses blessures, eut la certitude que l’enfant était de lui et la baptisa alors Elektra, d’après la fille des héros mythologiques grecs Agamemnon et Clytemnestre, décidant de lui cacher les circonstances exactes de la mort de sa mère. Il fit faire une magnifique pierre tombale pour sa défunte épouse, y faisant graver des images des Erinyes, les déesses de la vengeance de la mythologie, dessus, un rappel constant que Christina Natchios était responsable de sa propre mort. De son côté, alors qu’il avait été déterminé à commettre un matricide, Orestez Natchios fut horrifiée à l’idée d’un involontaire parricide, et quitta le domicile familial pendant la convalescence de son père.

Cependant, une autre source livre une histoire bien différente. Selon le récit fait par « Stavros », un employé des Natchios, au mutant Wolverine, il fit la connaissance d’Hugo Natchios et de Christina durant la Seconde Guerre Mondiale, durant l’occupation de la Grèce par l’Allemagne nazie. Stavros était lui-même le chef d’un petit groupe de résistants alors qu’un très jeune Hugo était celui d’un réseau secret plus important, mais opérant dans la même région. Agée de quinze ans, Christina appartenait à cette même cellule, servant de messager entre les deux organisations. Quand, après avoir délivré un message à Stavros lui enjoignant de se placer sous les ordres du commandant du réseau de Natchios, Christina ne reçut qu’un rire moqueur de la part de Stavros, elle sortit son arme et menaça la vie du résistant. Convaincu de la valeur de Christina, et donc du réseau, Stavros accepta de suivre un chef capable d’inspirer une telle loyauté au sein de ses hommes. Christina devait prouver sa valeur à maintes reprises durant la guerre et elle et Hugo se marièrent quelques temps après la fin de la guerre. Si les Natchios ne s’impliquèrent dans la Guerre civile grecque ultérieure, celle-ci eut néanmoins un impact décisif sur leurs existences. Alors que Christina Natchios était enceinte de huit mois d’Elektra, son époux dut s’absenter pour se rendre à Athènes, pour traiter d’affaires officielles ; Stavros resta pour prendre charge de la femme et l’accompagna à l’hôpital pour y voir son médecin ; là, Christina Natchios lui donna une heure de temps libre. Malheureusement, durant ce laps de temps, un homme, s’affirmant comme patriote mais recherché par l’armée, investi la clinique, tua le médecin et essaya de prendre son patient en otage. Christina Natchios tenta de le convaincre de cesser cette violence inutile mais reçut une balle dans la poitrine. Elle utilisa ses vieux souvenirs de combat pour maîtriser le tueur, avant de prendre sa défense contre les autres malades qui souhaitaient le lyncher avant l’arrivée de la police ; mais la blessure de Christina était mortelle et elle donna naissance, de manière prématurée, à Elektra, qui vit le jour sur le sol de la clinique, baignant dans le sang de sa mère. A peine eut-elle entendue le premier vagissement de sa fille que Christina décéda.

Quoi qu’il en soit, Orestez parti, Hugo Natchios reporta toute son affection paternelle sur Elektra, la surnommant « sa Petite Ambre », et la couvrit de cadeaux durant toute son enfance, parmi lesquels un chien, nommé Agamemnon, une nouvelle illustration de la fascination d’Hugo Natchios pour les légendes des Atrides. Les relations entre Elektra et son père souffrirent alors d’une certaine ambiguïté : selon ses propres souvenirs, à l’âge de cinq ans, Elektra fut peut-être violée par son père ; cette situation perdura, toujours selon les souvenirs d’Elektra, au moins jusqu’à l’âge de six ans. Cette relation incestueuse n’empêcha pas pour autant la jeune enfant de rester proche et admirative de son père, même si elle avait des visions et entendait des voix à certains moments, tout en s’auto-mutilant à l’occasion. Peu après cette époque, Elektra fut inscrite dans une école religieuse ; bien qu’extrêmement intelligente, son caractère l’amena à recevoir mauvaise note sur mauvaise note. Hugo Natchios la confia alors à un psychothérapeute pour la soigner et elle effectua plusieurs évaluations psychiatriques. Les traitements qu’elle subit semblèrent la stabiliser et supprimer ses crises mais il n’est pas certain qu’elle fut entièrement guérie, Elektra ayant pu se contenter de simuler sa guérison. De plus, les traitements perturbèrent sa mémoire et ses souvenirs de son viol par son père devinrent plus flous ; ainsi, ses souvenirs sur l’attitude incestueuse de son père peuvent n’être que des fantasmes issus de ses problèmes psychiques ou être bien réels. La question sur ce point demeure ouverte. Alors qu’elle était âgée de neuf ans, Elektra fut attaquée par des kidnappeurs ; Agamemnon fut tué durant l’assaut mais la jeune enfant fut sauvée par son frère Orestez, qui était devenu un pratiquant en arts martiaux accompli et tua lui-même les criminels. Il se présenta brièvement à sa sœur avant de repartir aussi mystérieusement qu’il était apparu. Cependant, son frère eut un rôle déterminant sur la suite de son existence car il conseilla à leur père d’apprendre à Elektra des techniques de combat pour se défendre d’éventuels agresseurs. Approuvant l’idée de son fils, Hugo Natchios recruta un senséi japonais pour apprendre les arts martiaux avec Elektra. Dès le lendemain, elle faisait connaissance avec les arts martiaux ; elle avait à peine douze ans lorsqu’elle obtint sa ceinture noire.

Jeune adulte, Elektra accompagna son père lorsqu’il fut nommé aux Etats-Unis comme ambassadeur de la Grèce ; là, elle s’inscrivit à la Columbia University, surveillée en permanence par deux gardes du corps, Athos et le vieux serviteur de son père, Stavros. Elle avait dix-neuf ans quand elle rencontra pour la première fois un autre étudiant, Matt Murdock. Immédiatement, les deux jeunes gens s’éprirent l’un de l’autre, trouvant en l’autre la même soif d’aventures et de danger qui les habitait. Cependant, à cause des omniprésents gardes du corps imposés par son père, Elektra et Murdock furent obligés de se voir en cachette, leurs rencontres clandestines alimentant encore un peu leur passion. Malgré le bonheur de cette relation, Elektra continuait à entendre de sombres voix qui la poussait vers la violence, l’obligeant à contenir des pulsions homicides, une situation qu’elle attribuait à une punition pour avoir été responsable de la mort de sa mère, ayant presque effacé les souvenirs de son enfance incestueuse. Une année s’écoula ; c’est alors que Hugo Natchios et sa fille furent pris en otages dans l’un des bâtiments du campus. Murdock, revêtant un simple masque, s’introduisit dans l’immeuble pour venir en aide avec celle qu’il aimait. Ses talents conjugués à ceux d’Elektra furent suffisants pour désarmer et vaincre les terroristes ; cependant, l’un des terroristes bascula par la fenêtre. La police supposa que les criminels commençaient à jeter leurs otages de cette manière et l’un d’eux, apercevant une silhouette debout derrière une vitre, ouvrit le feu. Malheureusement, la forme inconnue était celle d’Hugo Natchios qui venait de se lever en entendant le bruit des combats. L’ambassadeur fut tué instantanément sous les propres yeux de sa fille ; après les funérailles, Elektra, incapable de maîtriser la douleur et la colère induite par cette perte, et nourrie encore plus par les voix qui continuaient à la harceler, quitta les Etats-Unis dès après les funérailles de son père, laissant derrière elle un Matt Murdock au cœur brisé.

Peu après son départ des Etats-Unis, Elektra commença à traquer les responsables de la mort de son père, finissant par retrouver le commanditaire de l’attaque. En dépit de ses capacités, Elektra fut battu par l’homme et ses gardes du corps et ne dut sa survie qu’à l’intervention d’un agent de la Main qui projeta un saï sur ses agresseurs, permettant à Elektra de reprendre le dessus. Son allié étant demeuré secret, Elektra crut initialement que l’aide était venue de Stick, un senséi qu’elle avait autrefois connu. Impressionnée par l’arme, Elektra décida alors d’adopter celles-ci comme sa marque de fabrique. Les assassins de son père punis, Elektra se mit à rechercher l’orientation à donner à son existence et elle retourna au Japon pour y consulter son senséi. Celui-ci, ayant appris à la jeune femme tout ce qu’il savait, ne put lui venir en aide mais lui conseilla de rejoindre les Chastes, un clan de guerriers dirigé par un dénommé Stick. Elektra escalada la montagne sur laquelle était bâtie le centre des Chastes et put convaincre Stick de la prendre comme élève. Si elle excella dans sa maîtrise des arts martiaux et dans les autres disciplines enseignées, atteignant le niveau pour devenir le huitième membre de l’ordre, Stick rejeta la jeune femme en constatant qu’elle demeurait motivée par la colère, la haine et sa douleur d’avoir perdu sa famille. Refusant de risquer la corruption de son ordre par la présence d’Elektra, il l’obligea à partir.

Déterminée à prouver sa valeur, Elektra eut alors l’idée d’infiltrer l’organisation rivale des Chastes : la secte ninja de la Main, dans le but de les anéantir de l’intérieur, ignorant qu’elle était depuis des mois surveillée par ceux-ci et que ses vraies intentions furent immédiatement découvertes quand elle contacta la Main. Afin de la tester, les responsables de la Main conduisirent Elektra dans un puits pour y affronter un autre guerrier dans le noir ; Elektra triompha facilement mais, la lumière revenue, réalisa qu’elle venait de tuer son ancien senséi. Déjà fragilisée par ses récentes épreuves, l’esprit d’Elektra fut brisé par cette découverte, exactement comme la Main l’avait escompté, la laissant désormais prête à être remodelée mentalement par la secte. Sous leur conduite, Elektra devint l’une des plus grandes guerrières de la Main mais la jeune femme possédait une volonté hors du commun et, en dépit de tous leurs efforts, une partie d’elle-même refusa de céder totalement aux idéaux de la Main. Lorsqu’elle fut engagée pour assassiner un survivant des camps nazis qui souhaitait tuer le criminel de guerre responsable de la mort de sa famille, von Eisenbluth, Elektra commença par se contenter de l’arrêter, l’empêchant de tuer Eisenbluth mais sans tuer le survivant ; cependant, Eisenbluth profita de la distraction fournie par Elektra pour éliminer lui-même son assaillant. L’entendant alors proférer des insultes et des moqueries antisémites à l’égard du défunt, Elektra tua elle-même Eisenbluth, par souci de justice. Cette décision la contraignit à rompre totalement avec la Main, et à quitter le Japon. Cependant, bien que la corruption d’Elektra n’eut pas été complète, elle demeurait trop importante pour qu’elle puisse retrouver une vie normale, loin de la violence et du crime ; Elektra entama alors une carrière de tueuse à gages, se déplaçant à travers le monde pour accomplir ses contrats.

Ayant réussi à garder son existence secrète jusque là, l’assassinat de Carlos Huevos, le dictateur de San Concepcion, une petite nation d’Amérique du sud, attira sur Elektra l’attention du SHIELD ; l’organisation envoya deux de ses agents, John Garrett et Arthur Perry, afin de déterminer l’identité du tueur. De son côté, cet assassinat dévoila à Elektra l’existence de la Bête, le démon qui était vénéré par la Main ; la créature, en prenant possession d’hôtes humains, cherchait à déclencher une guerre nucléaire pour se nourrir des morts et souffrances ainsi provoquées. Le contact d’Elektra avec la Bête la laissa traumatisée et elle fut alors brièvement internée dans un hôpital psychiatrique, le temps de reconstituer ses souvenirs. De leur côté, afin d’obtenir des informations, les Etats-Unis dépêchèrent un ambassadeur spécial, Reich, qui tomba sous le contrôle de la Bête, qui put ensuite prendre possession de Ken Wind, un candidat aux élections présidentielles américaines. Sous des dehors affables et par démagogie, la popularité de Wind augmenta rapidement, rapprochant la Bête de son projet d’apocalypse. Elektra réussit à s’échapper, et se heurta alors à Garrett, avant de lui échapper ; déjà alcoolique, Garrett sombre dans une dépression, honteux d’avoir échoué tout en devenant obsédé par la jeune femme. Il entreprend de la traquer mais celle-ci réussit à lui échapper constamment, avant de le piéger, lui et Perry, à l’intérieur d’un immeuble dont elle provoqua l’explosion ; son corps largement détruit, Garrett et Perry bénéficièrent des techniques d’ExteShop, une division du SHIELD spécialisée dans la transformation des blessés en cyborgs. Cependant, la brève rencontre de Garrett et Elektra les laissa unis par un lien psychique ; réalisant les talents de la tueuse, Garrett comprit qu’il serait incapable de stopper Elektra, alors que Perry, perdant peu à peu la raison et devenant un sociopathe, se révéla prêt à utiliser tous les moyens pour la tuer. Déterminée à arrêter la Bête, Elektra élimina plusieurs hommes de main de Wind, ainsi que des agents du SHIELD, amenant Nick Fury, le directeur de l’organisation, à envoyer un nouvel agent : Chastity McBride. Au cours de sa mission, elle découvrit les tendances sociopathes de Perry et, avec l’accord de Fury, décida de l’arrêter également ; cependant, Perry lui échappa et tomba alors sous l’influence de la Bête. Finalement, alors que Wind allait être élu, Elektra, après avoir éliminé Perry, réussit à utiliser son lien mental avec Garrett pour échanger l’esprit de celui-ci avec Wind, expulsant la Bête du corps du candidat. Restaurant les esprits de chacun, Garrett, traumatisé par l’expérience, fut récupéré par le SHIELD et placé en stase, son esprit encore convaincu d’être dans le corps de Wind, alors qu’Elektra réussissait à échapper aux autorités, après avoir maîtrisé McBride.

Plusieurs mois après, Elektra, qui avait repris sa carrière de tueuse, retourna à New York où elle croisa alors la route du justicier masqué Daredevil alors qu’elle cherchait à tuer le criminel Alarich Wallenquist, que le héros aveugle recherchait également. Celui-ci reconnut immédiatement sa voix mais ce n’est que lorsque la tueuse fut capturée par des gangsters qu’elle réalisa à son tour que le héros n’était autre que son amour de jeunesse. Daredevil put empêcher Elektra d’être tuée par les hommes d’Eric Slaughter mais il l’abandonna sur place, en larmes. Au cours des semaines qui suivirent, et en dépit de sentiments amoureux toujours existant, ils s’opposèrent de nouveau à cause de leurs « carrières » respectives, s’affrontant sans retenue, avant de collaborer à l’occasion. Ainsi, quand elle apprit que la Main avait mis un contrat sur Murdock, Elektra décida d’assurer sa protection, sans le lui dire, recrutant le Gladiateur (Melvin Potter) pour cela et tuant au cours des affrontements le plus redoutable guerrier de la secte, Kirigi. Forte de ses succès, Elektra fut engagée comme principale exécutrice par le Caïd, l’ennemi récurrent de Daredevil. Le seigneur de la pègre l’envoya tuer « Foggy » Nelson, partenaire de Murdock mais quand Nelson la reconnut, elle ne put se résoudre à le tuer. C’est à ce moment que le tueur Bullseye, prédécesseur d’Elektra au service du Caïd, retrouva la liberté et, désireux de reprendre sa place, affronta la tueuse. Après un combat acharné, Bullseye empala Elektra avec l’un de ses propres saïs, avant de lui ouvrir la gorge au moyen d’une carte à jouer. Agonisante, Elektra utilisa ses dernières forces pour se rendre chez Murdock, rendant l’âme dans les bras de son seul et unique amour.

Quelques semaines plus tard, la Main décida de ressusciter son plus farouche combattant et son choix se porta sur Elektra, qui avait triomphé du champion Kirigi. En même temps, la secte renouvela ses attaques contre les Chastes, entraînant non seulement Daredevil mais Black Widow (Natacha Romanoff) dans le conflit. Ayant découvert le projet de la Main de ramener Elektra à la vie, les deux héros et les derniers Chastes interrompirent la cérémonie. Dans le chaos de la bataille, DD réussit à s’approcher du corps d’Elektra et prit sur lui d’achever le rituel en imitant les techniques utilisées par Stick sous ses yeux pour soigner Black Widow peu de temps avant. Daredevil crut avoir échoué en constatant que la jeune femme restait inanimée mais Stone, le nouveau chef des Chastes, sentit que le héros avait purifié l’âme et l’esprit d’Elektra de leur malfaisance et il emmena secrètement le corps de celle-ci sur la montagne des Chastes pour y achever la cérémonie.

A nouveau vivante et lavée de la corruption de la Main, Elektra redevint un membre des Chastes, demeurant dans leur retraite montagnarde pendant plusieurs mois. Durant cette époque, un clan issu de la Main, connu sous le nom du Serpentaire, enleva John Garrett, toujours sous la garde du SHIELD. Le Serpentaire accédèrent à son esprit et sa mémoire et utilisèrent les traces du lien mental qu’il avait partagé avec Elektra pour façonner l’essence sombre de la jeune femme et créer leur propre guerrière, qu’ils baptisèrent Erynys. Découvrant cela, Elektra et Stone quittèrent leur retraite et ils attaquèrent Erynys alors que celle-ci combattait Daredevil. Lors de l’affrontement, Elektra absorba en elle Erynys qui fut ainsi dissoute ; mais, à nouveau corrompue, Elektra fut interdite de regagner le repaire des Chastes et dut reprendre une vie solitaire. Elle se résolut à renouer avec son ancien carrière de tueuse et fut alors engagée par un homme dénommé Kiefer pour assassiner le scientifique Daniel Connor. Elektra réussit sa mission mais fut aperçue, ce faisant, par Avery Connor, la fille de sa victime. Enlevant alors celle-ci, Elektra découvrit que la jeune fille avait été imprégnée avec le matériel génétique du mutant Wolverine dans le cadre d’une expérience supervisée par ses parents pour le compte de Kiefer. C’est ainsi que, lorsque les Connor avaient tenté de s’échapper pour le bien de l’enfant, Kiefer avait ordonné leur exécution. Avec l’aide de Wolverine lui-même, Elektra décida d’éliminer Kiefer et elle put donner une nouvelle identité à Avery Connor et sa mère, Veronica, pour qu’elles reprennent leurs existences en toute tranquillité.

De son côté, un ancien compagnon d’Elektra au sein de la Main, Tekagi, réussit à prendre le contrôle du Serpentaire. Afin de restaurer la puissance de la secte, il plongea l’épée du clan, Sakki, dans le sang de trois innocents sacrifiés pour l’occasion. Elektra fut informée de leur réapparition et se décida à former son propre ordre de guerrier, à commencer par Ryu qui devint son second et recruta Impact, Lynch, Mascarade, Niko, Silvo et Target. Elektra conduisit son « armée de voleurs », comme elle avait surnommé son groupe, contre le Serpentaire, faisant échec à ses plans d’enlèvement du Père Peter Nova, d’un activiste navajo Singer Tsilkaki et du Prix Nobel de la Paix Aaron Sokoto. Mais le groupe d’Elektra ne put résister à la force du Serpentaire et ils trouvèrent tous la mort lors des affrontements ; demeurée seule, Elektra fut toutefois capable de sauver la dernière cible du Serpentaire et élimina elle-même Tekagi avec Sakki, détruisant totalement la puissance mystique du Serpentaire. Peu après, Elektra retrouva Wolverine, qui venait de régresser vers un état bestial après l’échec de la réimplantation d’adamantium sur son squelette ; avec l’aide de l’esprit de Stick, elle aida ainsi le mutant à retrouver progressivement son humanité en dépit de son apparence et de son tempérament plus inhumains que jamais ; avec Elektra, Wolverine retrouva l’usage de la parole et la capacité à penser clairement. Quand Logan retrouva, sinon son physique humain, au moins son humanité psychique, Elektra décida de s’installer à New York, tentant de recommencer sa vie loin de toute violence, retrouvant à l’occasion Logan, qu’elle emmena même dans la résidence ancestrale des Natchios.

La jeune femme se lia d’amitié avec King Lau et McKinley Stewart, deux copropriétaires d’un dojo dont elle devint une habituée, avant de rencontrer le professeur de danse et metteur en scène Konrad Weiss, qui ne tarda pas à la recruter pour son nouveau spectacle. Elektra entama également une liaison avec Stewart ; c’est alors que Bullseye, ayant appris la résurrection et le retour d’Elektra, la prit de nouveau pour cible afin d’effacer ce qu’il considérait comme un affront. Mais, cette fois, plus mâture et plus sûre d’elle, Elektra fut capable de triompher du tueur. Le combat causa cependant la mort des parents d’une adolescente, Nina McCabe, qu’Elektra décida de prendre sous son aile et de protéger. Vers la même époque, Elektra se retrouva impliquée dans les machinations d’un être connu sous le seul nom de l’Architecte, prétendu dernier représentant des mystérieux Etincelants. Celui-ci souhaitait se réincarner dans un nouveau corps et avait choisi Elektra pour qu’elle tue son corps actuel ; la ninja refusa de se laisser manipuler et, avec le Dr Strange, déjoua les machinations de l’Architecte. Par la suite, elle affronta les Quatre Vents, le Samouraï américain puis le Silencieux. La Main renouvela ses attaques contre elle, envoyant l’assassin Kuroyama, qui, s’il ne put éliminer Elektra, tua néanmoins Nina McCabe, qui fut alors ramenée à la vie par la Main, devenant l’une des leurs.

Ressentant la perte de Nina McCabe comme un échec et la preuve de son impossibilité à retrouver une vie normale, Elektra quitta New York, retournant vers son existence de violences et de meurtres. Elektra fut engagée alors par le SHIELD pour éliminer le dictateur irakien, Saddam Abed Dasam, récupérer une boîte en sa possession et la livrer à l’organisation internationale. Elektra connut le succès sur tous les points mais, quand elle découvrit que la boîte contenait la puissante Clé du Scorpion, elle refusa de la donner au SHIELD ou à qui que ce soit. Rentrant rapidement aux Etats-Unis, Elektra retrouva la trace du policier qui avait accidentellement tué son père des années auparavant ; sachant que celui-ci se reprochait le décès d’Hugo Natchios, Elektra avait le sentiment qu’ils étaient liés à jamais par cette tragédie et elle décida de lui confier, dans le plus grand secret, la boîte et la Clé du Scorpion, sachant qu’il s’efforcerait de la protéger et de la dissimuler au reste du monde. Puis, Elektra vint en aide à Kataminès, une victime d’abus sexuel, le vengeant de ses agresseurs, avant de combattre une nouvelle fois des agents de la Main. Conduite par un dénommé Takashi, la Main tenta d’utiliser Lyle Crawford, star du basket-ball et de la politique, en manipulant le défunt père de ce dernier, l’ancien musicien de jazz Buddy « Chat noir » Crawford, lui-même une ancienne victime de la Main. Mais Elektra et Lyle Crawford purent unir leurs esprits afin de repousser celui du mort et la ninja trancha la tête du cadavre de Buddy Crawford, privant la Bête du corps terrestre dans lequel elle espérait enfin s’incarner physiquement.

Elektra croisa peu après la route de Jeremy Locke, un membre de la Coalition ; celle-ci était une organisation réunissant des parents, des proches d’anciennes victimes de la tueuse et souhaitaient se venger d’elle. Ils réussirent à la droguer et purent alors la capturer ; Locke comptait simplement faire réaliser à Elektra les conséquences de ses actes sur ceux qui survivaient à ses meurtres et le cycle de violence qu’elle engendrait, alors que le reste de la Coalition ne rêvait que de tuer l’ancienne ninja. Mais, quand ils réalisèrent que les propos de Locke éveillait en Elektra ses meilleurs sentiments, ils renoncèrent à leur projet initial et Elektra demanda à Locke de l’aider à changer. Carson, l’assistant de Locke, les présenta à une de ses amies, Drake, senséi et elle-même ancien membre de la Main pour qu’elle aide Elektra à suivre le même chemin. Drake accepta de guider Elektra et la soumit à un entraînement rigoureux pour qu’elle se retrouve elle-même. Elektra commença à progresser , reprenant en mains son existence ; la Main ne tarda pas à découvrir cette évolution et, furieuse à l’idée de perdre leur tueuse, décida d’intervenir. Les ninjas commencèrent par éliminer les autres membres de la Coalition, ne laissant bientôt que Locke comme survivant, qui fut alors enlevé. Puis, la Main empoisonna mortellement Drake et exigea qu’Elektra vienne les retrouver si elle voulait sauver Locke. Elektra accepta de rencontrer la Main mais, lors du face à face, Elektra élimina les agents de la Main, sauf celui qui tenait Locke en otage ; Elektra n’hésita pas longtemps et transperça Locke avec son sabre afin d’atteindre le dernier tueur de la Main, renonçant à sa dernière tentative d’apaisement et replongeant dans la violence.

Elektra reprit ses errances à travers le monde, assassinant des individus comme Leonard Prebble, le président corrompu du Djanda Bridget Hapanmyas, avant d’éliminer ses propres employeurs pour cette affaire qui essayaient de la trahir. Puis, pendant une semaine, elle tua un par un divers criminels, qui étaient également visés par le Punisher, le privant de ses victimes potentielles ; quand ils se rencontrèrent, Elektra révéla qu’elle agissait ainsi par simple désœuvrement ; intrigué, le Punisher l’invita à sortir avec lui mais Elektra déclina son offre. Regagnant l’Asie, elle se rendit dans la nation de Naou, où elle fut recrutée pour tuer le Piaka Loio (ou « Prophète du sang »), que de nombreux locaux considéraient comme la réincarnation du dieu de la mort Baka. Elektra extermina les fidèles du Piaka Loio mais découvrit après que celui-ci n’était encore qu’un enfant et elle le laissa en vie ; cependant, elle fit disparaître toutes les preuves reliant l’enfant au prophète, sachant que personne ne croirait le gamin s’il venait à affirmer avoir été le Piaka Loio. Sa mission suivante la ramena aux Etats-Unis où elle fut engagée par Evgeny Bezzubenkov afin de tuer le chef d’un groupe de truands russes, Urishka, une place que son employeur convoitait. Mais, Elektra succomba alors à une sévère fièvre, contractée au Naou, et, en plein délire, commença à avoir des visions du dieu Bara, qui faillirent lui coûter la vie lors de son face à face avec Urishka et Bezzubenkov. Remise de sa fièvre, elle se rendit sur sa propre tombe, restée en place après son retour à la vie ; elle y aperçut Daredevil mais, persuadée qu’ils n’avaient aucun espoir de se retrouver, elle préféra prendre la fuite.

Quand la Main et Hydra unirent leurs forces sous la direction d’Elspeth von Strucker et du mutant japonais Gorgone, Elektra fut recrutée par Nick Fury pour aider le SHIELD à combattre Wolverine, qui était devenu l’agent de la Main, espérant que leur ancienne relation permettrait à la ninja de briser le conditionnement mental de l’X-Man. Recevant plus de 200 000 dollars pour sa mission, Elektra sauva Logan, qui fut livré au SHIELD, mais fut à son tour capturée, tuée et de nouveau ramenée à la vie, cette fois par la Main. Avec Véga, un autre héros tué et ressuscité par la Main, elle conduisit une attaque contre Nick Fury, le blessant gravement et provoquant le crash d’un héliporteur du SHIELD, le Blackhawk, causant la mort de centaines d’agents de l’organisation. De son côté, Wolverine retrouva sa personnalité et se mit à traquer la Main et Hydra, affrontant bientôt Elektra ; celle-ci lui révéla que sa propre captura faisait partie de son plan pour infiltrer la Main et qu’elle comptait sur lui pour ravager les deux organisations criminelles. Gorgone les attaqua alors et put percevoir les pensées d’Elektra, découvrant le lieu d’hospitalisation de Fury ; il s’y téléporta, avec Elektra, pour tuer le directeur du SHIELD mais, à leur arrivée, la ninja ordonna aux agents du SHIELD d’attaquer. Gorgone put se débarrasser d’eux mais se retrouva alors face à Wolverine qui réussit à utiliser ses griffes pour retourner contre le criminel son pouvoir oculaire de pétrification. Elektra, de son côté, s’éclipsa sans être vu, avec, selon Fury, le projet de créer sa propre version de la Main.

Sans senséi, sans véritable but, Elektra mena une vie d’errances, poursuivant ses assassinats plus par habitude que par décision réellement volontaire. C’est alors qu’elle se retrouva, contre son gré, impliquée dans l’un des plus grands projets d’invasion de la Terre monté par les Skrulls. En effet, Elektra fut « choisie » par les savants skrulls pour être la première Terrienne à être remplacée par l’un des leurs, afin de tester le succès de leurs découvertes. Un Skrull nommé Siri fut ainsi envoyé la remplacer ; en compagnie d’autres Skrulls, dotés des pouvoirs de divers héros de la Terre, il attaqua Elektra, alors qu’elle séjournait au Japon. La ninja fut cependant capable de repousser la plupart d’entre eux, y compris Siri lui-même. Mais, elle fut alors aveuglée et sévèrement battue par un Skrull doté des pouvoirs de la Femme-Invisible et de l’armure d’acier organique de Colossus. Un Skrull nommé Pagon prit alors sa place et commença à se faire passer pour elle aux yeux des Terriens.

Sous l’apparence d’Elektra, Pagon réussit à prendre le contrôle de la Main, s’imposant comme l’une des principales figures de la pègre japonaise. « Elektra » refit parler d’elle aux Etats-Unis quand elle vint en aide à Daredevil contre le Caïd. Celui-ci, en échange de sa libération, avait donné au FBI des preuves établissant que Matt Murdock était Daredevil. Ayant elle-même communiqué des informations en ce sens à l’époque où elle était une tueuse, Elektra souhaitait réparait ses erreurs et aider Murdock à surmonter ces difficultés. Elektra retrouva Daredevil, Black Widow (Romanoff) et le nouveau Tigre blanc (Angela del Toro) pour s’accorder afin de récupérer les documents compromettants mais ils furent soudainement attaqué par Bullseye. Elektra et DD affrontèrent le tueur et réussirent à le battre mais le mercenaire appelé le Paladin, engagé par le FBI, tira sur Daredevil, le blessant sérieusement. Elektra réussit à emmener Daredevil jusqu’à l’Infirmière de nuit, mais insista pour que la Main soigne ses blessures ; s’opposant à cela, Black Widow attaqua Elektra mais les ninjas de la Main profitèrent de la distraction pour respecter les désirs de leur chef et guérirent DD. Mais, à l’extérieur, la police et les journalistes se rassemblaient et Murdock décida de se rendre quand il vit qu’Elektra, la Main et même Luke Cage et d’autres héros étaient prêts à se battre. Sur les conseils de DD, Elektra s’échappa, quittant peu après les Etats-Unis pour le Japon.

Quelques semaines plus tard, poursuivant le Samouraï d’argent au Japon et après une altercation avec la Main, les Avengers confièrent à Maya Lopez, sous l’identité masquée de Ronin, de surveiller les activités de la secte de ninjas et d’Elektra. Cependant, le déclenchement de la Guerre Civile de la communauté héroïque aux Etats-Unis coupa Lopez de ses contacts et elle se retrouva seule face à la pègre locale. Mais, alors qu’elle avait été capturée et que la Main et « Elektra » tentaient de la corrompre, l’équipe illégale d’Avengers, conduite par Luke Cage, lui vint en aide ; au cours de l’affrontement, Lopez empala « Elektra » avec son épée ; pour la plus grande surprise des héros, une fois au sol, l’imposteur révéla sa vraie nature en retrouvant sa forme de Skrull, jetant la suspicion entre les héros, exactement ce que les Skrulls avaient escompté dans leurs plans, afin d’éviter la constitution d’un front uni contre eux. Quelques semaines plus tard, les Skrulls lancèrent leur offensive mais, malgré les méfiances nées de l’infiltration, les extra-terrestres furent repoussés. Après la victoire, les héros retrouvèrent les différentes victimes des Skrulls infiltrés furent retrouvées dans l’un de leurs vaisseaux et la véritable Elektra se trouvait parmi eux. Iron-Man ordonna sa mise immédiate en quarantaine sous la surveillance du SHIELD ; la tueuse était la seule prisonnière montrant des signes d’expériences et de tortures faites par les Skrulls et se trouvait affaiblie par de nombreuses blessures.

Cependant, Stark fut destitué peu après et Norman Osborn prit le contrôle du SHIELD, rebaptisé le HAMMER. Il ordonna d’étudier et surveiller la prisonnière afin de découvrir pourquoi elle avait subi un traitement particulier. Le mercenaire appelé le Paladin, engagé pour 82 millions de dollars pour la tuer, réussit à s’introduire dans la base où elle était détenue mais Elektra, qui avait repris connaissance, réussit à le maîtriser et profita de l’occasion pour s’échapper, tuant l’agent chargé de l’interroger et qui l’avait torturée de nouveau. Après avoir maîtrisé d’autres agents du HAMMER, Elektra réussit à s’échapper et se rendit au bureau de Matt Murdock pour y récupérer des objets de première nécessité. Tombant par hasard sur Foggy Nelson, elle perdit alors conscience à cause de ses blessures et se révéla peu après dans un hôpital, menottée, sous la surveillance de l’Infirmière de Nuit. Malgré les conseils de cette dernière, Elektra échappa aisément à ses liens mais fut alors attaquée par une jeune femme prénommée Nico ; ordonnant à l’Infirmière de fuir, Elektra riposta, tombant sur un autre agent, Carmine, associé de Nico. Elektra triompha cependant de Nico tout en échappant à Carmine qui fut à son tour tué par Bullseye, envoyé par Osborn pour ramener la ninja. Cherchant Carmine, Elektra tomba sur son vieil adversaire ; surmontant sa frayeur, Elektra engagea le combat, sauvant au passage la vie de Nico quand Bullseye tenta de la tuer à son tour ; bien que droguée par la flèche destinée à Nico, Elektra réussit cette fois à planter une flèche dans le corps de son ennemi, évitant le saï qu’il lui destinait. Nico tenta de tuer Bullseye, qui prenait la fuite, avant de tourner de nouveau son attention conter Elektra ; mais les deux femmes furent interrompues par des agents du HAMMER. Alors qu’ils s’apprêtaient à achever la ninja, Wolverine intervint, éliminant les hommes d’Osborn et sauvant Elektra.

Wolverine soigna Elektra, et lui révéla où Nico s’était réfugiée. Remise, Elektra se rendit sur place pour tenter de mettre un terme pacifique au conflit. Elle arriva sur les lieux du crash de l’héliporteur Blackhawk, découvrant que Nico et d’autres anciens agents du SHIELD avaient mis sa tête à prix pour venger la mort de leurs amis lors de ce crash. Elektra, sans souvenir de l’incident, nia sa responsabilité, affirmant que le Skrull qui l’avait remplacée était responsable mais Osborn apparut alors sur les écrans, révélant que Siri avait remplacé Elektra après l’affaire du Blackhawk et que la ninja avait utilisé un des tours qui lui avait été enseignée afin « d’oublier » les événements autour de ses résurrections et des incidents liés afin d’empêcher les Skrulls d’y accéder durant son enlèvement. Osborn poussa Elektra à libérer son esprit et retrouver tous ses souvenirs ce qu’elle finit par faire. Elektra réalisa alors qu’elle était coupable des faits que lui reprochaient les agents du SHIELD. Réalisant qu’ils ne la laisseraient jamais en paix, elle se résolut à les assassiner pour mettre un terme à la traque. Quelques mois après, Elektra fut recrutée par le Hulk rouge afin d’éliminer Domino mais le groupe de Rhulk, Code Rouge, se retrouva face à face à X-Force, appelée à l’aide par la mercenaire mutante. Elektra affronta elle-même Domino mais le combat fut interrompu par l’arrivée de la Miss Hulk rouge et Elektra s’éclipsa en toute discrétion.

Quand Daredevil prit la tête de la Main, à New York, Stick tenta de convaincre Elektra de l’aider à sauver Murdock de la corruption de la Bête, essuyant un refus de la jeune femme qui souhaitait que son ancien amant devienne aussi dur et insensible qu’elle. Mais quand elle assista au meurtre de Bullseye par DD, elle changea brusquement d’avis, rejoignant alors la Main afin d’obtenir des informations sur Shadowland, la base newyorkaise de la Main, aidant bientôt plusieurs héros amis de Daredevil à infiltrer le bâtiment, après avoir découvert que Daredevil et Typhoïd envisageaient de ramener Bullseye à la vie, au service de la Main. Dans le combat qui s’en suivit, Elektra tenta d’approcher DD, qui venait juste d’être submergé par la Bête ; Iron-Fist utilisa alors son énergie vitale, le chi, pour contribuer à restaurer l’âme de Murdock, pendant qu’Elektra réussissait à pénétrer l’esprit du héros corrompu pour le soutenir sur le plan mental contre la présence maléfique. En désespoir de cause, Murdock se suicida pour arrêter la Bête mais Elektra réussit alors à utiliser les rituels de la Main pour le ramener à la vie, purgé du mal de la Main, comme elle des années plus tôt. Demeurant à New York, Elektra fut engagée par Misty Knight pour rejoindre ses Héros à Louer, bientôt chargée de tuer Bernard Waterman, un chimiste trafiquant de drogue qui importait une drogue atlante aux Etats-Unis et qui se révéla être un Atlante appelé Kurod Ormaon et dont la drogue se révélait rapidement mortelle pour ses utilisateurs. Quand la ville fut contaminée par un virus transformant ses habitants en arachnides, Elektra se battit aux côtés des héros pour maintenir un semblant d’ordre, avant de succomber provisoirement au virus elle-même. Plus tard, en compagnie du Suaire, elle fut envoyée au Raft pour maîtriser une émeute consécutive à la destruction partielle de la prison suite à la chute d’un marteau des Dignes, au début de la Guerre du Serpent. Après avoir maîtrisé Mash-Up et Firefight, ils se retrouvèrent face à l’Homme-Pourpre, à la tête de plusieurs autres prisonniers passés sous son contrôle mental. Dans les ténèbres du Suaire, lui et Elektra purent vaincre les prisonniers avant d’attaquer Killgrave. Celui-ci utilisa alors ses pouvoirs contre les deux héros mais Elektra fut capable de retenir sa respiration le temps de s’approcher du criminel, le menaçant alors de ses saïs et l’obligeant à fuir.

Le calme revenu, oscillant toujours entre l’ordre et le crime, Elektra fut engagée par les Koschei, un gang de la maffia russe, et leur alliée, la Baba Yaga, pour dérober un artefact mystique conservé par un musée newyorkais et qui augmenterait les pouvoirs de la sorcière dans le but de prendre la place du Caïd à la tête de la pègre, ce qui semble avoir été la principale motivation d’Elektra dans ce contrat. Le cambriolage amena Elektra à affronter plusieurs ninjas de la Main, aisément défaits, puis les Olympiens Hercule et Zeus, alors réduits à l’état de mortels et ainsi privés de l’essentiel de leurs pouvoirs. Repoussant les avances lourdaudes des deux dieux, Elektra mit la main sur la relique, avant de leur fausser compagnie, délivrant son butin à la Baba Yaga. Mais, découvrant que la sorcière comptait utiliser des enfants pour renouveler ses pouvoirs, Elektra s’allia à Hercule qui put décapiter la Baba Yaga avec l’Epée de Pélée. Quittant New York, Elektra se rendit en Afghanistan comme tueuse et y fut contactée de nouveau par le Hulk rouge qui lui proposa de rejoindre une équipe chargée d’éliminer les menaces pesant sur le monde et dont personne d’autres ne s’occupait, les Thunderbolts. L’une des premières recrues de Ross, Elektra fut aussi l’une des rares que le général n’eut pas besoin de forcer pour intégrer son équipe. Elle accompagna ainsi le groupe en Asie du sud-est, dans la petite nation de Kata Jaya, où elle aida à renverser le dictateur, le général Awa. Après s’être laissée capturer par les hommes d’Awa, Elektra identifia Madman (Philip Sterns) comme l’allié américain d’Awa et source de son pouvoir sur le pays. Venom (Flash Thompson) infiltra le palais présidentiel, libérant Elektra, tandis que le général Awa se suicidait et Madman trouvait la mort en combattant les Thunderbolts.

Durant le trajet de retour, Elektra et le Punisher se rapprochèrent, entamant une liaison sinon amoureuse du moins physique, pour le plus grand dépit de Deadpool, lui aussi tombé sous le charme de la tueuse grecque. Suivant la poste de trafiquants d’armes de pointe, les Thunderbolts firent face à un groupe de Dynamo pourpres dont l’armure était alimentée à l’énergie gamma ; le Hulk rouge en maîtrisa quatre alors qu’Elektra mettait hors de combat la cinquième. Le groupe découvrit alors que le fournisseur de technologie du général Awa et des trafiquants n’était autre que le propre frère d’Elektra, Orestez Natchios. La traque amena les Thunderbolts à Londres, poursuivis par d’autres Dynamos pourpres ; après avoir essayé de convaincre Ross d’épargner son frère, sentant un piège pour discréditer leur groupe, Elektra leur faussa compagnie, profitant de l’attaque des Dynamos, avant de réapparaître, annonçant au Punisher qu’elle avait elle-même tué Orestez. Elektra retrouva brièvement Misty Knight au sein de ses nouveaux Défenseurs, combattant avec elle et d’autres héroïnes les Vierges mortelles. Pendant ce temps, le Punisher demeurait suspicieux envers l’affirmation d’Elektra concernant la mort de son frère et découvrit bientôt que sa maîtresse lui avait menti et éliminant lui-même Orestez Natchios, avant de mettre un terme à sa liaison avec Elektra, considérant qu’au final elle était une criminelle aussi dangereuse que son frère, même s’il décida de l’épargner, au moins pour le moment. Le groupe rentra à New York, suivant les désirs du Punisher d’éliminer une famille de gangsters qui lui échappait depuis longtemps ; alors que le groupe avait capturé plusieurs membres de la pègre, New York se retrouva attaqué par les forces du Titan Thanos, venues envahir la Terre, que les Thunderbolts engagèrent rapidement. Restée à New York, Elektra fut engagée par Wilson Fisk pour infiltrer une base du SHIELD où elle découvrit que le cadavre de Bullseye avait été volé. Sollicitant l’aide de Wolverine, elle et le mutant suivirent la trace des Arbitres, des membres surhumains de la Main, convaincus qu’ils cherchaient à ramener Bullseye à la vie. Mais, durant le combat, Elektra découvrit que c’est Vanessa Fisk que les Arbitres avaient ressuscitée, pour tester la dévotion du Caïd envers la Main.
Pouvoirs : Pendant un temps, Elektra sembla disposer de faibles capacités télépathiques, qui lui permettaient d’induire des illusions dans l’esprit de ses adversaires, de les hypnotiser et, même, de communiquer mentalement avec d’autres personnes dotées du même degré de télépathie, comme les Chastes.

Aptitudes : Elektra est une athlète et une gymnaste de niveau olympique, possédant une force, une rapidité, une souplesse, des réflexes et une endurance qui sont au summum des performances humaines possibles. Elle est, de plus, une superbe combattante à mains nues et une maîtresse des arts martiaux de la Chine, du Siam et du Japon. Sa formation auprès des Chastes et de la Main lui a également permis de développer certaines capacités illustrant un contrôle optimal sur sa propre biologie ; elle peut ainsi contrôler son système nerveux, ce qui lui permet de supprimer les sensations de douleurs si elle venait à être blessée. Elle maîtrise aussi son flux sanguin, et peut, du coup, réduire voire stopper totalement les saignements induits par des blessures. Elle est également capable de supporter aisément les chaleurs et froid extrêmes. Son entraînement de ninja lui a aussi appris à se dissimuler dans les ombres et de pouvoir se déplacer en toute discrétion, aussi bien de jour que de nuit.

Armes : La principale arme d’Elektra est une paire de saï, une arme d’origine japonaise ; pour l’essentiel, il s’agit de deux longues dagues avec une lame extrêmement affûtée sur les deux tranchants, et dont la poignée est dotée de deux crochets. Elektra peut manipuler ses saïs pour couper, trancher et transpercer ; elle est capable de les projeter avec une mortelle précision. Elle sait également manier le katana, le bâton, les shuriken et la plupart des autres armes utilisées dans les arts martiaux orientaux. Au fil de sa carrière, elle a aussi appris à manipuler et maîtriser des armes plus modernes, comme la plupart des armes à feu, les explosifs et même les armes anti-tank ou l’artillerie anti-aérienne.

Commentaires : Selon le récit de Stavros, la mort de Christina Natchios intervint durant la guerre civile grecque ; celle-ci s’achevant en 1949, cela n’apparaît pas compatible avec le fait qu’Orestez Natchios ait été adolescent à la naissance de celle-ci, compte tenu que Christina aurait eu alors 22 ans. Il est donc plus vraisemblable de placer la mort de Christina au début de la période de la dictature des colonels, soit en 1967. Par ailleurs, la version de Stavros et la seconde version de la naissance d’Elektra sont définitivement irréconciliables ; toutefois, une solution peut-être imaginée compte tenu du fait que, dans la version de la mort de Christina des mains de tueurs engagés par Orestez, Hugo Natchios dissimula toujours la vérité sur la mort de sa mère à Elektra. Il est dès lors possible de penser que, compte tenu des circonstances dramatiques dans les deux cas e ce décès, Hugo Natchios ait élaboré un scénario crédible pour satisfaire la curiosité de sa fille. Compte tenu de ses liens avec Stavros, il est également possible que ce dernier, mis dans la confidence, ait participé à la dissimulation de la mort de Christina par Orestez et ait continué, même après la mort d’Hugo, a entretenir le récit imaginaire des circonstances de cette mort. Ainsi, le récit de Stavros ne serait que fabrication ultérieure alors que l’autre récit serait le véritablement déroulement du drame.

Iron Sim 33419

Lire plus de fiches



Wiki de Marvel World


  • Le MCU, les films Spider-Man, les univers cinématographique X-Men vous intéresse ? Retrouvez toutes les informations sur les films, séries TV et jeux vidéo sur notre Wiki !

    Testez le Wiki de Marvel World !

Recrutement


  • Nous recherchons des traducteurs Anglais->Français bénévoles (comme nous) pouvant nous aider à traduire une quantité conséquentes d'informations sur le monde Marvel.

    Contactez-nous !

    Si Marvel World vous a aider à développer vos connaissances sur l'univers Marvel, rendez-nous la pareille et faite partie d'une tranche d'histoire de Marvel World !

Qui est en ligne ?

    Visiteur : 15
    Membre : 0