Recrutement


Nous recherchons actuellement des fans Marvel bénévoles pouvant nous aider à traduire une quantité conséquentes d'informations sur le monde Marvel. Si vous possédez un bon niveau de traduction de l'anglais vers le français et que Marvel World vous a un jour aider, il est temps de nous rendre la pareille !

Contactez-nous par e-mail sur contact@marvel-world.com dès maintenant et faite partie d'une tranche d'histoire de Marvel World !

Encyclopédie - Captain América (Barnes) - Marvel-World.com

Encylopédie - Captain América (Barnes)

captain-america-barnes_0.jpg

  • Véritable nom : James Buchanan Barnes
  • Profession : Aventurier, ancien tueur du KGB, mascotte de l’armée américaine
  • Statut légal : Citoyen des Etats-Unis, avec un casier judiciaire
  • Identité : Connue des autorités américaines et russes
  • Autre identité : The Winter Soldier (VO) ; Bucky, le Soldat de l’hiver, Barney Jamieson
  • Lieu de naissance : Shelbyville (Indiana, Etats-Unis)
  • Situation de famille : Célibataire
  • Parents connus : George M. Barnes (père, décédé), Winnifred C. Barnes (mère, décédée), Ida Barnes (tante, probablement décédée), Rebecca P. Barnes Proctor (sœur), Mr Proctor (prénom inconnu, beau-frère), une nièce et un neveu non identifiés, Scott Proctor (petit-neveu), Kimberly Proctor (petite-nièce)
  • Appartenance à un groupe : Membre des Vengeurs, ancien membre du Kid Commando, de la Légion de la Liberté, des Envahisseurs, des Jeunes Alliés, de la Légion des Morts-Vivants (à confirmer), ancien partenaire de Captain América
  • Base d'opérations : Mobile à travers les Etats-Unis, autrefois l’Union soviétique, une base américaine en Grande-Bretagne durant la Seconde Guerre Mondiale
  • Première apparition : VO : (Bucky, historique) Captain America Comics # 1 (mars 1941, par Joe Simon & Jack Kirby), (Bucky, moderne) Avengers (vol.1) # 4 (mars 1964, par Stan Lee & Jack Kirby), (Soldat de l’hiver) Captain America (vol.5) # 1 (janvier 2005, par Ed Brubaker & Steve Epting), (Captain América) Captain America (vol.5) # 34 (janvier 2008) – VF : (Bucky) Eclipso n°19 (juin 1972), (Soldat de l’hiver) Marvel Icons n°5 (septembre 2005), (Captain América) Marvel Icons n°44 (octobre 2008)
  • Taille : 1m79 (1m70 comme Bucky)
  • Poids : 117 kg (68 kg comme Bucky)
  • Yeux : Marrons
  • Cheveux : Bruns

Histoire

Né en 1925, James Buchanan « Bucky » Barnes perdit ses parents durant son enfance ; sa mère mourut quand il était encore enfant et son père, vétéran de la Première Guerre Mondiale, décéda dans un accident lors d’un simple entraînement au Camp Lehigh peu avant Noël 1937. Bucky fut alors séparé de sa petite sœur Rebecca, qui fut envoyée dans une pension tandis qu’il réussissait à convaincre les officiers du camp de le laisser rester dans la base comme pupille de l’état, partageant la passion de son père pour l’armée. Devenant finalement la mascotte du camp, il organisa un trafic profitable en fournissant aux soldats divers biens non indispensables. Rapidement, il commença à recevoir des missions spéciales comme agent spécial de l’armée. Cette évolution fut peut-être liée à des opérations menées par le mystérieux Romulus, un individu impliqué dans l’espionnage mondial. Au camp, il rencontra et se lia d’amitié avec le jeune, et apparemment naïf, soldat nommé Steve Rogers, qui était en réalité récemment devenu un agent du gouvernement sous le nom de Captain América. Bucky reçut la mission d’accompagner et surveiller Rogers, même s’il ignorait la véritable identité de son ami et la raison de ce travail. A la même époque, des nouvelles commençaient à circuler sur l’existence de Captain América et, séduit par le héros, Bucky se mit à dévorer toute information relative au justicier. C’est dans ce cadre qu’une nuit, Bucky pénétra dans la tente de Rogers alors que celui-ci revêtait son uniforme de héros. Jurant de garder le secret, Bucky accompagna Captain América lors de son premier combat contre Crâne rouge (Johann Schmidt), libérant de nombreux prisonniers des nazis. Au cours des mois qui suivirent, Bucky subit un entraînement intensif sous la direction de Captain América. Quand il eut fini sa formation, il reçut sa propre identité costumée, sous le simple nom de Bucky, devenant un contre-exemple vis à vis des Jeunesses Hitlériennes. Bien qu’il fut capable de travailler avec son idole durant l’essentiel de ses missions, James fut également entraîné comme commando pour effectuer des missions que les autorités gouvernementales ne souhaitaient pas confier à Captain América, afin de préserver l’image de leur symbole, confiant alors les missions plus sombres et moins recommandables à Bucky. James était plus cynique et plus sceptique que l’idéaliste Steve Rogers mais les deux hommes devinrent bientôt de solides amis. Bucky rencontra également le jeune mutant Toro (Thomas Raymond), alors coéquipier de la Torche humaine (Jim Hammond) ; ensembles et avec d’autres adolescents, ils formèrent l’équipe des Jeunes Alliés.

captain-america-barnes_1.jpg Quand les Etats-Unis entrèrent en guerre, après le bombardement de Pearl Harbor le 12 décembre 1941, Bucky et Captain América abandonnèrent leurs identités militaires pour le reste du conflit afin de se consacrer exclusivement à leurs activités de héros costumés et de symboles pour les soldats américains et alliés. Quelques jours après l’entrée en guerre des Etats-Unis, le couple, à la demande du président Roosevelt, se retrouva allié à Namor le Prince des Mers, la première Torche humaine (Jim Hammond), retrouvant aussi Toro ; ensembles, ils formèrent une équipe officielle que Winston Churchill baptisa les Envahisseurs, afin d’évoquer le rôle de fer-de-lance des armées alliées sur le continent européen. Bucky resta durablement aux côtés de Captain América et des Envahisseurs, commençant par affronter le surhomme allemand nommé Master-Man (Wilhelm Lohmer), puis un trio d’extra-terrestres manipulés par le nazi Brain Drain et l’Atlante U-Man. Début 1942, les quatre coéquipiers de Bucky furent enlevés par Crâne rouge qui leur fit subir un lavage de cerveau pour les retourner contre les Etats-Unis ; humilié d’avoir été négligé par Crâne rouge qui ne voyait en lui qu’un simple adolescent dépourvu d’intérêt, Bucky décida de sauver ses amis et aida à organiser une nouvelle équipe ; avec l’aide de Patriot (Jeff Mace), il réunit Red Raven, Thin-Man, Miss América, Whizzer, le Diamant bleu et Jack Frost au sein de la Légion de la Liberté. Celle-ci aida les Envahisseurs à échapper à Crâne rouge et Bucky regagna alors sa propre équipe, même si la Légion restait unie, décidant de se charger de la lutte contre les réseaux d’espionnage de l’Axe et autres agents infiltrés sur le territoire américain. Bucky suivit les Envahisseurs à Londres, qui devint le quartier général du groupe ; il y affronta le vampire appelé le Baron Blood (John Falsworth), Blue Bullet, l’Agent Axis, avant de s’infiltrer au cœur du Troisième Reich pour y délivrer Brian Falsworth, le fils de leur nouvel allié, Lord Montgomery Falsworth. Peu après, Brian, sous l’identité d’Union Jack rejoignait les Envahisseurs, de même que sa sœur Jacqueline devenue Spitfire. Lors de leur traversée de l’Allemagne, Bucky et les Envahisseurs affrontèrent de nouveau Master-Man et sa coéquipière appelée la Guerrière. En parallèle, Bucky continuait à suivre Captain América lors de missions en solitaire, affrontant le Baron Strucker aux côtés des Howling Commandos de Nick Fury, ou combattant le scientifique nazi nommé le Baron Heinrich Zemo. Il croisa d’autres héros, comme Dyna-Mite, qui allait devenir le Destructeur et combattre à l’intérieur même des frontières de l’Axe, ou encore le Scorpion d’argent. Peu après leur expédition en Allemagne, Bucky et Toro quittèrent les Envahisseurs afin de former leur propre équipe d’adolescents : le Kid-Commando, avec la Fille dorée et la Toupie.

captain-america-barnes_2.jpg Bucky revint cependant vers Captain América et, fin 1942, ils se rendirent tous deux en Union soviétique où ils rencontrèrent le général Vasily Karpov. Courant 1943 et début 1944, Bucky effectua plusieurs missions en Europe continentale occupée, préparant le débarquement des forces alliées du 6 juin 1944. Il se retrouva aux côtés des forces françaises lors de la libération de Paris en août de la même année. Plus tard, Bucky et Captain se retrouvèrent sur le front occidental lors de chaque offensive d’importance, de la bataille d’Arnhem en septembre 1944 à celle des Ardennes en décembre de la même année ; mais, une fois le Rhin franchi, le couple de héros demeura essentiellement en France, éliminant les dernières poches de résistance de la Wehrmacht. C’est ainsi que, alors que Namor, la Torche et Toro participaient à la chute de Berlin le 30 avril 1945, Bucky et Captain América se trouvaient encore en Normandie, luttant contre le Baron Zemo qui comptait utiliser une arme tactique pour détruire Londres. Attaqués par l’un des puissants robots humanoïdes de Zemo, ils furent tous les deux capturés en s’attaquant au nazi, qui les lia sur l’avion portant la bombe, dissimulant leurs costumes sous de simples uniformes militaires afin de s’épargner la vue des symboles américains ; réussissant miraculeusement à se libérer (en fait, grâce à une intervention d’un Captain América venu du futur en compagnie des Vengeurs) avant le décollage de l’appareil, Bucky et Captain, montés sur une moto, se précipitèrent à la poursuite de l’avion dès qu’ils le virent partir. Mais, seul Bucky fut capable d’attraper l’avion et de tenter de désamorcer la bombe, tandis que Captain América, hurlant à Bucky de lâcher l’avion, tombait dans les eaux glacées de la Manche. Refusant d’abandonner, Bucky tenta de désamorcer la bombe, convaincu qu’il pourrait y arriver. Mais l’avion explosa, tuant apparemment Bucky sous les yeux de Captain América, qui fut bientôt plongé en hibernation pour les décennies suivantes ; quand il revint à la vie des années plus tard, Captain América tenta, en vain, de retrouver les restes de son jeune compagnon, confirmant sa conviction en la mort de Bucky.

Cependant, en réalité, et malgré la perte de son bras gauche, Bucky avait bel et bien survécu à l’explosion, se retrouvant lui aussi inconscient dans les eaux de la Manche. Les eaux glacées préservèrent son corps, empêchant sa blessure de saigner abondamment ; il fut rapidement retrouvé par un sous-marin soviétique qui patrouillait dans la région et espérait récupérer le corps de Captain América. Vasily Karpov se trouvait à bord du navire et reconnut immédiatement le jeune homme ; Bucky fut ramené en Union soviétique dès mai 1945. Son corps fut réchauffé mais Bucky fut officiellement déclaré mort, alors même que les médecins réussissaient à le ranimer en injectant directement de l’adrénaline dans son cœur. Rapidement, il apparut que Bucky avait totalement perdu la mémoire suite au choc de l’explosion ; les Soviétiques effectuèrent de nombreux tests sur son corps, espérant y trouver une trace du sérum du super-soldat qui avait transformé Rogers en Captain América mais ne purent que constater l’absence de celui-ci dans le corps du jeune homme. Ne voyant pas quelle utilité ils pourraient tirer de lui, les Soviétiques placèrent le corps de Bucky en stase cryogénique. En juin 1954, il fut réveillé et doté d’un bras gauche cybernétique qui avait été mis au point après qu’un espion soviétique infiltré au cœur du MI-6 britannique avait récupéré les schémas de cette technologie. Le bras bionique fut régulièrement amélioré au cours des années suivantes, intégrant toute amélioration technologique afin de le maintenir à la pointe de la recherche en ce domaine. Bien qu’il n’eut aucune mémoire de son passé, Bucky avait conservé ses capacités physiques de commando ; Karpov décida alors de créer le Projet : Soldat de l’hiver, en collaboration avec le Département X, pour faire de lui un agent spécial, l’endoctrinant pour l’amener à détester l’Occident et le dotant d’implants cérébraux durant de longues séances de privation sensorielle, faisant de lui un parfait assassin. C’est durant cette époque qu’il rencontra la jeune Natacha Romanoff, qui était elle-même entraînée durement comme espionne dans le cadre du programme Veuve noire. Ils tombèrent amoureux l’un de l’autre et James prit l’habitude de sortir en secret de ses quartiers pour simplement retrouver son amie. Même si Romanoff fut finalement mariée au pilote et agent spécial Alexei Shostakov – qui allait devenir le nouveau Garde rouge – elle resta amoureuse de James. Mais, quand elle apprit que James était systématiquement replacé en stase cryogénique quand il n’était pas utilisé pour une mission afin de le maintenir jeune, elle se résigna à renoncer à lui, ignorant qu’elle subissait elle-même un traitement de prolongation vitale.

captain-america-barnes_3.jpg James, devenu le Soldat de l’hiver, effectua ainsi plusieurs missions d’assassinats stratégiques dans le cadre de la Guerre Froide, ou pour des opérations plus secrètes, comme celui d’Itsu, l’épouse enceinte du mutant James Howlett (qui allait devenir l’X-Man Wolverine). Cependant, lors de l’une de ces missions, dans les années 1970, le Soldat de l’hiver ne retourna pas à sa base. Des agents soviétiques le retrouvèrent errant à New York, et réussirent à le ramener en Union soviétique. Malgré les inquiétudes nées de cet incident, le Soldat de l’hiver fut de nouveau employé en 1983 pour accompagner Vasily Karpov, désormais un général vieillissant, pour lui servir de garde du corps. Il demeura cinq ans à ses côtés, jusqu’au décès de Karpov. James avait continué à faire preuve d’une instabilité mentale croissante et il fut replacé en stase cryogénique dans l’un des laboratoires secrets de Karpov, qui était désormais la propriété de son jeune protégé, le général Aleksander Lukin. Après l’effondrement de l’Union soviétique, Lukin prit son indépendance vis à vis des autorités russes, créant la Kronas Oil Corporation dont il prit la tête.

A l’époque moderne, Lukin se mit à convoiter le Cube cosmique, alors en possession de Crâne rouge. Lukin décida de réveiller le Soldat de l’hiver, lui confiant la tâche de tuer le nazi. Pour camoufler son intervention, James élimina ensuite Jack Monroe, qui avait assumé l’identité de Bucky dans les années 1950 et était devenu depuis le vigilant appelé le Nomade, lui faisant endosser le meurtre de Crâne rouge. Puis, le Soldat de l’hiver fit exploser une bombe à Philadelphie, qui provoqua de nombreux morts. Ces décès permirent d’accroître la puissance du Cube mais Lukin commença à réaliser que Crâne rouge avait eu le temps de transférer sa conscience dans le Cube juste avant sa mort et l’ancien général russe et lui se mirent à cohabiter au sein du même corps. Pendant ce temps, Captain América – réanimé depuis des années – et Sharon Carter enquêtèrent sur les deux décès et le Soldat de l’hiver enleva brièvement Carter ; quand elle retrouva Captain, celle-ci lui révéla ses doutes sur l’identité de leur ennemi et sa ressemblance avec Bucky, tandis que Fury confirmait peu après l’existence du Soldat de l’hiver, sans pouvoir affirmer qu’il s’agissait de Barnes, même s’il avait envisagé cette possibilité. Lors d’une de ses phases de contrôle de son propre corps, Lukin envoya James déposer le Cube dans un abri anti-nucléaire de la Virginie orientale, alors que Captain et Carter poursuivaient leurs recherches. Avec le Faucon, ils arrivèrent à l’abri anti-nucléaire et les deux anciens amis s’affrontèrent mais Rogers, convaincu que le Soldat était bel et bien son ancien jeune coéquipier, réussit à mettre la main sur le Cube cosmique et utilisa celui-ci pour restaurer les souvenirs perdus de James. Submergé par le remords et la honte, le Soldat de l’hiver utilisa à son tour le Cube pour se téléporter à distance avant de disparaître de la circulation afin de mener sa propre enquête contre Lukin, ignorant toujours que celui et Crâne rouge partageaient désormais le même corps.

captain-america-barnes_4.jpg Le Soldat de l’hiver réapparut à Belgrade, en Serbie, où il eut une confrontation avec Wolverine, qui venait également de retrouver la mémoire peu de temps auparavant, y compris l’assassinat de son épouse. Puis, James se rendit à Londres en apprenant que Lukin y séjournait ; là, Crâne rouge libéra l’un de ses robots appelés les Dormeurs au cœur de la ville. James abandonna ses intentions initiales d’assassinat de Lukin pour venir aider Captain América à détruire le robot. Pour la première fois depuis plus de cinquante ans, les deux hommes luttaient de nouveau côte à côte mais le Soldat de l’hiver, qui perdit son bras cybernétique au cours du combat, disparut une nouvelle fois au terme de la bataille, incapable de faire face à son ancien coéquipier. Il se rendit en France où il put entrer en contact avec Nick Fury, qui se cachait lui aussi après avoir quitté le SHIELD ; Fury lui fournit un nouveau bras cybernétique et l’ancien directeur du SHIELD fit de James un de ses agents. Regagnant les Etats-Unis, le Soldat de l’hiver assista à la Guerre civile qui déchira la communauté héroïque du pays après l’adoption du Superhuman Registration Act (SRA) par les autorités. Demeurant neutre lors du conflit, James croisa néanmoins la route de trois des Jeunes Vengeurs, Patriot (Elijah Bradley, sans lien avec son prédécesseur de la guerre), la nouvelle Œil-de-Faucon et la Vision ; avec eux, il affronta l’AIM (Advanced Idea Mechanics) et, en discutant avec les trois adolescents, James réalisa à quel point ses aventures en compagnie de Captain América durant la guerre avaient pu inspirer les héros contemporains. Peu après, il retrouva et renoua son amitié avec son ancien coéquipier Namor, avant d’aider Wolverine à maîtriser son fils Daken ; puis, il retrouva Patriot, l’aidant à surmonter ses doutes.

Au terme de la Guerre Civile, Rogers fut arrêté ; immédiatement, James et Fury organisèrent un plan pour faire évader leur ami mais, avant qu’ils ne puissent agir, celui-ci fut abattu sur les marches du palais de justice où il était conduit. Après l’assassinat de Captain América, James décida de tuer les deux hommes qu’il jugeait responsable de cette morte : Crâne rouge et Tony Stark (alias Iron-Man), désormais le nouveau directeur du SHIELD. Apprenant que la Veuve noire, son ancienne maîtresse, avait été chargée de transporter le bouclier de Captain América, le Soldat de l’hiver lui tendit une embuscade et, après l’avoir vaincue, s’empara du bouclier. James retrouva alors la trace de Lukin et lui fit finalement face, découvrant alors que sa cible n’était autre que Crâne rouge lui-même. Capturé par les hommes de ce dernier, il résista au lavage de cerveau mené par le Dr Faustus, avant d’être sauvé par le Faucon (Sam Wilson) et Sharon Carter, qui prétendait être sous le contrôle de Faustus mais avait échappé à son influence depuis peu. James fut alors placé sous la garde du SHIELD mais s’échappa de nouveau et se retrouva face à Stark. Réussissant à paralyser son armure, le Soldat de l’hiver réussit à tenir tête au Vengeur mais ce dernier lui révéla alors la dernière requête de son mentor à Stark : empêcher James Barnes de plonger dans la folie et la violence et de confier l’identité de Captain América à une nouvelle personne. Stark expliqua alors à James qu’il ne voyait pas de meilleure solution que de confier cet uniforme à James lui-même. Celui-ci accepta à la condition que son esprit soit nettoyé des derniers implants mentaux qui demeurait dans sa tête et qu’il ne recevrait d’ordres de personne, pas même de Stark ou du SHIELD. Recevant une version alternative de l’uniforme de Captain et doté du bouclier indestructible de son ancien partenaire et d’autres armes, James devint ainsi le nouveau Captain América, bien déterminé à se montrer digne du symbole.

James reprit sa lutte contre Crâne rouge, combattant le Captain América des années 1950, ancien coéquipier de Monroe, et qui avait subi un lavage de cerveau du Dr Faustus. James, comme Captain América et aidé du Faucon et de la Veuve noire, fit échec aux projets de l’Allemand d’infiltrer un des siens à la Maison Blanche. Bien que victorieux, James devait encore acquérir l’aval des autorités gouvernementales, même s’il a commencé à s’attirer les faveurs du grand public, en sauvant les candidats démocrates et républicains aux élections. James s’installa dans l’ancienne demeure de Rogers, à New York, où il reçut rapidement la visite de Clint Barton (autrefois le premier Œil-de-Faucon et désormais Ronin), qui se montra réservé quant à son usage du nom de Captain América et de son bouclier, même si James continua à travailler avec le Faucon et la Veuve noire, avec laquelle il renoua son ancienne relation amoureuse.

captain-america-barnes_5.jpg Quand les Envahisseurs se retrouvèrent brutalement à l’époque moderne, Captain América et les Vengeurs secrets de Luke Cage vinrent en aide aux héros égarés contre les Vengeurs officiels de Stark. James croisa ainsi le jeune Bucky, tentant de le convaincre de ne pas risquer inutilement sa vie, espérant ainsi lui épargner le sort qui avait été le sien et modifier ainsi le passé. Lors de l’invasion skrull, James retrouva les Vengeurs, et bien d’autres héros, pour combattre les envahisseurs ; au terme de l’ultime bataille, il décida de rester en compagnie des Vengeurs renégats, leur proposant de s’installer dans sa propre demeure secrète. Ainsi, il aida Luke Cage et son épouse Jessica Jones à retrouver leur fille, Danielle, kidnappée par un Skrull vers la fin de l’invasion. Mais, quand ses coéquipiers envisagèrent de faire de lui leur chef, James déclina leur offre, affirmant ne pas disposer de l’expérience suffisante du travail en équipe. James découvrit peu après que les restes de Jim Hammond, la première Torche, avaient été récupérés par les Nations Unies, avant d’être volés par Batroc le Sauteur pour le compte du professeur Zhang Chin, malgré l’opposition du nouveau Captain. Chin comptait exploiter les cellules de Hammond pour créer un virus mais James, avec l’aide de Namor, put empêcher le savant de réaliser ses projets, et s’assura alors que le défunt héros recevait des funérailles dignes de lui. C’est alors que James apprit que Sharon Carter n’avait pas véritablement tué Rogers mais que celui-ci, grâce à une technologie développée par Arnim Zola, avait été piégé dans le cours du temps ; la machine censée le ramener dans le présent ayant été détruite lors du combat entre Carter, James et Crâne rouge, le héros disparut revivait à présent son propre passé sans espoir de retour. Tentant de récupérer le matériel nécessaire au sein du HAMMER, Captain et la Veuve furent caprturés et Osborn obligea Carter à se rendre sous peine de l’exécution de James. Celui-ci put néanmoins s’échapper grâce à Ant-Man (Eric O’Grady) des Thunderbolts et le Faucon ; puis, avec ce dernier, la Veuve, Clint Barton, Hank Pym et la Vision organisa une mission de sauvetage pour Carter, tombée entre les mains de Crâne rouge. Attaquant son appareil au dessus du Mémorial Lincoln, les héros arrivèrent trop tard pour empêcher le Crâne de posséder le corps de Rogers, attaquant alors James. Tandis qu’ils s’affrontaient, Pym sauva Carter alors que les autres héros combattaient Crossbones et une escouade de robots de type MODOK. Sin blessa James à l’épaule et le Crâne s’empara alors du bouclier, lui coupant son bras cybernétique au moyen de ce dernier. Mais, à l’intérieur du corps de Rogers, le héros luttait pour reprendre le contrôle de son corps et l’esprit de Rogers put expulser celui de Crâne, restaurant ainsi le premier Captain América, corps et âme. Crâne rouge transféra son esprit dans un gigantesque robot pour attaquer ses ennemis mais Rogers prit la tête des héros pour l’affronter pendant que la Vision utilisait les armes du vaisseau du Crâne pour détruire celui-ci.

James et Rogers, enfin réunis, n’eurent guère le temps de se reposer car Stark, dans le coma, nécessitait leur aide pour être soigné. Les deux Captain vinrent au secours d’Iron-Man, l’aidant à restaurer son esprit avec l’aide de Thor. De son côté, Osborn ne tarda pas à lancer une attaque contre Asgard. Voyant leur ami Thor en difficulté, les Vengeurs décidèrent de lui porter secours et de saisir l’opportunité pour vaincre définitivement Osborn ; reprenant son uniforme de Captain América, Rogers prit la tête des héros, suivi par James qui lui confia le bouclier, affirmant qu’au moins pour cette fois, il n’y avait que Rogers pour incarner véritablement Captain América. Si Asgard fut ravagée, les héros triomphèrent effectivement d’Osborn et de ses nombreux alliés et Rogers ne tarda pas à être appelé à la Maison Blanche pour succéder à l’industriel dément. En même temps, il rendit le bouclier à James, lui demandant de continuer à être Captain América. James intégra alors l’équipe des Vengeurs d’Iron-Man, installée à la Tour Stark. Cependant, Sin, récemment évadée, révéla au monde les crimes que James avait commis comme Soldat de l’hiver, ce qui conduisit à sa mise en accusation ; après avoir empêché Sin de détruire la Statue de la Liberté, James fut reconnu coupable des crimes mais dispensé de prison compte tenu de son passé. En revanche, à la demande de la Russie, il fut immédiatement extradé, ayant été déclaré coupable de crimes contre l’état ; Carter et la Veuve, supervisées par Rogers, menèrent leur propre enquête, découvrant que James avait été en fait ramené en Russie afin d’extraire de son esprit des données secrètes pour activer des taupes implantées aux Etats-Unis. La Veuve aida James à s’échapper du goulag où il était enfermé et il put regagner les Etats-Unis, mais sa réputation était à présent trop entachée pour qu’il demeure Captain América.

Pouvoirs

James Barnes ne possède pas véritablement de pouvoirs. Cependant, son bras gauche cybernétique possède une force surhumaine et des réflexes plus rapides que ceux d’un humain normal. Ce bras peut également fonctionner même sans être attaché à James, probablement par le biais d’implants cervicaux cybernétiques. Ce bras peut aussi libérer des décharges électriques à partir de sa paume.

Aptitudes

Captain América est un athlète de niveau olympique et un exceptionnel acrobate, qui a été formé par le premier Captain América et de nombreux autres spécialistes, américains et russes, aux techniques de commandos. Il manie la plupart des armes à feu, ainsi que les grenades et les armes blanches ; il est un tireur d’élite et maîtrise parfaitement le jet de poignards. Il est aussi un redoutable combattant à mains nues, maîtrisant plusieurs arts martiaux ; il a réussi à vaincre Wolverine et la Veuve noire, deux autres spécialistes du combat à mains nues. Il parle couramment l’anglais, le russe, le japonais et l’allemand. Il comprend le français, sans le parler.

Armes

Sous ses diverses identités, James Barnes a utilisé la plupart des armes conventionnelles, armes à feu et armes blanches. Actuellement, comme Captain América, James est armé d’un pistolet et d’un poignard.

Equipement

Son uniforme de Captain América est renforcé de kevlar, qui le protège des balles. Depuis qu’il est devenu le nouveau Captain América, James a hérité du bouclier de Rogers, fait d’un alliage de vibranium et d’adamantium qu’il utilise comme son prédécesseur.

Commentaires

James Buchanan Barnes a été baptisé en mémoire du quinzième président des Etats-Unis, James Buchanan, qui fut le seul président à avoir un passé d’acrobate. Historiquement, le personnage de Bucky continua à apparaître dans les magazines de Timely Comics après 1945, de même que Captain América. Blessé en 1948, il fut alors remplacé par Betty Ross, la petite amie de Captain, qui devint Golden Girl. Le titre Captain America Comics s’acheva en février 1950 avec # 75. Bucky, et les autres héros de Timely, réapparurent brièvement au milieu des années 1950 ; mais les ventes ne furent pas satisfaisantes et les séries furent de nouveau arrêtées. Ce qui était une histoire simple se compliqua dès Avengers (vol.1) # 4 de mars 1964 où il fut établi que les Captain América et Bucky originaux avaient disparu à la fin de la Seconde Guerre Mondiale, avant d’être remplacés par d’autres individus sur ordre du président Truman. Bucky apparut ainsi à travers de nombreux flash-back évoquant sa mort en 1945, jusqu’à Avengers (vol.1) # 56 de septembre 1968 qui raconta les détails de la dernière aventure du couple de héros. Cette situation perdura jusqu’en 2005 où le scénariste Ed Brubaker ramena Bucky sur le devant de la scène en annulant sa mort à la fin de la guerre, tout en complétant ses origines en faisant de lui un commando chargé d’opérations militaires spéciales.

La mort de Bucky est remarquable en ce sens qu’elle fut longtemps l’une des morts des comics qui perdurait. Un aphorisme parmi les fans, surnommé la Clause Bucky, était que « nulle personnage de comics ne reste mort, à l’exception de Bucky, de Jason Todd de DC Comics, d’Oncle Ben et de Gwen Stacy de Spider-Man ». Ironiquement, ils réapparurent tous en 2006, même si Oncle Ben se révéla être celui d’une réalité alternative et Gwen Stacy en réalité sa propre fille. Cette mort sert aussi à expliquer pourquoi, dans l’univers Marvel, peu de héros ont de jeunes coéquipiers (par opposition à DC Comics) car les héros adultes refusent de mettre en danger la vie de jeunes adolescents, gardant à l’esprit ce qui arriva à Bucky (en réalité, Stan Lee détestait cette notion et trouva à travers Bucky une justification raisonnable).


MrWolf 55275

Lire plus de fiches



Wiki de Marvel World


  • Le MCU, les films Spider-Man, les univers cinématographique X-Men vous intéresse ? Retrouvez toutes les informations sur les films, séries TV et jeux vidéo sur notre Wiki !

    Testez le Wiki de Marvel World !

Recrutement


  • Nous recherchons des traducteurs Anglais->Français bénévoles (comme nous) pouvant nous aider à traduire une quantité conséquentes d'informations sur le monde Marvel.

    Contactez-nous !

    Si Marvel World vous a aider à développer vos connaissances sur l'univers Marvel, rendez-nous la pareille et faite partie d'une tranche d'histoire de Marvel World !

Qui est en ligne ?

    Visiteur : 14
    Membre : 0