Encyclopédie - Fafnir (Hyborien) - Marvel-World.com

Encylopédie - Fafnir (Hyborien)

fafnir-hyborien_0.jpg

  • Véritable nom : Fafnir
  • Profession : Aventurier, rebelle, guerrier, mercenaire, ancien capitaine pirate, voleur
  • Statut légal : Citoyen de Vanaheim (Nordheimr)
  • Identité : Pas de double identité
  • Autre identité : Fafnir Hellhand (VO) ; Fafnir Main-d’Enfer, Barberousse
  • Lieu de naissance : Un lieu non identifié à Vanaheim
  • Situation de famille : Inconnue
  • Parents connus : Aucun
  • Appartenance à un groupe : Ancien membre des Kozakis de Conan, des pirates de la Mer intérieure, ancien partenaire du Rat noir
  • Base d'opérations : Actuellement aucune, autrefois le continent hyborien, la Mer de Vilayet, Shadizar (Zamora)
  • Première apparition : VO : Conan the Barbarian (vol.1) #6 (juin 1971, par Roy Thomas & Barry Windsor Smith) – VF : Eclipso n°52 (2ème trimestre 1975)
  • Taille : Plus de 2m
  • Poids : Inconnu
  • Yeux : Bleus
  • Cheveux : Roux
  • Caractéristiques particulières :

Histoire

Fafnir était un guerrier originaire du royaume septentrional de Vanaheim, sur le continent hyborien, à l’époque où vécut le célèbre barbare appelé Conan, dont il croisa la route à de multiples reprises. Jeune adulte, Fafnir quitta sa région natale pour rejoindre le royaume de Zamora, où il devint un voleur, travaillant en partenariat avec un autre voleur appelé le Rat noir. Une nuit, après que Fafnir avait maîtrisé un joaillier, le Rat noir poignarda ce dernier et les deux hommes prirent la fuite avec trois objets en or pur. Ils se disputaient le partage du butin quand ils furent attaqués par le Cimmérien Conan, un jeune voleur qui avait récemment quitté sa Cimmérie natale. Le Rat noir blessa Fafnir alors qu’il visait Conan, avant d’être étourdi par celui-ci. Conan s’échappa avec le butin, laissant Fafnir pour mort.

La blessure de Fafnir était cependant légère et, après en avoir récupérée, quitta Zamora pour la Mer de Vilayet à l’est, où il devint le capitaine d’un navire de pirates, réunissant anciens boucaniers zingariens, déserteurs aquiloniens et nomades des déserts occidentaux. Abordant une galère turanienne, les pirates en massacrèrent tout l’équipage, hormis Conan que Fafnir choisit d’assommer pour s’occuper de lui plus tard, en dépit des protestations de ses hommes qui voulaient l’éliminer lui aussi. Fafnir put les convaincre de l’épargner, attachant Conan au mât du navire avant d’essayer de le recruter au sein de ses pirates ; mais le Cimmérien refusa en apprenant que Fafnir était un Vanir, les ennemis ancestraux des Cimmériens. Le navire ne tarda pas à être pris au piège dans une terrible tempête, qui le conduisait dans les redoutées Brumes blanches, d’où aucun homme n’était jamais revenu. Le vaisseau se fracassa sur les récifs mais Fafnir eut le temps de libérer Conan avant le naufrage ; étourdi par un éclat de bois, Fafnir manqua de peu d’être attaqué par un requin et fut sauvé à temps par Conan. Les deux rescapés échouèrent sur la plage, où Conan ne tarda pas à lancer un défi à Fafnir, par détestation des Vanir ; Fafnir accepta avec réticences, avant de baisser son arme, bientôt suivi par Conan et les deux hommes acceptèrent d’œuvrer ensemble, marquant le début d’une longue amitié.

Presque aussitôt, apparut sur la plage Groth-Golda, le dernier des dieux-lézards, poursuivant une jeune fille. Fafnir et Conan se précipitèrent et Fafnir réussit à rompre d’un coup le coup de la créature. La jeune fille s’appelait Kyrie qui leur expliqua avoir été prise par les habitants de l’île, Bal-Sagoth, pour l’incarnation de leur déesse de la mer, Aala, avant d’être chassée par son rival, le vieux prêtre Gothan. Kyrie promit à Fafnir et Conan de les récompenser s’ils lui venaient en aide, comptant utiliser une ancienne légende locale pour reprendre sa place de déesse. Accompagnée des deux hommes, elle retourna dans la cité, avertissant le peuple que celle-ci était menacée et obligeant le roi Ska à se prosterner devant elle. Cependant, dès la nuit suivante, Gothan tenta d’éliminer Kyrie et ses deux alliés, utilisant contre eux d’autres créatures monstrueuses que le Vanir et le Cimmérien purent repousser, avant que Fafnir ne tue lui-même Gothan, au cœur du temple de Gol-Goroth. Mais, dépitée d’avoir été rejetée par Conan, Kyrie ordonna à sa garde de tuer les deux guerriers, avant d’être écrasée par l’idole de Gol-Goroth, ébranlée par le combat contre le lézard géant. Fafnir et Conan s’échappèrent alors que le temple s’effondrait, Fafnir tuant Ska lors de leur fuite. Montant à bord d’un radeau, les deux hommes s’embarquèrent sur la Vilayet où ils furent repêchés par une galère turanienne dirigée par le prince Yezdigerd, qui leur laissa le choix entre rejoindre son équipage ou être abandonnés à la mer. Fafnir et Conan rejoignit les rangs de Yezdigerd.

fafnir-hyborien_1.jpgA l’époque, Turan était en guerre avec la cité de Makkalet, sur la rive orientale de la Vilayet, sous couvert d’une guerre religieuse au nom du Tarim, même si le but véritable de l’empire turanien était le contrôle de la mer intérieur du continent hyborien. Malgré plusieurs altercations entre Fafnir et Conan, d’un côté, et les soldats turaniens de l’autre, Yezdigerd, conscient d’avoir besoin de ces deux mercenaires, évita de relever les désobéissances ou manque de respect du Vanir et du Cimmérien. Ceux-ci participèrent ainsi au premier assaut contre les murailles de Makkalet mais Fafnir fut rapidement blessé d’une flèche enflammée, reçue dans le bras gauche ; Conan put lui arracher la flèche du bras mais la blessure plongea Fafnir dans une forme de délire, basculant du haut de la muraille dans les flots en contrebas. Après l’échec de l’assaut, Conan regagna le navire de Yezdigerd, trouvant Fafnir parmi les blessés mais, à cause des eaux souillées et de la blessure, le bras gauche de Fafnir avait été amputé pour lui sauver la vie mais laissa vite son ami se reposer pour reprendre l’assaut contre Makkalet. Revenant après la bataille, Conan fut informé par un Turanien, Balthaz, que Fafnir avait été jeté par dessus bord avec les autres blessés pour faire de la place ; furieux, Conan tua Balthaz, avant de fuir et échapper à la colère des Turaniens et de Yezdigerd, et rejoignant Makkalet. Cependant, s’accrochant à une planche, Fafnir survécut à la noyade et, après deux jours, fut retrouvé sur les côtes de la Vilayet par une paysanne, qui le mit en sécurité, soignant ses blessures.

fafnir-hyborien_2.jpgGuéri, Fafnir repartit pour l’ouest de la Vilayet et, à Aghrapur, apprit de la bouche d’un soldat turanien l’existence de la Maison des crânes, où il pourrait trouver un nouveau bras pour remplacer celui qu’il avait perdu. Fafnir remonta vers le nord. Plusieurs mois après la guerre de Makkalet, dans la ville de Belglat, au cœur du Royaume Frontière, il retrouva Conan, lui venant en aide contre une bande de voleurs. Passé sa surprise, Conan fut ravi de retrouver son ami et le suivit dans sa quête de la Maison des crânes. Au cœur de la maison, ils trouvèrent une vieille sorcière qui utilisa sa magie pour greffer un bras velu au corps de Fafnir, affirmant que celui-ci avait appartenu à un magnifique démon. Mais, rapidement, le bras démoniaque se révéla être doté de sa propre volonté, étranglant un esclavagiste qui venait de se rendre à Fafnir après avoir été vaincu. Quand le bras démoniaque tua une jeune femme innocente, Sireena, Fafnir demanda à son ami de l’aider à se débarrasser du bras maléfique. Cependant, alors que Conan était sur le point de trancher ce bras, Fafnir perdit de nouveau le contrôle de lui-même, attaquant son ami, l’accusant d’être un démon envoyé le tuer. La sorcière se téléporta sur place, révélant qu’elle et les voleurs avaient comploté pour se venger d’eux ; réalisant qu’il ne pourrait vaincre le bras démoniaque de Fafnir, Conan projeta une pierre sur l’orbe magique utilisé par la sorcière ; l’orbe brisé, la sorcière tomba en poussières et le bras infernal disparut brutalement, libérant Fafnir de son influence. Espérant profiter de la surprise, les deux voleurs les attaquèrent mais Conan et la jeune amie de Sireena tuèrent les deux agresseurs. Bientôt, Fafnir, Conan, et la jeune femme repartirent vers le village le plus proche.

Au cours des semaines suivants, Fafnir et Conan résistèrent aux plans du démon Jergal Zadh, un vieil ennemi du Cimmérien, et de la Fraternité du Faucon puis vinrent en aide à une jeune femme appelée Krylxxa, qui se révéla être la dernière représentante d’une race de végétaux conscients, qui sacrifia sa vie pour sauver celle de Fafnir. Celui-ci et Conan reprirent leur carrière de voleurs, s’attaquant au Temple du Dragon, ce qui les amena en conflit avec une rivale, Marta, et sa propre bande de voleurs. Traversant la Némédie, Fafnir et Conan se heurtèrent au baron Alain Mort-Pointard et son champion, Gargantax ; cette aventure commença à faire douter Fafnir de sa propre valeur, sauvé une nouvelle fois par Conan. Puis, ils rencontrèrent la comtesse Noirelle, qui entretenait sa jeunesse et sa vie grâce au blanc d’un œuf d’une gigantesque créature ailée de la région ; elle engagea les deux mercenaires pour lui rapporter un nouvel œuf, les effets du précédent s’estompant rapidement. Quand Conan fut menacé par la créature, Fafnir s’interposa pour sauver son ami, désespérant de prouver sa valeur mais bascula et tomba sur l’œuf qu’ils recherchaient, se retrouvant couvert du fluide, avant d’être projeté au bas de la falaise par le monstre, bientôt suivi par Noirelle, désespérée à l’idée de ne pas avoir accès aux fluides de l’œuf. Conan partit à la recherche de son ami mais, après plusieurs jours de recherches, ne retrouva ni Fafnir, ni Noirelle et finit par renoncer.

fafnir-hyborien_3.jpgPourtant, les fluides de l’œuf avaient sauvé la vie de Fafnir, lui conférant une espérance de vie extrêmement longue et l’immunisant contre la mort sous toutes ses formes. Convaincu que sa vie n’avait plus de sens, maintenant qu’il ne risquait plus de la perdre, Fafnir plongea dans une profonde déprime, cherchant en vain un moyen de mettre un terme à ses tourments. De son côté, Conan s’était retrouvé impliqué dans les manœuvres du démons Kx’ulthuum et, cherchant un moyen d’échapper à la malédiction du démon, il retrouva Fafnir, bien en vie mais ivre et en train de combattre des brigands. Ceux-ci mis en déroute, Fafnir reprit la route avec son ami et un magicien, même si Conan s’inquiétait de la valeur de Fafnir au vu de son désespoir. Cependant, quand ils furent attaqués par l’armée de morts-vivants de Kx’ulthuum, la nouvelle immortalité de Fafnir se révéla décisive pour surmonter le danger et atteindre le domaine du démon, où ils se retrouvèrent directement face à celui-ci. Pendant que Kx’ulthuum s’attaquait à Fafnir, convoitant l’énergie vitale de ce dernier, Conan put détruire le cœur en lévitation du démon, avec l’aide du magicien. Le démon mourut aussitôt mais apparemment trop tard pour sauver Fafnir, qui fut heureux de mourir en sauvant la vie de son ami après avoir été aussi souvent sauvé par Conan. Cependant, bien qu’apparemment détruit par Kx’ulthuum, le magicien réapparut peu après le départ de Conan ; agonisant, il eut le temps de greffer l’un des bras de Kx’ulthuum sur Fafnir. Les énergies du bras restaurèrent les énergies de Fafnir que le démon lui avait volées et il revint à la vie, juste au moment où le magicien rendait son dernier souffle. Fafnir fut horrifié en découvrant son nouveau bras et, incapable de faire face à Conan, il préféra errer dans le nord, avant de redescendre dans le sud, vers Yaralet, à Turan, où il trouva une place d’homme de mains au service d’Atalis, conseiller du prince Thann et utilisa sa magie pour mêler la Main de Nergal au bras de Kx’ulthuum, y installant ainsi deux énergies démoniaques, afin de mieux contrôler Fafnir et maintenir également le prince Thann sous son influence.

Lorsque les Kezankiens et les Kozakis, maintenant sous les ordres de Conan, vinrent à Yaralet pour solliciter l’aide de Thann contre les Turaniens, Atalis envoya Fafnir vaincre le Cimmérien, avant d’utiliser la magie de la Main de Nergal pour vaincre les Libres Compagnons. Tandis que Conan et ses alliés étaient jetés en prison, Tiqua, la fille du chef des Kezankiens, déroba le bâton d’Atalis, grâce aux histoires racontées par Conan sur sa précédent confrontation avec la Main de Nergal. Quand Taqui frappa Fafnir du bâton, qui contenait le Cœur de Tammuz, plus puissant que la Main de Nergal, le Vanir échappa au contrôle d’Atalis. Fafnir alla libérer Conan et ses compagnons et, ensemble, ils triomphèrent d’Atalis. Fafnir, dont le bras hébergeait maintenant les énergies du Cœur de Tammuz et de la Main de Nergal, rejoignit les Libres Compagnons.

Au sein de la bande de pillards, Fafnir se lia d’amitié avec plusieurs compagnons de Conan, notamment le Zamballah Zula, la Zamboulienne Isparana ou encore le Khitan Turgohl. Quand le sorcier Tuzun Thune tenta de remplacer Conan, et l’Hyrkanienne Red Sonja, par des sosies « miroir », il utilisa le bras démoniaque de Fafnir pour jeter la suspicion sur ce dernier ; Fafnir réalisa la supercherie en constatant que Conan et Sonja tenaient leur arme de la main gauche mais il fut neutralisé par « Sonja » avant d’informer ses nouveaux compagnons de sa découverte. Revenant à la vie, Fafnir put avertir Zula mais les deux hommes furent capturés par Tuzun Thune qui emprisonna leurs âmes dans les éclats des miroirs de sa caverne. Cependant, entre temps, Conan et Sonja avaient échappé à leur prison et empêchèrent Thune de brûler les corps de Fafnir et Zula, pendant que Tania, l’épouse de Turgohl, libérait les autres prisonniers de Thune, qui entreprirent aussitôt de briser ses miroirs. Affaibli, Thune perdit le contrôle de ses créations, qui l’éliminèrent mais, avant de mourir, le sorcier put détruire les éclats de miroir permettant aux doubles d’exister. Fafnir suivit Conan et les Kozakis pour attaquer les Turaniens, qui ambitionnaient de conquérir la Grande Steppe entre la Vilayet et Zamora, succombant occasionnellement à l’influence maléfique de son bras démoniaque.

fafnir-hyborien_4.jpgAlertés par Isparana que le Turanian Shah Amurath, seigneur d’Akif, recherchait le Feu sacré d’Ormuz et le squelette du sorcier Kulan Gath pour le compte du prince Yezdigerd, Conan partit empêcher Armati, une chamane, de ressusciter Kulan Gath, chargeant Fafnir, Zula et Isparana rassembler les Kozakis pour combattre les Turaniens d’Amurath. Mais, feignant un problème avec son cheval, Isparana demanda à Fafnir et Zula de ne pas l’attendre, leur promettant de les rejoindre plus tard. Toutefois, elle comptait s’arrêter pour rendre visite à son fils, qui n’était autre que la réincarnation de son propre père, le démon Wrarrl, le Dévoreur d’âmes. Soupçonneux, Fafnir décida de suivre Isparana et la retrouva en compagnie d’un fils désormais adulte ; aussitôt, il utilisa son bras démoniaque pour provoquer l’effondrement de la caverne, afin de ralentir le Dévoreur pendant qu’ils prenaient la fuite. Retrouvant les Kozakis, Fafnir, Isparana et Zula les menèrent à l’assaut d’Akif pour secourir Conan des griffes de Shah Amurath et de Kulan Gath, ressuscitée par Amati. Les combats prirent une tournure dramatique quand Gath conjura Ormuz, juste avant que le Dévoreur d’âmes ne rejoignent la lutte, ayant suivi la trace de sa mère. Les deux démons se jetèrent l’un sur l’autre, détruisant le barrage protégeant Akif, qui fut immédiatement submergée par les flots. Amati et Gath trouvèrent la mort tandis que Fafnir et ses amis s’échappaient à temps, regagnant le camp des Kozakis.

Pouvoirs

En général, Fafnir est dépourvu de toute capacité surhumaine. Cependant, à une époque de sa vie, le bras d’un démon lui fut greffé pour remplacer son bras gauche perdu, lui donnant une force surhumaine avec ce bras seul. Le premier bras fut remplacé par celui d’un autre démon, Kx’ulthuum, aux capacités identiques au premier même s’il pouvait aussi puiser dans la puissance de Nergal et Tammuz. Fafnir pouvait annuler les pouvoirs de ce bras en portant une manche de cuir par dessus le bras. Dans des circonstances inconnues, l’énergie vitale de Fafnir a été considérablement augmenté, lui donnant une espérance de vie d’un millier d’années et lui permettant de survivre à une mort certaine, voire même de revenir à la vie après avoir été apparemment tué.

Aptitudes

Fafnir était un véritable colosse, plus grand et plus large que Conan. Sa force égalait voire surpassait celle du Cimmérien, jusqu’à la perte de son bras gauche. Il était un guerrier accompli, maniant l’épée aussi bien que la hache d’armes et, avec le temps, doté d’une extraordinaire expérience au combat. Malgré sa carrure, il était également un voleur très agile. Il était aussi un bon cavalier.

Armes

Fafnir maniait habituellement une épée ou une hache d’armes.

Caractéristiques particulières

En cas de colère, ou autre période d’émotions intenses, Fafnir pouvait succomber à l’influence de son bras infernal.

Commentaires

Fafnir et le Rat noir furent inspirés à Roy Thomas et Barry Windsor Smith par les personnages de Fritz Leiber, Fafhrd et le Souricier gris. La seconde rencontre de Conan et Fafnir est adaptée des « Dieux de Bal-Sagoth », une nouvelle de Robert E. Howard mettant en scène Turlogh Dubh O’Brien.


ThierryM 754

Wiki de Marvel World


  • Le MCU, les films Spider-Man, les univers cinématographique X-Men vous intéresse ? Retrouvez toutes les informations sur les films, séries TV et jeux vidéo sur notre Wiki !

    Testez le Wiki de Marvel World !

Recrutement


  • Nous recherchons actuellement des fans Marvel bénévoles pouvant nous aider à traduire une quantité conséquente d'informations sur le monde Marvel. Si vous possédez un bon niveau de traduction de l'anglais vers le français et que Marvel World vous a un jour aidé, il est temps de nous rendre la pareille !

    Contactez-nous par e-mail sur contact@marvel-world.com dès maintenant et faite partie d'une tranche d'histoire de Marvel World !