Encyclopédie - Zula - Marvel-World.com

Encylopédie - Zula

zula_0.jpg

  • Véritable nom : Zula
  • Profession : Sorcier, aventurier, dernier prince des Zamballah, ancien esclave
  • Statut légal : Prince des Zamballah
  • Identité : Pas de double identité
  • Autres identités : le Dernier Prince des Zamballah
  • Lieu de naissance : le royaume des Zamballah
  • Situation de famille : Célibataire
  • Parents connus : Un père non identifié (décédé)
  • Appartenance à un groupe : Ancien allié de Conan, de Red Sonja, de Bêlit, de Fafnir, d’Isparana, ancien esclave de Shu-Onoru, ancien membre des Corsaires noirs, du Cercle noir, des Zamballah
  • Base d’opérations : Actuellement inconnue, autrefois mobile dans l’ouest du continent hyborien, notamment les steppes turaniennes, la Stygie, les royaumes noirs
  • Première apparition : VO : Conan the Barbarian (vol.1) #84 (mars 1978, par Roy Thomas & John Buscema) – VF : Démon (Pocket) n°19 (novembre 1982)
  • Taille : Inconnue
  • Poids : Inconnu
  • Yeux : Marrons
  • Cheveux : Noirs

Histoire

De sang royal, Zula était le fils du roi des Zamballah, une nation tribale du sud du Darfar, durant l’ère hyborienne. A l’époque où Zula était sur le point d’entreprendre les rituels marquant son passage à l’âge adulte, des alliés kushites rendus avides par le prix proposé par les Stygiens pour de nouveau esclaves, attaquèrent les Zamballah, tuant le père de Zula et tous les hommes de la tribu, ne souhaitant conserver que les femmes et les enfants, qui feraient des esclaves plus faciles à contrôler. Zula était en méditation dans la hutte du passage quand eut lieu l’attaque et, découvrant le massacra, fut tenté instinctivement de combattre les Kushites mais, comprenant qu’il n’aurait aucune chance et serait immédiatement tué, il se reprit et décida qu’il lui fallait porter l’héritage des Zamballah et donc survivre à tout prix. Il retira les joailleries décoratives montrant ses origines princières, les plaçant sur l’un des guerriers tués, d’un an plus âgé que lui. Zula fut épargné et fut conduit au village des Kushites où leur chef de guerre fit de lui son esclave personnel, au lieu de le vendre sur la côte noire ou dans la ville stygienne de Khémi. Zula escomptait tuer un jour le Kushite dans son sommeil mais il fut finalement vendu à son tour à Ptor-Nubis, un sorcier stygien, qui l’emmena comme esclave à Kheshatta, la cité des magiciens. Sur place, Ptor-Nubis offrit Zula en cadeau à un autre sorcier, Shu-Onoru, l’un des plus anciens, des plus redoutés et des plus admirés sorciers de Kheshatta. Supposant Zula trop illettré pour lire, Shu-Onoru ne prit jamais la peine de lui cacher ses livres et parchemins de sorcellerie, ce qui laissa à Zula l’opportunité de maîtriser secrètement peu à peu la magie de son maître quand il était chargé de nettoyer et ranger le sanctuaire de Shu-Onoru. Au contraire, pour écarter tout soupçon de la part de Shu-Onoru, Zula simula une peur superstitieuse des forces magiques et Shu-Onoro, convaincu que Zula ne représentait aucune menace, le laissa se coiffer selon la mode des chefs de guerre des Zamballah.

zula_1.jpgDevenu adulte, Zula fut habillé d’une peau de tigre, Shu-Onoru ironisant sur le fait qu’il avait dressé un animal sauvage en évoquant son esclave. Sa patience à bout, Zula surveilla son maître le soir-même quand il invoqua le démon Helgor, souhaitant obtenir de lui le secret de « l’Epée Qui Les Soumet Tous » et Zula mémorisa autant qu’il put le sortilège. Une fois Shu-Onoru couché, Zula déposa une épée dans le sanctuaire et tenta de répéter le rituel, lisant les livres de Shuma-Gorath, de Skelos ou de Vathelos. Malheureusement, Zula n’accomplit pas parfaitement le rituel et, quand Helgor apparut, il tenta de tuer le Zamballah ; sentant les émanations mystiques, Shu-Onoru se réveilla, accourant dans le sanctuaire et renvoya Helgor, avant de faire chauffer à blanc l’épée de Zula pour qu’il soit incapable de la tenir plus longtemps dans sa main. Comprenant que Zula l’avait dupé, Shu-Onoru décida de le tuer mais, souhaitant profiter de la mort du Zamballah, le sorcier l’obligea à combattre dans l’arène de Kheshatta d’autres prisonniers, des Zimbabwéens, promettant la liberté à celui qui tuerait Zula. Ce dernier fut obligé de tuer ses adversaires, avant d’attaquer Shu-Onoru qui l’arrêta avec une potion magique. Réalisant que Zula n’était pas l’ignorant qu’il pensait et qu’il pouvait être formé, Shu-Onoru revint sur sa décision mais le vendit à un marchand de Khémi, le Stygien Sheb-At, qui le conduisit à la ville d’Harakht, siège du culte du Dieu Faucon. Quand Conan fut mené devant le roi Mer-Ath, souverain d’Harakht, Zula se précipita sur le Cimmérien, forçant son maître Sheb-At à le suivre, assommant le prisonnier, afin que les gardes n’aient pas besoin de le tuer pour l’arrêter. Sheb-At s’apprêtait à tuer Zula pour le punir de son intervention mais le roi Mer-Ath, reconnaissant, ordonna à Sheb-At de laisser la vie à Zula, qui fut néanmoins envoyé dans les geôles d’Harakht. Zula se retrouva dans la même cellule que Conan, exactement comme le Zamballah l’avait espéré ; Zula révéla à Conan qu’il était intervenu pour lui sauver la vie puis proposa à Conan de s’échapper ensemble si le Cimmérien promettait de l’aider à se venger de ses anciens maîtres stygiens. Après que Conan avait accepté, Zula utilisa une bouteille d’acide, faisant fondre leurs chaînes avant d’attirer les gardes que les deux hommes maîtrisèrent, prenant leurs armes et se frayant un chemin dans les donjons de la ville pour s’échapper, s’envolant en montant sur le dos de deux faucons géants d’Harakht.

Les deux hommes sympathisèrent mais, une fois au sol, Conan renia sa promesse, expliquant à Zula qu’il devait aller sauver sa compagne Bêlit et aider cette dernière à se venger des assassins de son père. Furieux de la trahison de Conan, Zula l’attaqua aussitôt ; les deux hommes étaient incapables de prendre le dessus sur l’autre et Conan offrit un compromis : il aiderait Zula après que celui-ci l’avait aidé à retrouver et libérer Bêlit. Zula, réalisant que ses options étaient limitées, accepta la proposition de Conan et les deux hommes partirent à pied pour Luxur, la capitale stygienne, où Bêlit avait été emmenée après avoir découvert que son père y avait été emprisonné après avoir été détrôné. A Luxur, Zula et Conan s’introduisirent dans la ville en escaladant les murailles et Zula se fit passer pour l’esclave de Conan afin de détourner les soupçons des habitants ; profitant d’une procession religieuse, les deux hommes s’introduisirent sus une pyramide géante en passant par un canal, affrontant et tuant une monstrueuse créature, le Dévoreur des morts. L’obstacle franchi, ils retrouvèrent le sarcophage dans lequel était enfermée Bêlit par les agents de la Stygienne Neftha, sœur du roi Ctésiphon II. Aussitôt, Zula, Conan et Bêlit s’extraire des catacombes, arrivant dans les sous-sols du palais où Ctésiphon II était sur le point de faire exécuter Neftha ; Zula et Conan éliminèrent les gardes, tandis que Bêlit tuait Ctésiphon II, ayant appris que celui-ci avait ordonné la mort de son père des années plus tôt. Neftha fut couronnée peu après Ctésiphon III et ordonna immédiatement l’exécution des trois aventuriers mais Zula utilisa sa magie pour se rendre, lui et ses deux alliés, invisibles aux yeux des gardes ; quand le sorcier Hath-Horeb tenta de contrer le sortilège du Zamballah, Bêlit le tua à son tour et les trois alliés purent s’échapper.

zula_2.jpgZula, Conan et Bêlit repartirent par les tunnels, tuant les gardes croisés sur leur chemin, jusqu’au moment où Thoth-Amon leur ordonna de cesser leur poursuite, ayant ses propres projets pour Conan. Alors que Zula rappelait sa promesse à Conan, Bêlit intervint, les informant que Ptor-Nubis se trouvait à Asgalun, étant devenu le conseiller de Nim-Karrak, le frère d’Atrahasis et usurpateur du trône d’Asgalun. Immédiatement, Zula annonça son intention de les accompagner, son désir de vengeance rejoignant désormais celui de Bêlit. En fuyant la Stygie, Zula et ses deux compagnons furent harcelés par les agents de Thoth-Amon, d’abord un Serpent-Homme qui hypnotisa Bêlit, avant que Zula ne vienne la sauver et, avec Conan, ne le tue, puis des Hommes-Serpents qui tentèrent de remplacer Zula et Bêlit mais furent démasqués, et tués, par Conan. Puis, quittant la Stygie, ils tombèrent sur une faille, récemment révélée par un séisme, au sein de laquelle ils découvrirent le squelette d’un Roi-Géant du lointain passé ; quand des pillards mirent la main sur un diadème abandonné à proximité du squelette, celui-ci se restaura lentement, attaquant les pillards et les trois aventuriers. Ces derniers réussirent à s’extirper de la faille, abandonnant sur place le Roi-Géant mort-vivant. Enfin, le groupe retrouva les Corsaires noirs de Bêlit et, à bord de la Tigresse, ils remontèrent la côte en direction d’Asgalun. Averti par M’Gora, le second de Bêlit, que les Stygiens avaient investi la cité, en vue de sa prochaine annexion, Zula recommanda de procéder avec précaution, déconseillant une attaque frontale, un choix qui déplut à Bêlit et son tempérament fougueux et impatient. Malgré tout, Zula et ses compagnons entrèrent discrètement en Asgalun, entrant en contact avec les alliés que M’Gora y avait trouvés ; mais, alors qu’ils se rendaient dans un jardin, prétendument pour y rencontre d’autres alliés, M’Gora se révéla être sous le contrôle hypnotique de Ptor-Nubis, afin de tendre un piège à Bêlit, Conan et Zula ; semblant tomber sous le joug hypnotique du sorcier, Zula reçut l’ordre de combattre M’Gora tandis que Bêlit et Conan devaient s’affronter. Mais Zula ne faisait que simuler sa mise sous hypnose et il saisit la première occasion pour s’approcher lentement de Ptor-Nubis, avant de le frapper mortellement, libérant ses compagnons de son emprise. Avec M’Gora, il répandit alors la nouvelle en Asgalun du retour de Bêlit, la fille d’Atrahasis, soulevant la population contre Nim-Karrak et ses alliés stygiens. Quand Nim-Karrak tenta de poignarder sa nièce dans le dos, Zula tenta d’avertir la jeune femme mais, le tumulte couvrit sa voix, l’obligeant à hypnotiser le souverain pour lui faire voir un lion géant, effrayant Nim-Karrak au point de le faire basculer dans le vide, faisant ainsi une chute mortelle. Bêlit devait néanmoins refuser la couronne d’Asgalun, préférant sa vie de pirate sur la Tigresse et le groupe regagna la côte, où Zula fit ses adieux à ses deux amis, non sans que Bêlit ne lui dise que la vengeance avait un goût amer, conduisant Zula à repenser à son intention initiale de regagner Kheshatta pour se venger de Shu-Onoru.

Zula quitta les Corsaires noirs en partant avec plusieurs d’entre eux – Ajonga, Lasanga et Yarunga – mais les aventuriers se séparèrent peu de temps après et Zula entreprit de voyager à travers le continent hyborien, étudiant les « peaux de neige. » Quelques années plus tard, à la recherche d’emploi, Zula décida de se rendre à Khoraja, qui recrutait des mercenaires pour combattre la menace de pillards du désert conduits par le mystérieux prophète Natohk. Sur le chemin, il fut capturé par les Kothiens du capitaine Drakus, qui, après l’avoir enfermé dans une prison sous un volcan, lui laissa le choix de rejoindre son équipe comme éclaireur ou mourir. Dans sa cellule, Zula eut la bonne surprise de retrouver son ami Conan, qui lui présenta Red Sonja, également prisonniers de Drakus. Echappant aux gardes, ils s’enfoncèrent dans les tunnels sous le volcan, avant d’être attaqués par les Aprèslins, des chiroptères humanoïdes, qui les capturèrent et les déposèrent devant leur maître, Varnaë, le premier et le seigneur des vampires. Celui-ci les garda prisonniers jusqu’à ce qu’il capture les mercenaires d’Almaric Malthom, qu’il comptait utiliser pour transformer ses Aprèslins en véritables vampires. S’échappant une nouvelle fois, Zula, Conan et Sonja vinrent en aide à Malthom et ses hommes contre les Aprèslins ; l’un des Aprèslins arracha de la selle de Malthom de vieux parchemins magiques, les Parchemins de Chthon (qui allaient devenir le livre maudit appelé le Darkhold) ; Zula et Sonja s’attaquèrent à l’Aprèslins et, alors que Sonja et Conan combattaient Varnaë, Zula mit la main sur les parchemins, qu’il utilisa aussitôt pour détruire les vampires, obligeant Varnaë à battre en retraite. En remerciements, Malthom engagea Zula et ses deux amis au sein de son groupe de mercenaires qui se rendaient aussi à Khoraja.

zula_3.jpgZula, Conan et Sonja passèrent les trois semaines suivantes à Khoraja, s’entraînant et se distrayant en attendant la prochaine bataille contre les forces de Natohk. Suivant Sonja, lasse de cette longue attente, et aussi de se retrouver sous les ordres de Conan, nommé capitaine par Malthom, Zula s’introduisit dans le camp des rebelles, envisageant de les rejoindre, mais furent repérés et seule l’intervention de Conan et ses soldats leur permit de s’échapper, non sans combattre la créature simiesque qui tenait lieu de cocher de Natohk. Zula accompagna ensuite Conan pour une mission diplomatique dans la ville de Yamman, pour obtenir des informations sur le prince stygien Katuman, dans le but de rallier celui-ci à Khoraja. Mais, à Yamman, ils furent faits prisonniers par des hommes de ce même Katuman ; Zula et Conan découvrirent que le roi Irruk s’était allié à Katuman, ainsi qu’au sorcier Shu-Onoru, dont les pouvoirs avaient averti le Stygien de la prochaine venue d’émissaires de Khoraja. Quand Zula et ses amis commencèrent à se libérer, Shu-Onoru conjura Helgor qui maîtrisa les mercenaires, alors que Katuman lui-même dégainait l’Epée Qui Conquiert, triomphant de Conan et des autres soldats de Khoraja. Alors que Katuman ordonnait à Zula et Conan de se battre en duel, le Zamballah réussit à hypnotiser le Stygien, Irruk et les gardes, simulant sa propre mort puis sa résurrection, effrayant l’assistance et poussant Katuman à fuir, laissant l’Epée sur place. Quand Helgor se dirigea vers eux, Conan projeta l’Epée dans sa poitrine et les deux disparurent pendant que Zula obtenait enfin sa vengeance en tuant Shu-Onoru de sa propre épée, découvrant que, comme Bêlit lui avait dit, la vengeance laissait un vide en lui au lieu d’un sentiment de satisfaction. Les trois alliés fuirent Yamman, regagnant Khoraja, pour se préparer pour le départ des troupes du lendemain.

Zula accompagna les troupes de Khoraja pour affronter les nomades de Natohk ; pendant que Conan, nommé à la tête des troupes khorajiennes par la reine Yasmela, Zula et Sonja suivirent Malthom dans un plan de contournement des armées de Natohk pour les prendre à revers. Alors que les nomades succombaient face aux forces de Khoraja, Natohk apparut sur le champ de bataille, enlevant la reine avant de fuir vers le désert, Conan sur ses traces. Zula utilisa les parchemins de Chthon pour libérer la créature simiesque du contrôle de Natohk. Zula et Sonja affrontèrent la créature, ainsi que la monture de Natohk, un camélidé draconique nommé Yun-Yothga ; de son côté, Conan libérait Yasmela de Natohk, qui se révéla être Thugra Khotan, un ancien sorcier stygien vieux de cinq milles ans et récemment ressuscité. Retourné auprès de ses troupes, Conan nomma Zula et Red Sonja capitaines ; Zula alla récupérer les parchemins de Chthon sur le champ de bataille. La paix revenue à Khoraja, la présence de mercenaires devenaient moins indispensables ; Zula, Conan et Sonja s’aventurèrent dans les ruines de Kutchémès, l’ancienne cité de Khotan, pour y retrouver les trésors légendaires de l’ancienne Stygie mais tombèrent dans une embuscade de Zugites ; le trio put leur échapper mais, face à Zug, ils durent sacrifier le trésor de Kutchémès pour le ralentir, pendant qu’ils fuyaient le grand dôme de Kutchémès. Sur le chemin du retour, Zula et Sonja décidèrent de quitter le service, se séparant de Conan pour repartir dans le désert.

zula_4.jpgTraversant le désert de Kharamun, Zula et Sonja atteignirent la cité de Zamboula ; durant le trajet, Zula profita de leur temps pour mieux étudier les parchemins de Chthon. Lui et Sonja durent aussi combattre une bande de pillards menée par Kahoul, qu’ils abandonnèrent, enchaîné, dans le désert après avoir défait sa bande de voleurs. Dans les rues de Zamboula, Zula et Sonja furent capturés séparément par les hommes de Totramesk, un prête du dieu Hanuman qui convoitait les parchemins de Chthon en possession de Zula. Mais, celui-ci et Sonja se libérèrent et Zula reprit les parchemins des mains de Totramesk, les utilisant pour lancer un sortilège afin de les mettre tous deux en sécurité. Le sortilège fonctionna mais la magie utilisée les fit disparaître des mains de Zula. Zula et Sonja quittèrent Zamboula pour Yukkub, à Turan ; dans une taverne, ils eurent une altercation avec un bravache appelé Murabi, auquel Sonja finit par trancher la main droite. Du coup, l’employeur de Murabi, Lors Linneus, engagea Sonja pour le remplacer et l’accompagner dans sa quête de la cité perdue de Zanadu. Refusant de partir à l’est de la Mer de Vilayet, Zula et Sonja se séparèrent.

Par la suite, Zula rejoignit les Kozakis, combattant à leurs côtés contre l’empire turanien. Quelques temps après, Conan remporta en duel le titre de hetman des Kozakis et Zula fut heureux d’accueillir son vieil ami mais s’inquiéta vite de l’attitude inquiète de Conan en apprenant que les Turaniens étaient menés par Grimm, le Noir Molosse de la Mort. Peu après, le sorcier Tuzun Thune enleva Conan et le remplaça par un double qu’il fit passer pour le chef des Kozakis. Zula eut rapidement des doutes mais Thune lui tendit un piège, emprisonnant son âme, et celle de ses amis Fafnir et Turgohl, dans les éclats de sa caverne du millier de miroirs. Alors que Thune et le faux Conan allaient incinérer les corps de Zula, Fafnir et Turgohl, le vrai Conan, accompagné de Sonja, interrompit le rituel ; au cours du combat qui s’en suivit, l’épouse de Turgohl, Tania, put mettre la main sur l’éclat de miroir de Thune et libéra les âmes de Zula, Turgohl et Fafnir, qui s’attaquèrent aux autres miroirs du sorcier. S’affaiblissant, Tuzun Thune perdit le contrôle des répliques et battît en retraite. Zula demeura au sein des Kozakis et de ses amis. Il aida Conan contre son vieil ami, Juma le Noir, contraint d’obéir à Grimm pour protéger sa compagne Yolinda et ses fils monstrueux. Mais Grimm finit par tuer Yolinda, avant que Conan et Juma ne l’éliminent en le décapitant. Zula continua à se battre aux côtés de Conan, Fafnir et maintenant la Zamboulienne Isparana, dans la lutte contre les Turaniens. A Akif, ils empêchèrent la chamane Armati de ramener à la vie l’antique sorcier Kulan Gath.

zula_5.jpgZula finit par quitter les Kozakis et, ayant brièvement retrouvé les parchemins de Chthon, développa ses facultés magiques avant de se rendre à Kheshatta pour s’y faire déclarer l’héritier légitime de Shu-Onoru, puis revendiqua la place de ce dernier au sein du Cercle noir. Quelques temps après, apercevant son ami Conan, enchaîné, sur le point d’être vendu comme esclave, Zula racheta son ancien allié, surenchérissant sur la sorcière Athyr-Bast, également membre du Cercle noir. Chez Zula, Conan expliqua qu’il était venu en Stygie pour libérer le démon Imhotep, le Ravageur de mondes, de Hak-Heru un autre membre du Cercle noir, mais les deux hommes furent aussitôt attaqués par une gargouille conjurée par Athyr-Bast, furieuse d’avoir perdu face à Zula. Unissant leurs efforts, Zula et Conan détruisirent la créature et Zula promit d’aider Conan si celui-ci abandonnait l’idée de le dissuader de rester à Kheshatta et fuir la magie et sa corruption inhérente. Zula et Conan se rendirent à une réunion du Cercle noir, au moment où la cité des magiciens était assiégée par Ageera et ses armées de Méroé, venus se venger de Hak-Heru. Au cours de combats qui s’en suivirent, Conan put libérer Imhotep qui aida Kheshatta à repousser les Méroens, non sans avoir tué lui-même Hak-Heru et plusieurs membres du Cercle. Alors que le démon s’apprêtait à ravager Kheshatta, Conan lui rappela qu’il avait promis de quitter la Stygie si Conan lui rendait sa liberté et le démon s’envola alors à la tête de son armée démoniaque. Malgré sa promesse, Conan invita Zula à le suivre vers l’ouest, pour rejoindre son équipage de pirates mais le Zamballah refusa, déterminé maintenant à s’imposer à la tête du Cercle noir, après la disparition de plusieurs de ses rivaux. Mais, quand il aperçut une colonne de feu en train de se diriger vers Kheshatta, Zula réalisa que le phénomène annonçait le retour de Thoth-Amon et, réalisant qu’il ne pourrait lui résister, il s’empara d’un cheval, partant vers l’est. Les activités ultérieures de Zula demeurent inconnues à ce jour.

Pouvoirs

zula_6.jpgZula était un magicien, capable de lancer des sortilèges de petite et moyenne importance, invoquant régulièrement Ajujo ainsi que l’ancienne divinité Jullah (peut-être apparenté au dieu-gorille Gullah). Ses capacités augmentèrent de manière significative avec le temps, commençant par des talents d’hypnotiseur d’un simple regard et étant lui-même capable de résister aux tentatives d’hypnose. Il pouvait aussi utiliser sa magie pour conjurer ou transformer des objets ou des personnes, dissimuler sa véritable apparence ou se cacher à la vue d’autres personnes. Plus tard, il fut capable d’animer les objets, comme des squelettes qu’il envoya se battre contre un adversaire désigné. Il pouvait aussi projeter des décharges de feu mystique, bien que cela épuisait rapidement ses réserves magiques, ou des halos de lumière pure. Il était également capable d’utiliser la Main noire, un sortilège permettant de tuer une cible, laissant la marque d’une main noire sur leur corps.

Aptitudes

Zula était un guerrier exceptionnellement fort et intelligent, extrêmement doué dans le maniement des épées et capable de tenir tête à Conan en duel, au moins pendant un petit moment. Avec l’âge, ses capacités augmentèrent et il devint capable de maîtriser un homme d’un seul toucher, probablement en agissant sur certains points nerveux du corps. Il maîtrisait également plusieurs formes de sciences primitives, qui semblaient relever de la magie pour toutes les personnes qui en ignoraient les concepts.

Equipements

Pendant un temps, Zula fut en possession de certains des parchemins de Chthon, constituants du Darkhold, dont un sort capable de détruire les vampires, de renvoyer les démons dans leur dimension ou de se téléporter.


ThierryM 728

Wiki de Marvel World


  • Le MCU, les films Spider-Man, les univers cinématographique X-Men vous intéresse ? Retrouvez toutes les informations sur les films, séries TV et jeux vidéo sur notre Wiki !

    Testez le Wiki de Marvel World !

Recrutement


  • Nous recherchons actuellement des fans Marvel bénévoles pouvant nous aider à traduire une quantité conséquente d'informations sur le monde Marvel. Si vous possédez un bon niveau de traduction de l'anglais vers le français et que Marvel World vous a un jour aidé, il est temps de nous rendre la pareille !

    Contactez-nous par e-mail sur contact@marvel-world.com dès maintenant et faite partie d'une tranche d'histoire de Marvel World !