Encyclopédie - Deathlok (Hayes) - Marvel-World.com

Encylopédie - Deathlok (Hayes)

deathlok-hayes_0.jpg

  • Véritable nom : Henry Hayes
  • Profession : Mercenaire, infirmier de guerre, ancien infirmier militaire de l’armée américaine
  • Statut légal : Citoyen des Etats-Unis
  • Identité : Connue des autorités
  • Autres identités : Mustang
  • Lieu de naissance : Inconnu
  • Situation de famille : Veuf ou célibataire
  • Parents connus : Aria Hayes (fille), une épouse ou une compagne non identifiée (décédée)
  • Appartenance à un groupe : Ancien membre du SHIELD, ancien agent de Biotek
  • Base d’opérations : New Jersey (Etats-Unis)
  • Première apparition : VO : Original Sins #1 (juillet 2014, par Nathan Edmondson & Mike Perkins) – VF : Original Sin Extra n°2 (février 2015)
  • Taille : 1m87
  • Poids : 147 kg
  • Yeux : (Hayes) Marrons, (Deathlok) rouges
  • Cheveux : Noirs
  • Caractéristiques particulières : Henry Hayes possède une cicatrice sur son œil droit et une prothèse à la place de sa jambe droite. Quand ses capacités de Deathlok sont activées, des signaux cybernétiques apparaissent sur son bras gauche et son visage.

Histoire

deathlok-hayes_1.jpgSuite à l’explosion d’un engin explosif improvisé déclenché lors d’un attentat suicide, l’infirmier militaire Henry Hayes perdit sa jambe droite lors d’une affectation à Kandahar, en Afghanistan. La mystérieuse corporation internationale Biotek proposa à Henry une prothèse pour remplacer sa jambe. Henry était convaincu que Biotek venait en aide bénévolement aux vétérans, ignorant qu’ils le reconstruisaient secrètement pour faire de lui un assassin mercenaire cybernétique appelé Deathlok. Les responsables de Biotek effaçaient les souvenirs de leur involontaire agent après chaque mission grâce à des pilules officiellement censées lui permettre d’accepter sa prothèse. Désormais opposé à l’idée de la guerre et vivant dans le New Jersey avec sa fille adolescente, Aria, qui souffrait des fréquentes absences de son père, Henry pensait qu’il avait intégré l’organisation non gouvernementale Infirmiers Sans Frontières (ISF), venant en aide aux pays déchirés par la guerre et en voie de développement, ignorant que son emploi à ISF était une couverture pour ses activités de Deathlok.

Comme Deathlok, Henry participa au moins à un conflit armé aux côtés de troupes régulières et assassina d’innombrables personnes, y compris dans des régions densément peuplées. Lors d’une opération en Russie, il manqua de peu d’être capturé par le SHIELD qui commença alors à s’intéresser au cyborg. L’agent du SHIELD Seth Horne découvrit l’identité du nouveau Deathlok grâce à des visions envoyées par l’œil du Gardien Uatu et, l’apercevant dans la gare de MTA Metro Station, entra en contact avec lui, espérant le recruter au sein du SHIELD, ayant été impressionné par ses exploits sur le terrain. Mais, à cause des traitements de Biotek, Henry ne comprenait pas ce dont Horne lui parlait, le menaçant d’appeler la police pour harcèlement. Inquiet de la situation, les contrôleurs de Deathlok utilisèrent la formule d’activation/assassinat « Whiskey David » pour activer Deathlok en Henry afin qu’il tue Horne pour protéger les secrets de Biotek.

deathlok-hayes_2.jpgLors d’une mission en Suisse pour Biotek, Deathlok reçut l’ordre de récupérer une clé USB des mains d’un certain Mr Hauser, puis de détruire le train à bord duquel Hauser voyageait afin de dissimuler son implication. Lors d’une mission suivante, au Venezuela, il élimina une faction de rebelles pour faire une faveur au gouvernement et, peu après, blessa l’allié mercenaire des rebelles, la Tarentule noire (Carlos LaMuerto). A la recherche de réponses pour la mort de Horne et suivant un tuyau, la directrice du SHIELD Maria Hill confia à l’agent Andrea Hope une enquête sur les précédents Deathlok. Le sort ultérieur de Henry demeure inconnu à ce jour. Cependant, Hauser était au service de l’AIM (Advanced Idea Mechanics / Ateliers d’Investigations Métascientifiques) qui engagea la mercenaire Domino (Neena Thurman) afin de récupérer les données volées par Henry. Alors que Deathlok était renvoyé en Afghanistan par Biotek, se heurtant à un bataillon de l’armée américaine, Domino contacta Michael Collins, qui avait lui-même été Deathlok peu de temps auparavant ; elle retrouva Henry à un concert auquel sa fille s’était rendue et lui tira en pleine tête, le laissant pour mort. Mais Biotek put intervenir rapidement et, grâce à de nouvelles opérations cybernétiques, put maintenir Henry en vie, tout en effaçant la mémoire de sa fille et de l’agent Hope, toutes deux présentes lors de ces événements. Cependant, dès le lendemain, en se réveillant, Henry prit conscience de la présence de ses implants, parlant à ses contrôleurs, exigeant de savoir ce qu’ils avaient fait de lui.

Quand Henry refusa d’effectuer la mission choisie par Biotek, l’organisation envoya contre lui un autre cyborg, Séraph, pour l’éliminer ; mais Henry réussit à mettre Séraph hors de combat, apprenant de lui l’emplacement d’une base de Biotek qu’il partit aussitôt attaquer. De son côté, l’agent Hope recrutait Collins pour retrouver et maîtriser Domino dans l’espoir d’obtenir des informations sur Henry Hayes. Remontant la piste jusqu’à Biotek grâce à Domino, Hope et Collins partirent à leur tour à l’assaut de Biotek où Henry menait son propre combat contre ses anciens maîtres. Ignorant que ce dernier avait échappé au contrôle de Biotek, Collins commença par attaquer le nouveau Deathlok mais, après que Henry lui avait expliqué la situation, il l’invita à rejoindre Hope et le SHIELD afin de poursuivre ensemble la lutte contre Biotek. Pour protéger sa fille, Henry dut cependant accepter de passer pour mort à ses yeux, éliminant les agents de Biotek envoyer assassiner sa fille, avant de disparaître pour traquer Biotek et ses dirigeants. Le détail des activités ultérieurs de Henry Hayes demeurent inconnues à ce jour, hormis une mission des agents du SHIELD de Phil Coulson pour laquelle il fut engagé par ce dernier.

Pouvoirs

Des implants bioniques neuro-prothétique confère à Deathlok des capacités physiques surhumaines et des sens et des réflexes améliorés informatiquement. Son esprit amélioré par ordinateur est relié à une unité centrale externe grâce à un réseau informatique sans fil de haute technologie qui permet à Biotek de voir ce que Deathlok voit et de contrôler ses actions, tout en accordant à Deathlok des capacités avancées pour scanner son environnement, des capacités mentales et une source de données extrêmement étendue. Son œil gauche artificiel dispose de vision télescopique, microscopique et à infrarouge.

Aptitudes

Deathlok est un formidable combattant à mains nue et possède de larges connaissances médicales en tant qu’infirmier militaire, des talents qui sont améliorés par les systèmes informatiques implantés dans son corps.

Armes

Deathlok est armé de pistolets énergétiques, de bazookas, de fusils d’assaut et de tireurs d’élite.

Equipements

Deathlok porte un uniforme fait de mailles métalliques tissées. Il transporte des médicaments de suppression de neurotransmetteurs, qui induisent une amnésie sélective. L’intégralité de la jambe droite de Dathlok est une prothèse faite de fibres composites.


ThierryM 832

Wiki de Marvel World


  • Le MCU, les films Spider-Man, les univers cinématographique X-Men vous intéresse ? Retrouvez toutes les informations sur les films, séries TV et jeux vidéo sur notre Wiki !

    Testez le Wiki de Marvel World !

Recrutement


  • Nous recherchons actuellement des fans Marvel bénévoles pouvant nous aider à traduire une quantité conséquente d'informations sur le monde Marvel. Si vous possédez un bon niveau de traduction de l'anglais vers le français et que Marvel World vous a un jour aidé, il est temps de nous rendre la pareille !

    Contactez-nous par e-mail sur contact@marvel-world.com dès maintenant et faite partie d'une tranche d'histoire de Marvel World !