Il pleut des Funko Pop Marvel avec Popito.fr !



Popito.fr, boutique en ligne spécialiste des figurines "Funko Pop!" vous propose une collection de 6 figurines Funko Pop Marvel.

Découvrez un ensemble de figurines Funko Pop de vos héros Marvel préférés. Tentez dès maintenant de remportez l'une d'elles en participant à notre concours sur Marvel World !

Cliquez ici pour participer au concours !

Encyclopédie - Klyntar (les) - Marvel-World.com

Encylopédie - Klyntar (les)

klyntar-les_0.jpg

  • Représentants connus : Agony, Carnage, Hybride, Lasher, Mania, Phage, Riot, Scream, Toxin, Venom, Zzxz
  • Autres noms : The Klyntar (VO), the Symbiote race (VO), the Symbiotes (VO) ; les symbiotes, les Choses noires, les Symbiens, les Fleurs noires
  • Base d’opérations : La planète Klyntar, dans la Galaxie d’Andromède mais plusieurs symbiotes se sont développés sur la Terre, dans la Voie lactée
  • Première apparition : VO : Amazing Spider-Man (vol.1) # 252 (mai 1984, par Roger Stern, Tom DeFalco & Ron Frenz) – VF : Nova n°86 (mars 1985, avec Peter Parker the Spectacular Spider-Man # 90 ; Amazing Spider-Man # 252 a été publié dans Strange n°196 d’avril 1986)
  • Hauteur : Variable
  • Poids : 10 kg en moyenne
  • Yeux : Blancs
  • Peau : Variable

Traits

Les Klyntar, plus communément appelés symbiotes, ne semblent pas posséder de forme solide lorsqu’ils sont dépourvus d’hôte et ils disposent, en général, de mâchoire, de griffes et d’une langue très allongées. Ils sont une espèce d’extra-terrestre non organique, amorphe et symbiotique originaire de la Galaxie d’Andromède. Sous leur forme naturelle, ils sont des êtres paisibles et bienveillants, existant au sein d’un esprit collectif et capable de ressentir la « voix » du cosmos. Ils ambitionnent de créer une société pacifique intergalactique en utilisant la symbiose dont ils ont besoin pour subsister afin de transformer des hôtes dignes de leurs projets en de nobles guerriers, les Agents du Cosmos. Cependant, pour atteindre cette symbiose parfaite, l’hôte doit être doté d’un parfait mélange d’idéaux physiques et moraux. Sinon, la symbiose qui en résulte corrompt aussi bien le Klyntar que son hôte. Les symbiotes sont des créatures parfaitement conscientes et sensibles, mais lorsqu’ils sont corrompus, ils deviennent brutaux, sauvages et vicieux, poussant leurs hôtes à avoir un comportement violent en les corrompant à leur tour.

Les symbiotes sont capables de projeter leurs propres émotions et désirs personnels, en plus d’imiter et réagir aux émotions et aux désirs de leur hôte, au point d’assumer complètement le contrôle du corps de leur hôte s’ils le décident. Il est possible, pour un hôte, de résister à l’influence d’un symbiote qui peut même être supprimée de différentes manières, y compris par la simple volonté ou par le biais de sédatifs chimiques. En général, les symbiotes sont vulnérables à la chaleur et aux sons, même si plusieurs générations successives peuvent développer une résistance accrue à ces situations ; un symbiote individuel peut aussi muter pour devenir plus endurant avec le temps. Les Klyntar peuvent aussi s’amalgamer ensembles pour devenir plus puissants, comme cela a pu être constaté avec le symbiote d’Hybride ou l’hybride créé avec Venom et Carnage par Marquis Radu.

klyntar-les_4.jpgLes symbiotes se nourrissent de l’adrénaline de leur hôte, qui est en général produite dans le flux sanguin lors des situations de combat ou autres situations éprouvantes. Ils ont aussi montré qu’ils étaient dépendants de leur hôte pour une réserve stable de phénéthylamine, une hormone chimique servant de neurotransmetteur pour le cerveau humain. Même si cela a amené des Klyntar sauvages à dévorer littéralement le cerveau d’autres individus, cette composition chimique peut se trouver dans des produits aussi triviaux que du chocolat industriel. Quand les symbiotes sont liés à leurs hôtes, ils accroissent les niveaux de dopamine de celui-ci. Les symbiotes peuvent être apparemment tués, ou du moins plongés dans un état qui ressemble à la mort, avec une overdose d’inhibiteur de dopamine. Les symbiotes sont incapables de se lier à des hôtes qui ont de hauts niveaux de vitamine C dans leur flux sanguin. Il existe plusieurs niveaux de symbiose biologique, ou « fusion » qui peuvent être établis entre un symbiote et son hôte, chacune ayant des conséquences biologiques différentes.

Les Klyntar ont une certaine capacité à sentir les pensées et les émotions des créatures conscientes, même si l’étendue exacte de cette faculté demeure inconnue. Le symbiote de Venom était capable de s’adapter aux pensées de Spider-Man et réagir à ses ordres mentaux même sans avoir une fusion véritable avec lui. Le cri psychique du symbiote de Venom était capable d’attirer l’attention d’autres symbiotes à travers l’espace, tandis que de forts sentiments d’angoisse émotionnelle étaient capables de tuer plusieurs symbiotes d’un seul coup. Les Klyntar sont dotés d’une mémoire génétique, ce qui leur permet d’exploiter les connaissances de leur géniteur par le biais de souvenirs ancestraux. Sur Terre, cela permet à la progéniture de Venom de bénéficier de son ancien lien avec Spider-Man en obtenant des pouvoirs semblables au tisseur. Certains souvenirs sont plus accessibles que d’autres. Ainsi, le traumatisme de la destruction de la planète des Klyntar sauvages a tellement marqué les symbiotes survivants qu’il induit encore aujourd’hui une réaction instinctive de terreur chez ces Klyntar.

Si les Klyntar corrompus sont coupés de l’esprit collectif de leur espèce et incapables d’atteindre leur véritable potentiel, il a été constaté à plusieurs reprises que certains spécimens ayant très longuement vécus sont devenus plus puissants au fil du temps, en général en se liant à toute une série d’hôtes successifs et peuvent développer une résistance accrue à la chaleur et aux sons, en y ayant été exposés régulièrement. Dans certains cas, ils peuvent subir des mutations spontanées et développer de nouvelles facultés, comme le symbiote « Venom » a acquis la faculté de créer des armes à partir de la matière qui le constitue ou le symbiote « Carnage » qui a développé la capacité de convertir les émotions négatives en biomasse et contrôler à distance des morceaux de lui-même qui ont été arrachées de son corps principal. Des générations successives de symbiotes seront aussi plus puissantes que leurs prédécesseurs et les symbiotes sauvages sont en général indifférents ou hostiles envers leur géniteurs ou leur progéniture.

klyntar-les_7.jpgPlusieurs Klyntar corrompus, comme Venom, Carnage ou Toxin, possèdent des appétits de prédateurs voraces pour la chair des autres formes de vie et pousseront ou obligeront leurs hôtes à se livrer au cannibalisme pour satisfaire cette faim. C’est pour cette raison que les symbiotes sauvages se considèrent eux-mêmes comme les prédateurs ultimes de l’univers, et sont considérés avec révulsions ou terreurs par la plupart des autres espèces. Au moins un Klyntar sauvage, le symbiote de Carnage, a fait la preuve de la faculté de convertir les matériaux organiques consommés en biomasse supplémentaire, utilisant ce pouvoir pour l’aider à conquérir la ville de Doverton, dans le Colorado, ou pour se régénérer à partir d’un petit échantillon simple après avoir été séparé de son hôte. Les Klyntar sauvages sont bien plus efficaces dans leur fusion avec leur hôte si celui-ci ressent les mêmes sentiments et besoins que le symbiote. Par exemple, le symbiote Venom s’associa parfaitement à Eddie Brock parce qu’ils partageaient tous les deux un sentiment de colère et un désir de vengeance envers Spider-Man (Peter Parker). Même s’il est séparé de son hôte, des reliquats résiduels de la biomasse du Klyntar demeurent dans le corps de l’hôte, comme cela a pu être constaté avec le symbiote Venom qui laissa des traces de lui-même dans les corps de Peter Parker et d’Eddie Brock. Le symbiote de Carnage a porté ce processus à l’extrême en fusionnant littéralement avec le sang de son hôte, ce qui rend leur séparation extrêmement difficile.

Les Klyntar ne sont pas sexués et se reproduisent en général de manière asexuée (même si certains symbiotes sont nés à partir d’œufs) et engendrent habituellement un seul symbiote au cours de leur existence. Dans le cas du symbiote de Venom, il fut soumis à un traitement pour l’obliger à produire de nouvelles graines. Il n’existe aucune structure familiale parmi les Klyntar sauvages et il semble même habituel chez eux que les enfants cherchent à combattre, et même éliminer, leur géniteur. Toutefois, ces observations sont basées sur Venom et sa progéniture et, compte tenu de leurs instincts meurtriers et violents, il reste possible que ce tempérament ne soit pas la règle mais une exception induite par leurs tempéraments. Bien qu’ils soient capables de sentir la proximité de leur progéniture, ils ne s’intéressent en général pas à elle. La seule exception se produit toues les mille générations, quand un symbiote naît avec un risque élevé de crise psychotique et doit être guidé par un Klyntar adulte ou être détruit.

Les propriétés uniques des Klyntar les immunisent contre la plupart des armes conventionnelles. Ils sont suffisamment denses pour absorber la force de coups puissants et arrêter des balles avant qu’elles n’atteignent leur hôte. Ils sont capables de produire des gaz respirables pour leurs hôtes dans des milieux où ces derniers seraient normalement incapables de respirer (comme un milieu sous-marin, par exemple). Ils semblent même conférer un facteur de guérison léger aux hôtes avec lesquels ils sont solidement liés mais ce lien peut aussi plonger l’hôte aussi bien que le symbiote en état de choc s’ils sont séparés de force. Les Klyntar semblent posséder une forme de capacité psychique latente qui leur permet de réagir aux pensées de leur hôte et inversement. Lorsque le symbiote de Venom s’angoissait, il laissait échapper un cri psychique qui se répandait à travers le monde et était reçu par les autres symbiotes, jusque dans d’autres systèmes planétaires. Dans une certaine mesure, les symbiotes peuvent contrôler les actions de leurs hôtes. Les symbiotes qui ont pleinement fusionné avec leur hôte partagent une symbiose biologique bien plus complexe et peuvent partager souvenirs et pensées entre eux. Le symbiote de Carnage a également prouvé qu’il était capable de se cacher dans le flux sanguin de son hôte.

Les Klyntar amplifient la force physique de son hôte d’une manière telle qu’un individu relativement bien charpenté (tel qu’Eddie Brock) peut rivaliser, voire même dépasser, la force surhumaine de Spider-Man. Ils confèrent également une vitesse et une agilité surhumaines à leurs hôtes. A cause de son union partielle avec Spider-Man, Venom et ses descendants ont des pouvoirs semblables à ceux du héros, notamment la faculté d’adhérer aux surfaces et de produire une forme de toile organique. La plupart d’entre eux peut aussi éviter d’être repéré par le sens d’araignée de Spider-Man. Tous les symbiotes ont la faculté de former des pseudopodes semblables à des tentacules. Venom a utilisé cette capacité pour constituer des boucliers et se protéger, tandis que Carnage projette ces tentacules pour blesser ses adversaires. Scream dispose de nombreux tentacules en guise de chevelure, qu’elle emploie comme autant de fouets. La plupart des symbiotes ont le pouvoir de former des appendices solides à partir de leur corps et ils peuvent former des pointes, des lames ou des griffes très tranchantes qu’ils sont capables de projeter, même si les armes se désagrègent rapidement quand elles sont séparées du symbiote ; il est probable que la capacité de Venom et de sa lignée de former de la toile dérive de cette faculté. Les symbiotes créés par la Fondation pour la Vie se sont aussi révélés capables d’émettre un puissant acide à partir de la matière qui les constitue. Les symbiotes sont aussi capables de contrôler la couleur de leur peau, ce qui leur permet d’adopter l’apparence de n’importe quel vêtement, y compris civils ou pour fournir un camouflage parfait dans l’environnement ; cela leur permet aussi de dissimuler les traits faciaux de leur hôte. Il semble aussi que les symbiotes peuvent combiner la matière qui les constitue, notamment dans le cas d’Hybride qui est la fusion de quatre des cinq symbiotes créés par la Fondation pour la Vie. D’une manière inconnue, le symbiote de Carnage a montré la faculté de convertir les émotions négatives en biomasse, ce qui lui permet de se régénérer à partir de quelques cellules. Certains faits suggèrent que la force relative – au moins sur le plan physique – de chaque symbiote augmente au fil des générations, compte tenu du fait que Toxin est plus fort que son « père » Carnage, lui-même plus fort que son géniteur « Venom. »

A côté de leurs pouvoirs, les Klyntar présentent un certain nombre de faiblesses dont, principalement, les vibrations soniques et la chaleur. Cependant, leur principale faiblesse est leur incapacité à vivre durablement sans hôte, subsistant alors dans un état de faiblesse extrême.

Histoire

A une époque reculée du passé, des Klyntar corrompus établirent un empire spatial brutal, dédié à l’infection et la conquête de planètes entières, répandant ainsi une désinformation complète sur la nature des Klyntar en général, dissimulant l’existence des Klyntar bienveillants, demeurés sur leur planète natale. Du coup, l’espèce dans son ensemble fut vue par les autres races de l’univers comme de monstrueux prédateurs amorphes, qui dominent mentalement et physiquement leurs hôtes, tout en se nourrissant, en tant que parasites, des émotions et du corps de ces hôtes. Les Klyntar corrompus tendent à obliger leurs hôtes à accomplir des actes spectaculaires et terrifiants afin de se nourrir des poussées d’adrénaline qui sont ainsi produites (et probablement d’autres hormones, telles que la phénéthylamine). Finalement, ces hôtes sont entièrement « asséchés », épuisés par le stress et l’épuisement constants, ou alors trouvent simplement la mort lors de l’un de ces actions violentes ; à partir de là, le symbiote doit partir à la rechercher d’un nouvel hôte, répétant alors le processus. A une époque non connue, une colonie de Klyntar sauvages rencontra le Surfer d’argent et la planète qu’ils avaient conquise fut dévorée par Galactus, les conduisant à développer une peur instinctive du Surfer grâce à leur mémoire génétique. Un peu plus tard, des Klyntar sauvages envahirent aussi le Microvers où leur existence elle-même se révéla corrosive et toxique ; ils tentèrent de consommer la Force Enigma elle-même mais furent alors expulsés du Microvers.

klyntar-les_1.jpgLe symbiote de Venom était la 998ème génération de sa lignée, né sur la planète Klyntar à partir d’un œuf. Elevé pour devenir un agent du cosmos ; il fut uni à l’habitant d’une planète glacée, qui se révéla être indigne de cet honneur, empli de haine et de cruauté. L’hôte utilisa le jeune symbiote pour réaliser un génocide sur son monde natal, en faisant une terre dévastée et il corrompit le symbiote avec colère et soif de sang. A une époque, le symbiote rejoignit un groupe de Klyntar corrompus qui utilisaient leurs hôtes comme du bétail et il fut considéré comme dérangé à cause de son désir de former un lien symbiotique unique et solide avec un hôte pour le protéger. Ce symbiote fut placé dans un réservoir tenant lieu de prison et apparemment condamné à mort par désintégration. Lors des premières Guerres secrètes, lorsque plusieurs héros et criminels de la Terre furent transportés sur la planète artificielle Battleworld par le Beyonder, Deadpool (Wade Wilson) partit à la recherche de la technologie extra-terrestre que Thor Odinson venait de découvrir et qui était capable de réparer instantanément ses vêtements déchirés. Mais, au lieu de cela, Wilson découvrit la machine retenant le symbiote prisonnier. La libération du symbiote forma effectivement un « costume » pour lui car l’espèce couvre naturellement leurs hôtes mais Deadpool sentit qu’il était vivant et le remit dans sa prison, s’inquiétant que sa propre santé mentale pourrait affecter négativement la créature. Spider-Man (Peter Parker) arriva peu après et se lia avec le symbiote, qui répondit aux injonctions inconscientes de Parker en se modelant d’après l’uniforme noir et blanc de la nouvelle Spider-Woman (Julia Carpenter).

Le nouveau « costume » se révéla avoir plusieurs propriétés utiles – la capacité d’imiter d’autres vêtements, un « ouverture dimensionnelle » permettant d’y stocker de petits objets sans rajouter de poids au costume et sa propre source de toile adhésive – ce que Spider-Man attribua initialement à ses origines extra-terrestres. Après être revenu sur Terre, le costume ne put supporter d’être séparé de Parker pour de longues durées et il recouvrait régulièrement le héros endormi, l’envoyant combattre le crime en le contrôlant complètement. Le mercenaire et tueur appelé le Puma (Thomas Fireheart) – qui affrontait Spider-Man à l’époque – fut le premier à percevoir que la toile projetée par le costume était organique, amenant le héros à rechercher l’avis de Reed Richards. Celui-ci isola le costume vivant, déclenchant une série d’événements qui allait conduire à la naissance de Venom – l’union stable du symbiote et d’Eddie Brock, qui jalousait le héros auquel il reprochait d’avoir détruit sa vie.

Venom se révéla être un ennemi particulièrement malicieux et viola d’innombrables lois au cours de sa quête de vengeance contre Spider-Man. En une occasion, alors que Brock était incarcéré pour les crimes commis en tant que Venom – et tandis qu’il attendait patiemment que le symbiote, demeuré libre, ne vienne le faire évader – il partagea une cellule avec le tueur en série appelé Cletus Kasady. Le symbiote vint effectivement libérer Brock mais, ce faisant, il laissa derrière lui sa progéniture. Celle-ci fusionna avec Kasady, le transformant en un redoutable tueur appelé Carnage. Parce que Kasady s’unit avec son symbiote à un niveau cellulaire (ce que Brock avait toujours refusé de faire avec son symbiote), Carnage se révéla être plus dangereux que Venom ou Spider-Man et ceux-là durent finalement former une alliance malaisée pour faire face au danger. Le symbiote de Carnage était aussi capable de mieux contrôler la matière qui le constituait que Venom. A un moment, il réussit à se déplacer par les lignes téléphoniques en s’étirant lui-même jusqu’à une épaisseur cellulaire, bien que le symbiote de Venom réussit à imiter cet exploit pour s’unir à Ann Weying, l’ex-épouse de Brock. Il pouvait aussi transformer les appendices de son hôte à un degré plus poussé que le symbiote de Venom en était capable, permettant à Carnage de former des pointes, des lames ou des têtes de haches d’armes à volonté. Le symbiote Carnage semble également être plus dense, permettant à son hôte d’être plus résistant et plus fort physiquement que son géniteur.

klyntar-les_2.jpgA un moment, Venom fut capturé par la Fondation pour la Vie, une organisation qui préparait une vie agréable dans la perspective de l’annihilation nucléaire du monde. Convaincus qu’une guerre nucléaire était inévitable, les clients de la Fondation pour la Vie payaient pour s’assurer que la race humaine (et eux, en particulier) survivrait au cataclysme pour continuer à vivre dans le luxe. La Fondation pour la Vie cherchait ainsi un moyen de créer de « ‘super-flics » pour assurer la police dans leur future utopie. A cette fin, ils testèrent le symbiote de Venom et en extraire les cinq dernières de ses « graines » (la base pour une nouvelle progéniture, les symbiotes se reproduisant de manière asexuée). Elles furent littéralement cultivées puis fusionnées avec cinq des meilleurs agents de sécurité de la Fondation pour la Vie, pour former les Gardiens. Ces cinq individus devinrent connus sous les noms de code de Scream, Riot, Phage, Agony et Lasher. Soit à cause du processus d’extraction forcée, soit à cause des effets de l’environnement terrestre, ou pour les deux raisons à la fois, ces symbiotes se révélèrent encore plus mutés que celui de Carnage. Ils disposaient de la même faculté de manipuler leurs formes que celle de Carnage, même si les cinq hôtes ne réussirent jamais à véritablement communiquer avec les symbiotes sous-développés.

Après plusieurs rudes défaites, Scream fit une dépression nerveuse (peut-être alimentée également par sa schizophrénie) et en conclut que tous les symbiotes étaient malveillants. Elle tua ses anciens coéquipiers avec une lame sonique, sans réaliser que les symbiotes eux-mêmes avaient survécu. Les quatre symbiotes furent préservés pendant un temps dans la prison fédérale de la Voûte, avant d’être libérés par le Garde Scott Washington, qui décida qu’ils n’étaient pas malfaisants et ne méritaient donc pas une existence faite de douleurs et de souffrances. Washington fut renvoyé quand il fut découvert qu’il avait libéré les symbiotes. Mais ces derniers, très affaiblis, ne purent survivre qu’en fusionnant ensembles, formant un seul et unique symbiote, bien plus puissant que chacun d’eux individuellement. Plus tard, ce symbiote s’unit à Washington, estropié après une altercation avec le gang d’Eazy X, suite à son retour dans le quartier de Bedford-Stuyvesant de Brooklyn, à New York. Après s’être uni avec ce symbiote fusionné, Washington retrouva l’usage de ses jambes et entreprit de se venger des gangs qui avaient ravagé son voisinage, sous l’identité du vigilant appelé « Hybride. »

Spider-Man amena finalement Brock à douter de la nature de sa relation avec son symbiote, craignant qu’il ne le contrôle totalement. Quand Brock ordonna à son symbiote de se séparer de lui afin qu’il puisse réfléchir sur leur situation, le symbiote, peiné, lança un « cri psychique » d’angoisse si puissant qu’il attira d’autres Klyntar depuis l’espace. Employant un innocent réticent comme hôtes, le symbiote de Venom et la cohorte de symbiotes venus de l’espace construisirent un portail vers un monde extra-terrestre, dont la population indigène avait été asservie par les symbiotes. Ces symbiotes lancèrent alors une invasion générale de la Terre, commençant par New York. Dans le chaos qui s’en suivit, Carnage découvrit qu’il pouvait absorber les symbiotes pour accroître sa masse et sa puissance et devint provisoirement un véritable monolithe. Brock, de son côté, réalisa que les créatures étaient tout particulièrement sensibles aux émotions et, avec son symbiote à présent pénitent, libéra un hurlement d’angoisse si violent qu’il fut capable de tuer la plupart des symbiotes envahisseurs. Peu après, la présence de symbiotes survivants attira sur Terre leur seul prédateur connu, les Xénophages. Ceux-ci sont une race d’extra-terrestres amorphes et métamorphes dont la nourriture consiste principalement de symbiotes, même s’ils ne rechignent pas à manger occasionnellement des humanoïdes s’ils ont particulièrement faim. Les Xénophages s’intéressèrent particulièrement à Venom, car les symbiotes ont tendance à devenir plus « goûtus » après être resté lié à un hôte pour une durée particulièrement longue. Venom réussit à se débarrasser du premier Xénophage, même si plusieurs autres ne tardèrent pas à venir à leur tour sur Terre.

klyntar-les_6.jpgLors d’une bataille avec les Quatre Fantastiques et Spider-Man, la langue de Venom fut tranchée. Cette portion du symbiote fut ensuite employée pour créer une réplique, Mania, qui ravagea un centre de recherches et une base militaire situés dans l’Arctique, poursuivi par un extra-terrestre nanorobotique surnommé « le Costume ». Le clone se révéla être avoir été programmé par un second nanite extra-terrestre, Bob, pour détruire l’humanité si jamais il réussissait à se réunir avec le symbiote original de Venom. Le clone du symbiote fut lié à Patricia Robertson et finit par dévorer le symbiote original. Des années plus tard, quand l’Agent Venom (Flash Thompson) tenta de protéger sa voisine Andrea « Andi » Benton de Jack O’Lantern en utilisant le symbiote de Venom, il régurgita le clone afin de se purger lui-même d’un démon. Le clone possédé se lia à Benton, qui triompha de Jack O’Lantern et décida de se baptiser Mania. Cherchant à venger son père assassiné, Mania utilisa le clone du symbiote pour combattre le crime à Philadelphie mais se retrouva prise pour cible par le Département de l’Armement Occulte au travers de ses agents Crossbones (Brock Rumlow) et Master Mayhem. Aidée de l’Agent Venom et du démon Méphisto, Manie fut cependant capable de les vaincre.

Entre temps, Carnage réalisa qu’il était sur le point d’engendrer sa propre progéniture. Craignant que celle-ci ne soit plus puissante que lui-même, et aussi dégoûté à l’idée de donner naissance à un autre être vivant, Carnage décida de détruire sa progéniture dès sa naissance. Venom, poussé par le symbiote, découvrit aussi l’existence de cette nouvelle progéniture et décida de la protéger et d’en faire son alliée. Après que le nouveau symbiote était né, Carnage fut trop affaibli pour le tuer immédiatement lui-même et le symbiote trouva rapidement un hôte en la personne de l’officier de police Patrick Mulligan. Venom avait averti Carnage que toutes les mille générations de Klyntar, la mémoire génétique des symbiotes était susceptible de se briser et que le nouveau symbiote devait être éduqué par son « grand-père » pour corriger ses erreurs. Comme Venom fut incapable de le faire, le jeune symbiote perturba le policier avec ses innombrables questions, typiques d’un comportement enfantin, au détail près que les enfants humains éprouvent peu de pulsions meurtrières. Pendant un temps, Mulligan réussit à faire de son mieux pour assumer son travail, sa vie de famille, la gestion du symbiote et sa nouvelle carrière de « combattant contre le crime » sous l’identité de Toxin. Toutefois, Mulligan fut, par la suite, assassiné par le démon Blackheart qui s’empara du nouveau symbiote et lia des échantillons de celui-ci à des clones d’X-23. Le symbiote de Toxin fut ensuite volé par le Maître du crime (Bennett Brant) et fut associé à Eddie Brock. Bien que prenant initialement le contrôle de son hôte pour tuer son « grand-père », le symbiote de Toxin et Brock apprirent à œuvrer ensembles par la suite, formant une relation similaire à celle que Brock avait eue avec son premier symbiote.

De son côté, Brock, finalement dégoûté par la soif de sang croissante de son premier symbiote après une révélation religieuse qui l’amena à craindre pour le sort de son âme depuis qu’il avait appris être atteint d’un cancer incurable, avait vendu celui-ci à Don Fortunato, qui l’offrit à son propre fils, Angelo Fortunato. Dégoûté par la lâcheté de ce dernier, le symbiote abandonna Angelo Fortunato et se lia alors à McDonald Gargan, le vieil adversaire de Spider-Man appelé le Scorpion. Gargan eut initialement peur de l’influence du symbiote sur lui après que le symbiote l’avait contraint à se livrer au cannibalisme pour satisfaire sa faim mais finit par accepter cette soif de sang. Peu après la première Guerre civile de la communauté héroïque, Brock se retrouva au service de Martin Li et de May Parker, au sein du centre d’aides aux démunis, FEAST. Grâce aux « mystérieux pouvoirs » de Li (en réalité Mr Negative), Brock fut soigné de son cancer et les reliquats de son symbiote dans son corps fusionnèrent avec ses cellules de globules blancs. Malheureusement pour Brock, Gargan, doté du symbiote de Venom, se rendit au centre de FEAST à la recherche de Spider-Man, ayant senti la présence d’un ancien hôte du symbiote. Trouvant Brock à sa place, le symbiote tenta immédiatement de revenir vers son premier hôte mais la fusion entre les cellules du symbiote et les lymphocytes de Brock donnèrent naissance à Anti-Venom, dont les tissus se révélèrent corrosifs pour les symbiotes. Quelques semaines après, Brock sacrifia son symbiote « Anti-Venom » pour créer un vaccin pour l’épidémie arachnide déclenchée par la Reine et le Chacal (Miles Warren) mais il semble qu’une portion de celui-ci entra en possession du Super-Bouffon (Roderick Kingsley) qui l’introduisit dans son marché de franchises costumées.

Carnage fut emprisonné au Raft, où il tenta de s’évader, avant d’être apparemment tué par Sentry (Robert Reynolds) dans l’espace. Quand il revint sur Terre, Hall Industries utilisa le symbiote pour produire des prothèses extrêmement évoluées. Le Dr Tanis Nieves se vit doter d’une de ces prothèses après avoir perdu un de ses bras lors d’une altercation entre les Iron-Rangers de Hall Industries et le Doppelganger. Cette prothèse biomécanique se développa en un nouvel hybride de symbiote et de machine baptisé Screamn, avec lequel Nieves se lia pour arrêter Carnage.

klyntar-les_5.jpgAprès avoir été séparé de Gargan, le symbiote de Venom fut donné à Eugene « Flash » Thompson par l’armée américaine, après avoir reçu un sédatif pour l’empêcher de prendre le contrôle de son hôte. Par la suite, Thompson le laissa se lier à lui et le symbiote exprima finalement sa préférence pour son nouvel hôte, même s’il tenta occasionnellement de retourner vers Brock et, plus tard, Parker (en réalité l’esprit d’Otto Octavius dans le corps de Peter Parker). Lorsqu’il se retrouvait hors de contrôle, le symbiote devenait violent, tentant de dévorer ses adversaires, avant d’exprimer son désir d’acquérir des pouvoirs démoniaques, concluant un pacte avec Méphisto pour recevoir la Marque infernale. Il tenta d’absorber le démon Zarathos lors du rituel appelé le Cercle des Quatre. Mais ses ambitions tournèrent court quand il fut obligé de renoncer à ses pouvoirs au profit de son clone, Mania, après qu’un démon qui avait été implanté en celui-ci par Daimon Hellstrom tenta de prendre son contrôle.

Lors du séjour de Thompson dans l’espace au sein des Gardiens de la galaxie, le symbiote de Venom devint de plus en plus erratique, finissant par prendre le contrôle de son hôte et ravageant son voisinage jusqu’à ce qu’ils soient séparés. Après cela, il commença à prendre le contrôle d’autres membres du groupe jusqu’à ce qu’il réussisse à arriver à la destination vers laquelle il était inconsciemment conduit, la planète des Klyntar. Là, les Gardiens rencontrèrent les Klyntar bienveillants, qui leur révélèrent leurs véritables origines et buts dans l’existence. Les Klyntar leur expliquèrent que la raison du comportement erratique du symbiote de Venom était lié à son retour dans l’espace. Les Klyntar réussirent à le reconnecter à leur esprit collectif et il fut initialement déconcerté par cette évolution, jusqu’à ce qu’un lien plus profond et amélioré soit forgé, permettant au Klyntar isolé de revenir vers sa planète. Désormais relié au collectif, la corruption du symbiote de Venom fut réparée et il se lia de nouveau avec Thompson, devenant un Agent Venom plus fort et plus pur. Se lier provisoirement au Gramosien Mercurio, le symbiote connut une brève rechute vers son comportement violent, même si l’aide de Thompson lui permit de faire disparaître sa colère et ses pulsions malfaisantes.

klyntar-les_3.jpgUn autre Klyntar sauvage, sans lien avec la lignée de Venom, fut capturé par l’empereur shi’ar D’Ken Néramani et reçut le sobriquet de Zzxz. Considéré comme l’une des entités les plus dangereuses que l’empire avait rencontré, il fut malgré tout recruté par Vulcain pour servir au sein de sa garde prétorienne et finit par prendre Raza Long-Couteau des Star-Jammers comme hôte. Plus tard, Zzxz fut séparé de Raza et emprisonné sur Ego, la Planète vivante. Il y fut retrouvé et jeté sur une version maléfique de Charles Xavier, qui était devenu un monstre cervical géant, et il fut aperçu pour la dernière fois en train de le dévorer.

Un groupe de Klyntar malfaisants se lia à une nuée de Brood, qu’ils finirent par abandonner et dévorer, afin de prendre le contrôle du satellite du SWORD et de tout son équipage, y compris Abigail Brand et Deathbird, alors enceinte. Ces Klyntar furent finalement vaincus et abandonnés dans l’espace par Spider-Man et la Classe spéciale de l’Institut Jean Grey. Spider-Man fut contraint de se lier avec un symbiote pour accroître brièvement ses pouvoirs, réussissant à le contrôler avec l’aide de la télépathe No-Girl (Martha Johanssen), ce qui l’amena à adopter une apparence similaire à celle de Venom. Il finit par en perdre le contrôle mais le symbiote fut maîtrisé et séparé de Spider-Man.


Gingko & ThierryM 40418

Lire plus de fiches



Wiki de Marvel World


  • Le MCU, les films Spider-Man, les univers cinématographique X-Men vous intéresse ? Retrouvez toutes les informations sur les films, séries TV et jeux vidéo sur notre Wiki !

    Testez le Wiki de Marvel World !

Recrutement


  • Nous recherchons des traducteurs Anglais->Français bénévoles (comme nous) pouvant nous aider à traduire une quantité conséquentes d'informations sur le monde Marvel.

    Contactez-nous !

    Si Marvel World vous a aider à développer vos connaissances sur l'univers Marvel, rendez-nous la pareille et faite partie d'une tranche d'histoire de Marvel World !

Qui est en ligne ?

    Visiteur : 16
    Membre : 0