Recrutement


Nous recherchons actuellement des fans Marvel bénévoles pouvant nous aider à traduire une quantité conséquentes d'informations sur le monde Marvel. Si vous possédez un bon niveau de traduction de l'anglais vers le français et que Marvel World vous a un jour aider, il est temps de nous rendre la pareille !

Contactez-nous par e-mail sur contact@marvel-world.com dès maintenant et faite partie d'une tranche d'histoire de Marvel World !

Encyclopédie - Junta - Marvel-World.com

Encylopédie - Junta

junta_0.jpg

  • Véritable nom : Manuel Diego Armand Vicente
  • Profession : Mercenaire, ancien aventurier, ancien espion, auteur
  • Statut légal : Double citoyenneté amériacine et de Volcan Domuyo
  • Identité : Secrète
  • Autres identités : Danny Vincent
  • Lieu de naissance : Queens, New York (New York, Etats-Unis)
  • Situation de famille : Célibataire
  • Parents connus : des parents non identifiés (probablement décédés)
  • Appartenance à un groupe : Ancien membre des Défenseurs, de « l’Equipe », de XCon, de la NSA, du Ministéro de Asuntos Internacionales Armo Servicio de Volcan Domuyo (également appelé Los Cuarenta Ladrones)
  • Base d’opérations : Mobile à travers le monde
  • Première apparition : VO : Black Panther (vol.3) # 9 (juillet 1999, par Christopher Priest & Mike Manley) – Marvel Knights (vol.1) n°10 (juin 2000)
  • Taille : 1m77
  • Poids : 83 kg
  • Yeux : Marrons
  • Cheveux : Bruns

Histoire

junta_1.jpgDaniel Vicente naquit aux Etats-Unis mais fut élevé dans le pays sud-américain natal de ses parents, Volcan Domuyo, l’une des nations les plus corrompues de la planète. Avec l’essentiel de son passé obscurci par le mystère, la manière dont il acquit ses pouvoirs sur la gravité demeure inconnue, de même que le moment où il fit l’acquisition de Ma, une servo-technologie en constante restructuration. Il est certain, en revanche, qu’à une époque, il devint un agent hiérarchiquement élevé de la police secrète de Volcan Domuyo, surnommée avec condescendance LCL (pour Los Cuarenta Ladrones, soit « les 40 voleurs »). Sous le pseudonyme de Danny Vincent, il devint un agent de la NSA (National Security Agency) américaine grâce à sa double nationalité et il écrivit plusieurs livres pour leur compte. Sous le nom de code de Junta, il travailla comme espion pour diverses organisations dans des opérations clandestines ou illégales. Quand XCon, une agence coopérative d’espionnage transcontinental agissant dans l’ombre, réunissant entre autres la CIA, le LCL et la pègre russe, tenta de prendre le contrôle du Wakanda en fomentant un coup d’état, Danny servit les intérêts de Volcan Domuyo.

Dans un complot très bien orchestré pour dissimuler l’implication de la CIA, le PDG de la Spectrum Dynamics Corp, Jack Taylor, fit passer de l’argent fourni par le gangster russe Dzhokhar Gapon à Danny, qui, à son tour, transféra les fonds d’XCon au Ghudaza, une nation voisine du Wakanda, où Danny et les trafiquants d’armes en lien avec le LCL fournirent du matériel à des rebelles locaux pour déclencher une violente guerre civile. Grâce aux efforts de Danny, le comité militaire du Sénat américain fournit à Volcan Domuyo des processeurs informatiques G8 conçus par Spectrum Dynamics Corp. La guerre civile conduisit à une vague de réfugiés cherchant à entrer au Wakanda, parmi lesquels un espion associé de la CIA, le révérend Michael Achebe, qui réussit à prendre le contrôle du Wakanda en profitant d’une absence de son souverain légitime, T’Challa, alias la Panthère noire, attiré par tromperie aux Etats-Unis. Après que Achebe avait fait kidnapper l’ancienne maîtresse de la Panthère, Monica Lynne, avant de la placer dans un exosquelette piégé par une bombe, Danny fit disparaître les preuves susceptibles de dévoiler l’implication d’XCon et fut présent lors de l’interrogatoire de Lynne. Il retourna dans sa demeure du Queens après avoir réalisé que Lynne ignorait tout du responsable de son enlèvement. Dans le Queens, la Panthère attaqua Danny dans sa voiture et tenta de le rallier de son côté, en lui fournissant des preuves que les processeurs reçus par Volcan Domuyo cesseraient de fonctionner d’ici cinq ans et que le gouvernement américain prévoyait de détruire l’économie du Volcan Domuyo. Peu après, la Panthère noire reprit le contrôle du Wakanda et la carrière de Danny connut un sérieux revers à cause de son implication dans une opération finalement ratée.

junta_2.jpgBien que la NSA coupa tous ses liens avec Junta, il conserva son emploi au sein du LCL et devint l’un des principaux agents et responsables de XCon quand ils utilisèrent l’une des légendaires Grenouilles d’airain pour remplacer les dirigeants politiques, parmi lesquels le président des Etats-Unis et le premier ministre canadien, par leur contreparties victimes d’un lavage de cerveau et déplacées dans le temps, depuis onze secondes dans l’avenir. Le Loup blanc (Hunter) accomplit la vengeance du Wakanda sur XCon, amenant les Hatut Zeraze à assassiner des agents de XCon à travers le monde. Hunter finit par décider de prendre le contrôle d’XCon et reprit leur projet de contrôle de l’Amérique du nord. Survivant à la purge, Junta échappa aux Hatut Zeraze avec le véritable président des Etats-Unis. Cherchant de l’aide auprès de la Panthère noire, Junta manipula Queen Divine Justice, une Dora Milaje novice de la Panthère noire, pour qu’elle le rencontre à Chicago. Junta et Queen assurèrent la protection du président et finirent par le ramener grâce à un passage secret souterrain menant à la Maison Blanche, pendant que la Panthère noire, aidé de Wolverine (Logan/James Howlett), Alpha Flight et Iron-Man (Tony Stark), agissait afin d’amener les contreparties déplacées temporellement à la Maison Blanche pour des négociations, après que la Panthère avait annexé la petite île d’Anishinabe du Canada en utilisant un traité signé en 1892 par son ancêtre Azzari le Sage. Après que la Panthère et Iron-Man avaient ramené un Tony Stark et les politiciens déplacés temporellement à leur propre place dans le flot temporel, Junta aida à libérer le premier ministre canadien, prisonnier de XCon.

junta_3.jpgIsolé par toutes les agences d’espionnage après ces événements, Junta regagna New York pour travailler comme mercenaire indépendant, trahissant régulièrement ses employeurs pour un chèque plus important. Il fut bientôt contacté par l’ancien agent du Mossad, Moishe le Nettoyeur, qui engagea Junta pour faire dérailler le « Money Train » déraillé, un ancien train d’entretien du métro que le gang des 66 Bridges utilisait pour faire passer leurs pots-de-vin aux politiciens, policiers et autres personnes d’influence qu’il avait achetés, et en ramener le coffre contenant l’argent. Junta et Moishe y virent une opportunité pour renouer avec d’anciens contacts parce les 66 Bridges blanchissait l’argent de leurs anciens alliés de l’espionnage américain de Chicago. Junta contacta le propriétaire du train, Triage (Nigel Blaque), le dirigeant des 66 Bridges et le PDG de leur société écran, Grace & Tumbalt, après avoir abattu ses gardes du corps avec l’aide de Ma, manipulant Triage afin qu’il l’engage. Sachant que Triage aurait des problèmes avec ses alliés de Chicago si la police ou les criminels locaux mettaient la main les premiers sur les coffres, il fit montre son propre prix jusqu’à un demi-million de dollars, préparant secrètement sa trahison de Triage et sa prise de contrôle des 66 Bridges dès qu’il rétablirait ses relations avec ses alliés de l’espionnage américain. Sur le trajet vers le train, qui était bloqué sous le quartier de Brooklyn appelé Little Mogadiscio, Junta rencontra le Tigre blanc (Kasper Cole) et James Rhodes (auparavant War-Machine), ce dernier étant responsable du déraillement du train orchestré dans le cadre de sa lutte contre les 66 Bridges, qui étaient responsables de la mort de la sœur de Rhodes. Ce dernier déroba Ma, endommagea la ceinture de Junta et l’étourdit, lui et le Tigre blanc.

junta_4.jpgAprès s’être échappé dans les tunnels, Junta retrouva Rhodes et le Tigre blanc réunis dans un meeting des Alcooliques Anonymes, à la Mission Shabazz, où Junta les attaqua. L’imam musulman local, Josiah X, étourdit une fois de plus Junta mais Rhodes réactiva Ma, qui répara la ceinture de Junta pour empêcher une implosion. Plus tard, Junta et le Tigre blanc unirent leurs forces avec Rhodes après avoir appris que ce dernier avait placé un traqueur chimique sur l’argent et la drogue des coffres, et qui marquait toute personne entrant en contact avec l’un ou l’autre. Rhodes conduisit Junta et le Tigre blanc aux lieux de réceptions de l’argent et, pendant que Junta et Ma réunissaient des informations sur toutes leurs activités illégales, le Tigre blanc les marqua de ses dagues d’énergie et les obligea à fournir des preuves contre Triage. Josiah X, qui avait reçu, sans le savoir, de l’argent provenant de ce train, rejoignit rapidement « l’Equipe » de Rhodes lors de leur attaque sur Grace & Tumbalt. Triage avait cependant une longueur d’avance sur eux et il tenta de les faire exploser depuis sa limousine mais « l’Equipe » s’échappa du bâtiment avant qu’il n’explose et Rhodes arrêta la limousine de Triage. Obligé d’agir très vite à cause d’une attaque menée par un hélicoptère Blackhawk envoyé par les alliés de Triage à Chicago pour l’éliminer avant qu’il ne puisse parler, Junta s’attaqua au pilote, comptant le tuer, mais le Tigre blanc l’en empêcha. Junta aida à faire atterrir l’appareil sans provoquer plus de dégâts sur place. Triage prit la fuite après avoir frappé Rhodes mais Junta et Ma le rattrapèrent et, malgré l’opportunité de conclure un accord lucratif avec Triage, Junta le livra à la police, ruinant ses chances et celles de Moishe de reprendre les affaires avec l’espionnage américain. S’inquiétant peu du déplaisir de Moishe qui en résulta, Junta continua à travailler avec « l’Equipe » jusqu’à ce qu’ils se séparent quelques temps après dans des circonstances inconnues. Après cela, Junta reprit son travail de mercenaire free-lance.

junta_5.jpgAprès l’adoption du Superhuman Registration Act par les Etats-Unis, Tony Stark jugea que Junta faisait une recrue potentielle pour l’Initiative. Nighthawk (Kyle Richmond) engagea Junta, de même que le Paladin et Atlas (Erik Josten) comme membres temporaires de sa nouvelle incarnation des Défenseurs afin de mettre un terme à une opération de forage illégal menée par la Brand Corporation et l’Atlante U-Man (Meranno). Junta se débarrassa de plusieurs agents de la Brand et contribua à détruire deux Hommes-Quintroniques pilotés par la Brand. Quand le SHIELD et les Avengers arrivèrent sur place, ils furent surpris de voir les criminels déjà vaincus. Nighthawk et son équipe furent néanmoins critiqués pour avoir mis inutilement en danger les vies des pilotes humains des Hommes-Quintroniques. Ecoutant les causeries, Junta, s’interrogeant pour savoir si son chèque serait honoré, quitta les lieux tout en discutant avec le Paladin pour évoquer des affaires à mener ensembles dans l’avenir. Parce que l’équipe ne fut jamais officiellement autorisée par l’Initiative, Tony Stark ordonna sa dissolution et obligea Nighthawk à rendre son uniforme et abandonner son identité costumée. Sans perspective d’emploi par le gouvernement, Junta retourna à ses activités indépendantes. C’est probablement dans ce cadre qu’il fut aperçu quelques mois après avec un groupe de héros sud-américains lors du retour des Mayapan, qui prétendaient être les dieux mayas revenus sur Terre.

Pouvoirs

Junta vit à l’intérieur d’une singularité quantique (un trou noir miniature) non synchronisée temporellement avec la réalité.

Aptitudes

Junta a été entraîné aux techniques de combat armé, aux tactiques d’espionnage et de collecte d’informations.

Equipements

junta_6.jpgJunta doit porter une ceinture spécialement conçue pour lui afin de se synchroniser avec le monde et, ainsi, contrôler ses pouvoirs, empêchant également l’implosion de Junta, qui absorberait toute matière sur un rayon de 12 kilomètres. Des ajustements sur les réglages de sa ceinture lui permettent d’accomplir des déplacements défiant la gravité, comme marcher sur les murs, ralentir sa descente quand il tombe, phaser à travers les objets, détourner les projectiles ou étendre son champ de gravité comme un champ de force. A cause des forces gravitationnelles liées à son corps, tout contact physique avec Junta provoque une forte nausée et la plupart des personnes perdent connaissance après seulement quelques secondes, même s'il existe un réglage sur sa ceinture permettant de le toucher et de défier la gravité comme Junta lui-même, tant que cette personne reste en contact avec Junta.

En plus de différents armements conventionnels, Junta emploie Ma, un drone volant doté de haute technologie, qui possède un programme d’intelligence artificielle extrêmement évolué doté de la personnalité de sa mère. Il peut former une interface avec d’autres systèmes informatiques et est armé d’un laser qui peut étourdir plusieurs adversaires simultanément ou faire chauffer les armes conventionnelles au point de les faire exploser.


ThierryM 1410

Lire plus de fiches



Wiki de Marvel World


  • Le MCU, les films Spider-Man, les univers cinématographique X-Men vous intéresse ? Retrouvez toutes les informations sur les films, séries TV et jeux vidéo sur notre Wiki !

    Testez le Wiki de Marvel World !

Recrutement


  • Nous recherchons des traducteurs Anglais->Français bénévoles (comme nous) pouvant nous aider à traduire une quantité conséquente d'informations sur le monde Marvel.

    Contactez-nous !

    Si Marvel World vous a aidé à développer vos connaissances sur l'univers Marvel, rendez-nous la pareille et faite parti d'une tranche d'histoire de Marvel World !

Qui est en ligne ?

    Visiteur : 17
    Membre : 0