Recrutement


Nous recherchons actuellement des fans Marvel bénévoles pouvant nous aider à traduire une quantité conséquentes d'informations sur le monde Marvel. Si vous possédez un bon niveau de traduction de l'anglais vers le français et que Marvel World vous a un jour aider, il est temps de nous rendre la pareille !

Contactez-nous par e-mail sur contact@marvel-world.com dès maintenant et faite partie d'une tranche d'histoire de Marvel World !

Encyclopédie - Electro (robot) - Marvel-World.com

Encylopédie - Electro (robot)

electro-robot_0.jpg

  • Véritable nom : Electro
  • Profession : Instrument de combat
  • Statut légal : Aucun
  • Identité : Pas de double identité
  • Autres identités : l’Homme de Fer, la Merveille de l’époque, Wonder-Robot
  • Lieu de naissance : New York (New York, Etats-Unis)
  • Situation de famille : Célibataire
  • Parents connus : Philo Zogolowski (créateur, décédé)
  • Appartenance à un groupe : Ancien membre des Douze, de l’Electro-Team
  • Base d’opérations : Actuellement mobile, autrefois New York (New York, Etats-Unis)
  • Première apparition : VO : Marvel Mystery Comics # 4 (février 1940, par Steve Dahlman) – VF : Marvels (Semic) n°1 (novembre 1994, avec Marvels #1 ; Marvel Mystery Comics # 4 est inédit en France)
  • Taille : 2m50
  • Poids : 555 kg
  • Yeux : Aucun
  • Cheveux : Aucun

Histoire

Créé en 1937 et breveté par le professeur Philo Zog, un génie en mécanique et en électronique, en 1940, avec l’aide financière du gouvernement, le robot Electro était conçu pour être une arme contre le crime et l’injustice. Agissant depuis son bâtiment administratif à New York, Zog, extrêmement reclus, recruta douze agents de bonne réputation dans une agence pour l’emploi et les envoya, sous le nom global des Agents secrets, à travers le pays pour réunir des informations sur les activités criminelles afin de pouvoir envoyer Electro pour intervenir.

electro-robot_1.jpgLors de sa première mission connue, à l’origine de laquelle se trouvait l’Agent 3 (Dirk Gardner), Electro sauva l’actrice enfant Joyce Lovely du seigneur de la pègre new-yorkais Hymie « la Belette » Pazetto, qui cherchait à obtenir une rançon pour libérer sa victime. Lorsque le dictateur Kalph Belgri de Torpis envahit la nation de la Molivie, Zog envoya Electro dans la capitale de la Molivie, Braka, où il triompha à lui tout seul des forces armées torpisiennes, poussant Belgri au suicide. Puis, Zog employa Electro pour combattre un trafic illégal de cocaïne opérant à San Francisco sous la direction de la Voix, recevant finalement les remerciements du président Franklin Roosevelt pour ses efforts. Plus tard, Electro fut envoyé pour aider à l’évacuation des survivants à une inondation provoquée par la rivière Ohio et capturer les pillards qui cherchaient à tirer parti des maisons laissées à l’abandon. L’un des pillards, le chef d’un syndicat du crime, Boss Scarpo, fut envoyé en prison où il projeta d’assassiner le professeur Zog et s’emparer d’Electro. le bras droit de Scarpo, Joe la Balafre, kidnappa Zog dans son bureau de New York et l’obligea à utiliser Electro pour commettre des crimes mais les gangsters furent finalement maîtrisés par les Hommes-Dragons de Ligra, qui kidnappèrent à leur tour Zog et Electro et utilisant le robot pour conquérir leur rivaux, le Peuple-Lion. Peu après la défaite de ces derniers, Zog échappa aux Hommes-Dragons et utilisa Electro pour restaurer au pouvoir Nara, la reine déposée du Peuple-Lion, éliminant Jago, le chef des Hommes-Dragons, avant de regagner la Terre. Puis Electro fut envoyé ensuite sur une île au large de Cuba où il triompha d’un neurochirurgien dément, Bruno Varoz, qui ambitionnait de conquérir le monde en utilisant une armée de cadavres ranimés grâce à une formule de sang artificiel. Par la suite, Electro combattit le directeur corrompu d’une scierie, Baldwin Drake, qui avait engagé des gros bras pour incendier les terres de sa rivale, la Borden Lumber Company. Puis, sur la demande du président Roosevelt, Electro tua le meurtrier pirate sous-marin surnommé le Requin (Stephen Morgan). Electro fut ensuite envoyé sur la lune, en compagnie d’une expédition menée par le Dr Simon Crane ; là, le robot fut capturé par un extra-terrestre malfaisant appelé Gnorr avant d’être récupéré par Zog, Crane et la fille de ce dernier. Quand la ville de Fairbankes fut attaquée par des créatures souterraines appelées les Onees, Electro fut envoyé pour les repousser ; le robot tua leur chef et chassa les derniers Onees de la région. Puis, Electro et Zog prirent la défense de Titan City, assiégée par le maléfique Docteur Lorrof et sa création, « la Terreur verte ». Après avoir détruit celle-ci avec une arme au radium, Electro tenta de capturer Lorrof mais qui se fit exploser lui-même en essayant de détruire Electro avec de la TNT.

Le maléfique magicien appelé le Puissant Mor connut un meilleur succès dans le démantèlement d’Electro, utilisant deux oiseaux géants pour mettre le robot en pièces. Zog dut le reconstruire avant de le renvoyer contre Mor, provoquant le crash de son avions et sa mort. Lorsque la planète Terre fut menacée par les Antons de la planète Torso, Electro fut utilisé pour repousser les envahisseurs pendant que Philo Zog et son collègue, le Dr Horrace Ford, utilisaient un système électromagnétique pour repousser le vaisseau des Antons, avant de le détruire. Après cela, Zog utilisa Electro pour enquêter sur une série d’étranges meurtres commis dans la famille Chadwick, apparemment par un agresseur invisible. Son enquête l’amena à dévoiler un complot orchestré par Basil Drake, qui manipulait son aide éthiopien Chandi pour tuer les Chadwick auxquels il reprochait de l’avoir empêché d’épouser l’une des leurs. Plutôt que de faire face à Electro, Drake préféra se suicider.

electro-robot_2.jpgAu printemps 1941, Zog et Electro furent capturés par des espions nazis. Quand Zog refusa de les aider, ils tentèrent d’utiliser le robot pour en comprendre la technologie et créer leur propre version sous la direction du Dr Manyac. Les efforts combinés de Namor, Angel (Thomas Halloway), le Furet (Leslie Lenrow), la Torche humaine (Jim Hammond) et Betty Dean permirent de retrouver le professeur Zog, qui put alors libérer Electro, l’envoyant détruire les robots de Manyac. Plus tard, l’été de la même année, quand Namor attaque New York avec un raz de marée, Electro fut utilisé pour aider à sauver des personnes menacées par la montée des eaux. En 1945, Electro fut envoyé en Europe pour combattre les forces nazies aux côtés des militaires. Il suivit ainsi le sergent Nick Fury et ses Howling Commandos pour venir en aide au Reporter fantôme (Richard Jones) et une escouade de soldats, tombés dans une embuscade. Puis, Electro participa à une attaque sur une usine militaire allemande afin d’y récupérer la Lance du Destin, tombée entre les mains de Crâne rouge (Johann Schmidt). En avril 1945, Zog envoya Electro en Allemagne pour contribuer à l’assaut final des Alliés sur Berlin. Bien que les Alliés furent finalement vainqueurs, Electro et onze autres héros américains furent capturés par des scientifiques nazis dans un bunker souterrain. Le lien mental entre Electro et Zog fut coupé et le choc d’une brutale séparation provoqua le décès de Philo Zog. Au cours des années suivantes, les systèmes de secours d’Electro tentèrent de manière répétée d’entrer en contact avec l’esprit de son créateur, envoyant des ondes sur différentes fréquences ; finalement, le robot entra en contact avec le cerveau artificiel de Dynamic-Man, un autre héros prisonnier mais dont la nature artificielle était ignorée de tous. Désormais reliés l’un à l’autre, Electro et Dynamic-Man forgèrent un lien durable, se tenant mutuellement compagnie, tandis que Dynamic-Man réussissait à prendre le contrôle des systèmes de transmission télépathique d’Electro.

Electro et les autres héros furent retrouvés des décennies plus tard, bien que le robot semblait être resté dormant depuis le décès de Zog. L’armée américaine se déclara propriétaire du robot sous le couvert de lois de récupération d’objets abandonnés, convaincue que la technologie d’interface télépathique recelait un extraordinaire potentiel militaire ; il fut déposé dans le manoir où étaient hébergés les onze autres héros retrouvés, le temps qu’ils s’adaptent au monde moderne. Cependant, Elizabeth Zogolowski, la fille du professeur Zog, qui avait hérité de tous les autres biens de son père, notamment sa société, Zog Industries, revendiqua également la propriété du robot. Secrètement, Dynamic-Man utilisa le lien mental qu’il avait construit avec Electro pour utiliser ce dernier afin de commettre une série de meurtres dans un bar gay de New York. Peu après, Elizabeth Zogolowski obtint la garde provisoire d’Electro le temps que soit résolu le procès l’opposant aux autorités pour la propriété du robot.

Manquant toutefois des fonds disponibles pour un long procès contre le gouvernement, Elizabeth Zogolowski accepta la proposition de Blue Blade (Roy Chambers), un autre membre des Douze, de laisser Electro apparaître lors des spectacles télévisés auxquels participait Chambers contre une forte rémunération. Cependant, quand Blue Blade tenta d’établir un contact télépathique avec Electro, il eut accès à tous les « souvenirs » du robot et découvrit ses utilisations par Dynamic-Man et tenta de l’utiliser contre lui. Mais sa découverte conduisit à son propre meurtre quelques jours plus tard quand Electro, une fois de plus activé et contrôlé par Dynamic-Man, le projeta à travers une fenêtre, lui faisant faire une chute mortelle. Considérant le robot responsable de cette mort, il manqua de peu d’être emmené par la police mais sachant que le robot était incapable d’agir de lui-même n’ayant pas de personnalité propre, le Reporter fantôme (Richard Jones) réussit à accéder aux contrôles d’Electro et eut, à son tour, accès aux souvenirs du robot. Il découvrit l’implication de Dynamic-Man dans la mort de Blue Blade et les autres assassinats. Réunissant les Douze, il fit face à Dynamic-Man, révélant à tous sa culpabilité et sa nature artificielle. Après la défaite, et destruction, de Dynamic-Man par les Douze, Electro fut retiré à Elizabeth Zogolowski mais les autorités découvrirent rapidement que le robot était instable s’il était contrôlé par une personne dont les ondes cérébrales n’étaient pas en phase avec Electro. Comme les Douze avaient été exposés pendant des décennies aux émissions d’Electro, dans sa recherche de Zog, ils étaient devenus capables de contrôler les systèmes d’Electro. Les autorités passèrent du coup un accord avec Laughing Mask (Dennis Burton) qui faisait face à un procès pour meurtre. En échange de sa liberté, il lui fut proposé de travailler pour le gouvernement en pilotant Electro pour effectuer des missions déterminées par les autorités. Laughing Mask accepta et Electro fut modifié afin d’intégrer des armes plus modernes, avant d’être envoyé au Moyen Orient pour travailler aux côtés de l’armée américaine.

Pouvoirs

L’alliage de fer de l’armure d’Electro le protège contre les balles, les explosions, le feu et l’acide. L’armure résiste aux pressions, jusqu’à l’équivalent d’une profondeur de plus de 700 mètres. Il était extrêmement fort, pouvant soulever initialement jusqu’à 40 tonnes et, par la suite, Zog développa un nouveau générateur qui doubla la force physique d’Electro, lui permettant de soulever désormais environ 70 tonnes. Ses pieds sont dotés de propulseurs de navigation qui lui permettent d’atteindre des vitesses supérieures à 320 kilomètres par heure aussi bien sur terre, dans l’eau et dans l’air. Les relais neuraux installés dans le cerveau cybernétique d’Electro furent modelés à partir du cerveau de son créateur afin qu’ils puissent partager le même esprit. Utilisant l’interface télépathique de la Console de contrôle d’Electro, le professeur Zog pouvait contrôler les actions d’Electro à des milliers de kilomètres de distance grâce à la technologie d’électro-ondes qui transférait directement ses pensées dans le cerveau cybernétique du robot. La Console de contrôle hébergeait également divers systèmes de secours et unité de contrôles d’entretien d’Electro. Le visage téléviseur d’Electro est équipé d’un tube à rayon cathodique qui transmet une image parfaite du visage de son opérateur ainsi qu’un technologie à ondes radio courtes qui transmettent la voix de l’opérateur. Electro était également doté d’une caméra permettant à l’opérateur de voir le voisinage immédiat d’Electro. Ses poignets contenaient des dagues rétractables, d’une longueur d’une trentaine de centimètres.


ThierryM 1201

Lire plus de fiches



Wiki de Marvel World


  • Le MCU, les films Spider-Man, les univers cinématographique X-Men vous intéresse ? Retrouvez toutes les informations sur les films, séries TV et jeux vidéo sur notre Wiki !

    Testez le Wiki de Marvel World !

Recrutement


  • Nous recherchons des traducteurs Anglais->Français bénévoles (comme nous) pouvant nous aider à traduire une quantité conséquente d'informations sur le monde Marvel.

    Contactez-nous !

    Si Marvel World vous a aidé à développer vos connaissances sur l'univers Marvel, rendez-nous la pareille et faite parti d'une tranche d'histoire de Marvel World !

Qui est en ligne ?

    Visiteur : 14
    Membre : 0