Recrutement


Nous recherchons actuellement des fans Marvel bénévoles pouvant nous aider à traduire une quantité conséquentes d'informations sur le monde Marvel. Si vous possédez un bon niveau de traduction de l'anglais vers le français et que Marvel World vous a un jour aider, il est temps de nous rendre la pareille !

Contactez-nous par e-mail sur contact@marvel-world.com dès maintenant et faite partie d'une tranche d'histoire de Marvel World !

Encyclopédie - Guerre de Troie (la) - Marvel-World.com

Encylopédie - Guerre de Troie (la)

guerre-de-troie-la_0.jpg

  • Participants clés : les Acchéens (Achille, Agamemnon, le Grand Ajax, le Petit Ajax, Calchas, Diomède, Ménélas, Nestor, Patrocle, Ulysse), les Olympiens, les Troyens (Enée, Andromaque, Cassandre, Hécube, Hector, Hélène, Pâris, Penthésilée, Priam)
  • Autres noms : The Trojan War (version anglaise)
  • Récit clé : Thor annual # 8 (novembre 1979, par Roy Thomas, Don Thompson, Maggie Thompson & John Buscema) – VF : Thor (Flash) n°9 (septembre 1984)

Histoire

Au début du douzième siècle avant l’ère chrétienne, lors mariage du roi Pélée de Phthia avec la Néréide Thêtis, la déesse de la discorde Eris (plus tard également connue sous le nom de Bellone) éprouva de la colère en constatant qu’elle n’avait pas été invitée à la cérémonie. Volant une pomme du Jardin des Hespérides qui appartenait à Héra, la reine de l’Olympe, elle y grava les mots « Pour la plus belle » et jeta la pomme au milieu de l’assemblée des dieux réunis pour les noces. Les déesses Aphrodite (Vénus), Athéna et Héra se disputèrent la pomme et quand il fut impossible de trouver un accord entre elles, elles demandèrent à Zeus, le souverain de l’Olympe, de décider à laquelle d’entre elles attribuer la pomme. Refusant de s’impliquer, il ordonna à Hermès de trouver un mortel capable de rendre pareil jugement. Hermès choisit le prince troyen exilé Pâris, qui vivait alors comme un simple berger sur le Mont Ida, pour départager les déesses. Dans ses rêves, Héra lui proposa la souveraineté sur les hommes s’il la choisissait ; Athéna lui promit les la victoire à la guerre et Vénus lui offrit l’amour de la plus belle des mortelles. Pâris choisit Vénus, suscitant alors la vengeance d’Athéna et d’Héra.

Quelques mois plus tard, Pâris se rendait à Troie, une cité indépendante sur la côte anatolienne de la Mer Egée pour y récupérer du bétail volé à son père adoptif par des soldats de la ville. Là, il fut reconnu par sa mère, Hécube, la reine de Troie, qui lui révéla qu’une prophétie avait annoncé qu’il serait la cause de la ruine de Troie, poussant son père, le roi Priam, à l’exiler parmi les bergers. Agéalos, le père adoptif de Pâris, témoigna que celui-ci était bien le bébé qu’il avait retrouvé sur la montagne avant de l’élever comme son propre fils. Cette fois, Priam et Hécube furent incapables de chasser leur fils et Pâris demeura à Troie, comme prince de la cité, aux côtés de ses nombreux frères et sœurs.

Vers la même époque, le roi Tyndare de Sparte cherchait un époux pour sa fille adoptive Hélène, fille de son épouse Léda et de Zeus. Dotée d’une incroyable beauté, Hélène était courtisée par d’innombrables souverains et princes de la Grèce. Redoutant que son choix ne conduise Sparte à la guerre avec les prétendants déçus, Tyndare consulta l’un d’eux, le roi d’Ithaque Ulysse, réputé pour son astuce et sa ruse, afin de résoudre le dilemme. Ulysse proposa de faire prêter serment à tous les prétendants, pour qu’ils s’engagent à soutenir celui qui deviendrait l’époux d’Hélène si jamais sa femme lui était arrachée Le serment fut prononcé et, en remerciements, Tyndare offrit sa nièce Pénélope en mariage à Ulysse.

Hélène épousa finalement Ménélas, qui devint l’héritier du trône de Sparte, après la mort des deux frères d’Hélène, les Dioscures Castor et Pollux, tandis que la sœur aînée d’Hélène, Clytemnestre, épousait le frère de Ménélas, Agamemnon, roi de Mycènes, la plus puissante cité grecque de l’époque. peu après, Pâris fut envoyé à Sparte pour demander le retour d’Hésione, qui avait été emmenée par Télamon, un compagnon d’Héraklès (Hercule), lors d’un précédent conflit entre ce dernier et le roi Laomédon de Troie, le père de Priam. Secrètement, le frère aîné de Pâris, Hector, espérait que les imprudences du jeune prince l’amèneraient à être tué par les Grecs, épargnant ainsi un sort funeste à Troie. Mais, grâce à l’influence de Vénus, Hélène tomba follement amoureuse de Pâris dès le premier regard et Pâris tomba amoureux de la reine de Sparte. Cherchant à fuir un mariage dont l’amour avait disparu, Hélène s’enfuit avec Pâris et, ensembles, ils regagnèrent Troie. Son honneur bafoué, Ménélas sollicita le soutien de son frère Agamemnon. Ménélas et Nestor parcoururent la Grèce pour rappeler aux autres rois leur serment – parmi lesquels les deux Ajax, Diomède, Tléopolémos et aussi Pélée, qui envoya son fils Achille è sa place. Agamemnon, nommé à la tête des armées acchéennes, déclara la guerre à Troie. Dans une tentative d’éviter une effusion de sang, Ulysse, qui avait essayé d’échapper à son serment, se rendit à Troie, pendant qu’Agamemnon rassemblait la flotte grecque à Aulis. Ulysse rencontra Priam, lui demandant de rendre Hélène mais celle-ci avait sollicité l’asile auprès du vieux roi et celui-ci refusa de revenir sur sa parole. Le conflit était désormais inévitable.

Après avoir du sacrifier sa propre fille Iphigénie pour apaiser la déesse Artémis, Agamemnon mena la flotte sur les côtes anatoliennes. Après une première escarmouche en Mysie, les Acchéens arrivèrent devant Troie, mettant le siège devant les immenses murailles de la cté. Lors du débarquement, Protésilas, le premier à poser le pied sur le sol troyen fut tué par Hector, fils aîné de Priam et le plus grand guerrier de Troie. Le roi de Colone, Cycnos, allié de Troie, profita des funérailles de Protésilas pour lancer un assaut contre le camp acchéen encore en formation Pris par surprise, ceux-ci reculèrent jusqu’au moment où Achille et ses Myrmidons se lancèrent dans la bataille. Le fougueux Achille tua lui-même Protésilas, mettant un terme à l’attaque. Mais les Acchéens furent incapables de franchir les murailles et le siège s’avéra compliqué du fait du soutien de plusieurs autres cités de la région, tributaires de Troie, qui continuaient à approvisionner la ville assiégée. Aussi, les Grecs commencèrent à attaquer et piller ses cités ; à Lyrnessos, Achille s’empara de Briséis, tandis qu’Agamemnon obtenait Chryséis lors du sac de Thèbes. Cependant, la peste ne tarda pas à frapper le camp des Grecs ; Calchas, le devin acchéen, révéla à Agamemnon et aux Grecs que l’épidémie était une punition d’Apollon suite au refus d’Agamemnon de restituer Chryséis à son père Chrysès, un prêtre du dieu de la lumière. Contraint de céder, Agamemnon réclama un autre butin et, pour humilier Achille dont il était jaloux des prouesses guerrières, revendiqua Briséis. Fou furieux, Achille décida de se retirer sous sa tente, jurant de ne pas revenir au combat tant que son honneur ne serait pas lavé.

Privé d’Achille et des Myrmidons, les Acchéens se retrouvèrent sur la défensive face aux Troyens qui reprirent courage en apprenant la nouvelle. C’est alors que deux dieux d’Asgard, Thor Odinson et son frère adoptif Loki Laufeyson, se retrouvèrent à cette époque après avoir pénétré une grotte oubliée d’Asgard, perdant tous leurs souvenirs en émergeant dans le passé de la Terre. Séparé de son frère, Thor rencontra Enée, un prince de la famille royale troyenne et fils de Vénus, avec lequel il se lia d’amitié, après l’avoir protégé contre un sanglier sauvage, et le suivit à Troie. C’est là que Thor assista au duel entre Ménélas et Pâris, destiné à régler le conflit de manière définitive mais alors que Ménélas était sur le point de remporter la victoire, Vénus intervint, protégeant Pâris et lui permettant de s’échapper. Acceptant cependant la défaite de son fils, Priam envisagea alors de rendre Hélène aux Grecs pour mettre un terme à la guerre. Ce faisant, bien que dissimulée aux yeux de mortels, Vénus fut aperçue par Thor qui en retrouva la mémoire et suivit la déesse jusque sur l’Olympe où il put s’entretenir avec Zeus. De son côté, Athéna refusait de voir Troie s’en sortir par un simple accord et elle poussa le Troyen Pandare à décocher une flèche sur Ménélas durant les discussions, mettant un terme à la trêve entre les combattants. Aussitôt, la guerre reprit de plus belle et, cette fois, les dieux se mêlèrent des combats.

Enée et Pandare se lancèrent dans la bataille mais Diomède tua Pandare, avant de menacer Enée d’un énorme rocher, le blessant à la cuisse. Vénus vint au secours de son fils mais fut elle-même blessée par Diomède ; fuyant, la déesse alla solliciter le soutien de son amant, le dieu de la guerre Arès. Enée fut sauvé par Thor, qui repoussa Diomède, avant de ramener le prince troyen en sécurité derrière les murailles de Troie. Emu par son nouvel ami, Thor rejoignit lui-même le champ de bataille sous l’apparence d’Enée, pendant que Diomède, soutenu par Athéna, faisait face à Arès, qu’il réussit à blesser à son tour, poussant le dieu de la guerre à battre en retraite. Poussé par Héra et Athéna, Zeus convoqua Thor devant lui, pour lui interdire de se mêler de la guerre. Quand Thor refusa de céder, Zeus l’attaque et les deux dieux entamèrent un long duel au sommet du Mont Ida. Pendant leur affrontement qui dura plusieurs semaines, Acchéens et Troyens continuaient à se battre. Quand la flotte des Acchéens fut menacée d’être brûlée par les Troyens, Ulysse, Nestor et Phénix, l’un des instructeurs d’Achille, vinrent le supplier de reprendre les armes ; leur plaidoirie n’émut pas le Myrmidon mais son meilleur ami, Patrocle, ému par les malheurs des siens, obtint la permission d’Achille de porter ses armes, contre la promesse de ne pas affronter Hector. La supercherie fonctionna mais, emporté par la rage de la bataille, Patrocle se lança sur les traces d’Hector et fut tué par ce dernier, qui s’empara des armes d’Achille.

Cette seconde humiliation et le chagrin causé par la mort de Patrocle décida Achille à reprendre le combat, malgré les avertissements de sa mère. Voyant que son fils ne renoncerait, Thêtis lui fit forger de nouvelles armes par Héphaïstos et Achille attaqua de nouveau les Troyens, tuant plusieurs d’entre eux, avant de faire face à Hector. Après l’avoir défié, Achille, soutenu par Athéna, le tua, avant de traîner sa dépouille autour des murailles de Troie, avant de le ramener dans le camp des Acchéens. Secrètement, le vieux Priam se rendit alors dans la tente d’Achille, le suppliant de lui rendre le corps de son fils pour lui accorder des funérailles dignes de lui. Suivant les conseils de sa mère qui relayaient le mécontentement des dieux envers le comportement d’Achille, celui-ci céda et restitua le corps d’Hector à Priam. Les Troyens se virent renforcés par les Amazones de la reine Penthésilée et les Ethiopiens du roi Memnon. Achille triompha de Penthésilée, avant de tomber amoureux d’elle en voyant son cadavre puis il vengea Antiloque, le fils de Nestor, tué par Memnon en protégeant son père. Mais, finalement, Pâris tua Achille en le frappant à son talon droit, le seul endroit vulnérable de son corps ; à son tour, Pâris fut tué par Philoctète, un archer qui avait hérité des flèches d’Héraklès.

guerre-de-troie-la_1.jpgFinalement, alors qu’il était sur le point de vaincre et de tuer Thor, Zeus réalisa qu’il menaçait ainsi ses accords avec Asgard et Odin Borson, retenant sa main mais exigea du dieu du tonnerre d’Asgard qu’il cesse d’interférer avec les mortels. Thor regagna Troie pour faire ses adieux à Enée mais découvrit avec effroi que Loki avait instillé à Ulysse l’idée d’un gigantesque cheval de bois pour infiltrer Troie. Simulant leur départ, les Acchéens laissèrent le cheval de bois derrière eux ; fous de joie, et malgré les avertissements de Cassandre, une fille de Priam, les Troyens décidèrent de ramener le cheval dans leur cité pour célébrer leur victoire, abattant une partie de leur muraille pour le faire passer. Mais le cheval abritait un groupe de Grecs, parmi lesquels Ulysse, Ménélas et Néoptolème, et, la nuit tombée, ils sortirent du cheval et comme la nuit était venue, les Acchéens cachés sortirent et avertirent leurs compagnons par des signaux lumineux pour les inciter à attaquer, la ville étant maintenant ouverte. Alors que les Acchéens mettaient Troie à sac, grâce au Cheval de Troie, Thor et Loki regagnaient leur époque. Les Acchéens massacrèrent et pillèrent Troie, se vengeant du long siège ; la famille royale troyenne fut exterminée ou asservie, Priam étant tué par Néoptolème, et Hélène, reprise, repartit finalement avec Ménélas.

Agamemnon

guerre-de-troie-la_2.jpgAgamemnon appartenait à la famille des Atrides par son père Atrée de Mycènes, lui-même fils de Pélops et petit-fils de Tantale, et était aussi le petit-fils du roi Catrée de Crête par sa mère Érope. Héritant de la malédiction lancée par les dieux sur son père pour les meurtres de ses neveux, Agamemnon et son frère Ménélas vécurent en exil de Mycènes pendant leurs jeunes années, jusqu’au jour où ils obtinrent le soutien du roi Tyndare de Sparte, qui leur offrit ses deux filles, Clytemnestre et Hélène, en mariage. Soutenus par Tyndare, les deux frères reprirent Mycènes à leur cousin Tantale (un homonyme de leur ancêtre), dont Agamemnon devenait le roi tandis que Ménélas était promis à monter sur le trône de Sparte pour succéder à son beau-père. Quand Hélène fut enlevée par Pâris, Agamemnon y vit une opportunité pour piller Troie et, ainsi, acquérir d’immenses richesses. Quand la flotte des Acchéens fut incapable de prendre la mer à cause d’une complète absence de vent, Agamemnon consulta le devin Calchas qui lui annonça que la déesse Artémis avait été offensée par ses prétentions à être un meilleur chasseur que la déesse et qu’il convenait d’apaiser celle-ci par le sacrifice de la propre fille du roi, Iphigénie. Agamemnon céda, faisant venir sa fille à Aulis, où la flotte était réunie, sous le fallacieux prétexte d’épouser Achille. Agamemnon était sur le point d’égorger sa fille sur l’autel quand Artémis intervint, remplaçant par une biche la jeune fille, qu’elle emmena en Tauride. La flotte fut partir et Agamemnon mena les Acchéens lors du siège de Troie, où il fut responsable du retrait provisoire d’Achille du champ de bataille après l’avoir offensé. A Mycènes, Clytemnestre, furieuse de la disparition de sa fille, prit Egisthe, un cousin d’Agamemnon qui revendiquait le trône de Mycènes pour son compte. A peine fut-il revenu à Mycènes qu Agamemnon fut assassiné, de même que la Troyenne Cassandre, devenue l’esclave d’Agamemnon lors du sac de Troie.

Cassandre

guerre-de-troie-la_3.jpgFille du roi Priam et de la reine Hécube de Troie, Cassandre suscita l’amour du dieu Apollon qui lui promit le don de prophétie en échange de leurs futurs ébats. Mais, quand Cassandre se refusa finalement à lui, le dieu la punit en faisant en sorte que personne ne croirait jamais une seule de ses prophéties après l’avoir crue une première fois. Lors de la naissance de son frère Pâris, Cassandre eut une vision et comprit qu’il serait responsable de la chute de Troie ; elle put convaincre sa famille et le jeune prince fut abandonné sur le Mont Ida pour préserver la cité. Plusieurs années après, quand Pâris revint, Cassandre s’efforça de prévenir du danger mais, désormais, plus personne ne la croyait. Aussi, quand elle prophétisa que le cheval de Troie ne devait pas être conduit à Troie, les Troyens ignorèrent ses avertissements, ce qui conduisit à la chute de la ville. Elle fut capturée, durant le pillage, par le roi Agamemnon, qui en fit son esclave et eut deux enfants d’elle, Télédamos et Pélops. Sur le trajet du retour, elle avertit Agamemnon de la prochaine trahison de son épouse Clytemnestre mais fut, là aussi, ignorée par le roi victorieux, qui fut effectivement assassiné par son épouse et l’amant de celle-ci, Egisthe, le jour même de son retour. Les meurtriers tuèrent ensuite Cassandre et ses deux enfants.

Diomède

guerre-de-troie-la_4.jpgFils de Tydée, roi d’Argolide, Diomède était encore enfant quand son père trouva la mort devant les murailles de Thèbes, lors de l’expédition des Sept contre Thèbes. Devenu adulte, Diomède rejoignit les fils des autres participants pour venger son père, les Epigones. Ceux-ci lavèrent l’honneur de leurs pères en prenant Thèbes puis Diomède alla faire la guerre en Etolie, avant de rejoindre les Acchéens réunis par Agamemnon et Ménélas pour faire le siège de Troie. L’un des plus jeunes et féroces guerriers de la Grèce, Diomède se caractérisa par sa violence durant les combats, surpassé seulement dans ses prouesses par Achille. Protégé d’Athéna, il blessa Vénus puis Arès, et affronta Pandare et Enée, tuant le premier et blessant le second. Furieuse de l’humiliation infligée, Vénus poussa l’épouse de Diomède à prendre un amant, Cométès, l’un des fils des Epigones. A son retour, Diomède fut chassé d’Argolide par Cométès, trouvant refuge dans un temple d’Héra, avant de fonder une nouvelle cité en Apulie. C’est là qu’il trouva la mort lors d’une chasse, tué par le roi Daunos, qui l’avait accueilli en Grande Grèce.

Hector

guerre-de-troie-la_5.jpgFils aîné de Priam et Hécube, les souverains de Troie durant la guerre, il était l’héritier désigné de son père et le plus grand guerrier de Troie. Egalement généreux et pieux, il était l’époux d’Andromaque et le père du prince Astyanax. A plusieurs reprises, il tenta de convaincre son frère Pâris de restituer Hélène aux Grecs dans l’espoir de trouver une issue pacifique au conflit mais, face aux refus répétés de son frère, il prit la tête des armées troyennes pour combattre les assiégeants. Bien qu’informé par une prophétie que celui qui tuerait Achille trouverait lui-même la mort trois jours plus tard, Hector n’hésita pas à chercher le Myrmidon sur le champ de bataille. C’est ainsi qu’il prit Patrocle, revêtu des armes d’Achille, pour ce dernier et le tua en duel. Cette mort poussa Achille à retourner sur le champ de bataille et affronter Hector, qu’il tua en duel, avant de profaner son cadavre en le tirant derrière son chariot tout autour des murailles de Troie. Le roi Priam put cependant obtenir d’Achille la restitution du corps de son fils pour lui accorder les funérailles que le défunt héros méritait. Plus tard, Andromaque fut capturée et asservie par Néoptolème, le fils d’Achille, qui en fit sa concubine après avoir assassiné l’enfant Astyanax en le jetant du haut des murailles de Troie. Plus tard, il épousa Hermione, fille de Ménélas et Hélène, redonnant sa liberté à Andromaque qui épousa son beau-frère Hélénos.

Ménélas

guerre-de-troie-la_6.jpgFils cadet d’Atrée de Mycènes, Ménélas portait comme son frère Agamemnon la malédiction divine lancée sur leur père. Ménélas fut choisi par le roi Tyndare de Sparte pour devenir l’époux de sa fille Hélène et fit de lui son héritier après la mort de ses deux fils, les Dioscures Castor et Pollux. Quand Pâris emmena Hélène à Troie, Ménélas sollicita son frère Agamemnon pour le venger et ce dernier saisit l’occasion pour déclencher la guerre avec Troie. Après plusieurs années de siège, Ménélas affronta Pâris en duel, lors d’une trêve entre Troyens et Acchéens, afin de résoudre par ce duel le conflit entre les belligérants. Ménélas prit rapidement le dessus et s’apprêtait à ramener un Pâris vaincu au camp des Acchéens quand Vénus, protectrice de Pâris depuis son jugement, s’arrangea pour que ce dernier échappe à Ménélas et regagne alors Troie. Peu après, la trêve était brisée et les combats reprirent. Ménélas fit partie des Acchéens cachés dans le cheval de Troie et qui déclenchèrent le sac de la ville ; il tua Deiphobe, un autre fils de Priam, devenu le nouveau compagnon d’Hélène après la mort de Pâris quelques temps auparavant. Initialement, Ménélas envisagea de tuer Hélène mais céda à la beauté de sa femme et la ramena avec lui à Sparte, après avoir échoué en Egypte lors d’une tempête en mer et les deux époux vécurent en paix, profitant des richesses gagnées à Troie. Il y reçut la visite de Télémaque, à la recherche de son père Ulysse et mourut paisiblement par la suite.

Pandare

guerre-de-troie-la_7.jpgFils du roi Lycaon de Lycée, Pandare était un archer réputé, qui rejoignit les armées troyennes lors de la guerre contre les Acchéens. Durant la trêve établie entre les Troyens et les Acchéens, Pandare fut poussé par Athéna, qui souhaitait la reprise des combats, à décocher une flèche sur Ménélas ; son action mit un terme immédiat à la trêve et Pandare accompagna Enée sur le champ de bataille. Il y fut rapidement tué par Diomède.

Pâris

guerre-de-troie-la_8.jpgPlus jeune fils du roi Priam et de la reine Hécube de Troie, sa naissance suscita un rêve à sa mère, où elle donnait naissance à un brandon enflammé qui incendia Troie. Les prêtres et Cassandre, fille d’Hécube, en conclurent que Pâris serait la cause de la destruction de Troie ; le jeune enfant fut alors abandonné sur le Mont Ida pour y trouver la mort mais le bébé fut retrouvé par le berger Agélaos qui l’éleva comme son fils. Pâris y épousa la nymphe Œnone, qui lui prédit qu’il serait blessé un jour au combat et qu’elle seule pourrait le soigner. Pâris vivait sur le Mont Ida quand Hermès vint le trouver pour lui demander d’attribuer la Pomme de la discorde à la plus belle des déesses. Sollicité successivement par Héra, Athéna et Vénus, Pâris choisit cette dernière, contre la promesse d’être aimé de la plus belle femme du monde. Peu après, des soldats troyens emmenèrent le troupeau dAgélaos à Troie et Pâris s’y rendit pour récupérer le bétail. Sur place, il fut reconnu par sa mère et Cassandre et accueillit au sein de la famille royale, en dépit de l’ancienne prophétie. Gardant en tête celle-ci, son frère Hector convainquit Priam d’envoyer Pâris à Sparte pour des négociations avec les Grecs, espérant secrètement que Pâris y trouverait la mort ; mais, au lieu de cela, Pâris rencontra Hélène, épouse de Ménélas, le roi de Sparte, et, tombés follement amoureux l’un de l’autre, ils s’enfuirent pour Troie, déclenchant la guerre avec les Acchéens quand ils refusèrent le retour d’Hélène auprès de son époux légitime. Redoutable archer, Pâris était en revanche un combattant médiocre au corps à corps et, quand il fut affronter Ménélas en duel pour régler le conflit, il fut rapidement vaincu, avant d’être sauvé par Vénus qui le ramena à Troie. Peu après, les combats reprirent et Hector fut tué par Achille, privant Troie de son meilleur guerrier. Peu après, avec l’aide d’Apollon ou de Vénus, Pâris réussit à décocher une flèche dans le talon d’Achille, la seule vulnérabilité du Myrmidon. Trois plus tard, conformément à une autre prophétie, Pâris fut lui-même mortellement blessé par Philoctète, un autre archer. Ramené, agonisant, sur le Mont Ida pour y être guéri par Œnone, il essuya le refus de sa première femme, dont le cœur avait été brisé quand il l’avait abandonnée au profit d’Hélène et mourut.

Patrocle

guerre-de-troie-la_9.jpgFils de l’Argonaute Ménœtios et de Sthénélé, Patrocle fut envoyé par son père à la cour de Pélée, cousin de son père, où il rencontra et se lia d’amitié avec Achille des Myrmidons, tous deux instruits par le Centaure Chiron. Présent lors de l’ambassade de Nestor pour réunir les princes acchéens, Patrocle suivit son ami, recevant de son père le conseil d’aider Achille à garder le contrôle de ses colères. Quand Achille se retira du combat après une dispute avec Agamemnon, Patrocle tenta à plusieurs reprises de convaincre son ami de renoncer à la colère, en vain. Quand les Acchéens vinrent supplier Achille de reprendre les armes, Patrocle fut de nouveau incapable d’apaiser son ami mais put cependant le convaincre de lui prêter ses armes afin de se faire passer sur lui sur le champ de bataille. Mais, la ruse de Patrocle marcha trop bien et Hector, croyant avoir affaire à Achille, l’attaqua et le tua. Cette mort incita Achille à retourner au combat, tuant bientôt Hector lui-même pour venger son ami. Des siècles plus tard, Patrocle, réincarné, se battit aux côtés des Olympiens contre le dieu japonais Amatsu Mikaboshi et ses hordes démoniaques.

Philoctète

guerre-de-troie-la_10.jpgPhiloctète était le fils de l’Argonaute Péas, un proche ami d’Héraklès. Durant son agonie, Héraklès offrit son arc et ses flèches, qui avaient été trempées dans le sang empoisonné de l’Hydre de Lerne, à Péas, lui demandant de les dissimuler à tous. Plus tard, Philoctète hérita du secret de l’emplacement des flèches. Une prophétie ayant annoncé que ces flèches seraient indispensables pour s’emparer de Troie, les Acchéens vinrent trouver Philoctète pour qu’il leur offre les armes. Tiraillé entre le respect de son serment et son désir de ne pas porter préjudice aux Acchéens, Philoctète hésita longtemps mais finit par leur indiquer la sépulture d’Héraklès et avoua avoir les flèches en sa possession et accepta d’accompagner les Acchéens. A cause du serment violé, une des flèches tomba, durant le trajet vers Troie, sur son pied, qui s’infecta rapidement, créant un ulcère nauséabond. L’odeur était telle qu’à la demande d’Ulysse, Philoctète fut abandonné sur l’île de Lemnos, où il souffrit de longues années, de sa blessure et de l’isolement imposé par la puanteur de son ulcère. Finalement soigné par Machaon, fils du dieu Asclépios, Philoctète fut ramené dans l’armée acchéenne par Diomède qui dut le dissuader de tuer Ulysse pour se venger de son abandon. Après la mort d’Achille par les flèches du Pâris, Philoctète affronta le prince troyen en duel et le perça de trois flèches empoisonnées avant que Pâris ne puisse lui en décocher une seule, mourant à son tour du poison de l’Hydre. La guerre achevée, Philoctète se rendit en Grande Grèce où il fonda la ville de Pétilie en Calabre, et mourut quelques années plus tard.


Priam

guerre-de-troie-la_11.jpgBaptisé à l’origine Podarcès, Priam était le fils et successeur du roi Laomédon de Troie. Alors qu’il était encore un enfant, il monta sur le trône grâce à Héraklès, qui renversa Laomédon pour les torts que le roi troyen avait commis à son égard. Devenu adulte, il épousa la princesse Hécube de Lydie, avec laquelle il eut de nombreux enfants, régnant sur une cité prospère et puissante, souvent harcelée par les Amazones avant de conclure une alliance avec elles. Cependant, quand son épouse se retrouva enceinte de Pâris, Priam fut averti par un songe prophétique d’Hécube que son dernier né serait la cause de la ruine de Troie. Aussi, Priam décida d’abandonner le bébé sur le Mont Ida pour qu’il y trouve la mort mais l’enfant fut découvert et élevé par un berger. Devenu adulte, Pâris regagna Troie où il fut reconnu et intégra alors la famille royale de Troie. Lorsque Pâris enleva Hélène de Sparte et l’emmena à Troie, Priam dut lui accorder asile par respect des traditions troyennes. Cet enlèvement conduisit à la guerre entre Troie et les souverains de la Grèce, qui vinrent assiéger la cité. La guerre coûta de nombreux fils à Priam et notamment son fils aîné Hector, tué par Achille, venu venger la mort de son ami Patrocle. Quand Achille, dans sa colère, profana le cadavre d’Hector, Priam se rendit secrètement dans la tente du Myrmidon et supplia ce dernier de lui rendre le corps de son fils pour lui accorder de dignes funérailles. Emu par l’amour paternel du vieil homme, Achille le laissa repartir avec le corps d’Hector. Puis, il perdit Pâris, tué par l’archer Philoctète. Quand les Acchéens quittèrent la plage, laissant derrière eux un immense cheval en bois, Priam ignora les avertissements de sa fille Cassandre et ordonna aux Troyens d’emmener le cheval à l’intérieur de Troie, faisant abattre une partie de la muraille pour qu’il puisse passer. Le cheval s’avéra être une ruse des Grecs, dont un contingent était caché dans le cheval, sortant à la nuit et faisant appel aux autres guerriers grecs pour venir piller la cité désormais ouverte. Désespéré, Priam se réfugia dans un temple, se prosternant devant une statue de Zeus ; c’est là que Néoptolème, le fils d’Achille, le découvrit et le tua de son épée, sans considération pour le vieil homme.



ThierryM 495

Lire plus de fiches



Wiki de Marvel World


  • Le MCU, les films Spider-Man, les univers cinématographique X-Men vous intéresse ? Retrouvez toutes les informations sur les films, séries TV et jeux vidéo sur notre Wiki !

    Testez le Wiki de Marvel World !

Recrutement


  • Nous recherchons des traducteurs Anglais->Français bénévoles (comme nous) pouvant nous aider à traduire une quantité conséquentes d'informations sur le monde Marvel.

    Contactez-nous !

    Si Marvel World vous a aider à développer vos connaissances sur l'univers Marvel, rendez-nous la pareille et faite partie d'une tranche d'histoire de Marvel World !

Qui est en ligne ?

    Visiteur : 31
    Membre : 0