Le Père Noël arrive chez Series-Stores.fr



Series-Store.fr, boutique en ligne spécialiste des la vente de produits dérivés de séries TV et films vous propose une collection de 5 mugs Marvel mettant à l'honneur vos héros préférés.

Hulk, Captain America, Iron Man, Deadpool et les Avengers vous attendent dans ce concours ! Tentez dès maintenant de remportez l'un d'eux en participant à notre concours sur Marvel World !

Cliquez ici pour participer au concours !

Encyclopédie - Stacy, Gwendolyne - Marvel-World.com

Encylopédie - Stacy, Gwendolyne

stacy-gwendolyne_0.jpg

  • Véritable nom : Gwendolyne « Gwen » Stacy
  • Profession : Etudiante, mannequin
  • Statut légal : Citoyenne des Etats-Unis, sans casier judiciaire, légalement décédée
  • Identité : Publiquement connue
  • Autres identités : Gwendy
  • Lieu de naissance : Inconnu (probablement New York, Etats-Unis)
  • Situation de famille : Célibataire
  • Parents connus : George Stacy (père, décédé), Helen Stacy (mère, décédée), Arthur Stacy (oncle), Nancy Jean Stacy (tante par alliance), Jill Stacy (cousine), Paul Stacy (cousin), Gabriel Stacy (le Bouffon gris, fils), Sarah Stacy (fille) ; Gwen Miles et d’autres clones de Gwen Stacy (clones, certains décédés)
  • Appartenance à un groupe : Aucun
  • Base d’opérations : Actuellement aucune, autrefois New York (New York, Etats-Unis)
  • Première apparition : VO : Amazing Spider-Man (vol.1) # 31 (décembre 1965, par Stan Lee & Steve Ditko) – VF : Strange n°29 (mai 1972)
  • Taille : 1m70
  • Poids : 58 kg
  • Yeux : Bleus
  • Cheveux : Blonds

Histoire

Gwendolyne « Gwen Stacy » demeure le premier et véritable amour de Peter Parker, le héros costumé nommé Spider-Man. Elle est également la fille unique du capitaine de police George Stacy, l’un des rares hommes à avoir découvert, par ses propres moyens, l’identité secrète du héros. Après la mort de son oncle Ben Parker, aucune mort n’a autant eu d’impact sur la vie de Spider-Man.

Gwen Stacy grandit à New York, grandissant en étant proche de ses cousins Jill et Paul Stacy, les enfants de son oncle Arthur et sa tante Nancy. Gwen Stacy fut inscrite au Standard High School durant son adolescence, où elle devint vite connue comme la « reine du beauté » du lycée ; là, elle se lia d’amitié avec Harry Osborn, fils de l’industriel Norman Osborn. A une époque indéterminée avant son entrée à l’université, ses cousins quittèrent les Etats-Unis pour s’installer à Londres et elle perdit également sa mère, Helen Stacy. Ensembles, Gwen et Harry Osborn s’inscrivirent, après le lycée, à l’Empire State University (ESU) de New York, dans la filière de biochimie de l’université, où elle et Osborn rencontrèrent rapidement Flash Thompson et Peter Parker, tous les deux d’anciens élèves du lycée de Midtown High, entre autres durant les cours du professeur Miles Warren. Gwen, avec Osborn, se lièrent rapidement d’amitié avec l’athlétique Thompson. Bien qu’ils eurent été rivaux et en mauvais termes durant le lycée, Thompson décida de présenter ses nouveaux amis à Parker. Cependant, à l’époque, celui-ci était préoccupé à la fois par ses activités en tant que Spider-Man et une mystérieuse maladie affectant sa tante, May Parker, ce qui l’amena à ignorer, sans même s’en rendre compte, les invitations du trio. Cette situation entraîna un sentiment mitigé chez Gwen ; bien qu’elle apprécia Parker, les rebuffades dont elle et ses deux amis furent victimes, si peu habituelles pour la séduisante jeune fille lui donnèrent l’impression qu’il se moquait d’elle ou l’insultait. Thompson et Osborn prirent également mal la réaction de Parker, ce qui les conduisit à faire de lui, à nouveau, leur souffre-douleur à l’université. Malgré cela, les impressions de Gwen ne changèrent pas, se sentant attirée par le jeune homme tout en se méfiant de son attitude. Cependant, le malentendu fut finalement dissipé et Parker s’intégra peu à peu au groupe. Quand il eut vaincu pour la première fois le Bouffon vert, Parker se sentit soulagé d’un poids et, quelques temps après, arriva à l’ESU sur une moto qu’il venait de s’acheter, puis leur présenta Mary-Jane Watson, une amie présentée par sa tante. Gwen fut surprise du changement manifeste d’attitude de Parker et ce fut le déclencher d’une profonde passion amoureuse pour le jeune homme, principalement motivée par l’attrait de la jeune femme pour l’intelligence de son condisciple et leur capacité à discuter de leurs matières préférées, là où Osborn demeurait essentiellement un fils de riche et Thompson un sportif prompt à s’amuser et moins studieux, Parker était un étudiant sérieux, réfléchi et travailleur.

stacy-gwendolyne_1.jpgCependant, les débuts de leur relation furent houleux, Gwen devant lutter avec Mary-Jane Watson pour l’affection de Parker. Il est plus que probable que l’intérêt non caché du jeune homme pour la rouquine ne fit qu’accroître l’envie de Gwen de le séduire, ce que confirme la manifeste jalousie dont elle fit initialement preuve à l’égard de sa rivale. En fait, par dépit, Gwen décida de sortir avec Harry, afin de provoquer, à son tour, la jalousie de Parker et flirta aussi avec Thompson ; cette proximité entre Gwen et ce dernier devait d’ailleurs, par la suite, provoquer aussi bien la jalousie que l’inquiétude de Parker vis à vis de cette relation. Toutefois, le caractère fantasque de Watson était trop décalé pour un Parker plus enclin au calme et lui et Gwen entamèrent une relation amoureuse, admettant chacun la force des sentiments qu’ils ressentaient l’un envers l’autre, sans pour autant sortir ensembles immédiatement. En parallèle, Gwen allait croiser Spider-Man lors d’un affrontement de ce dernier avec Kraven le Chasseur (Sergei Kravinoff), ignorant qu’elle voyait là l’homme qu’elle aimait sous un costume bien différent. C’est après cet incident que Parker se décida à inviter Gwen pour l’accompagner à une exposition scientifique pour laquelle le professeur Warren lui avait donné des tickets d’entrée. A partir de là, Gwen et Parker commencèrent à sortir ensembles officiellement, même si Gwen et Mary Jane tentèrent brièvement de rivaliser pour sortir avec Parker mais, finalement, Mary Jane décida de sortir avec Harry. Plus tard, Parker perdit quelques temps la mémoire, lors d’un affrontement comme Spider-Man avec le Dr Octopus (Otto Octavius), et il disparut, laissant Gwen dans un profond état de désarroi. L’ampleur des sentiments de Gwen envers Parker se révéla alors pleinement, s’illustrant lors de la réapparition de Parker quand Gwen se jeta dans ses bras, éclatant en sanglots à la joie de le retrouver. Les relations entre eux furent cependant toujours marquées par une certaine tension : à cause de ses activités de héros, Parker manquait régulièrement leur rendez-vous, n’offrant que piètres excuses comme explications. Gwen était chaque fois blessée par les mystérieuses disparitions de Parker, ayant l’impression qu’il n’était jamais là pour elle. Cependant, malgré cela, le père de Gwen approuvait en son for intérieur cette relation ; l’un des rares policiers à respecter et apprécier Spider-Man, le fait qu’il eut finalement découvert la double identité du jeune homme ne put que le conduire dans cette voie. Secrètement, leur professeur commun, Miles Warren, tomba également amoureux de Gwen et réussit à obtenir des échantillons de cellule de la jeune et d’autres étudiants, dont Peter Parker, à partir desquels il se lança dans des expériences de clonage.

stacy-gwendolyne_2.jpgGwen se retrouva de nouveau face à face avec Spider-Man, brièvement amnésique et manipulé par le Dr Octopus, quand celui-ci fut accusé d’avoir enlevé Peter Parker, provoquant la colère de la jeune femme. Parker finit par réapparaître et Gwen fut naturellement soulagée, même si elle demeura méfiante envers le héros masqué. Par la suite, le Caïd (Wilson Fisk) fit subir un lavage de cerveau à George Stacy, l’obligeant alors à voler des documents de la police. Initialement, une bagarre éclata entre Parker et George Stacy, sous les yeux de Gwen, qui mit alors un terme à leur relation, convaincue que Parker avait attaqué son père. Parker put faire innocenter le capitaine en retraite grâce à ses photos, dévoilant le rôle du Caïd. Celui-ci enleva alors les Stacy ; sous son identité de Spider-Man, Parker alla libérer Gwen et son père, bénéficiant d’ailleurs de l’aide de Norman Osborn (le père de Harry et également le criminel appelé le Bouffon vert, même si, à l’époque, Osborn avait tout oublié sa propre double identité). Gwen était à présent admirative de Spider-Man mais ne voulait plus entendre parler de Peter Parker. Peu de temps après, elle rendit visite à Norman Osborn pour le remercier d’avoir contribué à sauver la vie de son père et la sienne. Elle le trouva aussi déprimé que charismatique, éprouvant à la fois de la compassion et une attirance envers lui. Une très éphémère liaison entre eux s’en suivit, qui devait conduire Gwen à se retrouver enceinte de jumeaux.

stacy-gwendolyne_8.jpgPendant cette courte séparation entre Gwen et Parker, le capitaine George Stacy récupéra pleinement de son lavage de cerveau et expliqua à sa fille la manière dont Parker avait en réalité tenté de lui venir en aide. Les deux jeunes gens se réconcilièrent et Gwen décida de ne pas parler de sa liaison avec Osborn à Parker. Bien que Spider-Man vint une nouvelle fois en aide aux Stacy, sauvant le capitaine en retraite de prisonniers évadés qui l’avaient pris en otage, la double vie de Parker commença à dégrader sa relation avec Gwen. Celle-ci connut une frustration croissante suite aux disparitions répétées de Parker et au secret dont il entourait ces dernières. S’interrogeant elle-même sur le courage de Parker, elle frappa en une occasion un autre étudiant de l’ESU qui accusait Parker d’être un lâche pour son absence lors d’une manifestation étudiante. Peu après, Parker crut à tort que Gwen l’avait quitté au profit de Thompson mais Gwen cherchait seulement conseil et réconfort auprès de Thompson pour comprendre le comportement mystérieux de Parker. Plus tard, Parker utilisa secrètement sa force surhumaine pour sauver Gwen d’un camion dont le chauffeur avait perdu le contrôle. Le capitaine Stacy suspectait un lien entre Spider-Man et Parker, qui réussissait régulièrement à prendre des photos du héros en pleine action pour le Daily Bugle. Quand Gwen et son père interrogèrent Parker dans son appartement, Parker s’excusa quelques instants, s’enfermant dans sa chambre de développement de photo pour réapparaître à travers la fenêtre comme Spider-Man, prétendant que Parker lui devait une part des gains obtenus en vendant des photographies de lui-même. Bien que Gwen se sentit soulagée avec cette explication de l’étrange comportement de Parker, elle se mit à craindre que les risques pris par son ami étaient trop grands et insista pour qu’il mette un terme à sa supposée association avec le tisseur. Peu de temps après, alors qu’il délirait à cause d’une mauvaise grippe, Parker confessa devant les Stacy et d’autres amis qu’il était Spider-Man. Dès qu’il eut récupéré, Spider-Man demande à son allié le Rôdeur (Hobie Brown) d’apparaître habillé en Spider-Man en même temps que Peter Parker. Gwen crut à la supercherie mais son père ne fut apparemment pas trompé aussi aisément.

Tragiquement, George Stacy fut mortellement blessé en protégeant un enfant innocent lors d’une bataille entre Spider-Man et le Dr Octopus. L’appelant Peter, George Stacy demanda à Spider-Man de prendre soin de Gwen, puis mourut dans ses bras. Une Gwen endeuillée reprocha au héros la mort de son père. Parker se fit discret pendant que Gwen laissait libre cours à sa colère contre son alter ego. Avec Gwen à la recherche d’un candidat défendant une politique dure contre les criminels pour faire livrer Spider-Man à la justice, un candidat corrompu à la vison morale étriquée au poste de procureur général de New York, Sam Bullit, recueillit l’appui de Gwen, certain que le soutien de la fille du défunt policier lui permettrait de rallier les votes plus libéraux. Peu après, Spider-Man et Iceberg (Bobby Drake) révélèrent au grand jour les tentatives de Bullit de faire assassiner l’éditeur du Bugle Joe Robertson, ce qui conduisit à l’arrestation du candidat.

stacy-gwendolyne_3.jpgAvec son existence sens dessus dessous et n’ayant plus de famille à New York, Gwen accepta l’invitation de son oncle Arthur et de sa tante Nancy de venir vivre avec eux à Londres. Incapable de trouver le moyen de convaincre Gwen de rester, sachant qu’elle finirait par découvrir sa double identité, Parker laissa Gwen partir, tandis que la jeune femme espérait en silence que Peter finirait par lui demander de l’épouser. Incapable de supporter cette séparation, Parker ne tarda pas à se rendre à Londres à son tour, profitant d’une mission pour le Bugle, espérant convaincre Gwen de revenir avec lui ; mais une apparition de Spider-Man fit la une des journaux et Parker rentra chez lui, craignant qu’un lien trop évident puisse être fait en lui et le tisseur. En dépit de cette tentative ratée de voir Gwen, les actions héroïques de Spider-Man convainquirent Arthur Stacy que Spider-Man ne pouvait pas être le responsable de la mort de son frère. Ecoutant son oncle, et réalisant qu’elle avait peut-être trop exigé de Parker, Gwen rentra chez elle, certaine qu’elle pourrait sauver leur relation. A New York, elle retrouva le réconfort des bras de Parker. Pendant son absence, Norman Osborn était redevenu brièvement le Bouffon vert et Harry Osborn s’était réfugié dans le LSD, tandis que Mary Jane, la petite amie officielle de ce dernier, flirtait ouvertement avec Parker.

stacy-gwendolyne_6.jpgPeter évoqua le mariage avec Gwen malgré ses problèmes persistants liés à sa double vie – y compris se voyant brièvement doté de quatre bras supplémentaires. Parker emmena Gwen avec lui lors d’une expédition et une séance de photos au Pays sauvage, dans le continent antarctique, où Gwen lui tint lieu de modèle. Le couple vécut une aventure excitante, rencontrant l’extra-terrestre colossal Gog, de la race des Tsiln, qui enleva Gwen pour la livrer à son maître, Kraven le Chasseur, afin qu’elle soit sa reine. Kraven et Gog furent vaincus par Spider-Man et le seigneur du Pays sauvage, Ka-Zar (Kevin Plunder). A son retour du Pays sauvage, Gwen fut interviewé par Phil Sheldon, un photographe du Daily Bugle ; lors de leur entretien, il apparut que Gwen avait définitivement absout Spider-Man de toute responsabilité dans la mort de son père. L’attitude de Gwen fut déterminante dans son idée d’écrire un livre en hommage aux héros et leur importance pour l’humanité.

stacy-gwendolyne_4.jpgAyant retrouvé ses souvenirs sur la double identité de Parker, Norman Osborn retrouva sa haine démentielle de Spider-Man. Gwen, maintenant consciente de sa grossesse, se rendit en Europe où elle mit secrètement au monde des jumeaux après une gestation anormalement rapide, donnant naissance à Gabriel et Sarah Stacy. Norman Osborn s’arrangea pour subvenir aux besoins des jumeaux à Paris pendant que Gwen rentrait chez elle et retrouvait Parker. Gwen se disputa peu après avec Osborn, déclarant qu’elle élèverait seule leurs enfants, convaincue que l’amour de Parker à son égard lui permettrait de dépasser son infidélité et qu’ils finiraient par se marier et s’occuper des jumeaux. Gwen ne se confia qu’à Mary Jane, qui avait entendu par mégarde la dispute entre elle et Osborn et elle promit à Gwen de garder le secret tant qu’elle le déciderait. De son côté, Osborn escomptait élever les deux enfants à sa guise, pour en faire les bénéficiaires de l’héritage du Bouffon. Déterminé à frapper le tisseur là où cela lui ferait le plus de mal et à se débarrasser de la jeune mère qui était un obstacle à ses plans, le Bouffon vert enleva Gwen et l’emporta au sommet du Brooklyn Bridge. Un Spider-Man horrifié arriva et se battit férocement pour sauver sa bien aimée mais sa force ne put empêcher le Bouffon de précipiter Gwen dans le vide. Tentant désespérément de sauver Gwen, Spider-Man tira un mince fil de toile qui attrapa la jeune femme par la cheville, arrêtant sa chute avant qu’elle ne percute l’eau en contrebas. Le choc de l’arrêt fut cependant si fort que sa nuque se brisa. La récupérant dans ses bras, Spider-Man découvrit qu’elle était déjà morte. Un Bouffon provocant se moqua du héros, affirmant que la chute l’avait déjà tuée.

Même si la confrontation suivante entre Spider-Man et le Bouffon vert s’acheva par la mort apparente de Norman Osborn, empalé par son propre planeur télécommandé, la détresse de Parker ne disparut aussi rapidement. Même aujourd’hui, des années après la mort de Gwen, Parker est tourmenté par des cauchemars et se torture sur la manière dont il aurait pu sauver Gwen s’il avait agi différemment. L’amour de Parker envers Gwen perdure encore à ce jour, dans ses souvenirs et au plus profond de son cœur. Quand Spider-Man fut payé pour protéger le chef de gang de la pègre Morris Forelli du monstrueux et radioactif mort-vivant appelé Digger, Parker utilisa l’argent ainsi gagné pour fonder une bibliothèque mémorielle au nom de Gwen Stacy. Plus tard, l’apparent esprit de Gwen, Stacy vint en aide à Dead-Girl et au Dr Stephen Strange pour empêcher les âmes du Pitoyable et d’autres criminels de s’échapper de leur prison aux Enfers.

stacy-gwendolyne_7.jpgEmployant les échantillons cellulaires en sa possession, le professeur Warren (qui devint le criminel costumé appelé le Chacal) créa quelques temps après des clones de Parker et de Gwen, aidé (sans que Warren ne s’en doute) par Norman Osborn, qui avait envoyé un membre du culte des Scrier, Samuel Fox, travailler avec le chercheur. Plusieurs clones se révélèrent génétiquement instables mais un clone stable de Gwen finit par entrer en contact avec Parker plusieurs semaines après la mort de Gwen Stacy. Le clone finit par décider de rompre tout lien avec la vie de Peter Parker. Mariée à un clone de Miles, le clone de Gwen, devenue Gwen Miles, tenta de mener une vie tranquille dans une banlieue du New Jersey jusqu’au jour où son mari mourut dans un accident de voiture après avoir fui imprudemment devant un clone de Parker, Ben Reilly. Un Chacal muté génétiquement refit surface par la suite et créa plusieurs autres clones de Gwen mais il leur manquait la stabilité génétique de Gwen Miles, et ils se décomposèrent les uns après les autres après une brève existence. Lors d’un conflit sur le toit du Daily Bugle, Gwen Miles eut l’opportunité de tuer le Chacal mais elle n’en eut pas la force. Après que le Chacal avait apparemment été tué, faisant une chute du haut du même toit, Gwen Miles s’éclipsa discrètement ; ses activités actuelles sont inconnues.

Ayant assisté à la mort de Gwen, avec les journalistes et policiers présents, Sheldon perdit ses illusions avec la mort de Gwen et ce qu’il considéra être l’échec de Spider-Man et prit sa retraite peu après. Enfin, plusieurs années après la mort de Gwen, ses jumeaux, Gabriel et Sarah Stacy entrèrent dans la vie de Parker ; prématurément adultes à cause des modifications génétiques subies par Osborn, ils tentèrent de tuer Spider-Man, convaincus, par Osborn, que celui-ci était le vrai responsable de la mort de Gwen et leur véritable père. Parker put trouver les preuves nécessaires pour convaincre Sarah que Norman Osborn les manipulait mais trop tard pour empêcher Gabriel de devenir le Bouffon gris, nouvelle victime de l’héritage du Bouffon vert. Ils sont, depuis, rentrés en France.

Plus tard, un nouveau clone de Gwen Stacy fut créé par le nouveau Chacal (Ben Reilly). La nouvelle technique de clonage de ce Chacal permettait au clone de conserver tous les souvenirs du modèle original jusqu’à l’instant de sa mort, ce qui convainquit les deux que ce clone était en fait la véritable Gwen Stacy revenue d’entre les morts. Malheureusement, cette même technique infectait les clones d’une dégénérescence cellulaire, qui était contrée par l’absorption quotidienne d’une pilule. Ce clone de Gwen remarqua les similarités entre le Chacal et Parker, en dépit du modulateur vocal employé par Reilly pour dissimuler sa véritable identité. Gwen suivit le plan du Chacal visant à développer sa technique pour la répandre à travers le monde car elle retrouvait en Reilly une part de Parker. Enquêtant sur New-U Technologies, la société créée par Reilly, un Gwen Stacy originaire de la réalité alternative codifiée Terre-65 et dotée de pouvoirs arachnides, faisant d’elle l’héroïne costumée Spider-Woman, enleva le clone de Gwen pour prendre sa place. Le clone fut placé sous la garde de Scarlet-Spider, un autre clone de Parker, Kaine Reilly. Cependant, la supercherie fut rapidement éventée et le clone de Gwen put s’échapper. Au quartier général de New-U, le clone de Gwen se retrouva face à Spider-Man, que le Chacal avait conduit à sa base pour le convaincre d’unir leurs forces. Lors d’une conversation privée, Gwen pardonna à Parker sa propre mort et celle de son père. Elle tenta aussi de le convaincre de s’associer au Chacal mais sa conviction qu’elle même et tous les autres clones créés par le Chacal étaient les originaux n’eut pas d’effet sur Spider-Man. Tous les clones du Chacal, Gwen y compris, commencèrent à se décomposer quand leur créateur commença à lancer une fréquence à travers le monde qui accéléra la dégénérescence cellulaire. Gwen aida alors Spider-Man pour le conduire au laboratoire du Chacal, restant en arrière pour faire face seule au Bouffon vert, au Super-Bouffon et à Jack O’Lantern afin de gagner du temps à Parker. Gwen se désintégra totalement avant que Spider-Man ne puisse mettre un terme à la dégénérescence en éliminant l’émission du signal.

Pouvoirs

Aucun.

Aptitudes

Gwen Stacy était une excellente élève en sciences physiques (même si elle décéda avant d’avoir été diplômée). Elle possédait aussi de solides connaissances en chimie.

Commentaires

stacy-gwendolyne_5.jpgLa cause exacte de la mort de Gwen Stacy demeura longtemps inconnue. Le dessin d’Amazing Spider-Man # 121 montre un effet sonore « SNAP » à la hauteur du cou de Gwen lorsqu’elle fut rattrapée par les toiles de Spider-Man. Tous les éléments (aussi bien « comics », comme dans Civil War : Casualties of War : Captain America/Iron Man, ou « réels », les simples lois de la physique du mouvement) corroboraient l’idée que l’arrêt brutal de la chute aurait été mortel pour tout individu normalement constitué. Ce n’est que dans l’arc de la Conspiration des clones de Dan Slott qu’il fut révélé que Gwen avait repris conscience quelques instants avant sa chute mortelle, apprenant la véritable identité en écoutant les échanges entre Spider-Man et le Bouffon, ce qui provoqua sa colère et sa tristesse en comprenant que Peter Parker lui mentait depuis le début. Cette ambiguïté persistante existait autant pour le personnage Spider-Man que pour le lecteur.

Cette mort demeure l’une des plus controversées et également des plus marquantes de l’histoire du comics. Outre un point clé de la vie de Spider-Man, elle est aussi un moment historique de la vie des comics américains en général, où jusque là, « l’amie » du héros ne mourrait pas. Ainsi, pour certains, la mort de Gwen Stacy (parue dans Amazing Spider-Man # 121 de juin 1973 marque la fin du Silver Age du comics). Gwen Stacy demeure emblématique car, contrairement à un nombre impressionnant d’autres personnages, elle est restée morte depuis (si des clones sont apparus, la véritable Gwen Stacy, elle, est bien restée décédée). Cette disparition est source d’infinies polémiques et discussions entre les fans, mais aussi les scénaristes et éditeurs, pour déterminer quelle femme (entre Gwen Stacy et Mary-Jane Watson) est « le véritable amour » de Peter Parker. En se basant sur les événements de la Maison M (sur la Terre-58163) où la Sorcière rouge tenta de concrétiser les vœux les plus chers des héros, la conclusion apparaît être Gwen Stacy qui, dans cet univers, était l’épouse du héros, Watson menant simplement une carrière d’actrice, incarnant ironiquement la petite amie de Spider-Man dans un film qui lui était dédié.


Skateur80 & ThierryM 19196

Lire plus de fiches



Wiki de Marvel World


  • Le MCU, les films Spider-Man, les univers cinématographique X-Men vous intéresse ? Retrouvez toutes les informations sur les films, séries TV et jeux vidéo sur notre Wiki !

    Testez le Wiki de Marvel World !

Recrutement


  • Nous recherchons des traducteurs Anglais->Français bénévoles (comme nous) pouvant nous aider à traduire une quantité conséquente d'informations sur le monde Marvel.

    Contactez-nous !

    Si Marvel World vous a aidé à développer vos connaissances sur l'univers Marvel, rendez-nous la pareille et faite parti d'une tranche d'histoire de Marvel World !

Qui est en ligne ?

    Visiteur : 20
    Membre : 0