Partagez nous


Notre recrutement


Depuis bientôt 9 ans, Marvel World poursuit le même objectif : offrir le maximum de contenu Marvelien à tous les internautes français. Pour poursuivre son développement, notre équipe éditoriale s’étoffe et part à la recherche de nouveaux talents bénévoles et motivés pour rejoindre l’aventure Marvel World !

Lire la suite ...

Encyclopédie - MODOK - Marvel-World.com

Encylopédie - MODOK

News » Marvel » Encyclopédie (9441 lectures)


Véritable nom : George Tarleton
Profession : Prétendu conquérant, terroriste, chef de l’AIM, ancien agent de l’AIM, technicien
Statut légal : Citoyen des Etats-Unis, avec un casier judiciaire
Identité : Pas de double identité
Autre identité : MODOC (Mobile/Mental Organism Designer Only for Computting), Mobile/Mental Organism Designed Only for Killing ; Gerlach, Damoclès Rivas, le Saint, le Scientifique suprême
Lieu de naissance : Bangor (Maine, Etats-Unis)
Situation de famille : Célibataire
Parents connus : Sean Madigan (Headcase, fils)
Appartenance à un groupe : Membre de l’AIM, de l’Intelligencia, employeur des Onze de MODOK, ancien associé des Headmen
Base d'opérations : Mobile à travers le monde
Première apparition : VO : Tales of Suspense (vol.1) # 94 (octobre 1967, par Stan Lee & Jack Kirby) – VF : Eclipso n°55 (4ème trimestre 1975)
Taille : (MODOK) 3m60, (Tarleton) 1m70
Poids : (MODOK) 340 kg, (Tarleton) 72 kg
Yeux : (MODOK) blancs, (Tarleton) marrons
Cheveux : (MODOK & Tarleton) bruns

Histoire : George Tarleton était un technicien banal et anonyme de l’organisation criminelle appelée Advanced Idea Mechanics (AIM), au sein de laquelle il eut une liaison avec une autre scientifique de l’organisation, Linda Madigan. Après un certain nombre d’années passées au sein de l’AIM, George fut choisi par le Scientifique suprême, le chef de l’AIM, qui était à la recherche d’un cobaye aléatoire, pour subir un traitement mélangeant irradiations et bio-ingéniérie ; George fut transformé en une grotesque créature dotée d’une tête démesurée et possédant un intellect surhumain ainsi que des pouvoirs psioniques. Surnommé initialement Mobile Organism Designed Only for Computation (Organisme mobile conçu uniquement pour calculer), ou MODOC, George avait été transformé afin d’analyser et comprendre la structure de l’espace-temps, permettant ainsi la création du premier Cube cosmique de la Terre. Toutefois, George avait été ébranlé mentalement par sa transformation et perdit finalement la raison. Après le vol du Cube cosmique par Crâne Rouge, il assassina plusieurs chefs de l’AIM, s’autoproclamant Scientifique suprême et changeant de nom pour devenir MODOK (Mobile Organism Designed Only for Killing / Organisme mobile conçu uniquement pour tuer). Apprenant l’identité du nouveau leader de l’AIM, le directeur du SHIELD, Nick Fury, envoya l’Agent 13 (Sharon Carter) infiltrer la base sous-marine de l’organisation afin d’en apprendre plus sur MODOK. Mais, elle fut capturée, amenant Captain América à suivre ses traces pour la libérer, avant d’être lui aussi capturé. MODOK tenta initialement de les placer sous son influence mentale mais, se heurtant à la résistance de leurs volontés, il se résolut à les tuer avec une décharge psionique. Mais, alors qu’il s’exécutait, d’autres agents de l’AIM, qui refusaient encore de se soumettre à MODOK et cherchaient à se débarrasser de celui-ci, ouvrirent le feu sur le Scientifique suprême. Pour éliminer ses opposants, MODOK ordonna la destruction de la base sous-marine, tandis que Captain América et Carter profitaient de la confusion pour s’échapper, de même que de nombreux autres agents de l’organisation. MODOK fut initialement considéré mort mais, grâce au champ de force dont était équipé son fauteuil, il survécut et, au cours des mois suivants, s’attaqua à tous ses opposants, devenant cette fois le chef incontesté de l’AIM. Pendant ce temps, Crâne rouge abusait de la puissance du Cube cosmique, jusqu’à ce que MODOK ordonna aux chercheurs de son organisation de provoquer la destruction de l’objet ; Crâne rouge perdit ainsi ses pouvoirs, même si le Cube réussit à se reformer quelques temps plus tard.

Cherchant à accroître les effectifs de l’AIM, MODOK tenta d’utiliser les tensions raciales entre communautés à son avantage, en accroissant le harcèlement dont était victime les minorités, dans les quartiers pauvres et les universités de New York, mettant en même temps la main sur de nombreuses propriétés et proposant aux personnes ayant le sentiment d’être rejetés de rejoindre l’AIM. Quand Captain America et d’autres héros vinrent enquêter, il transforma l’un des agents de l’AIM en un colosse à la force surhumaine qui fut baptisé le Cyborg ; mais celui-ci fut rapidement vaincu par Captain America. Optant alors pour une stratégie plus feutrée, MODOK obtint du Dr Fatalis la construction d’un androïde à l’image de l’ancien coéquipier du héros, le jeune Bucky. Puis, il s’arrangea pour que cet androïde soit découvert par le Baron Strucker – ironiquement lui-même un androïde et non le véritable criminel nazi – qui l’utilisa lui-même contre Captain América, pensant avoir retrouvé le véritable Bucky. Ce dernier se retourna contre Strucker, aidant Captain América à le vaincre et celui-ci décida de reprendre celui qu’il pensait être lui aussi le vrai Bucky sous son aile. MODOK déclencha alors la programmation secrète de l’androïde amenant celui-ci à tenter d’éliminer Captain América ; MODOK espérait ainsi gagner dans tous les cas de figure : soit en obtenant la mort du héros, soit en le démoralisant après lui avoir donné le faux espoir de la résurrection de son ami. Mais, la création de Fatalis était trop parfaite et la personnalité installée dans les circuits du faux Bucky amena celui-ci à se rebeller contre sa propre programmation, refusant de tuer son ennemi, provoquant ainsi sa propre explosion.

Changeant une nouvelle fois de stratégie, MODOK fit concevoir un nouvel androïde géant, l’Homme-Bulldozer, envoyé détruire les immeubles des quartiers pauvres, une nouvelle fois dans le but de recruter de nouveaux agents en proposant la construction de bâtiments plus modernes ; il espérait aussi contrer les efforts de Captain América, pensant que son opposition à l’Homme-Bulldozer ne pourrait qu’accroître le mécontentement des populations dont le cadre de vie s’améliorerait. Mais l’Avenger contacta Tony Stark afin de remonter les émissions radios entre le quartier général de l’AIM et l’androïde, permettant au héros de retrouver la trace de MODOK. Sous une église à l’abandon, Captain América put faire face à l’AIM et son chef, tandis que l’Homme-Bulldozer, échappant au contrôle de ses créateurs grâce à une autre invention de Stark, détruisit la base. Disparaissant de nouveau, MODOK survécut encore une fois grâce à son champ de force, accompagné de nombreux humanoïdes synthétiques conçus par l’AIM. Il se réinstalla à La Nouvelle Orléans, et recentra ses tactiques sur la construction d’androïdes, disparaissant quelques temps de la circulation. Par ailleurs, à une époque indéterminée mais aux alentours de ces événements, MODOK fut contacté par d’autres génies criminels, parmi lesquels le Leader, le Sorcier ou encore le Fantôme rouge, afin de rejoindre leur association secrète de l’Intelligencia, dont le but était d’unir leurs efforts pour développer leurs connaissances et, le cas échéant, s’entraider pour échapper aux autorités.

De son côté, convaincu de la mort de MODOK, le Dr Fatalis obligea Namor, le Prince des Mers, qui venait de perdre la mémoire, à investir une base de l’AIM afin de mettre la main sur le Cube cosmique, qui s’était reconstruit. Toutefois, sur place, Namor tomba sur MODOK, qui triompha de l’Atlante et tenta d’intervertir son esprit avec celui de Namor, afin de disposer d’un corps à l’image de son cerveau et d’abandonner son corps chétif à l’esprit de Namor. Tandis que les androïdes préparaient Namor pour l’opération, MODOK défia Fatalis dans un duel singulier ; celui-ci tournant à son désavantage, il dut battre aussitôt en retraite, laissant ses androïdes combattre Fatalis à sa place. Pendant ce temps, Namor, réalisant que personne ne devait pouvoir utiliser la puissance du Cube cosmique, échappa aux androïdes de MODOK avant de briser une nouvelle fois le Cube. Sous le choc, la base de l’AIM explosa, et les trois furent séparés par la déflagration. MODOK retrouva rapidement d’autres agents de l’AIM, abandonnant ses androïdes à leur profit. N’ayant pas réussi à obtenir la force physique de Namor, MODOK décida d’une frappe préventive contre un ennemi potentiellement plus puissant, l’incroyable Hulk. Avec l’intention de capturer l’alliée de Hulk, Betty Ross, alors plongée dans une profonde dépression, MODOK se fit construire un corps géant, proportionnel à sa tête, afin de s’approcher d’elle et l’enlever. Cependant, il fut défait par le titan vert, qui détruisit son corps artificiel. Ne renonçant pas à son projet, MODOK hypnotisa Ross afin qu’elle le rejoigne d’elle-même ; dans sa base, il la muta grâce aux rayons gammas en une créature ailée appelée la Harpie, qu’il envoya aussitôt attaquer Hulk. Hésitant à combattre son adversaire, celui-ci fut vaincu et la Harpie ramena le goliath vert auprès de son maître. Mais, en retournant à la base, la Harpie et Hulk rencontrèrent par hasard l’Aérie, le domaine du Peuple-Oiseau, où ils affrontèrent le protecteur de la cité abandonnée, la Bi-Bête. A la recherche de son pion, MODOK arriva à son tour sur l’Aérie et chercha immédiatement à mettre la main sur la science du Peuple-Oiseau afin d’accroître les moyens de l’AIM. Il se heurta à son tour à la Bi-Bête, tandis que Hulk, redevenu Banner entre temps, utilisait cette même technologie pour rendre son apparence normale à Ross. Le combat entre MODOK et la Bi-Bête provoqua bientôt une explosion, qui projeta tous les envahisseurs hors de la cité aérienne.

Peu de temps après, MODOK fut contacté par le Lama Noir, un monarque extradimensionnel originaire de la Terre-7511 et qui, au travers de la prétendue « Guerre des Super-Vilains », cherchait à trouver l’héritier qui serait le mieux à même de diriger son royaume. Relevant le défi du Lama, MODOK tenta d’assassiner l’un de ses rivaux pour le prix, le Penseur fou ; à nouveau aux commandes d’un gigantesque corps mécanique, il se heurta bientôt à Iron-Man (Tony Stark), temporairement sous le contrôle du Penseur. Ayant vaincu de l’Avenger en armure, MODOK se retrouva face au Penseur et le tua, sans réaliser que son adversaire était en réalité un androïde à son image. Le résultat sembla toutefois convenir au Lama noir, qui indiqua à MODOK sa nouvelle cible : Griffe jaune. Le chef de l’AIM prit à son tour le contrôle d’Iron Man ; mais, au cours de la bataille, celui-ci se révéla à son tour être un androïde, construit par le Penseur. Cette surprise permit à Griffe jaune de prendre le dessus sur son agresseur, qui fut alors précipité du haut de la montagne où était bâtie la forteresse du Chinois. Après tous les échecs de MODOK, ses opposants profitèrent de l’affaiblissement de sa légitimité pour le chasser de son poste de Scientifique suprême, en s’appuyant sur le mécontentement des membres de l’AIM. Cependant, George réussit à conserver le contrôle de la branche de la côte ouest de l’organisation, déclenchant ainsi une sorte de guerre civile dans les rangs de l’AIM. Du coup, un nouvel uniforme, bleu, fit son apparition, correspondant à la branche de l’AIM restée loyale à MODOK. Cherchant à renforcer ses positions, celui-ci tenta d’asservir la nouvelle héroïne, Ms Marvel (Carol Danvers) en lui faisant subir un lavage de cerveau mais il connut un nouvel échec ; rencontrant dans des circonstances inconnues, la Shi’ar Deathbird, il forma une alliance avec elle, s’emparant, avec son appui, d’un laboratoire détenant un étrange et mystérieux minéral, les cristaux de cavourite. S’emparant d’une fusée de la NASA, MODOK la fit décoller – probablement pour permettre à Deathbird de regagner l’empire shi’ar – mais Ms Marvel fit échouer son projet et la fusée retomba sur Terre. Cependant, MODOK réussit une fois de plus à s’échapper, même s’il renonça à s’attaquer à l’héroïne. Réunissant ses troupes, MODOK tourna son attention vers le Pays sauvage, y capturant des dinosaures dans le but d’en faire une nouvelle armée de créatures semblables à lui-même ; engageant l’équipage d’un navire pour servir d’appât et ainsi capturer les dinosaures, il se heurta à Ka-Zar, le seigneur du Pays sauvage, ainsi qu’une nouvelle fois à Hulk, ayant involontairement recruté Banner parmi l’équipage de son bateau. Cette fois, MODOK fut capturé et livré aux autorités.

S’échappant peu après, MODOK reprit le contrôle des quelques agents de l’AIM qui lui demeuraient fidèle, envoyant une série d’androïdes, appelés les synthoïdes, pour kidnapper des déshérités du quartier du Bowery, à New York, afin de les utiliser comme cobayes vivants pour un prototype d’arme biologique, le Virus X. La Chose, des Quatre Fantastiques, fut à son tour enlevé et soumis au Virus-X, afin d’étudier l’effet du produit sur sa morphologie unique. De son côté, Namor vint enquêter sur ses disparitions, alerté par certains d’entre eux qu’il avait fréquentés durant sa longue amnésie. L’intervention de Namor permit à la Chose de se libérer et ils mirent un terme aux expériences de MODOK, qui se réfugia dans une base de l’Antarctique. De son côté, la Chose, qui demeurait infecté, partit à la recherche d’un remède, avec l’aide de Giant-Man (Bill Foster) et Captain América ; ils se rendirent dans sa base, affrontant de nouveau MODOK. La base fut détruite, disparaissant sous les flots de l’océan antarctique, obligeant George à fuir encore une fois alors que la Chose trouvait un vaccin et recouvrait la santé. Cependant, blessé peu après sérieusement par le Doyen de l’univers appelé le Champion, le membre des FF dut être hospitalisé ; de nombreux criminels tentèrent de profiter de l’occasion pour le tuer et MODOK fit partie de ceux-ci mais l’ensemble de la communauté héroïque montait la garde auprès de la Chose et MODOK, comme les autres, furent vaincus et repoussés. Dans des circonstances inconnues, MODOK reprit le contrôle de la faction jaune de l’AIM, perdant en revanche la faction bleue. Toujours résolu à réunifier l’AIM, il décida de libérer l’Abomination de la prison du gouvernement où il était détenu et de l’utiliser, dans le cadre du Projet : Chute terrestre, contre la faction bleue récalcitrante. Il pénétra facilement les défenses du gouvernements mais fut, par hasard, surpris par le Général « Thunderbolt » Ross qui se préparait lui-même à libérer l’Abomination pour l’envoyer combattre Hulk. Amusé de la bonne volonté de Ross qui n’hésita pas à trahir son serment militaire, MODOK tortura l’Abomination pour l’obliger à leur obéir et l’ancien espion partit bientôt attaquer le titan vert. Mais MODOK fut alors trahi par la faction jaune de l’AIM, qui s’accorda avec la faction bleue pour éliminer MODOK. Pendant ce temps, l’Abomination, qui n’avait pas pu vaincre Hulk, enleva alors Katherine Waynesboro, agent du SHIELD et amie de Banner, afin d’attirer son rival dans la base où MODOK avait été contraint de se réfugier pour échapper à l’AIM. Alors que MODOK et Hulk se faisaient face dans la base, l’AIM utilisa la procédure ayant transformé George en MODOK pour faire de Waynesboro une version féminine de leur ancien chef, Miss MODOK ; cependant, cette dernière refusa d’obéir à l’AIM, comme MODOK avant elle, et se rallia à celui-ci, trouvant en lui une certaine compatibilité. Mais quand MODOK sembla désintégrer l’Abomination qui l’attaquait, Miss MODOK se retourna également contre lui. Furieux d’être rejeté par la seule personne lui ressemblant, George la projeta dans la chambre de transformation de Waynesboro retrouva sa forme humaine, alors que MODOK prenait la fuite, plus seul que jamais.

Sans allié et isolé de l’AIM, MODOK en fut réduit à se cacher dans diverses bases ou bureaux abandonnés de l’AIM ; cependant, quand l’AIM fut de nouveau réunifiée, ses dirigeants décidèrent d’éliminer MODOK afin de s’assurer qu’il ne les menacerait plus jamais. Aussi engagèrent-ils la Société du Serpent pour l’assassiner. Les tueurs le traquèrent d’abord dans un vieux sous-marin de l’AIM mais MODOK leur échappa, trouvant refuge d’abord dans une allée puis dans un centre commercial, avec les Serpents toujours sur ses traces. Ceux-ci attirèrent aussi sur place Captain América, qui enquêtait alors sur la Société. Le héros dut affronter plusieurs membres du groupe, permettant à d’autres mercenaires de retrouver MODOK. Quand Captain arriva à son tour, il ne put qu’assister à la mise à mort de MODOK par Death-Adder et Cottonmouth ; le temps qu’il les assomme avec son bouclier, ils avaient déjà empoisonné MODOK qui mourut quelques instants plus tard. Les Serpents ramenèrent le cadavre de MODOK à l’AIM qui décidé d’utiliser celui-ci pour leurs propres projets. Le nouveau Scientifique suprême, Valdemar Tykkio, décida d’employer le corps de MODOK comme un simple ordinateur, désormais privé de volonté propre mais son frère, le renégat Yorgon Tykkio, prit à distance le contrôle du corps de MODOK pour l’envoyer attaquer Iron-Man, qui harcelait à l’époque les activités de l’AIM sur la côte ouest. Mais sans esprit d’initiative, MODOK ne fut guère une menace pour IM et Yorgon Tykkio déclencha le système d’autodestruction de son pion. Il sembla alors que MODOK était définitivement mort, aussi bien mentalement que physiquement, des mains mêmes de l’organisation qui lui avait donné le jour.

Pourtant, des années plus tard, l’AIM, qui tentait de créer un nouveau Cube cosmique, perdit le contrôle de ses expériences qui provoquèrent une déchirure dans la réalité ; afin de réparer la situation, ils utilisèrent le Cube pour recréer MODOK, espérant que son intelligence supérieure lui permettrait de redresser la situation. Mais ce fut finalement un Adaptoïde anonyme qui se sacrifia pour restaurer la réalité, tandis que MODOK profitait de l’occasion pour reprendre le contrôle de l’AIM. Espérant augmenter son influence, MODOK s’attaqua à la cité isolée de Zénith, où il prit le contrôle de ses habitants qu’il avait précédemment fait évoluer afin de combattre Captain América et Iron-Man. MODOK canalisa les pouvoirs psioniques de ses laquais pour se créer un corps gigantesque, constitué d’énergie psychique pure, qu’il pouvait animer à distance. Mais Captain América put le distraire assez longtemps pour permettre à Iron-Man d’interrompre le flux d’énergie, faisant disparaître le nouveau corps de MODOK et rendant aux habitants de Zénith leur forme normale, leur faisant perdre tout intérêt aux yeux de l’AIM. Tandis que l’AIM poursuivait ses activités de fournisseur d’armes et de technologie de pointe, une activité entamée durant la disparition de MODOK, celui-ci employa les ressources de l’organisation pour étudier de nouvelles voies, comme le mélange de la science et de la magie. A cette fin, il exhuma et ramena à la vie la supposée morte Harfang, qui fut bientôt libérée par ses coéquipiers d’Alpha Flight. Tentant ensuite de manipuler le puissant ordinateur/androïde XERO, MODOK se retrouva temporairement infirme. Quand il fut remis du choc, il découvrit que l’AIM s’était allié à Hydra et Fenris dans le cadre d’un projet visant à implanter un système de contrôle par nanotechnologie dans l’ensemble de la population, pour en faire des esclaves au service des trois organisations. Mais le projet fut mis en échec par le V-Battalion et son principal, Citizen-V (John Watkins III). Changeant de tactique, MODOK transforma alors l’AIM en une entreprise à la façade légale, baptisée Advanced Corp ; mais, en collaboration avec le terroriste industriel appelé le Fantôme, leur but était de provoquer la chute de leurs rivaux financiers et ainsi de s’emparer totalement du marché. Mais Iron-Man découvrit leur complot et celui-ci mit un terme à la tentative, capturant MODOK.

Echappant de nouveau à la détention, MODOK réalisa que ses récents échecs pouvaient de nouveau mettre en danger sa position au sein de l’AIM et il s’aventura dans une autre dimension afin d’y accroître ses pouvoirs ; mais il fut submergé par cette étrange dimension et se perdit. MODOK fut ramené sur Terre par les Headmen, qui cherchaient l’aide de l’AIM pour conquérir le monde en manipulant l’entité appelée Orrgo, contrôlée par une ancienne idole. MODOK conduisit les agents de l’AIM afin qu’ils éliminent tous ceux qui avaient eu la chance de toucher cette idole, ce qui les rendait insensible aux pouvoirs de contrôle mental d’Orrgo. Après que les Headmen eurent brièvement pris le contrôle du monde, MODOK, admettant finalement que son inventivité était limitée, les étudia alors dans l’espoir de conduire l’AIM à explorer de nouvelles pistes de recherche, afin de développer une technologie encore plus avancée. Affirmant qu’il n’avait lui-même aucune envie de diriger le monde, MODOK se mit à douter que les Headmen fussent capables de garder le pouvoir, un sentiment qui se révéla bientôt fondé quand les Defenders triomphèrent de ceux-ci. MODOK et l’AIM s’éclipsèrent alors, abandonnant leur association avec les Headmen. Renouant avec une évidente mégalomanie, MODOK s’allia à Blizzard (Donald Gill) afin de réaliser un plan dément consistant à geler la Terre sur son orbite pour pouvoir en piller impunément toute la technologie. Cependant, les Avengers détruisirent la station spatiale de l’AIM tandis que Blizzard, qui s’échappa de justesse, abandonna son alliance avec MODOK. Celui-ci fut alors capturé par une alliance formée des services secrets de la marine américaine et du cartel de drogue de la famille Rivas ; il fut lobotomisé et utilisé afin de surveiller les satellites étrangers et manipuler le cours des marchés mondiaux. Mais, sans que ces geôliers ne s’en doutent, MODOK récupéra et échangea son esprit avec celui de Damocles « le Saint » Rivas, l’un des deux frères à la tête du cartel de drogue. Il développa aussi la faculté de convertir sa forme en données informatiques, pouvant dès lors voyager dans le cyberespace, sous la forme d’e-mails. Pendant ce temps, son corps originel, habité par l’esprit de Rivas, assassinait tous les agents de l’AIM responsables de la transformation de George en MODOK, ce qui ne tarda pas à attirer l’attention de Captain América et du Faucon (Sam Wilson), ainsi que d’Anti-Cap, une version du premier au service de la marine américaine. Il fut finalement capturé et placé en stase, en interrompant une séquence de téléportation ; il fut alors livré au SHIELD pour être incarcéré.

Leur échappant, MODOK effaça ou expulsa la personnalité de Rivas en lui et prit le contrôle d’un laboratoire de l’AIM en Inde. Là, il fut attaqué par Deadpool qui cherchait un échantillon des Phalanx. Puis, il tenta de s’emparer d’un des anciens laboratoires de Maelström mais fut vaincu par Ecureuillette. Reprenant le contrôle d’une large partie de l’AIM, il se heurta de nouveau à Ms Marvel, ainsi que Wonder-Man ; au cours de cette lutte, il découvrit que Linda Madigan avait eu un fils de lui, dont elle lui avait caché l’existence et qui prit à son tour le contrôle d’une faction de l’AIM sous le nom de Headcase. Ce nouvel échec permit à Monica Rappaccini de prendre le contrôle de l’essentiel de l’AIM, privant de nouveau MODOK de troupes à son service. Peu après, il fut contacté par le Fauve (Hank McCoy) qui consultait les plus grands génies de la planète afin d’obtenir leur aide pour inverser les effets du Jour-M. Comme la plupart des personnes contactées par l’X-Man, MODOK lui refusa son aide. Ambitionnant toujours de reprendre l’AIM, MODOK imagina alors un nouveau plan pour renverser Rappaccini et réunit plusieurs criminels – le Caméléon, le Laser vivant, Mentallo, Nightshade, le Puma, le Roller-Skater, la Tâche et le Tatou. Achetant leurs services avec l’illusion d’une forte somme d’argent, il les envoya dérober une nouvelle arme appelée l’Hypernova. Il espérait utiliser la puissance de celle-ci pour augmenter sa puissance mais celle-ci était entre les mains des Infinicides, une race de MODOK ayant évolué naturellement et originaire de la fin des temps. Mais l’équipe formée par MODOK fut infiltrée par l’Ultra-Adaptoïde, au service de Rappaccini, tandis que deux autres membres avaient été secrètement engagés par d’autres rivaux, le second Mandarin (Temugin) et le SHIELD. Malgré les trahisons, MODOK réussit à s’emparer de l’Hypernova, la revendant à l’AIM pour un milliard de dollars et payant les trois derniers criminels qui lui étaient restés fidèles. En réalité, loin des Infinicides, l’Hypernova était instable, le véritable plan de MODOK ayant été d’éliminer ainsi Rappaccini, tout en s’emparant de l’argent de l’AIM. Même si Rappaccini échappa à la mort, MODOK put se procurer les services d’une nouvelle faction de l’AIM grâce à l’argent ainsi acquis.

MODOK renoua alors ses partenaires de l’Intelligencia, d’abord pour créer le Hulk rouge (Thaddeus Ross) et, ensuite, afin de préparer un coup d’état visant à leur donner le contrôle des Etats-Unis. Les projets de l’Intelligencia conduisirent aussi à la transformation de Betty Ross Banner en Miss Hulk rouge, puis à la capture de nombreux autres génies, comme le Dr Fatalis, Mr Fantastic, le Fauve ou encore la Panthère noire, dans le but d’exploiter leur intelligence au profit de la coalition de criminels. L’Intelligencia utilisa ses connaissances pour transformer nombre d’autres héros en des versions « hulkisés » d’eux-mêmes, incontrôlables, afin de provoquer le chaos. Cependant, le Hulk rouge, jusque là allié à l’Intelligencia, se retourna contre eux, s’associant au Hulk originel et à plusieurs des alliés de ce dernier, notamment le jeune génie Amadeus Cho. Les effets du rayon cathexis (qui transférait les énergies gammas dans les héros) contribuèrent au contraire à accroître l’intelligence et les capacités mentales du jeune homme qui put déformer mentalement la réalité, inversant les effets du processus ayant fait de George Tarleton le monstrueux MODOK. Sans aucune capacité propre, George prit immédiatement la fuite, tandis que le reste de l’Intelligencia était vaincu par les Hulks. George fut arrêté peu après par l’armée et incarcéré où il fut utilisé par Bruce Banner afin d’être informé sur le plan destructeur imaginé par MODOK en cas d’échec. Toutefois, il apparut vite que ce plan était une ruse de MODOK destiné à le restaurer ; c’est ainsi que l’un des cerveaux clonés à partir du MODOK original se développa librement et put absorber tous les souvenirs de Tarleton, devenant un nouveau MODOK. Celui-ci, optant pour le nom de MODOK Supérieur, exprima de suite son désir de laisser sa trace sur le monde et de se révéler plus dangereux encore que son prédécesseur.

Pouvoirs : L’intelligence de George Tarleton avait été accrue d’une manière incroyable lors de sa transformation en MODOK ; cependant, si ses capacités de calcul, de raisonnement et de déductions étaient bien supérieures à la normale, cela se fit au détriment de sa créativité. MODOK est capable d’effectuer des calculs et d’établir des plans à une vitesse prodigieuse et il a un accès immédiat à l’ensemble de sa mémoire, et donc de toutes les informations qui lui ont été communiquées, ce qui améliore grandement ses facultés d’analyse et de déduction. Il est aussi capable de projeter des décharges d’énergie psionique capable de choquer toute personne touchée ou alors de créer une chaleur intense, des champs de force protecteur ou de lire les esprits. Depuis sa résurrection, MODOK s’est aussi révélé capable de se transformer en données informatiques et de voyager de manière presque instantanée à travers le cyberespace.

Armes & équipement : MODOK porte un bandeau frontal qui lui permet de focaliser sa puissance psychique ; de plus, il peut contrôler à distance n’importe quel équipement de l’AIM. Avec son corps atrophié, MODOK ne peut se déplacer que dans un fauteuil flottant qui vole grâce à un champ magnétique. Il lui est aussi arrivé d’employer un corps artificiel d’une hauteur d’environ 12 mètres, et qui est proportionné à sa tête. Ce corps est doté d’une force et d’une résistance surhumaines. Il a également un accès complet à toute la technologie de l’AIM, parmi laquelle des robots, des armes de haute technologie et d’autres inventions.

Par Iron Sim

Fiches Relatives