Les Funko Pop des Gardiens de la Galaxie sont chez Deriv'Store !



Deriv'Store, les spécialistes en figurines et produits dérivés geek vous propose une collection de 5 figurines Gardiens de la Galaxie Vol.2 Funko Pop.

De Star-Lord à Gamora en passant par Mantis et Ego sans oublier Rocket sur son jet-pack. Tentez dès maintenant de remportez l'une d'elles en participant à notre concours sur Marvel World !

Cliquez ici pour participer au concours !

Encyclopédie - Akua (les) - Marvel-World.com

Encylopédie - Akua (les)

akua-les_0.jpg

  • Représentants connus : B’ngudja (dieu des requins), Hauméa (déesse des accouchements), Kanaloa (dieu de la mer), Kâne Milohai (dieu de la lumière), Kû (dieu de la guerre), Lono (dieu de l’agriculture et de la paix), Namaka (déesse de la mer), Papa (Gaea, déesse de la Terre), Pélé (déesse des volcans), Poliahu (déesse de la neige), Whiro (dieu de la mort et du mal)
  • Autres noms : The Akua (VO) ; les Atua, les dieux océaniques, les dieux polynésiens, les Kahunas (à Hawaï)
  • Base d’opérations : l’Hawaiki céleste (domaine extradimensionnel)
  • Première apparition :VO : X-Force (vol.1) # 81 (septembre 1998, par John Francis Moore, Adam Pollina & Guillermo Zubiaga) – VF : X-Force n°48 (octobre 1999)
  • Traits : Les Akua possèdent tous certains attributs physiques surhumains. Ils sont véritablement immortels et cessent de vieillir dès qu’ils atteignent l’âge adulte, et ils ne peuvent pas mourir selon des moyens conventionnels. Les Akua sont immunisés contre toutes les maladies terrestres et sont résistants aux blessures conventionnelles. Si un Akua est blessé, son énergie vitale divine lui permet de récupérer à un rythme surhumain. Il faudrait une blessure d’une telle magnitude qu’elle incinère un Akua ou disperse une portion significative des molécules de son corps pour provoquer sa mort. Même alors, il est possible pour un dieu d’une puissance supérieure ou équivalente ou à plusieurs dieux agissant ensembles de ranimer le dieu décédé avant que son énergie vitale divine ne soit au-delà de toute possibilité de résurrection. La chair et les os des Akua sont environ deux fois plus denses que les tissus humains similaires, ce qui contribue à leur force et poids surhumains. Un dieu des Akua peut soulever environ 20 tonnes, tandis qu’une déesse peut soulever environ 10 tonnes. Bien qu’en général plus faibles que les divinités d’Asgard ou de l’Olympe, les Akua ont des réflexes proportionnellement plus vifs. Le métabolisme des Akua leur confère une endurance surhumaine pour l’ensemble des activités physiques. Plusieurs Akua possèdent également des pouvoirs surhumains supplémentaires et plusieurs d’entre eux peuvent accomplir des exploits surhumains encore plus impressionnants en accumulant de hauts niveaux de mana (l’énergie vitale qui réside dans tous les êtres vivants) interne. Ainsi, la déesse des volcans Pélé peut contrôler le feu et le magma et projeter une chaleur intense. Plusieurs Akua sont également des métamorphes accomplis.
  • Poids : Variable
  • Yeux : Variables
  • Peau : Cuivrée

Sommaire

Histoire

Les Akua forment une race de puissants humanoïdes extradimensionnels qui ont été vénérés par les peuples polynésiens du centre et du sud de l’Océan pacifique dès le dix-septième siècle avant l’ère chrétienne. La plupart des Akua vivent sur l’Hawaiki céleste, une petite « poche » dimensionnelle, adjacente à la dimension terrestre ; un portail interdimensionnel existe entre ces deux dimensions quelque part dans l’Océan pacifique et les mers de l’Hawaiki céleste. Les douze îles célestes flottantes, au climat tropical, qui constituent l’Hawaiki céleste peuvent parfois être aperçues à l’horizon, lors de l’aube ou du crépuscule, depuis la dimension terrestre. Cette poche dimensionnelle est aussi reliée au monde souterrain de Po, le domaine des morts où se rendent les ombres des mortels décédés. Hawaiki est également habité d’autres êtres, moins puissants que les Akua, comme les wairua (esprits), les tipua (gobelins), les taniwha (monstres aquatiques) et les patupaiarehe (des êtres sylvestres, semblables aux fées). Les Akua sont appelés de différentes manières selon les peuples auxquels appartiennent leurs adorateurs ; par exemple, le dieu des mers Kanaloa est connu sous le nom de « Tagaloa » par les Samoans, sous le nom de « Tangaloa » par les Tongiens, « Ta’aroa » par les Tahitiens et « Tangaroa » par les Maori de Nouvelle Zélande. Les Akua sont invoqués par leurs adorateurs terrestres dans la littérature orale et les récits généalogiques, y compris à l’époque actuelle.

L’origine précise des Akua, comme tous les autres panthéons terrestres, demeure perdue dans les légendes. Selon les anciens mythes, la déesse primordiale de la Terre Gaea (appelée Papahanaumoku, ou « Papa » à Hawaï, ou Papatuanuku par les Maori), et le dieu céleste primordial Rangi (Ranginu, ou Wakea, à Hawaï) s’unirent et donnèrent naissance aux premiers Akua : le dieu de la lumière Kâne Milohai, le dieu de la mer Kanaloa, le dieu de la guerre Kû et le dieu de l’agriculture et de la paix Lono. A cause de l’étroite et perpétuelle étreinte entre Papa et Rangi, leur progéniture vivaient dans des ténèbres éternelles. Le féroce dieu de la guerre Kû proposa que lui et ses frères tuent leurs parents pour mettre un terme au règne des ténèbres ; mais Kâne exprime son désaccord et, au lieu de tuer leurs parents, utilisa sa puissance pour repousser physiquement Papa et Rangi, séparant ainsi le ciel de la terre et apportant la lumière dans le monde. Kâne devint alors le chef de sa fratrie, tandis que Hauméa, la déesse des accouchements, mettait au monde plusieurs enfants qui intégrèrent le panthéon des Akua.

Bien que fille de Kâne et Hauméa, la déesse des volcans Pélé, naquit comme mortelle pendant que ses parents vivaient sur Terre dans un lointain passé. Alors que Pélé et sa sœur aînée Namaka, déesse de la mer, grandissaient, elles rivalisèrent pour le droit de devenir des déesses comme leurs proches, accumulant lentement les niveaux de mana nécessaires pour accomplir des prouesses surhumaines. Cela provoqua de forts ressentiments entre les deux sœurs, qui s’intensifia encore quand la fougueuse Pélé séduisit l’amant de Namaka, Aukélénuiaiku. Tandis que Pélé fuyait la colère de sa sœur, plusieurs combats éclatèrent entre les deux candidates divines au fil des années, des batailles qui créèrent les îles d’Hawaï quand la lave maîtrisée par Pélé entrèrent en collision avec les eaux froides contrôlées par Namaka. Pélé finit par trouver la mort lors de l’une de ces batailles, mais son père Kâne la ramena à la vie et lui fit vivre son apothéose comme déesse de plein titre. Rancunière, Namaka empêcha Pélé de retrouver son cœur de mortelle caché au sein du volcan Kilauéa sur l’île d’Hawaï’i grâce à des enchantements qui imposaient la présence de guerriers au cœur pur pour le récupérer. Ces dernières années, les Hommes de lave, qui vivaient sous la surface, mirent la main sur le cœur de Pélé afin d’alimenter en énergie leur puissant Porte-Feu conçu pour détruire le monde de la surface. Se faisant passer pour la mutante appelée Risque, Pélé guida l’équipe des mutants d’X-Force vers son cœur et pour détruire le Porte-Feu. Ayant enfin retrouvé son cœur de mortelle, Pélé put regagner Hawaiki.

B’ngudja était l’un des nombreux dieux requins engendré par Kâne et Hauméa. Dans les temps anciens, il vivait au large de la côte de l’île de Woodah (aujourd’hui dans le Territoire du Nord, en Australie) où il chassait les dauphins dans le Golfe de Carpentarie. A l’époque moderne, l’identité de B’ngudja fut usurpée par le sinistre agent du Poison Brent McCinley, qui adopta une forme semblable à un requin et attaquer les nageurs afin de tourner l’opinion publique contre les requins des côtes australiennes. Ceci devait faciliter les opérations illégales de chasses aux requins organisées par le Poison, mais McCinley fut finalement tué par un banc de véritables requins. Il n’est pas certain que le véritable B’ngudja fut impliqué dans la mort de McCinley. Plus récemment, le polymorphe dieu du mal Whiro se fit passer pour la déesse de la Terre Gaea/Papa, unissant ses forces à celles du dieu mésopotamien Mardouk et du demi-dieu Aqhat dans une tentative de déclencher une nouvelle guerre internationale, mais ils furent vaincus par Citizen-V et le V-Battalion.


Informations sur la fiche


Rédacteur(s) : ThierryM
Nombre de lecture : 843

Wiki de Marvel World

  • C'est avec plaisir que nous vous informons de l'ouverture de notre nouveau site internet pour l'ensemble des films, séries et jeux vidéo de Marvel : wiki.Marvel-World.com.

Recrutement

  • Nous recherchons des traducteurs Anglais->Français bénévoles (comme nous) pouvant nous aider à traduire une quantité conséquentes d'informations sur le monde Marvel.

    Contactez-nous par e-mail sur contact@marvel-world.com dès maintenant et faite partie d'une tranche d'histoire de Marvel World !

Qui est en ligne ?

    Visiteur : 15
    Membre : 0