M'enregistrer  |  Connexion
Encyclopédie - Pestilence (Crozier) - Marvel-World.com

Encylopédie - Pestilence (Crozier)

News » Marvel » Encyclopédie (1190 lectures)

Véritable nom : Francis Rawdon Moira Crozier
Profession : Destructeur de la vie, ancien capitaine de la marine royale britannique, ancien médecin
Statut légal : Citoyen britannique (du dix-neuvième siècle), légalement décédé
Identité : Secrète
Autres identités : Aucune
Lieu de naissance : Banbridge (County Down, Irlande du nord, Royaume-Uni)
Situation de famille : Célibataire
Parents connus : George Crozier (père, décédé)
Appartenance à un groupe : Ancien membre de la marine royale britannique
Base d’opérations : Actuellement aucune, autrefois la Grande-Bretagne
Première apparition : VO : Alpha Flight (vol.1) # 36 (juillet 1986, par Bill Mantlo & Dave Ross) – VF : Strange n°214 (octobre 1987)
Taille : 1m72
Poids : 59,5 kg
Yeux : Bleus
Cheveux : Blancs

Histoire : Francis Rawdon Moira Crozier naquit en 1796, et fut baptisé d’après Francis Rawdon, second compte de Moira, un proche ami de son père, l’avocat George Crozier, dont il fut le onzième des treize enfants, et le cinquième fils. Il vécut à Banbridge toute son enfance, jusqu’à l’âge de treize ans, âge auquel il se porta volontaire pour intégrer la marine royale britannique, affecté au HMS Hamadryad en 1810. En 1812, il fut transféré sur le HMS Briton et, en 1814, visita les îles Pitcairn où il rencontra les derniers mutins survivants du HMD Bounty. En 1817, il reçut son certificat d’officier en second et, l’année suivante, servit sur le sloop Dotterel lors d’un voyage vers le Cap de Bonne Espérance. En 1821, Crozier se porta volontaire pour rejoindre la seconde expédition (1821-1823) du capitaine William Edward Parry afin de trouver le passage du nord-ouest (reliant l’Océan atlantique à l’Océan pacifique au nord du continent américain), embarquant à bord du HMS Fury et de son vaisseau accompagnateur, le HMS Hecla. En 1824, il retourna dans l’Océan arctique avec Parry mais, cette fois, le Fury fut perdu au large de Somerset Island. En 1826, Crozier fut promu au rang de lieutenant et, en 1827, participa à la tentative ratée de Parry d’atteindre le pôle nord. Durant ses voyages, Crozier devint un ami et un confident de l’explorateur James Clark Ross. Il fut élu Compagnon de la Royal Astronomical Society en 1827 après avoir effectué de précieuses études astronomiques et magnétiques durant ses trois expéditions avec Parry. En 1831, il fut nommé sur la frégate HMS Stag et servit au large de la côte portugaise durant la guerre civile qui frappa le pays jusqu’en 1834. C’est comme commandant en second qu’il accompagna James Clark Ross en 1835 sur le HMS Cove, afin de recherche douze baleiniers britanniques perdus dans l’Arctique. Crozier passa commandeur en 1837. Deux ans plus tard, il retrouva Ross, toujours comme commandant en second pour un voyage de quatre ans d’exploration du continent antarctique, à bord des navires HMS Terror, commandé par Crozier, et HMS Erebus ; en 1841, il passa capitaine. Le Terror et l’Erebus rentrèrent en Grande-Bretagne en 1843, après avoir effectué une percée significative dans la calotte antarctique et découvert de larges parties du continent du sud, dont la Mer de Ross, l’Ile de Ross, le Mont Erebus et la Barrière de Ross. A son retour, en 1843, il fut élu Compagnon de la Royal Society en reconnaissance de ses remarquables travaux sur le magnétisme terrestre. En 1845, il rejoignit Sir John Franklin pour son expédition du passage du nord-ouest en tant que capitaine du HMS Terror. En septembre 1846, les deux navires se retrouvèrent piégés par la banquise, totalement immobilisés au large de l’Ile du Roi-Guillaume.

Après plusieurs mois à attendre, en vain, la fonte des glaces, Franklin mena la moitié de l’équipage de l’expédition pour trouver de l’aide. Six mois plus tard, Franklin n’était toujours pas revenu et, avec les réserves de nourriture presque épuisées, Crozier fut obligé de mener le reste de l’équipage dans une tentative de retrouver la civilisation par la terre. Les rudes éléments climatiques firent rapidement payer un lourd tribut à l’équipage et Crozier se retrouva vite déchiré entre le fait de demeurer au sein de ses hommes ou ingérer un élixir de sa composition qui placerait son corps dans un état similaire à l’animation suspendue jusqu’au jour où le soleil pourrait réchauffer son corps et le ranimer. Finalement, son instinct de survie s’avéra le plus fort et il but son breuvage. Cependant, le croyant mort, son équipage, par respect envers leur officier décédé, décidèrent de l’enterrer profondément dans le permafrost, le privant ainsi de la lumière du soleil nécessaire pour annuler les effets de l’élixir. Crozier resta ainsi piégé entre la vie et la mort pendant plus d’un siècle ; conscient tout le long, il en vint à haïr tous les vivants, qui profitaient de tout ce qui lui était maintenant refusé. Dans sa sépulture, Crozier absorba involontairement une partie des énergies mystiques produises par un prochain alignement planétaire unique qui annonçaient le retour de Llan le Sorcier ; ces énergies développèrent chez Crozier la faculté surnaturelle de manipuler les forces de la mort et de la putréfaction.

A l’époque contemporaine, Elizabeth Twoyoungmen – alias Talisman, de l’équipe de surhumains canadiens appelée Alpha Flight – rechercha un moyen d’humilier son père, Michael Twoyoungmen (Shaman du même groupe d’Alpha Flight), auquel elle reprochait son indifférence à son égard. Sentant la présence de l’esprit de Crozier, Talisman manipula Shaman pour qu’il retrouve la sépulture de l’ancien officier. Conscient de la présence d’êtres vivants à proximité, Crozier utilisa ses pouvoirs pour dissimuler la véritable nature maléfique du site, lui donnant l’apparence d’un lieu propice à l’accouchement de la démi-déesse Narya (alias Harfang). Alors que naissait l’enfant de Narya, Crozier –qui revendiquait désormais le nom de Pestilence – posséda le corps de l’enfant, comptant sur sa haine des vivants pour corrompre la pureté embryonnaire du bébé. Avec sa puissance accrue grâce à cet enfant né d’un mortel et d’une immortelle, Pestilence attaqua Alpha Flight avec des manifestations de la pourriture et après que Shaman s’était montré incapable de l’arrêter, Talisman se manifesta, révélant sa responsabilité dans les événements, comptant sur ses propres pouvoirs sur les esprits pour vaincre aisément Pestilence et montrer sa supériorité sur son père ; toutefois, la jeune femme réalisa très vite que Pestilence n’était pas un esprit comme elle l’avait cru et il la maîtrisa avec facilité, lui arrachant la tiare dont elle tirait ses pouvoirs. Quand Harfang adopte la forme d’un sasquatch – l’un des légendaires Grands Fauves qui régnaient sur la mort et la pourriture depuis leur dimension – pour faire face à Pestilence, il prit rapidement son contrôle et conjura des manifestations des autres Grands Fauves pour attaquer Alpha Flight. Pestilence dut finalement battre en retraite après que Shaman avait récupéré la tiare de Talisman et utiliser ses pouvoirs pour pousser Harfang à attaquer Pestilence. Celui-ci se réfugia dans la ville de Burial Butte, où il conjura une horde de rats qu’il infecta d’une maladie mortelle qui se répandit à travers la ville grâce aux rongeurs, tuant bientôt tous les habitants de la communauté. Faisant une nouvelle fois face à Alpha Flight, Pestilence réalisa que l’innocence de l’enfant de Narya était en train de le « corrompre ». A travers le lien entre Harfang et son bébé, Pestilence prit le contrôle de l’héroïne, l’obligeant à reprendre sa forme de sasquatch, lui ordonnant de tuer son propre enfant pour libérer l’esprit de Pestilence. Réalisant le plan de Pestilence, le chef d’Alpha Flight, Vindicator (Heather McNeil Hudson) utilisa la pleine puissance de son uniforme pour frapper Harfang, la tuant ; mais elle réagit quelques secondes trop tard pour sauver l’enfant et l’esprit de Pestilence fut libéré de sa prison de chair. Peu de temps après, Pestilence posséda le cadavre de Harfang (toujours sous sa forme de sasquatch) et attaqua une fois de plus Alpha Flight. Après que l’esprit de Pestilence avait été expulsé du cadavre de Narya par une décharge électrique émise par Box, Vindicator projeta la sacoche mystique de Shaman devant la forme désincarnée de Pestilence, qui fut immédiatement attirée à l’intérieur, pour y rester prisonnier ou être complètement détruit par les forces magiques de la sacoche.

Pouvoirs : Pestilence pouvait manipuler les forces de la mort et de la putréfaction pour en obtenir les effets les plus divers, parmi lesquels un vieillissement accéléré, la rouille des métaux, la création et la diffusion de maladies ou encore former des créatures à partir du carbone – qui est lui-même issu de matières organiques mortes et décomposées – et qui lui obéissent totalement. Pestilence pouvait accroître ses capacités en absorbant les maladies et la pourriture auprès de sources externes. Sous sa forme d’esprit, Pestilence pouvait prendre possession d’autres corps et usurper alors le contrôle de ceux-ci, comme il le fit avec Harfang et sa forme de sasquatch, ce qui lui permit de disposer de la force et de la résistance surhumaines de l’héroïne, de même que de ses griffes tranchantes comme des rasoirs.

Aptitudes : Avant de devenir Pestilence, Francis Crozier était un marin doué et expérimenté, versé dans les techniques médicales et scientifiques de son époque.

Commentaires : Francis Crozier est un personnage historique, dont le premier paragraphe de la fiche résume la véritable existence, en s’appuyant sur la fiche de Wikipédia en version anglaise. La vérité historique sur cette expédition ne fut découverte qu’en 1859, grâce à une note du 25 avril 1848, retrouvée sur l’Ile du Roi-Guillaume et rédigée par Crozier et James Fitzjames, capitaine de l’Erebus ; le document évoquait la mort de Franklin et de quinze marins et la décision de Crozier et Fitzjames de partir dès le lendemain, à pied, pour la rivière Back, sur le continent américain. Malgré différents témoignages, non vérifiés, et la découverte de sépultures et autres constructions, le sort exact de Crozier et ses hommes demeure encore aujourd’hui un mystère ; l’Erebus a été retrouvé, bien conservé, le 7 septembre 2014 ; le Terror reste à retrouver. En tout état de cause, aucun survivant ne fut jamais retrouvé. Crozier a laissé son nom à de nombreux sites géographiques arctiques et antarctiques (dont trois détroits, une rivière, une île) et même un cratère lunaire depuis 1935. Outre « Alpha Flight », Crozier est le personnage principal de « Terror », un roman de Dan Simmons de 2007, ainsi que le narrateur de la nouvelle de 2008 de Dominique Fortier, « Du bon usage des étoiles. »

Par ThierryM

Wiki de Marvel World

  • C'est avec plaisir que nous vous informons de l'ouverture de notre nouveau site internet pour l'ensemble des films, séries et jeux vidéo de Marvel : wiki.Marvel-World.com.

Recrutement

  • Nous recherchons des traducteurs Anglais->Français bénévoles (comme nous) pouvant nous aider à traduire une quantité conséquentes d'informations sur le monde Marvel.

    Contactez-nous par e-mail sur contact@marvel-world.com dès maintenant et faite partie d'une tranche d'histoire de Marvel World !

Qui est en ligne ?

    Visiteur : 9
    Membre : 0