M’enregistrer  |  Connexion

Recrutement. Aidez-nous !


Nous recherchons actuellement des fans Marvel bénévoles pouvant nous aider à traduire une quantité conséquentes d'informations sur le monde Marvel. Si vous possédez un bon niveau de traduction de l'anglais vers le français et que Marvel World vous a un jour aider, il est temps de nous rendre la pareille !

Contactez-nous par e-mail sur contact@marvel-world.com dès maintenant et faite partie d'une tranche d'histoire de Marvel World !

Encyclopédie - Fille dorée (la) (Ross) - Marvel-World.com

Encylopédie - Fille dorée (la) (Ross)

News » Marvel » Encyclopédie (956 lectures)

Véritable nom : Elizabeth « Betty/Betsy » Ross Mace
Profession : Ancienne aventurière, ancien agent fédéral, ancienne enseignante, ancien agent de liaison gouvernemental, ancienne enquêtrice en assurances, ancien lieutenant du WAAC, ancienne actrice
Statut légal : Citoyenne des Etats-Unis
Identité : Connue des autorités
Autres identités : Golden-Girl (VO) ; l’Agent-13, l’Agent « R », l’Agent X-13, « Clémentine », « G-Girl »
Lieu de naissance : Baltimore (Maryland, Etat-Unis)
Situation de famille : Veuve
Parents connus : Jeffrey « Jeff » Mace (Patriot/Captain América, mari, décédé), un fils non identifié, Veda (prétendue fille, décédée), Peter Ross (père, décédé), Alexander Ross (frère), Elizabeth Ross (belle-sœur), Thaddeus Ross (le Hulk rouge, neveu), Karen Lee Ross (nièce par alliance, décdéée), Elizabeth « Betty » Ross Talbot Banner (Miss Hulk rouge, petite-nièce), d’autres encore par alliance
Appartenance à un groupe : Ancien agent du FBI, du WAAC, ancienne partenaire de Captain América (Jeff Mace), de James « Jimmy » Woo, ancien membre du Département Zéro, de l’Equipe des Gagnants
Base d’opérations : New York (New York, Etats-Unis)
Première apparition : VO : (historique, Betty Ross/Agent-13) Captain America Comics # 1 (mars 1941, par Joe Simon & Jack Kirby), (historique, Fille dorée) Captain America Comics # 66 (avril 1948, par William Woolfolk & Syd Shores), (moderne, Agent-R) Tales of Suspense (vol.1) # 63 (mars 1965, par Stan Lee & Jack Kirby), (Agent 13) Tales of Suspense (vol.1) # 64 (avril 1965, par les mêmes) – VF : Aventures Fiction (vol.2) n°21 (juillet 1971, avec Tales of Suspense # 63 ; Captain America Comics # 1 a été publié dans Marvel : Les Origines n°2 de décembre 2003 ; Captain America Comics # 66 est inédit en France ; Tales of Suspense # 64 a été publié dans Eclipso n°20 de juillet 1972)
Taille : 1m65
Poids : 50 kg
Yeux : Bleus
Cheveux : Blonds

Histoire : Après que espions étrangers non identifiés avaient tué son père, le général Peter Ross, sa fille, Elizabeth « Betsy » Ross décida de consacrer sa vie au contre-espionnage. Elle s’entraîna sous la direction de boxeurs et lutteurs en retraite et eut un parcours athlétique universitaire excellent, devenant championne du 100 mètres et d’haltérophilie. Comme agent spécial du FBI, aux noms de code de X-13 et d’Agent R, Betsy, ou Betty, allait jouer un rôle important dans la vie de deux Captain América. Agent fédéral avant même le début de la Seconde Guerre mondiale, Betsy était affectée, en 1941, au Projet : Renaissance des Etats-Unis, la première tentative américaine pour créer une armée de super-soldats. Déguisée en vieille femme, tenant la boutique d’antiquités qui servait de camouflage à l’opération, elle fut chargée de veiller à la sécurité des expériences. Cependant, elle fut incapable d’empêcher l’espion nazi Heinz Kruger d’infiltrer le projet et d’y assassiner le professeur Abraham Erskine, ce qui empêcha les Etats-Unis de produire plus de super-soldats que le seul premier cobaye du projet : Steve Rogers, qui allait devenir le héros appelé Captain América. Malgré cet échec, elle fut nommée agent de liaison du héros, ce qui l’amena à être impliquée dans les premières missions de Captain et, bientôt, de son jeune coéquipier, Bucky. Elle enquêta ainsi sur les diseurs de bonne aventure Sando et Omar, les démasquant comme espions allemands avec l’aide des deux héros. Le courage de Betsy l’amena aussi à se retrouver dans des situations difficiles, pour lesquelles l’aide de Captain América s’avéra vite indispensable. Au fil des mois, elle fit face à des menaces telles que les Géants orientaux, un réseau de faussaires et la toute première incarnation du Cirque infernal. Plus tard, enquêtant sur le kidnapping de l’ambassadeur chinois, elle fut à son tour faite prisonnière avec Bucky par l’espion japonais nommé Fang, avant que tous deux ne soient délivrés par Captain América. Betsy travailla avec les plus hauts officiels de l’époque, bénéficiant d’une habilitation supérieure à celle de Rogers.

Betsy –telle qu’elle préférait se faire appeler, en hommage à une héroïne de la guerre d’indépendance dont les légendes ont fait la créatrice du premier drapeau américain – commença aussi à fréquenter le Camp Lehigh, où Captain América et Bucky étaient affectés sous leurs identités civiles – le soldat Steve Rogers et la mascotte du régiment James Barnes, des identités que Betty elle-même ignorait. Du coup, alors qu’elle tenait en haut estime le héros costumé, Betty fit souvent preuve d’un mépris non déguisé à l’égard du maladroit soldat Rogers, retrouvant sur ce point le supérieur de Rogers, le sergent Mike Duffy, qui prenait un malin plaisir à affecter Rogers à diverses corvées du camp et ne tarda pas à tomber amoureux de la jeune femme. Quand des scientifiques se mirent à disparaître et le kidnappeur, Miss Vinegar, fit accuser Crâne rouge (Johann Schmidt), Betsy fit appel à à l’agent spécial Mickey Flynn pour la seconder, ignorant que le nazi avait tué et remplacé l’agent fédéral. Une fois Vinegar démasquéée, Crâne rouge révéla la supercherie, blessant sérieusement Betsy avant qu’une arme automatisée lui fasse une chute apparemment mortelle ; se sentant responsable de la confusion ainsi provoquée, Vinegar se sacrifia pour sauver la vie de Betsy en acceptant une importante transfusion de sang. Le danger semblait traquer Betty, qui fut sauvée de Râ le Vengeur par Captain América, dont elle alla chercher le soutien pour arrêter le criminel Nick Pinto.

Après l’attaque japonaise sur Pearl Harbor, le 7 décembre 1941, les Etats-Unis entrèrent officiellement en guerre. Betsy connut une vie privée plutôt libre et mouvementée pour l’époque, recevant deux demandes en mariage en 1942 ; mais les deux hommes se révélèrent être des espions. Ainsi, au cours d’une croisière, elle aida à metre un terme aux activités de pirate du Pillard (alias Alva Phillips), qui, sous son identité civile d’homme d’affaires, chercha à séduire la jeune femme. Peu après, un autre espion, la Griffe jaune, tenta de se rapprocher de Betty, sous l’identité du capitaine Rod Elliot, qui fut finalement démasqué par Captain América. Betsy poursuivit ses activités pour démasquer d’autres agents de la Cinquième colonne, tels un groupe de démagogues new-yorkais qui cherchaient à empêcher les Etats-Unis d’entrer en guerre. Puis, elle enquêta sur une série d’assassinats d’autres agents du FBI, une tâche qui l’amena à être capturée par la Légion du Diable, un culte d’humanoïdes vivants sous terre et qui étaient manipulés par un agent nazi. Betsy n’échappa au mariage forcé avec le chef de la Légion que lors de l’intervention de Captain América, qui déjoua les plans allemands. Quelques semaines après, Betsy eut une nouvelle confrontation avec Crâne rouge lros d’une enquête sur différentes affaires de sabotage. Avec l’appui des Jeunes Alliés, de Captain América et de la première Torche humaine, Betsy mit un terme aux activités du nazi, qui escomptait libérer un gaz mortel sur Washington DC. Puis, Betsy s’introduisit secrètement au Japon afin d’y dérober les plans de l’Arme T7 de la Patte, un canon ballistique intercontinental ; capturée par la Patte, Captain América et Bucky vinrent à sa rescousse, détruisant le canon avant de rentrer tous ensembles aux Etats-Unis. Suite à cela, Betsy fut transférée du FBI au WAAC (Women’s Auxiliary Army Corps), perdant quelques temps de vue Captain América. En 1943, alors qu’elle transportait des plans militaires en Tunisie, Betsy retrouva Rogers et Barnes, recevant leur aide quand le Maître Mangouste enleva et tortura son unité des WAAC. Interdites de soutien militaire ou d’armes à cause de leur ssexe, les coéquipières de Betsy durent recourir à des battes de baseball pour battre les hommes du Maître Mangouste, à l’extérieur de sa base de Tunis. Plus tard, de nouveau avec Captain et Bucky, elle aida à dévoiler une arnaque à l’assurance montée par l’East Shipping Company, qui attaquait des navires sous le déguisement d’étranges créatures.

Alors que Betsy avait été réintégrée au FBI, elle forma William Nasland (jusque là l’Esprit de ’76) et Fred Davis pour devenir les nouveaux Captain América et Bucky après la disparition des héros d’origine en avril 1945, afin que nul ne s’aperçoive que les héros avaient été remplacés. La guerre terminée, Betsy devint l’agent de liaison entre les autorités et l’Equipe des Gagnants, un nouveau groupe réunissant d’anciens membres des Envahisseurs et de la Légion de la Liberté. En juillet 1946, elle et son supérieur, Mr Skinner, interrogèrent Jeff Mace, le héros costumé appelé Patriot, sur les circonstances de la mort de Nasland, Après avoir ainsi appris la manière dont Nasland avait sacrifié sa propre vie pour empêcher Adam-II d’assassiner John F. Kennedy, Betsy et Skinner proposèrent à Mace de reprendre l’uniforme et l’identité de Captain América, une opportunité que Mace accepta immédiatement, à son tour formé par Betsy afin de continuer à dissimuler le changement d’identité du héros. En septembre de la même année, Betsy retrouva Mace après une mission de l’Equipe des Gagnants en Angleterre. Faisant vraiment connaissance, Betsy lui révéla les origines du premier Captain América, encourageant Mace à poursuivre le combat, alors même que celui-ci éprouvait des doutes sur le fait de se montrer à la hauteur du héros de la guerre. Cette rencontra créa les premières étincelles de la liaison qui allait se développer entre eux deux au cours des années. Betsy poursuivit sa carrière d’agent gouvernemental, ce qui n’alla pas sans créer quelques tensions entre eux, notamment quand Mace appris le décès de son vieil ami et collègue journaliste Jack Casey ; à cause de la controverse sur l’homosexualité assumée de Casey – qui avait conduit à son renvoi de l’armée américaine – Betsy, au nom du gouvernement, interdit à Mace d’assister aux funérailles en tant que Captain América, ce qui le poussa à revêtir son uniforme de Patriot pour l’enterrement de son ami.

Peu de temps après, Mace et son partenaire rejoignirent la Lee School du Connecticut, le premier comme professeur, le second comme étudiant. Betsy ne tarda pas à les rejoindre, comme directrice de l’établissement et professeur de mathématiques, afin de pouvoir plus facilement assurer la liaison entre les deux hommes et les autorités tout en veillant au maintien du secret de leur double identité. Vers la même époque, Betsy renoua avec son amie Susan Dane, une actrice, et accepta d’être sa doublure pour un film sur la reine Marie-Antoinette. . Toutes les deux furent harcelées par un criminel surnommé Laughing Boy, qui souhaitait prendre sa revanche sur Dane, qui était responsable de son envoi en maison de correction alors qu’ils étaient encore des enfants. Betsy et Dane furent secourues par Captain América et Bucky, qu’elle aida à son tour pour faire fermer le Club du Crime du Baron noir peu de temps après. Le couple de héros costumés lui vint de nouveau en aide contre Signor Zagana et sa troupe de voleurs bohémiens au Thorndike Ball, les livrant ensembles à la justice. Betsy aida ensuite Mayda van Poole à organiser une vente aux enchères aux fins caritatives, voyant Captain et Bucky arrêter Rip van Winkle, qui cherchait à dérober la recette, puis recruta son amie d’enfance Joan Chawson et son père afin de construire une nouvelle aile à l’école. Retournant à ses activités d’agent, elle seconda Captain et Bucky contre le voleur de bijoux Sparkles Labelle, puis défendit l’école contre le criminel surnommé l’Acrobate.

En avril 1948, après que Betsy avait organisé sur soirée surprise pour l’anniversaire de Mace, la criminelle et chef de gang appelée la Lavande (Lenora More) tira et blessa gravement Davis ; hospitalisé, le jeune homme dut abandonner son rôle pendant de longs mois. Utilisant la cape pare-balles de l’Esprit de ’76 (dont elle réussit à changer les couleurs, en vert puis en bleu par la suite), Betsy se confectionna son propre uniforme et surveilla étroitement l’héroïne Miss Patriot (Mary Morgan), suspectée de sympathies communistes et initialement soupçonnée d’avoir tiré sur Davis pour prendre sa place aux côtés du héros. Mais, finalement, elle aida Mace à retrouver la trace de la Lavande et, ensembles, ils arrêtèrent la criminelle après que Betsy avait du convaincre Captain América de ne pas céder à la vengeance en la tuant lui-même. Surnommée « la Fille doré » par Mace lui-même dans un article du Daily Bugle, elle devint la partenaire de Captain América pendant la lente convalescence de Davis. Leur première mission les confronta à d’étranges activités sismiques à New York, qui se révélèrent être provoquées par l’extradimensionnel appelé Mr Zrr et, ensembles, ils libérèrent la Dimension Zee de Denton Smith et Cecil Babylojn, deux criminels qui s’y étaient réfugiés. Ils vinrent ensuite à l’aide de Joey Milton, sauvant sa famille des griffes de voleurs de bijoux, avant de dissuader le musicien Scotti Warren de monter sur un ring pour combattre le boxeur corroimpu « Killer » Casey. Mace monta sur le ring à la place de Warren, battant Casey en déjouant les tricheries de ce dernier. Puis, elle accompagna Captain pour arrêter Horatio et ses Poupées (en réalité des nains déguisés) et l’empêcher de mettre la main sur une maison de poupées faite de rubis. Après être venu au secours du vétéran Jerry Malcolm, souffrant de paralysie psychosomatique à cause de son sentiment de culpabilité envers la mort apparente de son camarade de guerre Chester Berry, la Fille dorée et Captain retrouvèrent Berry bien vivant, et, ensembles, ils aidèrent Malcolm à récupérer de sa paralysie.

En 1949, alors que la Guerre froide battait son plein, Betty et Captain durent assister à une conférence du professeur Kulto, qui proclamait que la paix mondiale ne serait acquise qu’en unissant les pays poru combattre une invasion extra-terrestre. Perdant la raison, Kulto déclencha une machine destinée à rapprocher les orbites de Mars et de la Terre, provoquant une invasion par des supposés Martiens dirigés par le Seigneur de la guerre Oog. La Fille dorée et Captain América affrontèrent les extra-terrestres mais furent capturés. Mace réussit à manipuler Oog, pour être conduit au laboratoire de Kulto, où il put s’échapper et inverser la machine du savant, renvoyant Mars sur son orbite originelle et provoquant la mort d’Oog au cours du processus. Incapables de manger la nourriture de la Terrre, les Martiens prirent la fuite, préférant mourir dans l’espace plutôt que de faim sur Terre. Suite à cela, Betty et Mace se cantonnèrent à lutter contre des criminels de plus petite envergure, ce qui poussa Mace à réduire son activité comme Captain América. La Fille dorée retrouva Captain América quand ils allèrent aider la police new-yorkaise et la Garde nationale pour défendre New York contre l’attaque d’un tyrannosaure, lâché sur la ville par un couple de criminels. Le dinosaure fut rapidement mortellement blessé et les deux héros le suivirent jusque dans l’Utah, où il se laissa mourir dans une fosse de goudron. Ils aidèrent ensuite le Dr Sigmund Adler à guérir John Dolan de ses tendances criminelles, avant d’enquêtre sur la disparition du mineur de diamants Peter Blake, travaillant avec le détective amateur Andy Opp pour arrêtre l’assassin de Blake, John Harrington. Ils s’occupèrent aussi du Maître des Rêves, un charlatan qui, sous le couvert d’aider les gens à retrouver un sommeil paisible, enlevait ceux-ci pour les torturer et les emprisonner dans son repaire.

En février 1950, la Fille dorée et Captain América ne s’occupaient plus que de criminels de base, sur ordre du gouvernement américain. Quand éclata la Guerre de Corée, en juin de la même année, Mace espérait qu’il pourrait combattre aux côtés des soldats, comme le premier Captain América l’avait fait durant la Seconde Guerre mais les autorités refusèrent de l’autoriser à quitter le territoire. Après une (toute) dernière mission avec l’Equipe des Gagnants, Mace apprit que Skinner avait décidé de réaffecter Betty à un simple travail de bureau, dans l’annexe du FBI à Glendale, Long Island, mettant un terme à sa carrière de la Fille dorée. Quelques semaines plus tard, Mace, désobéissant aux ordres de Skinner, devenu son officier supérieur référent, découvrit une opération secrète du gouvernement ; obtenant d’autres éléments par Davis, Mace utilisa ces informations pour obliger Skinner à accepter sa démission comme Captain América et lui permettre de retrouver Betty, qui put aussi quitter le FBI. Libérés des contraintes du gouvernement et du danger de leurs activités héroïques, les liens de Betty et Mace évoluèrent vers une liaison amoureuse et s’installèrent à Glendale, se mariant en 1953. Tandis que Mace lançait la Gazette de Glendale, renouant avec sa carrière de journaliste, avant de devenir éditeur du Daily Bugle. De son côté, Betsy reprit apparemment ses activités au sein des autorités fédérales, travaillant pour des services non identifiés, assurant peut-être le rôle d’agent de liaison avec le quatrième Captain América, William Burnside, en 1953, avant le retrait forcé de celui-ci. Il semble aussi qu’à une époque, Betsy fut en relation avec l’agent James « Jimmy » Woo et sa propre équipe de surhumains. Le couple devait aussi s’occuper souvent du neveu de Betty, le jeune Thaddeus Ross.

A l’époque moderne, l’agent de la Corporation appelé Véda prétendit être la fille de Betty, tandis que Nick Fury, le directeur du SHIELD, était convaincu que l’Agent R, âgée et défigurée, n’était autre que Betty. Des mois plus tard, après le décès de Mace d’un cancer, Betty, qui, pour des raisons inconnues, n’était apparemment pas à ses côtés lors de sa mort, se retira en Floride, à Miami, au sein des Villas du Valhalla, une maison de retraite spécialisée dans les anciens héros et criminels costumés des années quarante et cinquante, ironiquement fondée par Mary Morgenstern, autrefois Mary Morgan, alias Ms Patriot. Là, les retraités profitaient, une fois l’an, d’un processus de rajeunissement mis au point par Morgenstern à partir d’une ancienne relique asgardienne.

Pouvoirs : Aucun.

Aptitudes : La Fille dorée excellait au tir avec les armes à feu et était une athlète complète, championne de course, d’haltérophilie, de boxe et de lutte, maîtrisant de nombreuses techniques de combat, notamment l’escrime et le judo. Actrice et mathématicienne douée, elle reçut aussi une formation de secours d’urgence et était, elle, capable de résister à de longues séances de torture.

Equipement : La Fille dorée avait récupéré la cape pare-balles utilisée par l’Esprit de ’76 (William Nasland), avant que celui-ci ne devienne le second Captain América.

Par ThierryM

Site Web Adaptif

  • Marvel World est désormais adaptif pour un maximum de confort de lecture sur n'importe quel type de terminal !

Qui est en ligne ?

    Visiteur : 10
    Membre : 0