Recrutement


Nous recherchons actuellement des fans Marvel bénévoles pouvant nous aider à traduire une quantité conséquentes d'informations sur le monde Marvel. Si vous possédez un bon niveau de traduction de l'anglais vers le français et que Marvel World vous a un jour aider, il est temps de nous rendre la pareille !

Contactez-nous par e-mail sur contact@marvel-world.com dès maintenant et faite partie d'une tranche d'histoire de Marvel World !

Encyclopédie - Bêlit - Marvel-World.com

Encylopédie - Bêlit

Véritable nom : Bêlit
Profession : Pirate
Statut légal : Sujet en exil de la cité shémite d’Asgalun
Identité : Publiquement connue
Autre identité : la Reine de la Côte noire
Lieu de naissance : Asgalun (Shem, ère hyborienne)
Situation de famille : Célibataire
Parents connus : Atrahasis (père, décédé), Nim-Karrak (oncle, décédé)
Appartenance à un groupe : Chef des Corsaires noirs
Base d'opérations : Mobile dans la Mer occidentale (ère hyborienne)
Première apparition : VO : (en rêve) Giant-Size Conan # 1 (septembre 1974, par Roy Thomas & Gil Kane), (réellement) Conan the Barbarian (vol.1) # 58 (janvier 1976, par Roy Thomas & John Buscema) – VF : Conan le Barbare (Arédit, vol.1) n°6 (4ème trimestre 1980 ; Giant-Size Conan a été publié dans Demon (Pocket) n°18 de juin 1982)
Taille : Inconnue
Poids : Inconnu
Yeux : Marrons
Cheveux : Noirs

Histoire : Tigresse redoutée des mers et féroce maîtresse de Conan le Cimmérien, Bêlit naquit au cœur de la cité d’Asgalun, princesse shémite dont les ancêtres étaient, depuis des générations, souverains de la cité-état d’Asgalun, une grande métropole du nord de Shem. Sa mère étant morte alors que Bêlit était encore très jeune, elle fut élevée par un père doux et aimant, le roi Atrahasis, qui était également adoré par son peuple ; Atrahasis enseigna à sa fille les arts de la navigation, car il aimait voguer en mer, et Bêlit apprit rapidement à manœuvrer le navire de son père, la Tigresse, mieux que n’importe quel homme. N’Yaga, un exilé des Iles du Sud et conseiller d’Atrahasis, devint son tuteur. La vie heureuse et paisible de Bêlit connut un terme brutal une nuit, quand Nim-Karrak, l’orgueilleux frère d’Atrahasis, introduisit des assassins stygiens dans le palais royal afin de tuer le roi et ses proches afin qu’il puisse monter sur le trône à la place d’Atrahasis. Bêlit assista, horrifiée, au sanglant assassinat de son père et ne réchappa de la mort seulement grâce à la réactivité de N’Yaga qui emmena immédiatement la jeune fille hors de la ville. Ils voguèrent depuis la côte shémite sur la Tigresse, qui demeurait en permanence prête à appareiller, descendant vers le sud, jusqu’aux îles natales de N’Yaga, les Iles argentées. Durant le voyage, Bêlit développa une haine farouche dans son cœur, jurant de venger un jour son père. Grâce à sa réputation de chaman, N’Yaga fut capable de convaincre ses congénères insulaires que Bêlit – dont le nom en shémite signifiait « déesse » – était la fille à peau pâle de la déesse de la mort, Derkéta. Uzumi, alors chef tribal des habitants des Iles argentées, céda à la population et laissa Bêlit et N’Yaga s’installer parmi eux. Là, la jeune fille grandit, devenant une femme au caractère bien trempé, sachant manier la lance, le sabre et l’arc aussi bien que les meilleurs guerriers des Iles argentés. Mais, au-delà du gibier des forêts, léopards ou babouins sauvages, Bêlit rêvait de traquer et tuer le traître Nim-Karrak. Lorsque Uzumi, qui jalousait de plus en plus Bêlit et ses talents de guerrière ainsi que la vénération dont elle bénéficiait auprès des habitants des Iles argentées, refusa de lui accorder le plein statut de guerrier au motif de son sexe, à moins qu’elle ne réussisse à affronter et voler une pierre précieuse que gardait une tribu isolée d’hommes-vers à la peau bleuâtre. Mais, contrairement aux espoirs d’Uzumi, Bêlit passa l’épreuve et le plan se retourna contre Uzumi qui fut tué par les hommes-vers ; avec la disparition de leurs chefs, Bêlit fut promue à sa place, par acclamation générale des habitants des Iles argentés. Acceptant le choix des Iles argentées, Bêlit déclara immédiatement que ses nouveaux sujets allaient devenir des pirates, se lançant dans la Mer occidentale et amassant suffisamment de forces pour, à terme, reprendre Asgalun à son oncle. Et, conformément à ses intentions, au cours des trois années suivantes, la Tigresse régna sur la partie méridionale de la Mer occidentale, par le sang et l’acier, tandis que Bêlit se forgea une sinistre réputation comme « la plus sauvage des diablesses qui méritait la corde », à la tête des Corsaires noirs, surnom donné aux habitants des Iles argentés qui accompagnaient la jeune femme à bord de la Tigresse.

Alors que Bêlit et son équipage passait par les eaux aux abords du royaume hyborien d’Argos, la Tigresse croisa la route du navire marchand d’un dénommé Tito, à bord duquel Conan le Cimmérien s’était embarqué de force, fuyant les autorités argosiennes. Les Corsaires noirs abordèrent le navire, tuant son équipage pour s’emparer de sa cargaison mais Conan résista aux pirates, tuant plusieurs d’entre eux, avant d’être finalement cernés par le nombre de ses ennemis. Mais, dès que leurs regards se croisèrent, Bêlit et Conan tombèrent amoureux l’un de l’autre, partageant dès lors un amour passionné et exclusif comme aucun d’eux n’en avait connu jusque là ; Bêlit épargna la vie du Cimmérien, et ils se promirent de rester et voyager ensembles sur les mers et même au-delà. Conan devint le compagnon de la pirate et son second à bord de la Tigresse, voguant ensembles sur la Mer occidentale.

Durant les trois années suivantes, Bêlit et Conan partagèrent des orgies de passion, de rires et de pillages, voguant sur la Mer occidentale, échappant de justesse à leurs poursuivants et leurs ennemis, s’aventurant occasionnellement à terre pour mener des expéditions plus aventureuses ou simplement renouveler l’équipage de la Tigresse. C’est peu de temps après son arrivée à bord de la Tigresse que Bêlit et Conan affrontèrent un Aquilonien du nom d’Amra, au passé proche de celui de Bêlit mais qui avait été élevé par des lions au lieu d’êtres humains. Amra, également séduit par Bêlit, enleva celle-ci, poussant Conan à partir sur leurs traces ; lors d’un terrible duel, Conan tua finalement Amra, qui devint alors le surnom de Conan parmi les Corsaires noirs et, au-delà, dans la Mer occidentale et ses régions côtières. Bêlit et son équipage voyagea loin à l’ouest, sur l’île du sorcier Tezcatlipoca, avant de revenir à Argos, où Conan retrouva ses compagnons Tara et Yusef, et son éternelle rivale Red Sonja, dont le premier contact avec Bêlit fut des plus orageux. Bêlit, Conan, Sonja croisèrent ensembles la route du roi Kull de Valusie, projeté à leur époque par la magie d’un sorcier stygien. Après une première, et vaine, tentative de tuer Nim-Karrak, Bêlit apprit que son père avait en fait survécu à la tentative d’assassinat et croupissait depuis des années dans les geôles de Luxur, la capitale de la Stygie. Après avoir mâté l’éphémère rébellion de Kawaku, Bêlit et Conan abordèrent la Stygie, traversant Khémi, puis Harakt, où Bêlit fut kidnappée par des Stygiens qui l’emmenèrent à Luxur. En compagnie de Zula, rencontré durant son expédition vers la capitale stygienne, Conan vint secourir sa bien-aimée mais les espoirs de Bêlit furent brisés quand elle apprit de la bouche même de Ctésiphon II que son père avait été exécuté depuis peu, simplement pour libérer de la place dans les donjons de Luxur. Rendue plus amère que jamais par la cruauté du destin, Bêlit et ses alliés regagnèrent Asgalun, afin d’y exercer sa vengeance contre Nim-Karrak et son conseiller stygien, le sorcier P’Tor-Nubis. Ce dernier puis Nim-Karrak trouvèrent la mort, assouvissant le désir de vengeance de Bêlit même si ce ne fut pas elle qui porta le coup mortel à l’usurpateur ; acclamée par les habitants d’Asgalun comme héritière du regretté Atrahasis, Bêlit déclina néanmoins le trône, renonçant à tout droit sur celui-ci afin de reprendre sa vie de pirate sur la Mer occidentale, avec son amant à la noire tignasse.

Après avoir fait échec aux projets d’Ajaga, d’imposer son autorité sur les tribus noires du sud du continent, Bêlit conduisit la Tigresse sur la sinistre rivière Zarkhéba, la Rivière de la mort, loin au sud du royaume de Kush, où la pirate espérait découvrir un fabuleux trésor, réputé être abandonné au cœur d’une antique cité en ruines. Effectivement, loin sur la Zarkhéba, les ruines étaient là et le trésor caché sous une lourde dalle de pierre. Mais, ces ruines, la Cité des Anges, étaient hantées et tout l’équipage de la Tigresse, hormis Conan, fut massacré par un gigantesque primate ailé ; Bêlit elle-même succomba au monstre, qui pendit son cadavre au mât de misaine de la Tigresse. Autant fou de colère qu’inconsolable, Conan décrocha le cadavre de Bêlit, le déposant dans la Tigresse, entourée du trésor de la cité ; puis, il demeura dans les ruines, fourbissant ses armes afin de combattre et de tuer la créature ailée. Conan et le singe se livrèrent un terrible duel, au cours duquel Conan dut recourir autant à ses talents martiaux qu’à sa colossale force et son incroyable robustesse pour tenir tête au monstre, mais fut finalement terrassé par celui-ci. Mais, alors que le singe ailé s’apprêtait à porter le coup de grâce au Cimmérien, le fantôme de Bêlit, tenant ainsi la promesse de la jeune femme d’accompagner Conan au-delà du monde, s’interposa entre les deux adversaires et infligea de sérieuses blessures au monstre qui l’avait tuée. Ce répit permit à Conan de reprendre ses forces et il put alors tuer le singe ailé, le décapitant de son épée. Sa colère apaisée mais son chagrin intact, Conan ramena la Tigresse jusqu’à la mer, avant de l’incendier et la laisser voguer vers le large, offrant à son aimée disparue un bûcher de bois, de voiles et de trésors. Et c’est ainsi que la Reine de la Côte noire effectua son dernier voyage sur la Mer occidentale.

Pouvoirs : Aucun.

Aptitudes : Bêlit était une redoutable escrimeuse mais savait aussi manier à la perfection la lance ou l’arc. Navigatrice hors pair depuis son enfance, elle était aussi une meneuse d’hommes née, sachant se faire obéir par un mélange d’autorité et de charisme, et aussi par l’entretien de l’illusion qu’elle était la fille mortelle de la déesse Derkéta.

Armes : Bêlit était habituellement armée d’un sabre.

ThierryM 3820

Lire plus de fiches



Wiki de Marvel World


  • Le MCU, les films Spider-Man, les univers cinématographique X-Men vous intéresse ? Retrouvez toutes les informations sur les films, séries TV et jeux vidéo sur notre Wiki !

    Testez le Wiki de Marvel World !

Recrutement


  • Nous recherchons des traducteurs Anglais->Français bénévoles (comme nous) pouvant nous aider à traduire une quantité conséquentes d'informations sur le monde Marvel.

    Contactez-nous !

    Si Marvel World vous a aider à développer vos connaissances sur l'univers Marvel, rendez-nous la pareille et faite partie d'une tranche d'histoire de Marvel World !

Qui est en ligne ?

    Visiteur : 11
    Membre : 0