Le Père Noël arrive chez Series-Stores.fr



Series-Store.fr, boutique en ligne spécialiste des la vente de produits dérivés de séries TV et films vous propose une collection de 5 mugs Marvel mettant à l'honneur vos héros préférés.

Hulk, Captain America, Iron Man, Deadpool et les Avengers vous attendent dans ce concours ! Tentez dès maintenant de remportez l'un d'eux en participant à notre concours sur Marvel World !

Cliquez ici pour participer au concours !

Encyclopédie - Magnéto - Marvel-World.com

Encylopédie - Magnéto

magneto_9.jpg

  • Véritable nom : Max Eisenhardt
  • Profession : Enseignant, défenseur des droits des mutants, autrefois conquérant, chef d’état (Génosha), révolutionnaire, professeur, directeur d’école, agent secret, aide infirmier
  • Statut légal : Actuellement apatride, originellement citoyen allemand ; néanmoins, Magnéto possède un casier judiciaire dans la plupart des nations de la Terre et est un criminel et terroriste international recherché
  • Identité : Son identité de Max Eisenhardt demeure secrète ; le grand public et les autorités sont convaincues que son véritable nom est Erik Lehnsherr.
  • Autre identité : Magneto (VO) ; Erik Lehnsherr, Magnus, Erik Magnus Lehnsherr, Erik le Rouge, le Roi gris, le Roi blanc, Michael Xavier, « le Créateur », le Pèlerin blanc, Prisonnier matricule 214782, Mr Sullivan (et probablement encore d’autres)
  • Lieu de naissance : Une ville non identifiée de l’Allemagne (sous la République de Weimar)
  • Situation de famille : Présumé veuf
  • Parents connus : Jakob Eisenhardt (père, décédé), Mme Eisenhardt (mère, décédée), Ruth Eisenhardt (sœur, décédée), Erich Eisenhardt (oncle, décédé), Magda Eisenhardt (épouse, présumée décédée), Anya Eisenhardt (fille, décédée), Wanda Maximoff (la Sorcière rouge, fille), Piétro Maximoff (Vif argent, fils), Lorna Dane (Polaris, fille), Vision (ex-beau-fils), Thomas (Speed, petit-fils), William (Wiccan, petit-fils), Crystalia Amaquelin Maximoff (Crystal, ex-belle-fille), Luna Maximoff (petite-fille), Joseph (clone, décédé)
  • Appartenance à un groupe : Membres des X-Men, ancien membre d’Excalibur du Professeur X, des Douze, du Cercle intérieur du Club des Damnés, ancien directeur des Nouveaux Mutants, ancien chef des Acolytes, ancien créateur et chef des Mutés du Pays sauvage et de la première Confrérie des Mauvais Mutants
  • Base d'opérations : Actuellement l’Ecole Xavier (ancienne quartier général de l’Arme-X), auparavant Utopia (au large de San Francisco), autrefois Génosha, Avalon, une base dans l’Antarctique, l’Astéroïde M, le Manoir des X-Men, une île dans le Triangle des Bermudes
  • Première apparition : VO : X-Men (vol.1) # 1 (septembre 1963, par Stan Lee, Jack Kirby & Paul Reinman) – VF : Strange n°1 (janvier 1970)
  • Taille : 1m87
  • Poids : 86 kg
  • Yeux : Bleu-gris
  • Cheveux : Argents
  • Caractéristiques particulières : Magnéto a été littéralement rajeuni par Alpha le Mutant Ultime, ce qui fait que, bien qu’il soit né dans les années vingt, son corps biologique correspond à celui d’un homme d’une trentaine d’années.

Histoire

Max Eisenhardt naquit vers la fin des années vingt, au sein d’une famille juive allemande de la classe moyenne, dont le père, Jakob Eisenhardt, était un ancien soldat décoré durant la Première Guerre Mondiale. Survivant à la discrimination et aux épreuves durant la période de prise de pouvoir par les nazis, à la Nuit de Cristal et aux lois de Nuremberg de 1939, les Eisenhardt finirent toutefois par fuir l’Allemagne pour se réfugier en Pologne. Mais, capturés presque à leur arrivée par les Allemands qui venaient de déclencher l’invasion du pays, les Eisenhardt furent conduits et enfermés au ghetto de Varsovie. Après plusieurs mois dans le ghetto, sentant que la situation ne ferait qu’empirer, ils tentèrent une nouvelle fois de fuir, même si l’oncle de Max, Erich Einsenhardt, décida de rester sur place pour se battre. Malheureusement, Max et sa famille furent trahis par leur contact et de nouveau arrêtés par les Allemands. Cependant, au lieu d’être reconduit à Varsovie, les soldats les rassemblèrent et passèrent les Eisenhardt et les autres fuyards par les armes ; Max, utilisant inconsciemment ses pouvoirs de mutants, put intercepter les balles, même s’il fut néanmoins légèrement blessé et perdit connaissance. Le croyant mort comme les autres, les soldats l’enterrèrent dans une fosse commune, mais Max, une fois repris conscience, put s’en extraire à la force des doigts, avant que la terre n’ait put durcir. Rattrapé encore une fois par d’autres soldats, alors qu’il vagabondait dans les rues ; ignorant quoi faire de lui, ils décidèrent de l’envoyer à Auschwitz, un camp ouvert depuis l’été 1940. Max passa ainsi cinq années dans le camp, entrant dans l'âge adulte.

magneto_1.jpg A Auschwitz, Max fut placé dans les Sonderkommandos (ou SK) grâce à l’intervention d’un de ses anciens professeurs du collège et apprit, à ses dépens, l’inimaginable cruauté et horreur dont l’homme est capable. Il y retrouva une jeune tzigane, Magda, qu’il avait connu et brièvement fréquenté alors qu’ils vivaient encore tous les deux en Allemagne. Au cours de ces années d’internement, comme SK, il dut lui-même conduire d’autres membres de sa famille dans les chambres à gaz ; toutes ces souffrances, morales, physiques, malnutrition, alcoolisme (les SK recevait plus que leur part de vodka pour les garder sous contrôle), Max lutta pour conserver son humanité et le peu de dignité qui lui était permis. Il vint ainsi en aide à d'autres prisonniers, leur fournissant un peu de nourritures supplémentaires, et luttant pour préserver leurs espoirs. Durant l’été 1944, utilisant sa place de SK, il fit transférer secrètement Magda parmi les prisonniers juifs, lui épargnant ainsi l’extermination des femmes tziganes de 1944 à Auschwitz. Le 7 octobre 1944, profitant de la révolte des prisonniers d’Auschwitz, Max et Magda prirent la fuite, partant à l’est, atteignant bientôt la ville de Vinnytsia, en Ukraine. Quelques années après leur mariage, Max et Magda eurent une fille : Anya. Max adora immédiatement sa fille, qui devint en quelque sorte la lumière de sa nouvelle vie, une nouvelle raison de continuer à vivre et se battre, un espoir que les choses pouvaient s'améliorer et laisser espérer un futur heureux, son "talisman" tel qu'il la surnomma.

magneto_2.jpg Mais, dès son premier jour de travail, à peine installé, le contremaître chercha à voler Max sur la question de son salaire ; pour la deuxième fois de sa vie, Max utilisa ses pouvoirs, lançant une barre de fer sur le contremaître, le ratant de peu. L'usage de son pouvoir n'était pas encore fait de manière consciente mais cette fois Max réalisa très bien qu'il s'agissait de ses pouvoirs. Arrivé à l'auberge où il vivait avec sa femme et sa fille, il la trouva en flammes ; Magda était terrifiée – ayant du laisser Anya seule afin d'aller acheter de quoi manger pour le dîner – de savoir sa fille seule au milieu de l'incendie. Les époux se précipitèrent dans le bâtiment et lorsque le plafond du rez-de-chaussée commença à s'effondrer, Max forma un dôme protecteur pour leur sauver la vie ; tous les deux étaient stupéfaits, mais Max était en même temps rassuré, persuadé qu'il pourrait ainsi sauver Anya. Cependant, lorsqu'ils sortirent de l'immeuble pour récupérer leur fille coincée à l'étage, le contremaître, arrivé sur les lieux, dénonça Max à la police, qui le saisit, commença à le battre pendant qu'il les suppliait de le laisser sauver Anya. Alors que celle-ci appelait son père à l'aide, Max ne put lui venir en aide. Finalement, Anya tomba, brûlée à mort, par la fenêtre du bâtiment, juste devant son père. La foule, choquée, s'éloigna quelque peu, laissant Max face seul devant le corps de sa fille. Dans un accès de rage incontrôlé, Max libéra son pouvoir pour la troisième fois et envoya une radiation électromagnétique – une forme d'éclair horizontal – dans toutes les directions, tuant les policiers, et une grande partie de la foule présente ; Magda, présente tout du long, resta indemne. Elle sembla alors entrer dans un état psychologique dissociatif, appelant Max un "monstre" avant de s'enfuir en courant, alors que celui-ci l'appelait à l'aide pour enterrer leur fille, trop faible et blessé pour la poursuivre. Peu après, il emmena le corps d'Anya dans les bois et l'y enterra, éliminant à l’occasion des soldats soviétiques venus l’arrêter.

Max se lança alors à la recherche de Magda, qui, vraisemblablement avait du chercher refuge auprès des siens, d’autres Tziganes ; au cours de sa quête, il demanda à un contrefacteur appelé George Odekirk, qui lui fabriqua une fausse identité, donna de faux papiers afin de se cacher des agents de la police soviétique et du KGB et pouvoir continuer à chercher Magda ; ainsi, « naquit » Erik Magnus Lehnsherr, un Tzigane né en 1928 dans la ville de Gdansk (alors Danzig) et rescapé des camps de la mort nazis. Sans qu’Erik n’en ait eu la moindre idée, Magda était à nouveau enceinte lors de sa fuite ; elle finit par arriver au Mont Wundagore, en Transie ; elle arriva à la Citadelle de la Science du Maître de l’Evolution (sur le Mont Wundagore) où elle mit au monde deux jumeaux, Piétro et Wanda, qu’elle abandonna, quittant rapidement la Citadelle par une nuit neigeuse, de peur que Magnus ne la retrouve ; elle décéda probablement peu après. Les enfants allaient être confiés à des Tziganes, Django et Marya Maximoff, certainement parce que Magda avait du raconter au Maître de l’Evolution ou sa création Bova qu’elle était elle-même une Tzigane. Erik, de son côté, continua à parcourir l’Europe, sans trouver trace de son épouse ; renonçant, il émigra alors en Israël, ce qui avec son tatouage d’Auschwitz ne dut guère poser de difficultés ; il est quasiment certain qu’il entra en Israël sous une identité autre que celle de Lehnsherr (dans le cas contraire, Gabrielle Haller qui le connut à cette époque, voir infra, aurait déjà disposé de cette information depuis longtemps, et l’aurait certainement communiqué bien avant l’affaire d’Avalon). Vraisemblablement, il y entra avec le nom de Magnus, qu’il se soit agi de son nom ou de son prénom (c’est sous ce nom que Xavier le connu en Israël).

En Israël, il travailla comme aide infirmier dans un hôpital psychiatrique, installé près d’Haïfa, s’occupant principalement des survivants de l’Holocauste ; manifestement, selon plusieurs témoignages, Erik fut charitable et aida de nombreux survivants à surmonter leurs difficultés. Quelques temps après son arrivé, il s’y lia d’amitié avec un américain, le professeur Charles Xavier, venus à cet hôpital à la demande du Dr Daniel Shomron pour s’occuper d’une patiente appelée Gabrielle Haller ; Erik et Xavier eurent des débats passionnés, imaginant ce qui arriverait si l’humanité devait faire face à l’apparition d’une race d’êtres surhumains ; ils devinrent de vrais amis, intégrant bientôt Gabrielle, guérie grâce aux pouvoirs télépathiques de Xavier, dans leur cercle restreint. Les deux amis se révélèrent mutuellement leur véritable nature de mutant lorsqu’ils durent affronter le criminel de guerre nazi le Baron Wolfgang von Strucker qui venait d’enlever leur amie Gabrielle Haller ; partant à son secours, ils empêchèrent Strucker de s’emparer d’une vaste réserve d’or nazi pour financer sa nouvelle organisation, HYDRA. Provoquant un éboulement dans la caverne où l’or était entreposé, tuant apparemment Strucker bien que celui-ci réapparut des mois plus tard, Magnus réalisa que lui et Xavier avaient des vues complètement opposées, et incompatibles, sur l’avenir des relations humano-mutantes. Il s’empara de l’or et quitta son ami, décidé à prendre toutes les mesures nécessaires pour protéger les mutants ; à cette époque, Xavier le connaît principalement sous le nom de Magnus, bien que lors de rencontres ultérieures, il l’appelle parfois Erik. Redoutant un nouvel Holocauste, avec cette fois les mutants comme cibles, il adopta une stratégie plus agressive et violente contre l’humanité. Magnus a toujours été d’avis que les mutants, qu’il baptisa Homo Sapiens Superior, finiront par être la forme de vie dominante de la planète, succédant à l’Homo Sapiens Sapiens, comme celui-ci succéda aux précédents hominidés. Néanmoins, ses objectifs ont alterné entre imposer une vie harmonieuse entre humains et mutants, créer une nation séparée pour les mutants ou exercer une dictature sur toute l’humanité pour protéger les mutants.

Erik s’engagea alors avec diverses agences de services secrets, dont, très probablement la CIA, bien qu’il ait très bien pu être un agent double pour le MOSSAD israélien ; en effet, bien que traquant les criminels de guerre nazis pour la CIA, il s’arrangeait apparemment pour les livrer au gouvernement israélien afin de les faire juger dans ce pays. Il est dès l’époque connu sous le nom de code de Magnéto ; il est certain là aussi qu’il ne donna pas le nom d’Erik Lehnsherr (qui aurait été connu dès ses premiers actes terroristes), se contentant soit de Magnéto, du nom qu’il utilisa pour entrer en Israël ou encore d’une troisième identité, inconnue à ce jour. Il rencontra durant ses missions une jeune et belle docteur prénommée Isabelle, qui découvrit rapidement que son ami était un mutant. Toujours tourmenté par les souvenirs de Magda, de ses sentiments envers elle mais également du terme de « monstre » qu’elle avait utilisé lors de sa fuite, Erik et Isabelle restèrent simplement des amis. Mais, le chef de Magnéto à la CIA, un individu au nom de code de Contrôle, pénétra un jour dans l’hôtel où ils résidaient, et fit tuer Isabelle sous les yeux d’Erik, avant de lui reprocher son double jeu avec Israël. Revendiquant le nom de Magnéto, se déclarant un être supérieur, mutant, homo sapiens superior, il élimina les hommes face à lui, déclarant la guerre à l’humanité. Magnéto réapparût peu après et rencontra l’agent d’Interpol appelé Sean Cassidy (le futur Hurleur des X-Men) alors qu’il traquait le mutant russe Arkady Rossovitch, plus tard connu sous le nom d’Oméga-Red ; Erik cherchait probablement à organiser un mouvement de résistance des mutants ou, au moins, essayer d’exposer à la face du monde les tentatives des gouvernements pour contrôler et utiliser les mutants. C'est aussi très certainement à cette époque qu'il eut une liaison avec une autre femme et conçut ainsi Lorna Dane, la future héroïne Polaris. Néanmoins, les détails exacts de cette liaison et de cette conception restent totalement inconnus.

magneto_3.jpg Pendant plusieurs années, Magnus disparut. Au cours de ces années, il se confectionna un casque et uniforme rouge, couleur du sang, en mémoire de toutes les victimes innocentes qu’il avait connu à Auschwitz et désormais totalement déterminé à assurer la protection des mutants et leur suprématie sur la Terre. Il commença à rassembler d’autres mutants, commençant par la Sorcière rouge et Vif argent, dont il ignorait les liens familiaux les unissant tous les trois et Astra, qui abandonna rapidement Magnéto pour mener ses propres plans. Après une ultime rencontre avec Charles Xavier à Auschwitz, il tenta de s’emparer seul de la base de missile de Cap Citadelle ; il y fut repoussé par les X-Men, un groupe de héros mutants, recrutés et formés par son ancien ami Charles Xavier ; la longue inimitié entre Magnéto et les X-Men naquit ce jour-là et devait perdurer jusqu’à aujourd’hui. Recrutant deux autres mutants, le Cerveau et le Crapaud, Magnéto affronta une nouvelle fois les X-Men, mais cette fois à la tête de son propre groupe qu’il baptisa ironiquement la Confrérie des Mauvais Mutants, pour dénoncer l’assimilation globale faite par les médias et le public entre mutants et malfaisants. A l’époque, Magnéto comptait conquérir le monde et instaurer le règne des mutants sur la planète. Magnéto et sa Confrérie affrontèrent encore trois ou quatre fois les X-Men, cherchant, sans succès à étoffer leurs rangs avec Namor, le Colosse puis Unus l’Intouchable. Finalement, lors d’un nouvel affrontement avec ses ennemis, Magnéto et le Crapaud furent capturés par l’énigmatique extra-terrestre appelé l’Etranger et emmené sur son monde-laboratoire ; immédiatement, les autres membres de la Confrérie se séparèrent (la Sorcière rouge et Vif argent allaient même intégrer peu après les Avengers). Après une brève évasion au cours de laquelle Magnéto combattit une nouvelle fois les X-Men, il fut repris par l’Etranger appelé mentalement par le Professeur X (alias Charles Xavier). Sa seconde évasion fut la bonne, et Magnéto, cette fois-ci accompagné du Crapaud, revint sur Terre et reforma sa Confrérie et convainquant la Sorcière rouge et Vif argent de le rejoindre, après avoir piégé les Avengers pour obtenir le ralliement des deux mutants. Magnéto construisit une nouvelle base sur une île dans l’Atlantique, et, apprenant la mort de Charles Xavier (mort qui s’avéra par la suite une ruse de Xavier lui-même), décida de se débarrasser définitivement des X-Men ; mais, ceux-ci furent secourus par les Avengers et les deux groupes purent mettre un terme aux agissements de Magnéto, qui fut présumé mort dans l’explosion de l’île.

En fait, Erik avait survécut et s’était retrouvé dans le Pays sauvage, une jungle préhistorique préservée au cœur du continent antarctique, après avoir utilisé ses pouvoirs pour creuser à travers le sol océanique jusqu’à atteindre une série de cavernes qui le conduisit dans la jungle en question. Là, il se construisit une nouvelle citadelle et utilisa ses connaissances en ingénierie génétique pour muter des représentants du Peuple des Marais en des êtres surhumains qu’il nomma les Mutés du Pays sauvage, adoptant le nom du « Créateur ». Affrontant peu après une nouvelle fois les X-Men, il sembla être tué dans une explosion mais, une fois de plus, ses pouvoirs lui permirent de survivre et se retrouva dans la cité du Pays sauvage appelée le « Pays des morts » où il fit la découverte d’un gaz capable de rendre les esprits malléables et qu’il comptait utiliser contre l’humanité. Il projeta son corps astral vers les peuples locaux, les manipulant pour se faire construire un avion qu’il remplirait de gaz. Son plan fut, une fois de plus, déjoué par les X-Men, et il dut s’enfuir dans l’océan ; néanmoins, la succession d’explosion et les efforts qu’il avait du faire pour survivre aux diverses explosions avait sérieusement entamé sa résistance et, surtout, sa capacité à manipuler ses pouvoirs. Sauvé par le muté appelé Amphibius, Magnéto fut emmené sur une île où Sauron œuvrait sur une machine destinée à puiser dans les énergies géothermiques de la région. Réalisant que la machine pourrait restaurer ses pouvoirs défaillants, mais, il dut combattre une fois de plus les X-Men et laissé une nouvelle fois pour mort.

Sauvé par Namor, le Prince des Mers, Magnéto fut ramené à Atlantis où il convainquit rapidement les Atlantes de lancer une attaque sur la surface. Enlevant Dorma, il obligea même Namor à lui obéir sous peine de voir sa fiancée périr. Les armées atlantes attaquèrent New York et furent combattues par les Quatre Fantastiques (et, en sous mains, les X-Men). Reed Richards utilisa une machine à feedback pour piéger finalement Magnéto avec son propre pouvoir, libérant ainsi Dorma et Sue Richards, elle aussi capturé par Magnéto lors des affrontements. Capturé, Magnéto fut placé dans une prison non magnétique, inhibant également son pouvoir dans un champ de force anti-magnétique. Erik réussit à s'échapper, en entrant dans une transe méditative qui lui permit de déjouer les systèmes de sécurité de sa prison. Une fois libre, il reprit son uniforme et affronta la Famille royale des Inhumains, mais ses projets devenaient, à cette époque-là, plutôt incohérents, cherchant à muter tous les non-mutants de la planète. Survivant à ce combat, il affronta de nouveau les Avengers après avoir attaqué les X-Men, alors affaibli par les disparitions successives de plusieurs de leurs membres (enlevés par l'organisation secrète appelée l'Empire secret) ; il fut de nouveau enfermé dans un globe d'énergie, enterré profondément sous terre. Profitant du passage d'une comète qui affaiblit quelque peu l'intégrité énergétique du globe, Magnéto s'échappa de nouveau. Il reforma sa Confrérie, mais avec des effectifs complètement différents : le Colosse, Unus l'Intouchable et la Loreleï (une ancienne membre des Mutés du Pays sauvage). Puis, reprenant ses expériences génétiques en utilisant une technologie abandonnée par l'Inhumain Phaeder et son fils Maelström, il créa Alpha, qu’il baptisa le « Mutant Ultime ». Magnéto et les siens attaquèrent alors les Nations-Unies à New York ; là, il combattit une nouvelle fois le Professeur X ainsi que les Défenseurs. Mais, au cours du combat, Alpha, continuant à évoluer, jugea Magnéto indigne de ses pouvoirs et décida de lui accorder, ainsi qu'aux membres de la Confrérie, une nouvelle chance dans leur vie et les ramena à l'âge de six mois, avant de quitter lui-même la Terre pour trouver sa voie dans l'univers.

Le « bébé Magnéto », ainsi que les trois autres mutants, furent transférés sur l’île de Muïr (au nord de l’Ecosse) et confiés à la garde du Dr Moïra McTaggert, une généticienne spécialiste des mutations et vieille amie de Charles Xavier. McTaggert traita les bébés avec gentillesse et affection, elle et Xavier espérant qu'une nouvelle enfance sans les horreurs des camps, et entourée d'affection, permettrait de changer le caractère d'Erik. Cependant, sans en informer Xavier, McTaggert tenta d'influer également sur le caractère et les colères de Magnéto en manipulant son ADN ; son but principal était de lui permettre de supporter plus facilement l'usage de ses pouvoirs et donc réduire le stress induit et, au final, faire en sorte qu'il contrôle mieux ses colères. Dans tous les cas, les intentions de Xavier furent court-circuitées quelques mois après lorsqu'un agent shi'ar, Davan Shakari alors Eric le Rouge, restaura Erik dans sa prime jeunesse adulte (environ une vingtaine d'années), lui rendant également santé et souvenirs. Magnéto redevint d’abord un homme hostile, paranoïaque et dangereux ; rien qui n’indique une quelconque modification de ces gênes pour le rendre plus paisible. Pour payer sa dette à Shakari, il affronta les X-Men, alors constitués de nouveaux effectifs, puis reprit ses propres projets. Il se rendit alors en Latvérie où le Dr Fatalis, souverain de la petite nation, lui apprit que par l’intermédiaire d’un gaz il était devenu le maître incontesté de la planète et le démontra immédiatement à Magnéto, l’obligeant à s’agenouiller devant lui ; puis, il le libéra de l’influence du gaz et lui proposa de lutter contre lui, et d’obtenir la libération du monde s’il gagnait (Fatalis éprouvait en fait de l’ennui à dominer le monde sans que personne ne le sache réellement). Magnéto alla trouver les Avengers mais ceux-ci l’attaquèrent à vue, refusant de croire son histoire ; il les immobilisa et emmena le Fauve lorsque Fatalis l’autorisa à prendre un allié. Magnéto et le Fauve affrontèrent ensuite les Champions, un combat qui les amena à Washington où Fatalis s’était rendu ; au cours du combat, où Hulk intervint, le Ghost Rider (John Blaze) obligea Fatalis à retirer son masque avec son feu infernal et ainsi se soumettre à son propre gaz. Si Magnéto ne fut pas à proprement le vainqueur, c’est bien par sa lutte que le monde fut libéré de l’emprise de Fatalis ; de plus, il fit preuve d’une certaine conscience et même de retenue en affrontant ses adversaires.

magneto_4.jpg Magnéto allait cependant montrer une nouvelle fois ses ambitions démesurées en affrontant Captain América et le SHIELD, après avoir rassemblé un nouveau groupe de mutants, cette fois baptisé la Force Mutante. Avec eux et deux autres mutants, Mr One et Mr Two, Magnéto essaya de s’emparer d’un vaisseau spatial mais Mr One finit par le détruire lui-même, se tuant à l’occasion. Magnéto réussit à s’enfuir. Peu après, il construisit une nouvelle base très avancée sous un volcan de l’Antarctique, dans l’anneau montagneux extérieur du continent. Décidé à se venger des X-Men, il découvrit qu’ils avaient été enlevés par Mesméro, un autre mutant ; il les débarrassa de Mesméro, avant de les vaincre lui-même et les emprisonné dans sa citadelle, les immobilisant complètement, leur laissant les fonctions motrices de bébé de six ans et confiés au soin d’un robot appelé Nounou. A la même époque, Magnéto reconstruisait également l’Astéroïde M à partir des fragments du premier (ce « second » Astéroïde M semble avoir été positionné au-dessus de l’U.R.S.S., très probablement en orbite géostationnaire au-dessus de la tombe d’Anya) ; c’est là qu’il apprit que sa base antarctique avait des problèmes et, lorsqu’il s’y rendit, découvrit que les X-Men avaient quand même réussi à s’échapper (en fait grâce à Tornade) ; mené d’une stratégie de maître et bénéficiant en plus de la surprise, les X-Men infligèrent une terrible défaite à Magnéto ; sa base antarctique fut partiellement détruite et lui-même dut se réfugier plusieurs mois sur l’Astéroïde M afin de soigner les blessures reçues. Là, il alterna les périodes dépressives avec la colère, repensant à sa vie passée et, à l’occasion, à Magda ; dans tous les cas, il connut une profonde réflexion sur lui-même et sur ses méthodes, optant désormais pour une nouvelle approche de la question mutante.

Réussissant à faire émerger une ancienne île engloutie au milieu du Triangle des Bermudes, pour en faire sa base terrestre, il commença par modifier le champ magnétique terrestre afin de réduire les capacités psychiques de Xavier. Puis, il ordonna aux nations de la planète d’abandonner leurs arsenaux nucléaires et de gouverner uniquement en vue de la paix universelle ; cela n’empêcha pas Magnéto de couler le sous-marin soviétique Léningrad quand celui-ci tenta de détruire sa citadelle à l’aide de missiles, ni de raser de la carte la ville soviétique de Varykino, après néanmoins avoir laissé le temps à ses habitants d’évacuer, en réponse à l’attaque du sous-marin. Une nouvelle fois, Xavier et les X-Men l’affrontèrent mais cette fois-ci, lorsque Magnéto blessa Ariel (alias Kitty Pryde, une jeune juive de 14 ans) au cœur du combat, quelque chose se brisa en lui. Refusant de poursuivre le combat, et complètement conscient de la nature de ses actes, il abandonna sa base et disparut. Réfugié sur l’Astéroïde M, il décida après toutes ces années de reprendre ses recherches de Magda ; adoptant l’identité du Pèlerin blanc pour éviter d’être reconnu, il parvint cette fois au Mont Wundagore et rencontra Bova, la vache évoluée créée par le Maître de l’Evolution ; celle-ci lui apprit le passage de Magda des années plus tôt et surtout qu’elle avait eu des jumeaux avant de s’enfuir. Erik découvrit ainsi que Piétro et Wanda étaient ses propres enfants ; alors que ceux-ci étaient tous les deux à Attilan, sur la Lune, pour le baptême de Luna Maximoff, la fille de Piétro et de l’Inhumaine Crystal, il leur fit face et révéla qu’il était leur père ; évidemment, les retrouvailles furent tendues mais, vu l’attitude d’Erik, les jumeaux étaient prêts à lui donner une chance, tout en réalisant que leur passé commun rendrait très difficile tout sentiment paternel. Peu après, c’est aux côtés des X-Men que Magnéto se retrouva, afin de combattre le Révérend William Stryker et ses purificateurs, partis en chasse des mutants au nom de la religion. Si Magnéto dut se livrer à certains actes extrêmes pour sauver les X-Men prisonniers, il ne le fit qu’avec l’accord tacite des X-Men ; de plus, pour la première fois, il put discuter avec ses ennemis, et mettre à l’épreuve de la contradiction ses propres positions. Quand les projets d’extermination de Stryker furent déjoués, Magnéto quitta les X-Men, annonçant qu’il n’interviendrait plus et les laissait essayer d’instaurer leur rêve de coexistence pacifique humano-mutante, se posant en ultime recours s’ils venaient à échouer.

Quelques mois après, Magnéto, comme d’autres surhumains de la Terre, fut enlevé par le Beyonder pour participer à ses Guerres secrètes sur le monde artificiel de Battleworld. Le revirement des idées de Magnéto était dès lors manifeste quand Erik se matérialisa aux côtés des héros et non des criminels choisis par le Beyonder. Néanmoins, si les X-Men étaient prêts à leur accorder leur confiance, les autres héros restaient beaucoup plus méfiants et Magnéto préféra dans un premier temps s’isoler, rejetant la proposition des criminels de les rejoindre et accueillant au contraire les X-Men lorsque ceux-ci décidèrent de faire sécession du groupe principal de héros. Magnéto et les X-Men surveillèrent Galactus quand les autres héros passèrent à l’offensive contre Fatalis et les siens, puis participa à l’attaque contre Galactus, puis une nouvelle fois le Dr Fatalis, qui avait, entre temps, acquis le pouvoir du Beyonder. Le combat achevé, Magnéto, comme la plupart des autres participants, retourna sur Terre. Erik disparut néanmoins de la circulation, s’isolant de nouveau sur l’Astéroïde M, de nouveau pensif et quelque peu dépressif. C’est vers cette époque que l’Astéroïde M fut accidentellement détruit par l’extra-terrestre Warlock ; celui-ci, fuyant son peuple et ses règles en général et son père en particulier, percuta l’astéroïde, le mettant en morceaux. Magnéto fut projeté sur Terre, où il s’écrasa, sérieusement blessé, dans l’Océan Atlantique. Il fut sauvé de la noyade par Aleytis « Lee » Forrester, ancienne alliée des X-Men et surtout capitaine du navire de pêche Arcadia. Elle le ramena sur l’île des Bermudes où Magnéto avait autrefois eu sa base ; Erik et Lee eurent une brève liaison, et celle-ci eut certainement un effet apaisant sur Magnéto ; en même temps, ses blessures l’empêchèrent pendant un temps d’utiliser correctement ses pouvoirs, ce qui, probablement, renforça l’apaisement que manifesta Erik durant ces semaines-là.

Erik avait néanmoins suffisamment récupéré pour sentir la perturbation du champ magnétique terrestre induite par l’arrivée du Beyonder sur Terre. Conscient du danger potentiel représenté par la puissance de cet être, Erik contacta Xavier et, accompagné des X-Men, de certains Nouveaux Mutants et d’autres héros, il fut l’un des premiers à faire face au Beyonder. Erik décida de rester avec les X-Men et, surtout, de Charles Xavier avec lequel il renoua leur ancienne amitié, adoptant l’identité de Michael Xavier, officiellement un cousin de Charles (et à l’occasion abandonna son ancien uniforme rouge pour, là aussi, illustrer son évolution) ; après une nouvelle rencontre avec le Beyonder, Erik se rendit à un mémorial juif de l’Holocauste où il retrouva deux anciens rescapés d’Auschwitz, David et Ruth Shulman. C’est là que la Freedom Force (la seconde Confrérie des Mauvais Mutants, celle de Mystique, qui avait décidé de passer au service des autorités pour éviter autant la prison que les persécutions) le captura au nom du gouvernement américain. Traduit devant une Cour Internationale de Justice, défendu par Gabrielle Haller, Erik aurait probablement était condamné sans l’attaque des enfants du Baron Strucker (Fenris, alias Andrea et Andreas von Strucker). Les jumeaux furent vaincus, mais Xavier, gravement blessé après un infarctus, dut quitter la Terre et partir avec son amie Lilandra Néramani, Majestrix détrônée des Shi’ar, qui disposait de la technologie médicale pour le soigner. Avant de partir, Xavier convainquit Erik de prendre sa succession comme directeur de l’école et professeur des Nouveaux Mutants. Bien que très réticent, redoutant de retomber dans ses anciens errements, Erik accepta. Et il essaya, il essaya de son mieux de suivre la voie de Xavier. Aidée dans un premier temps de Lee, qui néanmoins le quitta bientôt, puis, au sein des X-Men, par Tornade, convaincue, elle aussi, qu’Erik voulait et était prêt à changer. S’il fut intégré relativement aisément au sein des X-Men, les Nouveaux Mutants ne l’acceptèrent jamais véritablement comme professeur, lui rejetant régulièrement au visage son propre passé de terroriste. Erik renoua également avec ses enfants, profitant que Wanda était à son tour enceinte pour essayer de se rapprocher d’elle ; il affronta d’ailleurs, aux côtés de la Vision (l’époux de Wanda) le Crapaud, puis le Moissonneur et Nekra pour défendre sa fille. Erik assista également à la mort du Beyonder, un combat qui traumatisa les Nouveaux Mutants, tués puis ressuscités par l’entité étrangère ; afin de les guérir, Erik dut solliciter l’aide d’Emma Frost, la Reine blanche du Club des Damnés.

magneto_5.jpg Malgré ces tensions, ces tentations, Erik aurait peut-être réussi à se rédimer n’eut-ce été le massacre des Morlocks qui se déroula peu après l’accouchement de Wanda. L’espoir de voir une nouvelle génération naître fut ainsi dans l’esprit d’Erik immédiatement annihilé par ce qu’il considéra en apprenant les faits comme un nouvel Holocauste, cette fois celui des mutants. Il lutta contre ses anciens démons, et lorsque le Club des Damnés lui proposa la place de Roi blanc, il hésita longtemps mais, sur l’insistance de Tornade, finit par accepter le poste ; cette fois, ses résolutions allaient être sérieusement mises à l’épreuve en côtoyant sur une base régulière des mutants très éloignés des idéaux de Xavier. Parallèlement, comme professeur des Nouveaux Mutants, les choses ne s’arrangèrent ; de plus en plus protecteur, il devenait en même temps de plus en plus autoritaire et dictatorial vis à vis d’eux. Quand les X-Men quittèrent le Manoir, d’abord pour Muïr, puis ensuite apparemment tués lors d’un combat à Denver, Magnéto se retrouva seul, sans soutien pour l’aider à suivre la voie de Charles Xavier. Il ne put empêcher la mort de Douglas Ramsey, le Nouveau Mutant appelé Cher, et ne sut réellement apporter son soutien à ses élèves après cette tragédie. Peu après, il reprit son uniforme initial, premier signe d’un retour vers l’ancien Magnéto ; seule Magik (alias Illyana Raspoutine) semblait comprendre un peu ses dilemmes, probablement car elle-même était tiraillée entre deux natures, l’une humaine et l’une démoniaque. Quand, après les événements d’Inferno, Illyana redevint une enfant de 4 ans, Magnéto cessa de lutter contre ses peurs. Expulsant Sebastian Shaw du Club des Damnés, il en devint le seul roi, mettant un terme à l’opposition traditionnelle des blancs et des noirs, devenant le Roi gris ; il abandonna les Nouveaux Mutants, sachant que les anciens X-Men réunis au sein de X-Facteur seraient plus à même de les former et décida de reprendre sa place comme protecteur des mutants et ennemi de l’humanité. Lors d’une discussion ultérieure qu’il eut avec McTaggert, Erik essaya de rationaliser sa décision en expliquant que pour que les mutants vivent en paix, il avait accepté d’adopter le rôle du criminel afin d’attirer toute l’attention sur lui ; il est cependant plus probable (même si lui ne le réalisait pas) que la mort de Ramsey, la disparition de Raspoutine, ainsi que le vote imminent de la Loi d’Enregistrement des Mutants aux Etats-Unis réveilla les peurs et l’anxiété d’Erik, le faisant tomber vers ses anciens démons.

Magnéto fut peu après contacté par Loki, le rusé dieu asgardien, pour faire partie de ses "Actes de Vengeance" et pour lesquels il recruta certains des plus grands criminels de la Terre : outre Magnéto, il y avait le Caïd, Crâne rouge, le Dr Fatalis (en fait, un Doombot), le premier Mandarin et le Sorcier. Magnéto profita surtout de l'occasion pour renouer avec ses enfants, profitant même d'une dépression de Wanda qui venait de perdre ses enfants pour la pousser à rejoindre son camp, devenant brièvement la Sorcière noire. Mais, en fait, Vif argent rejoignit Magnéto uniquement pour surveiller sa sœur et, dès que l'occasion se présenta, fit appel aux Avengers pour venir sauver Wanda ; Magnéto dut s'enfuir devant la branche ouest de l'équipe. Mais, outre rallier ses enfants à sa position, Magnéto profita également de l'occasion pour étudier les intentions de ces "associés" à l'égard des mutants. Profitant également de l'occasion pour rebâtir son Astéroïde M, il s'attaqua juste après la fin des Actes à Crâne rouge, l'ancien chez nazi, décidé à lui faire payer ses crimes de l'époque. Malgré ses agents, Crâne rouge ne fut guère un problème pour Erik qui l'enferma dans une cave close, où le criminel passa plusieurs jours, voire semaines, avant d'être sauvé par ses hommes. Cet affrontement poussa manifestement Magnéto à rechercher d'autres criminels de guerre, dont Geist, qu'il tua peu après. Le mystère subsiste sur les activités de Magnéto pendant les mois suivants ; selon des informations et événements ultérieurs, Magnéto affronta à un moment le Roi d'Ombre, et découvrit également la tombe d'Exodus, permettant à l'ancien mutant de s'éveiller. Dans tous les cas, c'est dans le Pays sauvage que Magnéto réapparaît, s'opposant à la prêtresse Zaladane, qui avait pris la tête des Mutés. En se préparant à l’inévitable confrontation, Magnéto sauva la vie de l’X-Woman appelée Malicia d’une version maléfique et corrompue de la première Ms Marvel ; s’alliant avec elle, avec Ka-Zar, le protecteur du Pays sauvage, ainsi que l’agence internationale du SHIELD, il affronta Zaladane et ses troupes. En dépit des protestations de Malicia, Magnéto tua Zaladane et admettant être incapable de suivre les idéaux de Xavier, bien que ses paroles donnaient le sentiment qu'au fond de lui il regrettait de ne pas être aussi fort que son vieil ami ; puis, il se réinstalla sur les restes de l’Astéroïde M.

Là, il fut contacté par un groupe de mutants, les Acolytes, qui le supplièrent d’intervenir dans les conflits de plus en plus nombreux entre les humains et les mutants sur l’île-nation de Génosha ; en fait, le chef des Acolytes, Fabian Cortez, avait dès le début l'intention de tuer Magnéto. Erik accepta, et, lorsque les X-Men intervinrent, il intervint aux côtés des Acolytes pour repousser les héros mais fut sérieusement blessé par Wolverine au cours de l'affrontement. Magnéto, affaibli depuis son combat contre Zaladane et sa nouvelle rencontre avec les X-Men fut soigné par Cortez, qui utilisait en fait ses pouvoirs pour affaiblir encore plus le maître du magnétisme ; lors de ces "traitements", il découvrit que le matériel générique d'Erik avait été modifié. Enlevant McTaggert, Magnéto découvrit qu'elle était responsable de ces manipulations ; cela provoqua une violente colère, totalement irrationnelle, chez Erik, doutant désormais des décisions qu'il avait prises à l'époque de son rapprochement avec Xavier, ignorant si elles étaient vraiment les siennes propres ou juste le résultat des travaux de McTaggert. Lors d'un nouveau combat contre les X-Men, il en captura certains, et, les emmenant sur l'Astéroïde M, obligea McTaggert à les conditionner pour les intégrer à ses Acolytes ; celle-ci tenta en vain de lui expliquer que ses manipulations n’avaient en rien pu influer sur ces décisions, Magnéto, en pleine dépression depuis quelques mois, refusa de l’écouter. McTaggert, cependant, ne modifia que superficiellement la psyché des X-Men et quand d'autres X-Men vinrent à leur rescousse, ils purent se retourner contre Magnéto. Cortez profita de l'occasion pour libérer les missiles nucléaires que Magnéto avait installés sur l’Astéroïde M pour en assurer la défense. Le maître du magnétisme dut utiliser tout son pouvoir pour empêcher l’explosion de la base, mais les dégâts étaient trop importants et l'Astéroïde fut détruit. Alors que les X-Men s’enfuyaient, Magnéto et les derniers Acolytes s’écrasèrent sur Terre.

magneto_6.jpg Des mois plus tard, les restes de l’Astéroïde furent retrouvés mais pas le corps de Magnéto, qui avait été sauvé de la mort par le sacrifice de l’un des Acolytes restés fidèles. A nouveau, il s’isole un certain temps, afin de panser ses blessures, dans une citadelle de l’Antarctique ; au cours de son isolement, il sauva la vie de Charles Xavier, attaqué par la mutante Siéna Blaze. C’est probablement là que le mutant Exodus retrouva Erik et fut le catalyseur pour le comportement agressif et psychotique du maître du magnétisme. Exodus rassembla de nouveaux mutants pour former la seconde génération d’Acolytes, et traquant Cortez pour le punir de sa tentative d’assassinat contre Magnéto. Celui-ci réapparut officiellement lors des funérailles d’Illyana Raspoutine, victime du Legacy Virus (un virus mortel n’attaquant que les mutants), promettant d’accueillir tous les mutants à bord d’Avalon, l’ancienne station spatiale de Cable appelée Graymalkin, que Erik s’était approprié. Lors de ces mêmes funérailles, Colossus, l’un des X-Men se rallia même à sa cause et s’installa avec Magnéto et les Acolytes sur Avalon. Inquiets de la réapparition de Magnéto, le Conseil de Sécurité des Nations-Unies décida d'activer les "Protocoles Magnéto" – un réseau de satellites en orbite basse capables de perturber suffisamment le champ magnétique terrestre pour empêcher Magnéto d'utiliser ses pouvoirs à la surface de la Terre, le condamnant à rester désormais sur Avalon. Magnéto, en réaction, produisit une forte pulsation électromagnétique qui, non seulement détruisit les satellites en question mais désactiva également tous les systèmes électriques de la planète pendant onze minutes, provoquant des milliers de morts. Dans une tentative désespérée pour calmer Magnéto, Charles Xavier et un groupe d’X-Men se rendirent sur Avalon, piratant les systèmes de téléportation de la station avec la complicité secrète de Colossus, tiraillé entre son allégeance actuelle et ses anciens amis. Ils confrontèrent Magnéto, qui, pour se défendre d'une attaque mortelle de Wolverine, retira physiquement tout l’adamantium de celui-ci, le tuant presque. De colère, Xavier effaça l’esprit de Magnéto, le laissant dans un état végétatif (un événement qui allait conduire à la naissance d'Onslaught), soigné par les Acolytes, et plus particulièrement Colossus et l’Acolyte Amelia Voght, pendant qu’Exodus assumait et la tête des Acolytes et l’héritage de Magnéto. Lorsqu’Avalon dut repousser l’attaque du mutant extra-dimensionnel Holocauste, les Acolytes et Exodus détruisirent la station au cours du combat, pendant que Colossus réussit à sauver un Magnéto toujours végétatif dans une capsule de survie qui s’écrasa sur Terre, lui sauvant ainsi la vie.

La capsule fut interceptée par Astra, l’ancienne alliée de Magnéto. Celle-ci préleva un échantillon d'ADN sur Magnéto et le clona, donnant ainsi naissance à une version beaucoup plus jeune que le maître du magnétisme. Puis, afin que Magnéto sache qui était responsable de sa mort, elle le réveilla avant d'envoyer son clone l'attaquer. Cependant, Magnéto triompha de son adversaire et envoya celui-ci sur la côte mexicaine, où il se réveilla amnésique ; il fut trouvé par une religieuse de la région qui le baptisa Joseph. Au cours des mois qui suivirent, tout le monde prit Joseph pour le véritable Magnéto, mystérieusement rajeuni ; de son côté, le vrai Magnéto profitait de la situation pour se cacher et préparer de nouveaux plans. Plusieurs semaines plus tard, alors que les X-Men revenaient d’une mission intergalactique, ils furent obligés de se crasher en Antarctique, près de l’ancienne base de Magnéto, où celui-ci, sous le déguisement d’Erik le Rouge, organisa le procès de Gambit pour sa participation aux côtés des Maraudeurs au massacre des Morlocks. Après avoir jugé Gambit, Magnéto détruisit son ancienne base et partit, laissant les X-Men pleins de questionnement sur les actes passés de Gambit. Magnéto entra de nouveau dans la clandestinité, n’émergeant que brièvement pour éliminer le contrefacteur Odekirk afin d'empêcher les Israéliennes Sabra et Gabrielle Haller de découvrir sa véritable identité.

Après s’être préparé pendant plusieurs autres semaines, Magnéto lança sa nouvelle offensive contre l’humanité sous la forme d’une pulsation électromagnétique qui s’étendit sur le globe. Il fut de nouveau attaqué par Astra, qui avait repris le contrôle de Joseph, profitant que Magnéto était occupé à contrôler la magnétosphère pour essayer de le tuer. Magnéto dut riposter sous peine de se transformer intégralement en énergie électromagnétique et blessa gravement Joseph. L’intervention des X-Men perturba suffisamment Magnéto pour permettre à Joseph, libéré du contrôle d'Astra, de réparer la magnétosphère. Magnéto fut brièvement immobilisé par les X-Men, le temps pour Joseph de sacrifier sa vie pour détruire les machines de Magnéto ; alors que le combat allait reprendre, Alda Huxley, déléguée des Nations-Unies, offrit à Magnéto la souveraineté sur l’île de Génosha, alors en pleine anarchie et dépourvue de tout gouvernement, en échange d’accords internationaux garantissant la sécurité pour les humains et d’une promesse de ne plus reprendre les hostilités contre les autres nations de la planète. Magnéto accepta, avant de découvrir que ses pouvoirs, une fois de plus, commençaient à lui faire défaut.

magneto_0.jpg Magnéto s’attaque immédiatement à consolider son pouvoir politique et essayer de restaurer son pouvoir de mutant ; il dut faire face à l’opposition d’un Muté génoshéen appelé le Zélote, de son fils Vif argent et de Malicia. Après que Magnéto eut défait les forces du Zélote, Malicia quitta Génosha, et Magnéto utilisa Amelia Voght, l’une des Acolytes qui lui était restée fidèle depuis le début, pour manipuler Vif argent afin de le faire rester comme membre de son cabinet politique dans l’espoir qu’il finirait par se rallier à ses vues et pourrait, un jour, lui succéder. Peu après, Magnéto découvrit qu’il appartenait aux Douze, un groupe de mutants supposé destiné à ouvrir un âge d’or pour la mutanité ; lui, et les autres mutants concernés, furent enlevés par le mutant éternel appelé Apocalypse, qui chercha à usurper le pouvoir des Douze pour lui-même. Cependant, la faiblesse de Magnéto court-circuita la machine. Dans le combat qui suivit, Magnéto découvrit qu’il pouvait commander les pouvoirs magnétiques de l’X-Woman Polaris et les utiliser comme les siens propres. Lorsqu’Apocalypse fut finalement vaincu, Magnéto rentra à Génosha, accompagné de Polaris et commença à lui apprendre à mieux maîtriser ses pouvoirs magnétiques et accroître leur puissance, tout en l’utilisant comme paravent pour simuler qu’il possédait toujours ses propres pouvoirs. Au cours des quelques mois qui suivirent, Magnéto reconstruisit une grande partie de Génosha, auparavant dévastée par la guerre civile, mais la rébellion installée dans Carrion Cove se révéla être une épine persistante dans son flanc. Les rebelles découvrirent une technologie ancienne qu’ils refusèrent de voir tomber dans les mains de Magnéto, particulièrement une chambre de manipulation génétique, autrefois utilisée pour créer les Mutés génoshéens et capable de rendre à Magnéto la plénitude de ses pouvoirs. Bien que les Nations-Unies, des Acolytes rebelles, Fabian Cortez, les Avengers et Polaris s’opposèrent successivement ou ensembles à lui, Magnéto détruisit la cité afin de créer une diversion qui lui permit d’accéder à la chambre en question. Il répara son ADN, se rendant encore plus puissant qu’il ne l’avait jamais été.

Avec une véritable armée de mutants à sa disposition, venus à Génosha après la guérison du mortel Legacy Virus, Magnéto déclara la guerre à l’humanité. Après avoir enlevé Charles Xavier pour en faire un symbole de ralliement de ses troupes. Face à lui, Phénix, Cyclope et Wolverine rassemblent une nouvelle équipe et partent à l'assaut de Génosha. Une nouvelle fois, Magnéto et les X-Men s'affrontèrent ; au cours du combat, profitant d'une opportunité qui se présentait, Wolverine prit sa revanche sur son ennemi et le blessa très sérieusement, le laissant incapacité pendant plusieurs semaines. Alors qu’il récupérait, Magnéto fut incapable d’empêcher des Sentinelles contrôlées par la jumelle génétique de Xavier, Cassandra Nova, de décimer l’île de Génosha. Le monde crut une nouvelle fois à la mort de Magnéto, et après qu'un enregistrement supposé contenir ses derniers mots eut été mis à jour, les idéaux de la suprématie mutante fleurirent au sein de la communauté des Homo Superior, certains en venant à le révérer comme un martyr de la cause mutante. Magnéto sembla faire sa réapparition au sein même de l'Institut Xavier sous le nom du mutant guérisseur Xorn, prenant en charge la Classe Spéciale dans le but d'en faire sa nouvelle Confrérie des Mutants et lançant une attaque meurtrière sur Manhattan. Tuant Phénix (alias Jean Grey) avant d'être lui-même tué peu après par Wolverine, il fut par la suite révélé que ce Magnéto était un simple imposteur. Le véritable maître du magnétisme avait vécu ces derniers mois sur l'île de Génosha, où il fut bientôt rejoint par Charles Xavier (après la mort de l'imposteur) venu pour aider à la reconstruction de l'île ravagée. Quand la Sorcière rouge connut sa seconde dépression, Magnéto se précipita à son aide lors de son combat final contre les Avengers – combat qui aboutit à la dissolution du groupe – et la ramena à Génosha pour la soigner, demandant l'aide de Charles Xavier pour guérir sa fille.

magneto_10.jpg Lorsque les X-Men, les nouveaux Avengers et d'autres héros se concertèrent pour discuter du sort de Wanda, ceux-ci eurent initialement l'impression que Magnéto avait utilisé les pouvoirs de sa fille de remodeler la réalité pour créer un monde où les mutants régnaient en maître, avec sa famille comme dirigeants absolus de la planète. Lors du combat des héros pour rétablir la réalité "normale", il apparut que c'était Vif argent qui avait convaincu sa sœur de modifier la réalité, dans l'espoir aussi bien d'apaiser leur père que les X-Men et les Avengers, dont certains étaient prêts à éliminer Wanda pour s'assurer que ses pouvoirs ne provoqueraient plus de catastrophes. Lorsque le monde redevint lui-même, après les événements du Jour-M, les X-Men trouvèrent un Magnéto désormais privé de ses pouvoirs ; plutôt que de le tuer, Wolverine préféra le laisser vivre le reste de sa vie comme l'un de ces humains qu'il détestait autant.

Peu après, Magnéto retrouva son fils, Vif argent, lorsque celui-ci vint à Génosha dans l'espoir de restaurer les pouvoirs des mutants avec le gaz Terrigène des Inhumains. Magnéto condamna son action, illustrant ses arguments des effets désastreux que le gaz avait sur des "non-Inhumains" : la mort d'Unus, et le coma de Callisto. Furieux, Vif argent attaque son père à l'aide de ses nouveaux pouvoirs jusqu'à ce que sa fille Luna lui demande d'arrêter. A l'arrivée des Inhumains, Magnéto leur exposa la situation. Quelques temps plus tard, le Collectif, une entité ayant récupéré la puissance des mutants disparus, arriva sur Génosha où elle restitua ses pouvoirs à Magnéto avant de lui expliquer qu'elle était Xorn, l'imposteur. Contrôlé par Xorn, Magnéto attaqua les Avengers et le SHIELD lorsque ceux-ci arrivèrent à leur tour à Génosha tout en les suppliant de le tuer. Finalement, il fut assommé par une attaque mentale de l'agent du SHIELD Daisy Johnson pendant que les autres Avengers se débarrassaient du Collectif/Xorn. Magnéto, inconscient, fut emmené par le SHIELD mais l'hélicoptère qui le transportait explosa lors du décollage et le corps du maître du magnétisme resta introuvable. Magnéto commença alors à être recherché à la fois par le gouvernement américain, par les X-Men – et principalement le Professeur X – et même d’anciens membres des Morlocks. En dépit de ses pouvoirs retrouvés, Xavier révéla être incapable de localiser Magnéto avec Cérébro, même s’il ne peut savoir si cela est du au fait que la restauration des pouvoirs d’Erik fut provisoire ou si ce dernier a trouvé un moyen d’échapper à la détection.

Xavier, en compagnie de Diablo (Kurt Wagner), retrouva une trace du passage récent de Magnéto sur la tombe de l’un de ses anciens fidèles, alors qu’au même moment, Masque et ses Morlocks se lançaient dans une campagne d’attentats à New York au nom du Maître du magnétisme, s’attachant à suivre un mystérieux livre prétendant révéler l’avenir. Le groupe fut vaincu par les X-Men et leur ancienne alliée Skids (Sally Blevins), devenue entre temps agent du SHIELD. Skids retrouva alors Erik dans un cimetière local, peu de temps après, lui donnant le mystérieux livre qu’elle avait récupéré sur Masque. Quelques semaines plus tard, après la première naissance d’un mutant postérieure au Jour M, Erik reprit contact avec Exodus qui avait emmené le corps inanimé de Charles Xavier, blessé au cours des événements liés à cette naissance. Affirmant être toujours privé de ses pouvoirs, Magnéto put cependant aider Exodus à réveiller Xavier ; mais, quand Magnéto blessa Cargill en lui projetant un laser dans les yeux, Exodus – qui considérait son ancien modèle comme un simple humain depuis la perte de ses pouvoirs – tenta de tuer l’ancien maître du magnétisme. Ce fut Xavier qui, sur le plan astral, triompha d’Exodus, sauvant la vie de Magnéto, avant de partir à la recherche de ses souvenirs manquants. Quelques temps après, Magnéto entra en contact avec le Maître de l’évolution, qui accepta de lui confectionner un uniforme permettant de simuler ses pouvoirs magnétiques. Se rendant à San Francisco, où les X-Men s’étaient installés, Magnéto activa alors trois Sentinelles pour attaquer les X-Men, créant ainsi une diversion pour son allié qui put récupérer un objet auprès du Céleste rêveur, qui se dressait désormais à San Francisco. Grâce à cela, le Maître put soumettre Magnéto à une procédure extrêmement dangereuse mais qui restaura les pouvoirs de Magnéto à leur niveau d’avant le Jour-M.

magneto_8.jpg Impressionné par les récents efforts des X-Men, dirigés par Cyclope, dans la protection et l’unification des mutants, Magnéto se rendit à Utopia, une île artificielle forgée à partir des restes de l’Astéroïde M, où il fit allégeance à Cyclope et proposant de travailler pour lui pour le bien-être d’Utopia. Eveillant les soupçons sur ses intentions, Erik montra rapidement sa sincérité en défendant Utopia contre les Prédateurs-X. Puis, à nouveau considéré comme un membre des X-Men, Magnéto contribua à la stabilisation de l’île artificielle, menacée d’engloutissement, travaillant alors avec Namor, un autre allié des X-Men, et ses Atlantes pour fournir un pilier permettant à Utopia de se maintenir et aux Atlantes de disposer d’un nouveau refuge, baptisé New Atlantis par Erik lui-même. Mais, quand Cyclope le réprimanda pour avoir agi de sa propre initiative et malgré les tentatives de Xavier d’apaiser les tensions, Magnéto préféra se retirer sur le Mont Tamalpais, dans le Comté de Marin, déterminé à trouver un moyen de prouver sa loyauté. C’est ainsi qu’après être entré dans une profonde transe catatonique, Erik concentra ses pouvoirs sur des distances interstellaires afin d’inverser la course de l’arme du Breakworld, une gigantesque balle en métal au sein de laquelle Kitty Pryde était prisonnière. Magnéto ramena la balle sur Terre, utilisant ses pouvoirs pour en extraire la jeune femme, avant de la ramener doucement vers le sol. Cependant, la tension provoquée par un usage aussi extrême de ses pouvoirs l’épuisa au point qu’il sombra dans le coma. Erik resta ainsi pendant quelques semaines, n’émergeant du coma qu’après l’arrivée de Hope Summers, une mutante supposée être le messie des mutants, téléportée sur Utopia par un Diablo blessé mortellement. Tandis que les Sentinelles Nimrod faisaient le siège d’Utopia, isolée du reste du monde, Magnéto empêcha le Fauve de quitter ses patients, lui disant qu’il serait plus utile à l’infirmerie avant de lui-même rejoindre le combat. Erik repoussa une escouade de Nimrods, démembrant les robots en projetant des éclats de fer prélevés dans le cœur d’Utopia à travers les robots. Finalement, les Sentinelles et Bastion furent vaincus et Erik se retrouvait pleinement accepté parmi les X-Men.

Ayant appris que les Jeunes Avengers avaient décidé de partir à la recherche de la Sorcière rouge, toujours portée disparue depuis le Jour-M, et que les membres du groupe Speed et Wiccan passaient pour les réincarnations de ses petits-enfants, Erik se rendit auprès d’eux, décidé à les aider à retrouver Wanda. Ensembles, ils se rendirent en Latvérie, après avoir échappé aux Avengers, inquiets de la décision des jeunes héros et de la présence du maître du magnétisme, où ils tombèrent sur Vif argent, qui tenta de tuer son père, avant de se rallier à eux en découvrant que la Sorcière rouge semblait prête à épouser le Dr Fatalis. L’arrivée des Avengers puis des X-Men, menés par Cyclope, déterminés à punir la Sorcière, poussa la tension à son comble, déclenchant un combat contre Fatalis après que celui-ci avait reconnu son rôle d’initiateur de la dépression de la Wanda, qui avait conduit d’abord à la dissolution des Avengers puis au Jour-M. Fatalis dut battre en retraite et Cyclope et les X-Men acceptèrent de renoncer à leur vengeance, sans accorder leur pardon à Wanda. Peu après, inquiet des réactions du grand public envers Utopia lorsque la présence de Magnéto, un terroriste international recherché, serait connue, Cyclope incita Erik à donner des preuves de son changement, une idée inspirée par Kate Kildare, choisie par Summers pour améliorer la perception des mutants d’Utopia par le public. Ainsi, quand un séisme frappa San Francisco, Magnéto employa ses pouvoirs pour stabiliser les immeubles, les structures et les véhicules de la ville, avant de tourner son attention vers la croûte terrestre elle-même, exploitant les veines de métaux pour empêcher toute réplique du tremblement de terre, empêchant ainsi de nouveaux dégâts et sauvant de nombreuses vies. Du coup, une partie de l’opinion de la ville changea en sa faveur, même si les autres continuaient à voir en Erik le criminel terroriste qu’il avait été presque toute sa vie. Erik profita aussi de sa nouvelle situation pour renouer avec Malicia, un début d’idylle renaissant progressivement entre eux, d’autant que la mutante avait considérablement pris de l’assurance en elle depuis qu’elle avait appris à contrôler totalement ses pouvoirs.

Au lendemain du schisme des X-Men, Erik demeura aux côtés de Cyclope, intégrant son équipe « Extinction » destinée à montrer les mutants comme des héros. Quand des images furent diffusés, montrant Magnéto en train de tuer des activistes anti-mutants, Erik nia en être responsable, se situant à plusieurs kilomètres du lieu du crime en compagnie des X-Men. Cyclope put obtenir de Captain América et Iron-Man le temps d’enquêter sur les faits et ils purent découvrir que les meurtres avaient été commis par Joseph, ramené à la vie par Astra, qui avait formé une nouvelle Confrérie des mauvais mutants, avec d’autres clones. Astra et Joseph furent vaincus et l’innocence d’Erik dans ces crimes put être établie, même s’il réussit à tuer lui-même en grand secret Christopher Bach, un activiste anti-mutant qui avait aidé Joseph et Astra dans leurs plans. Lorsqu’éclata le conflit entre les X-Men et les Avengers au sujet du destin de Hope Summers, Erik fut l’un des plus fidèles partisans de Cyclope, affrontant dès la première bataille Iron-Man (Stark), qui décida de cesser le combat pour consacrer ses efforts à retrouver la jeune mutante qui avait réussi à disparaître. Après une série d’escarmouches, Erik, en compagnie de Tornade, Psylocke et Dr Némésis, s’apprêtait à rejoindre Cyclope et un groupe d’X-Men sur la lune mais, le temps qu’ils s’y rendent, la force du Phénix avait été partagé entre Cyclope, Emma Frost, Namor, Colossus et Magie (Illyana Raspoutine), qui formaient à présent les Cinq Phénix. A nouveau, Erik resta aux côtés de Cyclope, l’informant de l’attaque de Namor contre le Wakanda lors de la traque des Avengers ; mais, en même temps, il se tourna vers son vieil ami Xavier afin de veiller à ce que les cinq mutants ne soient pas dépassés par leur nouvelle puissance, un phénomène qui commençait à se produire avec une Emma Frost de plus en plus tyrannique. Quand il devint évident que Cyclope et Frost, désormais seuls détenteurs de la Force Phénix, étaient totalement incontrôlables et dangereux, Erik rallia les Avengers et les autres X-Men pour les combattre. Après la défaite de Cyclope, Erik, comme les X-Men qui lui étaient restés fidèles le plus longtemps, prit la fuite afin d’éviter toute arrestation, recevant l’aide d’Abigail Brand, directrice du SWORD.

magneto_11.jpg Bien qu’ayant réalisé que son contrôle sur ses pouvoirs avait diminué à cause de son exposition prolongée à la Force Phénix au travers des Cinq Phénix, Erik resta loyal à Cyclope et Frost, les aidant, avec le robot Danger et Magie à s’évader, avant de former avec eux, hormis Danger, une nouvelle école pour les jeunes mutants, dont le nombre croissait rapidement depuis l’explosion du Phénix. Le quatuor – Erik, Cyclope, Frost et Magie – s’installèrent dans l’ancienne base souterraine de l’organisation Arme-X ; secrètement, Erik entra aussi en contact avec le SHIELD et tout particulièrement Maria Hill, semblant être prêt à trahir Cyclope. Cependant, au fil des semaines, il apparut qu’Erik cherchait avant tout à obtenir des informations auprès du SHIELD pour le plus grand bénéfice des X-Men de Cyclope. Le quatuor fit rapidement face aux tous premiers X-Men, ramenés dans le présent par le Fauve, dans le fol espoir de ramener Cyclope à la raison et lui faire accepter les erreurs de ses récentes décisions ; le groupe fit aussi aux Uncanny Avengers de Havok et dut s’opposer à plusieurs reprises au SHIELD. Malgré cela et des pouvoirs réduits, Erik continua à seconder Cyclope pour recruter de jeunes mutants et les former dans leur nouvelle base, informant finalement Summers de son rôle d’agent double auprès du SHIELD dans le but de découvrir où étaient confectionnées les nouvelles Sentinelles. Après avoir réuni une demi douzaine de mutants, leurs élèves sont devenus brusquement plus nombreux quand ces mêmes premiers X-Men du passé, avec leur professeur Shadowcat (Pryde), ont décidé de quitter l’école de Wolverine, en désaccord avec ses décisions sur leur sort.

Pouvoirs

Magnéto possède(ait) le pouvoir de contrôler tous les aspects du magnétisme. Il peut modeler et manipuler les champs magnétiques qui existent naturellement ou artificiellement. Il n'est cependant pas clairement établi s'il doit drainer ces forces magnétiques hors de lui-même – et, dans ce cas, sur quelles distances maximales il peut agir – ou s'il peut lui-même engendrer des forces magnétiques à partir de son propre corps. De même, la nature exacte du pouvoir de Magnéto, psionique ou physiologique, n'est pas clairement établie. Les pouvoirs de Magnéto, sur un plan purement pratiques, sont sans limites. De plus, il peut employer ses pouvoirs magnétiques de plus d'une façon à la fois. Ses pouvoirs lui permettent de lever, déplacer et remodeler les objets (d’un poids pouvant dépasser le millier de tonnes) grâce aux forces magnétiques, de manipuler le fer présent dans le sang des individus pour créer des anévrismes au cerveau ou simplement un évanouissement, contrôler les particules ferreuses en suspension dans l’atmosphère, altérer le champ magnétique terrestre jusqu’à son extension dans l’espace appelée la magnétosphère, accroître sa propre force, ériger des champs de force électromagnétiques quasiment impénétrables, assembler une machine complexe en quelques secondes avec ses pouvoirs et d’autres effets encore. Ses pouvoirs sont tels que Magnéto a été capable de les utiliser pour extraire tout l’adamantium greffé sur le squelette de Wolverine en le manipulant à niveau moléculaire. Avec un tel pouvoir à sa disposition, il a réussi à arrêter des armées entières, fait sortir des îles de la masse océanique, déplacé des montagnes, et menacé de dévaster le monde en créant des inondations et des séismes apocalyptiques. En une occasion, il a pu entourer la planète d’une pulsation électromagnétique émise par lui-même et qui provoqua des dégâts colossaux. Bien que Magnéto effectue souvent des gestes pour accompagner l’usage de son pouvoir, il peut les utiliser même lorsqu’il reste parfaitement immobile, simplement en se concentrant.

magneto_7.jpg Magnéto se protège habituellement avec un champ de force personnel qu’il peut rapidement étendre pour englober des zones plus importantes. Ce champ de force a montré qu’il était capable de supporter les effets de plusieurs armes nucléaires, d’une éruption volcanique, du vide spatial et des diverses attaques des X-Men et/ou des Avengers les plus puissants comme Phénix ou Thor, et même de Galactus (ainsi qu’il le montra pendant les premières Guerres secrètes). En se concentrant, Magnéto peut percevoir le monde qui l’entoure uniquement sous l’aspect d’un enchevêtrement d’énergies magnétiques et électriques. Il est aussi capable de percevoir les auras magnétiques naturelles des êtres vivants.

Bien que le pouvoir originel de Magnéto soit le contrôle du magnétisme, il peut aussi projeter ou manipuler n'importe quelle forme d'énergie qui appartient au spectre électromagnétique, y compris la lumière visible, les ondes radios, la lumière ultraviolette, les rayons gammas et les rayons-X. Ainsi, il peut projeter ou absorber des décharges électriques ou de force magnétique pure, retourner des lasers (ou d’autres formes de radiations ou d’énergies), créer d’intenses chaleurs avec les infrarouges (suffisante pour faire fondre une porte métallique), devenir invisible (en repoussant la lumière visible de son corps). Il peut manipuler les gravitons pour créer des champs d'anti-gravité, ce qu'il fait dès qu'il lévite lui-même ou fait léviter un objet non magnétique ; une fois en train de léviter, il est capable de voler en utilisant les champs magnétiques terrestres. Il a également montré qu’il était capable d’utiliser son contrôle de ces énergies et radiations pour créer un passage entre deux points de l’espace (la distance limite qu’il peut ainsi traverser reste inconnu). Ainsi, Magnéto est peut-être la preuve vivante de la fameuse Théorie du Champ Unifié, qui suppose que toutes les formes d'énergies et de forces de l'univers ne sont que des dérivées d'une force unique et primordiale.

Cependant, Magnéto n'utilise presque que le magnétisme, car il lui est plus difficile de manipuler les autres formes de forces et d'énergies. La capacité de Magnéto de manipuler ses pouvoirs surhumains de façon efficace est extrêmement dépendante de sa condition physique. Lorsqu'il est gravement blessé, son corps est incapable de supporter la tension induite par la manipulation des vastes quantités d'énergie magnétique. De plus, dans ces cas-là, il éprouve de grandes difficultés à manipuler les forces autres que le magnétisme. Magnéto a fait la preuve de capacités de projection astrale et de télépathie, et a prétendu ainsi pouvoir contrôler les esprits d'autres individus, bien que ces dons dans ces différents domaines semblent minimaux.

Aptitudes

Magnéto a appris à maîtriser plusieurs domaines technologiques et scientifiques ; il est un expert dans les manipulations et l'ingénierie génétiques, avec des connaissances dépassant largement celles de la science actuelle. Il est considéré comme un génie dans ces domaines. Il peut muter des humains afin de leur donner des pouvoirs surhumains ou créer des clones adultes d'êtres humains et, au cours de leur croissance, manipuler la structure génétique de ces clones afin de leur octroyer des pouvoirs. Il a également appris à créer des êtres vivants artificiels, ou encore des machines capables d’annuler les pouvoirs des mutants sur plusieurs kilomètres.

Equipement

Le casque de Magnéto est conçu pour bloquer toute intrusion télépathique ou toute forme d'attaque psionique ; son uniforme classique, rouge, est composé de métal flexible, soudé au niveau moléculaire offrant ainsi une solide protection contre les projectiles, les armes énergétiques et les coups. Magnéto a également créé diverses machines telles qu'un vaisseau à propulsion magnétique, des robots et des ordinateurs extrêmement complexes ainsi que des générateurs fonctionnant à l'énergie magnétique.


ThierryM 63061

Lire plus de fiches



Wiki de Marvel World


  • Le MCU, les films Spider-Man, les univers cinématographique X-Men vous intéresse ? Retrouvez toutes les informations sur les films, séries TV et jeux vidéo sur notre Wiki !

    Testez le Wiki de Marvel World !

Recrutement


  • Nous recherchons des traducteurs Anglais->Français bénévoles (comme nous) pouvant nous aider à traduire une quantité conséquente d'informations sur le monde Marvel.

    Contactez-nous !

    Si Marvel World vous a aidé à développer vos connaissances sur l'univers Marvel, rendez-nous la pareille et faite parti d'une tranche d'histoire de Marvel World !

Qui est en ligne ?

    Visiteur : 21
    Membre : 0