Recrutement


Nous recherchons actuellement des fans Marvel bénévoles pouvant nous aider à traduire une quantité conséquentes d'informations sur le monde Marvel. Si vous possédez un bon niveau de traduction de l'anglais vers le français et que Marvel World vous a un jour aider, il est temps de nous rendre la pareille !

Contactez-nous par e-mail sur contact@marvel-world.com dès maintenant et faite partie d'une tranche d'histoire de Marvel World !

Encyclopédie - Sikorski, Raymond - Marvel-World.com

Encylopédie - Sikorski, Raymond

Véritable nom : Raymond « Ray » Sikorski
Profession : Recruteur pour la Roxxon Oil Blackridge, conseiller à la sécurité nationale des Etats-Unis, ancien agent de liaison fédéral avec les Avengers
Statut légal : Citoyen des Etats-Unis
Identité : Pas de double identité.
Autre identité : Aucune.
Lieu de naissance : New York (New York, Etats-Unis)
Situation de famille : Inconnue
Parents connus : Aucun
Appartenance à un groupe : Membre de la Roxxon Oil Blackridge, de la Commission aux Activités surhumaines, ancien agent de la sécurité nationale, ancien agent de liaison avec les Avengers
Base d'opérations : Washington D.C. (Etats-Unis)
Première apparition : VO : Avengers (vol.1) # 235 (septembre 1983, par Roger Stern & Bob Budiansky) – VF : Ombrax Saga n°251 (décembre 1986)
Taille : 1m55
Poids : 80 kg
Yeux : Marrons
Cheveux : Gris (bruns à l’origine, avec une calvitie naissante ; il utilise peut-être une perruque)

Histoire : Raymond Sikorski est un agent de l’administration fédérale américaine, aux manières soignées, travaillant pour la National Security Agency (NSA) et basé au Pentagone, à Washinghton D.C. Son collègue, Henry Gyrich, occupait les fonctions d’agent de liaison fédéral avec les Avengers, à l’époque la seule équipe de surhumains reconnue officiellement par le gouvernement, mais Raymond demeurait sceptique vis à vis de l’intérêt d’une telle formation. Après que le criminel appelé l’Homme-Plante avait tenté d’enlever le président américain, le Pentagone découvrit que l’Homme-Plante avait également aidé le Sorcier (Bentley Wittman) à s’évader de Ryker’s Island. Avec Gyrich à l’extérieur dans le cadre d’une autre mission, Raymond contacta les Avengers pour la première fois, sollicitant leur aide, et les héros firent de nouveau prisonnier le Sorcier. Peu après, les Avengers invitèrent le justicier solitaire Spider-Man (Peter Parker) à rejoindre leurs rangs mais, quand ils apportèrent sa candidature à Raymond, il refusa catégoriquement, voyant dans le tisseur un risque pour la sécurité nationale, en s’appuyant sur les nombreux fichiers du Pentagone à son sujet.

Quand le membre synthozoïde des Avengers appelé la Vision (« Victor Shade ») se révéla déterminé à sauver le monde en prenant le contrôle de tous les ordinateurs de la Terre et, à travers, l’ensemble des arsenaux nucléaires, il commença par consolider son autorité sur les Avengers, devenant le président du groupe. Invitant Gyrich et Raymond au Manoir des Avengers, la Vision utilisa un énergisateur cérébral pour copier la capacité de manipulation des émotions de son coéquipier Starfox, ce qui lui permit d’influencer Gyrich afin qu’il démissionne de son poste d’agent de liaison au profit de Raymond. Gyrich avait, depuis le début, été une épine dans le flanc des Avengers et la Vision réalisa que Raymond serait plus coopératif. Les plans de la Vision incluaient une expansion du groupe, qui se matérialisa par la création d’une seconde équipe d’Avengers, installée à Los Angeles, pour laquelle Raymond fut aussi l’agent de liaison. Le projet de domination mondiale de la Vision lui venait partiellement de l’influence du super ordinateur extra-terrestre appelé ISAAC, et la Vision abandonna tous ses plans après s’être débarrassé de l’influence d’ISAAC, mais non sans avoir brièvement pris le contrôle des ordinateurs de la planète. Raymond fit alors l’objet de pressions afin de resserrer son contrôle sur les Avengers. Bien qu’il put empêcher la dissolution du groupe, il fut contraint de révoquer les accords fédéraux de sécurité, récupérer tous les biens fédéraux se trouvant au Manoir, empêchant le décollage des quinjets depuis le bâtiment et plaça la Vision sous garde. Raymond fut finalement satisfait des regrets du synthozoïde vis à vis de ses actions et convainquit Gyrich de lui rendre sa liberté.

Bientôt, Raymond fut nommé à la Commission aux Activités Surhumaines (CAS), un comité fédéral qui tenait lieu d’autorité suprême du gouvernement concernant la réglementation des surhumains. Les collègues de Raymond avaient récemment fait pression sur Steve Rogers afin qu’il renonce à son uniforme de Captain América, transférant cette identité à John Walker ; cependant, le comportement violent de Walker sous l’uniforme eut un effet négatif à la fois sur l’identité de Captain América et sur la CAS elle-même. Raymond et d’autres membres de la CAS demandèrent le renvoi de Walker, ce qu’ils purent obtenir quand Rogers accepta de redevenir Captain América, sans subir d’interférences de la part de la CAS. Sans que Raymond ne s’en doute, d’autres membres de la CAS organisèrent un simulacre d’assassinat de Walker afin qu’il puisse adopter une nouvelle identité, au service de la CAS sous le nom d’USAgent. Après avoir appris la vérité sur l’USAgent, Raymond fut obligé d’imposer celui-ci comme superviseur de la branche ouest des Avengers, une ultime conséquence du scandale de la Vision, qui venait d’intégrer l’équipe. A la même époque, une coalition internationale de services secrets, baptisée Vigilance, démantela littéralement la Vision, effaçant entièrement sa mémoire, en réaction à sa tentative de conquête mondiale, essayant ainsi de contrecarrer toute menace potentielle future. Raymond était informé de l’opération mais ne fit rien pour s’y opposer ou pour avertir les Avengers, une étrange et étonnante indifférence compte tenu de son précédent soutien envers la Vision.

La mission d’agent de liaison de Raymond s’acheva quand des négociations sur l’armement avec la Russie obligèrent les Etats-Unis à réduire le nombre de surhumains à son service, coupant alors tout lien avec les Avengers. Plus tard, Raymond démissionna de la NSA mais demeura au sein de la CAS, tout en travaillant au noir pour la firme privée de sécurité appelée Blackridge, une filiale de la Roxxon Oil Company. A cause de son expérience, Raymond fut employé pour le recrutement de surhumains au sein de Blackridge et convainquit Sépulcre de les rejoindre. Raymond fut promu au poste de commissaire de la CAS lors d’auditions concernant le statut mental du nouveau directeur du SHIELD, Tony Stark, et fut obligé de le décharger de ses fonctions quand des preuves mirent en évidence que Stark souffrait d’une dépression nerveuse, même si Stark réussit finalement à prouver que ses facultés mentales étaient intactes, ce qui lui permit de reprendre son poste. Après que le héros renégat Moon Knight (Marc Spector) accomplit une série d’actions publiques particulièrement violentes qui culminèrent avec la mort de Black Spectre (Carson Knowles), Raymond s’appuya sur l’autorité de la CAS pour permettre à Norman Osborn, directeur des Thunderbolts, de prendre toutes les mesures nécessaires pour arrêter le vigilant.

Pouvoirs : Aucun.

Aptitudes : Raymond Sikorski est un administratif expert, maître des manœuvres politiques des instances dirigeantes ; il dispose de vastes connaissances dans le domaine des lois.

ThierryM 2146

Lire plus de fiches



Wiki de Marvel World


  • Le MCU, les films Spider-Man, les univers cinématographique X-Men vous intéresse ? Retrouvez toutes les informations sur les films, séries TV et jeux vidéo sur notre Wiki !

    Testez le Wiki de Marvel World !

Recrutement


  • Nous recherchons des traducteurs Anglais->Français bénévoles (comme nous) pouvant nous aider à traduire une quantité conséquentes d'informations sur le monde Marvel.

    Contactez-nous !

    Si Marvel World vous a aider à développer vos connaissances sur l'univers Marvel, rendez-nous la pareille et faite partie d'une tranche d'histoire de Marvel World !

Qui est en ligne ?

    Visiteur : 24
    Membre : 0