Recrutement


Nous recherchons actuellement des fans Marvel bénévoles pouvant nous aider à traduire une quantité conséquentes d'informations sur le monde Marvel. Si vous possédez un bon niveau de traduction de l'anglais vers le français et que Marvel World vous a un jour aider, il est temps de nous rendre la pareille !

Contactez-nous par e-mail sur contact@marvel-world.com dès maintenant et faite partie d'une tranche d'histoire de Marvel World !

Encyclopédie - Comte de Saint-Germain (le) - Marvel-World.com

Encylopédie - Comte de Saint-Germain (le)

px.jpg Véritable nom : Inconnu
Profession : Alchimiste, ancien aventurier, musicien, espion, aristocrate
Statut légal : Inconnu
Identité : Secrète
Autre identité : The Count of St. Germain, der Wundermann (« l’Homme Merveilleux »), le Marquis d’Aymar, Belmare, peut-être le Major Fraser
Lieu de naissance : Inconnu
Situation de famille : Inconnue
Parents connus : Aucun
Appartenance à un groupe : Membre d’une société d’immortels non identifiée ; ancien membre (prétendu) de la Franc-maçonnerie, des Rosicruciens, des Chevaliers du Temple
Base d'opérations : Mobile à travers le monde
Première apparition : VO : Mighty World of Marvel # 17 (octobre 1984, par Jamie Delano & Ivan Allan) – VF : Aucune apparition en France
Taille : 1m82
Poids : 88,5 kg
Yeux : Inconnus
Cheveux : Noirs

Histoire : L’alchimiste immortel répondant au surnom de Comte de Saint-Germain serait né vers la fin du dix-septième siècle, bien que certains récits, probablement répandus par le Comte lui-même, prétendent qu’il était déjà âgé de plusieurs siècles à cette époque. Il serait né en 1690 et serait décédé en 1784 bien que plusieurs personnes prétendent l’avoir vu après cette date. Une tendance prononcée à inventer sa propre mythologie a conduit à perdre ses véritables origines : certains récits font de lui le fils illégitime d’un souverain européen. L’hypothèse la plus fréquente sur sa naissance est que le Comte est le fils naturel de la veuve du roi Charles II d’Espagne et d’un certain Comte Adanero, qu’elle rencontra à Bayonne ; certains rivaux de Saint Germain prétendent qu’il est, au contraire, le fils d’un juif portugais appelé Aymar, alors que ceux qui le détestent profondément font de lui le fils d’un juif alsacien appelé Wolff. Une autre hypothèse, développée par la théosophe Annie Besant, fait du Comte l’un des enfants de François Rákóczi II, Prince de Transylvanie ; les enfants de François II furent amenés à la cour de l’empereur d’Autriche mais l’un d’eux fut retiré de leur tutelle. Ce qui semble certain est que, en 1745, quand il commença à utiliser le nom de Comte de Saint Germain, il ne vieillissait, apparaissant être au milieu de la quarantaine, une apparence qu’il semble avoir à chaque fois qu’il fut aperçu. Outre d’innombrables talents intellectuels et savants, le Comte possédait de vastes connaissances historiques, qui renforçaient ses prétentions à l’immortalité. En 1755, il s’introduisit dans la haute société française, devenant même un familier du roi Louis XV et surtout de sa maîtresse, la Marquise de Pompadour. Il montrait qu’il ne mangeait, ni ne buvait, hormis un élixir de sa propre fabrication, et se retrouva lié à plusieurs sociétés secrètes, parmi lesquelles la Franc-maçonnerie naissante, les Rosicruciens ou les Chevaliers du Temple. Il eut une liaison avec Mademoiselle Lambert, fille du Chevalier Lambert, qui vint vivre avec lui. En 1760, Louis XV chargea le Comte d’échanges diplomatiques, les gardant secrets vis à vis de son cabinet ministériel ; découvert, le Comte fut menacé d’être arrêté, après avoir été accusé d’être un agent double au service du roi de Prusse par le principal ministre de Louis XV, le duc de Choiseul, et prit alors la fuite, se réfugiant à Londres, où il demeura pendant une période entre trois mois et deux ans. Depuis l’Angleterre, le Comte de Saint Germain se rendit apparemment en Italie, Russie, en Saxe et, finalement, en Prusse. En 1762, en Russie, il aurait participé à une conspiration qui amena la Tsarine Catherine la Grande à monter sur le trône russe, au détriment de son époux, Pierre III.

Le Comte disparaît alors jusqu’en 1774, quand Louis XVI et Marie-Antoinette devinrent les souverains de la France, qu’il regagna alors. Il aurait prévenu le couple royal de la future Révolution, 15 ans avant qu’elle n’advienne. Durant ses voyages, il prit part, à Vienne, à la fondation de la Société des Frères Asiatiques et des Chevaliers de la Lumière, qui étudiaient l’alchimie ; il aurait enseigné l’hypnose à Franz Mesmer et se serait lié d’amitié avec le sorcier Cagliostro, lors d’un séjour dans le Holstein. En France, il contribua, avec l’appui de Savalette de Langes, dirigeant officiel, à fonder le groupe des Philadelphes (les amoureux de la vérité), sur le modèle des Illuminaten allemands, au sein des Francs-Maçons. C’est là qu’il rencontra le Comte Charles de Hesse-Cassel, un autre alchimiste avec lequel il travailla et qu’il suivit dans son château. Charles aida Saint Germain à simuler sa mort en 1784, même si les récits de ses apparitions se poursuivirent au cours des siècles suivants, souvent parce qu’il révélait ouvertement son identité à certains individus, continuant ainsi à entretenir son propre mythe, mais aussi parce que le nom de Comte de Saint Germain fut aussi utilisé par des imposteurs, dont d’autres immortels comme Zheng Zu (plus connu sous le nom de Fu Manchu), afin de mener leurs propres projets. E, 1785, il fut désigné comme représentant des Francs-Maçons français lors d’une grande convention de la franc-maçonnerie. Il réapparut en Russie tandis que la Comtesse d’Adhémar raconte s’être entretenue avec lui en 1789, à l’Eglise des Recollets, peu après la prise de la Bastille. Evoquant un séjour en Asie (en Chine et au Japon), il annonça les événements des années à venir, dont la mort de Marie-Antoinette. La Comtesse affirma avoir revu Saint Germain durant les années suivantes, lors d’événements d’importance, comme la mort de la reine, le coup d’état du 18 brumaire, l’exécution du duc d’Enghien , en janvier 1815 et, enfin, la veille de l’assassinat du duc de Berry. Mademoiselle de Genlis affirma avoir rencontré le Comte en 1821, et le Comte de Châlons, ambassadeur à Venise, assure l’avoir rencontré peu après, sur la Place Saint-Marc. A partir de là, la piste du Comte devient moins certaine ; sous Louis-Philippe Ier, un Anglais appelé Albert Vandam raconte avoir rencontré un homme ressemblant au Comte mais répondant à présent au nom de Major Fraser, qui, à son tour, disparut mystérieusement après avoir fréquenté la haute société parisienne de l’époque et fut peut-être l’auteur, en 1820, d’un récit de son voyage dans l’Himalaya, proclamant avoir atteint Gangotri, l’un des sites où le Gange, le fleuve sacré de l’Inde, prend sa source. Vers la fin du dix-neuvième siècle, les théosophes considéraient que le Comte était encore vivant et qu’il s’efforçait d’aider au développement spirituel de l’Occident.

Avec le temps, le Comte de Saint Germain décida de se faire plus discret et, à un moment, il devint membre d’une société immortelle aux liens relâchées, dont les membres comprenaient le saint homme russe Grigori Raspoutine, la dirigeante du Tong du Dragon appelé Yi Yang ou encore l’astrologue anglais John Dee ; bien que leurs objectifs différaient, ces individus se venaient ponctuellement en aide les uns les autres pour garder secrète leur longévité. Vers le milieu des années 1980, après que le pratiquant du vaudou devenu récemment immortel, le Dr François « Papa Doc » Duvalier avait été victime d’une tentative d’assassinat pour avoir refusé de régler des dettes de jeu, St Germain et Dee se rendirent dans son penthouse. Night-Raven, un vigilant devenu lui-même immortel dans les années 1930 suite aux machinations de Yi Yang, avait assisté par hasard à la « mort » de Duvalier et s’introduisit dans la résidence afin d’enquêter, mais il fut capturé. Dee crut que le vigilant était un démon, tandis que Duvalier envisageait de faire de lui un esclave sans aucune volonté propre, mais les recommandations plus raisonnables du Comte de Saint Germain s’imposèrent. Comprenant que Yi Yang était la créatrice de Night-Raven, ils la convoquèrent auprès d’eux et elle décida de libérer son ennemi après avoir effacé ses souvenirs de cet incident.

Il y a environ deux décennies, le seigneur des vampires Dracula (Vlad Tepes), alors immobilisé d’un pieu en plein cœur passa télépathiquement commande à New York d’un golem de terre en utilisant le nom du Comte de Saint Germain, afin d’obtenir le Médaillon de Zarathos, que Dracula pensait susceptible de le ramener à la vie ; que le véritable Saint Germain avait une dette envers Dracula et fournit le golem ou l’anima à distance, ou alors que le vampire profita simplement du mystère entourant le Comte pour usurper son identité, demeure à déterminer. Quoi qu’il en soit, le golem, accompagné d’homoncules humanoïdes, « les Jouets », suivirent la trace du Médaillon, jusqu’au professeur Henry Brandeis, mais le Médaillon avait provoqué la mort du chercheur en provoquant sa combustion spontanée ; assistant aux funérailles, le golem appris le voisin adolescent de Brandeis, Johnny Storm, était entré en possession de l’artefact mais quand les Jouets tentèrent de s’en emparer de force, ils furent mis en échec par la sœur de Johnny, Sue Storm et la fille et le beau-frère de Brandeis, respectivement Cammy et Max Parrish. Faisant face à eux, le golem abandonna son apparence humanoïde, devenant un géant rocailleux, mais le démon Zarathos, dont une portion de l’essence résidait dans le Médaillon, transforma Parrish en un Ghost Rider ; réalisant alors que l’eau était un anathème pour le golem, ce Ghost Rider renversa un château d’eau, arrosant et détruisant ainsi la créature. Il y a quelques années, après les incidents du golem, Zhen Zu adopta une nouvelle fois l’identité du Comte de Saint Germain pour mener à bien un de ses projets de conquête mondiale, mais l’une de ses adversaires, Leiko Wu, découvrit la supercherie ; le sort et les activités actuelles du véritable Comte de Saint Germain demeurent inconnus à ce jour.

Pouvoirs : Le Comte de Saint Germain semble ne pas vieillir et il peut, comme d’autres immortels, récupérer rapidement de blessures habituellement fatales.

Aptitudes : Le Comte de Saint Germain est un alchimiste, un historien et, prétend-il, un magicien, ainsi qu’un violoniste talentueux, un compositeur et un peintre. Polyglotte, il parle couramment anglais, français, allemand, italien, portugais et espagnol.

Equipement : Le Comte a peut-être réussi à créer et animer un golem et des homoncules appelés les Jouets. Le golem pouvait produire de l’électricité ainsi qu’absorber la terre afin d’accroître sa taille, devenant un géant à la force colossale, pouvant soulever jusqu’à une cinquantaine de tonnes. Toutefois, le golem demeurait vulnérable à l’eau, capable de détruire son intégrité physique. Il utilisait des orbes mystiques en guise d’yeux et contrôlait télépathiquement les Jouets. Il est possible que le véritable Comte de Saint Germain contrôlait le golem de la même manière.

ThierryM 3751

Lire plus de fiches



Wiki de Marvel World


  • Le MCU, les films Spider-Man, les univers cinématographique X-Men vous intéresse ? Retrouvez toutes les informations sur les films, séries TV et jeux vidéo sur notre Wiki !

    Testez le Wiki de Marvel World !

Recrutement


  • Nous recherchons des traducteurs Anglais->Français bénévoles (comme nous) pouvant nous aider à traduire une quantité conséquentes d'informations sur le monde Marvel.

    Contactez-nous !

    Si Marvel World vous a aider à développer vos connaissances sur l'univers Marvel, rendez-nous la pareille et faite partie d'une tranche d'histoire de Marvel World !

Qui est en ligne ?

    Visiteur : 25
    Membre : 0