M'enregistrer  |  Connexion
Encyclopédie - Jones, Gabe - Marvel-World.com

Encylopédie - Jones, Gabe

News » Marvel » Encyclopédie (2550 lectures)

Véritable nom : Gabriel « Gabe » Jones
Profession : Ancien mercenaire, ancien agent du SHIELD, ancien chef d’entreprise, ancien soldat, ancien joueur de trompette de jazz
Statut légal : Citoyen des Etats-Unis, légalement décédé
Identité : Publiquement connue
Autre identité : Numéro 9 (de l’Empire secret), Numéro 6, Numéro 68, Lips Norton, le Flash de Harlem
Lieu de naissance : Harlem, New York (New York, Etats-Unis)
Situation de famille : Inconnu
Parents connus : un père non identifié (probablement décédé), Bill (oncle, probablement décédé), Ephram (oncle, décédé), Phil Leonard (neveu)
Appartenance à un groupe : Ancien membre des Howling Commandos, du premier et du second SHIELD, de « l’escouade Godzilla », de l’armée américaine
Base d'opérations : New York (New York, Etats-Unis) et différentes bases du SHIELD à travers le monde
Première apparition : VO : Sgt Fury and his Howling Commandos # 1 (mai 1963, par Stan Lee & Jack Kirby) – VF : Marvel (Lug) n°13 (avril 1971, avec la publication de Fantastic Four annual # 3 ; Sgt Fury and his Howling Commandos # 1 a été publié la première fois dans Choc (Comics Pocket) n°1 du 1er trimestre 1972)
Taille : 1m87
Poids : 102 kg
Yeux : Marrons
Cheveux : Noirs, désormais blanchissants

Histoire : Gabriel « Gabe » Jones grandit à Harlem dans les années vingt, se révélant un musicien doué naturellement, devenant un jeune homme populaire comme trompettiste de jazz. Formé par les plus grands jazzmen de l’époque, comme le trompettiste Louis Armstrong et le batteur Danny « Dummer » Bellaman, Gabe se produisit sur des scènes allant de l’Apollo au club de Harlem de son propre oncle, Bill. Gabe mûrit suffisamment vite comme musicien pour que lui et son professeur Bellaman devinrent rapidement un duo populaire de jazz, acclamé pour leur incroyable complicité musicale. Proches amis autant que partenaires, ils firent ensembles les têtes d’affiche de la boîte de nuit de la 125ème rue, jusqu’au début de la Seconde Guerre mondiale. Les deux hommes s’engagèrent dans l’armée mais leurs affectations respectives les éloignèrent alors l’un de l’autre.

Les talents militaires et le courage de Gabe attirèrent sur lui l’attention du capitaine Samuel « Sam » Sawyer et du G2 (les services secrets militaires), qui, en 1942, étaient en train d’organiser une unité spéciale de rangers sous le commandement direct du sergent Nick Fury. A l’époque, les unités militaires n’étaient pas mixtes sur le plan ethnique mais un Sawyer, particulièrement en avance sur les questions raciales, choisit malgré tout l’Afro-américain Gabe pour l’unité de Fury, constitué sinon de soldats blancs. Cette unité, la Première Escouade d’attaque, comprenait à l’origine Fury, son second Timothy « Dum Dum » Dugan, Gabe donc, Isadore « Izzy » Cohen, Robert « Reb » Ralston, Dino Manelli et Jonathan « Junior » Juniper. Après plusieurs semaines d’entraînement intensif, l’unité de Fury fut chargée de libérer le Dr Harold Ronald McMillan, un expert en fusées, retenu prisonnier dans une forteresse nazie, dans la banlieue parisienne. La mission fut un succès, en partie parce qu’ils utilisèrent des haut-parleurs pour renforcer leurs propres cris de bataille et bruits de tir afin de convaincre les nazis qu’une armée bien plus nombreuse les attaquait. Cette tactique, combinée avec la récompense octroyée par le Premier Ministre britannique Winston Churchill à l’unité victorieuse de Fury faisant symboliquement de ses membres des commandos de l’armée britannique, conduisit à surnommer le groupe les Howling Commandos (commandos hurlants), ou les Howlers (hurleurs) en version abrégée.

Bientôt célèbres au sein de l’armée pour être de sacrés buveurs, des joueurs, des fiers-à-bras et, également, peu respectueux des règles, les Howling Commandos devinrent aussi vite réputés comme l’une des unités de combat les plus courageuses, travaillant occasionnellement aux côtés d’agents costumés tels que Captain América (Steve Rogers) et Bucky (James Barnes) pour affronter des ennemis comme l’officier allemand le Baron Strucker ou le cerveau nazi Crâne rouge (Johann Schmidt). Gabe servit avec les Commandos tout le long de la guerre, agissant souvent comme clairon de l’unité, menant la charge en jouant de sa trompette et maintenant le moral de ses coéquipiers entre les missions avec sa musique. « Junior » Juniper trouva toutefois rapidement la mort sur le champ de bataille et il fut remplacé par le Britannique à l’esprit indépendant Percy Pinkerton, mais les autres membres des Howlers servirent durablement dans l’unité, de même que Pinkerton à partir de son recrutement et même Eric Koenig, une recrue ultérieure, un Allemand ayant déserté son pays. Initialement, il y eut quelques tensions entre Gabe et Ralston, originaire du sud des Etats-Unis et engagé dans l’armée en emmenant avec lui ses préjugés raciaux ; mais servir aux côtés de Gabe permit à Ralston de se sensibiliser rapidement aux questions des droits civiques et les deux hommes devinrent finalement d’excellents amis au cours de leur service au sein des Howlers, risquant régulièrement leur vie l’un pour l’autre, et, après la guerre, Ralston se lança dans une carrière politique placée sous le signe de la défense des droits civiques aux Etats-Unis.

Capturé par les nazis lors d’une mission, Gabe put s’évader et regagner la France, acceptant de venir en aide à la Résistance française pour sauver la célèbre chanteuse de jazz Carla Swain (de son vrai nom Carla Williams), qui s’était retrouvée prise au piège à Paris lors de la chute de la France devant les armées allemandes. Se faisant passer pour un musicien américain de jazz et déserteur, Lips Norton, Gabe infiltra la boîte de nuit dirigée par les nazis, la Gaie Chanteuse, réussissant à entrer en contact avec Swain, qui refusa cependant de le suivre. Amère vis à vis des préjugés raciaux aux Etats-Unis, l’Afro-américaine Swain était heureuse de demeurer à Paris tant que ses talents artistiques y étaient appréciés, convaincue de l’inutilité du combat pour l’égalité des droits dans son pays. Mais Gabe sut trouver les arguments pour la convaincre de tenter une évasion avec lui. Entre temps, les nazis de la capitale avaient fait prisonniers les autres Howlers, venus rechercher leur camarade. Swain poussa Gabe à les abandonner sur place, affirmant que des blancs ne risqueraient jamais leurs vies pour lui, mais Gabe vint malgré tout à leur aide. Lors de l’escarmouche qui s’en suivit, un officier nazi utilisa Swain comme bouclier humain et exigea la reddition des Howlers. A la stupéfaction de Swain, ceux-ci déposèrent effectivement leurs armes pour épargner Swain ; elle fut encore plus surprise quand le sudiste Ralston lui-même maîtrisa le nazi, sauvant la vie de la chanteuse et des Howlers. Elle remercia alors Ralston et Gabe pour lui avoir fait réaliser que ses propres préjugés l’avaient aveuglée et leur annonça son prochain retour aux Etats-Unis fière d’être Américaine, prête à se battre pour l’égalité des droits civiques. Gabe et Swain entamèrent à partir de là une liaison qui perdura plusieurs années.

Une mission ultérieure permit à Gabe de retrouver Bellaman, que les nazis avaient fait prisonnier aux fins de l’utiliser comme cobaye pour leurs expériences inhumaines. Bellaman put s’échapper de leur laboratoire avec une fiole de leur nouvelle bactérie expérimentale. Poursuivi par les nazis, Bellaman réussit malgré tout à atteindre Londres mais décida de ne pas contacter les autorités alliées, refusant que l’un ou l’autre camp utilise le bactérie comme arme biologique. Cependant, sans que Bellaman ne s’en doute, le virus attaquait lentement le verre de la fiole qu’il avait dérobée et finirait par le détruire entièrement en l’espace de quelques heures. Connaissant les liens entre Bellaman et Gabe, le capitaine Sawyer chargea Gabe et Fury de retrouver Bellaman. Amer à cause de la pauvreté qu’il avait connue aux Etats-Unis, Bellaman refusa initialement de coopérer avec Gabe et envisagea même d’utiliser le virus dans son propre intérêt ; cependant, après avoir sauvé d’instinct des enfants lors d’un raid aérien allemand, Bellaman fut suffisamment ému par la reconnaissance de leurs familles qu’il agit impulsivement de manière noble, avalant l’échantillon du virus. Sachant que celui-ci deviendrait inerte et incapable de se propager s’il était contenu dans son propre corps suffisamment longtemps pour lui être fatal, Bellaman décida de rester libre suffisamment longtemps pour mourir et empêcher que la maladie ne soit exploitée par qui que ce soit. Finalement, Bellaman aida Fury et Gabe à battre des agents nazis à la recherche du virus et, agonisant, il supplia son ami de mettre un terme à ses souffrances. La mort dans l’âme, Gabe tira pour épargner son ami une longue agonie.

Survivant à la guerre, Gabe quitta l’armée avant d’être de nouveau recruté quand éclata la guerre de Corée dans les années cinquante, servant avec les Howlers, qui avaient, pour la plupart, également retrouvé la vie civile, réunis pour l’occasion. Les anciens Howlers prirent alors l’habitude de se retrouver occasionnellement pour des missions ponctuelles, notamment en Asie du sud-est. Ainsi, en 1959, Gabe retrouva Fury et Dugan pour traquer et éliminer des criminels de guerre nazis pour le compte des services secrets américains. Les activités de Gabe durant les décennies suivantes sont, pour l’essentiel, inconnues. Travaillant de nouveau pour les services secrets au cours de la période récente, il reçut l’ordre d’enquêter sur son vieil allié de la guerre, Captain América, récemment réapparu après avoir passé des décennies en animation suspendue. Chargé de vérifier l’identité de Captain et de l’aider à s’adapter à l’époque moderne, Gabe supervisa des tests destinés à prouver que le revenant était bel et bien Steve Rogers et il aida celui-ci à obtenir le paiement des arriérés de sa solde de militaire, de nouveaux papiers et la restitution de ses effets personnels, nouant alors avec le héros une solide amitié.

Quand Nick Fury devint le directeur public de l’agence d’espionnage d’élite du SHIELD, Gabe et Dugan rejoignirent rapidement l’organisation, devenant deux des plus proches seconds de Fury, l’aidant à diriger l’agence et participant ou pilotant à plusieurs missions d’importance. Leur vieux camarade de la guerre, Erik Koenig, ne tarda pas à les rejoindre. Les anciens Howlers contribuèrent également à former de nouvelles recrues plus jeunes du SHIELD, notamment Sharon Carter (nièce de l’héroïne de la Seconde Guerre Peggy Carter), la comtesse européenne de la jet-set Valentina Allegra de Fontaine, le génie intellectuel Jasper Sitwell, le vétéran du FBI Jimmy Woo et le séducteur Clay Quatermain, qui devint le meilleur ami de Gabe au sein du SHIELD. Agent vétéran de l’organisation, Gabe aida à fournir la sécurité nécessaire pour le mariage de Reed Richards et Sue Storm, combattit régulièrement l’organisation subversive Hydra, dont la plus récente incarnation avait été fondée par le vieil ennemi des Howlers, le Baron Strucker. La mission en agent solo la plus significative de Gabe fut l’infiltration d’une autre organisation subversive, l’Empire secret, se faisant passer pour l’un de leurs dirigeants, Numéro 6. Quand l’ambitieux, et renégat, Numéro 9 tenta d’éliminer ses pairs pour prendre seul le contrôle du groupe, Gabe était prêt à agir ; il laissa Numéro 9 éliminer la plupart des autres membres du cercle intérieur, tout en prenant les précautions nécessaires pour se protéger, puis vainquit Numéro 9, avant de démanteler les restes de l’Empire. Gabe changea alors de couverture, se faisant passer pour Numéro 9 le temps nécessaire pour capturer des agents de l’AIM, un autre groupe subversif, spécialisé dans la technologie de pointe et affilié à l’Empire secret. Gabe, Dugan, Koenig et Fury restaient en contact avec leurs anciens coéquipiers des Howlers, et les Commandos se réunissaient à intervalles réguliers – parfois pour de nouvelles missions, mais, le plus souvent, pour des soirées entre vétérans de la guerre, durant l’une desquelles Gabe annonça ses fiançailles avec Carla Williams.

Après avoir participé à la première des nombreuses tentatives du SHIELD pour capturer le colosse destructeur appelé Hulk (Bruce Banner), Gabe fut l’un des rares agents du SHIELD qui demeura le plus loyal à Fury quand le Maître de la haine (un clone d’Adolf Hitler) fit accuser à tort Fury de trahison et, plus tard, Gabe aida à dévoiler au grand jour le complot comme une manœuvre d’Hydra. Lorsque l’Empire secret se reforma sous la tutelle d’un nouveau chef, Gabe infiltra de nouveau le groupe, cette fois se faisant passer pour un expert en armement sous le pseudonyme de Numéro 68. Récente recrue du SHIELD, Peggy Carter infiltra également l’Empire, comme assistante de Gabe, l’aidant à sauver Captain América, le Faucon (Sam Wilson) et les X-Men, promis à l’exécution des mains de l’Empire, puis, aux côtés de ces héros, ils aidèrent à faire échec au projet de l’Empire secret de renverser le gouvernement américain pour prendre le pouvoir.

Associés lors d’autres missions pour le SHIELD, Gabe et Peggy Carter se rapprochèrent progressivement, Gabe ayant rompu avec Williams dans des circonstances inconnues. Quand une mission les amena à combattre Crâne rouge, le criminel nazi fut si furieux de voir la liaison amoureuse mixte des deux agents qu’il les fit prisonniers afin de les torturer pendant sept heures ; mais Gabe et Carter restèrent inflexibles, et Carter cracha même au visage du Crâne, quelques instants avant que Captain América et le Faucon n’interviennent, prenant d’assaut le repaire du Crâne. Gabe réussit à se libérer lui-même, avant de détacher Carter, et ils appelèrent des renforts du SHIELD pour clore leur mission, mais pas avant qu’ils ne partagent un baiser passionné dans l’émotion du moment. Bien que vaincu, Crâne rouge put s’échapper. Cette même mission conduisit à la découverte que le Faucon était un pion involontaire de Crâne rouge, ayant subi un lavage de cerveau plusieurs mois auparavant, mais Gabe et Carter demeurèrent fidèles à leur ami, qui fut finalement amnistié pour ses liens avec le nazi. Par la suite, Gabe et Carter se séparèrent, éloignés l’un de l’autre par leurs affectations respectives.

Gabe retrouva Dugan, Woo et d’autres agents au sein d’une force de frappe du SHIELD dédiée à la menace représentée par le monstre géant appelé Godzilla. Gabe servit comme second de Dugan, un arrangement parfois tendu car si Dugan avait tendance à ne voir en Godzilla qu’une menace animale devant être détruite, Gabe sentit avec justesse, que la créature avait un certain degré d’intelligence et de conscience, voire même de bienveillance, faisant tout pour éviter que Godzilla ne soit blessé lors des opérations. Aidé de héros costumés comme les Champions de Los Angeles, les Avengers ou les Quatre Fantastiques, l’escouade Godzilla du SHIELD affronta à plusieurs reprises le monstre, réussissant parfois à le capturer pour de brèves périodes, voire même s’associant à lui pour combattre des menaces plus dangereuses, comme le savant fou créateur de monstres appelé le Dr Démonicus, que Gabe lui-même put capturer.

Arrêtant une nouvelle fois Démonicus après sa défaite par les Shogun Warriors, Gabe se retrouva aussi parmi les agents du SHIELD qui aidèrent les Micronautes à empêcher le tyran du microvers nommé le Baron Karza à conquérir la Terre. Quand une réunion des Howlers fut interrompue par Hydra, le général Saw Sawyer sacrifia sa vie pour sauver les Commandos et Captain América ; Gabe joua alors la charge des Howlers lors des funérailles de son ancien commandant. Aidé du Dr Kate Waynesboro, Gabe prit par la suite la tête des forces du SHIELD pour traquer un Hulk devenu fou furieux, plus destructeur que jamais à cause de l’influence du démon des rêves appelé Cauchemar. La mission fut un échec et le Dr Stephen Strange se retrouva contraint d’exiler le titan vert dans une autre dimension.

Officier de terrain spécial (Niveau 4) du SHIELD, le commandant Jones fut l’un des rares officiers supérieurs du SHIELD à ne pas être kidnappé et remplacé quand les humanoïdes artificiels connus comme les Deltites entreprirent de corrompre et contrôler l’organisation internationale. Même après que les Deltites avaient déclaré que Fury était un traître, Gabe lui demeura totalement loyal, même s’il ne joua au final qu’un rôle minime dans la défaite des Deltites par son ami. Sur les recommandations de Fury, les Nations Unies prononcèrent la dissolution du SHIELD et une poignée d’agents, parmi lesquels Gabe, voyagèrent à travers le monde avec Fury afin de fermer les bureaux et bases de la défunte organisation et s’occuper des agents et de la technologie de l’agence. Gabe prit sa retraite à Boston, où il monta une petite entreprise de paintball, jusqu’à ce que Fury, qui réorganisait un nouveau SHIELD, réussit à le convaincre de reprendre du service comme officier de recrutement et de formation. Gabe forma ainsi la première escouade de cadets du nouveau SHIELD pour les rendre aptes au travail sur le terrain, effectuant à l’occasion du travail de terrain. Nick Fury lui-même finit cependant par quitter le SHIELD, menant ses propres activités d’espionnage en suivant son propre agenda personnel.

Gabe était resté en bons termes avec Peggy Carter, l’aidant à faire échec à une attaque du Skeleton Crew de Crâne rouge contre les nouveaux employeurs de l’ancienne espionne, les Avengers. Gabe fut plus tard chargé de capturer le jeune génie fugitif Amadeus Cho, se heurtant alors à Cho et ses alliés, les Renégats : Angel (Warren Worthington III), Hercule et Namora. Quand un Hulk assoiffé de vengeance mena son armée et les Liés en guerre à l’attaque de la Terre, ravageant New York, Gabe sollicita les amis du titan vert, Rick Jones et les Renégats afin de l’aider à faire face à la catastrophe, confiant à l’agent surhumain du SHIELD, Scorpion (Carmilla Black), la tâche de les seconder. Ils aidèrent tous à maîtriser les dégâts et protéger les civils, avant de s’associer à d’autres héros pour faire face à Hulk, qui fut finalement vaincu. Si Angel et Namora furent amnistiés de leurs actions passées, Cho et Hercule furent arrêtés pour avoir détruit un héliporteur du SHIELD. Gabe espérait également négocier une forme d’amnistie pour eux, tentant de faire honte à Cho pour qu’il intègre les équipes de secours après la guerre de Hulk, mais un Cho paranoïaque accusa le SHIELD des nombreux problèmes qui avaient frappé sa vie, redoutant de devenir une arme entre les mains de l’organisation ; aussi, lui et Hercule mirent la main sur des informations confidentielles dans le bureau de Gabe, avant de prendre la fuite. Cho tenta même de détruire les opérations du SHIELD avec un virus informatique de sa conception, même si Hercule put le convaincre de renoncer à ce projet au dernier instant. Vers la même époque, le commandant Jones mena également une enquête sur l’apparent assassinat de son ami Clay Quatermain par un Doc Samson récemment devenu dément.

Quand le politicien et industriel corrompu Norman Osborn prononça la dissolution du second SHIELD afin de le remplacer par sa nouvelle organisation, le HAMMER, environ 1200 agents du SHIELD refusèrent leur transfert automatique d’une agence vers l’autre et formèrent à la place l’Armée privée des Howling Commandos (APHC), une armée de mercenaires placée sous le commandement de Dugan, Gabe, Sitwell et Koenig, et basée au Soudan. Fury engagea l’APHC pour le seconder dans sa guerre en cours contre le HAMMER d’Osborn, Hydra et d’autres intervenants, finançant les mercenaires sur ses propres fonds. Des tensions apparurent entre Gabe et Fury au début car Gabe ressentait la démission de Fury du SHIELD comme une trahison et la froideur montrée par Fury à l’idée de combattre d’anciens collègues restés au sein du HAMMER. Toutefois, après qu’une opération du APHC mise au point par Fury et soutenue par l’équipe secrète de surhumains de l’ancien directeur du SHIELD, les Secret Warriors, leur permit de mettre la main sur plusieurs héliporteurs du HAMMER, tout en infligeant une défaite à un détachement d’Hydra sous les ordres de Gorgone et convainquant alors près de 3000 agents du HAMMER de déserter pour rejoindre l’APHC, Gabe s’excusa de sa méfiance, regrettant d’avoir mis en doute les décisions de son ami.

Les Howlers d’origine poursuivirent leurs réunions de vétérans, parfois rejoints par des alliés de plus récentes dates, comme Sitwell, Steve Rogers ou Sharon Carter. Eux trois, et d’autres, suivirent Fury, Dugan, Gabe, Koenig, Ralston et Cohen lors d’une fête durant laquelle Gabe rendit un hommage aux disparus : Juniper, Manelli, Pinkerton et Quatermain. Peu après, le APHC aida les forces de Fury à attaquer une base d’Hydra située en Chine. Sur le chemin du retour après l’accomplissement de la mission, les héliporteurs de l’APHC, l’Iliade et l’Argonaute, tombèrent dans une embuscade de la flotte de Dreadnautes d’Hydra. L’Iliade, commandé par les officiers vétérans de l’APHC, purent encaisser l’assaut initial mais l’Argonaute fut abattu, avec ses 320 hommes à bord ; l’Iliade décida alors de rester sur place et de se battre au lieu de battre en retraite, tentant de sauver autant de leurs hommes que possible. Finalement, les deux héliporteurs s’écrasèrent, et leurs équipages, évacuant les bâtiments, continuèrent le combat, piégés au sol par l’armée d’Hydra menée par Gorgone. Dugan fut blessé et mis hors de combat assez rapidement, et Gabe et Koenig ordonnèrent alors à Sitwell d’évacuer leur ami. Bien que réticent, Sitwell exécuta leurs ordres. Quelques minutes, un tir mortel élimina Koenig, qui mourut dans les bras de Gabe. Fou furieux, celui-ci prit la tête des derniers survivants, chargeant les troupes ennemies les armes au poing, abattant de nombreux soldats d’Hydra jusqu’à ce que Gorgone ne le décapita d’un seul coup de son épée, juste après que Gabe le provoque une dernière fois verbalement, refusant de céder jusque devant la mort.

Pouvoirs : Aucun.

Aptitudes : Combattant à mains nues expérimenté et très doué, Gabe Jones était aussi un excellent tireur d’élite, maîtrisant une grande variété d’armes à feu, des mitraillettes aux pistolets, aussi bien conventionnels qu’exotiques. Il disposait aussi de vastes connaissances dans les techniques et stratégies des unités de commandos, était un espion compétent, spécialisé dans l’infiltration des organisations ennemies. Gabe était un très bon parachutiste, plongeur, skieur, alpiniste et cavalier. Maîtrisant grenades, mortiers et fusées, il avait aussi quelques talents de contorsionnistes ; il devint extrêmement compétent en informatique dans ces dernières années et savait se déguiser avec talent, maîtrisant quelques techniques de pickpocket. Toute sa vie joueur de poker, il n’était surpassé au jeu au sein des Howlers que par son coéquipier Ralston. Il apprit à parler un peu l’allemand durant la guerre mais ne fut jamais vraiment bilingue. Très bon chauffeur de voiture comme de moto, Gabe devint également pilote d’hélicoptère et apprit à piloter de nombreux appareils volants de haute technologie du SHIELD. Tacticien expérimenté, il prit souvent la tête de détachements de soldats, dans les airs ou sur terre, aussi bien avec le SHIELD qu’avec l’APHC. De même que plusieurs autres Howlers des débuts, Gabe demeura exceptionnellement vigoureux et en bonne santé avec l’âge, peut-être à cause d’une exposition au sang de Nick Fury, qui contenait la Formule Infinité conçue pour prolonger l’espérance de vie en bonne santé de son récipiendaire.

Trompettiste de jazz naturellement doué, Gabe utilisait souvent sa trompette pour sonner la charge avec les Howlers, ou alors, utilisant des sonorités aiguës impromptues pour surprendre, étourdir ou distraire ses adversaires. Gabe suivit des cours de musique à l’armée, étudiant alors le solfège et différents types de musique, notamment les compositeurs allemands, apprenant à imiter le clairon des troupes ennemis afin de pouvoir les induire en erreur et perturber leur organisation. Plus tard, Gabe suivit des cours de relations internationales organisés par le SHIELD, avec une spécialisation musicale – notamment, apprenant les hymnes nationaux de chaque pays de la planète.

Equipement : Comment agent du SHIELD et officier supérieur de l’APHC, Gabe portait habituellement un uniforme à l’épreuve des balles et des flammes, équipé de différentes armes ou accessoires. Il employait à l’occasion une armure de protection renforcée, comme des armures légères flexibles en « spanflex » conçues par Tony Stark.

Par ThierryM

Wiki de Marvel World

  • C'est avec plaisir que nous vous informons de l'ouverture de notre nouveau site internet pour l'ensemble des films, séries et jeux vidéo de Marvel : wiki.Marvel-World.com.

Recrutement

  • Nous recherchons des traducteurs Anglais->Français bénévoles (comme nous) pouvant nous aider à traduire une quantité conséquentes d'informations sur le monde Marvel.

    Contactez-nous par e-mail sur contact@marvel-world.com dès maintenant et faite partie d'une tranche d'histoire de Marvel World !

Qui est en ligne ?

    Visiteur : 15
    Membre : 0