M'enregistrer  |  Connexion
Encyclopédie - Madame Sanctity - Marvel-World.com

Encylopédie - Madame Sanctity

News » Marvel » Encyclopédie (2415 lectures)

Véritable nom : Tanya Trask
Profession : Haute prêtresse de l’église des Askani (Terre-4935)
Statut légal : Citoyenne des Etats-Unis (de la Terre-616), portée disparue ; citoyenne du trente-huitième siècle de la Terre-4935
Identité : Publiquement connue
Autre identité : Madam Sanctity (VO) ; Gardienne des Lignes temporelles sacrées, Sanctity, la « Sorcière de l’esprit »
Lieu de naissance : Turner County (Dakota du sud, Etats-Unis)
Situation de famille : Célibataire
Parents connus : Bolivar Trask (père, décédé), une mère non identifiée (décédée), Lawrence Trask (frère, décédé), Donald Trask Sr (grand-père, décédé) ; Simon Trask, Donald Trask Jr (oncles, décédés) ; Donald Trask III (cousin, décédé)
Appartenance à un groupe : Membre de la Sororité des Askani
Base d'opérations : Actuellement aucune, autrefois le trente-huitième siècle de la Terre-4935
Première apparition : VO : Askani’Son # 1 (février 1996, par Scott Lobdell, Jeph Loeb & Gene Ha) – VF : Un Récit Complet Marvel n°51 (août 1996)
Taille : 1m75
Poids : 52 kg
Yeux : Bleus
Cheveux : Gris (bruns dans sa jeunesse)

Histoire : Tanya Trask naquit au sein d’une famille aisée de Turner County, dans le Dakota du sud, où elle était la fille d’un brillant anthropologue, le Dr Bolivar Trask. Leur vie calme changea complètement quand Tanya et son frère cadet Lawrence, commencèrent à manifester des pouvoirs de mutants. Les pouvoirs de précognition de Lawrence devinrent évident dès l’âge de cinq ans quand il prédit la mort de leur mère dans un accident. Espérant faciliter la vie de son fils, Bolivar Trask mit au point un médaillon annulant les pouvoirs de Lawrence tant qu’il le portait. Quelques temps après, Tanya fit à son tour preuve de pouvoirs, également de nature chronale ; mais, contrairement à son frère, Tanya ne put être aidée par son père car elle se révéla incapable de contrôler son pouvoir de se déphaser avec la ligne temporelle, de « glisser » hors du temps. Bolivar, honteux de la « maladie » de ses enfants, tenta de dissimuler le plus possible leur nature à leur entourage, tout en nourrissant une détestation de plus en plus forte envers les mutants. Tanya dérivait de plus en plus, perdant peu à peu son lien avec son époque, jusqu’au jour où elle disparut complètement du présent pour se retrouver à la dérive dans le flot temporel ; l’expérience traumatisante éprouva sa santé mentale et, avec le temps, Tanya allait faire preuve d’une folie croissante.

Tanya fut retrouvée par l’Ordre des Témoins du futur alternatif du trente-huitième de la Terre-4935 (ou Terre Askani) et Rachel Summers, une autre mutant égarée dans le flot temporel. De nouveau ancrée à une ligne temporelle précise, Tanya sembla retrouver un peu sa santé mentale. Cependant, son nouveau monde était loin d’être un paradis car la Terre était alors dirigée d’une main de fer par le mutant tyrannique appelé Apocalypse. Pour résister à Apocalypse, Rachel Summers forma un clan de combattants de la liberté, qui devint connu sous le nom de Clan Askani. Tanya devint l’une des plus fidèles disciples de Rachel, qui l’entraîna de manière intensive dans le contrôle de ses pouvoirs temporels et de ses pouvoirs psioniques latents. Avec le temps, Tanya adopta le nom de Sanctity alors que Rachel elle-même devenait « la Mère Askani ». Le Clan Askani assimila de nombreux principes philosophiques et religieux, dont la prochaine venue d’un messie qui les sauverait de l’oppression d’Apocalypse – un individu surnommé « Askani’Son ». Initialement, Tanya demeura sceptique au sujet de l’existence d’un tel individu, s’interrogeant sur les méthodes et les promesses de Rachel. Elle voulait que les Askani deviennent plus actifs et elle suggéra de voyager dans le passé pour empêcher Apocalypse de prendre le pouvoir. Cependant, la Mère Askani demeurait déterminée à ne pas jouer avec le flot temporel, car chacune de leur modification était susceptible d’apporter des ramifications imprévisibles et inattendues. Peu convaincue par les arguments de la Mère Askani, Tanya, ayant appris l’existence des Douze, un groupe de mutants légendaires de l’époque originelle de Tanya, décida malgré tout de remonter le temps. Tanya arriva environ trois ans avec les débuts publics des Sentinelles, espérant convaincre son père de renoncer au programme de robots chasseurs de mutants, la première vraie tentative humaine d’exterminer les mutants. Comme prévu, Sanctity put faire face à son père, qui avait juste élaboré le premier Moule initial. Elle tenta de le convaincre de renoncer à ses projets, faisant appel à son humanité et sa générosité mais Rachel Summers avait suivi Tanya, craignant les répercussions de ses actes. Alors que Tanya parlait à son père, Summers interposa ses pouvoirs entre eux, effaçant tout souvenir de Bolivar Trask d’avoir retrouvé sa fille, avant de le plonger dans l’inconscience. Reconnaissant sa défaite, Tanya reconnut qu’elle avait regagné cette époque non seulement pour modifier l’histoire mais aussi pour revoir sa famille une dernière fois. Embrassant son père toujours inconscient, Tanya regagna sa nouvelle époque avec Summers. Toutefois, sans que cette dernière ne s’en doute, Tanya avait en réalité véritablement modifié, même légèrement, le cours du temps : avant d’aller trouver son père, elle s’était introduite dans son bureau, téléchargeant dans son ordinateur l’identité des Douze, des mutants supposés provoquer la chute d’Apocalypse mais qui, selon les termes de Tanya, avaient déçu l’humanité ; en réalité, les Douze n’étaient qu’une manipulation de plus conçue par Apocalypse lui-même afin de réunir douze puissants mutants et siphonner leurs pouvoirs en lui-même. Ainsi, l’effort de Tanya de donner leurs noms au Moule initial devint une tentative de s’assurer de leur élimination par les Sentinelles, avant qu’Apocalypse ne puisse les exploiter.

Revenue au trente-huitième siècle, Tanya reprit sa place aux côtés de Rachel Summers et devint une grande prêtresse des Askani sous le nom de Madame Sanctity. Par ailleurs, malgré ses réserves initiales, elle en vint à se consacrer totalement à la prophétie de l’Askani’Son. Plusieurs décennies plus tard, Apocalypse découvrit que le jeune Nathan Summers avait été envoyé à cette époque depuis le début du vingt-et-unième siècle et qu’il avait été recueilli par les Askani. Comme l’Askani’Son était l’hôte parfait pour héberger son essence, Apocalypse ordonna l’extermination du Clan des Askani et la capture de l’enfant. Cependant, Nathan Summers avait été infecté par un virus techno-organique, développé par Apocalypse lui-même à l’époque originelle du jeune enfant ; dans l’espoir de le sauver et comme ultime recours, les Askani avaient alors procédé au clonage du bébé, conduisant à la création d’un clone dépourvu de tout virus. Les hommes d’Apocalypse capturèrent le clone tandis que les rares survivants, parmi lesquels Rachel Summers et Sanctity, prenaient la fuite. La Mère Askani plongea peu après dans le coma, y demeurant une douzaine d’années avant de finalement succomber (en réalité, elle utilisa ses dernières forces pour ramener à cette époque les esprits de Cyclope et Jean Grey pour qu’ils élèvent le jeune Nathan) ; du coup, Sanctity prit la tête des derniers survivants des Askani et ils se réinstallèrent en un lieu appelé Ebonshire, sur le continent eurasiatique. Elle fit aussi des Askani une Sororité, n’enseignant plus qu’aux femmes le prochaine venue de l’Askani’Son. Les derniers événements avaient replongé Sanctity dans la folie, ce qui la conduisit à drainer l’énergie psionique des villageois d’Ebonshire venus verser un tribut à l’autel sacré dédié à la Mère Askani.

Désormais obsédée par l’idée que l’Askani’Son réalise pleinement son potentiel et accomplisse son destin. Capable de projeter son esprit dans le passé, elle entreprit de découvrir toute l’histoire de l’Askani’Son, y compris les circonstances ayant conduites à sa naissance. Imitant les méthodes de la Mère Askani, elle envoya Cyclope et Jean Grey dans le passé, dans la Londres de 1859, pour veiller à ce que le généticien Nathaniel Essex devienne effectivement Mr Sinistre sous l’influence d’Apocalypse, afin de se rebeller contre lui et, ainsi, mettre en route les événements devant conduire à la naissance de Nathan Summers par le clone de Jean Grey, Madelyne Pryor. La mission fut une parfaite réussite et Sanctity renvoya les deux mutants à leur époque d’origine, après leur avoir brièvement expliqué l’ensemble de ce qu’ils avaient accompli. Rassurée sur la naissance de l’Askani’Son, Sanctity entreprit ensuite de conduire Nathan Summers, sous son identité adulte de Cable, à éliminer Apocalypse avant même que ce dernier ne prenne le pouvoir. Utilisant ses capacités, Tanya envoya Ch’vayre, un prêtre lié aux Askani, au vingtième siècle ; Ch’vayre, devenu amnésique, arriva dans les Alpes suisses où il fut rapidement trouvé et soigné par les moines d’un proche monastère. Rapidement, Sanctity entra en contact avec lui, l’informant de sa mission : retrouver l’Askani’Son et s’assurer qu’il accomplirait son destin en tuant Apocalypse avant qu’il ne prenne le pouvoir. Ch’vayre consacra ainsi les trente années suivantes à forger un culte dédié aux Askanis, recevant les visites régulières de Sanctity qui veillait à ce qu’il reste fidèle à sa mission. Mais, peu à peu, Ch’vayre en vint à mépriser Sanctity, développant des doutes de plus en plus forts sur sa mission et ses conséquences éthiques. En plus de ses visites à Ch’vayre, Tanya fit d’autres visites au vingtième et vingt-et-unième siècle ; elle avertit ainsi Jean Grey du prochain retour de Madelyne Pryor, ressuscitée involontairement par Nate Grey, alias X-Man, probablement toujours pour s’assurer de l’histoire de la famille Summers-Grey.

Les violations répétées du flot temporel par Tanya et ses fréquentes tentatives pour modifier l’histoire ne demeurèrent pas ignorées. A un moment, un groupe qui s’était baptisé les Chronologistes, et qui existait en marge du temps dans un lieu appelé Secret Maximal d’où ils veillaient sur l’intégrité du flot temporel, prirent connaissance des abus chronologiques de Sanctity. Jacob Sutton, chef scientifique des Chronologistes, captura Sanctity et puis amena Cable dans leur base. Sutton proclamait son intention de juger Tanya pour ses crimes contre le temps mais souhaitait en réalité seulement montrer à Cable que le futur dont il souhaitait empêcher l’avènement – le futur sur lequel la tyrannie d’Apocalypse allait s’exercer – ne pouvait pas être avorté et qu’il existerait toujours, comme élément de la vie passée de Cable. Sachant déjà cela, Cable promit qu’il demeurerait au vingt-et-unième siècle afin de se battre pour un meilleur présent. Après que Cable avait triomphé de Sutton en duel, Sanctity fut libérée et retourna probablement à l’époque des Askanis.

En dépit de l’implication extrême de Sanctity dans l’existence de l’Askani’Son, elle ne lui avait jamais été véritablement présentée. Alors que l’Askani’Son était encore un jeune adulte – avant son retour à son époque sous l’identité de Cable – la disciple préférée de Tanya, la novice Aliya, conduisit le jeune Nathan Summers à Ebonshire. Le jeune homme révéla la manière dont il avait été amené à cette époque par la Mère Askani alors qu’il n’était encore qu’un bébé et Tanya le reconnut immédiatement pour le légendaire Askani’Son. Peu après que Nathan Summers avait été acclamé comme un sauveur, la base des Askanis fut attaquée par les forces des Néo-Canaanites, un groupe qui avait prit le pouvoir après la chute d’Apocalypse et souhaitait éliminer toute trace des Askanis. Folle de rage, Sanctity libéra toute sa puissance contre les attaquants. Le clone de Nathan Summers et héritier présomptif d’Apocalypse, Stryfe, se trouvait dans la région lors de l’attaqua, ayant pris conscience du potentiel psionique de Sanctity. Au cœur de la bataille, il réussit à simuler la mort de Tanya, avant de l’emmener à bord de son propre vaisseau. Initialement, Sanctity le traita avec dédain, confiante en sa capacité de le détruire ; cependant, elle sentit rapidement que la signature psychique de Stryfe était presque identique à celle de l’Askani’Son – ignorant que Stryfe était le clone de Nathan Summers. A cause de sa santé mentale précaire, Sanctity accepta la proposition de Stryfe de lui apprendre à maîtriser ses pouvoirs psioniques et demeura ainsi à ses côtés, alors que le jeune clone ambitionnait de s’emparer un jour prochain de la Terre.

Pouvoirs : Madame Sanctity possède des pouvoirs télépathiques et télékinésiques ; elle peut projeter des décharges d’énergie psionique pure. Elle est aussi capable de créer des échos capables de tromper les télépathes ainsi que de voyager ou de projeter sa conscience à d’autres époques ou d’autres réalités, voire d’envoyer des tiers à travers le temps avant de les ramener à leur époque d’origine.

Commentaires : Compte tenu des nombreux voyages temporels de Madame Sanctity, la succession exacte des événements de son existence demeure incertaine. De plus, une jeune enfant appelée Sanctity fréquenta Rachel Summers au début de l’existence du Clan Askani ; les liens de cette enfant avec Tanya Trask, arrivée a priori déjà adolescente, à cette époque, demeurent inconnus. Peut-être que les pouvoirs temporels de Tanya Trask provoquèrent son rajeunissement quand elle arriva sur la Terre-4935, ou alors il s’agit de deux personnes totalement différentes.

Par ThierryM

Wiki de Marvel World

  • C'est avec plaisir que nous vous informons de l'ouverture de notre nouveau site internet pour l'ensemble des films, séries et jeux vidéo de Marvel : wiki.Marvel-World.com.

Recrutement

  • Nous recherchons des traducteurs Anglais->Français bénévoles (comme nous) pouvant nous aider à traduire une quantité conséquentes d'informations sur le monde Marvel.

    Contactez-nous par e-mail sur contact@marvel-world.com dès maintenant et faite partie d'une tranche d'histoire de Marvel World !

Qui est en ligne ?

    Visiteur : 22
    Membre : 0