Recrutement


Nous recherchons actuellement des fans Marvel bénévoles pouvant nous aider à traduire une quantité conséquentes d'informations sur le monde Marvel. Si vous possédez un bon niveau de traduction de l'anglais vers le français et que Marvel World vous a un jour aider, il est temps de nous rendre la pareille !

Contactez-nous par e-mail sur contact@marvel-world.com dès maintenant et faite partie d'une tranche d'histoire de Marvel World !

Encyclopédie - Néo-Univers (le) (Terre-148611) - Marvel-World.com

Encylopédie - Néo-Univers (le) (Terre-148611)

Désignation principale : la Terre-148611
Habitants connus : l’Américain (Jack Magniconte), Sedara Bakut, Charlotte Beck, Thomas Boyd, MacIntyre Browning, Chrome (Jenny Swensen), Michael Crawley, Dehman, Doosha, Lindsey Falmon, Lenore Fenzl, Stephanie Harrington, Mark Hazzard, Anastasia Inyushin, Tyrone Jessup, Justice (John Tensen), Dave Landers, Kathy Ling, Nightmask (Keith Remsen), Randy O’brien, Emmett Proudhawk, Rodstvow, Scuzz (Dennis Cuzinski), Star Brand (Ken Connell), Wayne Tucker, Philip Nolan Voigt, Jeff Walters, bien d’autres encore
Lieux remarquables : la Clinique Ballad pour la Recherche onirique, la Clinique pour la recherche paranormale, Fort Benning, le « Gouffre », le Centre sanctuaire pour jeunes
Autres noms : The New Universe (VO)
Première apparition : VO : Star Brand #1 (octobre 1986, par Jim Shooter & John Romita Jr ; toutefois le concept du Néo-Univers fut développé conjointement par Shooter, Archie Goodwin, Eliot R Brown, John Morelli, Mark Gruenwald et Tom DeFalco) – VF : Nova n°204 (janvier 1995, avec Quasar # 55 ; Star Brand # 1 est inédit en France)

Histoire : La réalité alternative-148611, surnommée le Néo-Univers, semble dépourvue de tout phénomène paranormal jusqu’au quinzième siècle de l’ère chrétienne au cours duquel un comte hollandais fut frappé par une inhabituelle lumière blanche. Durant le siècle qui suivit, le comte découvrit qu’il disposait à présent de capacités surhumaines et pouvait récupérer de n’importe quelle blessure. Se lassant finalement de son immortalité, il chercha un moyen de perdre ses pouvoirs, qui s’était manifesté visuellement sous la forme d’un tatouage d’étoile, la Star Brand. Le 22 juillet 1986, à 16h22, heure de Greenwich, le Vieil Homme se plaça en orbite autour de la Terre et tenta de transférer la marqua à un astéroïde ; cependant, la marque ne pouvait pas être posée sur de la matière non organique et il déclencha une immense explosion, vue à travers le monde. Le phénomène, qui dura quelques secondes, fut baptisé « l’Instant blanc » par la presse américaine. Le Vieil Homme avait perdu une partie de son pouvoir au cours de l ‘Instant Blanc mais demeurait malgré tout incroyablement puissant. Cherchant un hôte acceptable pour la marque, le Vieil Homme se fit passer pour un extra-terrestre et la donna à un mécanicien de Pittsburgh, Ken Connell. Ne sachant pas quoi faire avec la marque, Connell commença à tester ses capacités, tandis que d’autres paranormaux commençaient à apparaître, environ un individu pour 500 000 habitants de la Terre, dotés de pouvoirs par l’Instant blanc et rapidement surnommés les paranormaux.

L’un des plus puissants paranormaux se révéla être Philip Nolan Voigt, capable d’imiter les pouvoirs de n’importe quel paranormal qu’il rencontrait. Voigt ouvrit une clinique dans le Wisconsin, et recruta une équipe de psychiatres et de différents personnels afin d’aider les paranormaux à accepter ce qu’ils étaient devenus au travers de thérapies de groupes. Au-delà des apparences altruistes de Voigt, ses véritables motifs étaient de fournir les meilleurs des paranormaux à la CIA et d’accroître sa propre base d’influence à travers les pouvoirs de ses patients ; cependant, sept patients de l’établissement (Charlotte Beck, Dennis Cuzinski, Lenore Fenzl, Stephanie Harrington, Dave Landers, Randy O’Brien et Jeff Walters) découvrirent les plans de Voigt et fuirent la clinique. Voigt finit par les ramener dans son établissement mais Landers et O’Brien réussirent à le vaincre lorsqu’ils s’affrontèrent et il dut abandonner sa clinique, la laissant entre leurs mains.

L’agent de la CIA Emmett Proudhawk avait obtenu des pouvoirs psychiques et utilisa les ressources de la CIA pour rechercher d’autres paranormaux dotés de capacités similaires. Proudhawk réunit ainsi cinq adolescents : Michael Crawley, Anastasia Inyushin, Tyrone Jessup, Kathy Ling et Wayne Tucker ; cependant, Proudhawk fut tué par le KGB avant d’avoir pu commencer à les entraîner. Les cinq adolescents, surnommés « Psi-Force » découvrirent que leurs pouvoirs combinés pouvaient créer le Psi-Faucon, une construction purement psychique inspirée de Proudhawk. Ils furent plus tard rejoint par Thomas Boyd, qui prit la place de Crawley.

Un autre paranormal s’appelait Keith Remsen, un jeune homme qui découvrit qu’il pouvait pénétrer dans les rêves des autres pendant qu’il dormait. Remsen mit ses pouvoirs au service du Dr Lucian Ballad et de sa clinique du sommeil, adoptant ainsi l’identité super-héroïque de Nightmask à l’intérieur des rêves des patients. Le célèbre joueur de football américain Jack Magniconte acquit une force et une endurance surhumaines grâce à l’Instant blanc, mais devint vite convaincu que ses capacités étaient en fait le résultat des expériences de son scientifique de son frère ; il employa sa puissance pour devenir un héros à louer, dirigeant Kickers, Inc. avec d’autres joueurs de football américain. L’officier des services de lutte contre les stupéfiants, John Tensen, reçut la faculté d’émettre des décharges énergétiques à partir de sa main droite (son « épée ») et des boucliers énergétiques à partir de sa main gauche (son « bouclier »). Se baptisant lui-même Justice, et s’imaginant initialement être un guerrier extradimensionnel, il s’instaura comme juge, jury et bourreau de la population paranormale de la Terre, traquant pour les tuer ceux qui abusaient de leurs pouvoirs.

Même la population humaine de la Terre produisit de mémorables aventuriers à l’époque, comme Mark Hazzard, un mercenaire doté d’un solide code de l’honneur et qui finit par périr lors d’une mission en Iran. Egalement remarquable était Jenny Swensen, une enseignante du MIT qui utilisa les recherches entamées par son père pour améliorer l’armure MAX (Man-Amplified eXperiment / Expérience d’augmentation humaine), un puissant exosquelette de combat. Utilisant son surnom de Spitfire et aidée de ses plus brillants étudiants (les Troubleshooters), Swensen finit par devenir un agent de la CIA.

Désormais plus confiant dans ses pouvoirs, Connell décida de devenir le véritable premier super-héros de la Terre sous le nom de Star Brand, stupéfiant le public lors de ses apparitions. Un jour, Star Brand apparut lors d’une convention de comics tenue à Pittsburgh et y rencontra le Vieil Homme. Les deux hommes s’affrontèrent et leur bataille détruisit le bâtiment, tuant tous ceux qui s’y trouvaient. Finalement dégoûté par la marque, Connell décida de s’en débarrasser, exactement comme le Vieil Homme l’avait fait. Prenant une haltère avec lui, il s’envola dans le ciel pour tenter de transférer sa marque à l’objet, espérant perdre l’essentiel de sa puissance au cours de la tentative mais Connell ne s’était envolé que d’une quinzaine de kilomètres en altitude et l’explosion qui résulta de la tentative de transfert fut si importante qu’elle frappa avec la puissance d’une bombe nucléaire. En quelques secondes, Pittsburgh cessa d’exister totalement.

Spitfire fut envoyée sur les restes de Pittsburgh (à présent appelée le Gouffre) et elle déserta quand son officier commandant, le colonel MacIntyre Browning, refusa de la laisser recherches des survivantes. Elle rencontre des membres de la clinique qui étaient venus chercher Jeff Walters, dont la famille habitait Pittsburgh à l’époque. La compagne de Connell, Madeline Felix, était alors enceinte de leur enfant mais elle mourut quand l’enfant, doté de sa Star Brand, jaillit littéralement de lui-même de son corps. L’« enfant des étoiles », grandissant rapidement, découvrit Connell et l’obligea à abandonner la marque, avant de commencer à réparer certains des dégâts provoqués par son père.

N’ayant aucune idée du responsable de « l’Instant noir » à l’origine du Gouffre, le gouvernement et l’armée américains commencèrent à paniquer. La conscription fut vite réinstituée et l’armée mit un point d’honneur à recruter des paranormaux au sein d’un bataillon spécialisé, basé à Fort Benning. Parmi les paranormaux qui s’engagèrent figuraient Jack Magniconte (à présent le héros doté d’un uniforme patriotique surnommé l’Américain) et Nightmask. Landers, O’Brien et Walters, de la clinique, et Boyd de Psi-Force se retrouvèrent parmi les appelés. Psi-Force, rejointe par Lindsey Falmon, libéra Boyd de Fort Benning, avant de faire face au paranormal russe Rodstvow, à Washington DC. Malheureusement, Inyuhsin fut tuée par des soldats à la gâchette facile et, quand Psi-Force envoya le Psi-Faucon contre Rodstvow, il fut détruit. Jessup fut mobilisé à son tour à Fort Benning, tandis que les autres se retrouvaient entre les griffes du Projet Sibérie, le centre de recherche soviétique sur les paranormaux. Finalement, libérés par les mercenaires paranormaux de la Toile de Méduse et par Justice, ils intégrèrent les rangs de la Toile, de même que l’enfant autiste baptisé Dehman Doosha, que Boyd avait croisé au Projet Sibérie, puis, plus tard, Sedara Bakut, une téléportrice originaire de l’Afghanistan.

Alors que les élections présidentielles américaines approchaient, Philip Nolan Voigt émergea comme candidat du parti démocrate et utilisa ses pouvoirs pour remporter l’élection, malgré les tentatives de Landers et d’O’Brien de l’arrêter. L’Enfant des étoiles réalisa finalement que la marqua s’était, au travers de paradoxes temporels, créée elle-même. Il amena le Vieil Homme et Connell auprès de lui, leur révélant qu’ils étaient tous les trois la même personne, prise au piège dans une boucle temporelle. Afin de briser celle-ci, les trois individus fusionnèrent en une seule entité qui quitta alors la Terre.

La Terre connut une certaine temps dans les semaines qui suivirent, même si de nouvelles méthodes de conception d’armes opérationnelles furent alors mises au point. Des super-héros avait surgi tel Captain Manhattan qui se consacraient à la lutte contre le crime, et encourageaient les autres paranormaux à suivre leur exemple. Jenny Swensen, dont le corps avait muté en une forme de métal organique après son exposition aux produits chimiques du Gouffre, devint la coéquipière de Captain Manhattan, sous le nom de Chrome.

La guerre à laquelle l’armée américaine se préparait finit par éclater quand l’Afrique du sud publia des informations falsifiées où un terroriste paranormal revendiquait sa responsabilité dans « l’Instant noir ». Même si l’Union soviétique et les Etats-Unis finirent par lancer leurs armes nucléaires, l’Enfant des étoiles réapparut alors, rendant les armes inertes. Quand la guerre se poursuivit malgré tout, l’Enfant des étoiles rendit toutes les armes à la surface de la Terre inopérante. Puis, se manifestant auprès de chaque habitant de la planète, il reconnut sa responsabilité à la fois dans l’Instant blanc et dans l’Instant noir. Admettant qu’il n’avait donné à l’humanité qu’un répit temporaire dans la guerre, il quitta la Terre, apparemment définitivement ; mais un pilote américain appelé Jim Hanrahan avait obtenu de l’entité elle-même la marque peu avant son départ.

Le Néo-Univers eut son premier contact connu avec le reste du multivers quand Quasar (Wendell Vaughn), protecteur de l’univers de la réalité-616, se retrouva lui-même projeté dans cette dimension. Désespérant de pouvoir regagner son monde, Quasar convainquit Hanrahan de lui donner la Star Brand, qu’il utilisa alors pour revenir dans la Terre-616. Alors qu’il prenait son amie Kayla Ballantine dans les bras, Quasar transféra involontairement la marque à son amie. Ballantine montra bientôt les pouvoirs de la marque et fut capturée par Skelétron, un mercenaire qui cherchait à acquérir la puissance de la Star Brand ; il la conduisit auprès de l’Etranger afin que celui-ci puisse analyser la marque. L’Etranger manipula Ballantine afin qu’elle lui transfère la marque. Grâce à celle-ci, l’Etranger apprit l’existence du Néo-Univers et devint déterminé à l’étudier. De son côté, Skelétron siphonna une partie des énergies de la marque pour se les approprier et affronter l’Etranger afin de disposer de toute la puissance de celle-ci. Mais l’Etranger projeta Skelétron dans le Néo-Univers, puis apporta la Terre de cette réalité dans la dimension-616 afin de l’étudier. Cependant, le virtuellement omnipotent Tribunal vivant entoura la Terre du Néo-Univers d’une barrière impénétrable, interdisant à toute personne originaire de la Terre-616 d’y accéder – à l’exception de Ballantine, qui avait été emmenée sur cette planète – afin d’empêcher toute nouvelle contamination de la Terre-616 par la Star Brand.

La Terre du Néo-Univers reste inviolée à ce jour par le reste de la dimension qui est désormais la sienne. A un moment indéterminé, John Tensen fut – ou sera – transporté dans le futur alternatif de la Terre-928, aux alentours de l’année 2099 mais aucun autre habitant du Néo-Univers ne semble avoir quitté son monde natal.

Commentaires : Le Néo-Univers fut lancé en l’honneur du vingt-cinquième anniversaire de Marvel Comics, sur une idée de Jim Shooter, alors éditeur en chef de Marvel. L’idée était de créer un nouvel univers partagé, totalement distinct de l’univers classique de Marvel, dans un cadre qui se voulait plus réaliste : le Néo-Univers se caractérisait ainsi par l’absence d’extra-terrestres, de races oubliées, de dieux, d’êtres mythologiques, de la magie ou de « super-technologies ». De plus, les titres du Néo-Univers devaient progresser selon l’écoulement du temps dans le monde « normal » : un mois dans cet univers devait s’écouler pour chaque mois vécu par les lecteurs. Ainsi, le Néo-Univers devait être « le monde de l’autre côté de votre fenêtre », l’un des slogans de lancement de cette ligne de comics. Cependant, dès la première année, Shooter se retrouva au sein de rivalités politico-économiques au sein de Marvel, de ses propriétaires et de ses auteurs, une situation qui conduisit finalement à son départ au cours des mois qui suivirent le début du Néo-Univers, et l’empêcha de s’investir pleinement dans le lancement des nouveaux titres, dont plusieurs ne semblaient pas respecter l’idée de départ d’un « univers plus réel ». Avec le départ de Shooter, les auteurs en charge des titres décidèrent d’abandonner l’idée d’un univers demeurant en permanence proche de la réalité, ce qui conduisit au concept du Gouffre puis à la mise en place de la Troisième Guerre Mondiale. Mais, malgré cela, les titres s’achevèrent vers la fin de 1989, moins à cause de ventes insuffisantes que par une volonté de Marvel de se recentrer sur les titres de l’univers principal. Occasionnellement, des éléments issus du Néo-Univers réapparaissent dans l’univers classique, en général, avec des auteurs qui ont travaillé à l’époque sur les titres du Néo-Univers : Peter David au travers de Spider Man 2099 ou Mark Gruenwald avec Quasar.

ThierryM 4658

Lire plus de fiches



Wiki de Marvel World


  • Le MCU, les films Spider-Man, les univers cinématographique X-Men vous intéresse ? Retrouvez toutes les informations sur les films, séries TV et jeux vidéo sur notre Wiki !

    Testez le Wiki de Marvel World !

Recrutement


  • Nous recherchons des traducteurs Anglais->Français bénévoles (comme nous) pouvant nous aider à traduire une quantité conséquentes d'informations sur le monde Marvel.

    Contactez-nous !

    Si Marvel World vous a aider à développer vos connaissances sur l'univers Marvel, rendez-nous la pareille et faite partie d'une tranche d'histoire de Marvel World !

Qui est en ligne ?

    Visiteur : 20
    Membre : 0