Les Gardiens de la Galaxie version Funko Pop sont chez 1001LOOT !



1001loot.com, la référence des objets des passionnées de la pop culture vous propose une collection de 5 figurines Funko Pop Marvel.

De Taserface à Drax le Destructeur en passant par Gamora et Nébula sans oublier Rocket. Tentez dès maintenant de remportez l'une d'elles en participant à notre concours sur Marvel World !

Cliquez ici pour participer au concours !

Encyclopédie - Fu Manchu - Marvel-World.com

Encylopédie - Fu Manchu

Véritable nom : Zheng Zu
Profession : Prétendant à la conquête du monde, dirigeant d’innombrables sociétés secrètes
Statut légal : Citoyen chinois, avec un casier judiciaire international, légalement décédé
Identité : Secrète
Autre identité : le Céleste, le Docteur du diable, le Fantôme, Han, le Marquis Chang Hu, « l’Oncle jaune », le Prince, Wang Yu-Seng, bien d’autres encore ; il a également usurpé les identités du Pr. Pietro Ambrose, du Dr Maurice Atkin, du Comte Boratov, du Comte de Saint-Germain, de Damballah, de Maître Foli, du Dr Gottfeld, du Dr Otto Hessian, du Pr. Carl Hoffmeyer, de Jonathan Martin, du Pr. Jenner Monde ; Kou Namfu (Arédit)
Lieu de naissance : Un lieu non identifié en Chine
Situation de famille : Séparé
Parents connus : Fah lo Suee (fille), Kwai Far (fille), Shang-Chi (fils), Ombre-Mouvante (fils), Mara Ling (ex-épouse), Shaka Kharn (ancêtre, décédé)
Appartenance à un groupe : Président des Si-Fans, chef des Assassins, de la Ligue des Bons Américains, du Culte du Léopard, de l’Ordre de l’Aube dorée, des Phansigars, des Thugs
Base d'opérations : Actuellement aucune, autrefois une forteresse dans le Honan (Chine), auparavant la Base de l’Enfer (Chine), un village du Culte du Léopard (Pérou), une base secrète dans l’Antarctique, une autre à New York (New York, Etats-Unis), le repaire d’opiumanes de Shen-Yan (Londres, Royaume-Uni), la citadelle de Christophe (Haïti), le village de Saint-Clair-de-la-Roche (France), et diverses bases au Caire (Egypte), à Hong Kong, à Londres, New York, Paris, Rangoon (Birmanie)
Première apparition : VO : (littérature) The Mystery of Dr. Fu Manchu (1913, par Sax Rohmer), (Marvel) Special Marvel Edition # 15 (décembre 1973, par Steve Englehart & Jim Starlin) – VF : (littérature) Le Docteur Fu Manchu (1931), (Marvel) Spécial Strange n°1 (juillet 1975, avec Giant-Size Spider-Man # 2 ; Special Marvel Edition a été publié dans Eclipso n°65 du 2ème trimestre 1979)
Taille : 1m82
Poids : Inconnu
Yeux : Verts (émeraude)
Cheveux : Noirs

Histoire : Les origines exactes de Zheng Zu demeurent à ce jour encore inconnues, de même que le moment où il abandonna totalement son nom d’origine pour revendiquer celui de Fu Manchu (qui, selon les interprètes signifierait soit « le Mandchou combattant », soit « Père de la pureté »). Il est établi qu’il fut éduqué et formé au monastère tibétain de Rach Chûran, y apprenant les arts martiaux, les savoirs occultes de l’Asie et d’innombrables disciplines scientifiques, à une époque indéterminée mais certainement antérieure au vingtième siècle. Extrêmement estimé dans le monastère, Fu Manchu était considéré comme un membre à part entière de leur communauté fraternelle. Il finit cependant par quitter le monastère afin de faire profiter le monde de ses « dons ». Dans des circonstances également imprécises, Fu Manchu devint le président de l’Ordre céleste des Si-Fans, une secte mystico-guerrière, tout en se faisant passer, aux yeux du monde extérieur, comme un partisan du mouvement de la « jeune Chine ». Secrètement, il cherchait à restaurer la Chine dans sa gloire des débuts de la dynastie mandchoue, avec lui comme empereur, avant de conquérir le reste du monde. Quand sa fille, Fah lo Suee, était encore une jeune enfant, Fu Manchu lui montra, en une occasion, la lune, lui promettant qu’un jour ils disposeraient du pouvoir de régner sur les deux mondes.

C’est en 1911 que Fu Manchu se fit véritablement connaître de l’Occident. Tandis qu’il séjournait à Rangoon, en Birmanie, l’agent britannique Sir Denis Nayland Smith faillit être tué par l’un des agents de Fu Manchu. Il commença alors à enquêter sur les activités de celui-ci, apprenant l’existence de l’Ordre céleste des Si-Fans et de la menace que la secte et son président faisaient peser sur l’ensemble du monde, et le Royaume-Uni en particulier. Deux ans plus tard, Fu Manchu séjourna en Angleterre, envoyant ses agents assassiner diverses personnes avec un mille-pattes venimeux, le « Baiser de Zayat ». A cette occasion, Smith recruta son ami, le Dr Petrie, pour l’aider. Ensembles, ils trouvèrent une aide inattendue en la personne de Kâramenah, la propre jeune servant de Fu Manchu, qui sauva les vies de Smith et Petrie. De son côté, Fu Manchu attentait aux vies de Sir Lionel Barton et du révérend J.D. Eltham ; lors d’une altercation avec l’inspecteur John Weymouth, Fu Manchu lui injecta un poison qui rendit son adversaire dément. Puis, l’Asiatique se dissimula sous l’apparence du professeur Jenner Monde, mais fut néanmoins démasqué et capturé par Smith. Ce dernier s’arrangea pour que Fu fournisse un antidote à Weymouth durant sa détection, avant de déclencher un incendie. Cependant, la police ne retrouva aucune trace de Fu Manchu, qui ne laissa derrière lui qu’une lettre pour Smith, l’informant qu’il avait été rappelé en Chine.

Durant l’année 1916, Fu Manchu employa ses talents d’hypnotiseur pour obliger Kâramenah à retourner à son service et reprit sa campagne d’assassinats contre ses ennemis, utilisant cette fois des moyens aussi exotiques qu’un chat doté de griffes empoisonnées ou d’une canne « de Moïse » (une simple canne avec un aspic caché à l’intérieur). Smith et Petrie s’opposèrent une fois de plus à Fu, et Petrie tenta de briser le conditionnement mental de Kâramenah. Fu se préparait de son côté à rejoindre l’Ordre sacré du Paon blanc mais il perdit le paon blanc qu’il était tenu de présenter au « Sublime Prince » de l’ordre. Petrie retrouva l’animal et le restitua au docteur, sauvant ainsi sa vie et celle de Smith. Ils furent néanmoins finalement capturés et Fu plaça Smith à l’intérieur des « Six Portes de la Joyeuse Sagesse », où il comptait exposer le corps de son ennemi à des hordes de rats affamés, tout en offrant à Petrie une épée pour abréger les souffrances de son ami. C’est alors que Kâramenah jaillit sur les lieux et tira dans la tête de Fu Manchu, sauvant la vie des hommes qui purent vite s’échapper. en 1917, Fu Manchu, qui avait survécu au tir de Kâramenah envoya ses serviteurs recruter Petrie et Sir Baldwin Frazer pour qu’ils l’opèrent et lui retirent la balle. A la même époque, Fu découvrit que le « Sublime Prince » avait ordonné sa mort ; le rival de Fu, l’hypnotiseur Ki-Ming, réussit à placer Petrie sous son contrôle, lui donnant l’ordre de tuer Smith mais ce dernier put désarmer son ami et briser son hypnose. Ils reprirent leur enquête sur Fu et Petrie tomba sur une réunion des Si-Fans ; il eut l’occasion de capturer Fu mais renonça quand l’Asiatique lui ramena Kâramenah. Fuyant l’Angleterre à bord de son yacht, Fu Manchu fut porté disparu en mer quand son bateau fit naufrage.

Courant 1918, Fu Manchu rencontra un de ses alliés (et peut-être membre des Si-Fans), Fo Hi, s’intéressant à son esclave, la belle Miska. Celle-ci devait plus tard révéler que Fo Hi était en Occident que ce que Fu Manchu était à l’Orient. Au cours des années vingt, Fah lo Suee prit le contrôle des Si-Fans et de tous les autres serviteurs de son père, affrontant à son tour Smith et Petrie, ainsi que leur nouvel allié, Shan Greville. Mais, en 1930, Fu Manchu tira partie de ces affrontements pour reprendre le contrôle des Si-Fans, empêchant sa fille de tuer Smith et Greville. En 1932, Fu Manchu et Fah lo Suee entrèrent de nouveau en compétition pour obtenir les saintes reliques d’El Mokanna, espérant ainsi déclencher une guerre sainte ; ils durent de nouveau combattre Smith, Petrie, Greville et Sir Lionel Barton. Ce fut finalement Fah lo Suee qui mit la main sur les reliques, en hypnotisant Greville, mais la guerre sainte n’éclata jamais. Le 23 mai de cette année, Fu Manchu se révéla être un fabuleux connaisseur de la méthodologie de Jack l’éventreur, jetant un doute sur sa responsabilité dans les crimes du tueur en série, peut-être sa propre création. Il complota avec les Si-Fans pour répliquer le conditionnement mental sur Nayland Smith quand celui-ci fut découvert en train d’espionner une de leurs réunions. Smith fut sauvé par l’arrivée du Dr Petrie et de Lyman Leeks, mais Fu suspecta que sa fille Fah lo Suee l’avait trahi en les renseignant. Fu kidnappa ensuite Kâramenah, afin de tester sur elle un nouveau processus permettant de contrôler mentalement d’autres personnes, un processus qu’il comptait employer contre les délégués de la Société des Nations ; mais, une nouvelle fois, Smith, Petrie et Leeks firent échec à son projet. En 1933, depuis le village français de Sainte Claude de la Roche, Fu Manchu se préparait à épouser Fleurette Petrie, la fille du Dr Petrie ; mais Fah lo Suee demeurait opposée à ce mariage. Quand Petrie fut apparemment tué par le « Stigmate noir », son ami Alan Sterling se retrouva mêlé aux complots de Fu et échappa de peu à une tentative d’empoisonnement afin de faire de lui l’esclave de l’Asiatique grâce à Fah lo Suee ; apprenant la nouvelle trahison de sa fille, Fu la fit sévèrement battre par ses hommes mais c’est alors que Smith arriva, capturant son ennemi avec les autorités françaises. Quelques jours plus tard, Fu reçut la visite de son avocat, Maître Foli, et échangea ses vêtements avec lui, avant de s’enfuir et d’échapper une nouvelle fois à la justice.

Courant 1934, espérant toujours épouser la fille de Petrie, Fu Manchu l’enleva et l’emmena en Angleterre, la plongeant dans une sorte de sommeil qui lui donnaient l’apparence d’une statue alors qu’il se faisait lui-même passer pour un sculpteur italien appelé le professeur Pietro Ambroso. Puis, adoptant l’identité du marquis Chang Hu, il voyagea à travers l’Angleterre, rencontrant divers hommes d’influence. Quand Fah lo Suee tenta à nouveau de le tromper, Fu la fit assassiner. Ayant besoin d’une nouvelle dose d’Elixir Vitae mais incapable d’en produire avec les éléments à sa disposition, Fu proposa de libérer Fleurette Petrie et de laisser sa famille en paix si le Dr Petrie lui fabriquait un échantillon d’élixir. Petrie céda à la demande de Fu, qui respecta sa promesse en libérant Fleurette Petrie du contrôle mental qu’il lui imposait. Deux ans plus tard, Fu Manchu se lançait dans des opérations sur le sol américain, finançant la Ligue des Bons Américains comme couverture pour ses Si-Fans, essayant de manipuler les élections présidentielles américaines. Une nouvelle fois, il dut combattre Nayland Smith tandis que le pasteur Patrick Donegal dévoilait l’implication de Fu dans le financement du chef de la Ligue, Paul Salvaletti. Fuyant au Canada avec ses hommes de mains, Fu fut trahi par un de ses serviteurs, Albert Morgenstahl ; perdant le contrôle du navire, celui-ci tomba des chutes du Niagara mais, à nouveau, Manchu réchappa à la mort. Peu après, ce fut une autre servante de Fu qui tenta de fuir quand Ducharme essaya de partir avec son amant, Pan Chen ; mais Fu les captura tous deux et tua Chen sous les yeux de Ducharme. Par peur autant que par séduction, Ducharme redevint loyale envers Fu, faisant semblant de devenir un double agent du MI-6 pour se venger de la mort de Chen. En 1939, Fu Manchu essaya d’empêcher que n’éclate la Seconde Guerre Mondiale en envoyant un de ses Si-Fans assassiner les quinze personnalités les plus importantes de l’époque, sauf s’ils acceptaient de se soumettre à son autorité, Fu les côtoyant sous les fausses identités du Comte Boratov et du Dr Maurice Atkin. Découvrant le complot, Smith traqua l’assassin, devenant lui-même un des hommes à abattre mais il put lui échapper.

Se faisant ensuite passer pour Damballah et manipulant une Fah lo Suee ressuscitée sous l’identité de la « Reine Mamaloi », Fu Manchu recruta en 1941 des fidèles en Haïti, y faisant construire un quartier général pour les Si-Fans, sous la Citadelle La Ferrière. Il dut affronter Smith et Bart Kerrigan, proposant à ce dernier de rejoindre les Si-Fans mais la base de Fu fut détruire quand le rayon Ericksen de l’Asiatique attira l’éclair d’un orage, détruisant le complexe en pleine construction. L’année suivante, Fu Manchu s’apprêtait à épouser Mara Ling, dans le cadre d’un mariage arrangé, mais la jeune femme était amoureuse d’un archer aveugle prénommé Li. Elle refusait de partager le lit de Fu tant que celui-ci ne lui donnerait pas un échantillon d’Elixir Vitae ; quand Fu céda, elle accepta de dormir avec lui, avant d’essayer de donner l’élixir à Li. Mais Fu dépêcha un Si-Fan pour tuer Li ; celui-ci prit la fuite, commençant une course-poursuite qui devait durer des décennies. En 1948, les Si-Fans, le FBI et le KGB entrèrent en compétition afin de s’emparer du transmutateur, un rayon désintégrant ; Fu lui-même gardait un œil sur son inventeur en se faisant passer pour le professeur Carl Hoffmeyer, médecin de l’épouse de l’inventeur. Smith empêcha Fu de mettre la main sur la machine mais ne put capturer son ennemi. En 1952, Fu Manchu complota aux fins d’employer un rayon Runsen capable de transformer toutes les réserves d’or américaines en simple plomb ; mais quand Smith interrompit une réunion du Conseil des Sept présidée par Fah lo Suee et fit procéder à l’arrestation de presque tous les membres du Conseil, Fu abandonna sa fille et son projet. Vers 1957, Fu se tournait vers l’Union soviétique mais quand l’un de leurs agents, Josef Gorodin, empoisonna sa réserve d’Elixir Vitae, il fit tuer Gorodin et mit un terme à l’alliance. Adoptant alors l’identité du Dr Otto Hessian, un physicien nucléaire de l’autre côté du Rideau de Fer, Fu proposa une puissante arme sonique (le « son zéro ») aux Etats-Unis, leur proposant de la tester contre la Chine communiste pour son propre compte, tout en cherchant à avoir une opportunité de tuer le président américain. Une nouvelle fois, Nayland Smith fit échec à ses plans. La même année, Fu essaya de forcer le Dr Gregory Allen à le rejoindre mais le savant fut sauvé par Smith, qui obligea Fu à prendre la fuite. L’année suivante, les Si-Fans furent infiltrés par le sergent de police Jack Kenealy ; mais Fu découvrit bien vite la supercherie et le fit exécuter par décharges électriques transmises au travers de l’amulette portée par les Si-Fans. En 1959, Fu Manchu se révéla être l’origine des phénomènes d’OVNI aperçus à l’époque et il profita de la distraction pour voler le prototype d’un système anti-gravité développé par Bruce Garfield, ignorant que celui-ci avait quasiment achevé la technologie. Peu après, il forma une alliance de convenance avec les communistes chinois, tout en détournant leurs ressources vers ses Si-Fans, dans le but de renverser le régime et prendre le pouvoir. Il constitua une armée d’ « hommes gelés » – des dacoïts ressuscités – dans la province du Sichuān. Tony McKay et Nayland Smith vinrent enquêter dans la région, au sujet de rumeurs évoquant une usine bactériologique soviétique basée à Hua-Tzu. Fu échappa de nouveau à ses ennemis mais celui-ci mit la main sur un registre des membres des Si-Fans, une opportunité qui lui permettait d’espérer porter un coup sérieux à l’organisation criminelle. Vers la fin de l’année 1959, Smith et McKay lancèrent ainsi une vaste offensive contre les Si-Fans ; mais Fu les attendait et tua McKay tandis qu’il capturait Smith et le torturait par le biais de Tak, son serviteur sumo, qui écrasa littéralement les jambes du Britannique, avant de l’abandonner, libre. De son côté, Fu se retranchait sur ses bases, réduisant considérablement des activités au cours des années suivantes.

En 1968, Fu Manchu réussit à introduire la schizophrénie dans un gorille, utilisant celui-ci comme dernier gardien de son quartier général de New York. Vers cette époque, Fu décida de concevoir un nouvel héritier, susceptible de remplacer Fah lo Suee à ses côtés. Peu après la naissance de ce fils, baptisé Shang-Chi, l’une de ses bases africaines fut attaquée quelques temps après par les Britanniques et plusieurs de ses partisans furent tués ; arpentant les restes de la base détruite, Fu y trouva un enfant défiguré appelé M’Naï, dont les parents avaient été tués dans la bataille. Fu recueillit M’Naï, réalisant qu’il pourrait le modeler pour en faire un puissant serviteur ; M’Naï fut ainsi élevé aux côtés de Shang-Chi et reçut le surnom de Minuit quand il atteint l’âge adulte. Fu supervisa de près l’éducation de son fils, intervenant lui-même à l’occasion, comme la fois où il lui montra que face à plusieurs adversaires, autant une nuée de sauterelles étaient dangereuse, autant chaque sauterelle pouvait facilement être écrasée. Cependant, tout au long de son enfance, Shang-Chi fut exposé aux manœuvres et aux actes impitoyables de son père, l’amenant à s’interroger sur les actions de son père, au regard de la philosophie de paix qui lui était enseigné. La première de ces situations fut la révélation par K’uei Meng, un des autres enfants partageant son éducation, que son père Fu ambitionnait de régner sur le monde, une affirmation que Fu rejeta d’un revers de main quand Shang vint l’interroger à ce sujet. Toutefois, Shang ne devait jamais revoir K’uei Meng. Par la suite, Shang surprit par hasard l’un des dacoïts de son père être exécuté par une lente torture pour avoir échoué dans sa mission, un dacoït que Shang avait vu être remercié autrefois par Fu pour lui avoir sauvé la vie. Alors que Shang était âge d’une dizaine d’années, il vit le tueur appelé Griffe de Tigre solliciter Fu pour devenir un chef de section des Si-Fans ; après avoir montré ses talents en tuant trois des meilleurs Si-Fans de Fu, ce dernier l’accepta au sein de son organisation. Plus tard, lors d’un duel d’arts martiaux, Shang battit son condisciple Ah Lung et Fu exigea que son fils le tue ; quand Shang fit preuve d’hésitation, Fu ordonna à ses gardes de tuer eux-mêmes Ah Lung. Fu continua à former son fils aux arts martiaux, contre d’autres élèves, tels que Kwai Loo, et lui interdisant de trop se plonger dans la philosophie aux détriments des arts du combat. Sentant que la loyauté de son fils ne lui était pas totalement acquise, Fu tenta de le manipuler en planifiant la trahison de Shang par son ami Shoh Teng, qui fut semblant de vendre Shang à des agents du MI-6 – en réalité des hommes au service de Fu lui-même – afin que Fu puisse venir sauver son fils et tuer leur chef, le Dragon de la mort, pour s’assurer de la confiance de Shang.

Tandis que Shang devenait un adolescent, Fu lui présenta sa sœur Fah lo Suee avec laquelle le jeune homme eu une longue conversation privée au cours de laquelle Fah lo Suee avertit Shang qu’il aurait peut-être un jour à choisir entre son père et les actions de celui-ci. Malgré cela, Fu continua à permettre à Shang de rencontrer régulièrement Fah lo Suee, malgré les rivalités persistantes entre le père et sa fille ; ainsi, lors d’une visite de celle-ci au Henan, Fu fit enlever son amant Philip, faisant de lui le Tueur fou, utilisant les schémas cérébraux du célèbre assassin, Jack l’éventreur ; quand Fah lo Suee laissa le Tueur fou s’échapper, Fu la priva d’Elixir Vitae jusqu’à ce qu’elle lui promette de ramener le Tueur. L’Elixir Vitae fut d’ailleurs l’objet de convoitises diverses, parmi elles, celle de Han Sung, qui tenta d’en voler un échantillon pour lui-même avant d’être capturé et de devenir un cobaye pour de nouvelles expériences de Fu, des expériences qui allaient permettre la résurrection de Shaka Kharn, tout en laissant Sun vieilli prématurément. Alors que Shang était âgé de quatorze ans, Fu testa son instinct de guerrier en l’opposant une nouvelle fois à des hommes se faisant passer pour des agents britanniques ; si Shang les maîtrisa et refusa de les suivre, il ne les tua cependant pas. Dès lors, Fu éprouva régulièrement la loyauté de Shang, ainsi que celle de Minuit, notamment lorsque l’un des serviteurs de Fu, Kwan-Shu, se révéla voler les réserves de vin du criminel chinois. Sûr de Minuit, Fu l’envoya recruter le scientifique surnommé Demi-Visage pour lui, mais ce dernier refusa d’entrer au service de Fu. En même temps, Fu se révélait toujours aussi impitoyable avec ses hommes, n’hésitant pas à livrer Li Chun, le gardien de la ménagerie monstrueuse de Fu, à ses propres créatures, pour le punir d’avoir essayé de les libérer, faisant de Chun le tueur défiguré appelé Main d’ombre. Quelques temps après, Fu décida de se venger de ses anciens ennemis britanniques et fut kidnapper le Dr Petrie, commençant à le soumettre à un lavage de cerveau intensif, tout en plaçant un sosie de Petrie à sa place afin de ne pas éveiller les soupçons et de tester une dernière fois la loyauté de Shang.

Quand ce dernier eut atteint ses dix-neuf ans, Fu l’envoya tuer « Petrie », affirmant que celui-ci menaçait la paix mondiale ; Shang accomplit la mission, tuant le faux Petrie, mais son hésitation permit à Nayland Smith de le surprendre après le meurtre et de lui révéler la vérité sur son père, lui montrant ses jambes estropiées pour prouver ses dires. Rejetant les enseignements de son père, Shang se rendit dans son quartier général de New York, terrassant les gardes présents, avant de se retrouver face à face avec Fu devant lequel il déclara qu’ils étaient désormais des ennemis. Déterminé à ne pas laisser son fils contrecarrer ses plans, Fu ne tarda pas à envoyer Minuit pour éliminer son fils, mais ce dernier se révéla plus fort et Minuit trouva la mort, sa nuque se brisant quand sa cape se retrouva piégée par le crochet d’un câble de grue. A Minuit succéda Kwai Loo, mais celui-ci refusa et s’échappa du repaire du Henan de Fu, poursuivi par les Si-Fans. Tak lui-même sollicita Fu pour tuer Shang-Chi, une requête que Fu lui refusa, souhaitant d’abord savoir si Nayland Smith allait tuer Shang-Chi pour lui ; cependant, les deux hommes acceptèrent de mettre le passé de côté pour travailler ensembles à la chute de Fu Manchu. Ce dernier chercha à comprendre la raison de son échec avec Shang-Chi, rencontrant les prêtres qui avaient participé à son éducation et l’un d’eux, Cho Lin, lui énonça ses soupçons quant aux tests auxquels le jeune homme avait été exposé dès l’âge de quatorze ans ; peu après, Fu élimina les « Assassins du passé », d’anciens fidèles de Fu qui avaient été autrefois chassés de son organisation. Se désintéressant d’une vengeance à l’encontre de Shang-Chi, Fu conclut un accord avec une compagnie pétrolière afin de répandre une drogue appelée mimosa aux Etats-Unis grâce à leurs pipelines, dans le but de disperser la drogue dans l’atmosphère et, ainsi, contrôler les esprits de la population entière. Mais Shang, alerté du projet, détruisit le navire transportant la drogue, poussant Fu à ordonner à ses Si-Fans de tuer son fils. Ceux-ci échouèrent dans leur tâche, tandis que Nayland Smith conduisait un groupe d’agents fédéraux dans une tentative d’arrestation de Fu, qui put cependant échapper à son vieil adversaire. Chow Loo, un tueur des Si-Fans, fut envoyé par Fu contre son fils mais échoua une fois de plus ; le tueur tenta néanmoins de cacher son échec à Fu qui, apprenant la vérité, fit de lui une sorte de créature semblable à un gorille qu’il renvoya vers Shang, à Los Angeles ; mais, même doté d’une force monstrueuse, Loo fut tué par le jeune homme. Fu multiplia les tentatives contre son fils, d’abord avec le Conseil des Sept, le jour anniversaire de Shang, puis avec trois autres tueurs alors que Shang cherchait un nouveau logement ; en même temps, Shang s’efforçait de contrer les plans de son père, l’empêchant de voler une vieille idole dans un musée, que Fu brisa volontairement plutôt que de voir son fils la restituer aux autorités.

Fu lança même une prime sur la tête de son fils, une prime que le joueur Demmy Marston tenta de collecter, en faisant appel à Korain, un ancien serviteur de Fu ; mais Korain trouva la mort en combattant Shang lorsque sa propre réserve d’Elixir Vitae se révéla insuffisante pour prolonger son existence. Fu lui-même intervint pour arrêter Marston, le tuant de ses mains avant d’avertir Shang-Chi que lui seul déciderait du moment de sa mort. Quelques temps après, Fu manipula le héros costumé Spider-Man (Peter Parker) et Shang-Chi afin que les deux hommes s’affrontent, pendant que lui-même installait une nouvelle machine au sommet de l’Empire State Building afin d’asservir mentalement la population au travers de la télévision ; réalisant vite leur erreur, les deux héros unirent leurs efforts à ceux de Smith et de son associé, Blackjack Tarr, pour arrêter Fu, qui leur échappa une nouvelle fois. Les deux hommes furent même capturés et conduits au Mont Rushmore où Fu préparait une explosion pour détruire le monument américain, mais Shang-Chi vint à leur rescousse, libérant les deux hommes et empêchant la détonation. Fu eut un nouveau face à face avec son fils peu après, quand le criminel chinois s’intéressa au scientifique Chen Ling ; quand Shang refusa de lui révéler les secrets du savant, Fu envoya plusieurs de ses Si-Fans contre lui, manipulant son fils pour qu’il tue lui-même Sandra Ling, la fille du chercheur, avant de découvrir que ce dernier travaillait sur une forme de nourriture synthétique, de peu d’intérêt dans ses plans. Fu tourna alors son attention vers les Nations Unies, faisant enlever des délégués chinois et américains dans le but de pousser à un conflit entre les deux nations ; mais le projet fut déjoué par Iron-Fist (Daniel Rand), les Fils du Tigre et Shang-Chi, poussant Fu, déguisé en aveugle, à tuer les Si-Fans qui avaient échoué dans leur mission. Après avoir essayé de faire tuer Shang-Chi par les derniers Assassins du passé, que le jeune homme détourna de leur objectif en les amenant à attaquer des criminels locaux de San Francisco, Fu forma une alliance avec Wilhelm Bücher, un ancien nazi qui possédait l’un des derniers missiles allemands de la Seconde Guerre dans sa base sud-américaine ; mais l’Allemand tenta de duper Fu et leurs troupes ne tardèrent pas à s’affronter ; Fu ne dut sa survie qu’à l’intervention de son fils, qui empêcha Bücher de tirer son missile.

Toujours obsédé par Smith, Fu envoya son agent, le Chasseur d’ombres, enlever Smith pour le lui livrer dans une base secrète sous le Palais de Buckingham. Shang-Chi poursuivit le kidnappeur et, ce faisant, retrouva le vrai Dr Petrie, détenu dans ces lieux depuis les derniers mois, ainsi que Smith ; aidé de Clive Reston, Shang-Chi libéra les deux hommes, pendant que Fu prenait la fuite, satisfait que Petrie, désormais sous son contrôle mental, puisse infiltrer ses adversaires. Poursuivant Fah lo Suee, Fu se rendit à el-Kharga, pour l’empêcher de s’emparer du Scarabée d’or dans la crypte ensevelie de Seth-Amon que venait de redécouvrir Robert Greville ; Fah lo Suee put s’emparer de l’objet, échappant de peu à une bombe posée par son père qui détruisit la tombe. Réunissant le Conseil des Sept auquel il révéla que Fah lo Suee organisait une faction dissidente des Si-Fans pour le combattre, Fu fut interrompu par Shang-Chi, qui triompha à nouveau des Sept, avant de s’entretenir avec son père, qui lui avoua sa déception en le voyant se retourner contre lui, proclamant que les notions de bien et de mal étaient relatives ; Fu laissa une chance à son fils de le tuer mais celui-ci refusa et les deux hommes se séparèrent sans trancher leur conflit. Peu après, Fu fut contacté par le Lama noir, qui lui proposa de participer au tournoi de criminels pour la possession du Globe doré du pouvoir mais le Chinois déclina l’offre, exigeant que le Lama quitte son repaire ; sans que Fu ne s’en doute, l’un de ses serviteurs était en réalité un agent de l’AIM (Advanced Idea Mechanics) au nom de code Q5-L2 qui fit immédiatement son rapport à Modok, chef de l’AIM ; pareillement, Fu refusa une proposition d’alliance de la Corporation. Apprenant que son agent Griffe de Tigre s’était lancé dans une série de cambriolages de banques, espérant pouvoir ériger sa propre secte en tirant partie de la rivalité de Fu et de sa fille ; Fu envoya plusieurs Si-Fans pour s’occuper de lui mais ceux-ci furent défaits par Griffe de Tigre et Shang-Chi, qui finit par vaincre lui-même l’ancien serviteur de Fu, mettant un terme à ses ambitions.

Fu se décida alors à exploiter son avantage avec le Dr Petrie, lui adjoignant l’agent renégat du MI-6 appelé Shockwave (Lancaster Sneed) et manipulation la secte des Dagues dorées de Fah lo Suee contre Smith et ses hommes ; cependant, Shockwave fut vaincu par Shang-Chi et la duplicité de Petrie fut dévoilée, permettant d’entreprendre de le soigner. Mais Fu avait ainsi gagné du temps en occupant ses ennemis et se préparait à lancer son plan le plus ambitieux en faisant sortir la lune de son orbite afin de répandre le chaos sur la Terre, lui donnant l’opportunité de déstabiliser les gouvernements et prendre lui-même le pouvoir. Pour remplacer son fils rebelle, Fu fit ramener à la vie son ancêtre Shaka Kharn, avec l’Elixir Vitae ; découvrant les projets de son père, Fah lo Suee se résolut à s’allier à Smith et au MI-6, qui monta une opération contre la base de Fu, mais trop tard pour empêcher celui-ci de décoller à bord d’un vaisseau à destination de la lune. Mais Shang-Chi avait réussi à monter secrètement à bord et, après avoir vaincu Kharn, et, en désespoir de cause, tira avec un revolver sur son père, stupéfait de voir son fils être prêt à le tuer ; blessé, Fu bascula sur les commandes du vaisseau et fut alors électrocuté, mais trouva suffisamment de force en lui pour s’échapper à bord d’une capsule de survie, disparaissant pendant plusieurs mois pour se remettre de ses blessures.

La capsule de Fu s’écrasa en Amérique du sud, où il fut retrouvé par une tribu locale, qui n’avait eu jusque là aucun contact avec le monde moderne. Grâce à son intelligence, ses capacités hypnotiques et son charisme, Fu réussit à devenir leur maître, avant d’appeler ses propres Si-Fans pour constituer une nouvelle base dans la région et former ses nouveaux disciples, qui formèrent alors le Culte du Léopard. De son côté, le MI-6 restait convaincu de la survie de Fu et se retourna contre Smith et ses alliés – Shang-Chi, Tarr, Reston, Leiko Wu et d’autres – pensant qu’ils avaient volontairement caché la survie du criminel et étaient peut-être même devenus ses complices ; Fah lo Suee sut saisir cette opportunité pour s’allier au MI-6 et prendre le contrôle de certaines branches avec l’aide de son garde du corps et amant, Maximillian Zaran. Pendant ce temps, Fu unifiait un grand nombre de mouvements sectaires ou terroristes – Si-Fans, Phansigars, Thugs, Hashishin, Templiers, Culte du Léopard, Chercheurs de la lumière, Fidèles de la Voie de la Main gauche, Vingt-troisième secte – sous son autorité, au sein du mouvement baptisé l’Ordre de l’Aube dorée. Une nouvelle fois, il s’attaqua aux Nations Unies, kidnappant des délégués qu’il plaça sous son contrôle avec un système cybernétique, afin qu’ils déclenchent des conflits internes dans leurs pays et provoquent la Troisième Guerre Mondiale. Fah lo Suee simula alors sa repentance auprès de son père avant de révéler que cette stratégie s’inscrivait dans ses liens avec le MI-6 et forma en réalité une alliance avec Smith et Shang-Chi contre Fu, leur fournissant des informations. Fu fit de nouveau face à son fils, à New York, alors que le criminel était sur le point de déclencher une bombe nucléaire ; les deux hommes s’affrontèrent à mains nues à bord d’un pseudo OVNI conçu par l’organisation de Fu ; Shang-Chi battit rudement son père, brisant les contrôles de l’appareil avant de s’échapper et de laisser l’appareil, avec Fu à l’intérieur, s’écraser dans la baie de New York.

Survivant de justesse, Fu Manchu adopta l’identité de Wang-Yu Seng, un chef de tong en Asie du sud-est ; ayant besoin de l’Elixir Vitae pour se remettre de ses blessures, il réalisa que celui-ci avait perdu de son efficacité sur son corps au fil des ans et qu’il devait être renforcé par le sang de ses proches. Du coup, il fit kidnapper Fah lo Suee et Shang-Chi pour pouvoir survivre. Fu comptait vider Shang-Chi de son sang, avec l’aide du Marchand de mort, mais son fils réussit à briser ses liens et s’enfuir ; Fu se tourna vers Fah lo Suee mais Shang-Chi, alerté des projets de son père, les suivit jusqu’au Henan. Là, Fu lâche un clone de Shang-Chi mais ce dernier triompha de son double, tuant celui-ci, avant de libérer sa sœur. Fu tenta de récupérer le sang du clone pour sauver sa propre vie, alors que sa forteresse s’effondrait autour de lui et que Shang-Chi le laissait seul face à son destin. Fu réussit manifestement dans sa tentative, réapparaissant plusieurs mois après, servi maintenant par Zaran et déterminé à se procurer un produit chimique mis au point par l’AIM. N’ayant évidemment pas oublié son fils, il ordonna à Zaran de le tuer mais le mercenaire en fut incapable, même avec le renfort de plusieurs dacoïts. Leur seul succès de détruire l’immeuble où ils se livraient bataille et Fu fut contraint de replonger dans la clandestinité. Se rebaptisant le Comte de Saint-Germain et « le Fantôme », Fu Manchu s’attira les services d’Ombre mouvante, un autre de ses fils, alors qu’il se préparait à lancer son Feu infernal sur le monde, un rayon lumineux capable de raser des cités entières. Le MI-6 se mobilisa à nouveau, reprenant Shang-Chi à son service et l’arme de Fu put être détruite à temps. Changeant de nom pour un simple « Han », Fu Manchu, vieillissant et à la recherche de nouveaux alliés, proposa sa fille Kwai Far à la Panthère noire (T’Challa) du Wakanda, une proposition que le souverain de la nation africaine refusa, avant de chasser Fu Manchu de son pays, avec l’aide de Shang-Chi et Luke Cage. Fu finit par mourir dans des circonstances mais fut brièvement ramené à la vie, sous son véritable nom de Zheng Zu, par le Conseil de l’Ombre ; cependant, les Secret Avengers de Captain América, parmi lesquels Shang-Chi lui-même, empêchèrent le Conseil de stabiliser l’état cadavérique du criminel, qui ne tarda pas à mourir de nouveau.

Pouvoirs : Fu Manchu emploie l’Elixir Vitae, une concoction qui peut prolonger la vie de celui qui l’absorbe. Fu Manchu est ainsi devenu virtuellement immortel suite à d’innombrables injections. Il a toutefois besoin d’une nouvelle injection environ tous les dix ans afin de ne pas mourir ; il a ainsi pu résister à des blessures par couteau ou par balles normalement mortelles. Bien qu’âgé de plus d’une centaine d’années à la fin de sa vie, il ne paraissait avoir qu’une quarantaine d’années jusque dans les derniers mois de son existence.

Aptitudes : Fu Manchu est un génie exceptionnel, maîtrisant la quasi totalité des domaines du savoir humain ; doté d’un incroyable charisme, il emploie également des centaines d’agents, aux compétences les plus diverses – guerriers, assassins, ingénieurs, biologistes, etc. – afin de l’assister dans la conception et la construction de ses inventions. Médecin et chirurgien extraordinaire, Fu Manchu a développé un nombre impressionnant de virus et de maladies utilisées contre ses ennemis, comme la lèpre ou le « stigmate noir » porté des puces qui plongeait ses victimes dans un coma semblable à la mort. Il a aussi mis au point un champignon qui se répand si rapidement qu’il peut emprisonner un être humain d’une taille normal et l’étouffer jusqu’à la mort. Parmi les produits chimiques imaginés par Fu Manchu se trouvent la Brume verte, la Brume dorée, une drogue effaçant la mémoire, un venin de vipère des marais, le mimosa (qui rend ses victimes extrêmement vulnérables aux suggestions en réduisant leur volonté) et le kaapi. Il utilise aussi régulièrement le haschich et l’opium (y compris pour son usage personnel). Fu Manchu maîtrise l’alchimie dont il emploie les secrets pour assurer le financement de ses recherches.

Fu Manchu est aussi un maître du déguisement ; bien que d’origine asiatique, il est capable de se faire passer pour le membre de n’importe quelle autre ethnie, grâce à ses dons en linguistique (il peut parler la plupart des langues sans la moindre trace d’accent). Ses seuls traits distinctifs sont ses yeux couleur émeraude et les ongles extrêmement longs de ses mains (qu’il dissimule, respectivement, derrière des lunettes sans tain et des gants s’il doit se déguiser). Fu Manchu est également un maître des techniques de combats à mains nues, ayant été formé et entraîné dans le monastère tibétain de Rach Churân. Cependant, la plus grande capacité de Fu Manchu est sa maîtrise de l’hypnose ; ses yeux sont si attirants que peu d’hommes peuvent le regarder dans les yeux sans succomber à ses talents hypnotiques. Il peut ordonner à ses victimes de tuer, se suicider ou de voler, sans conserver le moindre souvenir des actions entreprises sous hypnose. Il peut également employer ses capacités d’hypnotiseur pour éviter d’attirer l’attention sur lui-même afin d’échapper à ses ennemis.

Equipement : Grâce à son génie et ceux de ses serviteurs, Fu Manchu a employé d’innombrables machines très avancées technologiquement, comme des soucoupes volantes, des rayons aux effets les plus divers, des armes soniques, des champs de force ou encore des systèmes anti-gravitiques. Par ailleurs, Fu Manchu entretient un grand nombre d’animaux dans ses laboratoires et a effectué des expériences pour rendre ces créatures plus grosses et bien plus mortelles qu’elles ne le sont à l’état naturel. Ses cobayes incluent le mille-pattes « le Baiser de Zayat », des araignées géantes (réputées avoir une intelligence quasi humaine), des scorpions, des pythons, des guêpes géantes, des babouins hamadryas, des mouches des sables, des mouches tsé-tsé ou des empusae ; Fu Manchu a aussi conçu des hybrides d’animaux et d’humains. Enfin, il a aussi exploité différents végétaux comme les lycoperdons ou les amanites.

Commentaires : Ce profil est limité au personnage apparu dans les comics Marvel, avec les romans de Rohmer qui sont considérés comme canoniques, puisqu’il y sera fait référence à plusieurs reprises dans la série Master of Kung-Fu ; des chronologies bien plus détaillées et ouvertes à d’autres apparitions de Fu Manchu dans d’autres médias existent sur la toile.

Après (Hands of Shang-Chi,) Master of Kung-Fu #125, Marvel perdit les droits des personnages de Rohmer et fut donc incapable d’utiliser Fu Manchu sous son nom d’origine, expliquant la multiplications des « fausses identités » du personnage.

Informations sur la fiche


Rédacteur(s) : ThierryM
Nombre de lecture : 3128

Wiki de Marvel World

  • C'est avec plaisir que nous vous informons de l'ouverture de notre nouveau site internet pour l'ensemble des films, séries et jeux vidéo de Marvel : wiki.Marvel-World.com.

Recrutement

  • Nous recherchons des traducteurs Anglais->Français bénévoles (comme nous) pouvant nous aider à traduire une quantité conséquentes d'informations sur le monde Marvel.

    Contactez-nous par e-mail sur contact@marvel-world.com dès maintenant et faite partie d'une tranche d'histoire de Marvel World !

Qui est en ligne ?

    Visiteur : 21
    Membre : 0