Encyclopédie - STRIKE (le) - Marvel-World.com

Encylopédie - STRIKE (le)

strike-le_0.jpg

  • Membres actifs : Aucun
  • Anciens membres : Bexley, Elizabeth « Betsy » Braddock, Brom, Croydon, Avril Davis, Alison Double, Harrow, Stuart Hattrick, Andrew Hornby, Lance Hunter, Tom Lennox, « Matthew », Leah Mickleson, Kevin Mulhearn, Tod Radcliffe, Vicki Reppion, Dennis Rush, Sutton
  • Autres noms : Special Tactical Reserve for International Key Emergencies (Armée Tactique Spéciale pour les Urgences Clés Internationales)
  • Base d’opérations : Actuellement aucune, autrefois le quartier général du STRIKE se situait à Londres (Angleterre) mais l’agence intervenait sur l’ensemble du territoire britannique
  • Première apparition : VO : Captain Britain (vol.1) # 17 (février 1977, par Gary Friedrich & Herb Trimpe) – VF : Captain Britain – La fin du monde n°1 (septembre 2006, avec The Daredevils # 3 ; Captain Britain # 17 est inédit en France)

Sommaire

Histoire

Le STRIKE était une agence gouvernementale britannique, homologue du SHIELD financé par les Nations Unies et les Etats-Unis. L’agence connut sa première mission connue du grand public lorsque le directeur du SHIELD, Nick Fury, se rendit en personne au Royaume-Uni pour rencontrer le Premier Ministre britannique afin de mettre au point un plan contre les nouveaux projets terroristes de Crâne rouge (Johann Schmidt). Sur place, Fury rencontra le directeur adjoint du STRIKE, le colonel Tod Radcliffe. Cependant, Radcliffe se révéla être un traître, au service du nazi, et il tenta d’éliminer Fury qui put cependant s’échapper. Le directeur du STRIKE, le commandeur Lance Hunter, s’impliqua alors personnellement dans les opérations et, avec l’aide de Fury, Captain Britain (James Braddock) et Captain América (Steve Rogers), le STRIKE put déjouer les attentats imaginés par Crâne rouge qui put toutefois échapper aux autorités. Malgré la désapprobation de la police londonienne, et tout particulièrement le commissaire Dai Thomas, le STRIKE et Hunter continuèrent leur association régulière et leur soutien à Captain Britain, lui venant en aide après les blessures qu’il avait reçues lors de son combat contre Lord Hawk et le soignant en sécurité.

strike-le_1.jpgLe quartier général du STRIKE avait été installé dans une base sous-marine, dans la Tamise. D’une manière similaire à l’héliporteur volant du SHIELD, l’organisation britannique disposaient de plusieurs avions, dont la technologie était plus avancée que les appareils employés à l’époque par l’armée de l’air américaine. Une seconde base avait été construite dans une université londonienne. Egalement comme le SHIELD, le STRIKE développa une division Psi (à laquelle appartint un temps la jeune Betsy Braddock, sœur de Captain Britain et future héroïne appelée Psylocke).

strike-le_2.jpgCependant, progressivement, le STRIKE fut infiltré par les hommes de la Renarde, un seigneur du crime de Londres, qui finit par prendre le contrôle de l’organisation. Afin de réussir dans son plan, la Renarde engagea le tueur Slaymaster pour éliminer la division Psi du STRIKE, dont les membres étaient susceptibles de repérer ses agents infiltrés. Slaymaster élimina ainsi Kevin Mulhearn (alias Dr Destinée), Vicki Reppion, Avril Davis, Dennis Rush, Andrew Hornby, Leah Mickleson et Stuart Hattrick. Mais cette série de meurtres alerta les derniers membres de la division Psi – Betsy Braddock, Alison Double et Tom Lennox. Avec l’aide de Captain Britain, les survivants purent échapper à Slaymaster qui fut vaincu par Captain Britain. Peu de temps après, « Mad Jim » Jaspers prit le pouvoir comme Premier Ministre, instaurant alors un règne de terreur ; il élimina la Renarde et prit à son tour le contrôle du STRIKE, employant ses troupes pour renforcer son pouvoir. Ainsi, il employa l’escadron « Scarabée », des soldats dotés d’armure, pour traquer et éliminer les surhumains à l’intérieur de la Grande Bretagne, à commencer par les survivants de la division Psi du STRIKE ; l’attaqua coûta la vie à Lennox mais Braddock et Double purent échapper au massacre.

strike-le_3.jpgLorsque Jaspers fut finalement vaincu et la réalité reprit ses droits, le STRIKE fut officiellement dissous et remplacé par trois agences distinctes : le RCX (Ressources Control eXecutive), le DUCK (Department of Unknown and Covert Knowledge), qui récupéra la base universitaire du STRIKE, et le WHO (Weird Happenings Organization). Les effectifs du STRIKE furent ainsi scindés en trois, comme l’agent « Matthew » qui devait devenir Gabriel au sein du RCX. Hunter demeura un agent spécial au service du gouvernement, continuant à entretenir de bonnes relations avec le SHIELD, ainsi que le WHO. C’est ainsi qu’il participa à une réunion avec Alistair Stuart et la Comtesse Valentina de Fontaine afin de discuter avec la communauté héroïque britannique les détails de la législation relative aux surhumains au Royaume-Uni.

Profitant du chaos provoqué par la Guerre du Serpent, quelques anciens agents du STRIKE tentèrent de reconstituer celui-ci, mais cette fois comme organisation criminelle, commençant par s’emparer d’un héliporteur commandé par Norman Osborn pour le compte du HAMMER, avant son arrestation et sa destitution. Hormis leur chef Sutton, le groupe croyait encore travaillait secrètement pour le véritable STRIKE, effectuant une mission secrète pour l’agence alors qu’ils étaient manipulés par Sutton. Ce groupe mit la main sur l’armement nucléaire de l’héliporteur mais durent faire face à l’intervention de Wolverine (Logan/James Howlett) ; au cours des combats, les agents réalisèrent la tromperie de Sutton, qui élimina lui-même plusieurs d’entre eux quand ils refusèrent de le suivre dans son projet terroriste. Wolverine réussit à empêcher l’attaque nucléaire, tandis que Sutton était récupéré par Black Air, après avoir été vaincu par le mutant griffu.


ThierryM 10795

Wiki de Marvel World


  • Le MCU, les films Spider-Man, les univers cinématographique X-Men vous intéresse ? Retrouvez toutes les informations sur les films, séries TV et jeux vidéo sur notre Wiki !

    Testez le Wiki de Marvel World !

Recrutement


  • Nous recherchons actuellement des fans Marvel bénévoles pouvant nous aider à traduire une quantité conséquente d'informations sur le monde Marvel. Si vous possédez un bon niveau de traduction de l'anglais vers le français et que Marvel World vous a un jour aidé, il est temps de nous rendre la pareille !

    Contactez-nous par e-mail sur contact@marvel-world.com dès maintenant et faite partie d'une tranche d'histoire de Marvel World !