M'enregistrer  |  Connexion
Encyclopédie - Erskine, Abraham - Marvel-World.com

Encylopédie - Erskine, Abraham

News » Marvel » Encyclopédie (4323 lectures)

Véritable nom : Abraham Erskine
Profession : Scientifique (biochimiste, physicien)
Statut légal : Citoyen allemand (peut-être naturalisé citoyen américain), légalement décédé
Identité : Secrète sous le pseudonyme de Joseph Reinstein
Autre identité : Joseph Reinstein
Lieu de naissance : Un lieu non identifié en Allemagne
Situation de famille : Marié
Parents connus : Anita Erskine (épouse), Esme Erskine Paxton (fille), Tyler Paxton (beau-fils), Jacob Paxton/Erskine (petit-fils, légalement décédé), Brian van Patrick (petit-fils), Michael van Patrick (arrière-petit-fils, décédé), Patrick (clone de l’arrière-petit-fils) ; Michael, Van, KIA (clones de l’arrière-petit-fils, décédés)
Appartenance à un groupe : Ancien employé de l’armée américaine au sein du Projet Renaissance
Base d'opérations : Actuellement aucune
Première apparition : VO : (historique) Captain America Comics # 1 (mai 1941, par Joe Simon & Jack Kirby), (moderne) Tales of Suspense vol.1 # 63 (mars 1965, par Stan Lee & Jack Kirby) – VF : Aventures Fiction (vol.2) n°21 (juillet 1971, avec Tales of Suspense # 63 ; Captain America Comics # 1 a été publié dans Marvel : Les Origines n°2 de décembre 2003)
Taille : 1m67
Poids : 73 kg
Yeux : Marrons
Cheveux : Noirs grisonnants


Histoire : Scientifique allemand, Abraham Erskine se retrouva affecté au projet étudiant le super soldat John Steele, combattant américain durant la Première Guerre Mondiale et qui s’était retrouvé prisonnier des Allemands dans des circonstances inconnues. En étudiant Steele, Erskine et ses collègues, parmi lesquels Hans Bruder, comptaient découvrir l’origine de ses capacités, dans le but de pouvoir les répliquer et concevoir ainsi des super-soldats. Ayant épousé Anita Erskine, Abraham eut au moins une fille prénommée Esme. Au cours de ses travaux, Abraham participa à plusieurs symposiums scientifiques internationaux, au cours desquels il rencontra, entre autres, le Dr Fleisher, à Vienne, ainsi qu’Albert Einstein. Malgré ses origines juives, Abraham put poursuivre ses travaux après l’avènement du régime nazi, les perspectives de création de super-soldats étant considérées comme plus importantes pour l’avenir de l’Allemage nazie que l’enfermement du savant dans les camps de concentration où étaient, peu à peu, transférés tous ses coreligionnaires.

Dans les premières semaines de la Seconde Guerre Mondiale, horrifiée par les réalisations concrètes du régime nazi et ayant assisté au test d’un « rayon de la mort » mis au point par le Baron Heinrich Zemo sur un cobaye humain, Abraham décida d’abandonner l’Allemagne pour se réfugier auprès des Alliés, refusant de contribuer à l’effort de guerre nazi. Grâce à un commando organisé par le lieutenant Sam Sawyer et comprenant Nick Fury, futur sergent des Howling Commandos, et son ami Red Hargrove, Abraham put être exfiltré au printemps 1940 en Grande-Bretagne avant d’être envoyé aux Etats-Unis. Déclaré officiellement mort dans un accident de voiture, Abraham reprit et approfondit ses travaux sur les super soldats, rejoignant un programme initié par les Américains, le Projet Renaissance, sur le même sujet (projet qui devait conduire à la transformation d’Isaiah Bradley en super soldat lui aussi). C’est peut-être dans ces circonstances qu’Esme Erskine s’éloigna de son père, cessant toute relation avec lui, tandis que le savant passait pour un traître aux yeux du gouvernement nazi allemand.

Erskine, qui reçut la nouvelle identité de Joseph Reinstein pour le protéger vis à vis des agents allemands, améliora sa technique, développant le sérum du super soldat et les vita-rayons qui, ensembles, furent capables d’améliorer les capacités physiques d’un être humain. Les premières tentatives ne furent cependant pas immédiatement des réussites et Clinton McIntyre, un soldat condamné au peloton d’exécution, fut l’un des premiers essais et trouva accidentellement la mort après un infarctus consécutif au processus ; son corps placé en stase, il devait finalement être ranimé à l’époque contemporaine pour devenir Protocide. Après l’échec de McIntyre, les cobayes furent recherchés parmi des individus plus frêles, dont le corps serait ainsi plus susceptibles de s’améliorer sans excéder certaines limites de résistance physiologique. Du coup, l’aventurier et mercenaire Duvid Fortunov, plus connu sous le pseudonyme de Dominic Fortune, qui était envisagé jusque là comme candidat potentiel au traitement, fut écarté. C’est ainsi que le jeune Steve Rogers, dont la candidature au sein de l’armée avait été rejetée à plusieurs reprises à cause de sa fragilité physique, devint le cobaye d’Erskine, tandis qu’un autre candidat, Gilmore « Goose » Hodge était écarté à son tour. Rogers subit une longue préparation de deux mois, au cours il reçut plusieurs injections ; par ailleurs, inquiet de possibles trahisons au sein du Projet, Abraham confia au lieutenant-colonel Fletcher la formule de ses vita-rayons pour assurer la transmission de ses découvertes.

Finalement, en mars 1940, Rogers reçut l’injection finale du sérum confectionné par Abraham, avant d’être exposé aux vita-rayons. Quand le traitement fut terminé, Rogers était devenu en l’espace de quelques secondes un individu musclé, à la forme physique presque parfaite ; mais, alors que l’assemblée des officiels était encore sous le choc de cette réussite, un agent nazi infiltré parmi eux sous la fausse identité de Frederick Clemson, agent du ministère des affaires étrangères, et de son vrai nom Heinz Kruger, sortit son arme et ouvrit le feu sur Abraham. Rogers se précipita immédiatement pour arrêter Kruger, le projetant involontairement sur les machines d’Erskine. Sous le choc, celles-ci explosèrent, tuant en même temps Kruger. Rogers allait devenir, quelques jours plus tard, le héros costumé appelé Captain América mais les détails du traitement imaginé par Erskine fut perdu lors de cette première réussite.

D’innombrables travaux furent lancés pour reconstituer la formule mais aucune ne connut le succès qu’avait rencontré Erskine avec Steve Rogers. Le projet américain du super-soldat fut immédiatement repris par Wilfred Nagel, sous la fausse identité de Josef Reinstein (une similitude volontaire avec la fausse identité d’Abraham, destinée à accroître la confusion des nazis et de leurs alliés) ; quelques années après, William Burnside retrouva les notes d’Erskine et entreprit ses propres recherches, devenant finalement le Captain América des années cinquante. A l’époque contemporaine, Curtiss Jackson, alias le Power Broker, finança les recherches du Dr Karl Malus pour produire une série d’individus dotés d’une force surhumaine, alors que, quelques années plus tôt, Noah Burnstein, le fils d’un des collègues d’Erskine en Allemagne, mettait au point son propre traitement, qui devait faire de James Lucas, le héros appelé Power-Man (alias Luke Cage). La propre famille d’Abraham poursuivit ses recherches : Esme Erskine, qui s’était rendue aux funérailles de son père, où elle rencontra Tyler Paxton, un autre candidat potentiel du Projet Renaissance ; ils se marièrent et eurent un fils, Jacob, tandis que Paxton reprenait, à une époque indéterminée, le patronyme de son beau-père, afin de pouvoir pousser les investisseurs à financer sa compagnie, Nextin Pharmaceuticals. Abraham avait aussi imaginé un traitement basé sur des exercices isométriques et un régime spécial imaginés et celui-ci fut repris par un autre petit-fils du défunt savant, Brian van Patrick, comme base à la fois comme concept d’une entreprise d’alimentation organique et méthode d’éducation de son propre fils, Michael van Patrick ; la physiologie quasi parfaite du jeune homme démontra la validité des théories d’Abraham mais le garçon, recruté dès le lancement du projet Initiative sous l’identité de MVP, trouva rapidement la mort lors d’un exercice, même si plusieurs de ses clones lui survécurent.

Pouvoirs : Aucun.

Aptitudes : Abraham Erskine était un biochimiste et un physicien de grand talent, renommé pour son expertise dans le domaine de la biologie humaine ; célèbre pour sa réussite dans la conception du premier, et unique, véritable super-soldat, Abraham était par nature pacifiste et réprouvait les tests sur sujets humains tant que la garantie de réussite n’était pas certaine. Il parlait aussi bien l’anglais que l’allemand, sa langue natale.

Commentaires : Dans Captain America Comics # 1 de 1941, le personnage n’apparut que sous l’identité de Joseph Reinstein. Ce n’est que des années plus tard qu’il fut officiellement baptisé Abraham Erskine et que Reinstein devint un simple pseudonyme.

Par ThierryM

Wiki de Marvel World

  • C'est avec plaisir que nous vous informons de l'ouverture de notre nouveau site internet pour l'ensemble des films, séries et jeux vidéo de Marvel : wiki.Marvel-World.com.

Recrutement

  • Nous recherchons des traducteurs Anglais->Français bénévoles (comme nous) pouvant nous aider à traduire une quantité conséquentes d'informations sur le monde Marvel.

    Contactez-nous par e-mail sur contact@marvel-world.com dès maintenant et faite partie d'une tranche d'histoire de Marvel World !

Qui est en ligne ?

    Visiteur : 22
    Membre : 0