Recrutement


Nous recherchons actuellement des fans Marvel bénévoles pouvant nous aider à traduire une quantité conséquentes d'informations sur le monde Marvel. Si vous possédez un bon niveau de traduction de l'anglais vers le français et que Marvel World vous a un jour aider, il est temps de nous rendre la pareille !

Contactez-nous par e-mail sur contact@marvel-world.com dès maintenant et faite partie d'une tranche d'histoire de Marvel World !

Encyclopédie - Martinex - Marvel-World.com

Encylopédie - Martinex

Véritable nom : Martinex T’Naga
Profession : Aventurier, scientifique, ancien combattant de la liberté, technicien
Statut légal : Citoyen de la colonie terrienne de Pluton (31ème siècle de la Terre-691)
Identité : Pas de double identité
Autre identité : « Marty », « l’Homme de cristal »
Lieu de naissance : Centre de Cerbère, Pluton, Terre-691
Situation de famille : Célibataire
Parents connus : Mr et Mrs T’Naga (parents, décédés), des grands-parents non identifiés (décédés), des ancêtres africains non identifiés (décédés)
Appartenance à un groupe : Membre des Gardiens de la Galaxie (de la Terre-691), membre honoraire des Avengers (de la Terre-616), ancien membre des Gardiens galactiques (de la Terre-691)
Base d'opérations : l’Icarus, autrefois la planète de Mainframe, auparavant le Captain America I et II, le Freedom’s Lady, la station spatiale Arxmos I
Première apparition : VO : Marvel Super-Heroes (vol.1) # 18 (janvier 1969, par Arnold Drake & Gene Colan) – VF : Titans n°5 (novembre 1976)
Taille : 1m85
Poids : 205 kg
Yeux : Noirs
Cheveux : Aucun

Histoire : Le scientifique pluvien devenu héros malgré lui Martinex T’Naga est devenu célèbre au début du trente-et-unième siècle de la réalité alternative désignée Terre-691. Dans cet univers, des extra-terrestres basés sur la planète Mars firent la conquête de la Terre en 2001, avant d’être chassés de la planète, après une rébellion humaine, en 2075. Après la formation d’un gouvernement global planétaire en 2553, une Terre unie et dotée d’une technologie de plus en plus avancée se lança dans une expansion dans le système solaire puis au-delà. Des sous-espèces humaines conçues génétiquement virent le jour, leur ADN étant modifié afin de pouvoir supporter les dures conditions de vie des planètes nouvellement colonisées : Mercure, Jupiter et Pluton. Au début des années 2900, des vaisseaux capables de dépasser la vitesse de la lumière permirent la création de la première colonie terrienne hors du système solaire, sur la planète Centauri-IV, où les colons humains coexistèrent pacifiquement avec les indigènes dès 2960. En 3000, les quatre mondes coloniaux et la Terre devinrent des partenaires égaux au sein de la Fédération Unie de la Terre, entamant un nouvel âge d’or de paix et de prospérité. La colonie terrienne de Pluton, fondée vers 2800, était peuplée d’humains génétiquement modifiés dont les corps avaient été convertis en un organisme cristallin à base de silicium et capable de manipuler les énergies thermiques afin de survivre dans l’environnement sombre, glacé et quasiment dépourvu d’air de Pluton. La première génération de Pluviens, qui était constituée uniquement de volontaires pour le processus de conversion biologique, consistait principalement en des scientifiques comme les T’Naga, des techniciens, dont le fils, Martinex, naquit en 2986. Sérieux, dévoué et extrêmement intelligent, Martinex grandit dans la société pluvienne, qui était consacrée à la recherche scientifique et technologique. Obtenant de nombreux diplômes dans des domaines très différents, Martinex s’inscrivit finalement à l’Académie Technique Pluvienne, suivant ainsi le parcours de ses parents. Devenant un technicien comme eux, Martinex partit travailler dans un laboratoire sur Charon, le satellite de Pluton.

L’âge d’or de la Fédération Unie de la Terre connut un terme soudain en 3006 avec l’invasion du système solaire par la reptilienne Confrérie de Badoon. Technologiquement très avancés, mais brutaux et sauvages, les Badoons avaient conquis la Fédération entière dès 3007, exterminant l’essentiel des populations de Centauri-IV, Mercure, Jupiter et Pluton, et tuant ou asservissant la plupart des habitants de la Terre. Juste avant que l’invasion des Badoons ne débute, Martinex travaillait dans son laboratoire de Charon et déclencha une explosion qui ravagea le centre scientifique et le plongea dans l’inconscience, enseveli sous les décombres. Le temps qu’il reprenne ses esprits, le reste de la colonie pluvienne avait été évacuée en masse, ayant été avertie de l’attaque des Badoons mais ces derniers détruisirent le vaisseau de secours des Pluviens, tuant tous les passagers. Désormais apparemment le dernier survivant de sa race, Martinex riposta contre les meurtriers des siens. Ainsi, au lieu de tenter de fuir une Pluton désormais occupée par les Badoons, Martinex passa deux mois à se cacher, sabotant et détruisant une série de complexes industriels de haute technologie et scientifiques afin d’empêcher les Badoons de s’en emparer. Sachant que Martinex avait une destinée importante à accomplir, l’aventurier cosmique, et prophète, appelé Starhawk (Stakar Ogord) repoussa régulièrement les troupes de Badoons qui approchaient d’un peu trop près du saboteur pluvien, qui ignora tout des interventions de l’Arcturien. Un Starhawk invisible s’arrangea aussi pour conduire secrètement le milicien jovien Charlie-27 – également le dernier survivant connu de son peuple – sur Pluton. Sa campagne de sabotage quasiment terminée, Martinex était sur le point de quitter Pluton quand l’arrivée de Charlie-27 attira l’attention des Badoons sur eux deux. Martinex réussit à dissimuler leur évasion en activant à distance une série de serviteurs robotiques qui attaqua les Badoons. Martinex et Charlie se téléportèrent sur Terre, où ils unirent bientôt leurs forces à celles de deux autres rebelles : Vance Astro, un astronaute humain né au vingtième siècle et doté de pouvoirs psychiques, et Yondu Udonta, guerrier, mystique et dernier survivant connu des Centauriens. Se frayant un chemin à travers les troupes des Badoons et réussissant à se mettre en sécurité une nouvelle fois avec l’aide secrète de Starhawk, qui avait manipulé les événements afin de réunir ensembles les quatre héros, le quatuor forma alors les Gardiens de la galaxie, consacrés à la lutte contre les Badoons.

Martinex fut initialement réservé et méfiant envers ses coéquipiers, ayant été habitué aux préjudices anti-Pluviens fréquents parmi les populations de la Fédération basée sur la chimie du carbone, mais il forma rapidement de solides liens d’amitié et de confiance avec ses trois partenaires. Le logique Martinex jouait souvent le rôle de la raison parmi le quatuor, durant l’époque où ils combattirent les Badoons. Brièvement aidés par des héros venus du passé et de la réalité alternative de la Terre-616 (comme Captain América – Steve Rogers – Sharon Carter, la Chose et les Défenseurs), les Gardiens reçurent aussi, cette fois ouvertement l’appui de Starhawk, qui rejoignit officiellement le groupe ; les Gardiens aidèrent finalement l’humanité à renverser les conquérants badoons. La bataille finale prit place en 3015 dans la capitale du gouvernement mondial de Néo-Moscou, où les Gardiens et les autres rebelles triomphèrent des dernières forces des Badoons. Martinex exécuta le gouverneur badoon de la Terre, Koorg, durant la bataille, le réduisant en cendres. Les Gardiens étaient victorieux mais ils eurent du mal à trouver leur place dans la nouvelle société humaine, d’après-guerre, car les survivants traumatisés de l’humanité avaient du mal à accepter les étrangers, y compris les survivants des anciennes colonies. Martinex s’installa brièvement à Berlin, là où ses parents étaient nés où il s’associa avec d’autres scientifiques afin d’essayer de sauver les plus grands centres techniques et laboratoires de la Terre, ravagés durant la rébellion. Avec les ressources d’après-guerre utilisées principalement pour nourrir et loger la population, les atouts scientifiques et technologiques comme les bibliothèques avaient été laissés à l’abandon. Effaré à l’idée de cette immense perte de savoir, Martinex fut encore plus déstabilisé en se sentant totalement hors de sa place parmi les autres humains, remarquant que même les autres scientifiques étaient mal à l’aise en sa présence. Il retrouva bientôt ses coéquipiers des Gardiens de la galaxie, acceptant la proposition de Starhawk de reformer le groupe comme équipe d’aventuriers et d’explorateurs de l’espace.

Rapidement rejoints par la tireuse d’élite aux cheveux enflammés Nikki (la dernière survivante de Mercure) et l’épouse lumineuse de Starhawk, Aléta (qui partageait une étrange existence symbiotique avec son époux depuis des années), les Gardiens visitèrent le monde médical de l’Asile, puis détruisirent l’entité cosmique de non-vie appelée Karanada, un aspect de l’Homme-Minéral à la taille interstellaire. Puis, ils affrontèrent les Pillards d’Arcturus et adoptèrent la station spatiale Arxmos I comme nouveau quartier général mobile. Peu après, les Gardiens triomphèrent du cyborg criminel Korvac et de ses agents, les Laquais de la Menace, avec l’aide d’un autre héros du vingtième siècle de la Terre-616, le dieu du tonnerre Thor, projeté accidentellement dans le futur. Quand Korvac se réfugia dans le passé de la Terre-616, les Gardiens de la galaxie le suivirent et formèrent une alliance durable avec les Avengers pour retrouver la trace de leur ennemi, tout en protégeant le jeune Vance Astrovik (version adolescente du Vance Astro des Gardiens), considéré comme une cible potentielle de Korvac. Recevant le statut d’Avengers honoraires durant leur séjour, les Gardiens finirent par affronter Korvac, désormais doté de pouvoirs divins, aux côtés des Avengers ; Korvac sembla se suicider après avoir réalisé la futilité de ses ambitions de domination universelle. En regagnant la Terre-691, les Gardiens empêchèrent plusieurs tentatives de Korvac de se réincarner en diverses époques, recevant l’aide de différents alliés, comme Dargo Ktor, l’une des incarnations de Thor. Revenus à leur époque, les Gardiens reprirent leurs voyages. A ce moment, Martinex, depuis toujours l’officier scientifique du groupe, était également devenu, malgré ses réticences, le chef du groupe, principalement parce que le Pluvien, réservé, généreux était le membre le plus apprécié et le plus respecté par l’ensemble de ses coéquipiers. En 3017, Yondu découvrit le Livre d’Antag, qui contenait des indices sur le sort du légendaire bouclier de Captain América. Poussés par l’admiration séculaire de Vance Astro pour le héros, les Gardiens entreprirent une quête pour retrouver l’objet perdu. Durant cette quête, ils s’associèrent à l’aventurier cosmique Firelord pour protéger la planète Courg des Starks, des extra-terrestres bellicistes et hostiles disposant d’une technologie dérivée des inventions d’Anthony Stark de la terre. Blessé par les armes à feu des Starks durant la bataille, Martinex perdit une partie des cristaux formant le derme extérieur de sa poitrine.

La quête pour le bouclier de Captain América conduisit les Gardiens sur une planète habitée uniquement par l’intelligence informatique désincarnée Mainframe. Autrefois le héros androïde appelé la Vision (Victor Shade), Mainframe avait quitté la Terre après la conquête martienne de 2001, cherchant à retrouver la communauté mutante qui avait fuit la Terre quelques années plus tôt pour échapper à la persécution. La recherche de Vision le conduisit finalement sur un monde mécanique mais inhabité dont la population était depuis longtemps partie, effrayée par la venue de Galactus. Habitant la planète et restaurant les systèmes informatiques de celle-ci, la Vision abandonna son corps d’origine et devint le gardien de ce monde sous l’identité de Mainframe. Celui-ci localisa finalement la colonie perdue des mutants sur la planète Haven mais renonça à les contacter car il avait depuis longtemps abandonné toute activité physique et la menace martienne était désormais terminée. Le bouclier de Captain América avait été caché des siècles auparavant sur ce qui était devenu le monde de Mainframe par Antag, un concepteur d’énigmes et voyageur spatial, qui avait laissé derrière lui des indices afin de retrouver le bouclier. Ces indices conduisirent les Gardiens sur place mais attirèrent aussi l’équipe de brutaux mercenaires appelée Force dont les membres comprenaient l’ancien membre des Laquais de Korvac, l’Achernonien Brahl. Quand Mainframe opposa les Gardiens et Force dans un duel afin de déterminer lequel des deux groupes obtiendrait le bouclier, un Brahl assoiffé de vengeance blessa encore plus Martinex, brisant l’essentiel de sa peau cristalline. Martinex sembla périr mais la lumière régénératrice de Starhawk le soigna suffisamment pour le maintenir en vie. Les Gardiens furent finalement déclarés dignes de posséder le bouclier après avoir fait la preuve de leur plus grande moralité lors de la bataille contre Force ; Vance Astro devint le nouveau détenteur du bouclier. Mainframe communiqua aussi aux Gardiens l’emplacement de Haven, que les Gardiens recherchaient depuis leur formation, et les héros partirent immédiatement pour la planète. Durant le voyage, Starhawk continua à soigner Martinex, qui abandonna finalement sa peau cristalline pour révéler une peau plus souple, pourpre sous la première couche dermique. Durant ce processus, Starhawk, habituellement secret sur ses origines, confia à Martinex les circonstances de sa naissance et la source de ses pouvoirs prophétiques. Entièrement remis de ses blessures, Martinex tenta de plus soutenir Starhawk face aux autres Gardiens, encourageant ceux-ci à lui accorder plus largement leur confiance.

De plus en plus inquiet vis à vis de l’efficacité des Gardiens, et se demandant ce que leur petite équipe pouvait réaliser, Martinex tenta en vain de convaincre Astro d’en devenir le chef. Il commença aussi à envisager de développer les Gardiens, consultant Mainframe à distance. Quand les Gardiens atteignirent Haven, ils découvrirent que les mutants de la colonie étaient désormais une petite minorité parmi une population humaine largement dépourvue de pouvoirs, une petite minorité imposant un régime tyrannique sur l’ensemble de la population. Les Gardiens associèrent rapidement leurs forces à la résistance anti-mutants de Haven, u compris une jeune métamorphe nommée Réplica (qui devait se révéler être une Skrull) et Giraud, un humain ordinaire qui devint peu après une entité cosmique après que Starhawk l’avait aidé à s’unir à la Force Phénix, devenant Phénix IX. Ensembles, les Gardiens, Réplica, Phénix IX et les autres rebelles renversèrent les dictateurs mutants de Haven. La planète, instable sur le plan géothermique, finit par exploser au cours de la bataille mais Starhawk, Phénix IX et Mainframe unirent leurs pouvoirs pour téléporter la population humain de Haven sur la planète de Mainframe, leur donnant ainsi une nouvelle planète. Une Réplica reconnaissante rejoignit les Gardiens, s’attachant particulièrement à Martinex, en dépit des préjudices racistes de Nikki envers elle. Quand les Gardiens rencontrèrent Wileaydus de la planète Sarka, le dernier prêtre d’une religion injustement déclarée illégale par la répressive et brutale Eglise de l’Universelle Vérité, Wileaydus prit par erreur les héros pour des agents de l’Eglise et les attaqua avec ses pouvoirs surnaturels sous la forme de l’Esprit de la Vengeance, un combat qui se prolongea quand Réplica, fidèle de l’Eglise, l’attaqua à son tour. Plus tard, quand des dirigeants de l’Eglise capturèrent les Gardiens dans l’espoir de les obliger à se convertir, les héros s’échappèrent avec l’aide de l’Esprit de la Vengeance et d’une Réplica réticente, redoutant d’être damnée pour avoir soutenu les Gardiens contre son église. Sa peur fut néanmoins rapidement allégée quand elle quitta, peu après, les Gardiens pour servir d’amie au jeune, mais néanmoins suprêmement puissant, Protégé, que l’Eglise universelle vénérait comme un dieu vivant, le Protégé ayant demandé ce service à Réplica promettant en échange d’épargner les vies des Gardiens.

Quand le groupe retourna sur Terre en 3018, ils y découvrirent une planète de nouveau en ruines, cette fois après qu’une technologie de divertissement addictif, sous la forme de RTV (Réali-TV) avait éliminé la plupart de la population tandis que des gangs urbains extrêmement violents, comme les Punishers, s’affrontaient les uns les autres pour contrôler la planète. Les Gardiens s’allièrent rapidement à leur ancienne amie Taryn, connue durant la guerre contre les Badoons, qui était à présent le chef d’une armée de résistants aux gangs urbains, les Commandeurs, et dont le but était de restaurer l’ordre. Cependant, Martinex, craignant que les Gardiens ne réduisent trop leur champ d’action en aidant la Terre, quitta l’équipe pour se consacrer à ses propres plans d’expansion des Gardiens au sein d’une organisation plus nombreuse. Convainquant enfin Astro de lui succéder à la tête des Gardiens, Martinex retourna sur le monde de Mainframe Visitant la planète Courg durant son trajet, il découvrit qu’elle avait été ravagée par des maladies répandues par les Starks et, plus tard, des attaques de ces derniers pour se venger de leur précédente défaite. Emmenant le probable dernier survivant des Courgas, Atur, sur Mainframe, Martinex espéra que sa version étendue des Gardiens pourrait empêcher de nouvelles tragédies similaires dans l’avenir. Quand Mainframe fut infecté par l’ancien virus informatique appelé Ultra-Max, il plongea les systèmes informatiques de la planète dans le chaos, en partie parce qu’une mystérieuse chute d’énergie l’affectait déjà. Cette baisse de puissance était provoquée par le gang criminel des Intimideurs, en fait Brahl et ses anciens coéquipiers des Laquais de la menace sous une nouvelle appellation, et qui utilisaient Mainframe afin d’alimenter un programme destiné à ressusciter Korvac. En réalité, ils ne réussirent qu’à créer un hybride de Korvac et de Mainframe totalement dément. Incapable de contacter les Gardiens de la galaxie, Martinex et Mainframe triomphèrent des Intimideurs et du pseudo-Korvac avec l’aide de l’Esprit de la Vengeance, de Phénix IX, de Firelord, Réplica et de l’homme ionique immortel appelé Hollywood (alias Simon Williams, autrefois Wonder-Man). Tous acceptèrent ensuite de former le nouveau groupe imaginé par Martinex, et baptisé les Gardiens galactiques, basé sur le monde de Mainframe. Le groupe fit face aux menaces de Bubonicus, Dormammu (qu’ils affrontèrent aux côtés des Gardiens d’origine), Ubiquité et ses agents – Ganglion, Hazmat, Savant et Silverback – triomphant de ces derniers avec l’aide de Woden, le fils de Thor. Entre temps, la peau cristalline de Martinex avait commencé à se régénérer et il retrouva peu à peu une peau dotée de facettes cristallines aux différentes couleurs.< br>
Des tensions se développèrent entre Martinex et Astro au sujet de la gestion des deux équipes, Astro ayant du mal à accepter que Martinex supervise et évalue les activités du premier groupe des Gardiens. Aléta persuada les deux chefs de faire la paix quand Martinex aida l’Arcturienne et Astro à analyser le nouvel uniforme extra-terrestre d’Astro. Martinex réintégra même les Gardiens d’origine avec Hollywood pour une nouvelle mission temporelle dirigée par le nouveau chef du groupe, Charlie-27, dans le but d’empêcher l’invasion martienne de 2001, tout en sachant qu’ils ne pourraient probablement que créer une nouvelle divergence et une nouvelle réalité alternative au sein de laquelle la Terre échapperait aux Martiens. Les Gardiens réussirent mais furent perdus dans le temps et l’espace quand leur vieil adversaire Wormhole, des Inhumains, les projeta à travers l’une de ses distorsions spatiales. Comment et quand les Gardiens regagnèrent leur propre époque demeurent mystérieux mais Martinex et Hollywood faisaient toujours partie des Gardiens quand ils réapparurent de nouveau dans le présent de la Terre-616, pistant une anomalie temporelle qui les opposa brièvement aux New Warriors.

Pouvoirs : Le corps de Martinex est composé d’un cristal organique extrêmement complexe à base d’isotope de silicium, et qui lui confère une force légèrement surhumaine (lui permettant de soulever environ 1 tonne) ; ses réflexes et son endurance sont également supérieures aux standards humains. Sa résistance est aussi surhumaine, tout particulièrement aux températures extrêmes. Le point de fusion de son corps est d’environ 1350 °C et il peut agir presque normalement dans le froid glacial de Pluton, qui est légèrement supérieur au zéro absolu ( - 237 °C). Il n’a pas besoin d’air pour respirer et peut vivre relativement confortablement dans le vide spatial. Il peut voir dans les ténèbres les plus épaisses, même s’il est tout autant à l’aise dans un environnement illuminé normalement.

Martinex possède un contrôle complet sur la température de son corps, ce qui lui permet de produire des décharges biothermiques. Les couches extérieures de son épiderme cristallin contiennent des impuretés complexes et artificielles qui sont capables de produire une forme de laser solide qui convertit la lumière en rayon d’énergie sous deux fréquences principales. En l’absence de lumière externe, le processus de laser est entièrement alimenté par les énergies corporelles internes de Martinex, qui fournit toujours au moins une partie de la puissance de laser même quand il convertit des ondes lumineuses externes. L’une des fréquences qu’il produit, dans la portion infrarouge du spectre électromagnétique, chauffe rapidement la cible de son choix. L’autre fréquence qu’il produit, dans la portion micro-ondes du même spectre, réduit les énergies thermiques de la cible en irradiant les énergies de celle-ci, refroidissant rapidement la cible. Presque de manière systématique, il émet ses rayons de chaleur à partir de sa main droite et les rayons refroidissant de sa main gauche, même si des exceptions occasionnelles montrent que cela semble plus être une préférence et une habitude personnelles qu’une limitation physique.

Les rayons de chaleur de températures variables de Martinex peuvent réchauffer une baignoire d’eau pour atteindre exactement la température corporelle humaine, creuser un trou, par fusion, à travers de substances telles que le métal ou la roche, faire fondre la plupart des objets mécaniques, chauffer le sable à blanc pour le transformer en verre, former des « échelles » instantanées en creusant des encoches pour les mains et les pieds dans une paroi rocheuse, faire fondre les projectiles métalliques en plein vol, fusionner des composés métalliques ensembles et produire des objets basiques en feu comme des murs ou des lassos, voire même des sculptures de feu plus complexes telles que des fleurs de feu. Il peut aussi réduire les formes de vie basées sur la chimie du carbone en cendres en l’espace de quelques secondes, même s’il évite généralement d’utiliser une puissance fatale. Ses rayons refroidissants peuvent rendre glaciale une pièce chauffée, convertir de petits volumes de l’atmosphère terrestre en neige ou en glace, réduire les objets métalliques en une forme extrêmement fragile et cassante, créer des pics de glace, immobiliser plusieurs attaquants en les couvrant de glace ou créer de simples objets en glace comme des barrières ou des blocs de glace suffisamment imposants pour prendre au piège plusieurs adversaires. En projetant simultanément rayon de chaleur et rayon réfrigérant, Martinex peut modérer ou moduler les variations de températures avec une très grande précision. Comme son énergie corporelle alimente ses rayons thermiques, Martinex ne peut les utiliser à une puissance maximale que pendant environ une demi-heure avant d’avoir besoin de se reposer. La portée maximale de ses rayons thermiques est d’environ 8,50 mètres.

Aptitudes : Scientifique à l’esprit brillant, doté d’une expertise dans l’ingénierie et les sciences physiques du trente-et-unième siècle, Martinex est aussi tout à fait compétent avec les ordinateurs, la cybernétique, les statistiques, les calculs de probabilité, la conception et la réparation de vaisseaux spatiaux, la bionique, la génétique, la robotique, l’astronomie et les sciences géothermiques. Dans le groupe, seul Charlie-27 est un meilleur pilote de vaisseau que lui et Martinex maîtrise largement les techniques de navigation spatiale, de communications, de systèmes d’analyse de téléportation. Bien qu’il ne joue le rôle de chef qu’avec réticences, Martinex possède de solides expériences dans le domaine de la stratégie et du commandement. Il est aussi un combattant à mains nues expérimenté.

Equipement : Martinex a porté un « bioregistreur » capable de détecter et d’analyser les types et sources d’énergie, un objet appelé « psi-compas » capable de lire et de modifier les souvenirs des personnes et diverses machines de pister et d’analyser les anomalies temporelles. Il porte régulièrement le badge des Gardiens en forme d’étoiles ; les membres du groupe utilisent celui-ci comme système de communication, balise de repérage et d’activateur pour la téléportation de et vers leur appareil spatial.

ThierryM 8669

Lire plus de fiches



Wiki de Marvel World


  • Le MCU, les films Spider-Man, les univers cinématographique X-Men vous intéresse ? Retrouvez toutes les informations sur les films, séries TV et jeux vidéo sur notre Wiki !

    Testez le Wiki de Marvel World !

Recrutement


  • Nous recherchons des traducteurs Anglais->Français bénévoles (comme nous) pouvant nous aider à traduire une quantité conséquente d'informations sur le monde Marvel.

    Contactez-nous !

    Si Marvel World vous a aidé à développer vos connaissances sur l'univers Marvel, rendez-nous la pareille et faite parti d'une tranche d'histoire de Marvel World !

Qui est en ligne ?

    Visiteur : 27
    Membre : 0