Encyclopédie - Maestro (le) - Marvel-World.com

Encylopédie - Maestro (le)

maestro-le_0.jpg

  • Véritable nom : Robert Bruce Banner
  • Profession : Souverain de la Dystopie, conquérant, dictateur
  • Statut légal : Citoyen et souverain de la Dystopie, ancien citoyen des Etats-Unis, avec un casier judiciaire (amnistié), sur la Terre-9200
  • Identité : Publiquement connue
  • Autre identité : The Maestro (VO) ; l’incroyable Hulk
  • Lieu de naissance : Dayton (Ohio, Etats-Unis)
  • Situation de famille : Veuf
  • Parents connus : Elizabeth « Betty » Ross Talbot Banner (épouse, décédée), Brian Banner (père, décédé), Rebecca Banner (mère, décédée), Bruce Banner (grand-père paternel, décédé), une grand-mère paternelle non identifiée (décédée), Susan (nom de famille inconnue, grand-mère maternelle, décédée), Susan Elizabeth Banner (autrefois Susan Drake, tante, décédée), William Morris Walters (oncle, décédé), Elaine Banner Walters (tante, décédée), Jennifer Walters (Shulk, cousine, décédée), Cassandra Walters Pike (tante, décédée), David Pike (cousin, décédé), Thaddeus E. Ross (beau-père, décédé), Bruce Wyllis Sylvester Chan (fils possible) [tous de la Terre-9200]
  • Appartenance à un groupe : (Hulk) Ancien chef de la Police gravitique, ancien membre des Défenseurs, des Avengers, d’une version éphémère des Quatre Fantastiques, du Panthéon, des Trois Titans ; (Bruce Banner) ancien membre des Hulkbusters [tous de la Terre-9200], ancien agent du Collectionneur
  • Base d'opérations : Actuellement inconnu, autrefois Battleworld, auparavant la Dystopie (Terre-9200)
  • Première apparition : VO : (en vision) Incredible Hulk (vol.2) #401 (janvier 1993, par Peter David & Jan Duursema), (réellement) Hulk : Future imperfect #1 (janvier 1993, par Peter David & George Perez) – VF : Top BD n°31 (septembre 1993, avec Hulk : Future imperfect #1 ; Incredible Hulk #401 a été publié dans la VI Hulk (Semic) n°11 de décembre 1993)
  • Taille : 2m30
  • Poids : 520 kg
  • Yeux : Verts
  • Cheveux : Gris
  • Caractéristiques particulières : La peau du Maestro est vert olive, et le sommet de son crâne est dégarni.

Histoire

Le Maestro est littéralement l’alpha et l’oméga de l’incroyable Hulk (Robert Bruce Banner), son commencement et sa fin. Dans une centaine d’années d’un futur alternatif, la Terre fut ravagée par une guerre nucléaire globale, un conflit qui tua l’essentiel de l’humanité, y compris sa population surhumaine. L’un des rares survivants fut l’incroyable Hulk, qui découvrit qu’il avait simplement absorbé les radiations nucléaires, devenant encore plus fort mais le plongeant aussi inexorablement dans la folie. Se rebaptisant le Maestro, il s’associa avec la similairement augmentée Shulk (Jennifer Walters) et Emil Blonsky, jusque là connu sous le nom de l’Abomination, éliminant à eux trois les derniers super-héros qui avaient survécu. Par la suite, ses deux partenaires s’associèrent contre lui mais Emil prit la fuite après avoir perdu un œil au cours de leur bataille et le Maestro piégea Shulk dans un sarcophage. Demeurant seul et sans rival aucun, le Maestro s’autoproclama souverain de la Terre et construisit une cité qu’il baptisa la Dystopie, l’entourant de générateurs produisant un champ de force bloquant les radiations, et où il accueillit certains des survivants du cataclysme nucléaire. Les autres furent autorisés à mener une existence aux abords de la ville, en échange de tributs périodiques. Le Maestro régna virtuellement incontesté pendant des années, torturant et assassinant tous ceux qui s’opposèrent à son règne, à l’exception notable d’un groupe de rebelles organisé par son vieil ami Rick Jones et de quelques incidents isolés comme la visite d’un Rick Jones, de Captain Marvel (Genis-Vell) et Spider-Man 2099 (Miguel O’Hara) égarés à travers le temps, ou celle des Exilés, alors en pleine traque du mutant Proteus (Kevin McTaggert). A une époque indéterminée, le Maestro eut une liaison avec une femme prénommée Char, qui lui donna un fils, Bruce Wyllis Sylvester Chan ; celle-ci, afin d’élever son fils loin de son père, remonta le temps pour gagner l’époque contemporaine.

maestro-le_1.jpgVers la fin du vingt-et-unième siècle, l’extrêmement vieux Rick Jones de la Dystopie utilisa la machine temporelle du Dr Victor von Fatalis pour envoyer sa petite-fille, Janis Jones, dans le passé afin d’aller y demander l’aide de la seule personne capable de vaincre le Maestro – Hulk lui-même. Janis Jones retrouva la piste du titan vert, alors dans son incarnation professorale, comme chef du Panthéon, et réussit à le convaincre de la suivre jusque dans le futur de la Dystopie où Rick Jones expliqua la situation au héros. Alerté des projets de ses ennemis par des récits évoquant la présence de Hulk dans sa ville, le Maestro découvrit l’emplacement de la base des rebelles de la bouche de Pizfis, un rebelle capturé, dont il détruisit l’esprit durant l’interrogatoire. Avec une partie de ses troupes, le Maestro pénétra dans la cachette souterraine afin de faire face à son incarnation venue du passé. Les deux Hulks s’affrontèrent mais le jeune Hulk découvrit qu’il souffrait de plusieurs désavantages face à sa version plus âgée – le Maestro était bien plus fort, arrivait à anticiper chacune des attaques de Hulk et n’éprouvait aucun égard pour la vie humaine, menaçant avec joie les innocents spectateurs afin de distraire son ennemi. De son côté, le Maestro prétendait prendre plaisir à ce premier véritable défi depuis des décennies. Tandis que Hulk tentait de sauver la vie de personnes enterrées vivantes sous les décombres d’un immeuble détruit, le Maestro brisa le cou de son ennemi par derrière. Avec Hulk temporairement paralysé par sa blessure, le Maestro tenta de le convaincre d’unir leurs forces, prétendant qu’il souhaitait épargner à Hulk les horreurs que le Maestro savait, lui, inévitable dans le futur du héros. Cependant, quand Hulk menaça de se suicider pour empêcher l’avènement du Maestro, le tyran le mit au défi de le faire, prétendant qu’il n’avait aucun souvenir de leur rencontre et que, ainsi, Hulk devait venir d’une ligne temporelle alternative dont le déroulement ne modifierait en rien le présent du Maestro.

Une fois que Hulk fut remis de ses blessures, il réussit à fuir et rejoignit les rebelles afin de mener un assaut sur la cité du Maestro, mais le groupe découvrit que ce dernier avait déjà anticipé leur stratégie et n’avait laissé Hulk en vie et fuir que pour faire sortir les rebelles au grand jour. Poursuivant un Hulk en fuite, le Maestro le suivit jusqu’au repaire de Rick Jones, dans sa salle des trophées, qui contenait les héritages de nombreux héros disparus. Le Maestro tua alors Jones en l’empalant avec les griffes du squelette de Wolverine puis s’attaqua à un Hulk encore affaibli. Mais, alors que sa victoire semble assurée, Hulk lança son « plan C », menant astucieusement le Maestro sur la machine temporelle de Fatalis et l’activa. Il projeta ainsi le Maestro au jour de la naissance de Hulk, dans le désert, sur le site du test de la bombe gamma. Le Maestro se retrouva pile devant la bombe, quelques instants avant son explosion et son corps fut vaporisé par la détonation de la bombe.

maestro-le_2.jpgMais l’esprit du Maestro survécut, s’attachant à Hulk dès le moment de sa naissance et, périodiquement, attira le goliath vert vers le site du test dans le désert du Nouveau Mexique afin d’absorber des radiations de son corps. Les années s’écoulèrent et le Maestro reconstitua lentement son propre corps. Finalement, à une époque où Hulk et Bruce Banner étaient de nouveau fusionnés ensembles après avoir été séparés physiquement pendant plusieurs semaines, le Maestro tira parti de l’énergie ainsi libérée pour revenir physiquement à la vie. Encore extrêmement faible, le Maestro fut découvert par un groupe de Trolls asgardiens qui l’emmenèrent dans leur forteresse souterraine. Là, l’esprit du Maestro quitta son corps pour animer l’armure du Destructeur, qu’il utilisa pour prendre le contrôle des Trolls, puis alla trouver Hulk pour l’affronter de nouveau. Hulk réussit à découvrir de manière inconsciente quel était l’esprit qui animait l’armure et quand le Destructeur marcha sur le sang du Hulk du présent, il reconnut que celui-ci était le même individu qui l’animait et il absorba alors la psyché du titan vert en lui ; à l’intérieur de l’armure, les deux esprits s’affrontèrent pour en prendre le contrôle, jusqu’à ce que le Maestro tente d’utiliser le rayon désintégrateur du Destructeur pour détruire le corps physique inanimé de Hulk. Sentant cela, Hulk ferma la visière du Destructeur, provoquant le rebond du rayon. L’esprit de Hulk, et probablement aussi celui du Maestro, retourna alors dans son corps, tandis que la falaise au bord de laquelle se dressait le Destructeur s’effondra, ensevelissant les Trolls et le Maestro sous des tonnes de roches. Cependant, compte tenu du fait que le Maestro survécut à une exposition directe à la bombe gamma et la destruction de son corps physique, il est peu probable que cet ensevelissement ait été suffisant pour provoquer sa mort.

Quand Banner/Hulk développa la nouvelle personnalité de Doc Green, il commença à avoir des visions oniriques du Maestro tandis qu’il traquait et « soignait » les autres individus mutés par les radiations gammas, des visions où il devenait le Maestro. Mais, finissant par réaliser les dangers potentiels de cet aspect de sa personnalité, il décida d’accepter la limitation de son intelligence, artificiellement augmentée par l’Extrémis, confiant le remède aux mutations gammas à Miss Hulk (Jennifer Walters).

Récemment, peu après leur réunion, les Avengers rencontrèrent une autre version du Maestro, allié à une nouvelle génération d’Avengers et d’un Iron-Man (Tony Stark) vieillissant. Ce Maestro cherchait à préserver l’univers d’un effondrement temporel complet, résultat d’un affrontement entre Kang le Conquérant (Nathaniel Richards) et le robot Ultron. Avec l’aide des Avengers du présent, le danger put être écarté ; toutefois, les origines de ce Maestro et sa réalité d’origine demeurent inconnues à ce jour. Un autre Maestro, ou peut-être le même, fut renvoyé dans le présent, en compagnie du Wolverine de la Terre-811, un autre avenir alternatif – le Futur antérieur – pour éliminer le Hulk rouge (Thaddeus Ross) mais furent repoussés par leurs homologues du présent.

Spider-Man 2099 croisa lui aussi un Maestro en tentant de regagner sa propre époque ; O’Hara crut avoir éliminé le Maestro grâce aux armes de sa salle des trophées mais le colosse vert simula sa mort afin de pouvoir secrètement suivre Spider-Man jusqu’à l’époque présente. Ce Maestro, ou une autre itération de celui-ci, rassembla les membres survivants du gang des Hulk des Terres dévastées, faisant des plans pour les aider à se construire un paradis sur la Terre-616. Aidé de Cambria Banner, Logan et Hawkeye (Clint Barton) de la Terre-616 purent vaincre le Maestro et les membres du gang décidèrent chacun de suivre sa propre voie. Ayant survécu, le Maestro s’empara d’une petite bourgade du nord canadien, y régnant comme un « Roi » et exécutant tous ceux qui osaient le défier. Logan suivit sa trace et, après s’être injecté la dangereuse drogue régénératrice Régénix, trancha la tête du Maestro, mettant un terme à son règne de terreur.

maestro-le_4.jpgQuand le Dr Victor von Fatalis créa la planète artificielle Battleworld après la destruction du multivers, le Maestro réapparut, comme dirigeant de l’un des domaines de la planète, la Dystopie. Se faisant passer pour un Odin privé de pouvoir, il infiltra le mouvement de résistance, faisant face au dirigeant du groupe, le général Ross « la Foudre », doté des pouvoirs semblables à la Chose de la Terre-616. Après avoir remporté un rude combat, le Maestro proposa à Ross de renoncer à la Dystopie si le résistant l’aidant à tuer l’Empereur Dieu Fatalis. A la consternation des autres rebelles, la Chose accepta l’offre du Maestro. Ensemble, ils partirent à la recherche de l’armure du Destructeur que le Maestro comptait utiliser pour accroître encore sa puissance. Suivant une piste relevée dans un livre dérobée à Fatalis, le Maestro et ses associés se rendirent à Norseheim pour y trouver Ulik le Troll, censé connaître le lieu où l’armure avait été dissimulée. Orientée par Hoder vers Nornheim, le Maestro y triompha des Trolls et d’Ulik lui-même, l’obligeant à révéler la cacher de l’armure et les conduire jusqu’à elle. Sur place, le Maestro eut la surprise de la découvrit que Rick Jones, devenu l’Ancien, en était le gardien. Ce dernier employa sa magie afin de plonger le Maestro dans une illusion qui lui fit croire au succès de son plan, redonnant sa forme humaine au Maestro, tandis que Jones annonçait qu’il demeurerait dans cette illusion jusqu’à sa mort. Le Maestro fut néanmoins libéré par Fatalis afin de l’aider face à la rébellion s’attaquant à Fatalistadt. A la tête d’une armée de Hulks, le Maestro continuait cependant à nourrir le projet de renverser Fatalis après s’être débarrassé des rebelles. Mais les plans du Maestro furent rendus caduques par la destruction de Battleworld après la défaite de Fatalis par Mr Fantastic (Reed Richards).

Les restes de Battleworld se trouvant à l’épicentre du multivers recréé, ce monde devint particulièrement riche en une substance appelée l’Iso-8, un sous-produit de la création elle-même. Les reliquats de la planète furent découverts par les Doyens de l’univers de la réalité-616 après avoir réalisé que le multivers avait connu une mort et une renaissance. Ils résolurent de s’affronter pour déterminer lequel d’entre eux posséderait l’Iso-8 sous sa forme la plus concentrée, et puissante : l’Iso-Sphère ; ils décidèrent d’utiliser la coquille fracassée de Battleworld comme arène de Tournoi de champions, une compétition où plusieurs individus issus du multivers s’affronteraient jusqu’à la mort pour le compte de chaque Doyen. Retrouvant le Maestro parmi les ruines de la planète, le Collectionneur décida d’en faire son laquais, chargé de recruter les combattants du Tournoi. Bien que le Collectionneur considérait le Maestro comme redevable pour lui avait apparemment sauvé la vie, le Maestro était moins que reconnaissant et complotait pour tuer le Doyen et échapper à sa servitude. Après plusieurs combats, le Maestro et le Punisher, champion du Grand Maître, restaient les seuls compétiteurs et ils commencèrent à comploter ensemble contre les Doyens ; manipulant le Grand Maître, puis affrontant le Collectionneur, le Maestro réussit à s’emparer de l’Iso-Sphère et, avec cette puissance, il rassembla les fragments de Battleworld, restaurant l’ancienne configuration de la planète, dont il devint l’Empereur Dieu, réalisant ainsi son ancienne ambition.

Employant l’Iso-Sphère, le Maestro ramena Rick Jones à la vie, sa première et seule tentative réussie de créer la vie. Les plans du Maestro de poursuivre le Tournoi avec de nouveaux joueurs furent mis en danger avec l’arrivée des Ultimates de la Terre-616, venus enquêter sur la disparition de l’un des anciens participants du Tournoi. Après avoir maîtrisé les Symbioïdes, des créatures nées de la fusion du défunt Sentry/Void (Robert Reynolds) avec un symbiote de Venom, le Maestro employa l’Iso-Sphère pour renvoyer rapidement les Ultimates sur le monde, leur faisant oublier le Tournoi. Peu après avoir amené de nouveaux combattants sur Battleworld, le Maestro fut poussé par Jones de les affronter directement ; ce faisant, Jones révéla qu’il n’était pas le Rick Jones que le Maestro connaissait Stick, l’un des précédents combattants décédés, qui avait transféré son énergie vitale dans le cadavre de Jones que le Maestro avait créé. Stick employa aussi ses talents pour fusionner les Symbioïdes en Sentry. Tandis que les combattants du Tournoi et Sentry attaquaient le Maestro, Stick dirigea Outlaw (Nigel Higgins), l’un des combattants, pour qu’il s’empare de l’Iso-Sphère. Avec celle-ci dans les mains, le souhait de Higgins de l’utiliser pour mettre un terme au Tournoi et renvoyer tous les participants chez eux submergea la volonté du Maestro ; L’Iso-Sphère fut brisée et le Maestro se retrouva dans le musée du Collectionneur, restant piégé derrière une paroi en verre de supernova sryllienne suffisamment solide pour le garder prisonnier.

Pouvoirs

maestro-le_3.jpgLe Maestro possède une force surhumaine qui va au-delà des limites de virtuellement n’importe quel autre être vivant humanoïde. Les radiations gammas qui ont muté son corps ont également fortifié sa structure cellulaire et rajouté plusieurs dizaines de kilogrammes d’os, de muscles et d’autres tissus à son corps. Le Maestro est extrêmement résistant aux blessures, à la douleur et aux maladies, bien plus que l’incroyable Hulk. Il demeure possible de le blesser mais il possède une capacité de récupération et de guérison extraordinairement surhumaine, lui permettant de régénérer des tissus corporels (y compris des organes internes) en l’espace de quelques secondes ou, au plus, de quelques minutes. Le type de blessures qui pourrait le tuer n’est pas connu – même après avoir été physiquement désintégré par une explosion nucléaire, il s’est en effet révélé capable de reconstituer son corps après une période de plusieurs années. Sa physiologie extrêmement efficace le rend insensible à n’importe quelle maladie terrestre et, peut-être, même au vieillissement. Il peut retenir son souffle pendant plus d’une heure, et sa résistance surhumaine lui permet de survivre dans le vide de l’espace ou sur les sols océaniques, même s’il finirait par suffoquer s’il passait trop de temps sans respirer ou s’il était obligé d’expulser l’air contenu dans ses poumons. En particulier, le Maestro peut résister à toute forme de maladie causée par des radiations – en fait, ses cellules absorbent les radiations au fil des ans et augmentent encore sa formidable structure physique, guérissant ses autres blessures éventuelles. Le niveau de son adrénaline annule les effets des toxines produites par la fatigue et, quand il combat d’autres personnes dans un état de fureur extrême, il peut rester à sa puissance maximale pendant des heures et même devenir de plus en plus fort au fur et à mesure que sa colère augmente. Il reste à déterminer s’il partage les mêmes talents de son incarnation passée comme la faculté de voir les formes astrales ou le besoin de revenir vers son lieu de naissance, sur le site de l’explosion de la première bombe gamma.

Aptitudes

Contrairement à la majorité des incarnations de l’incroyable Hulk, le Maestro conserve pleinement l’intelligence de Bruce Banner, ce qui le rend encore plus dangereux.

Commentaires

Quelle que soit la vérité concernant les affirmations du Maestro sur le fait que le Hulk de la Terre-616 n’est pas celui de son passé, il y a des preuves évidentes que ce Hulk est susceptible de devenir un jour une autre version du Maestro. Un éclat de shrapnel fut, à une époque, logée dans le cerveau de Hulk. Sa raison diminuée, Hulk chercha à unir le monde en leur donnant un bouc émissaire afin de concentrer leurs colères sur lui. Adoptant le surnom du Maestro, il s’attaqua devant les caméras au Mont Rushmore, et affronta Thor Odinson pendant plusieurs heures. Même si le shrapnel a été retiré de son crâne, la possibilité demeure qu’il s’agisse là la première étape vers la transformation de l’incroyable Hulk en le Maestro.


ThierryM 51553

Wiki de Marvel World


  • Le MCU, les films Spider-Man, les univers cinématographique X-Men vous intéresse ? Retrouvez toutes les informations sur les films, séries TV et jeux vidéo sur notre Wiki !

    Testez le Wiki de Marvel World !

Recrutement


  • Nous recherchons actuellement des fans Marvel bénévoles pouvant nous aider à traduire une quantité conséquente d'informations sur le monde Marvel. Si vous possédez un bon niveau de traduction de l'anglais vers le français et que Marvel World vous a un jour aidé, il est temps de nous rendre la pareille !

    Contactez-nous par e-mail sur contact@marvel-world.com dès maintenant et faite partie d'une tranche d'histoire de Marvel World !